18 juillet 2013

The Girl with the 9 wigs - Heute bin ich Blond!!!

   

image003.jpgactualité cinéma,cinéma,sophie scholl,allemagne,belgique,drame,cancer,maladie,flagey,perruques,the girl with the 9 wigsHEUTE BIN ICH BLOND (La fille aux neuf perruques/The Girl with nine wigs) raconte le combat contre la maladie d'une jeune femme au féroce appétit de vivre, qui veut coûte que coûte continuer à s'amuser, voyager et surtout aimer intensément. Par le réalisateur de SOPHIE SCHOLL - THE FINAL DAYS (Ours d’argent du meilleur réalisateur à Berlin et nominé aux Oscars

.

actualité cinéma,cinéma,sophie scholl,allemagne,belgique,drame,cancer,maladie,flagey,perruques,the girl with the 9 wigsactualité cinéma,cinéma,sophie scholl,allemagne,belgique,drame,cancer,maladie,flagey,perruques,the girl with the 9 wigs

 

 

 

 

 

e De Marc Rothem Avec Lisa Tomaschewsky, Karoline Teska, David Rott, Maike Bollow, Peter Prager, Alice Dwyer.

 Par le réalisateur de SOPHIE SCHOLL - THE FINAL DAYS (Ours d’argent à Berlin)

actualité cinéma,cinéma,sophie scholl,allemagne,belgique,drame,cancer,maladie,flagey,perruques,the girl with the 9 wigseSortie en Belgique : 4 septembre 2013

 

Allemagne /Belgique – 2013 – 117 min. – comédie dramatique – version originale sous-titrée  français/néerlandais

 SYNOPSIS

Sophie a vingt et un ans et des rêves plein la tête lorsqu'elle apprend qu'elle est atteinte d'un cancer. Dotée d'une énergie hors du commun, elle est déterminée à se battre. Quand ses cheveux commencent à tomber sous l'effet de la chimiothérapie, Sophie a l'impression de perdre sa féminité. Elle se lance alors dans une frénésie d'achat de perruques et imagine un jeu qui, petit à petit, va lui donner une force insoupçonnée. Il y aura neuf perruques pour neuf facettes de sa personnalité. Sophie sera tour à tour Stella, Daisy, Sue, Blondie, Platine, Emma, Pam, Lydia et Bébé. Neuf identités qui vont l'aider à s'affirmer, à devenir elle-même, et à survivre. Neuf vies en une alors que le temps lui est compté...

 

English

HEUTE BIN ICH BLOND is based on the autobiographical bestseller by Sophie van der Stap.
Sophie has just started her studies when she is diagnosed with cancer: her world is turned
upsidedown. But Sophie is a fighter. She wants to live, with everything that goes with life; dreams, parties,laughing, flirting and having sex. Nine individual wigs become Sophie‘s elixir of life. Sometimes courageously wild, erotic or romantic, depending on the hair color and style, each wig brings another piece of Sophie to the fore. She escapes from the everyday hospital drudgery, parties wildly with her best girlfriend and falls in love with her buddy Rob. With humor, courage and a portion of lightheartedness, Sophie extends her middle and gives her
illness the bird!

 actualité cinéma,sophie vander stap,lisa tomaschewsky,cinéma,sophie scholl,allemagne,belgique,drame,cancer,maladie,flagey,perruques,the girl with the 9 wigsactualité cinéma,sophie vander stap,lisa tomaschewsky,cinéma,sophie scholl,allemagne,belgique,drame,cancer,maladie,flagey,perruques,the girl with the 9 wigs

11 juillet 2013

The Prestige Et Nicolas Tesla Génial inventeur à qui nous devons tant!!

prestige
Londres, au début du siècle dernier... Robert Angier et Alfred Borden sont deux magiciens surdoués. Une compétition amicale les oppose d’abord l’un à l’autre, mais l’émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s’efforcer de se détruire l’un l’autre en usant des plus noirs secrets de leur art. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques...
Avec "The Illusionist"  les studios Yary-film ont frappé fort. Ce thriller de haute facture, dépeignant d'une manière saisissante le monde de la magie au 19eme siècle et un magicien qui est bien plus que ce qu'il montre dans ses spectacles, réunissait toutes les qualités pour plaire à un public toujours plus avides "d'illusions"
theprestige1

The Prestige  

de Chris Nolan, franchit encore une étape supplémentaire. Centré sur le même sujet, il dépasse cependant l'essence même de l'imaginaire du précédent. Nolan aborde le désir et l'ambition de l'être humain  à l'époque "Edwardienne" en y ajoutant ses origines "vaudeville" avec en arrière-plan "l'ombre" de George Mélies.....et de superbes effets spéciaux. sans toutefois dévoiler les trucs....
prestige5_800

 

 

theprestige24Dans ce thriller aux multiples ramifications, le mystère est permament, tout n'est qu'illusion.

 

À travers  l’histoire de ces deux personnages, le réalisateur proche du magicien dans sa manière de livrer les informations aux spectateurs,  joue des similitudes qui existent entre le septième art et la magie. Il présente les règles que doit suivre tout magicien pour captiver ses spectateurs : d’abord la Promesse, qui présente une situation banale, ensuite  le Revirement de banale, la situation devient extraordianire, et  pousse vers l’extraordinaire,  mais si on tente de percer ce mystère,  on n'y arrivera pas, et c'est pour cela qu'il existe un troisème acte, le Prestige, le Must dans un excellent tour de magie. C'est là qu'ont lieu rebondissements et coups de théâtre, où des vies sont en jeu, où se produit un évènement extraordinaire qui, restera grâvé dans la mémoire du spectateur. Règles similaires également à la trame dramatique d'une pièce de théâtre:  l’exposition, le nœud dramatique, et le dénouement - . theprestige5Ch. Nolan filme la mise en scène d’un tour comme la mise en scène d’un plan-séquence cinéma, avec tous ses réglages et ses  artifices. Il montre comment l’artiste cherche à trouver les moyens les plus efficaces pour clouer les spectateurs de l'époque, qui il faut bien le dire n'avaient que ces quelques spectacles là pour se divertir, à leurs sièges. Néanmoins, le spectateur est tout à fait conscient que c'est une supercherie, mais il veut être dupé...car si il pense qu'une femme va réellement être coupée en deux,il serait bouleversé, et cela ne l'amuserait pas du tout.

dyn004_original_64_12_gif_2543688_8f3c52c1cf6b680abc98cbc3cb687bb6[1]
!CID_0~1777887
 
 
http://theprestige.movies.go.com/

PortraitTesla

prestige3_1024

 

 

Nicolas Tesla. Inventeur passionné, ingénieur et homme de science. Il émigre aux Etats-Unis où il est très vite considéré comme le Leonard de Vinci contemporain . Dès son arrivée, il avait déjà envisagé, le robot, l'ordinateur, le four à micro-ondes, le fax, le radar....bien avant la création de ces objets. Il a déposé 700 brevets et a contribué à notre société moderne faite de technologie. On lui doit la découverte du champ magnétique rotatif, indispensable pour tout dispositif utilisant le courant alternatif et la bobine Telsa, engin à inconduction, que l'on utilise en radio. Pourquoi je vous raconte toute cela? Simplement parce que sans son génie, le cinéma n'aurait pu exister, mais aussi parce qu'il apparaît sous les traîts de David Bowie dans le film. Et qu'avec l'apport de l'électricité, les deux héros n'auront de cesse d'améliorer leurs trucs respectifs, jusqu'à l'escalade finale

http://dspt.club.fr/TESLA.htm

news-clap_previewthumb-gif-top3541796ec-879

 


 

10 juillet 2013

Sophia Loren tourne.

sofia l.jpg

Sophia Loren fait son grand retour sur les écrans. La comédienne aujourd'hui âgée de 78 ans, affiche encore une belle slhouette, alors que son visage présente les signes évident du vieillissement, auquel personne n'échappe...même pas les stars.

 

On la voit ici éffectuer quelques pas en compagnie de son partenaire Enrico Coverso devant les caméras de son fils  Edoardo Ponti, lequel tourne " La Voce Umana" (The Human Voice) d'après une oeuvre de Jean Cocteau, à Naples en ce moment. Par la suite , la productetion se rendra à Ostie..

 La comédienne met ainsi fin à une absence de plus de dix ans ou presque, car elle est apparue dans "Nine "  de Rob Marshall, le film choral il y a deux ans..

La Voix Humaine pièce  interprètée par une personne....Anna Magnani dans le premier film du même non (Roberto Rosselini), et par Simone Signoret et Berthe Bovy (entre autres)  sur les planches a été jouée pour la première fois en 1930. Et dernièrement pas Oana Pellea aux Bozarts de Bruxelles.

La Voix Humaine. Une pièce, un téléphone, une comédienne....

 

 

Sources : http://www.examiner.com/article/sophia-loren-returns-to-m...

sofi.jpgsofia.jpgsof.jpg

 

09 juillet 2013

Jayne Mansfield's Car dans les salles belges.. A Voir!

