21 octobre 2012

Le London film festival consacre Audiard et Zeitling

zeitling.jpg11164596_det.jpgrust.jpgLa 56ème édition du London Film Festival Awards (British films Institute) a fermé ses portes samedi soir en décernant l'Award du Meilleur film à Rust and Bones de Jacques Audiard, avec Marion Cotillard dans le rôle principal.C'est Mathias Schoenaerts qui est venu chercher le trophée......Mais moi, ce qui me fait particulièrement plaisir c'est d'apprendre que Benh Zeitling s'est vu décerner le Sutherland Award du Meilleur premier film pour son magnifique "The Beast of The Southern Wild". Après Cannes, Deauville Sundance, où le film a engrangé de nombreuses distinctions, c'est au festival de Gand que "The Beast" était programmé, et que j' eu l'occasion de le rencontrer la semaine dernière..Quelle ne fût ma surprise lorsque je me suis retrouvée face à  un réalisateur à l'allure tellement juvénile alors que son film est d'une grande maturité. Cependant cet entretien fut un réel plaisir, tant ce "jeune" réalisateur, qui affiche quand même 28 ans au compteur s'est montré disponible et très attachant. L'itv sera publiée plus tard, lorsque la sortie du film sera effective... J'ai juste envie d'ajouter que "The Beast of the Southern Wild" est un film superbe, avec une petite comédienne magistrale du nom de Quvenzahné Wallis, un non à retenir tant elle irradie et tient tout le film sur ses épaules, et que ce long-mètrage a été tourné en partie sur des restes de l'ouragan Katrina qui a dévasté la Nouvelle-Orleans,  que tous les comédiens sont des gens du cru, ce qui rend ce film encore plus véridique qu'il n'est déjà, sans oublier d'ajouter que la production a tourné dans les conditions telles que celles que l'on voit à l'écran. The Beast pourrait- être vu comme un documentaire dans un premier temps, mais lorsque la relation père-fille éclabousse l'écran...le film prend toute sa dimension..

Le palmarès et la vidéo ici: http://www.bfi.org.uk/lff

 

Les commentaires sont fermés.