03 mars 2014

Quand HOLLYWOODLAND Devint HOLLYWOOD.

 

 

hollywood.jpg

Ce week-end se déroulait la 82ème cérémonie des Oscars, crée par l'Academy of Motion and Arts....La réunion du glamour, du bling bling et du paraître, la grand' Messe du 7ème est devenue au fil du temps, le must pour tout ce qui touche au 7ème ART. Cependant, à l'origine la Mecque du cinéma que l'on connaît ,  n'était qu'une petite bourgade à peine peuplée. Le Hollywood  d'aujourd'hui, situé à  l'Ouest des Etats-Unis naquit à l'Est du pays dans les premières années du 20ème siécle, quand les producteurs des cinéma de New York décidèrent qu'il leur fallait des films en plus grand nombre, et de meilleure qualité, pour répondre aux exigences d'un public toujours plus croissant. A cette époque, en 1902....les gens n'avaient que cette nouveauté là à se mettre sous la dent, et la première salle (?) à proposer des bobines entières pour 10 cents en dehors de New.York fut The Electric Theater érigé par Thomas Lincoln Tally dans le bas de Los Angeles.

 marcus_loew.jpgOn  doit une fière chandelle à tous ces pionniers de l'exploitation cinématographique,qui osèrent le grand saut de l'autre côté . Is avaient pour nom Marcus Loewe (ph) Adolph Zukor, William Fox et le moins connu de tous, un certain Lee Shubert entre autre. 

 A propos de Loewe....savez-vous que les principales salles de cinéma de N.Y. portent son patronyme....Loewe's...Fameux pionnier donc que ce ptit bonhomme!

 

metro studio.jpgTous avaient des activités commerciales plutôt lucratives, et de  fourreurs juifs, tailleurs, cireurs, ouvriers., ils devinrent des messies en ouvrant des salles de cinéma de projection bon marché dans des anciennes boutiques délabrées et abandonnées avant d'émigrer  quelques années plus tard....Ensemble ou séparément, ils créerent les plus fameux studios de l'époque...

Famous Players de Jesse L. Lasky  (1913 devenue Paramount par après) Métro Pictures pour Loewe, et pour Shubert la Goldwyn Pictures. Tous ne rêvaient que d'une chose...émigrer vers l'Ouest là où un certain Thomas Ince faisait les beaux jours sous les belles collines avec "Inceville" le premier studio jamais construit à Culver city. ince.jpgInce (ph) dont la mort à 42 ans restera à jamais mystérieuse avait innové en instaurant un scénario bien écrit pour chacun de ses films. Il est connu pour avoir réalisé les premiers westerns.  Mais revenons à l'Ouest..... Ce qui n'avait pas échappé aux futurs moguls du cinéma, c'est qu' il était possible de louer ou acheter des terrains à très bas prix là-bas, mais en plus de bénéficier du soleil et d'une grande variété de paysages. Autant d'atouts essentiels pour tourner en extérieurs....même en hiver. Tout le contraire de New.York!  La côte est qui avait été le berceau de l'industrie du cinéma américain, perdit avec l'exode californien, tout le monopole de la production au profit de Los Angeles...Ces conquérants du nouveau monde, venus sans un $ en poche ont fait de l'industrie cinématographique américaine, l'une des plus grandes puissances économiques du Monde....et transformé Los Angeles....une petite ville insignifiante, en capitale mondiale du cinéma à travers l'un de ses quartiers HOLLYWOOD..

Mais savez-vous d'où vient ce nom? En 1886, des propriétaires terriens appelés Harvey & Daeida Henderson Wilcox décidèrent de surnommer leur ranch Hollywood après avoir fait la connaissance d'une dame en Ohio, laquelle avait un ranch dénommé Hollywood, la juxte aposition des deux mots anglais holly and wood...Cette personne vivait en effet d'une manière très heureuse entourée de ses forêts...Cependant, tout ne fut pas rose au début, la Goldwyn Pictures créé en 1916, tout en ayant sous contrat une liste impressionante de stars de l'époque,  vivotait à cause de ses nombreuse querelles intestines, qui provoquèrent la démission du  producteur Samuel Goldwyn . Loewe prit la balle au bond et fusionna avec Goldwyn tout en prenant Metro dans ses bagages....ce qui lui permit  de pouvoir élever un autre studio à la hauteur de son empire d'exploitant..avec pour l'épauler un certain J. Robert Rubin, avocat de son état auprès de Loewe et la Metro, mais avec également un pied chez une autre figure importante...à venir Mayer (ph)

..louis b. mayer.jpg.Le flair hors du commun de Rubin, et  son sens de l'organisation lui avait permis de s'entourer de collaborateurs efficaces tels Harry Rapf responsable des films dits alimentaires et un certain Irving Thalberg...La Loewe (avec Metro ne l'oublions pas) absorba la Goldwyn Pictures et les productions Louis B. Mayer. (ph)

La Metro-Goldwyn Mayer était née..

