11 septembre

  • Uwe Boll et Postal.

     Uwe Boll Bruxelles Photo Micheline Claesphoto Micheline Claes
    Le très controversé réalisateur Uwe Boll était une des "Guest-stars" du dernier Festival du Film fantastique du Nord de l'Amérique, qui s'est tenu en juillet dernier. A cette occasion, invité à se prononcer sur certaines critiques dithyrambiques à propos de son dernier film  "Postal", Boll dans le style auquel il a habitué les cinéphiles, n'y est pas allé de main morte. Sans essayer de justifier sa vision de l'amérique profonde et du gouvernement Bush, il a au contraire bien appuyé sa démarche, sans oublier au passage de faire référence à Bruxelles, où lors de son passage au Festival du Film fantastique qui s'était tenu dans les magnifiques installations de Tours et Taxis en avril dernier, la bande-annonce officielle avait été très bien accueillie, malgré une ré-écriture hard de chez Hard. (gore, violence, viols etc etc)  
    Pour sa 13ème réalisation, Boll propose un film outrageusement et politiquement incorrect, sorte de montagne russe, sur un scénario désordonné. "Postal" délivre en effet, exactement le message qu'il faut pour déranger les âmes pensantes et les puritains américains: humour caustique où les situations sont décrites dans un anachronisme complèt.  Un vrai cocktail Molotov! Cependant, si toutefois les images décrites plus haut peuvent encore "passer" d'autres au contraire  resteront au travers de la gorge de certains cinéphiles, surtout des américains, et feront de Boll, le réalisateur le plus haï d'Hollywood. En effet, on ne s'attaque pas même d'une manière ironique, aux évènements tragiques du 9/11.postal 2postal 1bl

      

     

    Synopsis:.  Uncle Dave (Foley dans The Kids in the Hall et Newsradio)et son organisation,  n'ont qu'un seul but, "déboulonner" Osama Bin Laden et ses talibans, qui fort bizarrement ont leurs quartiers généraux derrière une boutique locale. Les deux factions visent le même but, arraisonner un chargement.  Plus loin, Postal Dude passe une très mauvaise journée, il vient de découvrir son obèse de femme, occupée avec le proprio, et cela met le feu aux poudres. Bon, je vous l'accorde, tout cela fait tiré par les cheveux, mais c'est du Boll pur jus, et ce dernier ne se prive pas pour faire une apparition caméo (très réussie du reste) et d'entrenir la frénésie en incorporant même des prises de vues et des dialogues ratés... 

    Première bande-annonce vue sur YouTube

    http://youtube.com/watch?v=3KvR0Wkbs6k
     

    Ci-dessous, le lien vers sa mini conférence au festival, et le cocorico à Bruxelles, suivi de la bande-annonce officielle (plus ou moins expurgée il me semble)

    http://www.fantasiafestival.com/2007/en/news/release.php?id=61

    4871
    Et enfin, voici ce que je publiais il y a déjà quelques mois: la très controversée et non officielle bande-annonce avec cette scène qui rappelle des évènements tragiques. Contenu du clip: un paisible laveur de vivre, voit arriver avec effroi un énorme boeing, et sait qu'il n'a acune chance d'échapper au big bang quand l'avion percutera le gratte-ciel.   Clip de quelques secondes à peine...

      http://www.bollbashers.com/trailers/postal_clip.mov