• Festival de san Sebastian. un palmarès hué

    Le jury du festival de Saint-Sébastien a surpris samedi en attribuant conjointement le Concha de Oro au premier film du Français Martial Fougeron, "Mon fils à moi" et au plus attendu "Half moon" de l'Iranien Bahman Ghobadi.
    Ce premier long-métrage du Français avait reçu un accueil assez froid lors de sa projection et l'annonce de son couronnement par la présidente du jury, l'actrice française Jeanne Moreau, a été huée par le public de professionnels présent.
    Le Coquillage d'Argent pour la meilleure interprétation féminin a été parallèlement attribué à l'actrice française Nathalie Baye pour son rôle de mère fusionnelle dans "Mon fils à moi".
    Ce n'est pas la première fois que le jury de Saint-Sébastien récompense deux films ex-aequo, ni la première fois qu'il défie tous les pronostics.
    L'an passé, il avait attribué contre toute attente le Coquillage d'Or au drame industriel "Stesti" du Tchèque Bohdan Slama.
     Le film, qui avait été critiqué pour son manque de cohérence, ne figurait pas parmi les favoris. Il décrit le contrôle obsessionnel exercé par une mère sur son fils de 13 ans qui pousse l'adolescent à se replier sur lui-même.
    En revanche, l'attribution du Coquillage d'Or pour "Half moon" de l'Iranien Bahman Ghobadi --qui avait déjà remporté la récompense en 2004 pour "Turtles can fly"-- était plus attendue et a été ovationnée par le public.
    Ce film, sélectionné pour représenter l'Irak aux prochains Oscar à Los Angeles, raconte l'histoire d'un groupe d'hommes kurdes d'Iran qui veulent profiter de la chute du régime de Saddam Hussein en Irak pour aller donner un concert chez leurs voisins kurdes irakiens.
    Après sept mois de préparation, ce groupe hétéroclite commence son périple dans un autobus déglingué, accompagné d'une chanteuse, Hesho, alors que les femmes n'ont officiellement pas le droit de chanter en public en Iran.
    En conférence de presse, Bahman Ghobadi avait longuement expliqué les difficultés rencontrées avant, pendant et après le tournage. Disposant d'un petit budget, il avait demandé, en vain, l'aide des autorités de son pays.
    Le Coquillage d'argent pour la meilleure interprétation masculine a été attribué à l'acteur espagnol Juan Diego pour son rôle de comédien raté dans "Vete de mi", du réalisateur espagnol Victor Garcia Leon

  • Une nouvelle trilogie distribuée par Metropolitan.

    Après "Le seigneur des anneaux", Metropolitan Filmexport distribuera "La Croisée des mondes" , la nouvelle trilogie produite par New Line Cinéma. Le premier volet, "Les Royaumes du nord" a bénéficié d'un budget de 250m$, soit l'équivalent de deux volets du "Segneur des anneaux" Il est actuellement en tournage à Londres, et réunit Nicole Kidman , Daniel Craig et Eva Green, la fille de Marlène Jobert, qui fait une très belle carrière au Usa.

     

    "Océan films distribution" sortira quant à lui, le 22 novembre prochain "The Host" de Bong Joon-ho, qui était en compétition lors du dernier festival de Cannes. Ce nouveau film du réalisateur de "Memories of murder" (grand prix du festival policier de Cognac en 2004) a déjà réalisé plus de 13 millions d'entrées en Corée...

  • Festival international du Film francophone à Namur et en avant-première..."Indigènes"

    Namur, sa citadelle, ses rues piètonnes, ses parcs fleuris, ses namourettes, son Festival  International du Film francophone, et son caméo. Très beau décors pour rendre un hommage au 7ème Art. Cette année comme toutes les autres du reste, un programme de qualité, mais avec un petit plus...pour la première dans le cadre d'un festival francophone, des films flamands seront mis à l'honneur (sous-titrage). Véritables succès de foules en Flandres, ils ont révélés de grands auteurs et une identité culturelle forte. Et comme le soulignait Bernard Anselme, le bourgmestre de Namur..."Les Wallons sont intéllectuellement capable de saisir le sens des productions néerlandophones"

    "Any way The wind blows" - Steve + Sky - Vidange perdue" mais aussi et surtout "Eeen ander zijn geluk" de Fien Troch, sélection belge du meilleur film étranger aux les prochains Oscars.

    indigènes fiff 2006 025A côté d'une sélection très élevée, le festival salue la présidente du jury offciel fiction, Dominique Blanc, dont le nom et le visage ne sont pas très connus chez nous, mais qui est quand même détentrice de 4 Césars! Avec un peu de perspicacité, les chasseurs d'autographes pourront encore aperçevoir l'un ou l'autre invité de marque. On attend André Dussolier, Sagamore Stevenin, Charles berling,  Jeremy Renier pour le Gala de clôture...et Emmanuelle Béart coup de coeur 2006 est déjà là..

     Pendant toute cette semaine, le coeur des namurois va battre au rythme de films inédits "L'homme de sa vie" Le Préssentiment"  d'avant-première: Azur et Azmar"  "Le grand Meaulnes" "Un Crime", de documentaires relevés avec entre autre:."La Couleur du Sacrifice" de Moucid Bourif, qui donne la parole aux hommes venus d'ailleurs qui, pour la plupart enrôlés de force, ont joué un rôle crucial durant la Seconde guerre mondiale. Sujet brîlant, un autre film évènement? Probable, vu le raz de marée provoqué par "Indigènes" dans toute l'Europe...

    L'équipe d'Indigènes quant à elle, à rehaussé de sa présence, le gala d'ouverture du festival du film de Namur.indigènes fiff 2006 017indigènes fiff 2006 018indigènes fiff 2006 019Très généreux, Sami Naceri et Djamel Debbouze, Rachid Bouchareb, sont allé à la rencontre du public, dans une conférence de presse improvisée sous le châpiteau. Ensuite ils se sont rendus au théâtre de Namur afin d'y présenter le long métrage évènement, avant de faire de même au Caméo, une heure plus tard.  Caméo, salle mythique, mais fermée depuis quelques mois faute de subsides..... mais qui grâce au jusqu'au boutisme des organisateurs du festival à réouvert ses portes, avant de le faire définitivement dès janvier 2007, comme l'espère le bourgmestre de Namur Bernard Anselme.
     Enfin le Caméo est rendu aux namurois. 

  • J'ai vu pour vous "The Queen" saississant!

    The Queen de Stephen Frears avec Helen Mirren

    92950707,F1CF048C3BEF2FE93E1

     

    92950843,9524069A3D0084B5F2D

    Un portrait intime et saississant d'ElisébethII et de la famille royale au lendemain de la mort de Lady Di.

