• La Liste de Mes Envies.

     

    envies.jpg

    Lorsque Jocelyne, petite mercière d'Arras découvre qu'elle a gagné 18 millions à la loterie et qu'elle peut désormais s'offrir tout ce qu'elle veut, elle n'a qu'une crainte : perdre cette vie modeste faite de bonheurs simples qu'elle chérit par-dessus tout. Mais le destin est obstiné, et c'est en renonçant trop longtemps à cette bonne fortune qu'elle va déclencher, bien malgré elle, un ouragan qui va tout changer. Tout, sauf elle.

    Un film de Didier Le Pêcheur, avec : Mathilde Seigner, Marc Lavoine, Virginie Hocq, Frédérique Bel, Patrick Chesnais, Tiphaine Haas, Cécile Rebboah, Julie Ferrier, Julien Boisselier et Michel Vuillermoz

    " A voir pour le superbe Mathilde Seigner" Silence On Tourne

    " Un conte de fées moderne " TELE 7 JOURS

    " Mathilde Seigner se glisse avec un naturel désarmant
    dans la robe de Jocelyne "
    VERSION FEMINA


    " Une ode aux bonheurs simples de la vie " COTE CINE

    " Un vrai bol d'air frais " MELTY.FR

    " Un film qui relativise l'importance de la réussite matérielle et
    qui donne envie de profiter de l'amour, de la vie "
    JOURNALDESFEMMES.COM

     

    http://youtu.be/eAGvrjg0BZI

     

     

  • La Chambre Bleue au Fiff en présence de Léa Drucker

    chambre.pngUn homme et une femme s’aiment en secret dans une chambre d’hôtel, se désirent, se veulent, se mordent même. Puis s’échangent quelques mots anodins après l’amour. Du moins l’homme semble le croire. Car aujourd’hui arrêté, face aux questions des gendarmes et du juge d’instruction, Julien cherche les mots. « La vie est différente quand on la vit et quand on l’épluche après-coup. » Que s’est-il passé, de quoi est-il accusé ?

     

    Eactualité cinéma, Simenon, La hambre Bleue, Mathieu Amalric, Léa Drucker, France, n 2010, Mathieu Amalric ouvrait le Brussels Film Festival avec son film Tournée. Cette année, il nous revient avec La Chambre bleue d’après le roman éponyme de Simenon, et le constat est le même : Mathieu Amalric est précieux. Entier et incarné devant la caméra, adroit et passionnant derrière.

    Après la catégorie "Un Certain Regard" à Cannes, voici le dernier Amalric en programmation au Fiff de Bruxelles.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chambre_bleue_(film)

    actualité cinéma, Simenon, La hambre Bleue, Mathieu Amalric, Léa Drucker, France,

     

  • Les Francis nouvelle affiche

    affiche_m.jpgLes Francis, comédie avec Lannick Gautry (La Cage Dorée), Medi Sadoun (Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu, Les Kaïra), Thomas VDB, Cyril Guei, Thierry Neuvic (série Mafiosa), Jacques Dutronc, Alice David (Les Profs, Babysitting), Jenifer Bartoli, Jib Potchier (Les Kaira), Elie Semoun, Claudia Cardinale, Pierre-Marie Mosconi et Michel Ferracci 

    Pour respecter la dernière volonté de son grand-père, Jeff décide de partir en Corse à la recherche d’un secret de famille, accompagné de ses 3 amis d’enfance : Medi, Willy et Seb. 

    francis.jpgSuite à un quiproquo impliquant la ravissante Vanina, les 4 amis se mettent à dos une famille Corse un peu particulière, Les Campana, qui, pour venger l’honneur de leur sœur, vont déclarer ouverte la chasse aux « Francis » : les Français du continent.

    Les vacances tournent rapidement à la course poursuite infernale mêlant gendarmes dépressifs et chasseurs à la gâchette facile.

    Bienvenue du côté obscur de la Corse !

    http://youtu.be/VV8G1E4YduY

     

    Je m'abstiendrai de tout commentaire, tellement ce film semble être d'une platitude telle qu'elle ferait passer tous les nanars français de la saison écoulée pour des chefs d'œuvres. Et puis, rien qu'a voir la séquence où le mec balance un cochon dans les airs....je sais que je ne mettrai pas un pied dans la salle de projo.

  • L'homme qu'on aimait bande annonce.

    affiche.jpeg

    Présenté au festival de Cannes en sélection officielle Hors Compétition, L'homme qu'on aimait trop est un drame d'André Téchiné, inspiré de l'affaire Le Roux-Agnelet. Le film qui réunit Guillaume Canet, Catherine Deneuve et Adèle Haenel sortira le 16 juillet 2014 au cinéma .

    Nice, 1976. Agnès Le Roux, fille de la propriétaire du Palais de la Méditerranée, tombe amoureuse d’un bel avocat de dix ans son aîné, Maurice Agnelet. Il a d’autres liaisons, elle l’aime à la folie. Sur fond de guerre des casinos, il la met en relation avec Fratoni, le sulfureux concurrent de sa mère, qui lui offre trois millions de francs pour prendre le contrôle du casino. Agnès accepte mais supporte mal sa trahison. Maurice s’éloigne. Après une tentative de suicide, la jeune femme disparaît

     

    homme.jpg

     

     

    La bande-annonce Lien Youtube :

     

    preview-yt.jpg

    http://youtu.be/wV3HjlmgjvY

     

     

     

     http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Le_Roux

     

     

     

  • Je te survivrai Avant première belge.

     

    zackai.jpg

    Je relaye avec plaisir cette info, tout en me demandant si en plus d'être acteurs, les personnalités présentes ont également le don d'ubiquité. Être en même temps à Bruxelles et à Waterloo. Faut le faire. Déjà que les présentations ne commencent jamais à l'heure, et qu'après il faut près de 45 minutes pour rejoindre la Galerie Wellington à Waterloo....Qu'on m'explique...

