30 days of night

  • 30 Days of night sous la loupe!

     

     

     

     30 Days of Night sous la loupe!

    30Comment faire pour les arrêter quand le jour ne vient pas? Question que se posent  les habitants de la paisible ville de Barrow, au fin fond de l'Alaska. Comme tous les ans, à pareille époque, le soleil se couche pour une longue nuit de 30 jours. A la suite d'évènements étranges, Eben et Stella,  les deux sherifs locaux fraîchement séparés, mais désormais unis devant l'adversité, vont découvrir l'invraisembable vérité. Un gang de vampires avides de sang, a investi la vile pour l'éradiquer de tous les habitants restés sur place. Eben, Stella et un petit groupe vont tenter de survivre jusqu'à l'aube...30_02
    .Pendant des décennies, les vampires (photo) sont restés tapis dans l'ombre, forcés pour ne pas être brûlés par les rayons , de se cacher lorsque le soleil se lève à l'horizon. Avec 30 days of Night, les choses sont un peu différentes du canevas habituel, parce que l'action, adapté d'une mini-série en trois volûmes de Steve Niles et Ben templesmith, transpose les vampires dans une zône glaciale, où pendant 30 jours, ou plutôt 30 nuits, ceux qui ne sont pas partis pour le sud, devront les affronter dans des conditions climatiques extrêmes. En s'éloignant du style Gothique habituel, David Slate le réalisateur délivre un message d'une grande violence, offrant une autre vision des barbaries Zombiesques tout en ajoutant sa signature  au bas d'un genre nouveau. En effet, les Zombies affichent  un visage humain, et les maquilleurs n'ont que très peu utilisé des prothèses et combinaisons en acrylique, afin de les rendre très réels. Ces Zombies là, font tout ce que des humaines feraient, et sont super vicieux.... Force est de reconnaître que l'effèt naturel y est. Néanmoins, une chose m'interpelle, pourquoi, alors que les comédiens sont sensés être dehors avec des températures lojn en dessous du zéro, ne voit-on pas de buée sortir de leurs bouches lorsqu'en gros plans ils dévisent entre eux? Alors que  dans ....quelques plans larges, où on les voit en silhouette courir d'un baraquement à l'autre c'est le cas.  Anachronisme flagrant, et c'est dommage pour la crédibilité, parce que en dehors de ces petites erreurs, le film est archi bien foutu, avec une galerie de portraits et de tronches, qu'on en vient à se demander si, malgré les belles porformance d'acteurs, ce ne sont pas des gens du cru. On ne peut pas en dire autant de Melissa George. Que vient-elle faire dans cette galère? Je l'ai trouvé très mauvaise, même si elle a déjà remporté des nombreux awards.....et j'aurais préféré Charlize Theron ou Sienna Miller, voir Lindsay Lohan à sa place. A épingler, Ben Foster, déjà énorme dans Alpha Dog, signe ici dans la peau de "l'étranger" une performance une nouvelle fois hallucinante...Il s'est même payé le luxe d'apprendre l'accent cajun, afin de rendre son personnage plus allumé encore que ne l'exigeait son rôle.  The Stranger est celui qui veut absolûment devenir vampire,  qui vit ses dernières heures d'humain, et qui se réjouit de devenir quelqu'un d'autre. Si ses scènes se passaient dans le monde de Bram Stocker.....il serait Renfield!

    Avec Josh Hartnett (Black Dahlia- Resurecting the Champ) Melissa George (Turista-The Amityville Horror-Derailled) Danny Huston (Zombie) The Number 23- Children of Men-Marie Antoinette) Ben Foster (Alpha Dog)


    http://www.30daysofnight.com/