    Si la disparition de la plus célèbre femme du monde plonge la planète dans la stupeur, elle provoque en Grande-Bretagne un désarroi sans précédent.
    Le réalisateur, Stephen Frears  retrace l'énorme vague de chagrin qui submerge le pays, l'écrasante victoire de Tony Blair au mois de mai précédent, et la manière dont le palais royal a réagi......Au château de Balmoral en

    Ecosse, la Reine, reste silencieuse, distante, apparemment indifférente. Désemparée par la réaction des britanniques, elle ne comprends pas l'onde de choc provoqué par ce décès. Tony Blair fait comprendre à la reine qu'il appartient aux dirigeants de réconforter la nation meurtrie, et qu'elle mette tout en oeuvre pour se rapprocher à nouveau de ses sujets. Lesquels reprochent entre autre à la famille royale son refus de mettre l'Union Jack en berne au dessus du palais royal. "Y a-t-il un coeur qui bat chez les Windsor" s'intérroge la presse. Le film de Frears suit la longue semaine d'intérrogations de la famille royale, et la manière dont la reine perçoit cet évènement qui, au vu du divorce de Charles, ne devrait rien être de plus que des funérailles privées...(Lady Di ne faisant plus partie de la famille) Tenue par un protocole très stricte, et par une éducation laissant peu de place aux émotions...(sauf dans quelques plans très bien filmés par le réalisateur dans les immenses landes, lieux permettant d'échapper à la sévérité du protocole)...la Reine hésite.  Bref, ce qui est fascinant dans l'histoire, c'est de voir une souveraine vieillissante, digne héritière de l'époque victorienne, mise en difficulté par une jeune princesse devenue tellement différente de la fiancée timide choisie au départ avec la bénédiction royale. (jusque dans la mort)

    Bref, je ne vais pas tout vous raconter. Sauf que "The Queen"  oppose en effet l'univers traditionnel de la famille royale, symbolisée à la fois par le château de Balmoral, niché dans la lande écossaise, les salons élégants et par

    les appartements privés de Buckingham Palace, à la modernité et à la simplicité de nouveau premier ministre Tony Blair.

    images contact

    dyn006_original_360_480_pjpeg_2543688_43eb2302a8be705baea4da94ec3b29bfdyn006_original_320_480_pjpeg_2543688_f28be3fe087aec9f84b17531d16d0b62

     

     

     Précédents posts sur le sujet: les 4 et 9 septembre dernier.

     

    dyn005_original_50_38_gif_2543688_799c239c2912ac40336a87ed47ec8576Stephen Frears: né à Leicester en 1941, fait des études de droit à Cambridge, avant de devenir assistant du metteur en scène Lindsay Anderson au Roayl Court de Londres. Premier long-métrage en 1971 "Gumshoe" avec Albert Finney. Deuxième film "My Beautiful Laundrette". Un coup de maître qui la lancer la carrière de Daniel Day-Lewis..
    filmographie sélective:
    Les Liaisons dangereuses - Les Arnaqueurs - Un héros malgré lui - Mary Reilly - The Snapper - Hi-Lo country - Liam - Dirty pretty things.
     
    dyn005_original_50_38_gif_2543688_799c239c2912ac40336a87ed47ec8576 Brèves Helen Mirren: est la comédienne britannique la plus célèbre et la plus respectée. Travaillant aussi bien pour le théâtre que le cinéma. Plein de rôles audacieux "La reine Charlotte " La folie du roi George (prix à Cannes) Lady Mackbeth et Tressida au théâtre.
    Remporte un Emmy et une citation au Golden Globe pour "The Passion of Ayn Rand" Faite Dame de l'empire britannique en 2003.
    Filmographie sélective: Excalibur -  Mosquito coast - Where angels fear to tread - Some mother's son - Gosford Park (citation à l'Oscar) Calender Girls - L'Enlèvement.

  • Wes Craven "Scream 4" c'est pour plus tard!

    redeyepredAprès avoir réalisé "Red eye" thriller angoissant se déroulant durant un trajet en avion, et l'un des segments de Paris je t'aime, (Le Père Lachaise) Wes Craven, qui a obtenu ses plus grands succès dans le cinéma d'horreur, vient de s'associer avec la compagnie Rogue Pictures pour la réalisation d'un nouveau film à partir d'un script qu'il a lui-même écrit, ce qui ne lui était plus arrivé depuis Freddy en 1995 ! L'intrigue basée sur un personnage âgé de seize ans  se déroulera dans un univers surnaturel. 
    Il vient également de mettre sur pied la maison de production "Midnight Pictures"  en collaboration avec Marianne Maddalena, déjà productrice d'un grand nombre de ses films. Ils produiront en commun certains projets mais la productrice pourra également développer d'autres longs métrages en totale indépendance. Le "credo" de la société sera le film d'horreur. Leur volonté est de pouvoir créer des oeuvres cinématographiques de qualité avec des budgets avoisinant les 15 millions de dollars.
    Rogue Pictures, filiale d'Universal et spécialisée dans le film de genre, souhaite aussi exploiter le reste de la filmographie du réalisateur. Elle a en projet  deux remakes de ses propres films : "Shocker "et  "Le Sous-sol de la peur" deux films reconnus par les aficionados.
    dyn005_original_50_38_gif_2543688_799c239c2912ac40336a87ed47ec8576Brèves: Wes Craven, né en 1939, à Cleveland Ohio. Très tôt étudie la littérature anglaise, avant de se lancer dans de hautes études d'écriture de la psychologie, avec lesquelles il décroche un Master. Enseigne la matière pendant 2 ans. Après avoir effectué divers jobs dont chauffeur de taxi, et ingénieur de son dans une maison de post-production de N.Y. Premère réalisation "The last house on the left" premièr succès. Filmographie sélective: Cursed 2005 - Red eye 2005 - Scream 3 2000 - Scream 2 1997 - Scream 1996 - Vampire de Brooklyn 1995 - The Hills have eyes II 1985 - A Nightmare at Elm street 1984 - The Hills have eyes I 1977.

  • nominés pour le festival Européen du cinéma (EFA)

    L’Académie européenne du cinéma (EFA)

     

    L'EFA retenu 49 films en vue d'une éventuelle nomination aux prix Européen du cinéma qui seront décernés le 2 décembre prochain à Varsovie. 

    Dans les prochaines semaines, les 1700 membres de l’Académie sélectionneront les nominés dans les différentes catégories.

     

     

    9-Riota Russia/ Ukraine/ Finland
    Directed by Fyodor Bondarchuk
    12:08 East Of Bucharest, Roumanie
     Mother of Mine 
    Klaus

    L'AMICO DI FAMIGLIA - Italy/France
    Directed by Paolo Sorrentino
    ANCHE LIBERO VA BENE  Along The Ridge Italy
    Directed by Kim Rossi Stuart
    EEN ANDER ZIJN GELUK Someone Else Happiness, Belgium/ Netherlands, subsidié par la Communauté Média.
    Directed by Fien Troch
    . Une citation en plus....

     Thicker Than Water, Iceland/ Denmark/ Germany
    Directed by Arni Olafur Asgeirsson
     BREAKFAST ON PLUTO, Ireland/ UK
    Directed by Neil Jordan
    DEN BRYSOMME MANNEN -, Norway/ Iceland
    Directed by Jens Lien. J'ai vu ce film dans le cadre du festival de Flagey, et c'est une réelle surprise. Un petite perle venue du nord.
    IL CAIMANO , Italy/ France
    Directed by Nanni Moretti
    DRABET  Denmark/ Norway/ Sweden/ UK
    Directed by Per Fly
    EFTER BRYLLUPPET After The Wedding, Denmark/ UK
    Directed by Susanne Bier
    White Palms, Hungary
    Directed by Szabolcs Hajdu
    FLANDRES  France
    Directed by Bruno Dumont
    FREE JIMMY, Norway/UK
    Directed by Christopher Nielsen
    GARPASTUM, Russia
    Directed by Alexei German, jr
    GRBAVICA, Austria/ Bosnia-Herzegovina/ Germany/ Croatia
    Directed by Jasmila Zbanic. Film ayant remporté le Grand prix au dernier festival de Flagey. Superbe
    IKLIMLER Climates, Turkey/ France
    Directed by Nuri Bilge Ceylan
    INDIGENES  France/ Maroc/ Algeria/ Belgium
    Directed by Rachid . Rien à en dire si ce n'est que ce film pourrait devenir un must dans l'enseignement pédagogique...Une référence dans les manuels d'histoire. 
    JE NE SUIS PAS LA POUR ETRE AIME  France
    Directed by Stephane Brizard
    JUVENTUDE EM MARCHA Portugal/ France/ Switzerland
    Directed by Pedro Costa
    KARAULA , Bosnia-Herzegovina/ Croatia/ Slovenia/ Macedonia/ UK/ Serbia
    Directed by Rajko Grlic
    KAROV LABAYIT  Israel
    Directed by Dalia Hager and Vidi Bilu
    KOMORNIK , Poland
    Directed by Feliks Falk
    LAITAKAUPUNGIN VALOT Lights In The Dusk, Finland/ Germany/ France
    LANGER LICHT  The Netherlands
    Directed by David Lammers
    DAS LEBEN DER ANDEREN  Germany
    Directed by Florian Henckel von Donnersmarck
    LEIDI ZI   Bulgaria
    Directed by Georgi Djulgerov
    LIUBI, Greece
    Directed by Layia Yiourgou
    PERSONA NON GRATA, Poland/Russia/Italy
    directed by Krzysztof Zanussi
    LE PETIT LIEUTENANT, France
    directed by Xavier Beauvois
    PRIDE AND PREJUDICE, UK
    directed by Joe Wright
    PRINCESAS, Spain
    directed by Fernando  De Aranoa
    PRINCESS, Denmark/Germany
    directed by Anders Morgenthaler
    REQUIEM, Germany
    directed by Hans-Christian Schmid
    THE ROAD TO GUANTANAMO, UK
    directed by Michael Winterbottom

