• THE ARTIST FAIT UNE ENTREE FRACASSANTE EN ANGLETERRE!

     
     
     
    Hooray for Hollywood! The Artist comes to Curzon Cinemas
     

     
    The Artist
    The Artist

     

    Nominated for six Golden Globes, winner of two New York Film Critics Circles awards and Best Actor at Cannes Film Festival!

    The Artist, Michel Hazanavicius’ celebration of early Hollywood, tells the story of silent movie star George Valentin (Jean Dujardin, OSS 117) whose career is in crisis thanks to the introduction of sound. However, when he encounters Peppy Miller (Bérénice Bejo) he sees in the young starlet hope for the future. Like Singin' in the Rain, The Artist hilariously recreates Hollywood’s golden age. The result is a breathtaking love letter to the halcyon days of Tinseltown.


    The Artist opens Friday 6 January at

    Curzon Mayfair Curzon Soho Curzon Renoir Curzon Chelsea Curzon Richmond hmvcurzon Wimbledon


    Also coming to Renoir and Richmond:


    Curzon Screen Salon: The Artist and Hollywood’s love affair with itself

    There’s no business like show business and Hollywood loves nothing more than to put itself up on the big screen. From Singin' in the Rain and Sunset Boulevard to The Purple Rose of Cairo, this Screen Salon celebrates the release of Michel Hazanavicius’ joyous evocation of 1920s Hollywood with a look back at that golden age.

    Curzon Renoir
    Sunday 8 January 2.25pm
    £10.50 / £8.50 Cineastes

    Curzon Richmond
    Sunday 8 January 6.00pm
    £11.50 / £9.50 Cineastes


    The Artist The Artist The Artist


    “Everyone should see it”
    The Times

    “Glorious... I can’t wait to see it again”
    Peter Bradshaw, The Guardian

    “A triumph”
    Sukhdev Sandhu, Daily Telegraph

    “Magnificent... A surefire crowd-pleaser”
    Geoffrey McNab, The Independent



       
       
    Entertainment Film Distributors PG - Contains scene of mild threat
       
       

  • Hommage aux disparus de 2011

    3440834787.jpgPas besoin de tapis-rouge, ni de la présence de stars aux pointures planétaires pour se souvenir. Nous ne sommes ni aux Oscars, ni aux Césars...juste sur mon blog, où à ma façon, je rends hommage à tous ceux qui, jeunes et vieux, ont "ensoleillé" les nombreuses salles osbcures où je me suis rendue depuis mon enfance....

    Alors que certains "départs" ont été reçus comme un coup d'assomoir dans le P.A.V. d'autres l'étaient beaucoup moins, vu l'âge des légendes du 7ème art...Qui, cette année, et c'est normal, ont été très nombreuses à tirer leur révérence.

    Et, cela ne va pas s'améliorer. Bientôt, les gens de mon époque (les + de 3X20) n'auront que les Musées du Cinéma et les Cycles consacrés aux monstres sacrés à se mettre sous la dent. Quand aux autres, les quinquagénaires d'aujourd'hui , je pense qu'à moins d'une surprise, les stars qui les font rêver aujourd'hui, ont encore quelques décénies devant elles, et leur réserveront de belles pépites à voir dans les prochaines années.

     ob1929.jpgUne des plus grandes stars du cinéma. Qui n'était pas que splendides yeux violets, mais une grande bienfaitrice pour les malades atteints du Sida.

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/03/23/elisabeth-taylor-r-i-p.html

     

    annie_girardot.jpgMadame Irma qui parlait si bien aux autres, n'est plus...et que dire de son discours lors de sa consécration aux Cesars. Un grand moment d'émotion..

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/02/28/annie-giradot-r-i-p.html

     

    Maria-Schneider.jpgMaria Schneider. Ce fut son dernier tango à Paris!  http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/02/03/c-est-vraiment-le-dernier-tango-pour-maria-schneider.html

     

    imagesC.jpgPeter Postlewait. Une gueule qui s'en va cotoyer les autres grandes gueules au paradis.

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/01/03/pete-postlewaite-deces.html

     

    imagesCAR2XBN5.jpg Une brune qui n'a jamais compté pour des runes!!!

    Jane Russel a rejoint Marilyn

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/03/01/jane-russell-la-loi-des-series-deces.html

     

     

    michael-sarrazin-240.jpgMichael Sarrasin....Il n'a pas "achevé les chevaux" mais la grande faucheuse l'a emporté cette année...

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/04/20/michael-sarrazin-deces.html

     

     

    sidney_lumet_01.jpgDouze hommes colère +1 Sidney Lumet n'est plus!

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/04/09/sydney-lumet-mort-d-un-geant.html

     

     

    marie france pisier chapeau.jpg

     

    Marie-France Pisier, un départ aussi inatendu que triste...

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/04/24/marie-france-pisier-deces.html

     

    peter_falk.jpgPeter Falk.. Colombo a remisé son pardessus, rangé sa vieille bagnole, et mène désormais ses enquêtes d'un nuage à l'autre. Mais que va dire sa femme maintenant?? 

     http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/06/24/colombo-est-orphelin-peter-falk-deces.html

     

     

    imagesCAHWLXLL.jpgShaami Kapoor! Bollywood aussi a ses stars et idoles. Et Kapoor en était une.

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/08/15/shammi-kapoor-deces.html

     

     

    raoul-ruiz,M57719.jpgRaoul Ruiz, un grand réalisateur franco- chilien, auquel la cinématek de Bruxelles consacre un cycle spécial en janvier...

     

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/08/22/raoul-ruiz-deces-du-realisateur.html

     

    imagesCAR17BLG.jpgAndy Whitfield, le succès de la série américaine "Spartacus" lui doit baucoup. Fauché à l'aube d'une carrière prometeuse à 39 ans!

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/09/12/andy-whitfield-spartacus-a-la-tele-deces-a-39-ans.html

     

    heinz.pngHeinz Bennent...Un grand comédien, mais trop souvent cantonné dans des seconds rôle!

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/10/18/heinz-bennent-deces.html

     

     imagesCAG22M35.jpgKen Russel, réalisateur de films slfureux, mais aussi du cultissime Tommy..

    . http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/11/28/ken-russel-deces.html

     

    Bill_McKinney_actress.jpghttp://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/09/29/denise-gense-deces.htm

    Bill McKinney..qu'une scène de "Délivrance" a marqué à tout jamais...

     

    images1.jpghtp://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/12/03/bill-mckinney.html

     

    Denise Gense grande comédienne de théâtre!

     

    imagesCAVT40ZE.jpgCliff Robertson...Oscar en 1968 pour Charly!

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/09/11/cliff-robertson-deces.html

     

    sans-titreA.pngSybil Janson...la "rivale" de Shirley Temple...à l'époque où les enfants stars étaient ROIS!

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/08/28/deces-sybil-jason.html

    Paulette-Dubost-.jpgPaulette Dubost La Doyenne

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/09/26/paulette-dubost-deces.html

    Et tous les autres ...Kaye Sevens, Judy Collins, John Atterbey, Henry Morgan, Robert Lamoureux, Diane Cilento, Capulina, Jimmy Sangster.....et ...un clic ici:

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archives/category/deces-2011.html

     

     

    imagesCA5D80XI.jpgSans oublier Amy Winehouse qui ne fait pas partie du 7ème art, mais dont l'influence musicale a tellement marqué les années 2000 que je ne pouvais pas, ne pas lui consacrer une pensée!

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/07/23/amy-winehouse-r-i-p-sa-derniere-photo.html

     

     A y regarder de plus près, j'espère que vous aurez remarqué que, sur toutes les photos, nos chers disparus affichent un sourire....C'est cela que je veux garder d'eux.....

     

     

     

  • Décès de la chanteuse actrice Kaye Stevens.

    stevens.jpgKaye Stevens,  qui a régulièrement fait équipe avec le célèbre Rat-Pack (¨¨) et des appartions récurentes dans le Tonite show de Johnny Carson, est décédée ce jour des suites d'un cancer du sein, au Centra Florida Hospital à l'âge de 79 ans..

    Pendant le guerre du Vietnam, elle se produisit devant les soldats américains en compagnie de Bob Hope..

