009 chronique

  • Happy Sweden Involuntary sous la loupe!


    HappySweden_DefWeb
    Oui mais, pas la Suède de Ikea, où avec un simple tournevis tout est facile à monter, une fois l'objet emporté. Non, le film de Ruben Östlund décrit sous la fome de petites scènes façon courts-métrages, la société suédoise autrement que ne le fait la célèbre marque qui avec un mode d'emploi simple et concis permet à tous de réaliser avec fierté un bel environnement de vie. Il dépeint...
    la "folie humaine" dans sa riche diversité, assénée avec un marteau, un vrai coup de poing sur la table.  Avec un casting d'inconnus et d'amateurs, il flirte avec le comique et l'audacieux , où les personnages, des adoslescents et des adultes qui lorsqu'ils sont confrontés à des dilemmes, n'arrivent plus à être eux-mêmes, et perdent leur libre-arbitre sous l'influence d'un groupe majoritaire.

    happy swedeninvolon,tary twoHS4hs One


     

     Mini-synopsis C’est bientôt l’été en Suède, où les petits dérapages semblent se multiplier. Leffe par exemple, aime jouer l’imbécile pour ses amis et faire des blagues salaces, surtout quand il a bu. A l’école, une maîtresse est trop zélée: elle trouve que ses collègues ont besoin d’un peu d’instruction.

    Et puis il y a ces deux adolescentes qui aiment faire des photos sexy et faire la fête; mais un soir, l’une d’elles est retrouvée ivre morte par un inconnu dans un parc. Un regard drôle sur les leçons à apprendre ou à donner et les limites à ne pas franchir.Avec Maria Lundqvist, Leif Edlund, Olle Lejas et Vera Vitali.

    Sources dossiers persos BFd distribution.