17 novembre 2013

Broken Circle Breakdown vu par Lee! Prix du Public au festival de Séville

belgique,actualité cinéma,veerle baetens,johan helderbergh,ciné,cinéma,de hellasheid der dingen,broken circle breakdown,cannesDu bon cinéma belge mérite qu'on en parle. Après le magnifique "La Mertitude des Choses" (De Helaasheid der dingen) Felix van Groeninghe remet le couvert dans un régistre totalement différent, mais tout aussi efficace...Le film est une adaptation de la pièce de théâtre de Johan Heldenbergh, représentation qui fit le plein dans toutes les salles beles et hollandaises, où la troupe s'est produite...Carton plein pour la pièce de théâtre, et certainement carton plus que plein pour le quatrième long-mètrage de Van Groeninghen. Sélectionné aux European Films Awards..

Grand Prix du Public au festival de Séville. C'est la petite Nell Cattrise qui est venue chercher le prix.

Quatrième opus après  Steve+Sky (2004), Dagen zonder lief (2007) et De helaasheid der dingen (2009). Avec ce dernier film, Van Groeninghen est entré dans la cour de grands...le film fut très bien accueilli à Cannes, (Quinzaine des réalisateurs) De Helaasheid der Dingen" fut l'un des plus grands succès de 2009...et a remporté de très nombr"eux prix en Europe, et très étonnant, surtout en France... Pour en revenir à "Broken Circle Breadown", je laisse la plume à mon collaborateur Lee qui a assisté à la vision-presse à ma place.....

belgique,actualité cinéma,veerle baetens,johan helderbergh,ciné,cinéma,de hellasheid der dingen,broken circle breakdown,cannes""Après son excellent et décoiffant Merditude des Choses, nous revoilà avec une fantastique étude d’un couple parsemée de hauts et de bas depuis leur rencontre originale, leurs premiers ébats, la création de LEUR enfant, suivie de la perte de celui-ci, ce qui mène à la triste décomposition de leur bel amour. LA Baetens, inconnue du côté francophone (où furent-ils à la vision ?), a de nouveau fait éclater à l’écran ses talents de comédienne et même pour la cause de … chanteuse. Son époux, aux idéaux différents, mais qui plie par amour à ses requêtes, a placé pour ne pas dire crié plusieures vérités et ce de manière féroce et grandiose. Malgré son American Dream qui le poursuit depuis son enfance, il a le cran demettre  en avant certaines attitudes du guvernement U.S. sans se soucier de même y dénoncer ouvertement George W Bush.

Bon boulot de Félix Van Groeningen, à qui je ne peux que souhaiter une distribution MONDIALE, car son chef d’œuvre est trop sublîme que pour rester mijoter dans le seul Nord de notre pays ! ! ! "

belgique,actualité cinéma,veerle baetens,johan helderbergh,ciné,cinéma,de hellasheid der dingen,broken circle breakdown,cannesThe Broken Circle Breakdown’ raconte l’histoire d’amour entre Elise et Didier. Elle possède son propre salon de tatouage, lui joue du banjo dans un petit groupe. C’est l’amour au premier regard bien que tout les oppose. Il parle, elle écoute. Il est athée mais aussi un incorrigible romantique. Elle porte une croix tatouée dans la nuque mais reste toujours les pieds sur terre. Quand nait leur fille Maybelle, leur bonheur est complet. Mais à 6 ans, Maybelle tombe gravement malade. Didier et Elise réagissent tout à fait différemment, mais Maybelle ne leur laisse pas le choix : ensemble, ils doivent se battre pour elle. Est-ce possible alors qu’ils sont si différents ? Ou l’amour les abandonnera-t-il au moment où ils en ont le plus besoin ? ‘The Broken Circle Breakdown’ est un mélodrame intense, plein de passion et de musique. Et comment l’amour peut ou ne peut pas vaincre la fatalité.

 http://youtu.be/3a50DJkCxqw

 belgique,actualité cinéma,veerle baetens,johan helderbergh,ciné,cinéma,de hellasheid der dingen,broken circle breakdown,cannes

 

12 novembre 2013

Angelina's Jolie Maleficent poster Great!

maleficent jolie.jpg

22:15 Publié dans drames, | Tags : maleficent, actualité cinéma, disney, fantasy, cinéma, angelina jolie, usa, insolite | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11 novembre 2013

Quai d'Orsay avec Thierry Lhermitte....bientôt!


 ImageProxy.jpgAlexandre Taillard de Worms est grand, magnifique, un homme plein de panache qui plaît aux femmes et est accessoirement ministre des Affaires Étrangères du pays des Lumières : la France. Sa crinière argentée posée sur son corps d’athlète légèrement hâlé est partout, de la tribune des Nations-Unies à New York jusque dans la poudrière de l’Oubanga. Là, il y apostrophe les puissants et invoque les plus grands esprits afin de ramener la paix, calmer les nerveux de la gâchette et justifier son aura de futur prix Nobel de la paix cosmique.

drame, actualité cinéma, cinéma, France, Politique, Quay d'Orsay, Thierry Lhermitte, B.D. Albel Lanzac, Niels Arestrup, Alexandre Taillard de Worms est un esprit puissant, guerroyant avec l’appui de la saint e trinité des concepts diplomatiques : légitimité, lucidité et efficacité. Il pourfend les néoconservateurs américains, les Russes corrompus et les Chinois cupides. Le monde a beau ne pas mériter la grandeur d’âme de la France, son art se sent à l’étroit enfermé dans l’Hexagone.

Un jeune universitaire préparant sa thèse, Arthur Vlaminck, est embauché au ministère des Affaires Étrangères. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il apprendre à composer avec la susceptibilité et l’entourage du prince, se faire une place entre le directeur du cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d’Orsay où le stress, l’ambition et les coups fourrés ne sont pas rares... Alors qu’il entrevoit le destin du monde, il est menacé par l’inertie des technocrates.