    ROMANZO CRIMINALE Italy
    directed by Michele Placido

    SALVADOR  Spain/UK
    directed by Manuel Huerga
    THE SCIENCE OF SLEEP, France, Un film absolûment superbe. Quand on sort de la projection, on est encore dans les nuages....
    directed by Michel Gondry
    SOMMER 2004  Germany
    directed by Stefan Krohmer
    SOMMER VORM BALKON Summer In Berlin Germany
    directed by Andreas Dresen
    SPIELE LEBEN Austria/Switzerland
    directed by Antonin Svoboda
    Something Like Happiness Czech Republic/Germany
    TAXIDERMIA, Hungary/ Austria/ France. Prix ex-aequo avec "Sehnsucht"
    au dernier Festival du Film de Flagey.
    directed by Gyorgy Palfi
    LA VIDA SECRETA DE LAS PALABRAS The Secret Life Of Words Spain
    directed by Isabel Coixet
    VITUS, Switzerland
    directed by Fredi M. Murer
    VOLVER, Spain
    directed by Pedro Almodovar
    THE WIND THAT SHAKES THE BARLEY, UK/ Ireland/ Germany/ Italy/ Spain
    directed by Ken Loach. Palme d'or à Cannes 2006
    ZOZO, Sweden/ Denmark/ UK
    directed by Josef Fares

     

    De très belles productions, et je ne voudrais pas être à la place du jury.

    Comment départager "Indigènes" "The Wind that skaes the barly" "Volver" " The Science of sleep"  "Road to Guantanamo"???

     

     

     

    Douze films sont également en lice pour le Prix du public (People's Choice Award) dont les votes se clôtureront le 31 octobre.

    Roman Polanski  se verra offrir  un prix pour l’ensemble de sa filmographie.

     

    ADAM'S APPLES (Adam's Æbler) by Anders Thomas Jensen . Film que je vous conseille vivement. il est dans les salles depuis le 27 septembre en Belgique. A rafflé des prix partout en Europe, mais surtout le Méliès au dernier Festival du film fantastique de Bruxelles.dyn005_original_189_182_pjpeg_2543688_fccc4156339729c3d5705e90f4d32fae

     

     

     

     

     

    THE ELEMENTARY PARTICLES (Elementarteilchen) by Oskar Roehler

    divers 011THE CHILD (L'Enfant) by Jean-Pierre & Luc Dardenne . Palme d'or à Cannes
    MERRY CHRISTMAS (Joyeux Noël) by Christian Carion
    MARCH OF THE PENGUINS (La Marche de l'Empereur) by Luc Jacquet
    OLIVER TWIST by Roman Polanski
    PARADISE NOW by Hany Abu-Assad
    PRIDE AND PREJUDICE by Joe Wright
    CRIME NOVEL (Romanzo Criminale) by Michele Placido
    SOMETHING LIKE HAPPINESS (Stestí) by Bohdan Sláma
    VOLVER by Pedro Almodóvar
    WALLACE & GROMIT: THE CURSE OF THE WERE-RABBIT by Steve Box & Nick Park


     

    Voilà, si le coeur vous en dit, vous pouvez toujours surfer sur votre moteur de recherche afin d'en savoir plus sur chacun de ces films....

    En ce qui me concerne, j'ai préféré vous laisser ce plaisir.
    Il ne faut pas que mes posts soient trop longs et n'en deviennent indigestes.

     

    photogallery_051860810418469227













     

  • Meryl Streep "Un diable qui casse la baraque en France déjà, Bientôt sur nos écrans

     

    dwp_buddy2160di

     
     
    pradadwp_buddy1

     
    dwp_buddy3DWP-1

     

     

    DWP-24

     

     

     

     

     

     

     

     

    DWP-58DWP-454

     

     

     

     

     

     

     

    DWP-451DWP-240

     

     

     

     

     

     

     

     

    DWP-96DWP-104

     

     

     

     

     

     

    Mis à part, un rôle taillé sur mesure pour Meryl Streep, "The devil wears Prada" est un magnifique "défilé" de mode. On y retrouve quelques unes des "griffes" les plus prestigieuses. Valentino y fait même une apparition....

     

    Box-office français....La surprise...

    Si Le Diable s'habille en Prada, il fait également recettes ! L'adaptation du best-seller de Lauren Weisberger était visiblement très attendue par les spectatrices parisiennes. Crédité de 31 499 entrées pour ses débuts, le long métrage, emmené par la diabolique Meryl Streep, signe ainsi le dixième meilleur démarrage de l'année, derrière des poids lourds comme Pirates des Caraïbes, Les Bronzés 3, L'Age de glace 2, Da Vinci code, X-Men l'affrontement final, Superman Returns, Camping Miami vice.
    Excusez du peu. Donc c'est une surprise de taille de voir cette chouette comédie, dévancer d'une courte tête "Indigènes" l égèrement "éclipsé" alors que le magnifique long métrage de Rachid Bouchareb, est décrit comme l'évènement cinématographique de l'année. Bouchareb et compagnie réalise tout de même une belle performance avec 22 347 entrées dans 52 salles. Un démarrage auréolé qui plus est, et c'est sans doute le plus important, par la revalorisation des pensions militaires d'invalidité et des retraites des tirailleurs de la Seconde Guerre mondiale, officialisée à la sortie du Conseil des ministres mercredi matin.
    Derrière ces deux sorties majeures, les autres films à l'affiche ont plus de mal à trouver leur public. "Hard Candy " que je vous conseille aussi (voir chronique précédente) attire tout de même 2 657 spectateurs, contre 1 782 entrées pour Les Amitiés maléfiques....qui déçoit.  Les autres films ne dépassent pas les 650 fauteuils.

     

     

  • sortie 27 septembre -7- Les Aristos.

    18656739Vous devez au Trésor Public la somme de 1 991 753 euros... Et vous n'avez pour tout bien que le Château de Neuville, une bicoque décrépite que vous habitez avec votre nombreuse famille..."
    Le comte Charles Valerand d'Arbac de Neuville, son épouse Solange, née Poitou Castilla de la Taupinière, ainsi que leurs ascendants et descendants en ligne plus ou moins directe vont tenter l'impossible (à l'exception notable du travail) pour préserver leur château en ruine, symbole d'une existence fragile et néanmoins tenace...
    Commence alors un voyage initiatique, identitaire et loufoque au centre de la vraie vie... Un banquier aux nerfs fragiles, un huissier aristophobe, des nobles parvenus, des cousins radins, des transports très commun.

