• Jim Jarmusch. plateau d'or à de grandes stars.


    jim-jarmusch,207860
    Jim Jarmusch
    vient de démarrer le tournage de son nouveau film The Limits of Control à Madrid.
    Les rôles principaux sont tenus par Isaach De Bankolé (Night on Earth, Ghost Dog, Manderlay), Hiam Abbass (Munich, Paradise Now), Gael Garcia Bernal (Amores Perros, Motorcycle Diaries, Babel), Paz De La Huerta (A Walk to remember, The Guitar), Alex Descas (Coffee & Cigarettes, Irma Vep, Lumumba), John Hurt (Midnight Express, Elephant Man, Dead Man, V for Vendetta), Youki Kudoh (Mystery Train), Bill Murray (Lost in Translation, Broken Flowers), Jean-François Stévenin (Barocco, Mischka, L'Homme du Train), Tilda Swinton (Broken Flowers, Michael Clayton, Julia) et Luis Tosar (Les Lundis au soleil, Miami Vice).

    Un casting 5 étoiles très éclectique..

    Le film part sur les traces d'un mystérieux hors-la-loi solitaire en fuite.

  • Jumper...déçevant!!!!

    dyn003_original_282_162_pjpeg_2543688_040aa8f7f4573e4a511bf0f70d28f4d2Vous les fidèles visiteurs, vous avez comme moi, certainement vu des centaines de films américains, et vous savez aussi qu'un film venant des UsA représente en comparaison d'une bande européenne, quelque chose de vif, d'actif, de palpitant, du divertissement souvent, tonique parfois, souvent extravagant, délicieux aussi, mais surtout très excitant comme le champagne et le café! Même si depuis peu, le cinéma européen n'est plus très loin d'égaler certaines productions américaines. J'en veux pour preuve, le superbe "Fly me to the Moon" réalisé en 3D par un cinéaste belge. jusqu'à nouvel ordre, Hollywood et ses grandes productions, reste la patrie des conteurs de fables qui nous touchent le coeur, les nerfs et l'âme, à travers l'oeil. La Mecque du cinéma sait encore combler de rêves pré-fabriqués les cinéphiles d'aujourd'hui. Elle nous offre de belles aventures que tous n'ont pas le temps de vivre, mais qui l'espace d'un film, permet à tout un chacun d'être le "héros" d'un soir, voir d'explorer des contrées que, jamais il ne verra en vrai! (The Bucket List par exemple)
    Les réalisateurs d'Hollywood ont longtemps fait des films comme La Fontaine écrivait ses fables...mais certaines "fables " d'aujourd'hui ne sont pas à la hauteur des espérances cinéphiles..."

    jmpr_icons02Jumper"
    est pour moi, le sujet idéal pour affirmer cela. Surtout 
     ne faites pas la file en pestant contre la lenteur aux caisses.....Des milliers d'ouvrages sortent chaque jour des studios hollywoodiens, mais ce film là est vraiment déçevant!!
     Ce qui se digère très bien sur  playstation,  et très lourd à faire passer sur la grande toile.
    On a souvent entendu que les cinéastes étaient liés à la puissance des moyens mis à leur diposition. On sait aujourd'hui que TROP nuit à la qualité! Tous ces sauts de puces toutes les 5 secondes, finissent pas fâtiguer.  Même si les studios avancent déjà un sequel.
    Donc, si vous avez envie de vous plonger dans des salles obscures, il y a d'autres très bons films à l'affiche.  Sweeney Todd, There will be Blood, No Country for Old men, voir même Le magnifique La Môme, ou La Graine et le Mulet, et des mètres de péllicules sont utilisées à l'instant où vous me lisez, De très bons moments à passer en salles vous attendent encore cette année. Quelques pépites et de véritables perles sortiront bientôt....Ou alors, installez-vous devant votre télé, ouvrez un sachet de
    et faites-vous un film!, les magasins proposent tous les meilleurs films de 2007 en Dvd.... On n'est jamais mieux servi que par soi-même!

  • Fréquentation des salles en baisse en 2007. Etude!

     dyn009_original_155_346_gif_2543688_cccabf17d83043dc8fc8b96218ce2b8fA l'occasion du 58e Festival international du film de Berlin, l'Observatoire européen de l'audiovisuel a présenté sa première estimation de la fréquentation des salles européennes en 2007. L'Observatoire estime que la fréquentation totale dans l'Union européenne a diminué de 2,2 % par rapport à 2006. Avec environ 910 million billets vendus, la fréquentation des salles en 2007 reste au-dessus de celle enregistrée en 2005, année qui a vu la plus mauvaise performance de la période récente.

    A l'opposé de la tendance européenne globalement négative, les entrées ont progressé un peu au Royaume-Uni (+3,7 %) et beaucoup en Italie, où l'agence Cinetel annonce une progression de 12,3 % de la fréquentation dans les salles de son échantillon. Toujours selon les estimations de Cinetel, le marché italien au total devrait s'élever à environ 115 million de billets vendus, une hausse de 8,4 % et le meilleur résultat depuis 1998. Toutefois, les autres grands marchés ont connu un recul : Allemagne (-8,2 %), Espagne (-7,7 %) et France (-5,6 %).

    Alors que les marchés de l'Europe occidentale ont globalement diminué, à l'exception de l'Italie et du Royaume-Uni, la progression de la fréquentation dans les pays membres récents a évité à l'Union européenne de connaître un déclin plus important. Les ventes de billets ont progressé en Bulgarie, en Pologne, en Lettonie et en Estonie, la République tchèque et la Lituanie enregistrant, quant à elles, une progression à deux chiffres et des records historiques.