    Ces dernières années elle fonda son propre ministère et se mit à chanter des chants chrétiens et patriotiques...afin d'aider à la construction de la Sint Vincent Catholic Church dans sa ville natale Margate....là où les autorités locales ont nommé un parc à son nom!.

    ¨¨¨Franck Sinatra, Joye Bishop, Sammy Davis Junior, Dean Martin...

    http://en.wikipedia.org/wiki/Kaye_Stevens

     

  • The Expendables-Bullet to the Head... Photos Stallone en pleine forme.

    expendables pix.jpgexp.jpgA 65  ans, Sly tient la forme....Et il le prouve dans son dernier opus The Expendables 2. dont il a tenu les manettes de commandes...Film d'action par excellence et qui réunit une belle brochette de fighters, demande une forme exceptionnelle, où ses pectoraux font plus que de la figuration!  Jean-Claude va Damme et Dolph Ludgren n'ont qu'à bien se tenir!

    Mais que dire de son prochain film "Bullet to the Head" de Walter Hill, et adapté de la BD  "Du Plomb dans la tête" d'Alexis Nolent. Muscles tendus, révolver et regard qui tue....(ent) Un thriller sur un flic de la Nouvelle Orléans, et un tireur à gages de New York qui forment un team afin de tuer l'homme qui a assassiné leurs partenaires respectifs......avec en encore Chistian Slater et Sung Kang

     expend1.jpgexpend2.jpgVoici des photos prises pendant le tournage à la Nouvelle Orléans!

     

     


     

  • Renovation du Palace à Liège!!

         

    palace.jpgKinepolis Belgique: Rénovation en profondeur du Palace à Liège

     

    Le cinéma liégeois, Le Palace, le ciné centre-ville, se prépare à prendre un nouvel essor. En effet, Kinepolis a décidé d'injecter 200.000 d'euros dans sa rénovation, après l'avoir déjà doté de salles entièrement rénovées, des nouvelles technologies telles que le cinéma numérique digital et le 3D digital, et d'un confort tout neuf au cours de ces dernières années.

    Kinepolis entend consolider la place du Palace, qui vient de franchir le cap de 100 ans, sur le marché cinématographique liégeois, non seulement par une rénovation en profondeur de l'entrée, de l'espace de réception et de la totalité des sièges (terminée au printemps 2012), mais aussi par une diversification de la programmation proposée. Le Palace possèdera ainsi les atouts requis pour rester le lieu de rendez-vous privilégié de toutes les personnes qui s'invitent et se rencontrent à Liège.

    Le renouveau prend de multiples formes :

    Le style de l'ensemble du bâtiment sera revu en profondeur; il dégagera encore plus une impression d'espace et d'harmonie. L'entrée principale sera totalement rénovée et en plus des 3 caisses ou le personnel accueilleront les visiteurs, 3 caisses automatiques high-tech feront leur apparition. La programmation sera visible de l'extérieur. L'entrée sera remplacée par un grand shop self-service où les visiteurs pourront trouver une large gamme de snacks, dont un assortiment d'en-cas sains.

    Chaque client pourra également acheter sa place en ligne sur le site de www.kinepolis.com, une fois le ticket imprimé à la maison. Plus besoin de faire la file. Un gain de temps non négligeable.
    De plus, le site internet s'adaptera à chaque profil afin de proposer le film et l'offre la plus adaptée aux attentes du client.

    Fort d'un nouvel espace de réception (250m²), pour une capacité totale de 450 visiteurs, le Palace sera en mesure de répondre à la demande des entreprises liégeoises. Le complexe sera davantage branché sur le développement du BtoB au centre-ville. En outre, le légendaire 'Palace Club' situé sous le complexe sera rénové et accueillera une salle de sports, Jims Fitness.

    Outre le Festival du Film Policier de renommée internationale et les événements à succès tels que ladies@themovies, student@themovies et les dimanches matins du Palace (film + petit-déjeuner), Kinepolis prévoit de multiplier les actions promotionnelles axées sur des idées cadeaux et des formules de fidélisation adaptées au style de vie d'un large public potentiel en partie estudiantin. Les séances décalées seront étendues avec les séances de 18.00h et 21.00h, qui s'avèrent correspondre à une réelle demande. Toujours au moins un film à l'affiche, quelle que soit l'heure de passage.

    Mais un atout majeur du complexe modernisé et revalorisé réside dans l'offre d'un contenu alternatif extraordinairement diversifié. Les passionnés de culture et de sport ne sont pas en reste. Une multitude d'événements en direct leur seront en effet proposés, entre autres des concerts et des finales sportives. De nombreux artistes, comme Shakira, les artistes de l'Opera Rock en 3D de Mozart et beaucoup d'autres apportent une touche musicale au cinéma. D'ailleurs, des concerts-événements sont d'ores et déjà programmés pour 2012. Il est clair que ce type d'événement attire de nouveaux publics spécifiques, supporters de football, fans des genres musicaux les plus divers, etc., redonnant vitalité et rayonnement à un cinéma déjà centenaire.

    Cette polyvalence ne pourra qu'accroître un succès qui est déjà au rendez-vous (comme en attestent aussi les 15 000 entrées enregistrées pour Intouchables depuis début novembre, mieux que Twilight 4 et Mission Impossible 4). En prise directe avec son époque, Le Palace paraît parfaitement armé pour relever les défis de l'avenir.

    Liens ci-dessous

    Quelques vues 3D de l'intérieur bientôt rénové

    Visuel 1
    Visuel 2
    Visuel 3
    Visuel 4

  • Les Oscar 2012 L'affiche officielle!

     84th_academy_awards_poster_a_p.jpg"Life. Camera. Action,"  tel est logo que l'on retrouve sur l'affiche officielle que l'Académie des Oscar vient de publier sur le net! Ce poster contient en outre les titres de films ayant gagné un Oscar sur huit décades, à savoir;  Gone with the Wind (1939), Casablanca (1943), Giant (1956), The Sound of Music (1965), The Godfather (1972), Driving Miss Daisy (1989), Forrest Gump (1994) et Gladiator (2000). Détail, le film avec james Dean, Rock Hudson et Elisabeth Taylor n'a pas en réalité gagné dans la catégorie Meilleur film, mais un Oscar pour le réalisateur George Stevens!

     

  • Jessica Chastain récompensée au Palm Springs film festival!

    chas.jpgLe Palm Springs International Film Festival va honorer 14 artistes qui se sont mis en évidence cette année,  lors de son gala qui se déroulera le 7 janvier prochain. Et plus particulièrement Jessica Chastain, à l'affiche de pas moins de 7 films en quelques mois dont - The Tree  Of Life, The Debt- deux réalisations déjà sorties chez nous...Mais encore le prometeur "The Help-La Couleurs des sentiments" que je vous recommande chaudement, tellement elle y est convaincante, -Take Shelter, Texas Killing Fields (qui malheureusement ne sortira pas chez nous) Coriolanus et Wild Salomé- en attendant Wettest Country avec Shea LaBeouf plus tard!....Une grande comédienne fort demandée.

     

     Les autres récipiendaires sont George Clooney (who else?), Glenn Close, Stephen Daldry, Michel Hazanavicius, Gary Oldman, Brad Pitt, Octavia Spencer, Michelle Williams et Jason Reitman et Diabo Cody ( "Young Adult" Juno)  Charlize Theron et Patton Oswalt.

    Mais également le compositeur Howard Shore pour  "A Dangerous Method"  et "Hugo,"

     .

  • National Film Registrery les "élus" de 2011

    Nicholas Broter, Porgy and Bess, actualité, actualité cinéma , ciné, cinéma, SDilence of the Lamb World of war, Faces, El Mariacs, John Cassavetes, Robert Rodriguez, Welles, The Big Heat, Bambi, Americain film registry, La National Film Registery vient d'ajouter 25 nouveaux films, que cette académie veut préserver comme patrimoine nationaL En la consultant, je constate que certains longs-mètrages le méritent, mais que certains autres me sont complètement inconnus.. Chaque année, la même question me revient en cette période de remises d'awards et de distinctions. Pourquoi untel et pas untel? Allez savoir ce qui se passe dans la tête des décideurs...

    Cependant, ne boudons pas le plaisr de savoir que  Bambi, Forrest Gump, Silence of the Lamb, The Big Heat et les candids home movies des frères Nicholas y sont...(entre autres).

