27 mars 2014

Amazing films shot in New York...Vintage!

 babs.jpg

 Vingt cinq minutes de pur bonheur...Une trentaine de films shootés à NYC sont passés au peigne fin, dans cette magnifique vidéo que l'on doit à Jonathan Hertzberg... Quelques grosses pointures telles Barbra Streisand, James Caan, Travolta, De Niro, De Vito, James Caan, Jessica Lange, Sinatra, Dustin Hofman, Mia Farrow, Cassavetes, y sont. Cette vidéo fait défiler quelques films cultes, mais aussi des navets, des nanars et des Indies Movies, voir des réalisations à petits budgets. Mais tous ont un point commun... La Grosse Pomme, Manhattan, Nyc avec toute ce que avait de laid et de  sale dans les années 60/70..Mais cela reste néanmoins un fantastique voyage qui permet aujourd'hui de voir à quel point cette immense mégapole a changé et en mieux....Je peux vous l'assurer, moi qui ai visité NYC à 7 reprises déjà, et qui n'ai eu aucune peine à reconnaitre certains endroits proposés dans cette vidéo...Time Square est magnifique aujourd'hui, et la 42ème rue n'a plus rien de commun avec celle que l'on voit à plusieurs reprises dans les films, quand aux berges le long du Fleuve Hudson près des Twin Towers, elles ont laissé la place à une superbe promenade verdoyante....Quant aux métros,  il n'ont plus rien à voir avec ceux de cette époque là, ils sont propres, brillants et sécurisés de nos jours........Cette vidéo est à regarder en entier, non seulement pour le super travail de l'auteur, mais aussi et surtout pour le bel hommage aux artistes y figurant mais décédés depuis, rendu à la fin..
 
 
 
 
  les films inclus dans cette vidéo.. 
Fine Madness
Aaron Loves Angela -  Across 110th Street
The Angel Levine -  Arthur - Basket Case
Blank Generation -  The Brother From Another Planet
Bye Bye Braverman -  Bye Bye Monkey
Coogan’s Bluff -  Coonskin
Cotton Comes to Harlem -  Crazy Joe
David Holzman’s Diary -  Defiance
Devil’s Express -  Dog Day Afternoon
Downtown ‘81 -  Emanuelle Around the World
Eyewitness -  The Fan
From Corleone to Brooklyn -  The Gambler
The Gang That Couldn’t Shoot Straight -  Heroes
Hey Good Lookin’ -  Hi Mom! -  I, the Jury
Jeremy -  John and Mary -  King Kong
The King of Comedy -  Law and Disorder
Liquid Sky -   Maniac
Massage Parlor Murders -  Night Shift -  Oriental Blue
The Panic in Needle Park -  Q: The Winged Serpent
Report to the Commissioner -  Rich Kids
Saturday Night Fever -  Splash -  Superfly
Superman -  Superman II -  Taxi Driver
The Telephone Book - T imes Square
To Find a Man -  Up the Down Staircase
Up the Sandbox -  Variety
Who is Harry Kellerman and Why Is He Saying Those Terrible Things About Me? -  Wild Style -  Willie and Phil
Wolfen -  You’re a Big Boy Now

19 octobre 2013

Orson's Welles first movies....Amazing!

 welles.jpgOrson Welles le génial réalisateur de "Citizen Kane" n'en était pourtant pas à son coup d'essai quand il mit en boite ce film considéré par les pros comme l'un des meilleurs films noirs de tous les temps. En effet, déjà à 8 ans, en compagnie de William Vance un ami de l'Ecole pour garçon de Todd à Woodstock, dans l'Illinois..il avait co-réalisé  "Hearts of Age" une allégorie de 8 minutes, dévoilant là déjà des talents précoces pour la réalisation..   Étonnamment, déjà en  1934 pour les besoins de leur petit film, Welles anticipe sur ce que sera son personnage de Kane, en se vieillissant ...Quelques années plus tard, Welles remit le couvert et mis en boite "Too Much Johnson" un moyen métrage de 40 minutes, sorte de farce d'après une pièce de 1894..qui connu  le succès sur les planches du Théâtre Mercure à Broadway en orson welles,actualité cinéma,cinéma,citizen kane,joseph cotten,the third man,too much johnson,hearts of age,usa,insolite Le casting de "Too Much Johnson" comprenait plusieurs membres de sa troupe de Mercure: Joseph Cotten, Arlene Francis, Howard Smith, Edgar Barrier, Mary Wickes et la femme de Welles à l'époque, Virginia Nicholson, présenté sous son nom de scène, Anna Stafford. La musique a été composée par Paul Bowles (qui plus tard a écrit «Un thé au Sahara"); la légende raconte qu'une comédienne en herbe nommée Judith Tuvim, plus tard, Judy Holliday, y aurait fait de la figuration. 