    Hors Union européenne, les résultats sont également mitigés. Alors que le marché russe a progressé de 16 % avec 107 millions d'entrées, la Norvège, la Suisse et la Turquie ont vu leur fréquentation nettement diminuer.

    Bons résultats des films nationaux sur plusieurs marchés en 2007

    Dans un contexte de contraction généralisée de la fréquentation des salles, la production nationale s'est bien comportée sur de nombreux marchés. Par rapport à 2006, la part de marché des films nationaux a progressé dans 11 des 17 pays de l'Union européenne pour lesquels des données provisoires sont disponibles.

    La part de marché des films nationaux a augmenté dans de nombreux pays ayant enregistré une progression de la fréquentation, notamment en Italie (+7,2 % ; 33 %), au Royaume-Uni (+8,0 % ; 28 %), en Pologne (+8,8 % ; 25 %) et en République tchèque (+5,1 % ; 35 %).

    L'Observatoire européen de l'audiovisuel publiera, au début du mois de mai 2008, une vue d'ensemble complète des tendances du marché européen du film 2007.

    Pour en savoir plus

    http://www.obs.coe.int/about/oea/pr/berlinale2008.html

    Sources Mediadesk

  • Parodie Bienvenue chez les Ch'tis versus Seigneur des Anneaux

    Quand la bande-annonce des Ch'tis rencontre 100% de la bande images du Seigneur des Anneaux. Un détournement haut de gamme qui cartonne sur Internet. Mon pote Alex est en vacances pendant quelques jours, et c'est bien mérité, après le travail inouï fourni depuis 2 ans. Ces parodies sont les plus visitées sur le net. Bravo et bronze bien Alex. Mich.

     Halluciner :

    "Frodon Saquet est directeur de la poste de Salon-de-Provence. Il est marié à Julie, dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible. Pour lui faire plaisir, Frodon fraude afin d'obtenir une mutation sur la Côte d'Azur. Mais il est démasqué: il sera muté à Bergues, petite ville des Monts Brumeux.
    Pour les Saquet, sudistes pleins de préjugés, le Nord c'est l'horreur, une région glacée, peuplée de trolls rustres, éructant un langage incompréhensible, le "cheutimi". Frodon ira en compagnie de Sam et Pippin. A sa grande surprise, il découvre un endroit charmant, une équipe chaleureuse, des gens accueillants, et se fait un ami : Gandalf, le facteur et le carillonneur du village, à la mère possessive et aux amours contrariées. Quand Frodon revient à Salon, Julie refuse de croire qu'il se plait dans le Nord. Elle pense même qu'il lui ment pour la ménager. Pour la satisfaire et se simplifier la vie, Frodon lui fait croire qu'en effet, il vit un enfer à Bergues. Dès lors, sa vie s'enfonce dans un mensonge confortable... (...)"

    bienvenue0seigneur_anneauxChtis16

    envoyé par movieparody
    Comparez avec la bande originale.
  • Quantum of solace en tournage en Toscane


     

    solace ddddyn004_original_103_80_gif_2543688_26728e3362c73ab9a44960eb522c4abc

    Après avoir commencé le tournage aux studios Pinewood en Angleterre, toute l'équipe de Marc Forster va bientôt se rendre en Toscane, afin de continuer les prises de vues du James Bond 22.  Elle fait partie des nombreuses productions étrangères à filmer dans ces régions.  .

    Quantum of Solace  restera une quinzaine de jours en Italie, et tournera de fin avril jusqu'au 12 mai 2008, pour démarrer là où le précédent opus "Casino Royale " se terminait à Lake Garda...avant de partir vers les ville toscane de Siennes, Talamone et Carrera. La commision toscane locale offre de nombreuses opportunités aux studios désireux de réaliser leurs films dans ces régions, cela va la proposition de nombreux emplacements, àl'hospitalité et le scooting. Solace est le 22 film film sur l'agent Bond depuis les débuts de la franchise en 1962. sur un scénario de Paull Haggis (Crash) Neal purvis et Robert Wade,  le film affiche un générique 5 étoiles, avec Daniel Craig, Mathieu Amalric (Le scaphandre et le papillon) l'actrice Ukrainienne Olga Kurylenko, l'oscarisée  Judy Dench et Gemma Arterton, sans oublier l'acteur italien Giancarlo Giannini.

    La Toscane a dernièrement vu le tournage du dernier Spike Lee Miracle at St Anna's dans la ville de LUcca. Certaines régions de la Toscane ont été inscrites dans le calepin de répèrages du réalisateur Iranien Abbas Kiarostami pour son film "The Certified Copy"

    Pas plus tard qu'en 2007, 74 productions internationales ,pour un total de 794 jours ont été tournées en Toscane, ce qui a rapporté plus de 10m3 de $ à la région.
    D'autre part, cette année, plusieurs grosses productions sont en cours de réalisation dans la région: La Fanciulla lago (The Young girl of The Lake) réalisé par Paolo Benvenuti, un biopic sur le compositeur Giacomo Puccini.....Cele boige chez les italiens il me semble.....


