28 days later

  • Robert Carlysle quitte le cinéma Anglais

    carlysle 2
    Robert Carlysle déçu du peu de succès rencontré auprès du public de son pays, a décidé de quitter l'Angleterre, et voir ailleur si l'herbe est plus verte!

    Après les mini flops de Summer et I Know you Now, le comédien a décider de partir s'installer aux Etats-Unis, où il tourne pour le moment des épisodes de Stargate:Universe, une série de science-fiction

     

    carlyleBrèves: Full Monty - 28 Days Later, Trainspotting, Carla's Song, Face, The Beach, 51th States, Dead Fish, 24 Redemtion.

  • Doomsday sous la loupe! (au BIFFF)

    Doomsday de Neil Marshall.

     

     

    Doomsday  est une version post-apocalyptique reformulée d'une manière simple, trop simple du genre...invraisemblances à la pelle, des longueurs narratives, et au final, rien de bien neuf après la 28 Weeks et 28 days, ou est-ce l'inverse? On ne s'y retrouve plus, avec tous ces longs-métrages sur des virus qui infectent des villes entières, et où à part le générique, le reste respire le réchauffé!.

    Doomsday SixJe ne lui prédit,  qu'un succès très mitigé, malgré une projection au BIFFF. Resident Evil a fait bien mieux dans le genre, et "The descent" était un très bon film également qui a engrengé pas moins de 57 millions de $, ce que je doute en ce qui concerne Doomsday. Malgré une campagne de presse et d'affichage assez exceptionnelle. Voir plus bas. On espère que, afin de sauver les meubles, le bouche-à-oreille fera office de déclencheur, sans cela, ce film sera à classer dans les fiascos de première classe. A moins qu'une sortie prématurée en DVd ne fasse remonter la cote...Avant que des pirates du nett ne s'en chargent....(Voir Bienvenue chez les Ch'Tis)

    Mini-synopsis:. Après qu'un virus ai décimé la population écossaise, les autorités prennent la décision de faire un block-off de l'Angleterre, avec un mur de plusieurs mètres de haut, renforcé de fer, jusqu'au sud de Newcastle...25 ans plus tard (tiens cela change de 28) alors qu'un nouveau virus menace Londres, ville surpeuplée, le Major Eden Sinclair est envoyé en mission par son boss (Hoskins) afin de retrouver la trace d' un vaccin tenu secret jusque là par les gouvernements successifs,  capable d'endiguer l'avançée du fléau. Arrivée sur place, elle sera confrontée avec une population réduite à la sauvagerie et au cannibalisme.  Dans les les scènes ou les protagonistes sont séparés en différentes castes, cela sent le réchauffé à plein nez, et elles sont d'une rare médiocrité,car déjà vues dans Mad Max...En un mot, elles sont dépassées et d'une rare médiocrité.  Sans parler des costumes et décors. Bref, le tout ressemble vraiment à une parodie du genre...A vrai dire Neil Marshall ne parvient jamais à remplir les vides de l'espace temps...les scènes d'actions sont plates, et les spectateurs n'ont que très peu de neuf à se mettre sous la dent. Enfin, j'en terminerai avec la bande-son, exagérémment lourde et assourdissante, même lorsqu'il y a des dialogues...Boules quiès, où êtes vous? Conclusion; le film qui démarre par un long prologue de 7 minutes supposé démontrer une conspiration, est au final,  assez lourd à digérer

     Il n'y a que les affiches qui sont très réussies....(avis perso)

    Doomsday oneDoomsday twodoomsday_ver5

     

     

    Bande-annonce réalisé par un spécialiste, et qui fait plein de comparaisons avec des films cultes. TheMoviePreview critic à la base de ce montage, nous explique clairement que Doomsday n'est qu'un copié/collé de entre-autres  Mad max, 12 Monkeys, I'm a legend, Underworld etc etc. Avec force détails et images correspondantes, on doit bien reconnaître qu'il a raison. De deux choses l'une, soit  le réalisateur a voulu rendre hommage à certains films cultes, soit il a voulu inscrire sa signature dans le style Zombie, mais il n'en a pas l'envergure. Après "The Descent...Quelle déception!

    vilain copieur BOuhhhh au coin!...

    Bande-annonce officielle.....
    .
    Questions à 5 balles:
    Pourquoi les survivants d'un terrible virus sont-ils toujours habillés de cuirs, de tenues tribales, et plein de tatoos? Pourquoi ressemblent-ils tous à des punks post-apocalyptique? Pourquoi leurs véhicules sont-ils toujours des engins traficottés avec des pièces issues de calandes grècques? Pourquoi les héroïnes sont-elles toujours affûblées de coiffures hydeuses et de langues colorées?
  • 28 Weeks Later.

    poster_28weekslater_328WL_01634_thumbNail28WL_01763_thumbNail28WL_02493_thumbNail28WL_02068_thumbNail