orson welles,actualité cinéma,cinéma,citizen kane,joseph cotten,the third man,too much johnson,hearts of age,usa,insolite Depuis des générations, les fans de Welles étaient intrigués par "Too Much Johnson," ce qui semble représenter la véritable première expérience de Welles pour le 7ème art, dans le but d'être vue par un public payant, avec l'appui d'un casting professionnel et une équipe de professionnels. Cependant, ce film ne fut jamais terminé, et quand, suite aux mauvaises critiques lors de la projection à Stony Creek, Welles retira le film du circuit, ne voulu plus en entendre parler et le cacha dans une malle.. 1960, il sortit la bobine  et chose étonnante, le film était intact..pas une égratignure..Joseph. Cotten y était magnifique, ce qui décidât Welles à lui envoyer le film en guise de cadeau d'anniversaire....Malheureusement, lors d'un incendie, la villa fut détruite, et la presque totalité du film disparût ..sauf une petite partie qui fut retrouvée....dans l'entrepôt d'une société de transports de la ville portuaire de Pordenove,  où ce qui restait de la péllicule au nitrate avait été abandonnée dans le courant 1970... Chose étonnante,  l'entrepôt en question se trouvait être à deux pas d'un studio appelé Cinemazero... une organisation culturelle qui passe régulièrement au crible les films classiques, avec des membres   inscrits à la Cineteca del Friuli , qui organise Le Giornate del Cinema Muto, un rassemblement de chercheurs et cinéphiles qui se focalise spécialement sur les films anciens. Cette association, ayant réalisé qu'elle détenait un trésor, a fait faire une copie au  George Eastman House Studios à Rochester. Le film fut ensuite transféré à la Preservation Foundation national du film. "Too Much Johnson »est programmé pour une avant-première à  Pordenone pendant le festival de cette année, qui commence ce 5 octobre, et sera projeté au Eastman House le 16 octobre. Si le financement peut être trouvé, la fondation offrira le film sur Internet plus tard dans l'année. 

 orson welles,actualité cinéma,cinéma,citizen kane,joseph cotten,the third man,too much johnson,hearts of age,usa,insoliteLes images de Welles sont sans équivoque, avec de fortes compositions, des diagonales puissantes et insistantes, l'utilisation ironique du "heroic angle" et le positionnement de la caméra regardant  l'acteur comme s'il s'agissait d'une statue posée sur un piédestal . 

 Il n'y a pas de héros dans "Too Much Johnson" - seulement un coureur de jupons, Auguste Billings (joué par Cotten). 

 

 

 

 A voir ici :       YouTube .

 

 

30 mars 2012

"Tout" le cinéma en quelques minutes

actualité, actualité cinéma, ciné, cinéma, Usa, insolite, Best movies, Joel  Bocko, JOEL BOCKO,  blogeur de son état a réçemment publié une vidéo, où en 47 secondes chrono, il survolait le cinéma depuis sa création jusqu'aux années 1970.  Cette vidéo, je l'avais postée en son temps. Cependant, la manière ultra-rapide avec laquelle les films défilaient, ne m'avait pas permis de  les reconnaître tous. Depuis lors, suite à de nombreuses demandes sans doute, il remet les pendules à l'heure, et propose une deuxième vidéo...Et là, oh miracle, l'énumération est très lisible.  En ce qui me concerne, une petite remarque...En y regardant de plus près, j'ai constaté que le Joel en question aime particulièrement la Nouvelle Vague...plusieurs films de Godard et Truffaut défilent. A côté de cela que dire? Que quelques dessins animés me sont complètement inconnus, et  que certains films dont le titre est affiché en anglais ne me permettent pas (I'm Not a Walking encyclopédia) de les reconnaître (films français à la base)...Ceci dit, cela reste un superbe boulot...même si certains longs-mètrages ne figurent pas dans sa  "journey"  Il eut été impossible de tous les caser.. en si peu de minutes...  

sactualité, actualité cinéma, ciné, cinéma, Usa, insolite, Best movies, Joel  Bocko, ource : http://thedancingimage.blogspot.com/p/video-gallery.html

 

Deux agréables moments à passer avec ces vidéos...

   

 

actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bockoactualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bockoactualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bockoactualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bockoactualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bockoactualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bocko

actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bockoactualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bockoactualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bockoactualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,insolite,best movies,joel  bocko

27 décembre 2011

Afi's movie year in a video-clip....