    Après le succès de son avant-première à Namur jeudi dernier, voici les prochaines avant-premières du film à Bruxelles, Waterloo et Liège :

    AVANT-PREMIÈRES EN PRÉSENCE DE L'ÉQUIPE:

    À BRUXELLES (UGC TOISON D'OR): lundi 26 MAI à 19H30

    en présence de Sylvestre Sbille, Jonathan Zaccai, Tania Garbarski, Laurent Capelluto à l’issue de la projection

    À WATERLOO (CINÉS WELLINGTON): lundi 26 MAI à 19H30

    en présence de Sylvestre Sbille, Jonathan Zaccai, Tania Garbarski avant la projection

    À LIÈGE (LES GRIGNOUX-SAUVENIÈRE): mardi 27 MAI à 20H

    en présence de Sylvestre Sbille, Ben Riga, Tania Garbarski

     

     

    Regardez la bande annonce : http://www.jetesurvivrai-lefilm.com/bandeannonce.php

  • Welcome to New York! DSK, j'y étais...enfin Presque!

     welcome_3.jpgBienvenue à New York , sort près de deux ans après la date  de l'arrestation  choc de Strauss-Kahn à New York , où les télévisions du monde entier avait pu voir l'ex Golden Boy enmené manu-militari les menottes aux poings, pour des accusations (abandonnées par la suite) de tentative de viol enver une femme de chambre à l'Hôtel Sofitel. Abandonnées sous pressions sans doute, car le passé de DSK ne plaide pas vraiment pour lui....

     

    Le film de Ferrara,  avec Gérard Depardieu et Jacqueline Bisset (qui remplace Isabelle Adjani) dans les rôles inspirés par Strauss-Kahn et son ex-épouse Anne Sinclair qui a pu  grâce à sa fortune personnelle, lui fournir les meilleurs avocats et ainsi "démonter" une partie des accusations, pourrait-etre un beau succès d'audience . Je n'en doute pas. Mais là où j'en ai un, c'est sur sa "non" culpabilité... Le tournage s'est déroulé à New.York, à l'endroit même ou le couple était assigné à résidence dans la Franklin street au croisement de Varick street... quelque part dans Tribeca .welcometny.jpg Durant le tournage, une situation assez réaliste montrée dans Le petit Journal i.... Une équipe de Canal + était partie filmer le tournage du film d’Abel Ferrara très inspirée de l’affaire DSK, avec Depardieu dans le rôle du politique français. Mais grosse surprise, dans les rues de New York, devant la maison qu’avaient occupée DSK et Anne Sinclair, le réalisateur Abel Ferrara engage l’équipe Canal « vous pouvez filmer…mais vous devez être dans le film…et j’aurai besoin des images que vous avez tournées« . Du pain bénit pour Etienne Truchot, l’envoyé Canal. Les voilà donc figurants dans le film de Ferrara, filmant l’arrivée de Depardieu et de Jacqueline Bisset dans la maison.

    SAM_7408.JPG

    .Et voilà que deux ans plus tard, je me trouve dans Franklin street, une rue finalement très commune, aux confins de Tribeca, à la limite sale et rebutante, à tel point que je me demande comment DSK et Anne Sinclair , habitués à vivre dans le luxe, aient pu loger...dans un petit immeuble écrasé entre deux bâtiments???.

    L'endroit ne paie vraiment pas de mine!!

     

    welcome2.jpgwelcome5.jpgEntretemps, Wild Bunch et le distributeur belge Belga ont décidé après projection à Cannes, de sortir le film de Ferrara directement sur DVD...tout en n'excluant pas une sortie salle quand même. Si ça c'est pas une bonne promotion? D'autant que les critiques en France volent bas, très bas. La plupart des chroniqueurs cinéma descendent le film de Ferrera en flamme, le cataloguant de film politico-raciste. Rien que ça. Lire ici : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1203220-dsk-anne-sinclair-et-welcome-to-new-york-ce-film-est-ecrit-pour-les-fans-de-dieudonne.html?cm_mmc=EMV-_-LEPLUS-_-20140523_NLLEPLUS-_-dsk-anne-sinclair-et-welcome-to-new-york-ce-film-est-ecrit-pour-les-fans-de-dieudonne#xtor=EPR-4-[DernContrib]-20140523.

    SAM_7411.JPG

     

  • Foxcatcher sous la loupe..

    foxcatcher,john dupont,bennette miller,moneyball,capote,the cruise,sports,jeux olympiques,lutte,actualité cinéma,cinéma,channing tatum,steve carell,sienna miller,mark ruffalo,usa,seoul

    Après le prestigieux tapis rouge de « Foxcatcher » lundi dernier, le troisième film du réalisateur Bennett Miller Capote », « Moneyball ») réunissant dans les rôles principauxChanning Tatum, Steve Carell et Mark Ruffalo, avait suscité la fièvre de la Palme d'or tout comme pour les Oscars.

     

    Présidé par la réalisatrice Jane Campion, le jury a finalement décerné la Palme d’Or à ‘Winter Sleep’ de Nuri Bilge Ceylan et le Prix de la Mise en scène au réalisateur Bennett Miller ! Mais il n'en demeure pas moins que je vois plus Foxcatcher s'imposer dans les salles que Winter Sleep, parce qu'il est bien connu  qu'en de rares exceptions, les films palmés ne sont pas toujours des succès, parce qu'ils sont à classer dans le genre "indies -indépendants", et ne sont que peu programmés dans les grandes salles..

     

    foxcatcher,john dupont,sports,jeux olympiques,lutte,actualité cinéma,cinéma,channing tatum,steve carell,sienna miller,mark ruffalo,usa,seoulBasé sur des faits réels, « Foxcatcher » raconte l'histoire sombre et fascinante de la relation improbable et tragique entre le multimillionnaire excentrique John du Pont (Steve Carell) et les deux frères champions de lutte, Mark Schultz (Channing Tatum) et Dave Schultz (Mark Ruffalo).  A Cannes, « Foxcatcher » a prolongé le buzz des Oscars lancé neuf mois avant la cérémonie. Le film « Foxcatcher » sera distribué au Benelux par A-Film Benelux. La date de sortie reste à préciser. Sony Classics sortira le film en novembre aux Etats-Unis.