    28WL_01944_thumbNail28WL_01712_thumbNail28WL_00060_thumbNail

    Film de Danny Boyle (Trainspotting- Sunshine) avec Robert Carlysle (Trainspotting) Le film démarre 6 mois après qu'un virus de la rage ait atteint Londres. L'armée américaine appelée en renfort à néanmoins pu mettre de l'ordre et le monde médical, freiner, et ensuite bloquer l'avancée de la maladie...Ils s'apprêtent à repeupler la ville mise sous quarantaine, en autorisant les citoyens à revenir sur leurs terres.... . Cependant, au grand étonnement de tous, un nouveau virus de la rage apparaît, et ré-infecte la précédente épidémie, semant la panique au sein de la population.

    http://www.apple.com/trailers/fox_atomic/28weekslater/

    http://www.28weekslatermovie.co.uk/

     

    08. 28WL_01828
    Quatre ans après le fantastique succès international de 28 Days Later, l'équipe réalisateur/producteur/scénariste Danny Boyle, Andrew Mcdonald et Alex Garland ont senti l'intérêt du public tout entier acquis et prèt pour un sequel,  après le succès phénoménal du film aux Etats-Unis. Le seul problème, tant est qu'il y en aurait eu un, était de trouver La bonne histoire, celle qui apporterait la même force et la même profondeur que le précédent. Ensuite, l'équipe s'est attelée au casting, fallait-il reprendre les mêmes, et iraient-ils plus loin dans le futur? Pendant quelques semaines, l'équipe s'est posée la question de savoir s'il fallait qu'ils réalisent un sequel, ou un prequel?  Et finalement, ce n'est ni l'un ni l'autre, juste un semblant de suite avec une nouvelle mouture.

    .06. 28WL_02648
    28 Days later raconte l'histoire d'un virus qui se propage, après que des activistes des droits des animaux, se soient introduit dans le laboratoire de recherches. Transmisible par la plus petite goutte de sang, le virus transforme la personne atteinte dans un état de rage  meurtrière constant.  En 28 jours, le comté fut infesté, et les rares survivants obligés de se battre pour assurer un avenir. C'est ainsi que le scénariste en vint à l'idée très simple de créer une histoire basée sur ce qui devrait arriver à l'Angleterre, une fois le virus éradiqué, et la quarantaine levée. 
    Qu'ariverait-il si le Royaume Unis n'était plus peuplé que d'environ 500 personnes. Qui pourrait aider les survivants à refaire "surface, et permettre aux nombreux réfugiés d'outre mer à revenir vers leurs terres? "Toutes ces questions se révèlèrent très intéressantes, et furent le point de départ de 28 weeks later. L'équipe fit appel à Rowan Joffé, le scénariste de  Gas Attack et Last Resort, ensuite, ils se mirent en quète d'un bon réalisateur capable de suivre les traces de Boyle, tout en insuflant une nouvelle perspective au film. Sachant que la ville de Londres, tient une place importante dans le film, il fallait quelqu'un d'extérieur, qui lui donne un "look nouveau. "

    02. 28WL_02744
    Et justement, force est de reconnaître que à ce point de vue, le film est une réussite.  Londres, "immobilisée" pour les besoins du film, se révèle être la véritable "héroïne". Pour tourner dans une ville morte, je suppose que l'équipe à du batailler ferme, mais le résultat est à la hauteur. Moi qui connaît très bien la capitale anglaise, je dois dire que j'ai été bluffée. Lorsque les principaux protagonistes courent dans les rues ravagées, en tentant d'échapper à leurs poursuivants en empruntant des  galleries et lignes de métro, le vision d'une fin du monde n'est pas bien loin.  Un vrai décors apocalyptique s'ouvre devant les spectateurs, et le film éfface toutes les intérrogations que pouvaient avoir l'équipe avant le premier tour de manivelle. 28 Weeks later, est un super bon thriller, sans véritable temps  mort,  avec des supers effets spéciaux.  Robert Carlysle, connu pour The Full Monty et Trainspotting, démontre, une fois de plus, toute l'étendue de son talent.

  • Bande annonce de 28 Weeks later et The bourne Ultimatum.

    28Le sequel de "28 days later" de Danny Boyle, est là et sa bande-annonce aussi.
    Pour tout savoir, cliquez sur le tag Danny Boyle, soit sur celui de "28 weeks later",  avec Robert Carlysle... et savourez le trailer du dernier film de Juan Carlos Fescadillo (Intacto). Sortie septembre ?? Rien n'est encore certain..
    D'autre part, quand il y a sequel, cela sous-entend trilogie. En tout cas, c'est ce que je viens d'apprendre. Allons bon... Combien de jours plus tard. How meany weeks later will it be on the set?
    bourne-ultimatum-tsrJason Bourne aussi est bientôt de retour sur nos écrans. Alors pour vous, la bande-annonce toute fraîche de yahoo. D'après des connaisseurs, le troisième volet dépassera de loin les deux autres films de Mat Damon.
    lien/Link: http://cosmos.bcst.yahoo.com/up/player/popup/?rn=1095451&cl=2220314&src=ukyvideo