TA-C-P1-NYFCC-300x250.gifComme chaque année, l'American Film Industry (AFI) met en valeur les meilleures productions cinématographiques et télévisées, sous la forme d'un clip. Et comme chaque année depuis bientôt 6 ans, je vous le propose en guise de générique de fin 2011...non sans ajouter que j'ai vu la plupart des films listés, mais que je déplore l'absence de "Albert Nobbs" avec l'exceptionnelle Glenn Close, sans oublier la supporting actress Janet McTeer, ainsi que "The Iron Lady" avec Meryl Streep, pourtant cités aux Oscars.....Why?

Précision, mis à part War Horse, je les ai tous vus, et si je devais arrêter un choix là sur le moment, je serais bien en peine de le faire...cependant, entre The Artist pépite dans les cinéma actuel, The Help, The Descendant, Nobbs, Iron Lady, moTn coeur va vers le duo Dujardin et Béjo, parce que ce film est un régal pour les yeux et une vraie bouée d'air frais dans un paysage saturé d'effets spéciaux! Par ailleurs, si vous me demandez lequel de ces films ne m'a pas plus, là, aucune hésitation....Hoover, le denier Clint Eastwood m'a déçu sur toute la ligne. Linéaire, plat, des longeurs qui ne s'expliquent pas, et peu que l'on se sache déjà à propos du boss du FBI. Clint Eastwood à je crois fait le tour, et devrait songer à raccrocher, déjà que "The Hereafter" son précédent "opus " n'avait pas s-fait des vagues (excusez ce jeu de mot)!

 

 

06 mars 2008

Les 100 Meilleurs films selon les internautes cinéphiles.

100 meilleurs films des Internautes

citizen_kaneA l'instar de l'Amercian Film institute (AFi) qui "gère" les 100 meilleurs films de tous les temps, depuis des années, tout un groupe de bloggeurs et de sites internet dédiés au Cinéma se sont réunis afin d'établir leur classement. Et le moins que l'on peut en dire, c'est qu'il reflète bien mieux les véritables chefs-d'oeuvres du 7ème Art, et que la plus grande partie des films repris ci-dessous sont vraiment les préférés des cinéphiles. Et, il me plaisait de vous la soumettre une deuxième fois. 
pacinodeniro
The Online Film Community’s Top 100

1. Godfather, The (Coppola, 1972) - 2. Citizen Kane (Welles, 1941)
3. Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb (Kubrick, 1964) 4. Raiders of the Lost Ark (Spielberg, 1981)
5. Casablanca (Curtiz, 1942)- 6. Blade Runner (R. Scott, 1982)
7. Jaws (Spielberg, 1975) -8. Godfather Part II, The (Coppola, 1974)
9. Star Wars Episode V: The Empire Strikes Back (Kershner, 1980)
10. Alien (R. Scott, 1979) - 11. Pulp Fiction (Tarantino, 1994)
12. Chinatown (Polanski, 1974) -13. Star Wars Episode IV: A New Hope (Lucas, 1977)- 14. 2001: A Space Odyssey (Kubrick, 1968)
13861115. Taxi Driver (Scorsese, 1976)- shaw-logo16. Shawshank Redemption, The (Darabont, 1994)- 17. Rear Window (Hitchcock, 1954) -18. Psycho (Hitchcock, 1960)

 