  • Juste pour vous dire......

    dyn004_original_574_440_pjpeg_2543688_c6c2fb0a6eaa5d90b85b24a7fd6f43ad
    Le cinéma est depuis mon enfance une véritable passion, voir une obsession. Quand j'étais gosse, ma grand'mère, chez qui je passais toutes mes vacances, grandes ou petites, m'enmenait dans l'unique petite salle de cinéma de Diegem, à l'arrière d'une brasserie. En ces temps là, on trouvait même des chaises coiffeurs presque à côté des zinc de bistrots, voire même un petite épicerie à côté des pompes à bières.... la campagne quoi ,et la salle en question n'ouvrait que le dimanche, pour une seule séance à 14h.. Fallait avoir été très sage pour obtenir le précieux sésame qui donnait droit aux aventures des Comedy Capers, Harold Lloyd, Laurel et Hardy, et parfois des westerns. Ben oui, en ce temps là, les cinémas de quartier, comme celui niché au fin fond de cette commune qui sentait bon le foin, avant son urbanisation, n'avaient pas encore les reins assez solides pour proposer les films que l'on pouvait voir en ville..et puis..  avec le bus vicinal qui allait par monts et par vaux, c'était toute une expédition..la ville semblait si lointaine. Aujourd'hui cette salle et toutes les autres a fait place à des grandes surfaces,  des sites industriels, et si on veut aujourd'hui aller au cinoche, faut aller en ville et croiser toute une faune qui se rend dans les 20 salles froides et impersonnelles que comptent les grands mastodontes dédiés au 7eme art. Tu parles d'un gai...surtout au son de tous ceux qui grignotent du popcorn .Lorsque je repense à "ma" petite salle dans l'arrière boutique...... le claquement du siège en bois, bruit si particuler, reconnaissable entre tous, un peu comme celui des briquets Dupont (pub gratuite)  et les bonbons-caramels-eskimaus-chocolat criés par l'ouvreuse, me reviennent en mémoire.  Si j'avais été sage, ma grand'mère me gratifiait de 2 sous pour un frisko. Oui , oui. c'était chouette.

    A cette époque, la télévision belge n'offrait que deux chaînes nationales, Rtb et Brt...et encore les programmes ne commencaient que vers 20h. Du très figé avec des images cahotantes. Fallait faire avec, et la radio souvent branchée sur Europe1 ou Rtl complètaient la monotonie du paysage. Donc, le cinéma dans mes yeux d'enfant, représentait le monde extérieur, et la forme la plus "vraie" et la plus belle pour plonger dans le rêve.  Autrement mieux que tous les bouquins qu'on m'obligeait à lire et dans lesquels sans images, je n'aimais pas m'aventurer.

    x1pk64-9H0OKxSNQYK4oZs_dxL0Z7d9OK4z-rjkUYrn_PtAIYXhOww06KuTkAq4bUXIweHPCRKdyxgFIGTkgrgZPPXFhyBbZsPJg-LhYqa3yyzZzhmXPhUYCFyex_mVxqx05iv091sUc5LG7nyVQuelques années plus tard, je devais avoir 12/14 ans, ma tante, caissière au cinéma Victory, rue Neuve,juste en face du Métropole,  me faisait régulièrement passer entre les mailles du contrôleur (chut il y a prescription), et j'assistais les yeux ébahis aux échanges de John Wayne avec les indiens. Ce cinéma avait la particularité de proposer de nombreux westerns, genre à la mode à la fin des années cinquante, sous la forme de "Grindhouse" pour reprendre un terme fort à la mode ces temps çi.  Deux films pour le prix d'un, et en guise d'intermède, Stan Laurel et Oliver Hardy faisaient eux aussi, quoique déjà largement sur le retour, les beaux jours de ce cinéma. Je me rappelle aussi des "réklames". Qu'est-ce-qu'elles étaient marrantes...présentées par le petit Groom tout de rouge vêtu. Petite différence avec les cinéma de patelin, ici on avait droit à des bons fauteils bien moëlleux....et moi, je restais émue par le sourire de la vedette, et j'imaginais l'histoire qui se cachait derrière les traits des nombreuses stars à l'affiche en ces temps là.
    decoration
    Bogart, Bacall, Mitchum, Turner, Martine Carol, Dietrich, Von Stroheim, Tyrone Power, M. Monroe, Garbo, James Steward, Cary Grant, James Dean, E.G. Robinson, Hayworth, Susan Haywart.  Sans oublier les superbes comédies musicales avec Ann Miller, Fred Astaire , Gene Kelly, Donald O'Connor, Cyd Charisse et Ginger Rogers, Judy Garland et Mickey Rooney,  Le cinéma avait à l'époque, tout pour capter une émotion, un instant de vérité sans tous les artifices utilisés aujourd'hui. Bien sûr, certains longs-métrages présentaient de grosses lacunes...et les "trucages" étaient gros, mais qu'importe, le rêve  était bien présent..... j'ai eu la chance de pouvoir les vivre toute  éveillée, une expérience qui a marqué ma vie. Et souvent la nostalgie m'emporte. Qu'elles étaient belles les salles des années 50 et 60, véritables chefs-d'oeuvres, des joyaux d'Art-Nouveau...Des murs africains pour certaines, de l'art-déco made in the roaring thirtees pour d'autres, mais toutes avaient une âme, même lorsqu'elles étaient vides... Chaleureuses et accueillantes...surtout lorsque le  sourire des aimables "ouvreuses"  qui lampe de poche à la main, nous guidaient vers nos sièges, après avoir déchiré une partie du ticket...faisant le reste..A l'époque, pas d'horaire, le va et vient était permanent, comme les séances. Et pas de frisko avant l'entracte.
    dyn006_original_115_200_gif_2543688_33cfedf8db6996f79b1857c451755363[1]
    dyn003_original_103_80_gif_2543688_f9fff9477de8adb03e2d0edc3389ff69

    Je ne pouvais pas trouver de moment plus propice, maintenant que j'ai atteint plus de  800.000 visites, pour vous faire partager ces quelques moments d'intense émotion et profiter de l'occasion pour dire merci à tous ceux qui depuis bientôt 2 ans (16/5)  viennent régulièrement sur ce blog. A défaut de faire partager ma passion, j'espère au moins leur apporter des news fraîches, mais surtout être une bonne petite banque de données, afion de les guider dans leurs choix.

