aaron eckherd

  • The Black dahlia ...once more

     
     
    La composition du Jury de la  63ème Mostra qui se déroulera Au Lido de Venise est connue. Sous la présidence de Catherine Deneuve, l'américain Cameron Crowe, réalisateur "D'Almost famous", du Coréen Park.Chen-Wook
     
    De l'Italien Michel Placido
    acteur dans "Le Caïman" et également réalisateur "Romanzo criminale" le producteur portugais Paula Branco, l'Espagnol Bigas Luna, réalisateur du très sulfureux "Jambon,Jambon" (Penelope Cruz-Javier Bardem) et la comédienne Russe Chulpa Khamatova vue dans Goodbye Lenine.
     
    C'est le très attendu

    Black Dahlia  de Brian De Palma qui ouvrira le festival.

    "Black Dahlia " en compétition pour le LION D'OR, avec Hilary Swank en femme fatale ,Scarlet Johansson et Mia Kirshner (Exotica)  en flashs-back seulement, dans le rôle d'Elisabeth, est l'adaptation du roman de James Elroy (L.A. Confidential) publié en 1967 et basé sur l'histoire vraie du meurtre de la jeune actrice prometteuse Elisabeth Short, dont le corps atrocement mutilé (coupé en deux, vidé de ses entrailles, et la bouche entaillée d'une oreille à l'autre -glourps!)) fut retrouvé en janvier 1947 dans le sud de Los Angeles. Son meurtrier n'a jamais été retrouvé. Ce meurtre reste une énigme plus de 59 ans après la découverte du corps de Beth Short comme elle se surnommait elle-même. Jolie, mais d'un standard "à part", son style vestimentaire et son maquillage Gothic avant la lettre,en firent une femme très spéciale pour son époque. Aujourd'hui elle est devenue une légende. Il n'est pas rare de croiser des touristes à l'intersection de la 39ème et de Norton à Los Angeles,

    là où fut trouvé son cadavre. Et il est tout aussi commun, de rencontrer des "freaks" pleins de tatouages Black Dahlia, voir des pseudo-Gothic Artists se réclamant de Beth Short. Brrr. Depuis près de 60 ans, plusieurs écrivains se sont penchés avec intérêt sur cet abominable crime. Certains étayent les faits avec moults détails, comme Steve Hodel (site à visiter) qui n'hésite pas à incriminer son propre père, Georg Hodel..contemporain de la Maffia et divers grands réalisateurs dont, certains auraient été les amants de Beth, et grand ami Mann Ray dont dit-il, son père se serait inspiré ..pour "découper" sa victime. D'autres comme John Gilmore et James Elroy dont le livre est brutal mais crédible, ont fait de meurtre, une intrigue, qui mystifie, et dégoute Los Angeles depuis plus d'un demi-siècle. On y lit, que suite à une anomalie génitale, Elisabeth Short, ne pouvait avoir des relations normales, d'où une réputation de "fille facile", qu'elle avait des tendances bi et aurait eu (conditionnel de rigueur, car elle n'est plus là pour affirmer le contraire) des relations avec Marilyn Monroe. Qu'elle chassait les beaux militaires, et quelle avait des goûts sexuels bizarres, d'où la mutilation extrême de son corps...excision de l'utérus.(Glourps). Jamais, à part  Jack l'Eventreur, un meurtre n'aura suscité autant de passions. Plusieurs sites Webs sont entièrement dédiés au crime (google vous en fournira des tas). Y compris celui d'une femme qui avec plein de  détails croustillants, parvient à convaincre ses lecteurs que l'auteur pourrait-être  propre père. Bref. Nous n'en avons pas encore fini avec cette énigme, le film de Brian de Palma est là pour nous le rappeler, et il est quasi certain que ce long-métrage donnera lieu à une autre nouvelle vague de littératures sur le sujet.

    Désolée d'avoir été si  longue, mais avec mon envie de faire une bonne chronique sur la sortie de "The Black Dahlia", prévue en septembre ou octobre pochain et non en mai comme sur l'affiche française péimée, j'ai surfé sur un site et puis sur un autre, j'ai suivi des liens, des repères et, et emportée par la curiosité, je n'en suis sortie que 3 heures plus tard, complètement soufflée par mes découvertes. Le cas Elisabeth Short suscite un engouement mondial inouï, des sites internet à n'en plus finir, des forums, plein de bouquins, et mêmes des visites touristiques, ..C'est tellement incroyable que finalement moi aussi cela m'interpelle, à tel point que je vais acheter quelques livres et continuer à surfer pour en savoir plus. Quant à vous, amis bloggeurs,  avant de cliquer sur Beth.Short, The Black Dahlia et assimilés......prenez la peine de vous asseoir, sur certains sites, les photos montrées ne sont pas à mettre sous  tous les yeux!

    ETONNANT!!!!

    Comme c'est étrange. je suis occupée à fignoler cet article quand me tombe dessus, une autre dépèche...qui m'annonce la présence de Sophia Loren, invitée d'honneur au festival de Venise sous rubrique....

    Mais là où cela devient vraiment spécial, c'est lorsque sous mes yeux étonnés, apparaît le film qui plus de 50 ans auparavant avait permis à La Loren de décrocher la Coupe Volpi de la meilleure actrice ..."L'Orchidée Noire" Y pas à dire, mais il y a parfois de ces coïncidences....Une orchidée d'une part, un Dahlia de l'autre...et les deux noirs svp