19. Vertigo (Hitchcock, 1958)- 20. Seven Samurai (Kurosawa, 1954)
21. Apocalypse Now (Coppola, 1979) - 22. It’s a Wonderful Life (Capra, 1946)
23. Fargo (Joel and Ethan Coen, 1996)- 24. Lawrence of Arabia (Lean, 1962)
25. Eternal Sunshine of the Spotless Mind (Gondry, 2004)
26. Schindler’s List (Spielberg, 1993)- 27. Wizard of Oz, The (Fleming, 1939)
28. Matrix, The (Wachowski/Wachowski, 1999)- 29. Third Man, The (Reed, 1949)- 30. Die Hard (McTiernan, 1988)- 31. Back to the Future (Zemeckis, 1985- 32. Annie Hall (W. Allen, 1977)- brazil1985dvd233. Brazil (Gilliam, 1985)
34. Fight Club (Fincher, 1999)- 35. Monty Python and the Holy Grail (Gilliam/Jones, 1975)- 36. Usual Suspects, The (Singer, 1995)
37. Princess Bride, The (Reiner, 1987)-
oneposter38. One Flew Over the Cuckoo’s Nest (Forman, 1975)- 39. Once Upon a Time in the West (Leone, 1968)
40. Raging Bull (Scorsese, 1980)- 41. Good, the Bad and the Ugly, The (Leone, 1966)-42. Searchers, The (Ford, 1956)-
43. Singin’ in the Rain (Donen/Kelly, 1952)- 44. E.T. (Spielberg, 1982)- 45. Goodfellas (Scorsese, 1990)- 46. Run Lola Run (Tykwer, 1998)- 47. This is Spinal Tap (Reiner, 1984)
48. Sunset Blvd. (Wilder, 1950)- 49. Big Lebowski, The (J. Coen, 1998)
50. Double Indemnity (Wilder, 1944) - 51. Bridge on River Kwai, The (Lean, 1957)- 52. Memento (Nolan, 2000) - m le maudit53. M (Lang, 1931) - 54. Shining, The (Kubrick, 1980)- 55. 12 Angry Men (Lumet, 1957)- 56. L.A. Confidential (Hanson, 1997)- 57. Unforgiven (Eastwood, 1992)
58. Passion of Joan of Arc, The (Dreyer, 1928)- 59. General, The (Keaton/Bruckman, 1927)- 60. Apartment, The (Wilder, 1960)- 61. A Clockwork Orange (Kubrick, 1971)- 62. Incredibles, The (Bird, 2004)
63. Silence of the Lambs, The (Demme, 1991)- 64. Aliens (Cameron, 1986)
65. Lord of the Rings, The: The Fellowship of the Ring (Jackson, 2001)
66. Heat (Mann, 1995)- 67. Do the Right Thing (S. Lee, 1989)
68. Rules of the Game, The (Renoir, 1939)- 69. Halloween (Carpenter, 1978)
70. Network (Lumet, 1976)- 71. Graduate, The (Nichols, 1967)
72. Bicycle Thief, The Le Voleur de bicyclette (De Sica, 1948)- 73. Conversation, The (Coppola, 1974)
74. Groundhog Day (Ramis, 1993)- 75. Maltese Falcon, The (Huston, 1941)
76. American History X (Kaye, 1998)- 77. Ed Wood (Burton, 1994)
78. Manhattan (Allen, 1979)- 79. King Kong (Cooper/Shoedsack, 1933)-  80. North by Northwest (Hitchcock, 1959)- 81. Terminator 2: Judgment Day (Cameron, 1992)- 82. Manchurian Candidate, The (Frankenheimer, 1962)- 83. To Kill a Mockingbird (Mulligan, 1962)- 84. Mr. Smith Goes to Washington (Capra, 1939)- 85. Modern Times (Chaplin, 1936)- 86. Touch of Evil (Welles, 1958)- 87. Leon (Besson, 1994)- 88. Aguirre, the Wrath of God (Herzog, 1972)- 89. 8 ½ (Fellini, 1963)- 90. Ghostbusters (Reitman, 1984)
91. 400 Blows, The Les 400 Coups (Truffaut, 1959) - 92. Notorious (Hitchcock, 1946)- 93. Toy Story (Lasseter, 1995)- 94. Lord of the Rings, The: The Return of the King (Jackson, 2003)- 95. His Girl Friday (Hawks, 1940)
96. Reservoir Dogs (Tarantino, 1992)- 97. Blue Velvet (Lynch, 1986)
98. On the Waterfront  Sur les Quai (Kazan, 1954)- 99. Cinema Paradiso (Tornatore, 1988)- 100. Nosferatu (Murnau, 1922)

Sources Peter Scireta et Ifilm. Plusieurs sites et blogs internet, qui ont émis leurs vôtes afin d'établir la liste de 100 meilleurs films des Internautes.

vertpos1

18 décembre 2007

American Film Institute . Les 10 meilleurs films de 2007

AFI_40yrs5Le "road-movie " criminel "No Country for Old Men," des frères Coen,  la saga pétrolière  "There Will Be Blood" de Paul Thomass, et le drame politico-scientifique  "Michael Clayton" de Tony Gilroy, sont trois des films les plus cités dans le monde, et ils viennent d'être élus avec sept autres, "Meilleurs films de 2007" par l'Americain Film institute avec  le thriller-cambriolage "Before the Devil Knows You're Dead," l'histoire émouvante "The Diving Bell and the Butterfly," le Senn Penn Road movie  "Into the Wild," les comédies "enceintes"  "Juno" ainsi que  "Knocked Up," la comédie animée "Ratatouille," et le drame "comique" "The Savages."  Tous les réalisateurs seront honorés lors d'un gala qui se tiendra le 11 janvier prochain à New-York.

Mais l'Afi honore aussi ce qui se fait de mieux en télévision. "Dexter," "Everybody Hates Chris," "Friday Night Lights," "Longford," "Mad Men," "Pushing Daisies," "The Sopranos," "Tell Me You Love Me," "30 Rock" and "Ugly Betty."  A noter que Ugly Betty débarquera sur Fr1 en janvier prochain. Et que Alec Baldwin à décroché un prix pour son rôle dans 30Rock (NBR)

L'académie regroupe 13 membres dont Melissa Gilbert, (quel hasard, j'en parlais il  a quelques jours) le réalisateur Lawrence Kasdanet les critiques Leonard Maltin, David Ansen et Richard Schickel.