Jayne_Mansfield's_Car.jpg

 

Drame de Billy Bob Thornton avec......Avec entre autres :
Kevin Bacon, Ray Stevenson, Katherine LaNasa, John Hurt, Robert Duvall, Robert Patrick, Tippi Hedren, Billy Bob Thornton .

 

 

Cette deuxième réalisation  après Sling Blade de Billy Bob Thornton d'après son propre scénario, est un bras de fer entre deux générations, entre un père et son fils et reste le principal fil conducteur de ce long-métrage centré sur deux familles dans l'Alabama profond de 1969..Jim (Robert Duvall) et ses quatre enfants, dont la femme a abandonné le foyer des années auparavant pour épouser un anglais, Kingsley, voit arriver ce dernier avec ces deux enfants, afin d'assister selon les voeux de la défunte, aux obsèques sur ses terres..jayne a.jpg.jayne 6.jpg  Jayne Mansfield's car est un bel exemple de réalisation vintage fait de clashs, de dérèglements familiaux, de guerre des nerfs, de discussions sur le bien-fondé de la guerre du Vietnam et de ses soi-disants héros derrière leurs bureaucratie, avec au final, des comédiens qui nous proposent un film prenant, un film coup de poing, un film ou tous sont de bonne volonté afin de démontrer que les conflits intergénérationnels pêuvent être bénéfiques. Et je reste persuadée que Jayne Manfield Car's prendra le spectateur aux tripes..

jaynemansfieldcar.jpg

Mais le titre me direz-vous. Que vient-il faire là-dedans?

En réalité pas grand chose, sauf deux...L'une que l'un des frères est un fanatique des courses de bagnoles où la destruction de ces engins est un must.  L'autre, une sorte de métaphore aux américains qui ont la glorification de la mort trop facile....surtout lorsque l'épave de la convertible accidentée de Jayne Mansfield est proposée aux amateurs de ce genre de rendez-vous...

jayne4.jpgjayne9.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cependant, que veux dire "Jayne Mansfield's. Car????

 

Mansfield-Bar-underride-guard-200x266.jpg

 

Ceci: le  décès de Jayne Mansfield, actrice très populaire dans les années 50 et 60, aussi dramatique qu'il fut, n'aura pas été vain...:  Fauchée en pleine gloire, la comédienne qui avait pris place dans une grande convertible en compagnie de son avocat et boy-friend ainsi que d'un ami, tous trois assis à l'avant du véhicule, fut écrasée sous un camion que le chauffeur ne put éviter. ...Miraculeusement, les enfants dont Mariska Hargitay (Law And Order) 2 ans à l'époque en réchappèrent.....sans doute sauvés par leur petite taille...Depuis, les lois américaines ont instauré l'obligation pour les gros transports de placer une barre de protection à l'arrière de leurs véhicules...Ceci porte d'ailleurs le nom de Jayne Mansfield' bar..

 

 

 

 

.© Bettmann/CORBISjaynes car.jpg

 

 

Billy Bob Thornton, Robert Duvall, Jayne Manfield, Jayne Mansfield's car, actualité cinéma, cinéma, Usa, Kevin Bacon, drame, décès, Icônje, Mariska Hargitay, Law and Order,

 

26 juin 2013

MUD dans les salles belges...

Mud

Visionnez la bande-annonce

Drame de Jeff Nichols avec Matthew McConaughey, Tye Sheridan, Sam Shepard, Reese Witherspoon

Deux garçons découvrent un homme mystérieux caché sur une île du Mississippi. C'est Mud (Matthew McConaughey), avec qui ils se lient très vite d'amitié. Mais pourquoi est-il poursuivi par la police et des chasseurs de prime? Et qui est cette jeune femme (Reese Witherspoon) qui vient d'arriver en ville?

Superbe et habité (…) Un tout grand film
FOCUS VIF

Un chef d'oeuvre
LE MONDE

Grand film d'aventure et fresque sentimentale, thriller policier et récit initiatique; Jeff Nichols concentre tout cela en trois lettres: MUD.
LA LIBRE BELGIQUE

 

 

 

 

Poster
À L'AFFICHE PROCHAINEMENT
EN VENTE DANS NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE DISPONIBLE SUR ITUNES

06 juin 2013

Jimmy P. Del Toro et Amalric émouvants.

affiche_171437.jpgUn film de Arnaud DESPLECHIN ('Un conte de Noël')
Avec Benicio DEL TORO ('Che', 'The Usual Suspects') et Mathieu AMALRIC ('Quantum of Solace', 'Le scaphandre et le papillon')
Bande originale par Howard SHORE ('Le seigneur des anneaux')

Sortie en Belgique le 11 septembre 2013

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Jimmy Picard, un Indien Blackfoot ayant combattu en France, est admis à l’hôpital militaire de Topeka, au Kansas, un établissement spécialisé dans les maladies du cerveau. Jimmy Picard souffre de nombreux troubles : vertiges, cécité temporaire, perte d’audition... En l’absence de causes physiologiques, le diagnostic qui s’impose est la schizophrénie. La direction de l’hôpital décide toutefois de prendre l’avis d’un ethnologue et psychanalyste français, spécialiste des cultures amérindiennes, Georges Devereux.

JIMMY P. (Psychothérapie d’un Indien des Plaines) est le récit de la rencontre et de l’amitié entre ces deux hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer, et qui n’ont apparemment rien en commun. L’exploration des souvenirs et des rêves de Jimmy est une expérience qu’ils mènent ensemble, avec une complicité grandissante, à la manière d’un couple d’enquêteurs.

03 juin 2013

TCM Blaxploitation Des films cultes et Martin Luther King au programme

 

 

blackhollywood.jpg

 

À l'occasion des 50 ans du célèbre discours de Martin Luther King, TCM retraçe le parcours des acteurs noirs à Hollywood, du Chanteur de jazz à Philadelphia.Un clic sur le lien rouge...

ou ici: http://tcmcinema.fr/2013/04/25/black-hollywood/

King_promo-HD-320x2401.jpg

 

À l’occasion du cinquantenaire du discours de Martin Luther King Jr : 8 films en copies HD + 1 documentaire (inédit en France) sur Martin Luther King, tous  les jeudis de juin dès 20.40, et une journée spéciale le dimanche 30 juin .

 

Mais ce n'est pas tout...La chaîne proposera d'autres films avec des acteurs noirs au générique..

« I have a dream… » disait Martin Luther King au début de son fameux discours sur les droits des afro-américains. Nous lui rendons hommage avec King : de Montgomery à Memphis, le documentaire culte qui retrace son action, ainsi qu’une sélection de films où les noirs ont la vedette, comme Devine qui vient dîner ?, Shaft et Malcom X. Un statut durement obtenu et qui, même aujourd’hui, reste encore une exception en haut des affiches de l’usine à… rêves.

Avant cela, place à......

 malcolm-X_promo-.jpgMalcolm X - Philadelphia avec Denzel Washington- Les Anges aux Poings serrés (inédit) - Buck et son Complice avec Sidney Poitiers, Watermelon Man de Melvin von Pebbles et Shaft

30 mai 2013

Pauline Burlet façon Harcourt ou presque....

 Révélation du 66ème Festival de Cannes pour le film "Un Passé", Pauline Burlet a eu droit à des portraits dans le plus pur style Studios Harcourt (que les moins de 20 ans peuvent pas connaître)..

bubu.jpg

 Pauline dans le rôle de Lucie
Après quatre années de séparation, Ahmad arrive à Paris depuis Téhéran, à la demande de Marie, son épouse française, pour procéder aux formalités de leur divorce. Lors de son bref séjour, Ahmad découvre la relation conflictuelle que Marie entretient avec sa fille, Lucie. Les efforts d'Ahmad pour tenter d'améliorer cette relation lèveront le voile sur un secret du passé.

Après ses débuts dans "La Môme", la petite a confirmé avec "Dead Man Walking" et son succès à Cannes n'est que la suite logique d'un immense talent, petite bouille montoise promise à une carrière égale à celle de Cotillard , Duquesne, D. François et consorts....

©+J.M+NUN...jpg

©+J.M+NUN.. (1).jpg

  © J.M NUNES DA SILVA – NOORWEST

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14 mai 2013

Captain Phillips avec Tom Hanks B.A.


    captain....jpg

SYNOPSIS

 

 

 

 

Inspiré de faits réels, le thriller d’action ‘Captain Phillips’ raconte l’histoire de la prise d’assaut par des pirates somaliens du cargo américain MV Maersk Alabama en 2009.Le rôle du Capitaine Richard Phillips est joué par Tom Hanks (oscarisé à 2 reprises).Le film est réalisé par Paul Greengrass (nominé aux Oscars) d’après un scénario de Billy Ray, et est produit par Scott Rudin, Dana Brunetti et Michael De Luca.Il est basé sur le livre ‘A Captain’s Duty: Somali Pirates, Navy SEALs, and Dangerous Days at Sea’ de Richard Phillips et Stephan Talty.