    Découvrez les toutes premières images de Foxcatcher (Mars Distribution), drame de Bennett Miller avec Channing Tatum, Steve Carell, Anthony Michael Hall, Mark Rufalo, Sienna Miller, Vanessa Redgrave, qui sort au cinéma en 2014.

     foxcatcher,john dupont,sports,jeux olympiques,lutte,actualité cinéma,cinéma,channing tatum,steve carell,sienna miller,mark ruffalo,usa,seoul

    Synopsis : Médaillés d'or olympique en 1984, Mark et Dave Schultz devraient être au sommet alors qu'ils s'apprêtent à défendre leur titre aux prochains Jeux de Séoul. Pourtant, Mark est licencié de son poste d’entraineur de lutte, tout comme son frère aîné, et il se démène pour s'entraîner seul. Mark retrouve espoir lorsque le philanthrope et millionnaire John du Pont lui propose de rejoindre son club de lutte flambant neuf, situé dans son luxueux domaine de Foxcatcher. Dave tombe lui aussi sous le charme du patriote excentrique, séduit par la perspective de mettre en place la meilleure équipe de lutte au monde. Mais les délires paranoïaques de Du Pont et sa volonté irrationnelle de garantir la victoire des États-Unis à l'étranger vont prendre le pas sur sa générosité et sa bienveillance. foxcatcher,john dupont,sports,jeux olympiques,lutte,actualité cinéma,cinéma,channing tatum,steve carell,sienna miller,mark ruffalo,usa,seoulfoxcatcher,john dupont,sports,jeux olympiques,lutte,actualité cinéma,cinéma,channing tatum,steve carell,sienna miller,mark ruffalo,usa,seoul

    foxcatcher,john dupont,sports,jeux olympiques,lutte,actualité cinéma,cinéma,channing tatum,steve carell,sienna miller,mark ruffalo,usa,seoul

    Foxcatcher réalisé par Bennett Miller (Capote-Moneybvall-The Cruise)  prend aux tripes. On y retrouve un Steve Carell méconnaissable dans la peau du philanthrope  millionnaire et Schizophrène John Dupont,  lequel fit ériger un centre d'entrainement ultra performant en Pennsylvanie, et qui fut condamné à 30 ans de prison après le meurtre de David Schultz....Il décèdera en prison.foxcatcher,john dupont,sports,jeux olympiques,lutte,actualité cinéma,cinéma,channing tatum,steve carell,sienna miller,mark ruffalo,usa,seoul

     

     

    http://www.dailymotion.com/video/x159m83_foxcatcher-trailer-bande-annonce-vo-hd_shortfilms

  • Lucy. Besson, Scarlett, Freeman...B.A. Flippante!

     

    LUCY, Luc Besson, cerveau, science-fiction, Usa, France, actualité cfinéma, action, aventure, sports,  Scarlett Johansson, Morgan Freeman, Choi Min-Sik , Amr Waked,

    SYNOPSIS :

     A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté,  une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini.

    Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités.

     

    hqdefault2.jpg

     

    bande-annonce super flippante : http://youtu.be/yi_oRKRA6K4

     

    LUCY, un film de Luc Besson avec Scarlett Johansson, Morgan Freeman, Choi Min-Sik et Amr Waked, dès le 6/8 au cinéma.

     

     

    hqdefault3.jpg

    lucy.jpg

     

  • Les Dardenne et Cotillard à Braine (Belgique)

    cnnes.jpg

    Le 27 mai Kinepolis accueillera les frères Dardenne et l’acteur Fabrizio Rongione – qui joue le rôle de Manu dans « Deux Jours, Une nuit » - à Imagibraine. Si son emploi du temps le lui permet et qu’elle rentre assez tôt du Festival de Cannes, Marion Cotillard sera également présente à Imagibraine. 

    Kinepolis diffusera « Deux Jours, Une nuit », après quoi une séance de questions et réponses sera organisée avec les deux cinéastes que le monde entier nous envie. Après Johnny Hallyday et Claude Lelouch au début de l’année, c’est au tour de Jean-Pierre et Luc Dardenne d’être les invités du Kinepolis Imagibraine.

    Dans « Deux Jours, Une Nuit », Sandra (Marion Cotillard) tente de récupérer son emploi. La seule façon pour elle de réussir consiste à convaincre ses collègues de renoncer à leur prime.

     

    Programme

    20h15 : Début du film

    21h45 : Q&R avec Jean-Pierre et Luc Dardenne

     

  • Cannes....palmarès sans les Dardenne Boys.

    canne s.jpgLe jury présidé par Jane Campion avec Jia Zhangke, Willem Dafoe, Leila Hatami, Carole Bouquet, Gael Garcia Bernal, Jeon Do-yeon, Nicolas Winding Refn et Sofia Coppola a décerné la Palme d'Or au film de Nuri Bilge Ceylan...Winter Sleep.

    Le Grand Prix  à The Wonders d'Alice Rorwacher; tandis que le Prix du jury a été remporté ex-aequo Goodbye to Language de Godard , film au style inqualifiable et, Mommy de Xavier Dola, cité parmi les favoris, mais sans doute jugé encore un peu jeune pour remporter  la Palme. On se souvient de Steven Sodderberg et la Palme d'Or remportée à l'âge de 26 ans pour "Sex, lies and Video tapes" Maintenant je ne vais que vous décevoir" avait-il dit lorsque le coffret lui fut remis...

    .Winter-Sleep.jpg

    Meilleur réalisateur

    Bennett Miller, Foxcatcher

    Meilleur scénario

    Leviathan, Andrei Zviagyntsev & Oleg Negin

    Meilleur acteur

    Timothy Spall,   fabuleux dans Mr Turner

    Meilleure actrice

    Julianne Moore, Maps to the Stars

    Camera d’Or

    Party Girl by Marie Amachoukeli-Barsacq, Claire Burger, Samuel Theis

  • Deux jours, Une nuit des Dardenne...et pas de Prix pour les boys!

     

    dardenne,actualité cinéma,cinéma,marion cotillard,la môme,crise économique,france,belgique,fabrizio rongione

    Ils avaient beau arborer un large sourire, les Dardenne boys sont repartis bredouille.  Et quitte à froisser une certaine frange de la sphère ciné,  j'avoue que cela me fait plaisir...Car même si je suis belge, le style des Dardenne ne me plait pas du tout.. Je leur préfère de loin celui de Ken Loach... Et puis comme le disait Hughes Dayez , célèbre chroniqueur cinéma belge,  le jury avec sa présidente Jane Campion, a sans doute estimé que trois prix cela suffisait, et qu'il fallait changer de ton. Ceci étant dit, en tant que chroniqueuse, je relaye quand même l'info parce qu'elle fait partie de l'actualité et que .. DEUX JOURS UNE NUIT avec Marion Cotillard et Fabrizio Rongione dans les rôles principaux, sortira très bientôt en Belgique. 
     