    La liste des 25 nouvelles entrées.

    ANicholas Broter, Porgy and Bess, actualité, actualité cinéma , ciné, cinéma, SDilence of the Lamb World of war, Faces, El Mariacs, John Cassavetes, Robert Rodriguez, Welles, The Big Heat, Bambi, Americain film registry, llures (1961) — film de Jordan Belson appelé  “cosmic cinéma"

    Bambi  (1942) l'intemporel classique de Disney..

    A Computer Animated Hand (1972)de  Ed Catmull, co-fondateur de Pixar qui avait créé un programme digital (déjà) qui avait permis l'animaton d'une main, et avec ça l'un des premiers exemples de l'animation en 3D..a servi de base pour les travaux futurs en termes de technologies utilisées de nos jours....

    Crisis: Behind a Presidential Commitment (1963) — de  Robert Drew le pionnier en matière de cinéma-vérité! En 1963, il a rassemblé un groupe stellaire de cinéastes, y compris DA Pennebaker, Richard Leacock, Grégoire Shuker, James Lipscomb, et Patricia Powell, pour capturer sur pellicule le dramatique développement d'une crise idéologique, qui a révélé la prise de décision politique au plus haut niveau.  "Crise: engagement présidentiel", se concentre sur la tentative du gouverneur George Wallace d'empêcher deux étudiants afro-américains de s'inscrire à l'université d'Alabama, et la réponse du président John F. Kennedy.

    Le cri des enfants (1912) - Reconnue comme une oeuvre clé qui à contribué avant la Guerre Mondiale au mouvement de réforme du travail des enfants. Le mélodrame de deux bobines silencieuse "Le cri des enfants» emprunte son titre au fataliste, et au ton intransigeant de désespoir du poème 1842 par Elizabeth Barrett Browning.

    Nicholas Broter, Porgy and Bess, actualité, actualité cinéma , ciné, cinéma, SDilence of the Lamb World of war, Faces, El Mariacs, John Cassavetes, Robert Rodriguez, Welles, The Big Heat, Bambi, Americain film registry, The Big Heat (1953) — l'un des plus grands films noir d'après guerre Glenn Ford, Lee Marvin and Gloria Grahame.

    A Cure for Pokeritis (1912) - Largement oublié aujourd'hui, l'acteur John Bunny a cependant eu une grande importance historique comme étant la première superstar du cinéma muet. Acteur de théâtre avant le début de sa carrière cinématographique en 1910, Bunny a joué dans plus de 150 productions Société Vitagraph à partir de 1910 jusqu'à sa mort en 1915. Beaucoup de ses films (affectueusement appelé «Bunnygraphs") sont de petites  comédies dites  "domestique"  dans lequel on dépeint un mari dominé par sa femme aux côtés de co-star Flora Finch.

    El Mariachi (1992) - Réalisé, édité, co-produit et écrit en deux semaines par Robert Rodriguez pour 7000 $, tandis qu'il était encore un étudiant en cinéma à l'Université du Texas, "El Mariachi" avait cependant vite trouvé son chemin sur le circuit des festivals.

    Fake Fruit Factory (1986) - Un regard sur la vie quotidienne des jeunes femmes mexicaines qui créent des fruits en papier maché et des légumes....Le film illustre un style unique de la cinéaste Chick Strand qui marie harmonieusement documentaires, avant-gardisme et ethnographiques techniques.

    Nicholas Broter, Porgy and Bess, actualité, actualité cinéma , ciné, cinéma, SDilence of the Lamb World of war, Faces, El Mariacs, John Cassavetes, Robert Rodriguez, Welles, The Big Heat, Bambi, Americain film registry, Faces (1968) - Le scénariste et réalisateur John Cassavetes décrit «Visages», considéré par beaucoup comme sa première œuvre mature, comme «un barrage de l'attaque sur les formes contemporaines de la classe moyenne en Amérique." Le film dépeint un couple marié, "en sécurité dans sa maison de banlieue, étroit dans sa pensée, »écrivait-il, qui subit une rupture que« les libère de la conformité de son existence "Un exemple d'excès cinématographique,«  Avec Lynn Carlin, John Marley, et Gena Rowlands, Cassavetes a créé un style de cinéma indépendant qui a inspiré les cinéastes du monde entier.

     

    Forrest Gump (1994) - Comme "Forrest Gump", Tom Hanks  un candide "Everyman" dont l'ouverture de cœur et le sens de l'inattendu attire inconsciemment vers lui  certains des événements les plus emblématiques des années 1960 et 1970. "Forrest Gump" a été honoré pour ses innovations technologiques (l'insertion numérique de Gump de façon transparente dans des images d'archives, un pur millésime.

    Growing Up female (1971) - Parmi les premiers films à sortir de mouvement de libération des femmes, ce film est un portrait documentaire d'Amérique à l'aube de profonds changements dans ses attitudes envers les femmes. Tourné au printemps 1970 par des étudiants de l'Ohio Reichert Julia et Jim Klein.

    Hester Stree t (1975) - Joan Micklin Silver pour qui c'était premier long métrage, porte à l'écran la vie juive à New York et que ét que les historiens ont loué pour sa précision du détail et de la sensibilité aux défis auxquels sont confrontés les immigrés lors de leur processus d'acculturation.

    I, An Actress  (1977) - Underground cinéaste George Kuchar et son frère jumeau Mike ont commencé à faire des films 8mm des 12 ans , filmant le Bronx, souvent sur ​​le toit appartement de leur famille. Avant sa mort en 2011, George a créé plus de 200 extravagants films à petit budget remplis de mélodrame absurde, de dialogues fous.

    The Iron Horse (1924) - Avec »Le cheval de fer" Western épique, John Ford a établi sa réputation comme l'un des réalisateurs les plus accomplis d'Hollywood. Commandé par les studios Fox pour rivaliser avec la Paramount en 1923 , le long-mètrage emploie plus de 5000 figurants, et était très proche de la réalité grâce au soucis du détail annoncés l'authenticité dans son attention aux détails réalistes,  et de suerbes images  des images visuelles de l'Old West, inspiré par maîtres peintres tels que Frederic Remington et Charles M. Russell.

    Nicholas Broter, Porgy and Bess, actualité, actualité cinéma , ciné, cinéma, SDilence of the Lamb World of war, Faces, El Mariacs, John Cassavetes, Robert Rodriguez, Welles, The Big Heat, Bambi, Americain film registry, Le Kid (1921) - Premier remier long-métrage de Charlie Chaplin, prouvant à suffisence qu'il était prêt à sortir de ces petits courts par la grande porte.. Le classique des classique, avec Jackie Coogan, petit à la mine patibulaire qui allait devenir une brande star par la suite! 

    The Lost Weekend (1945) -  "The Lost Weekend"  film expressionniste en noir et blanc de 1945 qui jette un regard sans concession sur les effets dévastateurs de l'alcoolisme, sous la forme parfois d'un documentaire, pour plonger le spectateur dans l'expérience éprouvante d'un écrivain New Yorkais qui ne peut résister à un verre d'alcool.... Réalisé par Billy Wilder et co-écrit par Wilder et Charles Brackett   Malgré l'opposition du Bureau Hays etde  l'industrie des alcools, Wilder a créé un film classé comme l'un des meilleurs de la décennie et qui a remporté des Oscars pour le Meilleur Film, Réalisation, Scénario.

    Le soldat nègre (1944) - Produit par Frank Capra,  montre la contribution des Noirs à la société américaine et leur héroïsme dans les guerres de la nation. Avec dignité, avec réalisme et d'une" manière beaucoup moins stéréotypée que ce qu'ils avaient été dépeint dans les films hollywoodiens précédents. Considéré par l'historien du cinéma Cripps Thomas comme «un tournant dans l'utilisation du film pour promouvoir la tolérance raciale». Ecrit par Carlton Moss, un jeune écrivain noir, réalisé par Stuart Heisler, et marqué par la superbe musique de Dmitri Tiomkin, le film met en évidence le rôle de l'église dans la communauté noire et la progression d'un soldat noir grâce à sa base formation et ses études comme  candidat officier avant qu'ilsoit envoyé au front!  Tous les soldats casernés avaient l'obligation de le visionner jusqu'à 1944.