 

Découvrez ici la toute première bande-annonce du film.

Le film sortira dans les salles belges le 20 novembre 2013.

 

 

 

03 mai 2013

Zero Dark Thirty en Blu-Ray-DVD

zdt.pngZero Dark Thirty

dès le 4 juin en Blu-ray, DVD et VoD

Suite aux attentats du 11 septembre 2001 qui ont détruit les tours du World Trade Center à New York, l´état américain a lancé la plus grande chasse à l´homme jamais organisée jusqu’ici. Le film ZERO DARK THIRTY relate les coulisses de l'opération de débusquage du leader terroriste Oussama Ben Laden, conduisant à son élimination le 2 mai 2011.

 

Après l´oscarisé Démineurs (The Hurt Locker), voici le nouveau thriller de la réalisatrice Kathryn Bigelow : Zero Dark Thirty. Le film retrace la chasse d’Oussama Ben Laden, l´homme derrière l´attentat terroriste le plus horrible dans l´histoire américaine. Tous les services de sécurité américains sont à la recherche du terroriste le plus dangereux du monde mais en vain. Finalement, c´est l´intelligence et la vigilance d´une femme qui ont fait tomber Oussama dans les mains des Navy SEALS.

Le bruit court que le scénariste Mark Boal aurait eu accès aux enregistrements secrets (de la boîte noire de l´hélicoptère qui s’est écrasé) de l´opération. Ceci a causé un véritable émoi au sein des Services Secrets américains.

 Tout le dossier et le plein de photos, un clic sur :

http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2012...

Release: 04-06-2013
Cast: Jessica Chastain, Mark Strong, Chris Pratt
Réalisatrice: Kathryn Bigelow
Durée: 149 min.

Sous-titres: FR / NL

 

 

actualité cinéma,usa,ben laden,traque,kathlyn bigelow,jessica chastain,oscar,zero dar thirty,navy seals,guerre,attentat,terrorisme

 

 

02 mai 2013

The Master en Blu-Ray-DVD.

zdt.pngThe Master

dès le 4 juin en Blu-ray, DVD et VoD

Freddie, un vétéran, revient en Californie après s’être battu dans le Pacifique. Alcoolique, il distille sa propre gnôle et contient difficilement la violence qu’il a en lui… Quand Freddie rencontre Lancaster Dodd – « le Maître », charismatique meneur d’un mouvement nommé la Cause, il tombe rapidement sous sa coupe...

The Master est le nouveau film du réalisateur, scénariste et producteur Paul Thomas Anderson (à qui l’on doit notamment There Will Be Blood et Magnolia). Lors du Festival de Venise, le film a remporté le Lion d’Argent pour la meilleure réalisation et le Prix du meilleur acteur pour Philip Seymour Hoffman et Joaquin Phoenix. Le film a reçu trois nominations aux Oscars.

 

Release: 04-06-2013
Cast: Philip Seymour Hoffman, Joaquin Phoenix, Amy Adams
Réalisateur: Paul Thomas Anderson
Durée: 137 min.

Sous-titres: FR / NL

27 avril 2013

To the Wonder Terrence Malick bientôt

To the wonder, Terrence Malick, Ben Affleck, Olga Kurimenco, actualité cinéma, cinéma, Usa, A-Film,Rachel McAdams, Javier Bardem,  Même s’ils se sont connus sur le tard, la passion qu’ont vécue Neil (Ben Affleck) et Marina (Olga Kurylenko) sur l’île du Mont-Saint-Michel, efface les années perdues. Neil est certain d’avoir trouvé la femme de sa vie. Belle, pleine d’humour, originaire d’Ukraine, Marina est divorcée et mère d’une fillette de 10 ans, Tatiana.

Désormais installé dans l’Oklahoma, le couple voit sa relation fragilisée : Marina se sent piégée. Dans cette petite communauté américaine, elle cherche conseil auprès d’un autre expatrié, Quintana (Javier Bardem), un prêtre catholique. Mais ce dernier a ses propres problèmes : il doute de sa vocation…

To the wonder, Terrence Malick, Ben Affleck, Olga Kurimenco, actualité cinéma, cinéma, Usa, A-Film,Rachel McAdams, Javier Bardem,

Marina décide de retourner en France avec sa fille. Neil se console avec Jane (Rachel McAdams), une ancienne amie à laquelle il s’attache de plus en plus. Lorsqu’il apprend que rien ne va plus pour Marina, il se retrouve écartelé entre les deux femmes de sa vie. Le père Quintana continue à lutter pour retrouver la foi. Face à deux formes d’amour bien différentes, les deux hommes sont confrontés aux mêmes questions.

To the wonder, Terrence Malick, Ben Affleck, Olga Kurimenco, actualité cinéma, cinéma, Usa, A-Film,Rachel McAdams, Javier Bardem,  To the wonder, Terrence Malick, Ben Affleck, Olga Kurimenco, actualité cinéma, cinéma, Usa, A-Film,Rachel McAdams, Javier Bardem,  To the wonder, Terrence Malick, Ben Affleck, Olga Kurimenco, actualité cinéma, cinéma, Usa, A-Film,Rachel McAdams, Javier Bardem,  To the wonder, Terrence Malick, Ben Affleck, Olga Kurimenco, actualité cinéma, cinéma, Usa, A-Film,Rachel McAdams, Javier Bardem,  To the wonder, Terrence Malick, Ben Affleck, Olga Kurimenco, actualité cinéma, cinéma, Usa, A-Film,Rachel McAdams, Javier Bardem,

 

 

Trailer du film : http://www.imdb.com/title/tt1595656/videogallery

26 avril 2013

Cannes 2013 Quelques films suite....

mila kunis,zoé zaldan,prostitution,blood ties,new york,cannes,marion cotillard,guillaume canet,actualité cinéma,cinémaBlood Ties de Guillaume Canet, séléctionné hors-compétition au Festival de Cannes 2013.

  • Casting : Clive Owen, Billy Crudup, Marion Cotillard, Mila Kunis, Zoe Saldana, Matthias Schoenaerts et James Caan.
  • Synopsis :
    • New York, 1974. Chris, la cinquantaine, est libéré pour bonne conduite après plusieurs années de prison pour un règlement de compte meurtrier. Devant la prison, Frank, son jeune frère, un flic prometteur, est là, à contrecœur. Ce ne sont pas seulement des choix de « carrières » qui ont séparé Chris et Frank, mais bien des choix de vies et une rivalité depuis l’enfance. Leur père Léon, qui les a élevés seul, a toujours eu pour Chris une préférence affichée, malgré les casses, la prison… Pourtant, Frank espère que son frère a changé et veut lui donner sa chance : il le loge, lui trouve un travail, l’aide à renouer avec ses enfants et son ex-femme, Monica. Malgré ces tentatives, Chris est vite rattrapé par son passé et replonge. Pour Frank, c’est la dernière des trahisons, il ne fera plus rien pour Chris. Mais c'est déjà trop tard et le destin des deux frères restera lié à jamais
  • mila kunis,zoé zaldan,prostitution,blood ties,new york,cannes,marion cotillard,guillaume canet,actualité cinéma,cinémaAdaptation américaine du film Les liens du sang, polar de Jacques Maillot sorti en 2008, l'intrigue de Blood Ties raconte à peu près la même histoire, celle de deux frères, l'un qui sort de prison et l'autre qui est devenu policier entre temps. «Nous avons beaucoup remanié l'histoire avec James Gray, explique Guillaume Canet. Cela se passe désormais à Brooklyn en 1974, mais ça parle toujours de la relation entre deux frères, l'un flic, l'autre truand. C'est une histoire vraie tirée de la vie de Michel et Bruno Papet...»

  • Blood Ties devrait sortir en France le 30 octobre prochain.

 

mila kunis,zoé zaldan,prostitution,blood ties,new york,cannes,marion cotillard,guillaume canet,actualité cinéma,cinéma

19 avril 2013

The Imposter dans les salles..

Imagine
           
EN SALLES CETTE SEMAINE

the imposter

Visionnez la bande-annonce

Juin 1994: dans la chaleur étouffante du Texas, Nicholas Barclay - un petit garçon de 14 ans - disparaît sans laisser de traces. Trois ans plus tard, dans un petit village espagnol, un couple de touristes signale la présence d'un adolescent perdu, complètement apeuré et recroquevillé sur lui-même. Après plusieurs heures de mutisme complet, le jeune inconnu finira par lâcher son nom: Nicholas Barclay... Le soulagement est total pour la famille, et la soeur se précipite dans un avion dans le but de ramener le frangin disparu. Peu importe qu'il parle avec un drôle d'accent et qu'il ressemble plus à un épicier de Barbès qu'à un blondinet texan, la famille y croit tellement fort que l'imposteur ravale rapidos sa salive de manipulateur et finit par se demander si, des fois, ce ne serait pas lui, le dindon de cette farce macabre…

Avec les vrais protagonistes, Bart Layton signe un documentaire fascinant, preuve que la vie a plus d'imagination que la fiction. A voir pour le croire!
LA LIBRE ***

Un film brillamment porté par un réalisateur qui doit autant au documentaire académique qu'au thriller atmosphérique! Une réussite …
MOUSTIQUE ***

Entre documentaire et fiction, mêlant habilement confessions face caméra des véritables protagonistes et scènes recréées, le film de Bart Layton nous tient en haleine comme un bon thriller.
FOCUS VIF ***

Poster
   

 

22:18 Publié dans drames, | Tags : the imposter, biopic, actualité cinéma, bart layton, cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13 avril 2013

Zulu en ouverture de Cannes!