    Sandra, aidée par son mari, n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail.
     
     
    copyright_christine_plenus_S76_4224.jpgChronique publiée il y a quelques semaines déjà.
    Une fois de plus, et même si les Dardenne Boys ont leurs fidèles, je constate qu'il ne changent pas d'orientation. Toujours des problèmes de société, de la misère dans chaque pellicule, et des longs-métrages tristes et moroses. Je n'ai jamais caché que le cinéma des Dardenne me laisse indifférente, parce que j'estime que le 7ème art, devrait être divertissant. Vous allez dans ce cas me rétorquer qu'il y a plein d'autres films avec une trame dramatique, et je dirai oui bien sûr, mais à la décharge des autres réalisateurs, ils n'hésitent pas à changer de cap de temps en temps, alors que, chez les Dardenne, cela reste encore et continuellement du misérabilisme d'un long-métrage à l'autre...Cet avis n'engage que moi, mais j'assume ne pas pouvoir supporter le style propre aux frangins belges. Et tant pis si je m'attire des critiques. Pour rappel, déjà dans "Le Gamin au Vélo" film bourré d'invraisemblances (un gamin qui frappe un adulte, et qui peut retourner chez sa "tutrice"  comme ça d'un claquement de doigt, et cette dernière "adoptant " un moutard en quelques jours ! Où ça? ) j'avais souligné mon désintérêt aux frères Dardenne, ne trouvant qu'une seule qualité, celle du vélo qui n'a pas crevé! Conclusion, même la présence de Marion Cotillard ne sera pas gage de succès...Vous souvenez vous de la façon dont elle fit la morte dans Batman, au point d'être la risée de toute la sphère internet. Il est loin, le temps de La Môme..
     
    copyright_christine_plenus_S16_1116.jpgcopyright_christine_plenus_S40_2984 (1).jpg
  • Jean Marie Bigard en "Belgique"

    Bigard 60.jpgPréparez-vous à la fête la plus comique de l'année, car Jean-Marie Bigard souffle ce 23 mai ses 60 bougies. À l'occasion de son anniversaire, ces sketches et beaucoup d'autres sketchs hilarants feront l'objet d'une soirée festive pleine d'humour, captée en direct depuis le Grand Rex à Paris et retransmise dans 150 salles, dont 4 Kinepolis belges (Bruxelles, Liège, Palace Liège et Imagibraine).

     

    Info:

    23/05/2014

    Kinepolis Bruxelles, Liège, Palace Liège et Imagibraine.

    20h30

    €16 - €14 (Kinepolis Student Card)

    www.kinepolis.be/fr

     

    Pour plus d’informations à propos de Jean-Marie Bigard, surfez sur http://kinepolis.be/fr/evenements/spectacle-jean-marie-bigard-fete-ses-60-ans

     

  • X-Men Interview amusante du casting...

     

     

    Une interview amusante de James McAvoy et Michael Fassbender à propos de métal, d'autruches et de pistolets à billes... avec l'intervention de Peter Dinklage. 

     

    Une envoyée spéciale de 20th Century Fox s’est envolée pour New-York afin d’interviewer le casting du film X-MEN : DAYS OF FUTURE PAST.
    Passèrent ainsi pour elle devant la caméra : Hugh Jackman, Ellen Page, Peter Dinklage, James McAvoy et Michael Fassbender.

    Nous tenions à partager avec vous l’interview de ces deux derniers, ou plus exactement, de ces trois derniers. L’entrevue avec McAvoy et Fassbender prit en effet une tournure des plus surprenantes lorsqu’un Peter Dinklage totalement désinvolte fit soudainement irruption dans la pièce,
     

    Découvrez ici l’interview intégrale.

    X men.jpg

  • Briques Mansions le dernier opus de Pal Walker (RIP)

    brikman.png "Briques Mansions" le remake américain du thriller d'action District B13 de Luc Besson. est le dernier film terminé de la star de la saga "Fast and Furious" , Paul Walker, décédé en Novembre dernier.

    Synopsis "Dans un Detroit dystopique, des demeures de briques, sont abandonnées et détériorées par le temps. Elles  abritent aujourd'hui, les plus criminels les plus dangereux Incapable de contrôler le crime, la police a construit un mur de confinement colossal autour de cette zone pour protéger le reste de la ville. L'inspecteur Cop Damien Collier (Paul Walker) est déterminé à retrouver et traduire devant la justice, Tremaine (RZA) l'assassin de son père. Mais il doit chaque jour faire face à la corruption

    brick6.jpgPour Lino (David Belle),  par contre, chaque jour est un combat à mener pour retrouver une vie honnête. Leurs chemins n'auraient jamais dû se rencontrer, mais quand Tremaine kidnappe la petite amie de Lino, Damien accepte à contrecoeur l'aide de l'ex-détenu sans peur, et ensemble, ils vont mettre tout en œuvre pour mettre fin à un  sinistre complot visant à anéantir  toute la ville. Avec des scènes d''action stylisées comportant des cascades et des "Stunts Parkour ", palpitantes David Belle  le co-fondateur de cette discipline d'éducation physique, Brique Mansions ajoute  une touche ludique sur le genre d'action. "

    Brick-mansion.jpgbrick-mansions.jpgBrick_Mansions.jpg

  • The Double....doublement étonnant!

    Jesse Einsenberg est au prise avec un étrange double dans la bande-annonce de The Double de Richard Ayoade avec Jesse Einsenberg et Mia Wasikowska, le 6 août au cinéma.

    Lien Youtube : http://youtu.be/hvAeyPJNpVQ
    Lien téléchargement : http://www.sortiescinema.net/the-double/videos/THE-DOUBLE-FA.mp4

  • Buster Keaton - L’autobiographie d’un des plus grands comiques du cinéma muet.

     

    Mack Sennett, Fatty Arbuckle, Charlie Chaplin, Harry Langdon, Harold Lloyd, cinéma muet, cinéma, actualité cinéma, Buster Keaton, Le Meccano de la Générale, insolite, humour, Buster Keaton ne peut se réduire à la créativité de ses gags. Parmi les grands comiques du cinéma muet, « l’homme qui ne rit jamais » est l’un des premiers à comprendre l’importance du rôle de la caméra dans l’invention comique.

    Dans cette autobiographie d’une rare modestie, Keaton raconte une vie marquée par l’évolution du cinéma et la dureté d’Hollywood : l’enfance et la scène, l’expérience de la guerre, l’entrée dans le cinéma, le succès et le passage à la réalisation, puis le fulgurant déclin peu après l’arrivée du parlant...