    Norma Rae (1979) —de Martin Ritt avec une superbe Sally Field’ dans la peau d'une activiste se battant pour améliorer les conditions de vies des femmes travaillant dans une usinede textile, et qui reçu un Oscar pour ce rôle.

    nicholas broter,porgy and bess,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,sdilence of the lamb world of war,faces,el mariacs,john cassavetes,robert rodriguez,welles,the big heat,bambi,americain film registry,danse,nicholas brothersPorgy and Bess (1959) — d'après George Gershwin est considéré par les puristes comme un chef-d'oeuvre...mais ce film a aussi rencontré pas mal de problèmes au niveau racial....Harry Belafonte a d'ailleurs refuse le rôle titre pour cette raison. Et le premier réalisateur Robert Mamouian pourtant le régisseur de la version sur les planches de Broadway, viré par la producion etSamuel Goldwinn, et remplacé par Otto Premiger. Avec Sidney Poitiers, Dorothy Dandridge, Sammy Davies Jr.

    Le Silence des agneaux (1991) - Jodie Foster, Anthony Hopkins, et le réalisateur Jonathan Demme ont été félicité pour ce thriller froid, basé sur un livre de Thomas Harris. Foster joue Claice Starling, une recrue du FB,  chargée de puiser dans l'esprit dérangé de tueur en série, cannibale, Hannibal Lecter, eemprisonné sous haute surveilance, afin  afin de faciliter la recherche d'un meurtrier et tortionnaire toujours en fuite.

    Stand and Deliver (1988) - Basé sur une histoire vraie, "Stand and Deliver" avec Edward James Olmos dans une performance pour laquelle il fut  nominé aux Oscar. Un professeur de mathématiques à East Los Angeles, Escalante amène des étudiants défavorisés vers un programme intensif en calcul, afin d'atteindre des résultats leur permettant d'amliorer l'estime qu'il ont de chaun d'eux..  Co-produit par Olmos et dirigé par le cubain Ramón Menéndez.

    Nicholas Broter, Porgy and Bess, actualité, actualité cinéma , ciné, cinéma, SDilence of the Lamb World of war, Faces, El Mariacs, John Cassavetes, Robert Rodriguez, Welles, The Big Heat, Bambi, Americain film registry, Twentieth Century (1934) - Une satire sur le milieu théâtral et son ego surdimensionné, "Twentieth Century" a marqué le premier film d' Howard Hawks  dans un genre  affectueusement appelé "comédie loufoque". Cette farce sophistiquée sur l'égo surdimentionné d'un imprésario et de son étoile, a donné le dernier grand rôle à John Barrymore, mais le premier par contre à la belle Carole Lombard.

    La guerre des mondes (1953) - Diffusé pendant la guerre froide , le roman de HG Wells superbement porté à l'écran capitalisant sur ​​la paranoïa apocalyptique de l'ère atomique. Réalisé par Byron Haskin, un ancien caméraman d'effets spéciaux, le film fut un énorme succès commercial, grâce à la découverte de météores par un scientifique local (Gene Barry), qui en fait se révèle être un vaisseau spatial . UN Oscar pour les effets spéciaux fut décerné à War of The World.


    Nicholas Brothers Family Home Movies (1930s-1940s)(1930/ 1940) - Fayard et Harold Nicholas, de fabuleux danseurs de claquettes, auraient servi de modèles à Fred Astaire, après que ce dernier eut vu le film "Stormy Weather" (1943). Le duo a commencé en vaudeville dans les années 1920 avant d'être tête d'affiche au Cotton Club de Harlem, et en jouant dans des films de Hollywood . Ce home movie Vintage capture l âge d'or du show business avec des images extraordinaires, de Broadway, Harlem et Hollywood et est un super documentaire égalementsur les classes moyennes afro-américaines la vie de cette époque. Faits saillants , l'intérieur du Cotton Club, spectacles à Broadway aussi célèbres que "Babes in Arms". Mas aussi des films "at home" le régiment pendant la Seconde Guerre mondiale, les films de la vie de la rue à Harlem dans les années 1930, et cross-country de la famille en tournée en 1934. http://www.nicholasbrothers.com/

    Vidéo d'une prestation époustouflante des frères Nicholas. A voir surtout à la 4'

     http://www.loc.gov/film/

  • woody


    Woody.jpgD'après Heat Vision  le facétieux Woody woodpecker, Pivert plutôt emm... avec son rire saccadé pourraît reprendre vie sur grand écran.. La société Illumination Entertainment se pencherait actuellement sur la chose, et serait en négociations avec deux scénaristes, John Altschuler et Dave Krinsky. Des noms pas très fut-fut, puisqu'on le trouve derrière le nanars Les Rois du Patin (vous suivez?) Mais accordons leur cependant un peu de crédit....on ne sait jamais, peut-être en feront-ils quelque chose de bien avec les technologies actuelles! Ce personnage fut créé en 1940 par Walter Lantz pour le grand écran, avant de voir la petite frimousse espiègle envahir la télé..pour le plus grand plaisir de nos parents (et peut-être grands-parents?) Le temps passe si vite.....

    .

  • Wild Bunch et ABC fusionnent pour la Belgique!

     actualité, actualité cinéma, ciné, cinéma, Wild Bunch, Cinemien, We must talk about Kevin, Beginners, Oscar,

    Dès 2012, WILD BUNCH BENELUX DISTRIBUTION et ABC CINEMIEN sortiront leurs films ensemble en Belgique et au Luxembourg. Concrètement ce sera ABC Distribution qui va gérer les nouvelles sorties de WILD BUNCH BENELUX DISTRIBUTION en Belgique et au Luxembourg.

    WILD BUNCH BENELUX est un distributeur néerlandais, menant  une politique de cinéma de qualité, qui achetait déjà des films pour le territoire du Benelux. Leurs films étaient jusqu’à maintenant distribués en Belgique et au Luxembourg par différents partenaires belges. WE NEED TO TALK ABOUT KEVIN, (¨¨)MELANCHOLIA, BEGINNERS (¨¨) , EL SECRETO DE SUS OJOS, DRAQUILA sont quelques exemples percutants du catalogue de WILD BUNCH BENELUX DISTRIBUTION, dont deux en lice pour les Oscar 2012 (¨¨)

    Cette nouvelle collaboration abouti  à un fort distributeur indépendant  au marché belge.

    Un petit résumé des titres principaux de l’année prochaine.

    THE DEEP BLUE SEA de Terence Davies avec Rachel Weisz.

    PERFECT SENSE de David Mackenzie avec  Ewan McGregor et Eva Green.

    DETACHMENT avec  Adrien Brody, un film de Tony Kaye, le réalisateur d’AMERICAN HISTORY X.

    FOOTNOTE de Joseph Cedar, vainqueur du Prix du scénario au Festival de Cannes.

    THE END d’Abbas Kiarostami.

    UN SINGE SUR L’EPAULE de Marion Laine avec Juliette Binoche.

    THE HUNT de Thomas Vinterberg avec Mads Mikkelsen.

    NYMPHOMANIAC de Lars von Trier.

    DANS LA MAISON de François Ozon avec Fabrice Luchini et Kristin Scott Thomas.

    LAURENCE ANYWAYS de Xavier Dolan avec Melvil Poupaud, Nathalie Baye, Karine Vanasse.

    TERRAFERMA d’Emanuele Crialese, le film qui représentera l’Italie aux Oscars.

    http://www.wildbunch-distribution.com/

    http://www.cinemien.nl/

     

     

  • Blanche Neige version chasseur! La bande-annonce

    swath_facebook_4.jpgVous en avez assez de Kristen Stewart et la Saga Twilight? Moi aussi! Par contre j'adore la belle Charlize Theron dont le film "Young Adult" sortira bientôt chez nous. En attendant, la belle consulte son miroir afin de savoir qui d'elle ou de l'ex du vampire est la plus belle. Retransposé dasn un monde plus ciblé adulte, la réalison de  Rupert Sanders   risque d'en surprendre plus d'un. Batailles rangées, décapitations, manigeances, complots règnent en maître dans cette énièe adaptation.....avec encore  Chris Hemsworth

    swath_facebook_2.jpg

    http://www.snowwhiteandthehuntsman.com/

     

  • Jennifer Hudson défie Jennifer Hudson Weight Watcher's Add Funny!

    jen.jpgUne perte de 40 kgs, et la transformation est spectaculaire...Elle a bien changé depuis X-Factor en 2004. D'abord la consécration, ensuite une Award pour Dreamgirls, et maintenant une silhouette de mannequin.