 

drame, actualité cinéma, cinéma, France, Politique, Quay d'Orsay, Thierry Lhermitte, B.D. Albel Lanzac, Niels Arestrup,  


Suivez l’actualité du film sur :
Twitter : @Pathefilms
Facebook : facebook/quaidorsaylefilm
Instagram: Instapathe

30 octobre 2013

Le dernier film de Bernadette Lafont en salles.


ImageProxy.jpgDate de sortie française 30 octobre 2013
Genre Comédie
Réalisateur Sylvain Chomet
Avec Guillaume Gouix , Anne Le Ny , Bernadette Lafont

Paul a la trentaine, il vit dans un appartement parisien avec ses tantes, deux vieilles aristocrates qui l’ont élevé depuis ses deux ans et rêvent de le voir devenir pianiste virtuose. Sa vie se résume à une routine quotidienne, entre le grand piano du salon et le cours de danse de ses tantes où il travaille en tant qu’accompagnateur. Isolé du monde extérieur, Paul a vieilli sans jamais avoir vécu... Jusqu’au jour où il rencontre Madame Proust, sa voisine du quatrième étage. Cette femme excentrique possède la recette d’une tisane aux herbes capable, grâce à la musique, de faire ressurgir les souvenirs les plus profondément enfouis. Avec elle, Paul va découvrir son histoire et trouver la clé pour vivre enfin sa vie...actualité cinéma, cinéma, France, Bernadette Lafont, France, Paris, Sylvain Chomet, Pathé distribution, Guillaume Gouix, Anne Le Ny, Bernadette Lafont, Hélène Vincent, Luis Rego,actualité cinéma, cinéma, France, Bernadette Lafont, France, Paris, Sylvain Chomet, Pathé distribution, Guillaume Gouix, Anne Le Ny, Bernadette Lafont, Hélène Vincent, Luis Rego,

21 octobre 2013

Ida primé à Londres

image001.jpg

21:03 Publié dans drames, | Tags : ida, londres, london film festival, actualité cinéma, cinéma, pavel pawlikosvsky, drame | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

20 octobre 2013

"Young Perez avec Brahim Asloum. Bientôt dans les salles..

 

perez.jpg

Le champion de boxe Brahim Asloum remet les gants, mais cette fois-ci pour interpréter Victor "Young" Perez, un boxeur juif d'origine arabe déporté pendant la Seconde Guerre mondiale...

Victor "Young" Perez, un film de Jacques Ouaniche avec Brahim Asloum et Steve Suissa, au cinéma le 20 novembre 2013.

Le synopsis :

Victor Perez, dit Young Perez, 136 combats, 91 victoires dont 27 par KO, Champion du monde des poids mouches, est sur le ring. 
Cette fois là, il sait qu’il ne peut pas gagner ce combat. En face de lui Kurtz, le soldat allemand de 20 centimètres et 20 kilos de plus que lui. 
Autour de lui les cheminées des fours crématoires recrachent les cendres de ses camarades d’infortune.
Et pourtant, encouragé par son frère Benjamin déporté lui aussi et par des milliers de regards muets, Victor, ce petit juif arabe, tiendra tête à ces monstres durant quinze rounds.
Pendant l’enfer de ce combat, Victor verra défiler sa vie. La Jeunesse insouciante de Tunis avec Rachid, Maxo et Benjamin.
Il y retrouvera l’amour avec la bellissime Mireille. Il revivra sa gloire et sa descente aux enfers, enfer bien agréable à côté de l’Indicible dans lequel les coups de Kurtz le ramèneront.

13 octobre 2013

Hijacking super film danois!!!

 

  hijacking9.jpghihjacking7.jpgPremière réalisation de Tobias Lindholm, scénariste sur "Jagten et auteur de plusieurs scénario de la série télévisée à succès "Borgten", qui signe ici un thriller haletant...très réussi pour ses premiers pas derrière une caméra.
 
.Le cargo MV Rozen se dirige vers le port quand il est détourné par des pirates somaliens dans l'océan Indin. Parmi les hommes à bord il y a le cuisinier Mikkel et l'ingénieur Jan, qui, avec le reste des marins sont pris dans un jeu cynique de la vie et de la mort. Un drame psychologique se déroule entre le PDG de la compagnie maritime et les pirates somaliens, avec comme toile de fond, une rançon de plusieurs millions de dollars....Oppressant, émouvant, ce thriller vous prend à la gorge, et n'est pas loin de me rappeler "Das Boat"...film allemand culte..

hijacvking1.jpg

hijacking2.jpghijacking4.jpg

Avec Pilou Asbeck, Sorren Malick, Dar Salim

 

B.A:  http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

 

 

 

10 octobre 2013

James Franco aux manettes de As I lay Dying.

 

as i lay dying.jpgAprès le décès d'Addie Bundren, son mari et ses cinq enfants entament un long périple à travers le Mississippi pour accompagner la dépouille jusqu'à sa dernière demeure. Anse, le père, et leurs enfants Cash, Darl, Jewel, Dewey Dell et le plus jeune, Vardaman, quittent leur ferme sur une charrette où ils ont placé le cercueil. Chacun d'eux, profondément affecté, vit la mort d'Addie à sa façon. Leur voyage jusqu'à Jefferson, la ville natale de la défunte, sera rempli d'épreuves, imposées par la nature ou le destin. Mais pour ce qu'il reste de cette famille, rien ne sera plus dangereux que les tourments et les blessures secrètes que chacun porte au plus profond de lui...

as i lay dying,james franco,Tim Blake Nelson, Danny McBride, usa,actualité cinéma,cinéma,road-movie,insoliteAprès Sal, le biopic sur Sal Mineo, James Franco change complètement de régistre, pour s'attarder sur les relations d'une famille à l'aube d'aller enterrer un de leurs proches.  Façon Terrence Malick, dans cette adaptation d'une nouvelle de William Faulkner, Franco dresse un portrait sombre mais très réaliste de l'amérique profonde, et des sentiments qui animent tous les membres d'une famille sur le chemin d'un deuil cruellement ressenti. Présenté au dernier festival de Cannes, catégorie "Un Dernier Regard".