    Bon Cinoche à tous. 

  • Redacted De Palma dans nos salles 27/2


     RedactedRedacted raconte une histoire fictive inspirée de faits réels. C'est une expérience unique qui nous obligera à réexaminer de manière radicale les filtres à travers lesquels nous voyons et acceptons les événements mondiaux, le pouvoir de l'image médiatisée et l'influence exercée par la présentation des images sur ce que nous pensons et ce que nous croyons.
    Redacted se concentre sur un petit groupe de soldats américains en garnison à un poste de contrôle en Irak. La succession de points de vue différents permet de confronter l'expérience de ces jeunes hommes sous pression, de journalistes et collaborateurs des médias avec celle de la communauté irakienne locale afin de faire la lumière sur les conséquences désastreuses que le conflit actuel et leur rencontre fortuite ont eues sur chacun d'eux. Du très grand Brian De Palma. A voir absolûment.
    Dossier complèt sur Redacted (2007) Un clic sur :

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/1/Redacted

    http://www.tfmdistribution.fr/redacted/

    gif a
     

    ParisC'est l'histoire d'un Parisien qui est malade et qui se demande s'il va mourir. Son état lui donne un regard neuf et différent sur tous les gens qu'il croise. Le fait d'envisager la mort met soudainement en valeur la vie, la vie des autres et celle de la ville toute entière.
    Des maraîchers, une boulangère, une assistante sociale, un danseur, un architecte, un SDF, un prof de fac, une mannequin, un clandestin camerounais...
    Tous ces gens, que tout oppose, se retrouvent réunis dans cette ville et dans ce film.
    Vous pouvez penser qu'ils ne sont pas exceptionnels mais, pour chacun d'entre eux, leur vie est unique.
    Vous pouvez croire que leurs problèmes sont insignifiants, mais, pour eux, ce sont les plus importants du monde. Du Cedrick Klapich pur jus, avec à nouveau son acteur fétiche Romain Duris, entouré de Juliette Binoche et Albert Dupontel (Odette Tout le Monde)

  • Fados bientôt dans nos salles.

    fadosLe nouveau film ‘Fados’ de Carlos Saura sort aujourd'hui dans 3 salles; Bruxelles Flagey, Gand Studio Skoop et Anvers Cartoon’s. Et après, le film fait un circuit. Fados’ était présenté en avant-première le 1 février au festival ‘Portugal and the world’ à Bozar, en présence de régisseur Carlos Saura. C’était un succès énorme.

    Dans ce documentaire musical de Carlos Saura, l’âme du Portugal est dévoilée dans un jeu d’ensemble d’expressions artistiques différentes. La musique, la danse et le film racontent l’histoire riche du fado. Cette cinématographie éclaboussante, avec le soutien de grands noms comme Mariza, Carlos Do Carmo, Camané, Lila Downs, Lura, Caetano Veloso, Chico Buarque en Miguel Poveda, fait un film qui sent comme un poème audiovisuel.

  • La Leon

    la leon
    La Leon - un film Argentin de Santiago OTHEGUY
    avec Jorge Roman, Daniel Valenzuela, e.a.

    Présenté à la Berlinale 2008 - sortie belge 12/03/2008

    Bande annonce:

     

     basse rés.
     haute rés.
    Delta du Paranà... Dans un labyrinthe de rivières et de ruisseaux, monde sensuel et sauvage, Alvaro mène une vie humble et solitaire, la pêche et la coupe des roseaux constituant son labeur quotidien. Son homosexualité et sa passion pour les livres font de lui un personnage à part parmi les habitants de cette région d'Argentine perdue dans le temps. Le seul lien entre ce territoire sans frontières définies et la ville est constitué par "El León". Ce bateau-bus est piloté chaque jour par El Turu, un homme violent et autoritaire, devenu le relais incontournable de toute communication entre les habitants. El Turu voit la différence d'Alvaro comme une menace et semble déterminé à le harceler…La leon 1
    la leon 2
    la leon 3


  • Eastern Promises et Michael Clayton bientôt dans les bacs.

    dvd aBientôt dans les bacs.dvd nn

    ripdeux excellents politico-thrillers de 2007. Même si la guerre entre le Hd-DVD et le Blu-Ray fait rage, n'hésitez pas à les acheter. Aux dernières nouvelles, le Blu-Ray est en passe de mettre définitivement le HD-Dvd au tapis.

    was_2122_sliced_24

    was_2122_sliced_25



     

     

     

     

  • Javier Bardem Vidéo des oscars

     

    Comme il le dit si bien, heureusement que les vôtants n'ont pas tenu compte de sa vilaine coupe de cheveux. L'une des plus vilaines de toutes sa carrière.

    Un très grand Bardem dans "No Country for old men" Conseillé!!!!

     

  • Daniel Day-Lewis vidéo des Oscars

    Choix normal, mais choix cornelien quand même, car à mon humble avis, George Clooney et Johnny Depp n'ont pas démérité. Ils auraient du figurer sur la première marche aussi ex aequo. Soit!.
    J'ai vu les trois films, et il est vrai que Daniel day Lewis est absolûment étonnant dans la peau de Daniel Plainview.

  • Marion Cotillard vidéo des Oscars

    Jaime la réaction de Cate Blanchett, qui applaudit très spontanément à l'annonce du nom. Et que dire du discours de Marion. Pas du "préparé" juste de l'émotion pure. bravo Marion, parce que tu le vaut bien! Elle fait désormais partie de la cour des grands d'Hollywood, et des projets plein la tête. Dans quelques semaines, elle va entamer le tournage de "Public Enemies" de Michael Mann, aux côtés de Johnny Depp. Elle enchaînera ensuite avec le film musical "Nine" de Rob Marshall.

