Christine and the Queens Interview Cinéma.

SAM_8880 (Copier).JPGChristine and The Queens, alias Héloïse Letissier, est un groupe à elle toute seule, les Queens n'ayant servi que de détonateur à une époque où elle ramais dans les boites de Drag Queens à Londres...Ses  premiers E.P auto-produits portent d'ailleurs le nom de deux d'entres elles. Depuis dans le genre "Control Freak" CATQ est un véritable Ovni musical. Et le public ne s'y est pas trompé.... tous ses concerts dont certains ajoutés vu la demande, dont un à Bruxelles au Cirque Royal, se jouent désormais à guichets fermés et ce,  jusqu'en mars prochain  L'époque où Christine se produisait accompagnée de son seul Mac  devant une poignée de spectateurs est révolue. Aujourd"hui ce sont des salles de plus de 1000 personnes dont l'Olympia bouclée en 24h à peine. Depuis son passage plus que remarqué aux Victoires de la musique, CATQ est devenue la sensation pop-hip-hop-electro pop de 2014. Je ne dirai pas du moment, parce que je suis persuadée que ce ne sera pas qu'un feu de paille. Artiste polyvalente, s'inspirant de Michael Jackson, Pina Bauch et Klaus Nomi, son spectacle est un parfait mélange de danse contemporaine,  hip hop,  rap parfois -son mix Kanye West/Christophe sur Paradis Perdus est un petit bijou-  photo et vidéo. Mais Christine ce n'est pas que ça! Quand elle à 5 minutes entre deux gares, Héloise compose et met en boite son prochain album dont quelques textes sont déjà sur papier. Textes qui lui arrivent sous forme de puzzle et qu'il faut encore dénouer..car alternant l'anglais et le français, et jeu de mots  au 2° degré. Cependant ils peuvent peuvent être interprétés de différentes façon selon son propre vécu, tel que le souhaite la chanteuse qui aime laisser ses chansons "ouvertes" un peu comme le faisait Bashung, une de ses idoles.. Quand elle ne compose pas, l'artiste va au cinéma..et possède un solide bagage cinématographique..ne fit-elle pas partie du Jury au dernier festival du film de Deauville? Enchainement facile pour proposer une interview que la chanteuse a accordé au Nouvel Obs et dans laquelle on peut également mesurer qu'outre ses talents et goûts musicaux, le 7ème Art n'a plus de secrets pour elle.. Elle porte fièrement deux minis tatouages sur ses poignets - We Accept you et One of Us- qui font clairement référence à l'un de ses films préférés "Freaks"

 "L’érotisme, c’est la caméra qui caresse pour moi»

La première image ?

L’ouverture du Ludwig, de Visconti : deux très beaux enfants-rois perdus dans la nuit.

Dernier film vu ? C’était comment ?

The Tune, le premier long métrage d’animation de Bill Plympton. C’était comme je l’espérais : délicieusement bizarre

Le film que vos parents vous ont empêché de voir ?

Mes parents sont plutôt ceux qui m’ont encouragée à voir beaucoup de films très différents - il n’y a pas eu de grand interdit. Ils m’ont au contraire montré des films très impressionnants, très tôt : Freaks, le Gouffre aux chimères, la Nuit du chasseur… il y a de quoi forger l’imaginaire .

La suite ici : http://next.liberation.fr/cinema/2014/10/21/l-erotisme-c-est-la-camera-qui-caresse-pour-moi_1126525

Les commentaires sont fermés.