 

Dans la foulée , on vit arriver les quatre frères Warner, D.W.Griffith  Cécile B. De Mille et Carl Laemmle (ph) venud'Allemagne, avec sur sa carte de visite.....vendeur de journaux et même caissier. laemelle.pngCe dernier ouvre un Nickel Odeon, où pour 5 cents, les curieux pouvaient visionner un spectace cinématographique de 20 minutes..Deux mois plus tard, il en possède 3, et afin d'agrandir son empire suite à la demande toujours croissante et son besoin de proposer ce qu'il y a de mieux, il va créer la Independant Motion Company et quelques batailles juridiques plus tard la Universal manufacturing Company qui deviendra Universal...C'est Laemmle qui  toujours attâché à ses racines allemandes fit venir William Wyler, et révèle Eric Von Stroheim. Dans la foulée Wilhem Fried  aka William Fox aidé par Carl, ouvrira quelques Nickel Odeon lui aussi et coulera dans le béton, les bases d'un immense empire FOX....plus tard reprise suite au krash de Wall street par la Twentieh Century....et la suite que l'on connaît..Famous player film.jpgJ'en reviens à Samuel Goldwyn de son vrai nom Samuel Goldfish,  certainement le plus mythique des "Majors" d'Hollywood, qui après avoir monté au pinacle son immense empire, qui ne l'oublions pas, était issu de la Fameuse Lasky Players (ph) au sein de laquelle siègaient Jesse L. Lasky Adolph Zukor, Cecile B. De Mille et Albert Kaufman, cède  ses parts à Loewe, pour devenir un producteur indépendant à succès. Il créera son propre studio, et assurera lui-même le financement de ses films et  la formation  de ses futurs vedettes..Le fameux contrat des 7 ans n'est plus loin! Quant Mayer, Eliezer Mayer à la ville, après avoir fondé une société de récupération de tôles avec son père, eut assez d'argent  il fit l'acquisition d' un cinéma en 1907, pour ensuite devenir propriétaire de toute une chaîne de cinéma dont il utilisât les bénéfices pour... financer le fameux "Naissance d'une Nation" de D.W Griffith en 1915. Devenu producteur à temps plein en 1917 il ouvre son premier studio sur les contrebas des belles collines hollywoodiennes. Et comme je le dis plus haut, quand Metro sous Loewe et Goldwyn fusionnent c'est tout naturellement qu'il est nommé à la tête de la M.G.M.....Et si aujourd'hui une fois par an, tout le gratin d'Hollywood  se presse afin de décerner ses prestigieux Oscars...c'est à Louis B. Mayer qu'on le doit. Malgré son mauvais caractère, ses "jeux " d'influences auprès de ses ennemis, il restera celui qui Créa "L'Academy of Motion Pictures Arts and Science" soit le nec plus ultra du 7ème Art....et fait en sorte qu'avec, Conrad Nagel, Fred Nibloo et Fred Beetsons, qui un soir de 1927 créerent ensemble l'Académie, avec Douglas Fairbanks Sr à la présidence,  les lettres les plus mythiques au monde - HOLLYWOOD- brillent de mille feux depuis bientôt nonante ans .. Installées en 1923, ces lettres magiques n'étaient rien de moins qu'un immense panneau publicitaire  appelé Hollywoodland, érigé sur le Mount Lee, par un promoteur immobilier, voulant y construire un vaste lotissement. Heureusement, le projet tourna court, le logo resta accroché aux collines jusqu'en 1940, date à laquelle les quatre dernières lettres furent enlevées. Depuis lors, plusieurs tentatives de rachat pour transformer le site en un immense propriété immobilières par des spéculateurs véreux et avides de faire de gros bénéfices ont échoués. Une première fois dans les années 70, lorsque 9 donateurs décident "d'adopter" une lettre moyennant la coquette somme de 27.777 $ de l'époque chacune... ......Il y a quelques années, de nouveaux investisseurs mirent une fois de plus la pression afin de pouvoir acheter le site, ceci afin de complèter le patrimoine qui entoure les fameuses lettres et qui leur appartient!  Mais une fois de plus, un collectif de célébrités, avec à sa tête un certain Hugh Hefner patron de Playboy, et avec Steven Spielberg et Tom hanks entre autre, récolta assez d'argent, et le site faut sauvegardé au point d'être entre les mains de plusieurs corps de métiers,  afin de reprendre de belles couleurs...si je puis dire puisque les lettres sont blanches. Des échafaudages haut de 15 mètres (la hauteur des lettres) masquent l'immense travail de restauration entrepris depuis ce mois d'octobre...pour des travaux de nettoyage et de pose de 1.700 kgs de peinture spéciale qui devraient encore durer 7 à 8 semaines. 

 

califotnie,hollywood,hollywoodland,los angeles,usa,united states,actualité cinéa,ciné,cinéma,douglas fairbanks sr,carl laemmle,cécile b. de mille,metro goldwyn mayer,warner bros,universal,paramount,juifs,marcus loewe,loew's movies,adolph zukor,thomas ince,oscars,jesse l. lasky players


hollywoodmap-3.jpg Sources Hollywood Sign Trust. - Hollywood par J.V Cottom- Trans Europe-Hollywood par Dominque Lebrun. - L'Argent d'Hollywood par Joël Augros - Hollywood l'envers du décor par Penny Stallings  (livres perso)

http://www.pictureville.net/2012/05/universal-knowledge-c...

http://allanellenberger.com/category/hollywood-oral-histo...
 .
 

Les commentaires sont fermés.