  • Oscars Marion Cotillard encore et encore

    londonLa Reine d'Hollywood, c'est elle. Exit Julie Christie, Ellen Page et consort. La grande gagnante c'est Marion Cotillard qui a enlevé cette année, l'un des plus prestigieux trophées décernés par le gratin du 7ème Art, si pas le plus prestigieux. Marion Cotillard est entrée dans l'Histoire en remportant un Oscar de la meilleure actrice pour "La môme".  "Merci l'amour, merci la vie, s'est exclamé en anglais, une Marion Cotillard très émue en reçevant sa statuette dorée de Forrest Whitaker. C'est la première fois depuis Simone Signoret en 1960 qu'une Française reçoit la récompense la plus prestigieuse du cinéma. Son rôle d'Edith Piaf lui avait déjà valu un Golden Globe, un César, Bafta à Londres, et le trophée de la meilleure actrice de l'année aux London Critics, le mois dernier.....Vous avez dit carton plein? Qui dit mieux? "La Môme a également recu le trophée du meilleur maquillage.

    Pour tout savoir sur Marion Cotillard, un clic sur les tags Oscars, Baftas ou Marion Cotillard..: http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/1/Marion%20Cotillard

     l'Oscar du Meilleur Film Etranger a quant à lui, été attribué à Les Faussaires / The Counterfeiters de Stefan Ruzowitzky. L’année précédente, c’était La Vie des Autres, également distribué par ABC Distribution, qui avait remporté l’Oscar dans cette catégorie. Le film relate l’histoire vraie d’un groupe de déportés juifs recrutés par les Nazis pour monter l’une des plus grandes opérations de contrefaçon de l’histoire: inonder de fausse monnaie les économies des alliés.  Les Faussaires sortira sur dvd le 15 avril 2008.

    Palmarès:"
    Javier Bardem a été honoré pour son rôle de tueur psychopathe dans "No Country for old men" des Frères Joel et Ethan Coen, film qui a aussi obtenu l'Oscar de la meilleure adaptation. (nommé dans 8 catégories) Par contre, Tilda Swinton a créé la grosse surprise de la soirée, en coiffant Cate Blanchett (I'm Not There) en remportant  l'Oscar du meilleur second rôle féminin pour "Michael Clayton", où elle joue une ambitieuse femme d'affaires. Daniel Day Lewis, on s'y attendait par contre, a remporté le Prix du meilleur acteur pour sa fabuleuse incarnation de Daniel Plainview, chercheur de pétrôle sans scrupules, dans "There will be blood" (8 nominations) 
    "Ratatouille", l'histoire d'un rat voulant devenir chef cuisinier, production des studios Disney et Pixar, a valu à son réalisateur Brad Bird son deuxième Oscar du meilleur film d'animation après "Les indestructibles" en 2005. Et pour ne pas me contredire, les films de guerre n'ont pas la cote, puisque le docu coup de poing de Michael Moore "Sicko a rafflé la mise,devant les 3 films traitant du terrorisme.......


    Sources dossiers pros et The Enveloppe.

     

  • Oscars "politisés"

    banner
    Depuis des années "on" savait que les Oscars se devait d'avoir un mini devoir de "réserve" à savoir, ne pas trop verser dans la controverse et dans le political...Même lorsqu'un gagnant s'exprime, statuette en main en faisant allusion aux conflits...cela faisait à peine sourire l'assemblée, jusqu'à aujourd'hui. Alors que des films dit " comédies-amusantes et divertissantes" tels que Juno et Atonement se mesurent ailleurs, dans la catégorie documentaire...c'est le plein de films aux relents de guerre et de dessous politico-stratégiques, à donner de solides migraines aux organisateurs...Trois des cinq nominés affichent clairement la guerre et le terrorisme, et que ces documentaires ait été sélectionnés démontre bien qu'il plane désormais une ambiance de "mood-killing au KOdak Theater.....the road to gold
    ..Quels sont-ils?  No End in Sight, Taxi to the Darkside et Operation Homecoming, sont trois façons qu'on eu les réalisateurs de mettre en excergue les côuts en pertes humaines militaires et dommages collatéraux, lors de guerre et de terrorisme. Néanmoins, malgré leurs citations aux Oscars, ces films sont complètement "reniés" par les marchés voir même par les gros majors, effrayés sans doute par cette triste réalité. (°°) Conclusion, les réalisateurs de documentaires coups de poings" sont devenus  les gardiens "isolés" de tout ce qui pourrait déranger la vérité objective et les dessous des magouilles politiques. Je suis curieuse de savoir comment certains vont se comporter cette nuit  lorsqu'ils brandiront la statuette dorée. Iront-ils jusqu'à remercier leurs distributeurs, ou au contraire,vont-ils remercier les milliers de morts, sans lequels leurs films n'auraient pas pu se faire???? 

    °° On en veut pour preuve, les relatifs echecs de "Lions For Lamb" et "In the Valley of Elah"...

  • Sylvester Stallone des sequels à la pelle

    rambo4Nous retrouverons bientôt Sylvester Stallone dans MARION COBRETTI la suite de COBRA ou encore RAYMOND TANGO la suite de TANGO & CASH. En attendant, le voici dans JOHN RAMBO, quatrième épisode de la franchise RAMBO, un an presque jour pour jour après la sortie de ROCKY BALBOA, sixième épisode de la franchise ROCKY. Deux come back, année sur année, de deux héros icones des années 80.