 

whit.pngbloom.jpgAdapté de la nouvelle éponyme de l'écrivain Sud-Africain Caryl Frey  (Grand prix littérature policière en 2008) le film de Jérome Salle (Thérèse Desqueyroux)   se déroule dans le post-apartheid de Cape-Town (Le Cap) où le système n'a pas encore n'a pas encore entièrement disparu dans cette région de l'Afrique.

Deux inspecteurs de Cape-Town, l'un noir (Forest Whitaker) l'autre blanc ( Orlando Boom ) enquètent sur l'horrible assassinat d'une adolescente, fille d'un joueur de rugby.

Ils seront confrontés au milieu interlope de la drogue et aux violences dans un pays où l'Apartheid fait malgré tout, encore des ravages.

Ce film fera la clôture du 66ème festival de Cannes qui se tiendra du 15 au 26 Mai.

 

zulua.jpg

Pour rappel, c'est le flamboyant Gatsby le Magnifique qui ouvrira le bal.

 

 

08 avril 2013

Noomi Rapace et tom Hardy tournent a Brooklyn ( N.Y)

article-2295525-18C4B6D3000005DC-243_634x596.jpgn oomi r.jpgQuelques photos sur le plateau New Yorkais de Animal Rescue, d'après Denis Lahane Shutter Island novel),  sous la direction du réalisateur belge Michael Roskam (Bullhead) en compagnie de Tom Hardy et un chien....au centre d'une histoire..celle d'un propriétaire de bar qui receuille un chien entre la vie et la mort trouvé dans une poubelle, mais qui verra débouler l'ancien maître, un dresseur avide de gains et pas vraiment pétri de bonnes intention à son égard, Son bar faisant également  l'objet de racket par la mafia....Avec encore notre Matthias Schoenaerts national, et James Gandolfini (The Sopranos). Dès la fin du tournage, Noomi et Hardy feront encore équipe dans "Child 44"...film se déroulant sous l'ère Staline..arescue.jpgar.jpg

ar.jpgares.jpgarescu.jpgarescue.jpgarticle-2295525-18C342DA000005DC-583_634x871.jpgarticle-2295525-18C4B0C9000005DC-324_634x631.jpgare.jpg

 

02 avril 2013

Perfect Mothers Sulfureux film d' Anne Fontaine

bozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frechevilleLorsque j'ai découvert le trailer et  le pitch de Perfect Mothers avec Naomi Watts et Robin Wright, de la réalisatrice franco-luxembourgeoise Anne Fontaine, une chose, une seule m'a traversé l'esprit....Ce film sera t'il proposé en vision-presse ? Je n'eut pas à attendre longtemps pour avoir ma réponse......J'avais trop hâte de le découvrir plein écran., après en avoir vu quelques sneaks.......Pour l'hisoire intrigante, déconcertante, atypique, mais aussi et surtout serais-je tentée d'ajouter, pour la magnifique Robin Wright. Comédienne que j'avais découverte  sur le tard, et je le regrette dans une des saynettes de New York I Love You (Réal par Yvan Atall) . Elle y  incarne une belle femme dans la forçe de l'âge qui succombe aux charmes d'un garçon plutôt jeune.,  qui se trouve être le fils de sa meilleure amie.. Plus vraiment un ado, mais pas encore un adulte non plus...Une cougar bien dans l'air du temps....(Voyez Madonna, Kate Winslet, Sharon Stone et Susan Sarandon...pour n'en citer que quelques unes)........

 

Un rôle qui dans le film pourraît sembler immoral, transgressif et à l'encontre de la moralité chrétienne, mais son immense talent fait en sorte que son personnage néo-incestueux  assez troublant passe très  bien!

bozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frecheville

 

 

 

Perfect Mother adapté du roman "The Gran Mothers"  de Doris Lessing est un sujet scabreux qui a provoqué lors de sa projection au dernier Sundance, un fameux tollé...Perso, je ne vois pas pourquoi, le film "Lovelace The Deep Throat" , également à l'affiche est bien plus tendancieux.  D'après un ami qui était présent sur les terres de Robert Redford, les spectateurs partagés entre deux sentiments,  ne savaient que penser. Etait-ce un grand jeu d'actrices, ou simplement un film à classer dans le genre porno? Moi, je ne me suis pas posé la question, je trouve Perfect Mothers un beau film, où tout est suggéré. Pas vraiment de scènes salaces, juste quelques baisers furtifs et un jeu de regards qui en dit bien plus que n'auraient eu les attitudes......Sur fond de belle carte-postale australienne, Anne Fontaine propose un sujet fort, mais super bien ficelé...... et comme dirait Noami Watts; "L'amour ne  rentre pas toujours dans un cadre"

bozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frechevillebozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frecheville

bozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frecheville

 

 

bozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frecheville

bozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frechevillebozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frecheville

 

 

bozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frecheville

bozarts,anne fontaine,audrey tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drame,xavier samuel,james frechevillebozarts,anne fontaine,audrey >tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drameCertains vont être scandalisés  et mal à l'aise à la vision de ce quatuor amoureux  inconcevable, d'autres au contraire se diront que la réalisatrice a réussi la gageure de les amener à y croire sans trop se poser de questions. Moi, je fais partie des seconds. Non pas à cause de ma passion pour Robin Wright, mais parce que transposer un tel sujet au grand écran aurait pu être casse-gueule !

 

Anne Fontaine effectue ici un virage à 360° Elle qui nous a habitué à des longs-mètrages plutôt intimistes, notamment Coco avant Chanel avec Audrey Tautou, et Entre mes Mains avec Benoit Poelvoorde, change radicalement de régistre, et a trouvé en Wright et Watts, les comédiennes parfaites pour ce rôle.... Ces deux Films pour lequels j'avais en son temps obtenu une interview aux Bozarts de Bruxelles et à Namur. Ce fûrent de belles rencontres avec une réalisatrice très charismatique et disponible pour la presse.

Pour toutes les raisons qui précèdent et qui peuvent vous donner l'illusion que ce billet est un peu confus, je vous conseille d'aller voir "Perfect Mothers" (autre titre Two Mothers)

IMG_5894.JPG

 

bozarts,anne fontaine,audrey >tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,dramebozarts,anne fontaine,audrey >tautou,marie gillain,cococ chanel,perfezct mother,robin wright,naomi watts,cougar,actualité cinéma,ciné,cinéma,bruxelles,namur,belgique,drameInséparables depuis le premier âge, Lil et Roz vivent en parfaite osmose avec leurs deux enfants, deux jeunes garçons à la grâce singulière et qui semblent des prolongements d’elles-mêmes. Les maris sont absents. Inexplicablement, et pourtant comme à l'évidence, chaque femme se rapproche du fils de l’autre, nouant avec lui une relation passionnelle.

A l’abri des regards, dans un Eden balnéaire presque surnaturel, le quatuor va vivre une histoire hors norme jusqu’à ce que l’âge vienne mettre un terme au désordre. En apparence, du moins..Avec Xavier Samuel (Twillight) et James Frecheville..

robin-wright-ben-foster.jpgRobin Wright (42) elle-même file le parfait amour avec....Ben Foster vu dans Alpha Dog (avec Sharon Stone) de 10 ans son junior comme ils disent aux Usa

itv d'Anne Fontaine ici: http://www.telerama.fr/cinema/anne-fontaine-ma-rencontre-...

20 mars 2013

Ben Affleck...vers un autre Oscar??

bunker hill.pngBunker Hill" : le prochain film de Ben Affleck !

Il vient d'être annoncé que Ben Affleck réalisera un film historique, financé en collaboration avec son ami de longue date, Matt Damon. L'histoire se déroulera pendant la Guerre d'indépendance aux Etats-Unis, en 1775. La bataille de Bunker Hill est considérée comme la plus sanglante de cette période, retraçant le début de l'insurrection contre les colons britanniques.

Décidément, Ben Affleck ne se repose pas sur ses lauriers : alors qu'il vient de remporter l'Oscar du meilleur film pour " Argo", il s'attaque parallèlement au film "Live by night", un film de gangsters, se déroulant pendant la prohibition de Boston

sources : https://www.facebook.com/#!/SundanceFrancophone

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Bunker_Hill

http://www.britishbattles.com/bunker-hill.htm


 

12 mars 2013

Beasts of Southern Wild en DVD Blu-Ray. Ma rencontre avec le réalisateur!

beast11.jpgBeasts of the Southern Wild (2012) est le premier film du jeune réalisateur américain Benh Zeitlin et a remporté des prix à travers le monde entier, de Sundance à Deauville, en passant par Cannes.

