05 janvier 2014

Cate Blanchett Awardée aux Film Critics et Woody aux Producers Guild awards

blue jasmine.jpgLa valse des Awards est déclenchée...Dans le billet précédent, je vous faisait part de la belle moisson de prix récolté par "Inside Llewyn Davis" des frères Coen.  Cependant, même s'ils ont trusté les principaux Awards décernés par les Critiques Us" où un hommage particulier a été rendu à Egbert, l'un des plus grands critiques cinéma, disparu dernièrement...je ne peux oublier la sublime Cate Blanchett qui, a remporté fort méritoirement, la statuette de la Meilleure Actrice pour "Blue Jasmine " de Woody Allen, dans lequel elle offre une prestation quatre carat d'une personne que l'on pourrait qualifiée de bi-polaire...Blanchett dévance  Adèle Exarchopoulos (La Vie d'Adèle) avec 57 votes contre 36... et July Delpy 26.  Mardi dernier le film de Woody Allen avait déjà remporté le Prix du Meilleur film aux Producers Guild of América (la Guilde des producteurs) en attendant un prix du Meilleur réalisateur aux Oscars? Who knowns!

 

actualité cinéma,cinéma,woody alle,paris,france,berci,avant-première,blue jasmine,cate blanchett,sally hawkins,dépression,alec baldwinAvec Blue Jasmine, fini le tour d'Europe de Woody Allen , place à la comédie dramatique...Une fois n'est pas coutûme.  Avec son dernier opus, Woody Allen nous conte une histoire, une vraie, même si  à première vue elle semble banale, et réchauffée.  Les amours ratées, les couples volant en éclat, les remises en question, la rédemption,  cela fait partie des thèmes de prédilections d'Allen, qui la plupart du temps, y joint ses peurs, ses appréhension et son côté parano. Dans Bleu Jasmine, Allen quoique absent physiquement, n'en imprime pas sa signature, au travers de sa principale interprète...Cate Blanchett,  exceptionnelle. Tout le poids du film repose sur ses épaules et elle délivre un jeu d'acteur absolument fabuleux. Ses états d'âme, tout en subtilité mais magistralement contrôlés font que le dernier Allen ne tombe pas dans la caricature..A ses côtés, Baldwin nous fait penser à Bernard Madoff et Sally Hawkins , vue dans "Made In Daggenham - We want Sex, lui donne une réplique tellement juste elle aussi qu'elle en sublime celle de Blanchett.

 

 b j.jpg Synopsis: Alors qu’elle touche le fond, et que son mariage avec le riche homme d’affaires Hal bat de l’aile, Jasmine, New-yorkaise aussi snobe qu’élégante, décide de s’installer chez sa sœur Ginger, qui vit dans un modeste appartement de San Francisco, pour tenter de surmonter la crise.

 


Lorsque Jasmine arrive en Californie, elle est profondément perturbée, sous l’effet des antidépresseurs, elle parle toute seule, se lance dans de longs soliloques, et se sent complètement inutile dans ce monde là.  Si pour faire bien, elle arbore toujours sa classe naturelle,  psychologiquement fragile, de ne plus pouvoir faire son shopping, inviter ses copines pour des garden-parties de rêve, elle déprime de plus en plus...D'autre part, venant d'un monde complètement à l'ouest de celui de sa sœur, qui passe d'un mec à l'autre, la plupart du temps des loosers,    et n’ayant aucune qualification lui permettant de trouver du travail., le futur semble complètement bouché.  Ginger lui suggère d'étudier  la décoration d’intérieur, via internet en d'accepter en attendant des jours meilleurs, un emploi chez un dentiste.. qui ne tardera pas à la séduire malgré elle... 

 

 Bleu jasmine1.jpgDe son côté, Jasmine fait la rencontre de Dwight, diplomate attiré par sa beauté, son élégance, son élocution, sa culture et sa distinction, lequel ne tardera pas à la demander en mariage. Cependant, il ne faudra pas longtemps à Dwigth pour se rendre compte que Jasmine ne vit que pour le paraître et le regard des autres... tout en refusant de voir la réalité en face....la suite à l'écran..

Suivez l'actualité du film sur :
Page Facebook : https://www.facebook.com/BlueJasmine.lefilm

 

Les commentaires sont fermés.