    La chanteuse/comédienne est la star d'une pub pour Wight Watcher qui a été proposée pour la première fois lors de la finale X-Factor 2011....

     

  • Cheetah Décès

    cheetah.jpgLe primate le plus connu est décédé d'une insuffisance rénale le soir de Noël..

    Depuis son dernier film Docteur Doolittle en 1967, le compagnon de Tarzan et Jane coulait des jours heureux dans une pension californienne...Cette magnifique femelle avait atteint l'âge record de 79 ans...le double de l'âge moyen des primates.

    Mais depuis toujours, une polémique subsite. Paraît qu'il y aurait eu plusieurs "Cheetas", employés différemment selon les besoins de la scène...A vérifier sur:


    http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2008/11/25/AR2008112500939.html?hpid=features1&hpv=national

     jungle,tarzan,jane,cheetah,primate,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united statesjungle,tarzan,jane,cheetah,primate,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states(Ph Daily Mail UK)

     
  • Bérenice Bejo Interview muette.

    actualité,actualité cinéma,bérenice bejo,the artist,micael hazanavicius,jean dujardin,hollywood,silent movoe,usa,united states"Artiste" jusqu'au bout du clap.

    Action. Go!

    Drôle et bien ficelé. Bravo à Next Movie

  • Afi's movie year in a video-clip....

    TA-C-P1-NYFCC-300x250.gifComme chaque année, l'American Film Industry (AFI) met en valeur les meilleures productions cinématographiques et télévisées, sous la forme d'un clip. Et comme chaque année depuis bientôt 6 ans, je vous le propose en guise de générique de fin 2011...non sans ajouter que j'ai vu la plupart des films listés, mais que je déplore l'absence de "Albert Nobbs" avec l'exceptionnelle Glenn Close, sans oublier la supporting actress Janet McTeer, ainsi que "The Iron Lady" avec Meryl Streep, pourtant cités aux Oscars.....Why?

    Précision, mis à part War Horse, je les ai tous vus, et si je devais arrêter un choix là sur le moment, je serais bien en peine de le faire...cependant, entre The Artist pépite dans les cinéma actuel, The Help, The Descendant, Nobbs, Iron Lady, moTn coeur va vers le duo Dujardin et Béjo, parce que ce film est un régal pour les yeux et une vraie bouée d'air frais dans un paysage saturé d'effets spéciaux! Par ailleurs, si vous me demandez lequel de ces films ne m'a pas plus, là, aucune hésitation....Hoover, le denier Clint Eastwood m'a déçu sur toute la ligne. Linéaire, plat, des longeurs qui ne s'expliquent pas, et peu que l'on se sache déjà à propos du boss du FBI. Clint Eastwood à je crois fait le tour, et devrait songer à raccrocher, déjà que "The Hereafter" son précédent "opus " n'avait pas s-fait des vagues (excusez ce jeu de mot)!

     

     

  • My Week With Marilyn. Super Michelle Williams et le plein de clips!

    sans-titre2.png

    ENGLISH SYNOPSIS

     

    In the early summer of 1956, 23 year-old Colin Clark (Eddie Redmayne), just down from Oxford and determined to make his way in the film business, worked as a lowly assistant on the set of ''The Prince and the Showgirl.'' The film that famously united Sir Laurence Olivier (Kenneth Branagh) and Marilyn Monroe (Michelle Williams), who was also on honeymoon with her new husband, the playwright Aurthur Miller (Dougray Scott). Nearly 40 years on, his diary account ''The Prince, the Showgirl and Me'' was published, but one week was missing and this was published some years later as ''My Week with Marilyn'' – this is the story of that week. When Arthur Miller leaves England, the coast is clear for Colin to introduce Marilyn to some of the pleasures of British life; an idyllic week in which he escorted a Monroe desperate to get away from her retinue of Hollywood hangers-on and the pressures of work.

    week 12.jpg 

    week2.jpgweek 8.jpgFRENCH SYNOPSIS

     

    Durant l’été 1956 Colin Clark, qui vient de terminer ses études, travaille en tant qu’assistant de production sur le tournage de The Prince and the Showgirl, avec dans les rôles principaux Sir Lawrence Olivier et Marilyn Monroe. Quand le mari de Marilyn, le scénariste Arthur Miller, doit s’absenter pour affaires Colin est désigné comme accompagnateur de Marilyn. MY WEEK WITH MARILYN, basé sur la publication des mémoires de Colin Clark, nous montre comment se déroulent les 7 jours entre la star mythique et l’assistant inexpérimenté et timide .

    united states,usa,new york,big apple,marilyn monroe,lexington avenue,le prince et la danseuse,sir laurence olivier,arthur miller,actor's studio,my week with marilyn,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,biopic,festival du film de new york

    Comme vous pouvez le voir dans le fac-similé de l'invit presse......le distributeur a prévu des Itv téléphoniques. J'avoue honnètement que si j'avais la chance d'être parmi les sélectionnés, non seulement ce sera une première pour moi...mais également un moment de grande solitude...Ne pas avoir "M.M." devant moi, comment vais-je faire? J'ai déjà rencontré quelques grosses pointures, mais souvent en face-à-face, quelque fois en duo, très peu en collégial.....Alors par téléphone....au secours, comment fait-on? Soit, je ne me prends pas la tête avant, suis même pas certaine d'en être..because priorité à la grande presse..Par contre, ce dont je suis certaine, c'est d'avoir vu un très bon film, par moment un peu trop linéaire, mais qui retranscrit à la perfection les 7 jours pendant lesquels Marilyn, qui se trouvait à Londres pour tourner "The Prince and the Showgirl" ...et qui passait par de grands moments de doutes à des remises en question!  C'est dans ces moments là, loin du strass des paillettes, et des flashs des paparazzi que, Marilyn sous le straits de Michelle Williams apparaît plus vraie que nature. La comédienne dont je doutais du bien fondé dans la peau de la star, propose un portrait intimiste, et personnifie M.M. d'une magnifique façon...tant dans les gimmicks que dans les attitudes..le clignement des yeux, les moues facétieuses...TOUT y est! .Elle est Marilyn, à tel point que ses nominations aux Oscar et autres différents Awards ne sont certainement  pas usurpées.

    biopic,mariyn monroe, Simon Curtis, Kenneth Branagh, Emma Watson, Milton Greene, chris cooper,milton greene,sir laurence olivier,le prince et la danseuse,my week with marilyn,michele williams,arthur miller,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,kate perry,vidéo,clip,the one that got away

     

    united states,usa,new york,big apple,marilyn monroe,lexington avenue,le prince et la danseuse,sir laurence olivier,arthur miller,actor's studio,my week with marilyn,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,biopic,festival du film de new yorkPOur la plupart, Marilyn est plus Icône qu' actrice...certains on vu plus de photos qu'ils n'ont vu ses films, d'autres l'aiment parce que son visage apparaît partout et sur tout...qu'on ne peut s'empêcher, même si on n'est pas de la même génération, de ressentir une certaine empathie ! Pour le réalisateur, se plonger dans les mémoires de Colin Clark, un des assistants au Royal Court Theater où se déroulaient les prises de vue du film, était le meilleur moyen de "voir" ou plutôt de montrer la vraie Marilyn. Cette rencontre improbable avec l'Assistant numéro 3, celui qui a accès à tout, mais qui ne sert pas à grand chose, qui doit être visible et invisible à la fois, va donner lieu a des moments exceptionnels. Spécialement lors des escapades a deux, de la visite à Eton, au Château des Windsor, jusqu'au bain pris dans un étang. Dans ces instants , (qui ont réellement eu lieu), Marilyn seule après le départ d'Arthur Miller, lassé par ses incertitudes, se tourne vers Clark, et devient  "madame tout le monde" loin de la foule déchaînée le temps d'une "journey"..Elle avait besoin d'une épaule, et cette "béquille" ce fut Colin Clark! En sa compagnie, on découvre une Marilyn rayonnante, souriante, enjouée et simple. Quant arthur Miller quitta l'Angleterre, la voie fut dégagée pour que Clark puisse montrer à Marilyn les joies de la vie britannique, une semaine "idyllique" pendant laquelle il a escorté l'actrice, désespérée de son cortège d'assistants et d'agents hollywwodiens qui la suivait partout, et de laisser derrière elle les pressions du travail.. 