Le film raconte l’émouvant récit de Hushpuppy (Quvenzhané Wallis), une fillette de 6 ans vivant dans le bayou avec son père Wink (Dwight Henry). Brusquement, la nature s'emballe, la

température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d'aurochs. Avec la montée des

eaux, l'irruption des aurochs et la santé de son père qui décline, Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue.

 

 


Acteurs: Quvenzhané Wallis, Dwight Henry
Réalisateur: Benh Zeitlin
Durée: 91 minutes

Sous-titres : bilingues FR et NL

 

bosw.jpg

 Partout où il passe le film de Zeitlin raffle des prix....Les bêtes ne font qu'une bouchée dans tous les festivals.

 

 

 

Festival de Cannes 2012 - Caméra d’Or + Prix Fipresci + Prix Regards Jeune

 

Festival de Sundance 2012 : Grand Prix du Jury + Prix de la meilleure photographie

 

Festival de Los Angeles 2012 : Prix du Public

 

Festival de Seattle 2012 : Golden Space Needle Award

 

Festival de Deauville 2012 : Grand Prix

 

Festival de Gand 2012 : ExploreZone Award

GRand Prix UCC 2013

Nommnation aux Oscars pour Quvenzahné Wallis... la plus jeune actrice jamais nominée, alors que Emmannuelle Riva est l'actrice la plus âgée à étre honorée aux Oscars®

 

bosw 1.jpg

 

Hushpuppy vit dans le Bayou appelé "BathTub" en Louisiane", le bout du monde. D'un côté le modernisme, de l'autre des survivants que rien ne peut arracher à leurs racines..... Qui est-elle? Une petite gamine absolûment exquise incarnée par Quvenzhané Wallis - se prononce KOO-VEN-ZA-NAY ...pour qui ce sont les premiers pas devant une caméra, et qui avec ses grands yeux et sa narration plaintive sur les beautés de la terre, agit comme une tempète cinématographique se jouan de tout et entraînant le spectateur dans une histoire "fantastique", sans qu'un seul instant, il ne puisse en sortir jusqu'à l'image finale! Une petite comédienne exceptionnelle qui à elle seule, tient tout le film sur ses frèles épaules! Mais BOSW.... c'est également un film au réalisme parfait, à la beauté poignante, sur la survie, sur les éléments naturels déchaînés qui sont et resteront toujours plus forts, mais c'est surtout un film sur l'enfance et l'innoncence, magnifié par des images sublimes et des acteurs amateurs exceptionnels dont, ..le père joué par Dwight Henry - lui aussi fait ici ses débuts à l'écran.- qui malade et sachant sa fin proche, essaye avec tout ce qui lui reste comme force de donner des leçons de vie à sa fille. Il fait tout pour l'endurcir, la rendre plus forte, afin qu'elle puisse survivre après son départ. Cependant, alors que la petite tout juste sortie de l'innoncence se plonge souvent dans son "fantasy World" où selon elle, tout est bien, et que son seul but est de partir à la recherche de sa maman disparue.....une autre tempète gronde...et le spectre de Katrina de s'animer amenant avec lui, des créatures préhistoriques, sorte de bisons de l'ère paléolithique, grondant et soulevant des tempètes de poussières...Une grand'messe allégorique prend possession de l'écran!....En assistant à l'arrivée de cette armada rebaptisé Aurochs dans le film, la petite prendre subitement conscience que tout n'est finalement pas comme elle l'avait imaginé....Et ce qui ne gâte rien, le film de Zeitlin fait fi de tous les clivages politiques chers aux gros blockbusters pour ne montrer qu'un superbe kaleidoscope vu au travers des yeux d'une enfant..Avec BOSW le réalisateur propose un film sur des "indigents" qui semblent bien loin de notre époque, et que peut-être nous ne serons jamais à même de rencontrer mais qui pourtant......vivent à quelques pas de l'Amérique moderne!!!!!.

 

 

 

que.jpg

 

quenz.jpg

 

quen.jpg

 

quezh.jpg

 

qu.jpg

 

 

 

Brèves Dwight Henry est boulanger-pâtissier de son état, et il a toujours vécu à la Nouvelle -Orléans...il est père de cinq enfants. Pendant le tournage, il s'est cassé la voix ce qui donnait un peu plus de piment au scénario, lorsqu'il devait tourner les scènes où la maladie commence à faire ses ravages....Comme quoi, parfois un détail!!!!!

 

BOSW est le premier long-mètrage de Zeitlin.. co-écrit avec Lucy Alibar et produit pas Michael Gottwald.

 

Quvenzhané Wallis est née le 28 Août 2003 à Houma, en Louisiane, où elle va encore à l'école primaire.

 

actualité cinéma,ciné,cinéma,twelve year slave,steve macqueen,gand,festival,cannes,sundace,deauville,prix,awards,dwight henry,usa,united states,louisianne,ouragan,tempète,katrina,quvénzhane wallisLe réalisateur que j'ai rencontré au festival de Gand m'a confié que les énormes aurochs ne sont en réalité que des cochons vietnamiens nains....transformés en véritables monstres démesurés en studio....Le résultat est époustouflant! Quant aux décors...Zeitling : Une grande partie a été construite de toute pièce, sauf lors du survol des régions inondés, là nous avons utilisé du "real footage.Le "BathTub" le village du Bayou créé de toute pièce sur le versant sud du pays, n'a pas été calqué sur une ville en particulier, mais nous avons essayé de réunir toutes les spécificités culturelles du sud de la Louisianne. Ce village, nous l'avons construits avec les détritus issus de la catastrophe naturelle qui a frappé le pays quelques années auparavant...A ma question de savoir, où il a déniché cette petite comédienne absolûment délicieuse mais qui en même temps porte un regard dur sur la "survivance" dans des conditions extrême, le réalisateur a esquissé un large sourire et confié qu'il a commencé son casting dès 2009 dans une salle de classe à l'abandon en auditionnantquelques dizaines de gamines, peu au faîte dans cet excercice qui ressemblait plus à un jeu de rôle qu'à un casting véritable. Mais aucune fillette n'avait le profil, et c'est seulement après plus d'an an de recherche et en allant chercher plus au sein de la communaué Bayou, que la petite Hushpuppy est apparue. "Enfant de péniches, douée d'une imagination débordante, elle était une petite force de la nature avec une concentration et une intelligence de coeur inégalées" Mais encore? " L'ensemble de ses dons ne se limitent pas à ses apparitions devant les caméras, en dehors, c'est une tornade d'humour, de vitalité et de charisme...Et malgré qu'elle n'avait que 5 ans lors du tournage, alors que le rôle en exigeait 9, je n'ai pas hésité un seul instant...j'avais la petite là sous mes yeux" "Ceci n'est pas étonnant quand on sait que ces passtemps favoris sont, lire, chanter, danser, jouer la comédie et...jouer aux jeux vidéo" Et la scène apocalytique avec les Aurochs, comment avez-vous fait? Breitling: les canons habituels des films indépendants font qu'on y croise souvent des créatures féroces et mythologiques, et je voulais qu' au travers du regard de la petite, le film invente une histoire selon laquelle ces animaux préhistoriques qui avaient gelé avec l'ère glaciaire, fondent et réssuscitent suite aux nombreux bouleversements climatiques qui ont cours dans le "Bathtub". Nous avons eu fort à faire pour recréer le défilé monstrueux annonçant l'Apocalypse., qui a eu lieu dans une caserne abandonnée, avec d'énormes réservoirs d'eau, où nous avons recréé des maquettes des villes découpées au laser."

 

Cette scène en effet est à couper le souffle: Breitling "Nous avons dans un premier temps rassemblé de véritables annimaux sauvages, que nous avons dressés afin qu'ils puissent jouer de faux aurochs. Nous leur avons fait porter des parures ornées de cornes effrayantes et collés de longs poils hirsutes sur le corps..Ensuite nous avons fait trotter toute cette horde sur un énorme tapis-roulant actionné par ....un machiniste jugé sur un vélo d'appartement......et le tout fut "aggrandit" au montage final pour donner l'illusion d'une cavalcade d'énorme monstres"......Je confirme que cette scène là est absolûment énorme (jeu de mot facile) malgré les moyens dérisoires utilisés à l'ère de la technologie et du numérique....J'ai surtout apprécié celle du "face-à-face" où Hushpuppy et l'énorme tête d'un Auroch semblent figés dans le temps! Grandiose!  Beast of The Southern Wild récrée à la perfection le monde des Bathtub en y ajoutant un univers sonore épique, magique et tentaculaire à l'image de ces bêtes qui jouent aux oiseaux de mauvaise augure et de son héroïne qui se transforme en guerrière....A CONSEILLER VIVEMENT!