Bande-annonce: http://youtu.be/VO68Kd2yQsE

 

as i lay dying,james franco,Tim Blake Nelson, Danny McBride, usa,actualité cinéma,cinéma,road-movie,insoliteas i lay dying,james franco,Tim Blake Nelson, Danny McBride, usa,actualité cinéma,cinéma,road-movie,insoliteas i lay dying,james franco,Tim Blake Nelson, Danny McBride, usa,actualité cinéma,cinéma,road-movie,insoliteas i lay dying,james franco,Tim Blake Nelson, Danny McBride, usa,actualité cinéma,cinéma,road-movie,insolite

 

09 octobre 2013

AIN’T THEM BODIES SAINTS

 

ain’t them bodies saints,Festival de Sundance 2013 – Festival de Cannes 2013 – Festival de Gand 2013, actualité cinéma,gand,cinéma,drame,rooney maria,casey affleck,david lowery,ben fosterun film de David Lowery

 

avec Rooney Maria, Casey Affleck, Ben Foster


Festival de Sundance 2013 – Festival de Cannes 2013 – Festival de Gand 2013

 

SYNOPSIS 

Bob et Ruth s’aiment, envers et contre tout. Et surtout contre la loi. Un jour, un braquage tourne mal et les deux amants sont pris dans une fusillade. Quand Bob est emmené par la police, Ruth a tout juste le temps de lui annoncer qu’elle est enceinte. Dès lors, Bob n’aura qu’une obsession : s’échapper de prison pour rejoindre sa femme et son enfant. Mais quand il y parvient, quatre ans plus tard, le rêve correspond mal à la réalité. En fuite, poursuivi par la police et par les membres d’un gang, Bob peine à rétablir le lien avec sa famille. Ruth est devenue mère et ne veut pas d'une vie de cavale : courtisée par un policier attentionné, la jeune femme devra choisir passé et l'avenir.

Bande-annonce : http://dai.ly/x106ols

 Le réalisateur David Lowry qui s'est longuement inspiré de Terrence Malick pour ce long-métrage sera à Gand la semaine prochaine.ain’t them bodies saints,Festival de Sundance 2013 – Festival de Cannes 2013 – Festival de Gand 2013, actualité cinéma,gand,cinéma,drame,rooney maria,casey affleck,david lowery,ben foster

ain’t them bodies saints,Festival de Sundance 2013 – Festival de Cannes 2013 – Festival de Gand 2013, actualité cinéma,gand,cinéma,drame,rooney maria,casey affleck,david lowery,ben fosterain’t them bodies saints,Festival de Sundance 2013 – Festival de Cannes 2013 – Festival de Gand 2013, actualité cinéma,gand,cinéma,drame,rooney maria,casey affleck,david lowery,ben fosterain’t them bodies saints,Festival de Sundance 2013 – Festival de Cannes 2013 – Festival de Gand 2013, actualité cinéma,gand,cinéma,drame,rooney maria,casey affleck,david lowery,ben fosterain’t them bodies saints,Festival de Sundance 2013 – Festival de Cannes 2013 – Festival de Gand 2013, actualité cinéma,gand,cinéma,drame,rooney maria,casey affleck,david lowery,ben foster

01 octobre 2013

Le Monde nous appartient de Stephan Streker Nominé

le monde nous appartient,stephan streker,reda kateb,vincent rottiers,olivier gourmet,rwdm,foot,albert cartier,bruxelles,tour et taxis,insolite,actualité cinéma,cinémaRaindance film Festival....

 

NOMINATED:
BEST INTERNATIONAL FEATURE

UK PREMIERE

A fancy car, absent mother figures and the desire for absolute – all these elements set up the life tracks of the two young men. They live inexplicably parallel lives without knowing each other, until destiny plays a prank and brings them together on a bridge one night.

Pouga (Vincent Rottiers) is a young crook who steals glamorous cars. Julien is an up-and-coming football player. Paths to the top of both professions are fraught with danger and difficulty, particularly when those charting the paths are in the process of discovering the man they want to be. Tracking their psychological an emotional arcs, the film gives us an intimate and compassionate look into the lives of these two insecure young men who are about to be marred by tragedy.

The outstanding cinematography expresses the story beautifully along with the original soundtrack. Ozark Henry, the creator of both the soundtrack and sound design, combines his unique style with the storytelling. Its subtle blend of electro, arty rock and classical music influences truly brings a new dimension to the film.

Lara Xu

Venus in fur

affiche_1.jpg

 

La Venus à la fourrure se dévoile ! Découvrez l'affiche et la bande-annonce du film de Roman Polanski avec Mathieu Amalric et Emmanuelle Seigner, qui sortira au cinéma le 13 novembre 2013.

 

Le synopsis : Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée. 
Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par coeur. Alors que l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession

 

Venus in Fur, Mathieu amalric, Roman Polansky, actualité cinéma, cinéma, France, La Vénus à la Fourure,  Emmanuelle Seigner, Venus in Fur, Mathieu amalric, Roman Polansky, actualité cinéma, cinéma, France, La Vénus à la Fourure,  Emmanuelle Seigner,

Venus in Fur, Mathieu amalric, Roman Polansky, actualité cinéma, cinéma, France, La Vénus à la Fourure,  Emmanuelle Seigner, Venus in Fur, Mathieu amalric, Roman Polansky, actualité cinéma, cinéma, France, La Vénus à la Fourure,  Emmanuelle Seigner,

 

http://youtu.be/Dvzl0qudeQg

29 septembre 2013

Het Diner Oups....quelle digestion!

image002.jpg

HET DINER

 

un film de Menno Meyjes

 

(scénariste de THE COLOR PURPLE, EMPIRE OF THE SUN, INDIANA JONES AND THE LAST CRUSADE & réalisateur de MAX, MARTIAN CHILD, MANOLETE)

 

avec Jacob Derwig, Thekla Reuten, Daan Schuurmans, Kim van Kooten

 

d’après le bestseller de Herman Koch

 

Sans titre7.pngSYNOPSIS 

Dans un grand restaurant d'Amsterdam, deux couples passent une soirée sous haute tension. Un huis clos étouffant et dérangeant, un film coup de poing qui dresse un portrait à la fois ridicule et glaçant d'une bourgeoisie prête à renoncer à toutes ses valeurs morales.
Deux frères se donnent rendez-vous avec leurs épouses dans un restaurant branché d'Amsterdam.