    D’anecdotes de tournages en astuces filmiques de la mécanique keatonienne, l’ouvrage est aussi l’histoire de ceux que Keaton rencontre : Mack Sennett, Fatty Arbuckle, Charlie Chaplin, Harry Langdon, Harold Lloyd ou encore les Marx Brothers. La Mécanique du rire est un témoignage unique de l’esprit singulier d’un homme qui a traversé Hollywood, de son essor à la fin de son âge d’or.

    Préface inédite de Jean Douchet.

    Extrait : « [Mon père] commença par me porter sur scène et me laisser tomber sur le plancher. Ensuite, il se mit à essuyer le sol avec moi comme balai. Comme je ne manifestais aucun signe de mécontentement, il prit l’habitude de me lancer d’un bout à l’autre de la scène, puis au fond des coulisses, pour finir par me balancer dans la fosse d’or- chestre, où j’atterrissais dans la grosse caisse. »

    Mack Sennett, Fatty Arbuckle, Charlie Chaplin, Harry Langdon, Harold Lloyd, cinéma muet, cinéma, actualité cinéma, Buster Keaton, Le Meccano de la Générale, insolite, humour, Evénements autour duMécano de la "General" :

    - À partir du mercredi 16 avril 2014, ressortie du Mécano de la « General » de Buster Keaton à la Filmothèque du Quartier Latin (Paris 5e, www.lafilmotheque.fr) en version restaurée, et projetée en numérique haute définition 4K (distribution Park Circus) + rencontres prévues autour du film.

    - Du 7 mai au 26 août, projections du Mécano de la « General » de Buster Keaton dans les Cinémas Indépendants Parisiens, dans le cadre de L’Enfance de l’art.

    Pitch 1861. Pour séduire Annabelle, Johnnie veut s’engager dans l’armée confédérée. Rejeté, il retourne à son métier de conducteur de train...
    Un an plus tard, des espions nordistes enlèvent Annabelle et s’enfuient à bord de la General, la locomotive de Johnnie. Une folle poursuite s’ensuit, conduisant Johnnie derrière les lignes ennemies. Une fois sa belle délivrée, le jeune conducteur doit récupérer sa locomotive et revenir en territoire sudiste...

     

    Le film entier ici: http://www.youtube.com/watch?v=ilPk-SCHv30

  • The Homesman de Tommy Lee Jones à Cannes..

    home.jpgSi la dernière réalisation de Tommy Lee Jones est à la hauteur de ce que la bande-annonce propose, alors je le vois bien remporter un prix à Cannes. Et pourquoi pas une Palme d'Or, sauf si on "l'offre sur un plateau"  aux frères Dardenne... ce qui à mes yeux, serait injuste.. Mais bon avec Jeanne Campion comme présidente du jury et qui avoue être une admiratrice du cinéma des frangins belges, on peut deviner de ce qu'il en sera. Ceci étant dit, le film de Tommy Lee Jones avec une surprenant Hilary Swank et une toute aussi surprenante Meryl Streep, et Hailee Steinfeld,  devrait sans nulle doute, être une des révélations sur la Croisette...

    homesman7.jpghomesman9.jpgAprès Trois enterrements,  couronné en 2005 avec le Prix du scénario pour  Guilermo Arriaga, Tommy Lee Jones (prix d'interprétation)  propose un film plutôt hors-normes sur la face plutôt obscure de la conquète de l'Ouest...  Une chevauchée en compagnie de Mary Bee Cuddy, une pionnière vivant isolée au Nebraska, avec à sa charge, 3 femmes chassées de leur village en 1855, parce que folles. En échange de la vie sauve, George Biggs  croisé auparavant en bien mauvais posture, va être contraint de prendre la route afin de mener ses dames  en Iowa.. Cet insolite attelage devra faire face à de multiples embûches tout au long d'un périple long de cinq semaines sur les territoires arides et dangereux de La Frontière...homesman1.jpg

    homesman4.jpghomesman2.jpghomesman8.jpg

    http://youtu.be/kCFaTffMMeE

  • Welcome to NEW.YORK opens in Cannes, but no belgian release!!!!!!

    canne s.jpg

     

    The Cannes Film Festival’s opening weekend just got more interesting with news that maverick director Abel Ferrara’s highly anticipated Gerard Depardieu – Jacqueline Bisset starrer, Welcome To New York, will be screened in a special outside of selection berth.

     

    The movie will be screened in international premiere Saturday May 17th, the day the film becomes publicly available on the streaming platform in the festival’s host country, as well as other European territories. The Belgium release date in cinemas will be May 21.

     

    Welcome to New York will not be released theatrically in Belgium.

    Belga Films and Umedia agreed last week on a distribution deal for Abel Ferrara’s Welcome to NY. The film traces the story of one of the world’s most powerful man’s sudden and humiliating fall into disgrace. Depardieu plays, a man according to the synopsis as  ‘a man who handles billions of dollars a day, who controls the economic fate of nations, a man who dreamed of saving the world and cannot save himself’.  Legendary British actress, Jacqueline Bisset  plays his wife, Simone Deveraux.

     

    French sales house Wild Bunch recently announced a move to release Ferrara’s film as an E-Cinema release in France, bypassing a theatrical launch. Although Belga Films and Umedia had considered a wide Belgian theatrical release in a first instance, both partners have decided today to follow the French straight to digital release strategy, which they feel is a better adapted release platform for the film. Belga Films is currently working on the digital distribution towards the earliest possible release date. Release date will be communicated shortly.

    The film will be screened in a special outside of selection berth during the Cannes Film Festival’s opening weekend.

     

     

     

     

    actualité cinéma,Nafissatou Dialo, Fond Monétaire internation, Dominique Strauss-Kahn, welcome to new york,gerard depardieu,jacqueline bisset,dsk? straus-kahn,fmi,finances,sofitel,scandale,usa,manhattan,insolite,biopic

    Depardieu and Bisset will be on hand to speak to international media at a special press conference, and the fire-cracker combination of Ferrara and two such media profiled actors will no doubt become one the weekend’s most talked about events.

    Ferrara’s latest movie, which follows the Venice Film Festival slotted 4:44 Last Day on Earth, Welcome to New York has attracted vast media attention since entering production last year.

    actualité cinéma,Nafissatou Dialo, Fond Monétaire internation, Dominique Strauss-Kahn, welcome to new york,gerard depardieu,jacqueline bisset,dsk? straus-kahn,fmi,finances,sofitel,scandale,usa,manhattan,insolite,biopicA story of one of the world’s most powerful man’s sudden and humiliating fall into disgrace,  

    Depardieu plays Mr Deveraux, a man according to the synopsis as  ‘a man who handles billions of dollars a day, who controls the economic fate of nations, a man who dreamed of saving the world and cannot save himself’.  Legendary British actress, Jacqueline Bisset  a recipient (2010) of one of France's highest honours, the Legion d'Honneur, plays his wife, Simone Deveraux.

    Of his cast, Ferrara extolls: “Depardieu is the best casting choice. He's the real McCoy. When we shot with Depardieu, he just pulled a chair up before I got there. He has a passion for making movies like you've never seen in your life.”

     

    actualité cinéma,Nafissatou Dialo, Fond Monétaire internation, Dominique Strauss-Kahn, welcome to new york,gerard depardieu,jacqueline bisset,dsk? straus-kahn,fmi,finances,sofitel,scandale,usa,manhattan,insolite,biopic

    actualité cinéma,Nafissatou Dialo, Fond Monétaire internation, Dominique Strauss-Kahn, welcome to new york,gerard depardieu,jacqueline bisset,dsk? straus-kahn,fmi,finances,sofitel,scandale,usa,manhattan,insolite,biopic

    Welcome to New York –  very likely to receive a big Welcome to Cannes when it arrives Saturday May 17.  

    Belgium Distribution : Belga Films

  • New York's film locations

    Hollywood est The Place to be pour le bling bling et les fameux Red-Carpets...Los Angeles, cité des Anges pour certains, cité de tous les excès pour d'autres, où l'on recence le plus grand nombre de stars et d'agencies au m3e n'en détient pas pour autant le monopole des tournages de films.

    Depuis longtemps déjà, New York est la ville où de très grosses productions voient le jour. Ce qui pour ceux et celles qui n'y ont jamais mis les pieds, représente de belles cartes postales, surtout filmé avec les technologies actuelles. Celles qui permettent de voir Big Apple d'en haut, comme dans Spiderman par exemple...pour n'en citer qu'un..

    Cependant bien avant la déferlante d'effets spéciaux, pour les gros producteurs et réalisateurs, filmer dans New York était le must. Ainsi un très grand nombre de films des années 60 à 1980 et qui furent tout autant de succès ont eu le NYC de Mr et Mme tout le monde comme décors. Alors, voici un bref regard dans le rétro, sur quelques-un des blockbusters de l'époque. Et si nous n'avions pas affaire à de fins cinéphiles, recensant ces endroits, nous aurions bien du mal à remettre certains endroits sur la carte de Manhattan..

    Serpico-.jpgSerpico.jpg Photo 1 et 2 Serpico 1973 - 86 7th Avenue South

     

     

     

    Photo 3 et 4 French Connection 1971- 188 Grand Street

    FrenchConnection.jpgFrench-Connection-.jpg

     

     

     

     

    Photos 5 et 6 Broadway Dany Rose de Woody Allen 1983 - 842 7th avenue

    BroadwayDany20Rose1.jpgBroadwayDanny20Rose2.jpg

     

     

     

     

     

    Photo  7 et 8 Rat Race 42nd Street

    RatRace.jpgRat-Race.jpg

     

     

     

     

    Naked City 1947 - 223 West 20th streetNaketCity.jpgNaked City.jpg

     

     

     

     

     

    Photos 7 et 8 Hannah and her Sisters 1985 Green Street

    HannahandHerSisters1.jpgHannahHerSistersGreene.jpg

     

     

     

     

    Photos 7 et 8 Taxi Driver 1975 - 1886 Broadway

     TaxiDriver.jpgTaxi-Driver-.jpg

     

     

  • Découvrez l'affiche officielle de la comédie dramatique On a failli être amies d'Anne Le Ny avec Karin Viard, Emmanuelle Devos, Roschdy Zem, le 25 juin au cinéma.

    affiche_m.jpg

    Synopsis : Marithé travaille dans un centre de formation pour adultes. Sa mission : aider les autres à changer de métier et à trouver leur vocation. Se présente alors Carole, qui vit et travaille dans l’ombre de Sam, son mari, énergique et talentueux chef étoilé. Ce n’est cependant pas tant de métier, dont Carole semble avoir besoin de changer, mais de mari. Marithé se donnera à fond pour aider Carole à se projeter dans une nouvelle vie.
    Mais quelle est la nature profonde de ce dévouement, quand Marithé ne semble pas insensible au charme de Sam, ni à sa cuisine ? …

  • "Kelly" et "C'était mieux demain" au Nova en présence des réalisatrices

    kelly.jpg

    Le Cinéma Nova est fier d'accueillir ce dimanche 18 mai à partir de 18h, les réalisatrices de deux documentaires puissants retraçant le parcours semé d’embûches de deux femmes aux caractères trempés confrontées aux difficultés de la (sur)vie en terres maghrébines. Dans "Kelly", Stéphanie Régnier dresse le portait intrigant, mais aussi tout en délicatesse de Kelly, une jeune péruvienne bloquée à Tanger dans son périple vers la forteresse Europe. Le parcours de Kelly est une lutte au quotidien dans la tentative de trouver un moyen pour rejoindre la France et sa mère qui, elle, y habite déjà. Hinde Boujemaa quant à elle suit le parcours d'Aïda, jeune femme qui multiplie les passages en prison pour racolage et squattage. Accompagnée de son fils fragile, elle ère dans un Tunis en pleine révolte à la recherche d'un logement. Squat de bâtiments publics laissés à l'abandon, cohabitation forcée et ses difficultés...
    kelly.jpgAlors qu'en toile de fond, la Tunisie gronde, Aïda, peu concernée, continue de frayer son chemin fait de débrouille et de toits percés pour enfin trouver un espace de stabilité...

    Portées par des caméras courageuses, ces deux femmes crèvent l'écran et exposent de nouvelles facettes de la complexe réalité de la condition féminine.
    Stéphanie Régnier et Hinde Boujemaa seront présentes au cinéma Nova ce dimanche pour vous faire part de leurs expériences respectives, affiner la compréhension de ces quotidiens en lutte et, aussi, apporter un regard différent sur les transformations en cours dans les pays du Maghreb.

    Une rencontre à ne pas manquer au Cinéma Nova ce dimanche 18 mai dès 18h !