     

    united states,usa,new york,big apple,marilyn monroe,lexington avenue,le prince et la danseuse,sir laurence olivier,arthur miller,actor's studio,my week with marilyn,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,biopic,festival du film de new yorkA d'autres moments, devant les caméras, seule dans son cottage (°°°°) ou entourée des comédiens du film (Le Prince je précise, parce que nous assistons à un film dans un film) le réalisateur nous  renvoit vers celle que tout le monde pensait connaître et qu'elle était .....réellement, une femme apeurée, peu sûre d'elle, imprévisible et parfois schizophrène...mais en même temps vulnérable, douce, tendre, et agréable!  Michelle Williams personnifie à merveille toutes ces facettes là, et nous rend le personnage Monroe très humain..comme la confession de quelqu'un quelle aurait sans doute préféré être, et non pas cette poupée 'barbie' qui pour s'échapper du monde "virtuel" dans lequel elle grâvite,  abusait d'alcool et de médocs, et de la présence constante de Paula Strasberg à ses côtés, sans qui elle refusait de venir au studio....Toutes ces choses qui firent du tournage une vraie galère pour toute la prod, et Sir Laurence Olivier en particulier! Heureusement qu'au final le film fut un succès, et propulsât Marilyn au sommet de son art..Quelques séquences nous montrent Michelle Williams tournant les plans les plus connus, (voir clip) et quand on les compare avec les vraies séquences, on peut dire sans se tromper que Marilyn est là devant nos yeux....Cependant, même si j'ai apprécié la très bonne performance de Williams, je pense qu'elle aura fort à faire avec Meryl Streep, Tilda Swinton et Glenn Close....Et je vais vous dire que je n'aimerai faire partie du jury pour l'attribution de l'Oscar de la Meilleure actrice...Toutes les quatre sont hallucinantes de vérité, et un ex-aecquo me conviendrait mieux...

    week6.jpgAvec Dominic Cooper (photo Tamara Drewe-The Devil's Double) Emma Watson, Julia ormond, Kenneth Branagh, Judi dench, Eddie Rednaye.

     Scénario Adrian Hodges d'après The Prince, the Showgirl, and Me : Six Months on the Set with Marilyn and Olivier et Une semaine avec Marylin de Colin Clark, publié en septembre 1995 et qui fut très acclamé par la critique.  Il devint ensuite l'un des plus prolifiques producteurs -réalisateurs de documentaires

    "My Week with Marilyn" devrait faire un carton, car aujourd'hui, tout ce qui touche de loin ou de près au mythe M.M. rassemble les foules de fans que la star à toujours eus.
    La compagne de Heath Ledger a mis quelques mois à remonter la pente, après le décès inopiné du comédien, mais aujourd'hui, maquillée comme elle,  ce rôle est taillé  pour elle. Comme ce fut a cas pour M.M. Le Prince et la Danseuse" a vraiment signifié un pas en avant pour la grande star, qui sortait définitivement du statut de "greluche de luxe" dans lequel elle était confinée...Talent confirmé par la suite avec "Bus Stop" et "Niagara". Donc la route Hollywoodienne est grande ouverte pour Williams aussi!

     

     

    .week11.jpgweek5.jpg

     °°°° La prod a utilisé le vrai cottage, afin de mieux s'imprégner.  Ce fut un moment d'une rare émotion que de se retrouver là où la star à passé un mois....en vrai....Sans doute doit-on y voir la raison de l'exellence de la réalisation!

     

     

     

     

     

      

     

     

    Le tag Marilyn Monroe en dessous vous mènera vers les très nombreux articles consacrés au film et à la star en particulier!!! A VOIR!!

  • Les chocolats de Marilyn Monroe version Warhol!!!

    monroe chocolats.jpg

    Cette boîte de chocolat est entièrement dédiée à Marilyn Monroe qui était pour Warhol, le symbole-même de la beauté et de la gloire éternelle dans la culture américaine.

    L'artiste a créé la série des peintures sérigraphiées de Marilyn Monroe juste après sa mort en 1962.
    Cette boite de chocolats représente l’un des célèbres portraits de la star par Andy Warhol.

    Un cadeau chic et branché qui fera le plaisir des gourmands et des nostalgiques des Sixties.

    C'est dans les années 60, durant le mouvement pop-art qu'Andy Warhol est devenu sans conteste, un des artistes phares de ce 20e siècle. De nos jours, la marque de fabrique de l'artiste est reconnaissable dans le monde entier et reste en mémoire pour son style singulier et incomparable

    A acheter sur : http://www.evene.fr/boutique/index.php?idp=1228&origin=NL

  • Charlie Chaplin "s'expose" à Paris...A voir!

    chaplin.jpgA partir du 16 décembre 2011, le Palais Lumière à Evian présente l’exposition Charlie Chaplin – Images d’un mythe.

    Le Musée de l’Elysée, situé à Lausanne en Suisse, annonce en janvier 2011 un événement majeur : le dépôt du fonds Chaplin. L’importante collection, constituée d’environ 10 000 photographies, documente toute la carrière de Charlie Chaplin. En recevant un tel dépôt, le Musée de l’Elysée enrichit ses collections d’un patrimoine exceptionnel à la portée universelle.

    Produite pour la Ville d’Evian, l’exposition “Charlie Chaplin – Images d’un mythe” rend compte de la portée historique et esthétique inestimable du Fonds Chaplin en dépôt au Musée de l’Elysée. Un certain nombre de prêteurs institutionnels et privés sont également associés au projet.

    L’exposition présente l’univers de Charlie Chaplin à travers une sélection de plus de 200 oeuvres.

    Parcours de l’exposition Chaplin :

    Chaplin fait son cinéma : L’exposition est introduite par trois grandes projections, des affiches de film originales et des photographies de Charlie Chaplin derrière la caméra

    Et Chaplin créa Charlot, Du music-hall au cinéma, il n’y avait qu’un pas. Né dans les quartiers pauvres de Londres, d’un père chanteur et d’une mère actrice, Charlie Chaplin monte sur les planches à l’âge de 9 ans

    Sources Evene

    Du rire aux larmes!: le génie chaplinien, Salué comme un formidable acteur, Chaplin connaît un succès fulgurant avec les films qu’il met en scène.

    Un personnage iconique, Parti de rien, Chaplin devient célèbre en un temps record

    Quand Chaplin prend la parole, Chaplin n’a pas attendu le parlant pour exprimer son opinion. Que ce soit face aux réalités sociales et politiques de son temps ou au parlant qui révolutionne le cinéma, il prend position

  • Les CESAR Innovent! PLus de nominés!!

    cesar.gifL’Académie des Arts et Techniques du Cinéma a annoncé qu’il y aura plus de nominés à partir de 2012 dans 3 catégories.

    Les catégories Meilleur(e) Réalisateur(trice), Meilleure Actrice et Meilleur Acteur passent de 5 à 7 nominations lors de la prochaine cérémonie.

    Jusqu’à présent, toutes les catégories des César comportaient cinq noms.

    La production française est devenue très importante et maintenir les nominations à cinq œuvres, acteurs ou actrices en lice, n’était pas suffisant” a expliqué explique l’Académie.

    La liste des nominés aux Césars 2012 sera dévoilée le 27 janvier prochain.

    La cérémonie aura lieu à Paris au Théatre du Chatelet le 24 février 2012.

    La cérémonie sera présidée par Guillaume Canet et présentée par Antoine De Caunes

    Sources Pure people....

  • W.E. de Madonna nouveaux Posters!

    WEPoster1.jpg

     

    we.jpg

    we2.jpg

                 

    WE-1.jpg

     

     

      W.E se penche tout autant sur les coulisses de l'abdication du Roi Edouard VIII en 1936, pour pouvoir vivre au grand jour son amour pour Wallis Simpson sa maîtresse...américaine, roturière et divorçée, deux fois de surcroît.. que sur l'histoire contemporaine d'une jeune femme mariée (Abbie Cornish) qui tombre amoureuse d'un bel amant russe (Oscar Isaac) en mèlant les époques.

    Mini synopsis: En 1998, Wally Winthrop (Abbie Cornish), résidant à New York est obsédée par sa perception de ce qu’elle considère comme l’histoire d’amour ultime : l’abdication du trône d’Angleterre par le Roi Edward’s VIII’s pour l’amour d’une américaine divorcée, Wallis Simpson.
    we 4.jpgPourtant les recherches de Wally Winthrop, incluant de nombreuses visites aux centre d’enchères Sotheby dans lequel sont mis en vente les biens ayant appartenus au couple, révèlent que la vie du couple n’était pas aussi parfaite qu’elle le pensait.
    A travers de nombreux allers-retours dans le temps, W.E. supperpose la vie de Wally à New York avec l’histoire de Wallis (jouée par Andrea Riseborough) et d’Edward (James D’Arcy), depuis les jours heureux du début de leur romance glamour jusqu’à la lente décadence de leurs vies, par la suite.

    we 2.jpgW.E. co-écrit par Madonna et Alek Keshishian, produit par Madonna et Kris Thykier avait déjà fait l'objet d'une mini-présentation au dernier festival du film de Berlin (Berlinale) avant Venise. Le deuxième opus de Madonna  dont la Weinstein a fait l'effort d'acquérir les droits, pourrait entrer dans la course aux Oscars...  pour la prestation de Andrea Riseborough....Dernier petit "potin"...Paraît que Lourdes, la fille de la "Madone" a obtenu un petit rôle !?!?!? Néanmoins, à défaut de meilleur film, la Madonne pourraît remporter un Oscar pour la Chanson....

    Précédent billet et photos de tournage ici: http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2010/08/01/madonna-en-plein-tournage-a-paris.html

  • Le Cinéma Vendôme s'excuse suite aux évènements à Matonge...

    Très chers cinéphiles,

    Suite à l’élection présidentielle en République Démocratique du Congo, cette fin d'année 2011 aura malheureusement été marquée par certains événements fâcheux dans le quartier de la Porte de Namur, où le Vendôme a le plaisir de vous accueillir depuis près de 20 ans.

    D'abord simples manifestations, ces événements ont rapidement pris de l'ampleur, et de nombreux débordements ont pu être constatés. Vitrines détruites, voitures abîmées, etc. auront été le résultat d'éléments extérieurs venus semer le trouble à travers ces manifestations. Depuis 60 ans que le Vendôme existe, jamais nous n'avions eu à gérer pareille situation, jamais nous n'avions eu à subir de dégâts non plus.

    Devant l'urgence, nous avons dû prendre des mesures exceptionnelles à plusieurs reprises, et annuler la projection de films sur plusieurs jours. Si nous l'avons fait, ce n'est ni par plaisir, ni de gaieté de cœur, mais par sécurité et sur avis des forces de police de la commune d'Ixelles. Face à cette situation exceptionnelle, nous sommes néanmoins soulagés qu'aucun de nos spectateurs n'ait été malmené et qu’aucun membre de notre équipe n’ait vu sa sécurité mise en danger.

    Nous avons mis en œuvre plusieurs moyens afin de vous avertir que nous ne pouvions vous accueillir à ces moments là, tels l'affichage d'un écran intrusif sur notre site internet ainsi que la suppression des horaires dans celui-ci et dans les sites qui relaient notre programmation. Cependant, plusieurs d'entre vous auront été désappointés de trouver porte close en nous rendant visite.

    A vous tous qui nous êtes fidèles depuis tant d'années et qui nous permettez de vous faire découvrir ces films qui favorisent la diversité culturelle et la découverte du cinéma du monde, nous vous présentons nos excuses, et vous remercions pour votre indulgence et votre compréhension.

    Nous espérons de tout cœur continuer à vous voir dans les salles de ce cinéma qui est le vôtre, car sans vous, ces films plus audacieux, indépendants, originaux, intimistes et qui ne peuvent s'appuyer sur de grandes campagnes médiatiques ne pourraient exister. Cela n'est possible que dans des conditions optimales, et ce sont ces conditions que nous privilégions.

    Merci à tous d'être là, et ensemble, cultivons l'Emotion!

    L'équipe Vendôme

    Les films à l'affiche:  http://www.cinema-vendome.be/les_films

  • New York's Eve ne vaut pas le détours

    ny 1.pngQuand un cinéphile décide d'aller au cinéma, c'est qu'il a choisi un film bien précis..Soit il est dans une période de bonne humeur, et alors rien ne vaut une bonne comédie pour rester dans le mood. Un peu stressé, il recherchera plutôt un pur produit de divertissement. Cependant, il arrive également qu'il choississe  un blockbuster parce que la promotion et la bande-annonce allèchante l'auront séduit!¨Sans oublier que le bouche-à-oreille  parfois fait kiffer aussi, voir le casting.....Pour les journalistes, et les chroniqueurs comme moi, rien de tout cela.....les maisons de distributions nous convient aux visions-presse et à nous le plein de films à venir. Il est entendu que nous n'allons pas tous les voir, sans cela on ne verrait plus la lumière du jour, mais même en ciblant, il m'arrive de faire un mauvais choix en pestant d'avoir occulté un autre film probablement "meilleur" pour un nanar de grand format.. Ce fut le cas pour "New York's Eve" (Happy New Year). Visionner Happy New Year, c'est s'imaginer se trouver à Time Square entouré de milliers de personnes et de quelques "celebs" auxquelles vous n'avez rien à dire,  et qui ne vous "parlent" pas non plus. The artist est bien plus "parlant" que tout le casting à tiroirs réuni ici par la production

     

    new_years_eve_043.jpgnew_years_eve_042.jpgnew_years_eve_004.jpgPourtant, je me faisais une joie de voir, enfin plutôt revoir New York, une ville que j'affectionne particulièrement, sous l'oeil aguisé d'un grand réalisateur. Grosse erreur!. D'un, très mal réalisé, 2.  pitch tordu, aucune scène scénarisée ne tient la route avec la suivante, 3. tous les protagonistes ont l'air de marionnettes de carton pâte, sorte de Widgets ne sachant pas très bien comment se comporter dans l'immense cohue que représente la soirée de l'an neuf à Time Square, mais tous se rejoignent aussi vite qu'un clic sur internet 4. Une douzaine de personnages, dont on suit le parcours pendant cette "journey" particulière, mais dans laquelle on n'entre jamais....Passe encore pour quelqu'un qui n'a jamais visité Big Apple...mais pour ceux qui ont eu cette chance "New York's Eve" est une insulte faite à leur intelligence...new_years_eve_035.jpg.Gary Marshall, le réalisateur tente de nous faire croire qu' alors que des milliers de personnes convergent vers Time Square, centre nerveux par excellence, et n'ont d'yeux que pour la boule de crystal qui descend à 23h59 pendant une minute, il est très facile d'y arriver, d'en sortir, et surtout de retrouver comme par enchantement la personne qu'on recherche. Je vous rappelle en passant que dès midi, des millions de personnent ceinturent Time Square, que toutes les rues avoisinantes sont fermées....et qu'à dehors de la patience, il faut également une bonne dose de résistance pour pouvoir faire face aux poussées de la foule qui vous écrase contre les barrières nadar.....mais qu'importe, le scénario tente de faire avaler de couleuvres grandes  comme l'Empire State building, se rencardant derrière le fait que ce Happy New Year doit se regarder comme un divertissement! new_years_eve_028.jpgBen voyons...en guise de divertissement, j'ai eu droit à de longues sanyettes bien ennyueuses, et me suis grattée l'occiput, lorsque j'ai vu sur son lit d'hôpital et en phase terminale Robert DeNiro, photo-journaliste à la retraite,et  n'ayant plus que quelques heures  à vivre, afficher une mine resplendissante sous sa grimace devenue désormais sa marque de fabrique.new_years_eve_030.jpgnew_years_eve_031.jpg.

    Hilary Swank, toutes dents dehors m'a fortement déçue...trop de gimmicks, trop de nervosité dans son jeu! Bon Jovi est à peine crédible, quand il passe du Brooklyn Museum où se déroule le bal,  à Time Square, ou est-ce l'inverse (?)  d'un seul coup de baguette magique. Tiens il l'a bien mérité sa baffe pour la peine....Catherine Heigl n'est pas mauvaise, mais son style "Masterchef" ne passe pas l'écran, je la préfère dans " Grey's Anatomy"  Mais merci pour la baffe à Jensen quand même! new_years_eve_001.jpg new_years_eve_032.jpgQuant à Ashton Kutcher...il a non seulement repris sa vie de célibataire, mais dans New York's Eve, il arrive  sur le podium dressé en plein Time square...sans badge, sans accrédidation...juste comme ça, pour sa bonne tronche.......alors qu'il ne quitte pas son training de looser lymphatique patenté, dans la séquence précédente...(Arturo Brachetti a du soucis à se faire)....Maintenant je comprends mieux comment il a réussi à "berner" Demi Moore  (humour hein)...new_years_eve_038.jpgSarah Jessica Parker les Louboutins bien en place, fait du SJP comme dans  SATC mais n'est pas la plus mauvaise du lot, new_years_eve_009.jpg Zac Efron qui possède les sésames des principaux édifices adminstratifs ( fermés pour l'occasion) joue au bon samaritain avec Michèlle Pfeiffer, afin de lui permettre de reprendre goût à la vie et de pouvoir rayer tous les points figurant sur sa Bucket list. Et last but not least, avec son scooter il passe en deux minutes de fin fond de la seconde avenue,  vers le coin de Parc avenue devant Grand Central Station en 2 minutes ...chrono en main...Deux comédiennes échappent à ma vindicte... Sofia Vergara, pour son déhanché sur fond d'accent latino très amusant et, Halle Berry qui finalement, en dehors des moments où elle dorlotte DeNiro, offre une séquence émotion via pc avec son mari miliaire, quelque part au Moyen-Orient! 

     Le dossier presse stipule que New York's Eve c'est le parcours de plusieurs personnages aux amours contrariées, des amourettes naissantes, et pour certains l'espoir d'une deuxième chance dans la vie,. Et si le film parle d'amour sous toutes ses formes, il met aussi en jeu le pardon, la compassion, et la faculté merveilleuse des êtres humains  à se confier à autrui! ....Bof faut pas pousser quand même! Je n'ai rien remarqué de tel, juste quelques rencontres fugaces, favorisées par les anachronismes de la réalisation. Le seul bon point, c'est que ce film choral se déroule sur une seule journée....Vous vous imaginez la migraine pour une plus longue durée.... Bref, j'ai ai fini de vous embèter avec les travers de cet immense farce qui finalement,  n'est rien d'autre qu'un copié/collé de Valentin's Day, et une visite touristique de New York en moins de 2 heures. Vous voilà prévenus.....choississez autre chose de plus cohérent dans les prochains jours...

    ..new_years_eve_002.jpgnew_years_eve_021.jpgnew_years_eve_044.jpgnew_years_eve_029.jpgnew_years_eve_018.jpgnew_years_eve_033.jpg

    MichCiné at Time Square!
    new york,time square,usa,united states,manhatan,new york's eve,réveillon,ball drop,ashton kutcher,jessica biel,alyssa  milano,sarah jessica parker,halle berry,josh duhamel,robert deniro,sienna miller,lea michele,zac efron,abigail breslin,ludacris
     
  • Kinépolis "pèche" Brightfish!!!!

    AKinépolis, Belgique, actualité, ciné, cinéma, actualité cinéma, vec son réseau de cinémas, Kinepolis apporte détente et divertissement aux personnes de tous âges. La position unique de Kinepolis s'appuie sur trois axes stratégiques - Meilleur Marketeer, Meilleur Exploitant de cinémas et Meilleur Gestionnaire immobilier - qui confèrent au groupe un impact remarquable et lui donnent des armes pour l'avenir, un avenir dans lequel la créativité, le dynamisme et le dialogue constituent les clés d'un lien durable avec le public.
    Depuis sa fondation en 1997 et son entrée en Bourse en 1998, Kinepolis est devenu le leader du marché belge et un acteur de premier plan en Europe. Kinepolis possède 23 cinémas en Belgique, en France, en Espagne, en Pologne et en Suisse. Le groupe peut s'appuyer sur 1880 collaborateurs et a accueilli 21,3 millions de visiteurs en 2010. Les recettes ont atteint 239,2 millions € en 2010.
     
    Kinepolis Group SA a signé hier, le 19/12/2011, un accord formel pour la reprise de 100% des actions de la régie publicitaire Brightfish SA. Cette reprise se justifie par la nécessité de maintenir l'unité du marché belge de la publicité sur écran et la volonté de Kinepolis de réaliser une croissance durable dans ce secteur.
     
    Kinepolis avait fait savoir précédemment qu'elle reprendrait la régie publicitaire Brightfish SA (auparavant Screenvision Belgium SA) si un business plan cohérent, constituant une base de départ solide pour la direction future de Brightfish, pouvait être présenté.

    La réalisation de ce business plan a été rendue possible ces derniers mois grâce notamment à l'implication de la direction de Brightfish, à l'achèvement de la vague de numérisation dans le paysage belge des salles de cinéma, et à la bienveillance et la patience manifestées par Kinepolis par rapport à une importante créance apparue en 2009. Kinepolis a repris Brightfish pour un montant symbolique, compte tenu du besoin de recapitalisation de la régie publicitaire.
     
    Cette reprise permet à Kinepolis d'étendre ses activités en Belgique. En plus de l'exploitation de salles de cinéma, des ventes en cinéma, du B2B, de l'immobilier et de la distribution de films, le groupe est aussi actif, désormais, dans la publicité sur écran.
     
    Kinepolis constitue pour Brightfish un actionnaire solide qui permet d'envisager de nouveaux investissements dans le développement de produits et qui lui apporte l'appui financier nécessaire, ce qui revêt une importance toute particulière dans un secteur sensible à la récession.
    Brightfish SA, anciennement Screenvision Belgium SA, commercialise les espaces publicitaires de 436 salles de cinéma, ce qui représente pas moins de 97% de la fréquentation des cinémas en Belgique.
    La numérisation permet de multiplier les possibilités de segmentation et d'interaction et de raccourcir fortement les délais de livraison en ce qui concerne le passage des publicités à l'écran. Cette nouvelle dynamique ouvre la voie à un repositionnement du média, lequel pourra offrir un lien plus direct avec la télévision et les médias en ligne.
    Outre la vente de publicités sur écran, nationales et locales, Brightfish est aussi active dans la production, l'affichage, le field activation et l'organisation d'événements. La société est aussi responsable d'actions communes au sein de l'industrie des salles de cinéma, comme les Film Days et cinevox.be, la plate-forme de contenu pour la promotion du film belge.
    En 2010, Screenvision Belgium SA (aujourd'hui Brightfish SA) a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 12,8 millions d'euros
     
     

  • Le Prix Louis Delluc

    havre.jpgLe prix Louis Delluc, présidé par Gilles Jacob, récompense chaque année le meilleur film français sorti dans l’année.

    Il vient d’être décerné au long-métrage Le Havre d’Ali Kaurismäki.

    Le Havre, tourné en français, bien que le réalisateur finlandais ne parle pas cette langue, met en scène un cireur de chaussures, Marcel Marx, qui tend la main à un jeune Africain sans papiers, échoué dans le port du Havre et qui rêve de rejoindre sa mère en Angleterre.

    Marcel Marx, un cireur de chaussures du Havre, vit une existence modeste mais paisible aux côtés de sa femme. Atteinte d'une maladie grave, cette dernière a longtemps caché son état à son mari, mais ne peut plus mentir à son époux. Désemparé par ce coup du sort, Marcel erre dans le port de Havre. Il y rencontre un enfant africain, immigré clandestin menacé de reconduite à la frontière à chaque instant. Marcel se prend d'affection pour le jeune garçon, qu'il se met en tête de protéger

    sortie 4 janvier 2012 

    > BRUXELLES - UGC Toison d'Or

    > LIEGE - Grignoux (Le Parc/Churchill/Sauvenière)

    > MONS - Plaza-Art

    > NAMUR - Caméo

    > LOUVAIN-LA-NEUVE - Cinescope

       

    > ANTWERPEN - UGC

    > GENT - Studio Skoop

    > BRUGGE - Lumiere

    > KORTRIJK - Buda

    > LEUVEN - Kinepolis

    havr.jpghav.jpgha.jpghavre e.jpg