    ROCKY BALBOA avait cumulé 670 642 spectateurs lors de sa première semaine d'exploitation pour finalement en cumuler 1 156 933 en fin de carrière. JOHN RAMBO a quant à lui cumulé 391 630 honnêtes entrées qui ne devraient cependant pas lui permettre de dépasser le million. Certes, il s'agira, à l'image de ROCKY BALBOA, de l'épisode le moins lucratif (mais pas le moins rentable) de la franchise (RAMBO III : 1 989 064, RAMBO II LA MISSION : 5 851 030 avec un démarrage premier jour Paris toujours présent dans le top 20 de tous les temps avec 85 007 spectateurs, RAMBO I : 3 039 138), cependant, toujours à l'image de ROCKY BALBOA, JOHN RAMBO est un retour réussi. Est-ce la raison pour laquelle il v'a s'attaquer à une suite de Cliffhanger ?(voir post il y a deux jours)

    Sources B.Office
     

  • In the Valley of Elah en DVD! Bientôt chez nous.




  • Les Cesars à "La Môme" et La Graine et le Mulet.

     

     dyn002_small150_225_300_jpeg_2543688_322031a03a689004aaefe150c1d932e4dyn002_small150_225_300_jpeg_2543688_a90d8a1b1586a6286523885a332c272e

    Marion Cotillard et La Môme, grands vainqueurs aux Cesars.

    Quatre prix pour le biopic sur Edith Piaf, celui de la meilleure actrice pour Marion Cottilard, après les Golden Globes et les Baftas...et des moins prestigieuses comme le meilleur costume, meilleur son etmeilleur décors. Les prix de la meilleur photo et de la meilleure adaptation a été décerné au dessin animé "Persepolis" de Marjane Satrapi. Mais la grosse surprise c'est : La graine et le mulet" qui a dominé la 33e cérémonie des César vendredi soir, les récompenses du cinéma français, en remportant quatre récompenses, dont celle du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Abdellatif Kechich.

    César de la meilleure actrice ,Marion Cotillard pourrait grâce à son interprétation impressionnante d'Edith Piaf,  réaliser le doublé dimanche soir aux Oscars.

    "Olivier, t'as changé ma vie d'actrice, t'as changé ma vie tout court, t'as écrit le plus beau rôle du monde", a lancé Marion Cotillard, très émue, versant quelques larmes, faisant référence à Olivier Dahan. .

    Pour le reste, le meilleur second rôle féminin est allé à Julie Depardieu pour "Un Secret", une Julie Depardieu que l'on pourra découvrir très bientôt dans "Les Femmes de l'Ombre" avec Sophie Marceau. Du côté des messieurs, le meilleur second rôle est allé à Sami Boujila pour "Les témoins", et à Mathieu Amalric le prix du meilleur comédien pour Le Scaphandre et le papillon" Enfin je reviens avec plaisir sur le magnifique "Das Leber der Anderen- La Vie des autres" qui récolte celui du meilleur film en langue étrangère. Un de plus pour un magnifique long métrage se déroulant dans les années cinquante, mais où malheureusement l'acteur principal Ulrich Muhle est décédé d'une manière soudaine l'année dernière.

    Pour tout savoir sur les Oscars de vendredi soir un clic sur: http://www.lescesarducinema.com/#palmares

    dyn003_original_254_295_png_2543688_aff8ae62fdf4c45403d598657ff737ffTous mes précédents posts sur le sujet:

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/1/Marion%20Cotillard

    Le site officiel de "La Môme" : http://www.tfmdistribution.com/lamome/lamome.htm

    Filmographie sélective de Marion Cotillard

    Filmographie sélective. Ces derniers rôles.

    Death Instinct (2008)
    Ennemi public n° 1, L' (2007)
    Môme, La (2007) .... Edith Piaf
    A Good Year (2006) .... Fanny Chenal
    Fair Play (2006) .... Nicole
    Dikkenek (2006) .... Nadine
    Toi et moi (2006) .... Lena
    Boîte noire, La (2005) .... Isabelle Kruger/Alice
    Sauf le respect que je vous dois (2005) .... Lisa
    Mary (2005) .... Gretchen Mol
    Ma vie en l'air (2005) .... Alice
    Edy (2005) .... Céline/La chanteuse du rêve
    Cavalcade (2005) .... Alizee
    Un long dimanche de fiançailles (2004) .... Tina Lombardi


  • Cinéart distribution s'étoffe.

    dyn009_original_155_346_gif_2543688_cccabf17d83043dc8fc8b96218ce2b8fDu nouveau dans la distribution cinématographique :

    CINEART ouvre sa filiale aux Pays-Bas

    En ce début 2008, Cinéart prend un nouvel élan en créant sa propre filiale en Hollande qui a vu le jour ce vendredi 1er février  2008.
    Cinéart, c’est 33 ans d’expertise. Le cinéma commercial y côtoie le cinéma d’art et essai. Un goût pour la découverte et une mise en valeur de films d’auteurs depuis toujours, sans hésiter à acquérir des films plus grand public : de Ken Loach aux frères Dardenne, Todd Haynes, Michael Haneke, Jim Jarmusch, Gus Van Sant, Lars Von Trier, Jia Zhang-Ke, Jafar Panahi mais aussi Peter Jackson (la trilogie du « Seigneur des Anneaux »), Ang Lee «(« Brokeback Mountain » et « Lust, Caution »), la liste est longue. Des films primés dans les plus grands festivals (pas moins de 13 Palmes d’Or au Palmarès de Cinéart et de nombreux Ours et Lions).
    La direction de Cinéart en Hollande sera entre les mains de Wallie Pollé, bien connu dans le milieu professionnel avec ses années d’expérience.
    Cineart sortira ses titres en DVD sous le label Twin Pics, déjà fort actif en Belgique.
    A Berlin, Cineart annonce  3 titres, dont 2 en compétition : « Julia » d’Erick Zonca, « Caos  Calmo » d’Antonello Grimaldi (et « Lemon Tree » d’Eran Riklis qui fait l’ouverture de la section Panorama). Cinéart sortira sur l’ensemble du Benelux « Paris » de Cédric Klapisch, « Vicky Cristina Barcelona » de Woody Allen, « The Duchess » de Saul Dibb et « XXY » de Lucia Puenzo.
    Le nouveau site www.cineart.nl est en cours de fabrication et sera bientôt opérationnel.

