09 juin 2015

Je suis mort mais j'ai des amis

 

actualité cinéma,cineart,bouli lanners,wim willaert,raod-movie,je suis mort mais j'ai des amis,belgique,malandrinAu titre, tout un programme. A la vision, un road movie à la belge où la route vers la Californie se transforme en un périple dans les territoires indiens du grand Nord canadien. Le tandem Bouli Lanners et Wim Willaert mènent à tambour battant ce voyage improbable. On les suit dans leurs délires, souvent imbibés, le sourire aux lèvres et la pêche d’un rocker. Car le film est drôle et très rock n’ roll. Scènes cocasses, répliques qui font mouche, scénario bien rodé, et un rythme qui ne s’essouffle jamais. Bref, pour nous, la comédie de l’année.

 je suis.png

actualité cinéma,cineart,bouli lanners,wim willaert,raod-movie,je suis mort mais j'ai des amis,belgique,malandrinactualité cinéma,cineart,bouli lanners,wim willaert,raod-movie,je suis mort mais j'ai des amis,belgique,malandrinSynopsis:

Quatre rockers barbus, chevelus — et belges — enterrent le chanteur de leur groupe. Par amitié et pour se prouver que rien ne peut les arrêter, ils décident de partir en tournée à Los Angeles avec ses cendres. La veille du départ, un militaire moustachu se présente comme l’amant de leur ami. Leur voyage prend un tour pour le moins inattendu…

 

https://youtu.be/ZstlOv-D6uQ

Les commentaires sont fermés.