Hors-d'oeuvre : le maître d'hôtel s'affaire.
Plat principal : on parle de tout, des films à l'affiche, des vacances en Dordogne.
Dessert : on évite soigneusement le véritable enjeu du dîner, les enfants. Car leurs fils respectifs ont commis un acte d'une violence inouïe.
Un café, un digestif, l'addition. Reste la question : jusqu'où irions-nous pour préserver nos enfants ?

sans-titre3.pngsans-titre5.pngsans-titre 1.png

17 septembre 2013

Diana vu pour vous.

di.jpgSuite aux mauvaises critiques outre-Atlantique, je m'attendais à une "mauvais" film,

ce ne fut pas le cas.  Cependant, même si le regard porté sur la Princesse de cœur par  Hirschbiegel  retrace parfaitement le "parcours de combattant" qu' était celui de Lady Di face aux médias, et malgré quelques moments forts, comme le jeu du chat et de la souris mis en place par Diana, et ce, avec l'appui de certains paparazzi,   de fort  belles images,  le long-métrage m'a laissé un goût de trop peu.. Un peu trop lisse, trop banal à mon goût, trop prévisible,  qu'une excellente Noami Watts ne peut sauver d'une certaine torpeur. Dommage, car il y avait là matière à mettre en boite un excellent film. Mais sans doute que le réalisateur a du faire face à "certaines contraintes" extérieures...Allez savoir!  Diana,

 

naomy2.jpgDiana...tourné en partie à Zagreb et l'autre à Londres....un film qui retrace les deux dernières années avant le décès tragique de Lady Di le 31 Août 1997. Cette période est celle où elle a fréquenté le chirurgien pakistanais Hasnat Khan et Dodi Fayet avec lequel elle a trouvé la mort dans ce stupide accident dans le tunnel de l'Alma à Paris!.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mort_et_fun%C3%A9railles_de_...

 

 

 

 

18:59 Publié dans drames, | Tags : lady di, diana, angleterre, naomi watts, actualité cinéma, cinéma, hirschbiegel, drame, princesse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05 septembre 2013

Twa Timoun de Jonas Adesky...

Twa Timoun, Jonas Adesky, afrique, actualité cinéma, cinéma, Port-Au-Prince, Haiti, Synopsis :  

Vitaleme, Pierre et Mikenson, 12 ans, vivent dans un internat à Port-au-Prince. Ils sont amis et font tout ensemble. Hanté par ses souvenirs d’enfant en domesticité,Vitaleme est obsédé par l’idée de liberté et essaie de convaincre ses deux amis de quitter l’internat pour vivre comme bon leur semble.

Suite au séisme qui frappe la ville, ils partent tous les trois dans les rues. Ils tentent de trouver un logement et vivent de menus larcins, chacun à leur manière. Ils jouent au football pour occuper leur temps libre. Ils s’organisent peu à peu une nouvelle vie. Libre, Vitaleme ne pense plus à ses hantises jusqu’à ce qu’il se retrouve séparé de ses deux amis à cause d’un accident... 

 
Le film avait été sélectionné à Berlin et à Toronto et sortira dans les salles en Belgique fin septembre.
 
La date de sortie vient d'être décidée et varie en fonction du cinéma :
- le 25/09 au Vendôme (Bruxelles)
- le 09/10 à l'Aventure (Bruxelles)
- le 23/10 au Forum à Namur

13:55 Publié dans drames, | Tags : twa timoun, jonas adesky, afrique, actualité cinéma, cinéma, port-au-prince, haiti | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

03 septembre 2013

Night train to Lisbon..bientôt dans nos salles

image001.jpg

08:50 Publié dans drames, | Tags : actualité cinéma, cinéma, melanie laurent, jeremy irons, billie august, france, usa | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

27 août 2013

Le grand retournement...Quand les Alexandrains sont en "crise"..

ImageProxy.jpgC’est la crise, la bourse dégringole, les banques sont au bord de la faillite, le crédit est mort, l’économie se meurt… Pour sauver leurs mises les banquiers font appel à l’État. L’État haï est soudain le sauveur ! Les citoyens paieront pour que le système perdure, que les riches restent riches, les pauvres pauvres.

 

Adaptée de la pièce de Frédéric Lordon cette histoire d’aujourd’hui se raconte en alexandrins classiques. C’est tragique comme du Racine, comique comme du Molière…

 

"Qui sème la misère, récolte la colère"

 

 

 

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’adapter la pièce de théâtre dont est tiré Le grand retournement ?

J’ai lu D’un retournement l’autre quasiment à sa publication et j’ai immédiatement appelé Frédéric Lordon pour lui demander de n’en céder les droits à personne. Il n'y avait que moi pour en faire un film ! Un film qui, selon la magnifique définition de Jean Cocteau, serait « un objet difficile à ramasser ». Je trouvais le texte brillant, très drôle et très fin, sans compter que je partageais en tous points l'analyse économique et financière qu’il proposait. Il est vrai aussi que j’aime faire des films à partir de textes qui ne sont pas a priori cinématographiques, comme En compagnie d’Antonin Artaud d'après le journal de Jacques Prevel. Le journal d’un jeune poète qui passe ses journées en quête de nourriture et ne pense qu'à écrire n’est pas par nature l’objet idéal pour un scénariste ni ce qui excite d'emblée les producteurs. La pièce de Frédéric Lordon portait en elle le même genre de défi.

cr.jpg

 

Quels aménagements avez-vous apportés au texte de Frédéric Lordon pour en faire un film ?