 

www.beastsofthesouthernwild.com/

11 mars 2013

The Girl....Claire Keim Lesbienne...Etonnant film!

girl.jpgEn zappant sur Sundance Channel (Belgacom) j'ai découvert un film spécial dont je n'avais jamais entendu parler.

The Girl. de la réalitrice Zandé Zeig.  Film noir sur un triangle amoureux vécu au travers d'une narratrice...Une femme qui va et qui vient dans la vie d'une chanteuse de club, laquelle tout en n'ayant pas voulu d'une relaion durable, continue à succomber aux charmes de l'autre surnommée "The Painter"  incarné par Agatha de la Boulaye (photos)  Cette personne entretien de son côté, également une liaison avec Bu   (Sandra Neake)

Bref, je suis restée scotchée sur ce film, parce que Claire Keim que j'ai l'habitude de voir sur les chaînes télés françaises et chez les Enfoirés m'épate tellement elle maitrise bien la langue anglaise. Ensuite parce que le sujet m'interpelle, et in finé et surtout pour The Painter...Long métrage interpellant mais néamoins captivant de par son côté narratif, mais cependat difficile à cerner. Qui est The Painter? Qui est l'étrangère? Que cherchent-elles?  Et pourquoi cette liaison?

girl alien.gifpersonne d'autre que la réalisatrice n'est mieux à même d'expliquer cela... Donc voici ses notes de production.

..// Le thème central du film est la liberté, et comment l’amour peut égaler la liberté. Il y a trois relations principales. La première entre la narratrice et The Girl. The Girl entre volontairement dans cette histoire, ce qu’elle ne fait pas habituellement. De la poésie entre alors dans sa vie et elle ne peut rester indifférente.

La deuxième histoire concerne la narratrice et Bu Save. Bu Save est le seul personnage a avoir un nom, parce que l’amour égale la liberté, et la liberté égale Bu Save. Depuis le début, il y a un compromis entre elles. " Ce n’est pas la première fois " et " ce ne sera pas la dernière fois ". Elles repoussent ainsi les limites de l’intimité.

La troisième relation est entre The Girl et l’homme. Une relation faite de possession, de jalousie et de violence. Mais The Girl refuse la menace.

D’autres thèmes sont abordés dans The Girl, notamment être étranger dans un monde étrange. Ici, la narratrice entre dans le l’univers de The Girl qui lui est totalement étrange. Le film est construit au travers du regard de la narratrice, en conséquence elle est la norme, et The Girl est un lieu énigmatique où elle s’est introduite. L’autre aspect intéressant est la façon dont The Girl traite la narratrice. Elle veut être avec elle une nuit seulement, puis une autre encore. La narratrice prend ces caprices avec ironie car elle sait que The Girl reviendra. Leurs deux bulles sont faites pour s’attirer. . " Ce n’est pas la première fois " et " ce ne sera pas la dernière fois ". Elles repoussent ainsi les limites de l’intimité.
Le film suit les règles du film noir à plus d’un titre. Le personnage principal entre dans un monde qui lui est inconnu, tombe amoureuse et relate l’histoire à travers une voix off. Des angles extrêmes, haut et bas, et expressionnistes sont utilisés. D’autres éléments incluent ombres, silhouettes, miroirs et reflets. Un sentiment de malaise est également créé par des plans déséquilibrés.

Le combat intérieur de la narratrice en tant que peintre est permanent. Sa romance avec The Girl l’inspire, mais pour autant son travail n’avance pas. Dilemme entre inspiration et distraction.

Le film a lieu à Paris, mais reste atemporel. Paris est un personnage à part entière. Mais ce n’est pas le Paris des touristes, pas de monuments ostentatoires, simplement des rues, des ponts, la Seine qui marque le lien entre des vies différentes, des vies d’avant, des vies nouvelles.

Dans l’histoire de Monique Wittig, dont The Girl est tirée, le suspens naît à travers les mots. Il a fallu retranscrire ce suspens avec les images. J’ai choisi le silence. Le physique de l’homme suffit à traduire la menace. Il n’a pas besoin de parler pour que l’on se sente mal à l’aise. Tous les personnages sont peu bavards. Les relations s’établissent par juxtaposition et dans les mouvements. L’histoire de Monique Wittig était au départ très visuel. Les relations sont très distinctes, et les personnages sont à la fois passionnés et distants. Pour exprimer l’humour et la poésie du texte, j’ai choisi un style épuré

http://www.thegirlthemovie.com/text1frame.html

08:40 Publié dans drames, | Tags : claire keim, agatha de la boulaye, ciné, cinéma, zandé zeig, sandra neake, vd, film noir, france | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23 février 2013

Le Monde nous Appartient.Avant-première et soirée spéciale à Bruxelles

monde streker.jpg

Le deuxième opus de Stephan Streker après Michael Blanco s'avère être l'une des belles surprises de cette année. La presse belge presque à l'unanimité accorde trois à quatres étoiles à ce long-mètrage stylisé qui, interpelle, dérange, remue mais surtout ne laisse personne indifférent.

Streker démontre un très grand savoir faire quant à la mise en scène, et même si le scénario est aussi fin que du papier à cigarette, le film en met plein la vue..Bâti au départ sur un fait divers qui avait secoué la Belgique il y a quelques années, à savoir l'affaire Van Holsbeek, du nom de l'ado sauvagement assassiné en pleine gare centrale pour un objet matériel. A partir de là, a germé dans l'esprit de Streker la trame de son film....Deux êtres que tout sépare, qui n'auraient pas du se rencontrer....Mais c'est le seul point commun....Le reste ce sont des images stylisées, une mise en place millimètrée de toutes les pièces du puzzle, des prises de vues linéaires, en parfaite symbiose avec la fuite en avant des personnages, et une magnifique carte postale de Brussels by night, le tout sublimé par la musique envoûtante d'Ozark .

 Le dossier complèt en cliquant sur le lien en dessous.

IMG_8206.JPG

Le 20 février avait lieu l'avant-première bruxelloise où face à une grande partie du casting, le public avait rempli les travées de l'UGC à ras bords.

 

IMG_8201.JPG

IMG_8203.JPG

IMG_8207.JPG

Il faut aussi savoir que Stephan Streker était et est encore un fervent supporter du RWDM, club de foot aujourd'hui disparu mais qui auprès de ses supporters est resté très vivant.  A tel point qui suite à ma première chronique ici et relayée auprès des fans sur la page FB créée pour l'occasion, parce que le film contient de nombreux clins d'oeils au RWDM, et des apparitions caméos de deux stars de l'époque.... un vaste mouvement s'est déployé! Ceci  a nécessité une programmation réservée aux nombreux fans non seulement de Streker que tous connaissent bien, mais pour les quelques flashs sur le club de Molenbeek. La soirée s'est terminée au Gotha club dont le propriétaire n'est autre que Daniel Camus....un autre ancien des Rouges-blancs-noirs...et qui avait invité tout ce beau monde...Il y avait Jacques Teugels, Patrick Thairet, David Rimbold, Marc Wuyts, Michel Dewolf, l'équipe du FC Bleid Molenbeek et plein d'autres.

Détail: Le Gotha est ce club bruxellois où la très people Paris Hilton est venue il y a quelques jours, j'ai donc pu serrer la main de celui qui a serré la main de Paris!

 

mnac.jpg

mnatr.jpg

 

actualité, actualité cinéma, RWDM, Facebookj, Daniel Camus, Marc Wuyts, Patrick Thairet, JKacques Teugels, Vincent Rottiers, OLivier Gourmet, Bruxelles, UGC, Stephan Streker, Paris Hilton,

mnaR.jpg

mnaca.jpg

mnagotha.jpg

 

Tous les billets publiés un clic ici :

http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2012...

http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/le+monde...