    Je me contente de reproduire ce que le site en dit. Moi, je n'ai pas envie d'y rajouter quoique ce soit. Sauf, que je ne comprends pas les français,  qui à quelques exceptions près continuent à réaliser des navets de ce genre...sous prétexte qu'il faut de tout pour faire une monde (de cinéma), et surtout pour donner du boulot aux acteurs sans grade.

    Quand je pense que la Charlotte, à fait le tour de tous les plateaux de télé pour promouvoir un tel Nanar. C'est pas parce que l'on porte a un petit "de" sur sa carte de visite qu'on est à même de faire quelque chose de crédible. Amis cinéphiles, passez votre chemin...il n'y a rien à voir.
    je vais quand même mettre

    star_A2[2]star_A2[2] pour ne pas faire l'affront de n'en mettre qu'une. ..rien que pour les deux actrices Ibérique Rosy De Palm et Victoria Abril....Mais ont-elle à ce point besoin de faire de "l'alimentaire"???

     

     

  • sorties 27 septembre -6- ou comment une fronde peur changer la face du monde.

    18667270Un gamin, une fronde, un monde irréel....

     

    Bucarest, 1989 - dernière année de la dictature de Ceausescu.
    Eva, 17 ans, vit chez ses parents avec son frère de 7 ans, Lalalilu. Eva est très belle. Amoureuse pour la première fois, elle découvre les tiraillements de l'adolescence et la complexité de la vie d'adulte.
    Eva a un rêve secret que seul son frère connaît : fuir la Roumanie et voyager à travers le monde.
    Lalalilu est désespéré à l'idée que sa soeur pourrait le quitter. Avec ses deux meilleurs amis, Tarzan et Silvica, il manigance un plan pour tuer le dictateur, afin qu'Eva puisse rester et vivre dans un pays libre...car il est persuadé que Ceausescu est la cause de l'éloignement de sa soeur.  Dans son petit monde, son rêve devient réalité....imaginer comment ce serait s'il parvenait à capturer Ceausescu et si sa famille était responsable de sa surveillance.....
    "Comment j'au fêté la fin du monde" est inspiré des souvenirs de Catalin Mitulescu, le réalisateur.  On suit l'histoire au travers du regard  d'une jeune fille de 17 ans, et de son frère de 7 ans. Son intention n'était pas de faire un documentaire, ou de reproduitre cette époque avec précision historique, mais si le style principal du film est le réalisme, il contient l'image et le sentiment qu'il lui reste de cette époque particulière. Ce film est une tragi-comédie, avec des touches d'absurde et de sublime. Il est aussi un vibrant hommage à tous ceux qui ont eu le courage de s'élever contre la dictature, mais aussi à ceux qui se sont tus, et ont enduré, de peur qu'il n'arrive quelque chose à ceux qu'ils aiment.

    Avec Timotei Duma, dont c'est la première apparition au cinéma. Il m'étonnerait que ce soit la dernière.  Dorothéea Petre , Prix d'interprêtation à Cannes 2006, suit des cours à l'Académie de Théâtre et de cinéma à Bucarest. Mircea Diaconu - Jean Constantin- Carmen Ungureanu.

     

    dyn005_original_50_38_gif_2543688_799c239c2912ac40336a87ed47ec8576005101Brèves Catalin Mitulescu
    Né à Bucarest, en Roumanie en 1972. Il a étudié la géologie à l'Unviversité de Bucarest. Il a voyagé durant 3 ans en Europe afin de s'imprégner de l'histoire. A son retour en Roumanie, il s'inscrit au Cursus de réalisation de cinéma de l'UATC à Bucarest. Depuis l'obtention de son diplôme en 2000, il a réalisé plusieurs courts métrages primés, des films publicitaires et des clips.
    Filmographie sélective: 2003 "Traffic" Palme du court à Cannes - Bucaresti -Wien 2001 sélection Officielle Cannes - Comment j'ai fêté la fin du monde Primé au Sundance film festival, meilleur projet européen.

     

  • sorties 27 septembre -5-

    8310Après 15 ans d'absence, Radu, un Tzigane devenu prof, revient dans le village de son enfance afin d'organiser les obsèques de son père défunt. Les habitants du bidonville, situé près d'une vaste décharge, appellent leur misérable camp Dallas, d'après la série télévisée des années 80, seul dépaysement proposé par le "barman" du coin.. Radu désire rentrer le plus vite possible à Bucarest et y rejoindre sa fiancée, mais il se retrouve impliqué plus qu'il ne le voudrait dans les affaires de Dallas. Parmi les vieilles connaissances qu'il rencontre ici, il y a Oana, son amour de jeunesse. Elle souffre beaucoup du comportement agressif de Janku, son mari, tout comme Petru, leur fils de 5 ans. Tandis que Radu éprouve à nouveau des sentiments oubliés de longue date, la dispute qui couvait depuis longtemps entre les habitants de Dallas et J. R., chef et exploiteur des éboueurs locaux, menace de s'envenimer. Radu prête sa voiture aux Romas afin de leur permettre le transport des déchets recyclables qu'ils ont triés. Lorsque Janku, jaloux, brutalise une fois de plus Oana, le père de celle-ci chasse son gendre du camp. C'est le début d'une tragédie dont l'issue sera fatale...

    Un film à voir, d'une part,  pour la façon dont le réalisateur par un choix de position de caméra parvient à rendre sublime la montagne d'immondices, qui sert de décors à "Dallas"  Un non-man's land au milieu de nulle part.. Quant aux comédiens, ils sont parfaits, criants de vérité. Emouvants, sincères.

    Bref, un film où le réalisateur démontre sa parfaite maîtrise d'une grisaille pour en faire un film riche d'une belle palette de couleurs.

    dyn001_original_60_11_gif_2543688_659381a025b2fe23294fd0d383719e7a[1]

     

  • Entre 2 sorties, une petite news. DeNiro/Scorsese.

    Martin Scorsese et Robert De Niro s'adaptent ! Les deux hommes, qui ont grandi à New York dans le quartier de Little Italy et ont donné naissance à l'une des plus belles collaborations du septième art, vont probablement être les vedettes d'un film réalisé par Martin Scorsese sur "leur vie ensemble", sans plus de précisions.  Joueront-ils eux-même l'histoire de leur vie ou feront-ils appel à d'autres acteurs ? Fiction ou documentaire ? Le mystère plane sur ce projet étonnant...

    Robert De Niro a été révélé par Martin Scorsese en 1973 grâce au polar "Mean streets", où il interprète le malfrat Johnny Boy. L'acteur a joué dans huit films du réalisateur, dont Taxi Driver, Raging Bull, Les Nerfs à vif ou encore Casino. A noter que The Departed, le nouveau film de Martin Scorsese, sera à l'affiche le 29 novembre prochain. Robert De Niro dévoilera quant à lui prochainement The Good Shepherd, film dont il est le réalisateur et pour lequel il s'est dirigé aux côtés d'Angelina Jolie et Matt Damon.

     

    dyn005_original_50_38_gif_2543688_799c239c2912ac40336a87ed47ec8576 Brèves Robert De Niro:
    deniro
     

    Né en 1943 à N.Y. d'une mère peintre, et d'un père sculpteur. Etait surnommé Bobby Milk dans Little Italy où il habitait, à cause de son teint pâle. A réussi à vaincre sa timidité en incarnant à 13 ans, Le Lion imbécile dans "The Wizzard of Oz" dans son école. A suivi des cours d'art dramatique chez lee Strasberg et Stella Adler.

    Filmographie sélective: The Godfather - Taxi driver - The Deer hunter - King of comedy - The Intouchables - Midnight run - A bronx tale - 15'.
     