  • Rétrospective du cinéaste révolutionnaire Masao Adachi au Cinéma Nova

    masao.jpg 
     

    En mai, le Cinéma Nova explore le travail explosif, subversif, rare et impertinent du cinéaste japonais Masao Adachi du jusqu' au 1er juin. Artiste libre dont l’œuvre s’étend autant dans la recherche créative que dans l’action politique, ce qui l’amènera à vivre dans la clandestinité pendant des décennies et à passer par la case prison.

    Très tôt engagé dans les luttes politiques de son temps, - les années 60, marquées par la lutte contre le traité américano-japonais; contre la construction de l'aéroport de Narita; contre l'augmentation des droits d'accès aux études supérieures... - Adachi déploie une énergie considérable comme critique de cinéma, théoricien, réalisateur, acteur, scénariste... pour transformer la forme cinématographique, ainsi (r)éveiller les consciences et bousculer l'ordre établi. Il réalise des œuvres uniques telles que "School Girl Guerrilla" qui pose les fondements d'une variante engagée du cinéma érotique japonais aussi appelé Pinku Eeiga, ou encore "A.K.A. The Serial Killer", mise en images audacieuse de la théorie du paysage.



    Son parcours cinématographique s'enrichit des rencontres avec Kôji Wakamatsu ("Ecstasy of the Angels" "United Red Army") qui devient son plus proche collaborateur, et Nagisa Ôshima ("l'Empire des sens", "Furyo") avec qui il collabore sur les deux perles subversives, drôles et ingénieuses que sont ""Three Resuracted Drunkards" et "Death By Hanging".

    En 1971 Adachi foule le tapis rouge du festival de Cannes pour présenter le film réalisé par Wakamatsu "Sex Jack" qu'il scénarise. Sur la route du retour, Wakamatsu et Adachi font un crochet par la Palestine pour se rendre compte concrètement du quotidien de la lutte du peuple palestinien. Grâce au contact établi avec Fusako Shigenobu, leader de la Japanese Red Army, les deux comparses réalisent "Red Army - PFLP: Declaration of World War", film-manifeste rare qui montre la lutte révolutionnaire de l'intérieur. Adachi s'envole en 1974 vers le Liban pour s'investir dans le mouvement révolutionnaire armé.

    Suite à un passage par la case prison en 1997, une extradition vers le Japon en 2001 et soumis à une interdiction de quitter le territoire nippon toujours en application aujourd'hui, Adachi reprend la caméra, réalise "Prisoner/Terrorist" en 2006, collabore à de nombreux documentaires et travaille depuis 2011 avec Eric Baudelaire, réalisateur issu du monde de l'art contemporain. Ils collaborent d'abord sur le documentaire, "L'anabase de May et Fusako Shigenobu, Masao Adachi et 27 années sans images" et ensuite sur la fiction "The Ugly One" qu'il scénarise depuis le Japon alors que Baudelaire filme dans un Beyrouth aux abois.

    Cette programmation exceptionnelle sera complétée par deux rencontres exclusives: l'une avec Eric Baudelaire et Juliette Navis, l'actrice principale du film "The Ugly One", le dimanche 4 mai dès 18h et la seconde en compagnie de deux spécialistes du cinéaste japonais, Gô Hirasawa et Dick Stegewerns, et Masao Adachi himself, contacté en live depuis le Japon par vidéoconférence le .

    Ce cycle de projection est l'occasion unique de découvrir le travail fascinant d'un homme enragé qui embrasse pleinement l'idéal révolutionnaire.
    "Pourquoi choisir entre le port d'une caméra ou d'un fusil quand on a deux mains" annonçait-il sobrement.

  • Musique & cinéma au BRUSSELS FILM FESTIVAL

     

     flagey,ixelles,belgique,fiff,actualité cinéma,musique

     

     

     

    Le prochain BRUSSELS FILM FESTIVAL se déroulera du 6 au 14 juin 2014 à Flagey et à la Cinematek. Dédié au cinéma européen, le festival accueillera cette année Sir Alan Parker en invité d’honneur. Mais le festival s’intéresse aussi aux nombreuses relations entre la musique et le cinéma. Cette 12ème édition proposera des Ciné-Concerts, une compétition de documentaires liés à la musique et des rencontres entre compositeurs et réalisateurs.

     

    CINE-CONCERTS

    11 juin 2014 – 20:00 @ Flagey – Studio 4

    Préventes dès le 15 mai : 12€  - Sur place : 15€

     

    My Little Cheap Dictaphone, The Flying Horseman, Follakzoid

     

    Après les Tindersticks, Chromatics, Chrysta Bell, Roscoe et Mélanie De Biasio lors des éditions précédentes, le festival propose à nouveau 2 créations de ciné-concerts, en collaboration avec la Cinémathèque Royale et ses précieuses archives.

    My Little Cheap Dictaphone, le groupe de Liège qui n’arrête pas de faire parler de lui, adaptera sa musique en travaillant sur des images issues de la collection de la Cinémathèque. Leur choix s’est posé sur des images tournées lors de la guerre 14-18. La vidéaste Caroline Poisson proposera une vision très personnelle de ces images à couper littéralement le souffle.

     

    www.mylittlecheap.net

    http://carolinepoisson.tumblr.com

     

    The Flying Horseman [Ciné-Concert]

    Flying Horseman, le groupe anversois mené par le guitariste virtuose et singer-songwriter hors-pair Bert Dockx,  est assurément un des groupes belges les plus intéressants, intriguants et séduisants du moment. Musicalement, on se situe quelque-part entre les ambiances des princes noirs Mark Lanegan ou Nick Cave, mais aussi dans des envolées plus lyriques proches d’un Jeff Buckley. Philippe Werkers, artiste visuel, et qui se charge des projections en direct avec Dans Dans – autre projet de Dockx – a plongé dans les archives de la Cinémathèque…

    Follakzoid (CL)

    Le groupe chilien propose une musique cinématographique dans l’essence même de ses influences : krautrock, psychédélisme et un wall of sound de guitares. Le groupe emmène ses propres visuels, et nous transporte dans un western post-apocalyptique pour nous rapprocher du cosmos. Un ciné-trip.

    « Föllakzoid est LE fournisseur officiel chilien de rock cosmique et psychédélique. Elevés dès leur plus jeune âge aux jams sessions dans les garages de Santiago du Chili, le groupe construit son monde avec de longues fresques sonores qui gardent un appui bien stable dans le Krautrock de Neu! et Can, rythmiques motorik a l'appui, basse sourde et métallique en contrepoint. Les voix caverneuses répondent en échos aux envolées de guitares aériennes ancrées dans la tradition western rock de leurs cousins californiens (Warlocks, Black Angels, Brian Jonestone Massacre). Mais la musique de nos chiliens n'est pas une longue route tracée type 66, elle est jonchée d'accidents sonores synthétiques, de nappes drones qui enroulent l'auditeur dans un univers doucereux, amer et finalement d'un psychédélisme assez sombre. Föllakzoid a déjà séduit en tournée aux cotés de Tame Impala, Warlocks, Dead Meadow ou Psychic Ills, ils ont assommé les scènes de Lollapalooza ou SXSW ou du Austin Psych fest »

     

    http://follakzoid.bandcamp.com

     

    BRUSSELS FILM FESTIVAL

    Du 6 au 14 juin à Flagey.

    Pour plus d'info : www.brusselsfilmfestival.bewww.brff.be

  • Cinéart sortira le film Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne le 21 mai en Belgique.

     

    Très attendue, cette nouvelle production mettant en vedette Marion Cotillard et Fabrizio Rongione fait partie de la sélection officielle dévoilée par le Délégué général Thierry Frémeaux lors de la conférence de presse qui s’est tenue ce jeudi matin à Paris.


    Grands habitués du festival (depuis La promesse en 1996, tous leurs films furent du rendez-vous cannois), Luc et Jean-Pierre Dardenne feront cette fois encore partie des grands prétendants au palmarès final. Palmarès qu’ils ont à chaque fois rejoint puisque, outre les deux palmes d’or reçues pour Rosetta en 1999 et pour L’Enfant en 2005, les frères ont cumulé quatre des distinctions possibles dans ce festival : Prix d’interprétation féminine pour Emilie Dequenne dans Rosetta, Prix d’interprétation masculine pour Olivier Gourmet dans Le fils (2002), Prix du Scénario pour Le silence de Lorna (2008) et Grand prix pour Le Gamin au vélo (2011).

    2J1N_photo3_copyright christine plenus.jpg2J1N_photo7_copyright christine plenus.jpgDeux jours et une nuit marque la rencontre des frères Dardenne et de Marion Cotillard, l’une des actrices françaises les plus cotées à l’heure actuelle. Elle y tient le rôle de Sandra qui, aidée par son mari (Fabrizio Rongione), va sillonner la ville à la recherche de collègues qui accepteraient de perdre leur prime pour qu’elle garde son travail. Les deux comédiens y sont entourés de nombreux acteurs belges (Olivier Gourmet, Christelle Cornil, Catherine Salée

     
    Le film sera présenté en compétition officielle au Festival de Cannes mardi 20 mai 2014. A la sélection du film dans la compétition officielle du Festival de Cannes il y a un embargo lié. 

    L’embargo implique que rien (ni des critiques, ni des interviews, ni des commentaires) ne peut paraître ou peut être publier ou peut être diffuser sur le film avant le jour de la projection officielle pendant le Festival de Cannes 2014.

    Ceci inclut aussi tout les commentaires sur le film pour tout les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, etc. ou des sites internet.

    L’ embargo se terminera mardi 20 mai 2014 à 10h00. 

  • American Hot Wax.....

     

    american-hot-wax-1.jpgLes amateurs du r'n'r et ils sont encore légions, ne jurent que par "The Girl Can't Help It" quand ils évoquent les films sur les gloires de cette époque. pourtant, il existe encore American Hot Wax de 1978 qui était disponible en VHS, mais est aujourd'hui épuisé. L'histoire du pionnier du Rock'n'roll Alan Freed incarné par Jim Mc Intire,  qui fut à la base de l'envolée de ce style de musique dans les années cinquante, et contient des enregistrements réels des années 1950 notamment de Chuck Berry, Jerry Lee Lewis et The Planotones, Jackie Wilson, The Moonglows, Screaming Jay Hawkins, ainsi que Fran Drescher et Jay Leno. la plus grande partie du film se concentre sur le projet qu'avait le célèbre DJ de l'époque, celui de mettre sur pied la première grande convention du rock au Paramount theater de Brooklyn. Pour y arriver, il dut faire face aux parents inquiets de vant les déanchements des vedettes ;, à la police, et à la classe politique qui voyait d'un mauvais oeil l'engouement des jeunes pour de tels programmes.., et le brouhaha que cela pouvait engendrer dans les rues adjacents au théâtre..

     La première partie du film, plus ou moins 15 minutes, est  dans la vidéo, les autres dans la colonne de gauche sur Youtube.... let's rock and roll guys...

    paramount pictures,Doo wap, Jackie Wilson, The Moonglows, Paramount theater, Brooklyn, alan freed,musique,american hot wax,actualité cinéma,cinéma,usa,coasters,bobby darin,chuck berry,new york,brooklyn

    Les chanson sont : Hot Wax Theme-  Rock & Roll Is Here to Stay-       
    Mr. Lee - Maybe - Hey Little Girl  - Reelin' and Rockin'-  Roll over Beethoven       
    Why Do Fools Fall in Love? - That Is Rock & Roll  -I Put a Spell on You-  Mr. Blue       
    Whole Lotta Shakin' Going On-  Great Balls of Fire- Sweet Little Sixteen -  That's Why -    Sincerely - There Goes My Baby Hushabye -  Rave On -Stay  -Tutti Frutti       
    Zoom   - Little Star -  When You Dance   -Splish Splash -  Sea Cruise   -  
    Goodnight, It's Time to Go 

     Sources : http://www.discogs.com/Various-The-Original-Soundtrack-Album-From-The-Paramount-Motion-Picture-American-Hot-Wax/release/1499263

    paramount pictures,doo wap,jackie wilson,the moonglows,paramount theater,brooklyn,alan freed,musique,american hot wax,actualité cinéma,cinéma,usa,coasters,bobby darin,chuck berry,new york,brooklyn

     

     

    paramount pictures,doo wap,jackie wilson,the moonglows,paramount theater,brooklyn,alan freed,musique,american hot wax,actualité cinéma,cinéma,usa,coasters,bobby darin,chuck berry,new york

    paramount pictures,doo wap,jackie wilson,the moonglows,paramount theater,brooklyn,alan freed,musique,american hot wax,actualité cinéma,cinéma,usa,coasters,bobby darin,chuck berry,new york