 

La pièce de Frédéric Lordon a été écrite d'abord pour être lue, ensuite éventuellement pour être jouée mais je ne crois pas que la dimension scénique ou cinématographique ait été la préoccupation centrale de l'auteur. Il fallait donc l'amener au cinéma, l'adapter. Mon travail s’est déroulé en deux temps.
D'abord j'ai fait éclater le texte pour répartir les répliques entre les rôles et définir le caractère des personnages, le banquier Franck serait dans le registre " ecclésiastique ", le banquier Pater serait l'ami de toujours, le banquier Barbin un illuminé, le premier deuxième conseiller, Benjamin Wangermée, serait comme un écureuil fou, son remplaçant jouerait Hernani etc… Ensuite autour d'une table, avec les acteurs, nous avons confronté mon adaptation aux nécessités de l'oralité, nous avons travaillé à la " mettre en bouche " si vous préférez. Par exemple, dès la première lecture, Jacques Weber nous a suggéré de " faire du Rostand ", c’est-à-dire non seulement répartir les répliques, mais ne pas hésiter à donner trois mots d'un vers à l'un, trois à l'autre et six au dernier, ce qui souligne immédiatement l'humour du texte. Lecture après lecture, je crois que c'est autour de cette table que le film s'est construit, quand chaque acteur s'est emparé des alexandrins de Lordon pour les faire siens, pour qu'ils leur passent dans les moelles jusqu'à paraître absolument naturels et quotidiens. L'enjeu était de faire du cinéma, pas du théâtre ! Dès lors n'avons-nous pas hésité à modifier tel ou tel vers pour aller toujours vers plus de simplicité tout en respectant à la lettre le texte de Frédéric Lordon.

Il a suivi ce travail ?

Tout a été fait avec son accord. Jour après jour, je lui soumettais nos modifications… Ce qui d'ailleurs l'invitait à nous en proposer d'autres !

cri.jpg

 

Comment avez-vous contourné l’écueil du théâtre filmé ?

J’avais déjà connu deux expériences dans ce domaine, les Sonnets de Shakespeare qu’avaient mis en scène Jean Jourdheuil et Jean-François Peyret et Architruc d’après Robert Pinget. Le théâtre m'inspire mais je me garde bien d'en copier les effets ou pire, de l'illustrer. Filmer le théâtre, c'est ma façon de l'apprivoiser, de l'arracher à la scène. Je ne tourne pas de "captation", je le fais mien en en faisant du cinéma. C'est toujours une mise-en-scène originale. Le Grand Retournement paye sa dette au théâtre par l'usage de l'alexandrin et s'en affranchit aussitôt en oubliant les planches pour ne connaître que le cadre et sa lumière.

C'est vrai que la photo est très réussie… Qu'elle ne donne jamais l'impression d'une " lumière de théâtre ".


François Catonné, le chef opérateur, et moi sommes complices depuis plus de trente ans. Nous préparons très longuement chaque tournage et sur le plateau notre challenge est que l'un doit toujours avoir une idée de plus que l'autre. Que ce soit sur le terrain documentaire ou dans la fiction, nous partageons l'idée d'un cinéma inventeur de formes, inventeur d'images dont l'esthétique exprime toujours notre point de vue sur ce que nous tournons. J'ai envie de préciser : notre point de vue moral et politique.

Comment avez-vous choisi la musique ?

 

J’ai donné une seule indication au compositeur : il faut traiter le genre et que la musique porte en elle l’ironie du texte, son lyrisme aussi. Elliott Covrigaru a suivi la piste Kurt Weil… et c'était la bonne piste. La musique et le texte ne font qu'un, ce sont deux discours jumeaux dans des registres différents. C'est une musique que j'aime beaucoup...

 

Où le film a-t-il été tourné ?

 

Nous avons tourné dans l’usine Babcock d’Aubervilliers dont j’avais déjà utilisé un bureau désaffecté pour une scène des Cinq parties du monde

 

crise.jpg

Pourquoi avez-vous choisi pour décor cette friche industrielle à l’abandon ?

Il y avait une chose dont j’étais certain : je ne voulais pas tourner dans les ors de la République ; cela aurait été totalement pléonastique d'aller filmer dans un palais ou je ne sais quelle institution. J’ai également évacué l’éventualité de tourner dans un décor hyper moderne avec de grandes surfaces vitrées ; décor qui aurait signifié une dépendance totale par rapport à la météo, une structure plus lourde sur le plan technique et d’autant moins de temps pour les acteurs. L’idée de la ruine industrielle s'est très rapidement imposée. Elle renvoie métaphoriquement à la destruction absolue provoquée par la crise financière et bancaire. C'est un décor de désolation. Les lieux gardent la trace de leur splendeur passée dont il ne reste que des vestiges, ferrailles, gravats, effondrements ; la banque centrale n'est plus qu'un trou et l'Élysée un pan de mur… Dans cet espace, dans ce désastre architectural si photogénique, je pouvais à la fois faire du cinéma et laisser du champ aux acteurs sans les contraindre à l'excès.

 

crisess.jpgLe livre est paru en mai 2011. Entre-temps, la situation politique a changé. En avez-vous tenu compte ?

 

Les acteurs, Frédéric Lordon et moi-même étions d’accord sur le fait qu’il n’y avait aucun réaménagement à opérer. Que ce serait une erreur de vouloir coller à l’actualité. La mise en cause de la politique néo-libérale d'un gouvernement de droite l’est encore aujourd’hui - et peut-être de façon beaucoup plus cruelle - sous un gouvernement de gauche. La force de l’analyse de Frédéric Lordon, c’est qu’elle traverse le temps. La critique que l’on peut faire aujourd’hui des institutions bancaires, de la Banque Centrale Européenne, de l'asservissement du politique à l’économie est tout aussi fondée qu'elle l'était il y a trois ans. La question qui se pose, et qui se posera à ceux qui verront le film en 2013 : comment se fait-il qu’un gouvernement socialiste élu par une majorité populaire poursuive une politique économique et financière au détriment des intérêts de ses électeurs!