     

    dyn005_original_50_38_gif_2543688_799c239c2912ac40336a87ed47ec8576 Brèves Martin Scorsese.
    bringing1

    Né le 17 novembre 1942 a Flushing. Long island. Grandit à Little italy. S'inscrit en 1969 aux cours d'art dramatique à l N.Y. University, où il obtient une licence en 1964 et une maîtrise en 1966. S'est influencé de la Nouvelle vague française et de John Cassavetes. Premier long-métrage:Who's that knocking at my door, produit par son prof d'univ'. Lui même enseignera dans cette université en 1968. Crée la Foundation du Film en 1990
    Filmographie sélective: Boxcar bertha - Alice doens't live here anymore -Taxi Driver - After Hours - Color of money - King of comedy - The Age of innocence - La dernière tentation du christ - un docu de 4h " A personnal journey with Martin Scorsese through american movies" Le clip "Bad" de Michael Jackson. - Gangs of N.Y. - The Aviator - Kundun.

  • Sorties 27 septembre -4-

    dyn005_original_340_480_pjpeg_2543688_cd8cd36f396b6eaacb818c25dc463d3dDistribution "Imagine Film distribution"

     

     

     

    but_syno_on[1]

    Front bas, oeil torve, discours monosyllabique,  rangers et tatouages ravageurs sur les bras, nul doute, Adam est un néo-nazi. Qui plus est un nazi qui sort de taule, et qui ne pense qu'à une chose, passer ses journées entre pote la canette à la main, et le "bougnoule" sous la botte. Et s'il sort là maintenant, c'est uniquement parce que sa peine a été commuée en service civil auprès de d'Ivan, un prêtre de campagne auprès duquel soeur Emmanuelle passerait presque pour unr bassiste de death Metal!!!! Ce curé donc, ayant transformé sa paroisse en centre de réhabilitation, tente de redonner à Adam, le sens du droit chemin...Or, vu qu'Adam s'est largement paumé sur les bas-côtés des Voies du seigneur, Ivan décide de commencer petit. Il charge Adam de cuire une tarte avec les pommes du verger.
    Aie se dit le fantasticophile à la lecture de ce résumé suitant le bon sentiment. Ouf se dit-il en lisant le nom du Réalisateur: Anders thomas Jenssen. L'homme avait en effet montré avec "The Green Butcher" Méliès d'Or en 2004 Festival du film fantastique, son sens de la morale tordue, du comique à froid. Si au départ, Adam's Apple fonce tête baissée vers la bonne conscience estampillée Benoit XVI, en deux-trois-coups de volants bien placés, il fait déraper son récit vers une fable beaucoup plus terre à terre, cad humaine. En plus, le casting est bourré de tout ce que le danmark compte de plus bancable est lui aussi à fond du taquet. (avec l'aide du festival du film fantastique).

     

    Avec un scénario novateur, des acteurs brillants, une mise en scène et un découpage raffiné, un film est forcèmment bon... Après les turbulences vécues par l'industrie cinématrographique ces dernières années, où les majors n'ont qu'un "goal": le box-office, il est agréable d'assister à une émergence de films au ton neuf, loins des clichés.

    Et Adam's Apple fait partie de ceux-là.
    Du reste, le jury des différents festivals  ne s'y est pas trompé, partout où il a été projeté, le long-métrage d'Anders Thomas Jensen, à raflé la mise.. "La Pomme d'Adam" a émerveillé tous les professionnels du métier.

    Véritables défenseurs du travail des réalisateurs, ces jury ont toujours eu la lourde tâche de devoir choisir parmi une pleiade de long-métrages, en tenant compte de nombreux critères. ..mais pas  de leurs goûts personnels. Sur quoi se basent-il? Devons nous le savoir? Non, du moment que l'oeuvre choisie est bonne. Et...croyez-moi "Adam's Apple" est un cas à part, le chaînon manquant entre "Quelle était verte ma vallée" et "From Hell". Un film qui frappe l'imagination. Noir, décalé, mèlant le rire et l'émotion, le réel et l'iréel, le bien et le mal. Une satyre politiquement incorrecte, sombre aussi, avec la maladie, l'handicap, et une maison de "réinsertion"  qui accueille d'anciens taulards, où le pasteur oeuvre  à leur réhabilitation, et peuplée de frappadingues. Mais au travers de la fable qui réunit le nazi Adam et le prêtre Ivan, le réalisateur repousse encore les limites du genre...Que peut Dieu face au Diable? D'Adam ou Yvan .au final, lequel des deux est le plus malade, le plus dérangé? Je vous laisse sans vous donner la réponse. Il faut aller voir ce film qui dépeint aussi d'une manière très réaliste, le parcours initiatique emprunté par ses personnages "limites" comme l'ancien joueur de tennis  joué par Nicolas Bro, qui passe sa journée en se goifrant suite à une balle annoncée faute auparavant dans sa période gloire....Mads Miikkelsen a la démarche étonnante et surprenante, sans oublier Paprika Steen., et Ali Khasim à qui on donnerait le bon dieu sans confession mais qui cache une cagoule dans sa piaule...Bref, un casting bourré au taquet!

    ...Loin d'avoir choqué l'église, la vision très personnelle de la foi d'Anders Thomas Jensen lui vaut aussi d'être lauréat dans son pays d'un Prix Culturel remis par les prêtres danois. Une distinction à la hauteur du succès remporté par Adam's Apple dans son pays comme à l'étranger...

     A Voir!dyn001_original_60_11_gif_2543688_659381a025b2fe23294fd0d383719e7a[1]

     

    dyn006_original_32_32_gif_2543688_2d4bd58a3512542508250b92bb16e0ec[1] Brèves: 48m
     
    Mads Mikkilsen qui joue le prêtre, est également à l'affiche du très attendu  "Casino Royale"

     

  • sorties 27 septembre -3-

    dyn006_small150_130_200_jpeg_2543688_89532dd81755f0125661ccb1c607f55aUn click sur le poster et vous êtes dans le site officiel.

     

     

     

    dyn003_original_1024_768_pjpeg_2543688_630f50c3ef4876fbb4a71e0d5476b1a5

    Hard Candy. "Fatal Attraction" d'un autre style. Thriller psychologique, où on reste cloué sur son fauteuil du début jusqu'à la fin. Le meilleur huis-clos jamais réalisé. Un face à face unique et qui dépasse en tout le fameux "Misery". Un suspense au scalpel, mais au délà de son intensité, ce film vous fera aussi suer, et vous amènera là où d'autres films du même genre n'osent amener le spectateur...la plongée d'une jeune ado qui transforme la vie d'un photographe rencontrée sur internet en un cauchemar. Version moderne d'un film sur la pédophilie, mais à la nuance près que le chasseur n'est pas celui qu'on attend.

    Performance éblouissante, étincellante d'une jeune comédienne d'à peine 16 ans, Ellen Page qui tient le film à bout de bras. Filmé la plupart du temps en gros plans, la performance en est d'autant plus difficile. Peu de décors pour asseoir l'ambiance..Rien qu' elle et sa proie. Je vous conseille vivement ce film.

    dyn002_original_60_11_gif_2543688_23076a8fd66f29d894c30c1b977a4e94[1]

     

  • sorties 27 septembres -1-

    965-1-b

    Après avoir présenté "Nue Propriété" avec Jeremy Renier, et Isabelle Huppert, au festival de Venise, où ce long-métrage à reçu un acceuil plus que chaleureux, Joachim Lafosse nous vient ici en Belgique avec un film très bien ficelé et surtout très agréable à regarder. "Ca rend heureux"

    Sans le chômage et la Communauté française, Joachim Lafosse n'aurait pu écrire ses deux premiers longs mètrages qui furent tournés en vidéo, sans moyens, et le Tax shelter n'’était pas encore inaccessible lorsqu'il a lance lancé le projet Ca rend heureux, faute de notoriété.  Malgré cela, son désir de cinéma n’a jamais cessé de grandir. Bien au contraire. Il est heureux de ses choix, en découvrant que ce qui importe avant tout pour faire des films, c’est du désir et de la détermination. Il a toujours refusé d’accepter cette fatalité qui veut que la précarité de la profession engendre une morosité et une culpabilité qui empêcheraient les auteurs de cinéma de créer.

    En réalisant Folie Privée et maintenant Ca rend heureux, il est allé à la rencontre de partenaires de travail solidaires, qui lui ont fait pleinement prendre conscience qu’on ne peut être fertile tout seul.

    C’est en faisant la file au bureau de pointage de sa commune de Saint-Gilles que l'idée lui est venue  de raconter "Ca rend heureux" l' histoire d’un cinéaste au chômage, qui propose à ses copains de file, donc chômeur comme lui,  de faire un film en ne comptant que sur eux-mêmes, , quitte à mettre les mains dans le cambouis, en se solidarisant, dans une entreprise commune qui les fait exister.

    Les protagonistes de ce récit, dont les principaux jouent leur propres rôles, n’ont plus voulu attendre qu’une solution toute faite leur tombe du ciel. Ca rend heureux, c’est l’histoire de chômeurs ordinaires qui refusent la fatalité A cet égard, le réalisateur  n'a nullement voulu faire un film nombriliste pour initiés du cinéma. Cette histoire aurait tout aussi bien pu se passer dans le cadre d’une autre profession, comme celle de jeunes apprentis qui ouvrent une boulangerie ou un garage.

    Et je peux vous dire que ce film rend "vraiment heureux".

    "La nuit américaine" de Truffaut avait déjà abordé le sujet:  un film dans un film par moment,  mais  avec "Ca rend heureux"  le réalisateur apporte un petit plus par rapport à son illuste prédécesseur,.....c'est un film dans un film du début à la fin, au point qu'on ne sait pas toujours où se situe la frontière avec le scénario et le film en préparation...Le long-métrage de Lafosse brouille les  pistes à dessein, et amène le spectateur à se poser des questions sur le degré de fiction  (le réalisateur utilise légalement les affiches de son précédent long-métrage Folie Privée)
    Bref, j'ai aimé, le jeu simple des comédiens amateurs, la fraîcheur, la spontaneité, l'approche très sensibles sans plans inutiles. Et lorsque le mot fin arrive, on est un peu déçu que ce soit déjà fini, d'autant que cela se termine par une interprêtation chorale de toute la troupe, de l'une des plus belles chansons du répertoire flamand "Geluking zijn"  de la regrettée Ann Christy, qui leur sert de toile de fond. Magnifique fin.

     

     

    dyn005_original_50_38_gif_2543688_799c239c2912ac40336a87ed47ec8576Brèves Joachim Lafossedivers 021dyn002_small150_320_480_jpeg_2543688_816e38c2ef32faf04bf2354c41cca790
    Né en 1975 à Bruxelles. Diplômé de l'Iad, son film de fin d'étude Tribu rencontre un franc succès dans de nombreux festivals. Scénariste, réalisateur, auteur et metteur en scène de théâtre. Premier long-métrage de fiction : Folie privée.

     

    Photos perso Mich Claes.

  • Il n'y aura pas d'autres nouvelles aujourd'hui

    Message important:

    Même si c'est pas l'endroit....je me permets de vous dire à vous amis de passage, amis fidèles de ce blog, que ce soir, il n'y aura plus de messages, plus de news, plus de potins....le chien qui partageait ma vie depuis 18 ans et 7 mois, vient de me quitter. Je n'ai pas la tête à m'occuper de ce blog.

    Je suis triste....et j'espère que demain cela ira mieux. Mes amis ont beau me dire "que la vie continue" et que je dois me plonger dans le travail, pour ce soir, je n'y arriverai pas.



     

  • Angelina Jolie très sollicitée....

    Angelina Jolie va jouer dans un film  adapté du roman philosophique et de critique sociale de l'écrivaine américaine d'origine russe Ayn Rand, "La révolte d'Atlas", a rapporté le quotidien Variety.

     "La révolte d'Atlas", livre de 1.100 pages publié en 1957, est considéré comme le chef-d'oeuvre de fiction de Rand (1905-1982) Il raconte comment la démission des "hommes de l'esprit" face à un pouvoir oppressif provoque l'implosion des structures sociales..
    Angelina Jolie jouera le rôle de Dagney Taggart, responsable d'une entreprise derroviaire prise dans la tourmente de l'écroulement d'une société pré-totalitaire Ce longmétrage sera produit par Howard et Karen Baldwin, déjà à l'origine de "Ray"  biographie de Ray Charles sortie en 2004.
    Angelina Jolie, à la "Une" de la presse magazine ces derniers mois après avoir accouché de la fille de son compagnon Brad Pitt, figure en tête d'affiche du prochain film de Robert Zemeckis, "Beowulf", ainsi que de "The good shepherd", tourné par Robert De Niro.
    Récompensée pour le meilleur second rôle en 2000, pour "Taking lives"  l'actrice de 31 ans va entamer  le tournage de "Un coeur invaincu", film adapté du récit de la veuve du journaliste américain Daniel Pearl, assassiné en 2002 au Pakistan par des islamistes.

    Brèves : née le 5 juin 1975 L.A. Fille de Jon Voight (Macadam Cow-boy) et de Marcheline Bertrand métisse-iroquois,  qui est aussi "son" manager. 1 Oscar et 3 Golden Globe. Collectionnait les serpents et les lézard en étant gamine. A suivi pendant 2 ans, les cours du très renommé "Lee Strasberg Theater institute". Premier film; Cyborg 2 en 1993. Ensuite Hackers. Elle rencontre Billy Bob Thornton lors du tournage de Pushin Tin...

    Filmographie sélective Original Sin - Mr et Mrs Smith - Mojave moon - Foxfire -  Girl interrupted - Gone in 60 seconds - Lara Croft Tomb raider -

     

     

     

     

  •  Le Casse du siècle bientôt sur la toile.

    Spaggiari vous connaissez?

    Vous? Peut-être! Et vous? sans doute! Et vous les jeunes? Certainement pas, car je vous parle "d'un temps que les moins de 20 ans, ne peuvent pas connaître.

     

    Le casse du siècle bientôt porté à l'écran....par un ancien Robin des Bois....

     Jean-Paul Rouves

     

    Les anciens Robin des Bois sont décidément friands de faits divers. Parallèlement au projet "Human Bomb "que développe actuellement Maurice Barthélémy, sur la célèbre prise d'otages à l'école maternelle de Neuilly, son ancien complice Jean-Paul Rouve vient d'achever avec Benoît Graffin - scénariste de la comédie "Après vous"..l'écriture de son premier long métrage en tant que réalisateur qui s'intitulera Spaggiari. Ce titre en référence à Albert Spaggiari connu pour être le cerveau du "casse du siècle" survenu à Nice en 1976. 

     

    Albert Spaggiari, le “cerveau” du casse de Nice réussi un coup monumental avec le cambriolage de la salle des coffres de la Société Générale de Nice en passant par les égouts. Le butin s'élève à 5 milliards de centimes (24 Millions d'euros) de l'époque. Spaggiari en cavale devient le premier bandit médiatique et donne régulièrement de ses nouvelles à la presse. Il meurt en 1989, à 57 ans, en exil en Italie, après douze années passées à se grimer et à fuir.
    Opéré au cours du week-end des 17 et 18 juillet 1976, le pillage de la salle des coffres de la Société générale de Nice sur l'avenue Jean Médecin fut particulièrement spectaculaire et rocambolesque : 317 coffres de clients fracturés, environ 50 millions de francs de butin.
    Cette opération avait été minutieusement préparée par un groupe de voyous qui après avoir transporté leur matériel par les égouts,  percèrent un tunnel, puis le mur de la salle des coffres où ils campèrent pendant deux jours et deux nuits. Une partie du « gang des égoutiers » fut appréhendée à Castagniers puis dans une bergerie à Bezaudun où la femme de Spaggiari, Audie, fut arrêtée. En échange de sa libération, le « cerveau » se livra, passa aux aveux et fut emprisonné. Pour s'évader presqu'aussitôt, en sautant de la fenêtre du cabinet du juge d'instruction au Palais de Justice de Nice  le 10 mars 1977.
    Longue cavale qui ne s'achèvera que par la mort du truand atteint d'un cancer dans une maison isolée du Piémont le 9 juin 1989. Parachutiste engagé dans les guerres d'Indochine et d'Algérie, militant d'extrême droite, Spaggiari défraya la chronique et devint après Mesrine l'une des figures les plus réputées du gangstérisme moderne dont la ville de Nice était l'un des principaux théâtres. Pourtant un rumeur persiste, qui est celle que finalement Spaggiari, ne fut qu'un exécutant.... Trouverons nous la réponse dans le film. Pas impossible.
     

     

    Brèves Jean-Paul Rouves: né en 1967 à Dunkerke.

    filmographié sélective: Nos jours heureux - Podium - Un long dimanche de fiancailles - Bunker Paradise - La Mome (Piaf) dont je vous parle par ailleurs -

    Le temps des portes-plumes.
    Petit détail concernant Spaggiari, son histoire avait déjà été portée à l'écran par José Giovanni sous le titre de " Les égouts du paradis"

  • "Le Scaphandre et le papillon" porté à l'écran

     

    Jean Dominique Baudy rédacteur en chef du magasine "Elle", père de 2 enfants est victime en décembre 1995, d'un "Locked-out syndrom" , conséquence d'un accident cardio-vasculaire...litéralement "syndrome d'enfermement"  état neurologique rare, qui se traduit par une paralysie totale, excepté les paupières..avec une incapacité de parler, mais avec les fonctions intéllectuelles intactes.. Prisonnier de son "scaphandre", il va communiquer avec l'aide d'un orthodondiste, avec le seul moyen qui lui reste sa paupière gauche, véritable "hublot" sur les "autres". Avec son oeil, il cligne une fois pour oui, deux fois pour non, il attire l'attention de son visiteur sur les lettres qu'on lui dicte et forme des mots, des phrases, des pages entières...un livre!

    C'est cette histoire poignante que Julian Schnabel vient de mettre en chantier d'après le roman de l'ancien journaliste du magazine, qui décèdera peu après la parution du livre. Le peintre et metteur en scène retrouve ainsi l'univers de la littérature après "Avant la nuit" dans lequel il s'attaquait à la vie d'un autre écrivain, Reinaldo Arenas.  Dans un premier, il fut question de confier la  réalisation à Luc Besson, mais ce dernier vient d'annoncer que "Arthur et les minimoys" serait son dernier film.  Il fut aussi question de Johnny Depp dans le rôle phare, mais c'est finalement sur les épaules de  Mathieu Amalric que reposera tout le film...

    Le script est signé par Ronald Harwood, le scénariste du "Pianiste."

    Le scaphandre et le papillon"  a nécessité un an et demi de travail et fut traduit dans une trentaine de langues. Son auteur décéda, le 9 mars 1997, peu après la parution du livre. Le tournage du film , produit par Pathé et coproduit par France 3, a débuté à Berck-sur-Mer. Il s'étalera sur neuf semaines.

    Brèves Julian Schnabel:

    Né en 1951 à N.Y - Etudes "University of Houston-Texas.

    Artiste-peintre "Néo-expressionist" -

    Principaux films : "Before Night falls" avec Javier Bardem-

    "Basquiat" sur la vie et l'oeuvre de Andy Warhol.

     

    dyn005_original_50_38_gif_2543688_799c239c2912ac40336a87ed47ec8576

    Brèves Mathieu Amalric:

    Né le 25 octobre 1969 à Neuilly-sur-Seine.

    A l'affiche actuellement de "Quand j'étais chanteur"- Marie-Antoinette- Un lever de rideau.

    Filmographie sélective: Munich - J'ai vu tuer ben Barka - Comme jeames dean - Lulu - C'est le bouquet.

    Réalisateur: La Chose publique - Le stade de Wimbledon - Les yeux au plafond.

  • Drew Barrymore en tournage.

    Drew Barrymore jouera dans le film "He Loves me" pour Warner Bros, lesquels ont acquis les droits du roman de Joyce Brotman. "He loves me" est un thriller sexy qui traîte de infidélité moderne, et qui remet en question, le vieil adage selon lequel; "Ce que vous ne savez pas, ne peut vous faire du mal"

    En attendant les premiers tours de manivelle, le dernier long-métrage de drew "Music and Lyrics" de Grey Gardens, sera très bientôt à l'affiche dans nos régions.

     

    Brèves: née en février 1975, première apparaition dans un spot vantant l'alimentation pour chien à 11 mois. Premier rôle très remarqué sur grand écran,  l'adorable gamine dans "E.T." Nomination au golden Globe  en 1984 pour "Unreconcilable Differences" Derniers films à son actif  pour 2007; "Lucky you" - "Music and Lyrics" - 2006; "Curious George" - 2005 ; "Fever Pitch" 

  • La "Môme" a mis tout Paris à ses pieds!

    Chaque automne, depuis 61 ans, les exploitants et professionnels de l'industrie du cinéma français, se retrouvent pour faire le bilan des productions à venir. Rendez-vous qui se termine toujours par la journée des distributeurs, durant laquelle sont dévoilées en images, les différentes bandes-annonces, soit près de 8 heures de teasers et extraits. Quelques productions lourdes ont été présentées "Arthur and the minimoys- Eragon- Transformers- The Depoarted- Casino Royale- Taxi4- The Blood Diamond- Le Concile de Pierre. Il y a aussi eu quelques coups de coeur, et de vraies petites perles suprises;  "Boral- Le serpent- Black-book- Hellphone- Dialogue avec mon jardinier- Hollywoodland- J'aurai voulu être danseur- Goddbye Bafama (avec Nelson Mandela).

     
    Mais ce qui a surtout séduit, c'est le long métrage signé  "LA MÔME". d'Olivier Dahan (Les rivières pourpres2) Evocation de la vie de Piaf portée par Marion Cotillard, littéralement "habitée" par le personnage. L'émotion était à son comble pendant les 12 minutes de projection. Sortie prévue le 12 février 2007.
     
     

     

    A noter le Musée Edith Piaf 5, rue Crespin du Gast dans le 11ème.

     

     

    Brèves: née le 30 septembre 1975, d'une mère comédienne et d'un père réalisateur. Joue dans sa première pièce "Y a un nounous dans le placard" sous la direction de son papa. Premier prix d'art dramatique au conservatoire de d'Orléans en 1994.  Premièr rôle au cinéma dans " La Belle Verte", Eclate ensuite dans "taxi" produit par Luc Besson. Nomination au Césars de meilleur second rôle fémionin pour "Les jolies choses". Dernier film sorti en France et donc très bientôt chez nous "Toi et moi, et le cinéma" avec Julie depardieu et Omer Sisley (le comique français qui monte). 

     

  • Elisabeth Taylor et Ellen Barkin vendent leurs "souvenirs"

    Actrices de renommée internationales, et fans bijoux, Ellen Barkin et Liz Taylor mettent en vente plusieurs bijoux rares et de très très grande valeur (plus sentimentale du tout...) aux enchères à New York les 10 et 11 octobre, a annoncé "Christie's".