  • Offscreen ou le Festival de l'Etrange et du Nanar.

    2199766369_f0bda37a7ePremier Festival des films décalés à Bruxelles

    Le premier festival bruxellois des films décalés, baptisé "Off Screen", mis sur pied par l'ASBL Marcel, se tiendra durant trois longs week-ends de quatre jours chacun à partir du 21 février et jusqu'au 9 mars prochain.
    Une trentaine de films sont à l'affiche. Le festival, qui se consacre aux films insolites et hors du commun, se déroulera au Cinéma Nova et en partie au Musée du Cinéma où une rétrospective du réalisateur américain Tod Browning complétera la programmation. Les films ont été répartis selon cinq modules: First Screening (inédits ou rares), 3D, Manimals (consacrés aux relations entre les hommes et les animaux), Freak (étranges) et enfin un hommage à Jack Hill. Ce réalisateur, âgé de 74 ans et qui évolue dans un style bien en marge d'Hollywood, sera présent pour présenter ses oeuvres au Cinéma Nova et au Musée du Cinéma. Diverses activités, comme des expositions, des conférences ou des concerts seront organisées en marge de la projection des films.
    2200562074_366f8e7b33En ce qui concerne les projections en 3D, les spectateurs pourront voir "The Mask" "The House of Wax" avec Vincent Price grandiose,"Revenge of the Shogun Women" où 9 nonnes se transforment en véritables Kung-Fu babes. "Creature from the Black lagoon", où quand Jack Arnold revisite le mythe de King Kong, acec une créature plus féroce et revancharde que le grand singe. "The Stewardesses", le triomphe cinématographique des années 60. Un sexploitation entraîne le spectateur dans les aventures érotiques d'une bande d'hôtesses de l'air. Et en fin, "Flesh for Krankenstein" de Paul Morrissey. Un docteur Frankenstein passé à la moulinette de la Factory de Andy Warhol et de son cinéaste le plus en verve. Jack Hill, qui comme Francis Ford Copolla a commencé sa carrière sur le set de " The Terror" de Roger Corman en 1963, mais en tant que réalisateur-scénariste de cinéma B, il est devenu l'un des fondateurs du Grindhouse et de la blaxploitation.. Jack Hill en personne viendra en personne présenter quelques unes de ses oeuvres: Switchblade Sisters-Pit Stop-Spider Baby avec le légendaire Lon Chaney- The Big Doll House" avec Pam Grier.
    Un hommage à Tod Browning au Musée du Cinéma, le 29 février et le 1 et le 2 mars, avec les projections de Outside the Law-Coffy-The Wicked Darling- Foxy Brown et le cultissime "Freaks"
    A vos agendas, à vos téléphones pour une réservation rapide, car ne l'oubbliez pas, le Nova c'est pas bien grand, et le Musée du Cinéma non plus!
    site www.offscreen.be
    Cinéma Nova 3 Rue d'Arenberg 1000 Bruxelles
     
    Musée du Cinéma 60 Rue ravenstein 1000 Bruxelles.

  • Lou Reed

    lou reedDe Julian SCHNABEL-(Le Scaphandre et le Papillon) avec Lou Reed et Emmanuelle Seigner

    Sortie LOU REED’S BERLIN 02/04/2008

    Après Martin Scorcese Shine a light sur les Rolling Stones, voici Lou Reed - Berlin de Julian Schnabel.  Lou Reed et ses fans ont attendu pendant 33 ans le concert présenté dans ce film. En 1973, l'artiste enregistre «Berlin», un album ambitieux qui offre un contraste surprenant avec son supertube «Walk on the Wild Side». Un album-concept sur la jalousie, la colère et la perte, mettant en scène les mêmes personnages, du début à la fin. Mais à l’époque, les critiques virulentes qui ont accueilli sa sortie avaient fait voler en éclats tous les espoirs de Reed et de son producteur, Bob Ezrin, de le produire un jour en concert. C’est aujourd’hui chose faite, 33 ans plus tard. Julian Schnabel signe la mise en scène des concerts, qu’il a filmés cinq nuits durant au St. Anna’s Warehouse de New York. Sa fille Lola a tourné les petits films impressionnistes projetés sur scène pour soutenir la dimension narrative de la musique. Reed, âgé aujourd’hui de plus de 60 ans, est toujours aussi cool. Le groupe, brillant, est accompagné par le chœur d’enfants du Brooklyn Youth Chorus. Énormément de modifications ont été apportées depuis 1973 mais les morceaux y gagnent en bouteille.

  • Cloverfield parodie

    -Clover13Synopsis Halluciner :

    "New York - Une quarantaine de ses amis et relations ont organisé chez Raymond une fête en l'honneur de son départ pour le Japon. Parmi eux, le Dr Peter Venkman, vidéaste d'un soir, chargé d'immortaliser l'événement et meilleur ami de Raymond. La "party" bat son plein lorsqu'une violente secousse ébranle soudain l'immeuble. Les invités se précipitent dans la rue où une foule inquiète s'est rassemblée en quelques instants. Une ombre immense se profile dans le ciel, un grondement sourd se fait entendre... et la tête de la Statue de la Liberté s'effondre brutalement sur la chaussée. L'attaque du siècle vient de commencer. Au petit matin, Manhattan ne sera plus qu'un champ de ruines (...)"