 

 

 

crises.jpg

 

 

 


lien vers un super article : http://www.spoutnik.info/evenement/2759-le-grand-retourne...

http://youtu.be/2T88Jg4Dneg

 

 

Quand la Crise est en Crise.

12 août 2013

Après Quand la mer Monte", revoiçi Yolande Moreau derrière la caméra!

henry cannes.jpgHenri" de Yolande Moreau (France/Belgique) au Festival du film de Namur bientôt!..

Henri, la cinquantaine, d’origine italienne, tient avec sa femme Rita un petit restaurant près de Charleroi, « La Cantina ». Une fois les clients partis, Henri retrouve ses copains, Bibi et René, des piliers de comptoirs ; ensemble ils tuent le temps devant quelques bières en partageant leur passion commune, les pigeons voyageurs. Rita meurt subitement, laissant Henri désemparé. Leur fille Laetitia propose alors à Henri de se faire aider au restaurant par un « papillon blanc », comme on appelle les résidents d’un foyer d’handicapés mentaux proche de « La Cantina ». Rosette est de ceux-là. Elle est joyeuse, bienveillante et ne voit pas le mal. Son handicap est léger, elle est simplement un peu « décalée ». Elle rêve d’amour, de sexualité et de normalité. Avec l’arrivée de Rosette, une nouvelle vie s’organise. 


Avec : Pippo Delbono, Candy Ming et Jackie Berroyer,

 

hen ry.jpgtourné dans le Hainaut en Blegique, Aussi émouvante devant que derrière la caméra, l’actrice belge Yolande Moreau coréalisait son premier film, Quand la mer monte en 2004, remportant le César de la meilleure première oeuvre, le César de la meilleure actrice, le Prix Louis Delluc du premier film et le Bayard d’Or de la meilleure comédienne à Namur, tandis que Wim Willaert recevait le Bayard d’Or du meilleur comédien ! Sa nouvelle réalisation, Henri, clôturait la Quinzaine des Réalisateurs cette année à Cannes. Produit par Christmas in July (France), Versus Production (Belgique), France 3 Cinéma, F comme Film (France), en coproduction avec RTBF, Prime Time et Belgacom, le film sera distribué en Belgique par O’Brotherh e n ry.jpg

henr.jpg

10 août 2013

James Gandolfini son dernier rôle..

enough said,james gandolfini,drame,actualité cinéma,ciné,usa,nicole holofcener,julia louis-dreyfusJames Gandolfini. Son dernier rôle. Le comédien décédé le 19 juin dernier, plongeant le monde du 7ème art dans la stupeur venait de terminer un long-mètrage intitulé  "Enough Said" sous la direction de Nicole Holofcener. ,

 La bande annonce nous le montre donnant la réplique à Julia Louis-Dreyfus...lesquels auront une romance qui sera perturbée par l'arrivée de l'ex femme d'Albert qui est très amie avec Eva (avocate). Cette dernière découvrira aussi que son nouveau boy-friend n'est autre que l'ex mari de sa cliente.

Avec encore Kathryn Keener et Toni Colette...

 

 

Enough Said, James Gandolfini, drame, actualité cinéma, ciné, Usa, Nicole Holofcener, Julia Louis-Dreyfus, enough said,james gandolfini,drame,actualité cinéma,ciné,usa,nicole holofcener,julia louis-dreyfushttp://youtu.be/nEEJaIjF_Lo

 



 

01 août 2013

Lindsay Lohan dans "The Canyons"

 

the canyons,shadow,john cassavetes,kickstarters,crowdfunding,paul schrader,lilo,lindsay lohan,james deen,pornograpie,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,liz and bob,elisabeth taylor,biopic,insolite

Malgré tous ses aléas, et ses différents séjours en centres de désintoxitation, il ne faut pas perdre de vue que Lilo est également une comédienne, et qu'elle est parvenue à terminer deux films.

 Le premier,  un "faux-vrai" biopic intitul "Liz and Bob"  qui narre les amours tumultueux d'Elisabeth Taylor et de Richard Burton, film qui n'a obtenu qu'un tout petit succès d'estime ou de curiosité (c'est selon aux Etats-Unis) et l'autre "The Canyons"  de Paul Schrader où elle donne la réplique à James Deen (à ne pas confondre avec James Dean) une "star" (?) du circuit pornographique.

On raconte que Lilo était tellement mal à l'aise pour certaines scènes de sexe, qu'elle avait demandé et obtenu que toutes les personnes présentes lors des prises de vues hot se déshabillent elles aussi.

 

the canyons,shadow,john cassavetes,kickstarters,crowdfunding,paul schrader,lilo,lindsay lohan,james deen,pornograpie,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,liz and bob,elisabeth taylor,biopic,insoliteCe film était attendu au tournant pour 3 raisons: le scénario de Bret Easton Ellis (American Psycho) -  Paul Schräder Scénariste de Raging Bull et réalisateur d'Americain Gigolo et Lilo of course..The Canyons n'est sorti que dans un minimum de salles, a été refusé au Sundance et à d'autres festivals locaux parce que trop diiférent. Ce à quoi le réalisateur à répondu " ce film est ce que sera le cinéma quand les studios auront fini d'imposer leurs lois afin de proposer des films lisses et théatraux" Voilà c'est dit...

Entretemps le film est sorti aux Etats-Unis, et la presse est assez divisée...Pour Stephanie Zacharek (Village Voice) : "Un film peut être très imparfait, guindée, ou contenant des invraisemblance de toutes sortes,  et être encore tout ce qui vous pousse à aller dans les salles obscures. Il peut aussi être carrément idiot et vous faire éclater de rire devant ses absurdités, tout en captivant en vous empêchant de quitter la salle. The Canyons c'est un peu tout ça!" Et selon cette critique, Lindsay Lohan n'est pas loin de jouer  façon Elisabeth Taylor dans  "The Sandpiper" ! Ce compliment aidera-t'il la Lohan a enfin prendre sa carrière de comédienne au sérieux???