    La soirée Ellen Barkin, le 10, devrait être particulièrement spectaculaire, avec la mise en vente d'une centaine de pièces , dont la plupart lui avaient été offerts pas son mari, le milliardaire Ronald Perelman, qui  vient de rompre après six ans de mariage.(15 millions$)
    "Ce ne sont pas des souvenirs que j'ai envie de porter tous les jours, j'ai envie de solder l'histoire", explique l'actrice américaine au New York Times de jeudi .
    Parmi ces bijoux figurent une bague ornée d'un diamant de 22 carats ( 800.000 et 1,2 m$), une paire de bracelets en or et émeraudes ayant appartenu à la duchesse de Windsor (60.000 à 80.000$), un collier avec pendant en diamant (600.000 à 800.000$). La collection contient 17 pièces de la marque parisienne JAR, très recherchée car le joaillier produit seulement quelques dizaines de bijoux par an.
    Elizabeth Taylor autre grande star à la vie sentimentale très mouvementée,  met en vente le lendemain 11 octobre trois pièces, produites par sa maison "House of Taylor Jewelry".
    "J'espère que les bijoux que j'ai inspirés ou dessinés apporteront de la joie à d'autres, les belles choses n'appartiennent jamais à personne. Nous sommes tous des gardiens temporaires de la beauté".
    Une bague avec perle et diamant (3.000 à 5.000$), un collier avec pendant de diamant et saphir (50.000 à 70.000$) et une paire de pendants d'oreille en diamants et rubis (100.000 à 150.000$).
    Ces ventes auront lieu à l'occasion des grandes enchères de bijoux de la rentrée, qui incluent aussi le même jour, une vente organisée pour le centenaire de Van Cleef & Arpels.

    Brèves: Ellen Barkin née le 16 avril 1954 à N.Y A grandi dans le Bronx. A suivi les cours de la très renommée High School for the performing arts. Sa voix particulière est devenue au fil des ans, sa marque de fabrique.

    Fait ses débuts dans un "soap" "Search for tomorrow". Débuts à l'écran dans "Diner" de Barry Levinston, ensuite "The Big Easy" et Sea of love" avec lesquels elle marque de son empreinte les années 80. Un Emmy et 1 Golden Satellite Award pour sa performance dans "Oprah Winfrey" à la télé. Rôle marquant dans "The Switch" où elle campe un homme devenu femme. Superbe prestation qui la mit définitevemt sur orbite.
    On la définit comme une "no-no-sense woman". Dernières apparaitions: "She hates me"- Trust the man" - est au générique du prochain "Ocean's 13". "Divorcée" de Ron Pelerman, grand patron des cosmétiques Revlon. 
  • Pour Daniel Craig, la musique adoucit les moeurs!

     

    Deux mois avant la sortie de Casino Royale, le 22 novembre prochain, le nouvel opus des aventures de James Bond, avec Daniel Craig dans le rôle de 007, prend doucement forme. Aujourd'hui, la chanson phare du long-métrage "You Know my name" vient d'être mise en ligne,  sur la toile, morceau e signé Chris Cornell, ancien leader du groupe de rock Soundgarden et aujourd'hui à la tête de la formation Audioslave.

    Cela accrochera peut-être un sourire à la face d'un Daniel Craig, très "remué" par les critiques négatives, quant à son interprêtation du célèbre Agent 007.

    Voir Post précédent.

    Brèves: Né le 11 novembre 1968 à Chester-Angleterre. A très longtemps fréquenté le légendaire "Everyman Theater" à Liverpool. Se fit connaître avec la série télé "Our Friend in the north"

    Filmographie sélective: Fateless très bientôt sur nos écrans - Munich - The Mother - Infamous - Road to perdition - The Visiting - Lara Croft thmbraider - Love is the deveil - Elisabeth.

    Séries télé : Kiss and tell - Heartbeat - Between the lines - Zorro, a conspiracy of blood - The ice gouse - The hunger - Sword of honor.

  • Kraainem et le cinéma à 5 euros pour 5 films!!!!

     

    Le Centre d'accueil de Kraainem propse ce vendredi 22 septembre

    "La Nuit des Films Passionnels"

     

    20h Casablanca avec Humphrey Bogaert

    22h Rebel Without A Case avec James Dean

    2h30 The Unbearable lightness of Being

    5h50 Romeo and Juliet

    8h00 Déjeuner/cinéma pour les petits avec la projectionde "Shrek 2"

     

    Lieu: Lijsterbessembomenlaan (oufti) 6 à Kraainem - tél 02/721.28.06

     

    Quand on se donne la peine de quitter la ville et ses grands complèxes cinématographiques, on peut encore voir de très bons films sans avoir à casser sa tirelire. 5 Euros pour 5 films...

  • Peter Pan revu et sans doute mal revisité par Larry Clarke

     

    Les nostalgiques du gentil Peter Pan et de la délicieuse et ravissante fee Clochette, ne vont pas en revenir. Celui qui refuse de grandir va, à cause du réalisateur de Wassop Rocker, Larry Clark  prendre du galon et quelques années de plus, en quelques coups de bobines...Peter Pan au pays des horreurs !

    " Blood of Pan" serait une vision très personnelle de l'histoire du personnage créé par J.M. Barrie. Dans l'esprit de Clark, Peter Pan serait un adolescent vagabond de New York qui collectionnerait les Wendy. La seule et unique Wendy dans son long métrage, serait une....junkie...vivant à Brooklyn. Quant au capitaine Crochet, le réalisateur compte demander à Mickey Rourke de prêter ses traits fatigués au personnage maléfique. Aucune date de tournage n'est encore arrêtée, d'autant que Blood of Pan n'est pas le seul projet du réalisateur, qui s'apprête à tourner un remake de "Mona Lisa" de Neil Jordan titre prévu "The shame"  

    Sources Afp

     

    En attendant, contemplons encore les quelques clichés chers à nos mémoires, avant de les voir s'éffacer devant une énième version qui sera pour le moins "dérangeante"

  • Gridiron Gang un grand geste de "The Rock!

     

    "

    The Rock c'est Dwayne Johnson qui pulvérise le box-offcie américain avec 'Gridiron Gang" (dont je vous parle par ailleurs) Mais The Rock c'est également un homme de coeur. A quelques pas du prestigieux Chinese Grauman's Theater de L.A. où se déroulait l'avant-première de sa 5ème réalisation, 9 Kids ont connu la journée de leur vie." Il y a plein de gosses qui ont fait un long chemin pour venir me voir, nous allons leur donner un accueil digne de Hollywood" a-t'il dit. ET il a tenu parole. Grâce à la  "Make A Wish-foundation", quelques jeunes atteints de la maladie de Hodgkins (en rémission?), ont eu la grande joie de pouvoir rencontrer l'acteur. The Rock "Le courage de ces petits est magnifique, surtout deux d'entre eux Sam Vandermause, qui pendant 2 ans a croisé les doigts pour arriver jusqu'à ce jour, alors qu'on venait d elui déceler une tumeur au cerveau"

    A plusieurs reprises, les organisateurs de la foundation avaient proposé au petit de changer de rêve, car ils craignaient qu'il ne puisse pas assister ....à cette mémorable soirée, et le petit s'est toujours raccroché à son premier souhait "juste pour le remercier d'être mon idole"....

    Quant à Nicholas Huerto, il s'est battu tant et plus, après une opération aux riens pour être là, et il est même parvenu à quitter quelques secondes sa chaise roulante lorsque son idole est rentrée dans la salle réservée à la réception donnée en son honneur et a celle des ses copains d'un jour. Le cinéma scintillait de mille feux lorsque l'immense limousine est arrivée, et pendant que le gotha du cinéma se prêtait aux médias, 9 petits vips étaient vraiment les rois de la soirée.

    The Rock n'a pas ménagé son temps. "Une grande première c'est bien, une réussite commerciale d'un film aussi, mais ce n'est rien à côté des visages ablouis de tous ces petits malade en phase de guerison (?), et j'espère y avoir appoté une petite contribution.
    Que peut-on encore écrire après cela?
    Et que le désarroi de Daniel Craig paraît démesuré à côté de ce magnifique courage collégial.