• Dans les salles en Août!

    Après avoir empêché un casse dans un building (Piège de crystal), délivré un aéroport (58 minutes)

    et désamorçé une bombe dans Big apple ( Une journée en Enfer) Bruce Willis pourra encore se faire des cheveux blancs, même s'il n'en a plus beaucoup! La 20th Century Fox vient de confirmer la mise en chantier sous la baguette du réalisateur Len Wiseman (Underworld series) d'un quatrième opus avec John Mc Lane  en vedette. Titre provisoire: "Live free or Die Hard"  avec en co-starring Justin Long (Jeepers-Creepers) Le duo aura pour tâche de contrer un méchant virus s'attaquant à tous les ordinateurs des Etats-Unis...... On ne s'inquiète pas devant l'ampleur du défi.. Mac Guyver-Willis trouvera certainement la clé (usb sans doute) pour enrayer le fléau. Le major à même déjà arrêté la date de sortie au 29 juin 2007, afin de coller au week-end du 4th of july, qui paraît-il est très lucratif aux states.

     

    Jack Sparrow et ses acolytes n'ont pas fini de faire des vagues. Après avoir été à l'abordage du Box-office américain, voilà qu'il se lance à l'abordage des grands "vaiseaux" français.
    Distribués avec 750 copies, "Le Secret du Coffre Maudit" a fait 693.303 entrése le premier jour de projection. Il dévance les "Bronzés3" (537.882) Résultat extraordinaire qui confirme bien la grande popularité de Depp.....normal quand on a une compagne française, me direz-vous. Oui peut-être, mais surtout normal avec un tel acteur  génial au générique. Résultat exceptionnel pour le meilleur des "Premiers jours en France" catégorie Film international, de l'histoire du Box-office français, devant Star wars épisodeIII avec 641.799 entrées. Vivement Les Pirates 3.....en Johnny Depp encore plus irrévérencieux....

     

     

     

    Le Tokyo International Film Festival (TIFF) se tiendra comme l'année dernière au Toho Cinéma de Roppongi Hills. Le coeur du TIFF est contitue d'une compétition internationale de 15 titres dont l'objectif est d'allier les qualités artistiques et le potentiel populaire. 
    Les catégories  "Winds of Asia" avec la projection de 25 films asiatiques, "Japanese Eye " rien que des nouveaux films japonais , un "Festival de Films de Femmes" avec entre autre la projection de "Fauteuil d'Orchestre" de Danielle Thompson  (fille de Gerard Oury ) ainsi que "Projections Spéciales"   regroupant 22 films américain, japonais et européens seront au menu. La présidence du jury a été confiée à Claude Lelouch, lequel entouré de Yuko Kudo et Marc Müller, devra choisir le meilleur film parmi les petites perles en compétition.

     

    ART OF CRYING Le néophyte mais talentueux Peter Schonan s'approprie le style Bergmanesque pour dépeindre d'une manière pathétique, humoristique, et avec un oeil compatissant, les tabous des relations humaines.
    THE ROCKET L'histoire passionnante de Maurice Richard, surnommé The Rocket. Une légende du hockey en son temps et encore après.
    The world's Fastest Indian Avec Anthony Hopkins (voir archives)
    La fabuleuse histoire de Burt Munro, plaît même aux Japonais, pourtant aux antipodes de l'Australie....
    THE EXAM, relate l'histoire d'un prof du secondaires et de ses élèves dans une contrée éloignée....
    FORGIVENESS Une comédie noire sur le pardon et le répentir.
     OSS117 LE CAIRE NID D'ESPIONS.
    Jean Dujardin très populaire chez les nippons.
    Le soirée d'ouverture sera consacrée à la projection du très attendu
    FLAGS OF YOUR FATHERS
    Une adaptation du roman de James Bradley. L'hommage rendu par Clint Eastwood sur un scénario de Paul Haggis(Million Dollar baby) à l'héroïsme de six soldats qui participèrent en 1945 à la sanglante bataille dIwo-Juma, pendant la seconde guerre mondiale, et plantèrent le drapeau américain sur le sommet du mont Suribachi. Ce film montre le point de vue des américains, mais pas soucis de partialité, Clint Eastwood à tenu  à faire un second film "Red Sun Black Sun" avec le point de vue des japonais.
    Le film de clôture sera "MURDER OF THE INUGAMI CLAN"
     d'après la pièce maîtresse de Seishi Yokomizo
    Mais il y aura encore
    THE INCONVENIENT TRUTH.
    Documentaire "coup de poing"
    "Ce que nous considérons comme acquis aujourd'hui, ne le sera plus pour nos enfants demain"
    Une phrase choc pour un film choc.... La croisade de l'ex vice-président des Etats-Unis Al Gore contre la destruction de la terre due au réchauffement de la planète, si souvent fustigé.
    L'humanité est "assise" sur une bombre prête à exploser, si nous devons en croire les scientifiques mondiaux. D'après eux, il ne nous reste que 10 ans pour renverser la vapeur et éviter les plus grands cataclysmes que la terre ait jamais connus, et qui enverraient notre chère planète bleue dans une spirale destructive -conditions climatiques extrêmes-réchauffements-canicules-ras.de.marées-épidémies-pluies diluviennes-tornades-cyclones. Si cela ne ressemble pas furieusement aux présage d'un futur très noir...alors c'est que nous n'avons rien compris Très bientôt sur les écrans de Belgique....
    Al Gore et son équipe.
    Google fournit un nombre impressionnant de sites sur le sujet.
    ET TEKKONKINKREET (ouf)
    L'adaptation attendue de Tayuo Matsumdo (Ping Pong) vendue à plus de 1.000.000 d'exemplaires.
      

     31 Juillet.

    Bientôt à l'affiche     

     

    Il y a Bruxelles-plage, la côte, les séjours idylliques dans les îles, le camping, les parties de pétanque, le trekking aux Indes, les randonnées en forêt, les croisières, le farniente devant un bon verre, la sieste, bref, tout un florilège de bonnes choses à faire pendant les vacances ...mais il y a aussi tout le circuit cinématographique qui continue à tourner pendant que vous vous reposez,  et chose étonnante, toujours autant de sorties à épingler  chaque semaine., et pour nous les journalistes, pas le temps de chômer..

    Les distributeurs ne s'arrêtent-ils donc jamais?

     J'ai la chance visionner la plupart des films qui sortent durant l'année, les décortiquer, les critiquer en bien ou en mal.....mais loin de moi l'idée d'être infaillible......Ce que je trouve mauvais ne le sera peut-être pas pour les autres, par contre, il est fort possible, même probable que ce qui m'aura séduit, ne trouvera pas grâce à vos yeux.  Donc, ne tirez pas sur le pianiste si mes chroniques ne rencontrent pas vos idées.  Avant d'aller voir le film de votre choix, vous réfléchissez, tandis que nous les journalistes, c'est toute la production que nous 'ingurgitons" jusqu'à  l'indigestion. Alors forçémment, nous n'aurons jamais le même regard sur l'industrie cinématographique. Néanmoins, je remarque que plus le temps passe, plus mes 'visiteurs" sont contents..... donc je suis sur la bonne voie avec mes chroniques "pointues" et vous de petits veinards, jamais autant de bons films n'auront été proposés...et je reste persuadée que finalement, vous attendez mes chroniques avec une impatience non feinte....

     

     sorties Août et début septembre......

    TAKE THE LEAD ET DANCE WITH ME  sont un seul et même film mais il porte deux titres, selon son pays de diffusion, j'ai cru utile de les mentionner de concert, mais attention, on a fait bien mieux en matière de danse.. Malgré la présence du ténébreux Banderas au générique, le film  tarde vraiment à démarrer, et laissera les amateurs de danse latino sur leur faim..y plus de dialogues stériles, et de remises en question entre les héros, que de vrais plans danse......pas terrible. Distribution Paradiso (désolée pour cette critique négative.

    Heureusement il distribuent d'autres très bons films en ce moment)

    sortie 9/8

    LE GRAND SILENCE (Die Grosse Stilte) Documentaire de près de 3 heures, où il faut vraiment avoir envie de savoir comment vivent les moines dans les monastères les plus reculés. Juste un détail, ceux qui nous préoccupent ne reçoivent qu'une seule visite par an, et c'est le seul moment où ils sont autorisés à parler. Le reste du temps, ils sont seuls dans leurs cellules. Donc, si vous êtes en quète de silence, de Zen, de dépaysement, ce film est fait pour vous. Les autres, vous allez bailler au bout de 10m. Début septembre

    LA MORT DE MR LAZARESCU  de Cristi Puili

    Un soir Mr Lzarescu, seul chez lui, est pris d'un légèr malaise. Une ambulance finit par arriver et l'entraîne dans une odysée trag-comique. Les diagnostics se succèdent, mais ne se ressemblent pas, le traîtement est sans cesse retardé. Les médecins, intraitables, n'en gardent pas moins leurs sang-froid tandis que Mr Lazarescu s'enfonc"e dans la nuit de Bucarest. Ce road-movie en ambulance a remporté le grand prix " Un certain regard" à Cannes en 2005. Très beau film magistralement mis à l'avant par l'époustouflante interpretation de l'actrice principale Ludminiti Gheorgeu, qui a d'ailleurs rafflé le prix de la meilleure comédienne au Festival du Film de Namur en 2005 aussi. 2/8 (photo Mich Claes )

    LASSIE. Pour les amateurs du genre, c'est un régal...Mélo à souhait, chien super intelligent comme d'hab', mais Peter O'Toole (ferait-il une apparition "allimentaire"?) nous a habitué à mieux. Soit, on sait que les remakes des films à succès sont devenus une mode, donc celui-ci est à classer dans la longue série (non exhaustive on s'en doute) Si vous n'avez vraiment rien d'autre à faire.

    WOLF CREEK déjà détaillé dans la page précédente. A VOIR !

     Quand 3 randonneurs insousciants perdus dans le fin fond des Outbushs australien croisent le "diable"..Brrrrr! 23/8

    ECHO-PAKR L.A. ( Quinceanera) Pendant la fête d'anniversaire d'une jeune latino, le réalisateur Richard Glatzer dépeint la quotidien de toute la jeunesse d'un certain quartier de L.A. avec toutefois une légère conotation Homo.  Une migone Teeen-Movie sans prétention. 16/8

    PARABOLA présenté au Festival du film de Namur en 2005.  Tragédie contemporaine dans laquelles trois jeunes femmes se battent au quotidien pour dépasser leur passé qui les ratrape inexorablement. La mise en scène colle aux personnages, avec une image crue qui accentue le côté émotionnel. Parties pour le meilleur, les 3 femmes vont croiser le pire On ne joue pas impunément avec le destin. Mise en scène  plein de cran et d'énergie, la parabole de Karim Ouelhaj, tournée dans les rues de Liège est néanmoins réservée à un public averti. 9/8

    CINEMA, ASPIRINES ET VAUTOURS. La rencontre de deux personnages dans l'arrière pays  du nord brésilien. Johann, un jeune soldat allemand et Ranulpho, brésilien pure souche voulant échapper à la sécheresse. Ils parcourent les routes de villages en villages, et font devant les yeux héberlués de villageois, l' éloge d'un nouveau remède...l'aspirine, en utilisant le "miracle" des images sur grands écrans pour les inciter à acheter.

    Ce qui au départ aurait dû être n chouette " road-movie"  tombe vite dans une certaines lassitude. Les belles images des routes poussierreuses et arides de nord brésilien sont bien mises en valeur, mais ne sauvent pas le film d'une "noyade" en bonne et due forme. Une oeuvre que ne passera que dans les petites salles, habituées au cinéma alternatif. (en août sans précision)

    SANGRE. Même remarque que pour le film précédent, en dépit du Prix de la Critique Internationale au Festival de Cannes 2005. Lent et on reste avec un sentiment de "déjà vu"...(Août?)

     

    MIAMI VICE. L'adaptation de Michaël Mann.  Pour les inconditionnels de la série culte, pourquoi pas. Mis à part cela, il reste toujours le beau Colin Farell..et Jamie Foxx. (16/8).

    KOMMA Présenté au réçent Festival du Film Flagey, ce long -métrage surprend dans le chef de la composition d'Arno Hintjens. Sous les traits de Peter De Witt, la cinquantaine bien sonnée, Arno endosse la personnalité d'un cadavre de la morgue où il s'est réveillé sans savoir ce qu'il fait là, mais surtout bien décidé  à ne pas vouloir le savoir, afin de pouvoir s'inventer une nouvelle vie. Sa rencontre au hasard de son errance dans le Brussels by night  avec Lucie , artiste névrosée, va bouleverser ses intentions. Par un effet de vases communicants, la mythomanie de l'un comble l'amnésie de l'autre. Du tout bon Arno. A voir pour Arno. A part cela, le découpage du film laisse à désirer, et le brusque passage des images entre chiens et loups, vers les paysages enneigés de la Bavière sont un coup de poings dans les yeux...à ce stade, le film dérange, sans parler de la scène finale....A voir si on est fan d'Arno.

    OPEN-WATER 2 est l'autre titre de ADRIFT, dont je vous ai déjà parlé dans la page précédente. Six amis partent pour un week-end en mer. Ils s'amusent énormément, et le champagne coule à flots. Ils décident de faire un plongeon en mer, histoire de se rafraichir...mais ils oublient tous un détail, prévoir l'échelle de remontée......et le bébé resté seul à bord.  Brrrr. 9/8

    ILS Chronique complète dans la page précédente (archives) Ils sont là, en dehors, en dedans, en haut, en b as,  partout dans la maison. Bref, un bon thriller. (Août?)

    BOY NAMED TWIST.Oliver Twist version Afrique du sud. Emouvant. Je n'ai pas vu le film (eh oui, donc plus d'images)

     

     J'INVENTE RIEN avec Kad Merad et Elza Zylberstein réunis dans une gentille comédie, où le côté loufoque de l'un se combine très bien avec le côté très "tête" sur les épaules de l'autre,  même si à quelques détails près, elle aurait pu le quitter.
    A noter la présence de Claude Brasseur, (en maraîcher) et Patrick Chesnais (inventeur schyzophrène)  contre-emplois plutôt réussis. 2/8