 

the canyons,shadow,john cassavetes,kickstarters,crowdfunding,paul schrader,lilo,lindsay lohan,james deen,pornograpie,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,liz and bob,elisabeth taylor,biopic,insolite

the canyons,shadow,john cassavetes,kickstarters,crowdfunding,paul schrader,lilo,lindsay lohan,james deen,pornograpie,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,liz and bob,elisabeth taylor,biopic,insolite

 

 

the canyons,shadow,john cassavetes,kickstarters,crowdfunding,paul schrader,lilo,lindsay lohan,james deen,pornograpie,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,liz and bob,elisabeth taylor,biopic,insolitethe canyons,shadow,john cassavetes,kickstarters,crowdfunding,paul schrader,lilo,lindsay lohan,james deen,pornograpie,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,liz and bob,elisabeth taylor,biopic,insoliteThe Canyons conte urbain "Thriller érotico-neo-noir" sur des âmes perdues de Los Angeles, dépeint avec réalisme une sous-culture délabrée et désabusée, habitée par des jeunes sans but. Le film a été en partie tourné pour ce qui concerne les 10 premières minutes, au fameux Château Marmont hôtel cher à Lilo, pour se prolonger à Malibu...canyons.jpgoù l'on devine les endroits où naguèrre de belles salles de cinéma existaient et qui aujourd'hui n'offrent qu'une banlieu en complète décomposition. . Classé "indi film" le tournage n' a été possible que  grâce au ,  « crowdfunding », autrement dit...un financement public (°°)...forme de mécénat qui se précise de plus en plus, afin de pouvoir contrer les diktats des gros majors face auxquelles les petites productions ne peuvent rivaliser! - Des kickstarters  lancent des appels à des financeurs anonymes...fans de cinéma, sans aucun retour. Il se murmure que les petits donateurs reçevaient une affiche du film, ainsi qu'une photo dédicacée de Robert DeNiro - 

the canyons,shadow,john cassavetes,kickstarters,crowdfunding,paul schrader,lilo,lindsay lohan,james deen,pornograpie,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,liz and bob,elisabeth taylor,biopic,insolite

 

the canyons,shadow,john cassavetes,kickstarters,crowdfunding,paul schrader,lilo,lindsay lohan,james deen,pornograpie,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,liz and bob,elisabeth taylor,biopic,insolite

La bande-annonce est proposée en mode rétro...style thriller et rayé façon Grindhouse.....des années 70., eavecla musique bien typique de cette époque là..

Un petit clin d'oeil à Tarantino.

°°John Cassavetes avait déjà fait pareil pour son film "Shadow" en lançant un appel radio!

 

cany ons.jpg

canyons.jpg

 

 http://www.youtube.com/watch?v=lCsWts3jm0o

-

 

 

31 juillet 2013

Sightseers Un award!

image001.jpg

11:15 Publié dans drames, | Tags : corée, sightseers, actualité cinéma, cinéma, cinéaert, ben weathley | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

29 juillet 2013

Les Amants du Texas......

affiche.jpgDécouvrez l'affiche du film Les amants du Texas, film de David Lowery avec Rooney Mara, Casey Affleck, Ben Foster, qui sortira

au cinéma le 18 septembre 2013.

 

 

Bob et Ruth s’aiment, envers et contre tout. Et surtout contre la loi. Un jour, un braquage tourne mal et les deux amants sont pris dans une fusillade. Quand Bob est emmené par la police, Ruth a tout juste le temps de lui annoncer qu’elle est enceinte. Dés lors, Bob n’aura qu’une obsession : s’échapper de prison pour rejoindre sa femme et son enfant.

Mais quand il y parvient, quatre ans plus tard, le rêve correspond mal à la réalité. En fuite, poursuivi par la police et par les membres d’un gang, Bob peine à rétablir le lien avec sa famille. Ruth est devenue mère et elle ne veut pas d'une vie de cavale : courtisée par un policier attentionné, la jeune femme devra choisir entre le passé et l’avenir.

 

David Lowery, Ronney  Mara, actualité cinéma, usa, cinéma, Cannes, David Lowery, Ronney  Mara, actualité cinéma, usa, cinéma, Cannes,

 

 Un film où le réalisateur s'est fortement influencé de Terrence Malick et du romancier Cormack McCarthy, avec une petite Robinson...Cependant, les critiques n'y voient qu'une imitation loupée de Bonnie and Clyde., même à un moment les héros deviennent des personnages entiers et que leurs relations apparaissent plus humaines...Critiques dures, mais qui ne remettent pas en cause le talent du cinéastes et de ses principaux interprètes.....

http://dai.ly/x106ols

 

 

Présenté à la Semaine de la Critique au dernier Festival de Cannes.

 

 

 

19:19 Publié dans drames, | Tags : david lowery, ronney mara, texas, bandits, actualité cinéma, usa, cinéma, cannes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25 juillet 2013

Yolande Moreau dans Ablation!

DSCF4551.JPGLa généreuse actrice belgo-normande s’est mise au service d’un tout jeune cinéaste de 24 ans, Arnold de Parscau qui tourne son premier long métrage, Ablation. Percutant ! 

Filmé dans le Nord-Pas-Calais (la gare de Lille a notamment été relookée en aéroport), Ablation réunit un casting alléchant. Aux côtés de Yolande, on retrouvera Denis Menochet (Inglorious Basterdts-Grand Central), Virginie Ledoyen (Les Adieux à la Reine), Julie Delpy (Deux Jours à New-York-Before Sunsrise) et…Olivier Gourmet.