    Quand 100% de l'audio de la bande-annonce de "Cloverfield" rencontre 100% d'images de Ghostbusters (SOS Fantômes) Voilà le résultat! Etonnant et sans ajout de son!!!

     

    clover0 VERSUS GhostbustersClover13

  • Ralph Bradshaw White - Eva Dahlbeck décès

    Ralph Bradshaw White, dont le film documentaire sur la découverte de l'épave du Titanic à fait le tour du monde, est décédé à l'âge de 66 ans, de complications cardiaques.  Explorateur et caméraman averti; White fit partie de l'expédition Franco-américaine qui découvrit les restes du bateau mythique en 1985. Il retourna à de nombreuses reprises sur leslieux, afin d'avoir un maximum de photos, et de pellicule. Ce qui lui fit dire qu'il avait passé plus de temps sur le Titanic que le capitaine. Les images du bateau, qui coula corps et biens le 15 avril 1912, ont été utilisée par James Cameron, pour son oscarisé film "Titanic" et dans le documentaire en Imax de 1993 "Titanica"

    Sources N.Y times News.

     dahlbeck600Eva Dahlbeck, actrice suédoise et à ses heures écrivain, qui figura dans de nombreux films d'Igmar Berman est décédée la semaine dernière, à l'âge de 87 ans, des suite d'une infection.  D'autre part, l'actrice souffrait de la maldie d'Alzheimer depuis de nombreuses . Dahlbeck était une des actrices suédoise les plus populaires dans les années 40 et 50, et elle devint mondialement connue pour ses premiers rôles forts dans quelques uns des films d'Igmar Bergman: Secret of Woman (1952à A Lesson In Love (1954) et "Smiles of a Summer Night (1955). Elle prit sa retraite en tant que comédienne pour se consacrer à l'écriture en 1969, avec à la clé une douzaine de nouvelles. Sa dernière apparition date de 197O dans un film Danois "Tintomara" aux côtés de la connue actrice suédoise Britt Ekland (Mme P. Sellers)

     

     

     

  • Fidel Castro aux Oscars?????

    mooreMichael Moore, jamais en retard lorsqu'il s'agit de secourer le cocotier, vient de contacter Fidel Castro, l'invitant à la cérémonie des Oscars dimanche. Si à première vue, cette invit' à l'air farfelue, si on y regarde de plus près, elle ne l'est pas tellement. Lors du tournage de Sicko, son dernier film dénoncant les soins de santé au Etats-Unis, lui et son équipe, ainsi que quelques victimes du 9/11, avaient été accueillis à bras ouverts dans un hôpital de La Havane, et soignés par un personnel médical qualifié, ne refusant aucun traîtement spécial. Tout ce que ses malades s'étaient vus refusé aux Etats-Unis... Pour Michael Moore la présence du leader charismatique (quoiqu'il a perdu de sa superbe) serait une excellente affaire en termes d'audimat. Castro, aujourd'hui âgé de 81 ans, est en très mauvaise santé, et son retrait du monde politique, met fin à un demi-siècle de présidence autocratique. Moore avait déjà depuis longtemps l'intention de faire venir Castro aux Oscars, et maintenant dit-il "qu'il a démissionné, plus rien ne l'empêche d'être présent....à la condition que si Speech il y a, celui-ci ne dépasse pas 5 heures" (allusion au nombreux discours du Comandante)

    Sources Jam/Canoe

    Photo Moore à la première de Semi-Pro

  • Fool's Gold sous la loupe!

    foolsgold1De Andy Tennant (Hitch) Décrit comme une comédie d'aventures, le film suivra deux chasseurs de trésor mariés ensemble (McConaughey et Hudson) dont les recherches infructueuses en huit années de vie commune les ont laissé ruinés et épuisés. Alors qu'ils sont sur le point de divorcer, ils tombent sur un indice qui pourrait les mener à la fortune.


    ff2f4


    Mini-synopsis: Ben "Finn" Finnegan (Matthew McConaughey) est ce que l'on appelle un bon vivant. Mais il est aussi un surfeur/chercheur de trésors enfouis dans les mers, obsédé par le légendaire Queens Dowry , bâteau abîmé en 1715, avec paraît-il, une cargaison assez exotique. Dan sa quète éfrenée, Finn à tout perdu, ses biens, et son marriage avec Tess (Kate Hudson), sans oublier son petit bateau appelé " "Booty Calls". Au moment où Tess songe à refaire sa vie, en travaillant sur l'immence yacht du billionaire  Nigel Honeycutt (Donald Sutherland) Finn met lamain sur un très important indice pouvant le mener jusqu'au trésor. A présent certain que la chance va tourner en sa faveur Finn parvient à monter à bord du Yacht de Nigel, et par la magie de son charme naturel, parvient à convaincre le tycoon et sa jeune débutante de fille Gemma (Alexis Dziena), de l'accompagner dans la chasse au trésor espagnol. Et ce qui doit arriver....Finn et Tess se redécouvrent et rallument la flamme de leur amour. Cependant, tout ne sera pas simple, car bien sûr, ils ne sont pas les seuls à essayer de trouver le trésor, un certain Moe Fitch (Ray Winstone -Beowulf) qui fut un temps le mentor de Finn, décide lui aussi de se mettre en quète du trésor. C'est le genre de film qui vous fait oublier la montre, et le couple que Matthew McConaughey forme avec Kate Hudson fonctionne à merveille. Beau, bronzé, relax, il a tout pour séduire les dames, dans une comédie super divertissante.

    Fools256fools 1

    site: http://foolsgoldmovie.warnerbros.com/

    F3