22 février 2013

Les notes d'Argo rendues publiques..

lord of light.jpg

Le dernier opus de Ben Affleck est super favoris aux Oscars® qui se dérouleront dans 48hrs...Tous les médias réunis le pace en tête de leurs votes..  Ceux qui ont vu Argo, le thriller de Ben Affleck, retraçant l'histoire des otages américains libérés en Iran savent que des esquisses d'un faux storyboard d'un film d'action avaient été présentées aux autorités Iraniennes, en vue de mettre sur pied une incroyable opération de sauvetage. Ces dessins représentaient une histoire complètement fictionnelle sur le tournage d'un film en iran et produit par une société de production bidon...
Aujourd'hui, la presse publie ces fameuses planches que l'on doit à Jack Kiry déjà auteur de X-Men à qui Barry Ira Geller un aspirant producteur de l'époque avait demandé d'illustrer un livre dont il avait acheté les droits. Ce livre "Lord of Light" de Roger Zelazny  raconte une histoire futuriste sur une planète éloignée....Cette adaptation fut à la base de "ARGO" Le film retrace très bien la génèse du film en reprenant presque à la scène près, les idées mises en place dans l'adaptation de Geller.

original Argo.jpg

Au final, l'opération, quoique très risquée, car le pays était sous le joug de révolutionnaires très près de la gachette, fut une totale réussite. Tous les dignitaires, les terroristes et les révolutionnaires tombèrent dans le panneau, et la "société de Production"  pu obtenir tous les visas nécéssaires pour commencer le tournage..Même plus tard, le grand Spielberg a proposé un scènario à cette société bidon, c'est dire à quel point, toute la mission avait parfaitement été mise sur pied!!!!!! Détail....Geller n'apprit qu'en 2001 que son script avait été utilisé pour la libération des otages iraniens....et, c'est normal, quand on sait que cette opération de foutage de G....si bien huilée se devait de rester secret afin d'aviter des représailles..

original Argo 1.jpg

Le 4 Novembre 1979, au summum de la révolution iranienne, des militants envahissent l'ambassade américaine de Téhéran, et prennent 52 Américains en otage. Mais au milieu du chaos, six américains réussissent à s'échapper et à se réfugier au domicile de l'ambassadeur canadien. Sachant qu'ils seront inévitablement découverts et tués, un spécialiste de l'exfiltration de la CIA du nom de Tony Mendez (Ben Affleck) monte un plan risqué visant à les faire sortir du pays. Un plan si incroyable, aussi brilant qu'extravageant, qu'il ne pourrait exister qu'au cinéma. Tellement irréel que c'est justement le cinéma qui servira de base au plan machiavélique, un "film" au scénario improbable, et qui relève de la plus haute incertitude quant à son résultat final..Pourtant, ce script digne des plus purs thrillers révèlera finalement un beau coup dans le derrière donné aux services de renseignements iranien, ainsi qu'aux "purgeurs" liés au régime mis en place par Khommeny. Très nerveux de la gachette et aimant les exécutions sommaires et les pendaisons dans les lieux publics. Là, ils ne verront rien venir! En 1980 le fictif Studio Six productions - subtile allusion aux 6 otages- et créé de toutes pièces pour l'opération, annonce fièrement un nouveau projet du film réunissant les ingrédients d'une super production de science-fiction, au programme: des navettes spatiales, des extra-terrestres, des scènes d'actions et d'aventures, le tout se déroulant sur une lointaine planète désertique. Présenté comme "une explosion cosmique", ce projet gigantesque ne verra vous vous en doutez jamais le jour, mais sera utilisé par Mendez aidé par son meilleur ami, le maquilleur ciné John Chambers. Ce dernier sait se montrer persuasif quant il affirme aux Iraniens allèchés par l'idée que ce "beau pays" sera mis en avant dans le projet, et que les professionnels du cinéma, effectuent toujours des repérages, et que leur présence ainsi qu'une équipe est donc nécèssaire... C'est donc à deux, avec "l'aval" d'un producteur resté au pays, incroyable Alan Arkin qu'ils élaborèrent un plan machiavélique, celui d'envoyer sur place, une équipe de "cinéastes" composée du même nombre que les otages....pour essayer de les ramener sains et saufs dans leurs bagages. Ces six hommes et femmes ont été recueillis par l'ambassadeur canadien Ken Taylor, lequel à mis sa vie en péril sa vie et celle de sa femme, pour aider ces américains. Il faut faire vite, car la tension est trop vive, et les putchistes très nerveux de la gachetteargo kirby.jpg

Vu comme ça, ce scénario paraît utopique, décalé et juste digne d'une série B, pourtant Ben Affleck y croit et en réalise une adaptation 30 ans plus tard avec "Argo", long mètrage qui s'inspire largement, de la véritable opération secrète de sauvetage des six américains retenus en Iran.argo c.jpg Affaire qui en son temps avait ébranlé le monde entier! L'assaut de l'amabassade a été un évènement cataclysmique géopolitique. Personne ne savait vraiment comment réagir à cette prise d'otages ainsi qu'au sort des six "invités" du Canada...Le problème de ces dernier était encore plus complexe car il était impossible de passer par la voie diplomatique habituelle pour négocier...Avec le plan de Mendez, ils avaient une petite chance de s'en sortir vivant...eux et l'ambassadeur ainsi que sa femme. C'est d'ailleurs la canada qui fournira aux 6 américains de faux passeports canadiens au nom de leurs personnages fictifs, membres d'une équipe de tournage, envoyés par la valise diplomatique . argo j.jpgGrâce à ses talents de faussaire, Mendez y apposa les bons visas iraniens et les dates indiquant que les six étaient rentrés dans le pays la veille. Cette opération très peu connue du grand public, s'inscrit dans un épisode délicat de l'histoire. Le public savait que six personnes avaient réussi à s'échapper grâce aux canadiens pendant quelques mois après le déclenchement de la crise, mais jusqu'au moment ou l'opération a été déclassifiée par le président Clinton en 1997, personne ne savait que la CIA avait orchestré le sauvetage grâce à une opération d'une rare audace. Car il faut savoir que même réussie, cette mission ne pouvait-être mise en avant pour ne pas envenimer les relations déjà fort tendues entre les deux pays. Imaginez une stratégie qu'aucun scénariste de studio américain n'aurait osé rêver, une réussite totale in finé, et devoir garder cela pour soi. Frustrant non??? Même s'il n'est pas rare d'associer Hollywood avec la Cia, - quoique l'espionnage se prête de toute évidence à un dispositif scènique- réussir ce plan là tenait de la gageure, et pourtant, il a été réussi au delà de tout espèrance...mais ce ne fut pas sans mal. argo l.jpgDans le film Ben qui reprend trait pour trait la trame, joue sur le suspense, car les enjeux sont considérables. Il a consulté le principal intéressé afin de coller au plus près du personnage . Il a essayé de comprendre le quotidien et les aspects concrèts de la vie d'un agent de la Cia à cette époque, et en cernant bien le personnage il apporte une certaine dramaturgie à sa mise en scène, qui ne se contente pas que d'action et de suspense, mais apporte une certaine dose d'humour lorsqu'il visite son copain, chef maquilleur de stars. J'en veux pour preuve, le parfait découpage du storyboard, qui pour ne pas lasser le spectateur, passe aisément d'un plan dramatique à un plan plus drôle dans les studios hollywoodien. argo D.jpgSur ce plan là, (sans jeu de mots) Ben Affleck démontre qu'il a l'étoffe d'un grand réalisateur, ce que j'avais déjà remarqué avec "The Town" son précédent opus. Argo est à la base une histoire extraordinaire, et cela c'est déjà la garantie d'avoir un film passionnant, mais avec sa façon de jouer des mouvements d'appareils, il donne à Argo une dimension de thriller haletant! ARGO un super bon film! A ses côtés John Goodman et Alan Arkin sont extras. Quant à ceux qui personn ifient les otages, ils sont comment dire "the Spiting images" des vrais. Et là encore, l'équipe qui entoure Affleck à fait du tout bon boulot; ils sont criants de ressemblance!

argo F.jpgBrèves : ARGO est le troisième long métrage réalisé par Ben Affleck, après GONE BABY GONE en 2007 et THE TOWN en 2010.
.

ARGO est produit par Ben Affleck, mais aussi par George Clooney et George Heslov, le réalisateur des CHÊVRES DU PENTAGONE.

argo p.jpgargo,téhéran,otages,exfiltrés,ben affleck,john goodman,alan arkin,bryan cranston,usa,vitor garber,cea duvall,kyle chandler,warner brosAvant le tournage, Ben Affleck a enfermé les acteurs qui incarnent les six otages américains à l'intérieur de la maison utilisée pour recréer la propriété de l'ambassadeur. Ils sont restés là une semaine, en costume et sans moyens de communication avec l'extérieur.

Ironie de l'histoire: une fois le «Studio Six» fermé, quelques semaines après l'opération «Argo», il reçut 26 scripts. «L'un deux venait de Steven Spielberg»

http://en.wikipedia.org/wiki/Canadian_Caper

 

 

20 février 2013

FOXFIRE DE LAURENT CANTET! Un très beau film!

foxfire2.jpgAlors qu'il avait remporté une Palme d'Or méritée pour "Entre les Murs" en 2008, Laurent Cantet remet le couvert avec une nouvelle étude d'une certaine jeunesse.  Mais si entre les deux longs-mètrages subsistent quelques points communs, le premier celui de réunir des adolescentes en mal de vivre, avec "FoxFire" son deuxième opus adapté du roman de Joyece Carol Oates.....Cantet s'éloigne de la trame écolière pour analyser la vie urbaine des années 1950 et le mal de vivre des ados de l'époque!  Et pour bien marquer Sa différence, le réalisateur a tourné son film au Canada en anglais, avec quelques jeunes filles complètement inconnues mais qui nous la jouent à la perfection...

 

foxfire1.jpg

 

Dans ce film franco-canadien, le décors est bien planté, les tenues et bagnoles sont d'époque,  la musqique que l'on imagine sortie d'un bon vieux Teppaz n'est pas loin, et la révolte façon  "fureur de vivre" des élèves plutôt proche de la réalité de l'époque. Cependant, Foxfire ne se limite pas à nous montrer les écarts et coups de gueules de certain(e)s ados mal dans leurs peaux. Qui à cause d'un père alcoolique, qui parce qu'elle a été abandonnée par ses parents. Le film dépeint très bien la vie dans une petite cité où tout le monde se connaît...avec tous ses travers qui amènent souvent des difficultés de cohabitation. Cependant,  là, ne se trouvent pas les seules raisons de cette colère interne qui gronde chez certaines gamines arborant encore des chaussettes blanches dans leurs ballerines..même si ça c'était bien d'époque. cela ne veut pas dire pour autant qu'elles sont imatures....Tour à tour chahutées par les profs, railliées par les mecs, opprimées par certains, voir "agressées" sexuellement par de vieux commerçants ...quelques unes sous la conduite de Legs vont former un clan, sorte de Société secrète qui s'agrandira au fur et à mesure que les exploits de ces demoiselles iront crescendo...D'abord timides, tags et manifestations devants les magasins, peintures sur les voitures, pour passer aux corrections musclées la nuit tombée....les "raids" seront de plus en plus calculés et permettront au groupe, via l'argent rentrant facilement, de s'offir une petite maison à retaper en pleine campagne. Dans son roman, et ici je fais une petite paranthèse, Oates fait le récit des exploits du gang via la plume d'une des leurs, et jamais, ni dans le livre, ni dans l'adaptation cinématographique, on ne peut savoir s'il s'agit de réalité ou de fiction....car le film se ressent comme un semi documentaire, les comédiennes (toutes amateurs) étant plus vraies que nature. J'ai même eu l'impression de suivre le réalisme d'une télé-réalité, si vous voyez ce que je veux dire.......On découvre  via le récit de Maddy...la mise en place d'une implacable vengeance qui atteindra son point culminant, là où on ne l'attendait pas. Entre les deux, quelques couacs qui mèneront Legs en maison de redressement, suivis de sa libération et un esprit de vengeance plus surnois...mais également des dissensions au sein de la communauté, car seules deux filles ont un emploi réels, les autres doivent se débrouiller via petites arnaques et autres menus crimes, pour remplir la caisse commune. Ajoutez-y des jalousies, rivalités , méfiance et soupçons......le groupe va se fissurer jusqu'à l'erreur fatale...

Foxfire est la deuxième adaptation du roman de Oates. Le premier film  réalisé par Annette Heywood-Carter en 1996 voyait Angelina Jolie dans le rôle de Legs

.

foxfire5.jpg


Une mention spéciale à la toute jeune Raven Adamson (Legs)...parfaite dans le rôle de l'écorchée vive, parfois encline à jeter du mou, d'autres fois, intolérante sur sa manière de mener ses troupes. Bref, un rôle inquiètant qu'elle manie comme une pro! Les autres sont Kati Coseni, Madeleine Bisson, Claire Mazerolles,

 

foxfire2.jpg

foxfire6.jpg

foxfire8.jpg

Conclusion: Un film à voir, même si d'énormes blockbusters sont à l'affiche...Foxfire: Confessions d'un gang de filles n'est pas loin de l'univers de Ken Loach et de Faulkner...c'est tout dire.

Ma cote SourireSourireSourireSourire

 

foxfire.jpg

Actresses Rachael Nyhuus, Madeleine Bisson, Katie Coseni, Alexandria Ferguson, Laurent Cantet,Claire Mazerolle, Raven Adamson, Lindsay Rolland-Mills, Ali Liebert and Paige Moyles attend the "Foxfire: Confessions Of A Girl Gang" Premiere during the 2012 Toronto International Film Festival at the Ryerson Theatre on September 10, 2012 in Toronto, Canada. (Photo by Jag Gundu/Getty Images) source www.Prweb.com

 Foxfire. Un film Haut et Court, produit par Memento

13 février 2013

Le fin d'un Tabu au Nova de Bruxelles!!!!!!

rubon1724-88525.jpgLa fin d'un "Tabu" au Nova...


Alors que le film portugais "Tabu" (Prix du meilleur film au festival de Gand en 2012) continue de cartonner sur les écrans belges, la rétrospective consacrée par le Cinéma Nova à son réalisateur Miguel Gomes bat son plein et touche doucement à sa fin...

Entamée le 10 janvier dernier en présence de Miguel Gomes, la rétrospective organisée en parallèle à la sortie de "Tabu" par le Cinéma Nova connaît un beau succès public. D'ici au 24 février, il reste une occasion de découvrir chacun des films réalisés par le cinéaste portugais avant "Tabu" :

- Ses 6 courts métrages (1999-2006), inédits en Belgique, seront projetés une dernière fois le vendredi 15 février à 19h30.

- Son premier long métrage "La gueule que tu mérites" (2004), aura sa dernière diffusion le samedi 16 février à 21h30. Dans ce film traitant de la crise de la trentaine, "Gomes parvient à donner un corps inédit et troublant à cette phase de crise en en faisant un terrain d’inventions, d’histoires, d’apparitions et de disparitions, de trésors et de secrets" ("Les Inrockuptibles").

- Son second long métrage "Ce cher mois d'août" (2008), clôturera en beauté cette rétrospective le 23 février à 21h30. "Ce cher mois d'août" est "une œuvre incandescente et bucolique, moderne et romantique, où le génie improvisateur de John Coltrane semble avoir donné rendez-vous à la fantaisie de la bande dessinée "Le Génie des alpages", de F’murr. En gros comme en détail, rien d’aussi stimulant ne s’est fait connaître au cinéma depuis Jacques Rozier" ("Le Monde"). La projection de ce film très musical sera suivie par un bal avec le groupe Bailecito (dont l'orchestre et les danseurs proposeront mambo, tango, milonga, merengue, cumbia, valse, calypso, etc.).

"Tabu", quant à lui, reste à l'affiche du Cinéma Nova jusqu'au 24 février. Le Nova est la seule salle en Belgique à présenter cet hommage au cinéma muet dans son format original de réalisation, c'est-à-dire en pellicule 35mm. A ne pas manquer !

un clic sur : Tabu

Le programme est en ligne.

Pour plus d'amples informations: media@nova-cinema.org

Information destinée au public:
Cinéma Nova, 3 rue d'Arenberg, 1000 Bruxelles
Site web (programme, horaires, ….) : www.nova-cinema.org
E-mail: nova@nova-cinema.org



 

 
 

 

12 février 2013

Beatiful Creatures, le film-évènement!!!!!

 

header_belgafilm
 
visuel_belgafilms
Release List Release List   Persmap Persmap  
 

 

SUBLIMES CREATURES,
LE PHENOMENE DEBARQUE EN BELGIQUE

 

Twilight Chapitre 4 : Révélation 2ème partie a battu tous les records, la saga est terminée,

que les fans se rassurent l'adaptation du roman 16 LUNES arrive sur les écrans belges.

Basé sur le 1er de la série de cinq livres de Kami Garcia et Margaret Stohl, « Sublimes Creatures »
alias « 16 Lunes » est sorti en librairie traduit en français le 13 janvier 2010 et sortira au
cinéma ce 27 février.

Les livres se sont vendus à 1.500.000 d'exemplaires à travers le monde, une édition
spéciale du Tome 1 aux couleurs du film sortira le 13 février en librairie.

A voir le nombre de blogs et de pages facebook dédiés à cette nouvelle histoire, les fans sont
déjà accro:
 "Point positif, le narrateur est un garçon, l'écriture s'en ressent beaucoup, pas de "chichi",
 pas de questions existentielles, les choses se passent rapidement et notre héros agit et pour
ne rien gâcher, l'acteur qui joue Ethan est craquant"
"Je suis impatiente de voir le film, je viens de dévorer les 4 tomes de la saga"


4 raisons à cela :
1. Un casting prestigieux: Le casting de "Beautiful Creatures" dispose de deux oscarisés :
Jeremy Irons et Emma Thompson,une actrice nominée à plusieurs reprises  Viola Davis (The Help)
 une candidate au Golden Globe : Emmy Rossum.
2. Des adolescents bien réels: ils ne sont pas centenaires et éternels, Lena et Ethan 

 ont 16 ans, vont à l'école, tombent amoureux, se sentent différents... de vrais ados avec un passé
lointain commun.
3. Thèmes importants: le film parle des dangers du sectarisme et des préjugés, ainsi que de
l'étroitesse d'esprit
et la conformité, tout en plaidant pour la recherche de la connaissance et l'amour inconditionnel.
4. Le décor: Sublimes Creatures est un film inspiré du style gothique, tourné au nord de Charleston
dansla ville fictive de Gatlin.
Comme Poudlard et le District 12, Gatlin est un élément clé de l'histoire de Lena et d'Ethan.
Une ville à la campagne où tout se sait et où les habitants ne tolèrent pas la différence.

* © www.moviefone.com
 
   
Découvrez la page facebook officielle