La suite http://www.cinevox.be/ablation-pour-yolande-moreau/

 

Lors de ma rencontre avec cette immense actrice en mai 2011, j'avais remarqué un changement, Yolande portait une perruque...pourtant personne, sa distrètion étant notoire,  n'avait pu deviner jusque là qu'elle avait subi un traitement spécifique..parce que Yolande à enchaîné les tournages comme si de rien n'était...Donc, qu'elle ne fut ma surprise  de lire en gros titre dans un communiqué de presse" Ablation pour Yolande Moreau"... J'ai eu un choc....jusqu'au moment où je découvris la teneur...Ouf. mais j'ai eu peur pour elle quand même..

 

23 juillet 2013

CARTEL Le nouveau Ridley Scott décoiffe!

Cartel6.jpgImaginons Brad Pit, Penelope Cruz, Cameron Diaz, Javier Bardem, Rosie Perez, Bruno Ganz et Michael Fassbinder réunis dans un même film sous la direction de Ridley Scott.... Du lourd quoi!

Vingt et un an après  "Thelma et Louise", Ridley Scott renoue avec Brad Pitt pour "The Councelor" (Cartel ). Le long-métrage raconte l'histoire d'un avocat (Michael Fassbender) qui se mêle à un trafic de drogue, pensant pouvoir s'en échapper sans dommages collatéraux pour lui!....

Brad Pitt et Michael Fassbender seront également à l'affiche de "12 Years A Slave"  avec la petite Qvézahné Wallis (Beast of Southern Wild)

Ce thriller est le premier scénario original du grand écrivain Cormac McCarthy, prix Pulitzer en 2007 pour "La Route"

Cartel2.jpgCARTEL.jpg 

Legendary filmmaker Ridley Scott and Pulitzer Prize winning author Cormac McCarthy (No Country For Old Men) have joined forces in the motion picture thriller THE COUNSELOR, starring Michael Fassbender, Javier Bardem, Brad Pitt, Penelope Cruz and Cameron Diaz. McCarthy, making his screenwriting debut, and Scott interweave the author’s characteristic wit and humour with a nightmarish scenario, in which a respected lawyer’s alliance with the drug business spirals out of control.

Super HD trailer here.. 

https://www.hightail.com/directDownload?phi_action=app/di...

The Counselor will be released on 13/11/2013 in Belgian theatres.

 

22 juillet 2013

Breath In bientôt sur nos écrans

ImageProxy.jpg

 

 

 

 

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=Tog4PhW75Ug&list=PL0eU...

De Drake Doremus, avec Guy Pearce, Felicity Jones et Amy Ryan...As summer turns to fall, music teacher Keith Reynolds privately reminisces about his days as a starving artist in the city. While his wife, Megan, and daughter, Lauren, look forward to Lauren’s final year of high school, Keith clings to those evenings he’s asked to sub as a cellist with a prestigious Manhattan symphony. When Megan decides the family should host foreign exchange student Sophie, the British high school senior soon rekindles an impetuous aspect of Keith’s personality.

comédie dramatique,Drake Doremus, Felicity Jones, amy adams,guy pearce,actualité cinéma,cinéma insoliteAlors que l'été touche à sa fin, Keith Reynolds, un professeur de musique,  se remémore l'époque où il était un artiste de rue sans le sou a. Alors que Megan sa femme et Lauren  sa fille se réjouissent de la fin des études de cette dernière, Keith se rappelle des soirées où il demandait à pouvoir jouer en tant que violoncelliste au sein du prestigieux Manhattan Symphony orchestra..Lorsque Meagn décide que le temps est venu d'accueillir Sophie, une étudiante étrangère, le vrai visage de Keith fait surface...

 

 

breath1.jpgbreath2.jpgbreath5.jpg

19 juillet 2013

Metro Manilla!

image012.pngUK – 2013 – 114 min. – version originale sous-titrée français/néerlandais

 

Prix du Public au Festival de Sundance 2013, Metro Manila est un thriller oppressant sur la vie dans les bidonvilles de Manille. Aspirant à une vie meilleure, Oscar Ramirez et sa famille quittent les montagnes du Nord des Philippines pour s'installer à Metro Manila. Proie idéale dans cette ville impitoyable, Oscar va devoir tout risquer pour les siens.

SYNOPSIS 

Oscar Ramirez (Jake Macapagal) rêve d'une vie meilleure pour lui et sa famille. Il quitte sa province pour gagner la mégapole Manille. Mais l'étouffante et affairée capitale les submerge, et ils finissent par être manipulés par les locaux. Les désillusions les accablent rapidement, jusqu'au jour où Oscar devient le bras droit d'un officier en charge d'une entreprise de camions armés. Très vite, Oscar réalise que ses rêves ont un coût, qui pourrait être celui de sa vie.

 ma.pngman.pngmanil.pngmanilla.png

Metro Manila, winnaar van de Sundance publieksprijs 2013,is een beklemmende thriller over het harde leven in de sloppenwijken van Manila. Oscar Ramirez en zijn gezin verruilen het Filipijnse platteland voor een beter leven in de hoofdstad. Zij zijn een ideale prooi in de meedogenloze metropool. Oscar moet alles op het spel zetten zodat hij en zijn familie kunnen overleven.
Op zoek naar een betere toekomst ontvluchten  Oscar Ramirez (Jake Macapagal) en zijn familie de  erbarmelijke omstandigheden van het leven in de rijstvelden. Ze gaan op zoek naar goed betaald werk in demiljoenenstad Manila. Bij aankomst raken ze overweldigd door het zinderende en bruisende leven van de Filipijnse hoofdstad en vallen ze al snel ten prooi aan de manipulaties van de gehaaide inwoners.
Als Oscar een vaste baan aangeboden krijgt als beveiliger van een geldtransport, kan zijn geluk niet op. Al snel wordt hij geconfronteerd met de gevaren van zijn nieuwe werk; de vele doden en deduistere motieven van zijn nieuwe partner. Oscar moet alles op het spel zetten zodat hij en zijn familie kunnen overleven.

10:51 Publié dans drames, | Tags : actualité cinéma, cinéma, metro manilla, philippines, broken | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg