actualite cine

  • 7 ans et....3 millions de visiteurs..

                                                                  

     

     Hellow tous et toutes.

    dyn003_original_93_80_gif_2553649_d3a5b9d9f18420036efb7e69111ad635

    Le cinéma est depuis mon enfance, une véritable passion, voir une obsession. Quand j'étais gosse, ma grand'mère, chez qui je passais toutes mes vacances, grandes ou petites, m'enmenait dans l'unique petite salle de cinéma à l'arrière d'une brasserie sise sur la place communale de Diegem (Brabant).... En ces temps là, il y avait les chaises coiffeurs qui trônaient à côté du zinc, et derrière celui-ci, à côté des pompes à biere....une ouverture menant à la petite épicerie attenante et appartenant au même propriétaire... .... La campagne quoi! Et... la salle en question n'ouvrait que le dimanche, pour une seule séance à 14h.. Fallait avoir été très sage pour obtenir le précieux sésame qui donnait droit aux aventures des Comedy Capers, Harold Lloyd, Laurel et Hardy, et parfois des westerns. Ben oui, en ce temps là, les cinémas de quartier, comme celui niché au fin fond de cette commune qui sentait bon le foin, avant son urbanisation, n'avaient pas encore les reins assez solides pour proposer les films que l'on pouvait voir en ville..et puis..  avec le bus vicinal qui allait par monts et par vaux, c'était toute une expédition..la ville semblait si lointaine. Aujourd'hui cette salle et toutes les autres a fait place à des grandes surfaces,  des sites industriels, et si on veut aujourd'hui aller au cinoche, faut se rendre en ville et croiser toute une faune qui prend possession des 20 salles froides et impersonnelles que comptent les grands mastodontes dédiés au 7eme art. Tu parles d'un gai...surtout au son de tous ceux qui grignotent du popcorn . Lorsque je repense à "ma" petite salle dans l'arrière boutique...... le claquement du siège en bois, bruit si particulier, reconnaissable entre tous, un peu comme celui des briquets Dupont (pub gratuite)   les bonbons-caramels-eskimaus-chocolat criés par l'ouvreuse, tout me revient en mémoire.  Si j'avais été sage, ma grand'mère me gratifiait de 2 sous pour un frisko. Oui , oui.c'était chouette.

    dyn003_original_103_80_gif_2543688_f9fff9477de8adb03e2d0edc3389ff69A cette même époque, la télévision belge n'offrait quant à celle, que deux chaînes nationales, Rtb et Brt...et encore les programmes ne commencaient que vers 20h., du très figé avec des images cahotantes. Fallait faire avec, et la radio souvent branchée sur Europe1 ou Rtl complètaient la monotonie du paysage. Donc, le cinéma dans mes yeux d'enfant, représentait le monde extérieur, et la forme la plus "vraie" et la plus belle pour plonger dans le rêve.  Autrement mieux que tous les bouquins qu'on m'obligeait à lire et dans lesquels sans images, je n'aimais pas m'aventurer.

    x1pk64-9H0OKxSNQYK4oZs_dxL0Z7d9OK4z-rjkUYrn_PtAIYXhOww06KuTkAq4bUXIweHPCRKdyxgFIGTkgrgZPPXFhyBbZsPJg-LhYqa3yyzZzhmXPhUYCFyex_mVxqx05iv091sUc5LG7nyVQuelques années plus tard, je devais avoir 10/12 ans, ma tante du côté de mon papa, caissière au cinéma Victory, rue Neuve, juste en face du Métropole,  me faisait régulièrement passer entre les mailles du contrôleur (chut il y a prescription), et j'assistais les yeux ébahis aux échanges de John Wayne avec les indiens. Ce cinéma avait la particularité de, en dehors d'être un superbe exemple d'Art Déco,  proposer de nombreux westerns, genre à la mode à la fin des années cinquante, sous la forme de "Grindhouse" pour reprendre un terme fort à la mode ces temps çi.  Deux films pour le prix d'un, et en guise d'intermède, Stan Laurel et Oliver Hardy faisaient eux aussi, quoique déjà largement sur le retour, les beaux jours de ce cinéma. Je me rappelle aussi des "réclames". Qu'est-ce-qu'elles étaient marrantes...présentées par le petit Groom tout de rouge vêtu qui commencait par ces mots "publicité VanDamme KH" et faisant rouler des grands yeux écarquillés... Petite différence avec les cinéma de patelin, ici on avait droit à des bons fauteils bien moëlleux. A cette époque, j'étais émue par le sourire de la vedette, et j'imaginais l'histoire qui se cachait derrière les traits des nombreuses stars à l'affiche en ces temps là.
    decoration
    Bogart, Bacall, Mitchum, Turner, Martine Carol, Dietrich, Von Stroheim, Gloria Swanson, Tyrone Power, M. Monroe, Garbo, James Steward, Cary Grant, James Dean, E.G. Robinson, Hayworth, Susan Haywart, Joan Crawford, Bette Davies, Lana Turner, Henry Fonda, se retrouvaient l'espace d'une quinzaine à l'affiche des nombreuses salles bruxelloises. A l'époque la capitale en recencait plus d'une centaine...Rien qu'à la rue Neuve au centre ville, il y en avait une dizaine..Quant aux comédies musicales, les pas de danse d' Ann Miller, Fred Astaire , Nicholas Brothers Gene Kelly, Donald O'Connor, Cyd Charisse, Ginger Rogers, Judy Garland et Mickey Rooney, n'avaient plus aucun secrets pour moi.... Le cinéma d'alors avait tout pour capter une émotion, un instant de vérité sans tous les artifices utilisés aujourd'hui. Bien sûr, certains longs-métrages présentaient de grosses lacunes...et les "trucages" étaient bidouillés, mais qu'importe, le rêve  était bien présent..... j' eu la chance de pouvoir les vivre toute éveillée, une expérience qui a marqué ma vie. Et souvent la nostalgie m'emporte. john wayne,lairel et hardy,comedy capers,humphrey bogart  lauren bacall,marilyn monroe,actualite,actualite cinema,cine,cinema,moteur on tourne,movie,news,info,info cine,silence on tourne,actualite cine,photo,photosQu'elles étaient belles les salles des années 50 et 60, véritables chefs-d'oeuvres, des joyaux d'Art-Nouveau...Des murs africains pour certaines, art-déco made in the roaring thirtees pour d'autres, mais toutes avaient une âme, même lorsqu'elles étaient vides..et malgré le grand rideau rouge encore fermé . Ces salles étaient chaleureuses et accueillantes...surtout lorsque le  sourire des aimables "ouvreuses" lampe de poche à la main, nous guidaient vers nos sièges, après avoir déchiré une partie du ticket....A l'époque, pas d'horaire, le va et vient était permanent, comme les séances. Et pas de frisko, ni de popcorn et autres sodas....avant l'entracte. D'ailleurs entre les bâtons de glace avec ou sans chocolat, les 6 minis pralines chocolatées et glacées, et les petits paquets de bonbons, le choix était restreint, mais nous nous en contentions...Une fois les réclames passées, on n'entendait plus, contrairement à aujourd'hui, le moindre crunch crunch. En ces temps là Madame, les spectateurs se respectaient....

    dyn006_original_115_200_gif_2543688_33cfedf8db6996f79b1857c451755363[1]Je ne pouvais pas trouver de moment plus propice, maintenant que j'approche des trois millions de visiteurs, pour vous faire partager ces quelques moments d'intense émotion et, profite de l'occasion pour dire merci à tous ceux qui depuis le début continuent à me suivre , et ce malgré l'apport des réseaux sociaux qui petit à petit ont bouffé les blogs...Le mien vivote encore, mais même pour 10 visiteurs, je continuerai à l'alimenter chaque jour....BOn c'est moins drôle qu'au début, mais cela me permet de rester active dans le circuit..   A défaut de faire partager ma passion sur une grande échelle aujourd'hui, j'espère que mes avis tranchés et mes chroniques continueront à donner envie ou pas d'aller voir certains films...Mais je forme le voeux qu'il restera toujours quelque chose de MichCiné, quand j'aurai fermé boutique dans quelques années. D'ici là.... j'espère rester une bonne petite banque de données.

    mixedfeed

     

     

    mix2

     Mise au point Importante......

     

    dyn001_original_282_162_pjpeg_2563256_1d890f5458fe22c41aae39a942afa092Maintenant, je vais vite passer à un petit détail, mais important pour moi. Je sais qu'il y a des fautes d'orthographe par çi par là. Mes faiblesses, je ne les ai jamais cachées...je ne suis pas une encyclopédie vivante, et je ne fais pas partie des meilleures plumes du royaume, mais je reste pleine de tendresse, non pas pour les cancres, mais pour tous ceux qui comme moi, faute de n''avoir pu terminer de grandes études, n'en continuent pas moins de fureter partout, sur les sites internet, et dans les bibliothèques communales, pour continuer à se cultiver.. Pour tous ceux, et j'en fais partie, qui se bagarrent amoureusement avec les mots, qui craignent d'avoir commis 3/4 erreurs dans un article...mais qui pris par leur passion, sont un peu dissipés et distraits....  Je pourrais, à défaut d'avoir une syntaxe irréprochable, poster un texte au moins vide de fautes, suffit lors d'une hésitation; soit consulter le dico pôsé sur mon bureau, soit utiliser un correcteur dans le traitement de texte. Et bien non! Je laisse à dessein quelques couacs pour prouver aux esprits à la critique facile, que mes textes ne sont pas de vulgaires copiés/collés. Et s'il m'arrive de le faire, c'est d'après des communiqués de presse professionnels, et par manque de temps.....je gère ce blog toute seule... mais comme je suis une boulimique du travail, et tellement passionnée dans ce que je fais, il m'arrive de confondre vitesse et  précipitation. La seule vertu qui m'importe, c'est de présenter des articles biens faits, mais surtout récoupés..afin de ne pas être à côté de la plaque.....même si quelques "coquilles" orthographiques subsistent.

    Merci pour votre fidélité!

    Michciné (67)

     

  • Capote façon Toby Jones. Hallucinant!

    D'où l'importance d'être le premier......

    Oui, je sais, ce film n'est pas réçent, mais j'avais envie comme ça de regarder dans le rétroviseur de mes anciennes publications, pour ressortir cette chronique à propos du biopic sur le génial Truman Capote.. 

    infamous_1

     

    ETCN238-17

     

     


    Les destins de "Capote" et "Infamous" ont démontré sur un sujet similaire, qu'être le premier sur la marché est très  important pour ne pas dire vital. Le premier fut un énorme succès, et atteignit son point culminant avec l'Oscar décroché par Philip Symour Hofman. "Infamous" sorti un an plus tard,  en dépit de très très bonnes critiques, et une perf' hallucinante de Toby Jones (Painted-Veil) et la présence de Sandra Bullock, Daniel Craig (un des accusés homo), Sigourney Weaver, Isabella Rosselini, Jef Daniels...fut à peine remarqué.

    ETCN200-20

     

    Sauf pour moi. J'ai vu les deux, et pour être franche, j'ai été complètement sous le charme de Capote, et de son "double" Toby Jones, absolûment ahurissant (et sans maquillage) . Ce n'est pas Capote revu et revisité, c'est Truman Capote himself, plein écran, plein la g....Toby Jones (Painted Veil) est physiquement le portrait de l'écrivain, à tel point qu'on peut se deamnder si ce n'est  Capote himself??. Dans les années 50, nul autre que ce écrivain, intellectuel  mondain à l'esprit acéré, ne pouvait mieux représenter le "glitteri-glittera-glamour" des soirées mondaines. Lorsque lors d'un des ces dîners "gossips", où des grandes stars croiseront son chemin, et entre deux danses avec Marilyn Monroe, il découvre un article du New.York Times, sur  l'assassinat de 3 personnes au sein d'une famille de fermiers aisés...ce sera la fin  de la "party" pour Capote.. ETCN033-32Celui-ci va complètement plonger dans le fait-divers. Mais au delà de l'histoire qui accouchera du plus grand succès littéraire de Capote: In Cold Blood-De Sang-Froid" l'écrivain va entraîner tous ses prestigieux partenaires, dans une obsessionnelle, émouvante, mais surtout étonnante quête de la vérité en s'installant sur place  pendant des semaines.... Qestionnera les habitants, participant aux réunions amicales, et nouera même une relation "fièvreuse" (+) mais sincère, avec l'un des deux meurtriers (Daniel Craig), dont les confessions seront les éléments clé pour la rédaction du de son chef-d'oeuvre. Du tout grand Toby Jones!!!  

    Capote il est là devant vous, et vous n'êtes même pas choqué par ses manières efféminées, ses tenues extravagantes style Liberace, ni par son timbre de voix, qu'un ami de Capote définissait comme "des choux de Bruxelles qui pourraient parler".....infamous1608415559

     

     

    Aucune caricature dans l'interprétation, j'ai adoré le film, j'ai adoré Toby Jones, j'aime désormais Truman Capote.

    http://wip.warnerbros.com/infamous/

     

    http://youtu.be/0rwQCP8qIas et...

    Une interview de Capote et Graucho Marx pour pouvoir comparer les intonations de Toby Jones..http://youtu.be/3M5opTy7tco

     

     

     

  • Quand deux affiches...

     

    Encore une fois, les publicistes ne se sont pas foulés.

    regardez le mimétisme entre ces deux posters, et vous comprendrez ce que je veux dire. Assez troubant non?

    renard et l'enfant15064_thumb

    Un autre exemple?

    004_poster_sm2006_good_german_poster_domestic

     

  • Golden Door....Un film à voir ou à revoir

     

     

    images contact

    Golden door, Est une fable moderne qui racontre l'histoire de cet homme qui abandonne tout pour émigrer vers cette nouvelle terre, dont il reçoit régulièrement des images (truquées) Propagande qui arrive d'Amérique, pour encourager les paysans à quitter leurs fermes arides pour une terre d'abondance assurée. En Italie, on voit d'un bon oeil ces départs massifs. Ils soulagent le pays d'hommes réclamant le droit de propriété et, qui ne supportent plus d'avoir faim. Les premières grandes compagnies maritimes se constituent, les passeports sont délivrés à la préfecture...et c'est un bon revenu pour le gouvernement. Le temps qui acompagne cette métamorphose, c'est le temps suspendu au dessus de la traversée dres océans. Quatre épouvantables semaines, entassés tels des marchandises dans des dortoirs improvisés, en dessous du niveau de la mer, sans fenêtres, sans hygiène, ces émigrants siciliens se voient débarqués sur l'île des larmes, où ils sont immédiatement inspectés par les services de la Marine américaine. Elis Island, île de la quarantaine, première étape où les citoyens venus d'ailleurs rencontraient pour la première fois les gardiens du nouveau monde qui, examineront cas par cas,millimètre par millimètre, les corps et les esprits des futurs citoyens et c'est alors que de nombreuses familles devront se résoudre à se séparer pour toujours, car tous ne peuvent pas voir le privilège de franchir les portes de ce paradis. On y procédait à la détection d'handicaps...cécité, surdité, et ceux qui démontraient qu'ils étaient en parfaite condition physique, étaient soumis ensuite à des tests d'intélligence, car les gardiens du nouveau  monde, étaient convaincus que les défauts d'intélligence se transmettaient comme la couleurs des yeux et des cheveux.....les autres refoulés. Malgré le côté intimiste de certaines scènes dans les cales du bateau, et le côté suffocant de ces scènes, ce film c'est le choc de la grâce. Un peu confus au départ, Golden Door s'élance dès l'ancre levé,  pour nous offrir de superbe images d'une grande beauté, à la fois saissisantes et pénétrantes. Sans oublier que tout au long du film, les relations humaines entre les différentes couches de la société sont pleines d'émotion contenues.  Et puis que dire, de ces plans- où seul par des regards échangés, les héros, des rêves plein les yeux, parviennent à faire passer leurs émotions.
    Grand prix au festival de Venise 2006.

    Film d'Emanuele Crialese, déjà récompensé au Festival de Cannes en 2002 pour "Respiro" Superbe prestation pour Charlotte Gainsbourg.
    5 Etoiles sans hésitations... A voir!!!

    GoldenDoor_04

    www.goldendoor-lefilm.com


     

  • Quand nos stars "d'avant" étaient des héros!

     
     
     hollywood,hollywood canteen,infos cine,lee marvin,marine us,medailles,charles durning,john russell,actu cinema,tyrone power,decoration,heros,actu,actu cine,actualite cine,actualite cinema,cine,cinema,news,info,insolite,movies,photo,photos,guerre,service militaire,blog,blog de mich,james stewart,clark gable,audie murphy,alec guiness,donald pleasance

     Il m'a paru intéressant, en ces années où les stars sillonnent le monde pour défendre des causes humanitaires ( qui leurs servent aussi de belles promotions, n'en déplaise)  de mentionner ce que firent les Gable, Fonda, Stewart...et autres vedettes des années glorieuses d'Hollywood... ..surtout Audie Murphy, le plus décoré de tous, de republier un article posté ici il y a 4 ans déjà.......Mais aussi parce que d'année en années, les derniers "poilus" seront appelés à disparaître....Pourtant, nous leur devont tant. Et je n'oublie pas d'ajouter que, en dehors de ces stars qui ont été se battre sur le terrain et dans les airs, d'autres Bette Davis en tête ont créé le Fameux Hollywood Canteen, où pendant la guerre, les permissionnaires sont accueillis par les vedettes de l'écran  .

    Cette chronique pour vous parler des vraies  stars/ Le constraste est flagrant entre ces illustres comédiens des années de gloire du Hollywood, avec les pseudos-vedettes du Hollywood bling-bling d'aujourd'hui, qui militent contre les Etats-Unis. (traduction libre)
     
    WHAT HAPPENED TO THE WW II MOVIE STARS

    Hope you find this as informative and interesting as I did.

    In contrast to the ideals, opinions and feelings of today's "Hollywonk," the real actors of yester-year loved the United States.  They had both class and integrity.
    With the advent of World War II many of our actors went to fight rather than stand and rant against this country we all love.
    Au contraire des people, starlettes et autres stars du grand écran, les vrais acteurs de hier et d'avant-hier, avaient de la classe et de l'intégrité. Ils aimaient leur pays par dessus tout, et lorsque le deuxième conflit mondial éclatât, il n'hésitèrent pas à payer de leur personne, pour défendre le pays qu'ils chérissaient.

    They gave up their wealth, position and fame to become service men & women, many as simple "enlisted men".
    Ils mirent leurs avoirs, leurs renommées, et leurs position sociales sur le côté, pour devenir de simples "conscrits", avec pour certains d'entre-eux des grades élévés, à la fin du conflit.


    So remember; while the "Entertainers of 2005-2006" have been in all of the news media lately I would like to remind the people of what the entertainers of 1943 were doing, (61 years ago). Alors, ayons une pensée émue, et laissons de côté, les paillettes, le bling-bling des vedettes d'aujourd'hui, pour tous ceux qui dès 1943, et ce pendant plus de deux ans, ont vraiment rendu service à la nation...

    Most of these brave men have since passed on.

    "Real Hollywood Heros" 
     
    alec2
    Alec Guinness
    (Star Wars) operated a British Royal Navy landing craft on D-Day. 

     doohanJames Doohan ("Scotty" on Star Trek) landed in Normandy with the U. S. Army on D-Day. 

    pleaseanceDonald Pleasance (The Great Escape) really was an R. A. F. pilot who was shot down, held prisoner and tortured by the Germans. Il fut torturé par les allemands.

    DavidsmilingFRONTPAGE 
    David Niven was a Sandhurst graduate and Lt. Colonel of the British Commandos in Normandy. 

     

     
     

     


    1874_photo_fiche_stewart_jamesJames Stewart Entered the Army Air Force as a private and worked his way to the rank of Colonel.  During World War II, Stewart served as a bomber pilot, his service record crediting him with leading more than 20 missions over Germany, andtaking part in hundreds of air strikes during his tour of duty. Stewart earned the Air Medal, the Distinguished Flying Cross, France's Croix de Guerre, and 7 Battle Stars during World War II.  In peace time, Stewart continued to be an active member of the Air Force as a reservist, reaching the rank of Brigadier General before retiring in the late 1950s. (En temps de paix, Stewart fut encore un membre actif en tant que réserviste de la Air force, et se retira en 1950 avec le grade de Brigadier Général)

    gable1 
    Clark Gable (Mega-Movie Star when war broke out)
    Although he was beyond the draft age at the time the U.S. entered WW II, Clark Gable enlisted as a private in the AAF on Aug. 12, 1942 at Los Angeles. (alors qu'il avait largement dépassé l'âge d'être enrôlé, il s'engageât comme privé)
    He attended the Officers' CandidateSchool at
    Miami Beach, Fla. and graduated as a second lieutenant on Oct. 28, 1942.
    He then attended aerial gunnery school and in Feb. 1943 he was assigned to the 351st Bomb Group at Polebrook where flew operational missions over Europe in B-17s.
    Capt. Gable returned to the U.S. in Oct. 1943 and was relieved from active duty as a major on Jun. 12, 1944 at his own request, since he was over-age for combat. Devenu Major, c'est à se demande, qu'il fut relevé de ses obligations militaires. Il estimait avoir atteint la limite
    d'âge pour aller au combat. 


    georgec__scott_1George C. Scott (Nuts-Patton )was a decorated U. S. Marine.

     

     



      
     

     

    eddie-albert-2-medEddie Albert (Green Acres TV) was awarded a Bronze Star for his heroic action  as a U. S. Naval officer aiding Marines at the horrific battle on the island of Tarawa in the Pacific Nov. 1943.

     

     



    marvin 
    Lee Marvin (The Dirty Dozen) was a U.S. Marine on Saipan during the Marianas campaign when he was
    wounded earning the Purple Heart.
     
    russel

     

    John Russell: In 1942, he enlisted in the Marine Corps where he received a battlefield commission and was wounded and highly decorated for valor at Guadalcanal



    ryanindexpic0Robert Ryan was a U. S. Marine who served with the O. S. S. in Yugoslavia.  


    tyrone 3Tyrone Power (an established movie star when Pearl Harbor was bombed) joined the
    U.S. Marines, was a pilot flying supplies into, and wounded Marines out of, Iwo Jima and Okinawa. 

      
    murphyEt le plus médaillé de tous. L'un des plus grands héros de la deuxième guerre mondiale.
    Audie Murphy, little 5'5" tall 110 pound guy from Texas who played cowboy parts:
    Most Decorated serviceman of WWII and earned: Medal of Honor, Distinguished Service Cross, 2 Silver Star Medals, Legion of Merit, 2 Bronze Star Medals with "V", 2 Purple Hearts, U.S. Army Outstanding Civilian Service Medal, Good Conduct Medal, 2 Distinguished Unit Emblems, American Campaign Medal, European-African-Middle Eastern Campaign Medal with One Silver Star, Four Bronze Service Stars (representing nine campaigns) and one Bronze Arrowhead (representing assault landing at Sicily and Southern France) World War II Victory Medal Army of Occupation Medal with Germany Clasp, Armed Forces Reserve Medal, Combat Infantry Badge, Marksman Badge with Rifle Bar, Expert Badge with Bayonet Bar, French Fourragere in Colors of the Croix de Guerre, French Legion of Honor, Grade of Chevalier, French Croix de Guerre With Silver Star, French Croix de Guerre with Palm, Medal of Liberated France, Belgian Croix de Guerre 1940 Palm.

    Pour tout savoir sur le soldat le plus décoré de l'histoire, y compris des médailles françaises et belges...un clic sur!

    http://www.audiemurphy.com/


    Il est curieux de constater que la plupart des acteurs repris ici ont par après, incarné des héros ou anti-héros de guerre au grand écran.

     
     

  • Grindhouse.. Ce soir Boulevard du Crépuscule...A voir!!!!!!

     

    grind_house_bnr

     

     Quentin Tarantino/Robert Rodriguez  ce soir le premier "Death Proof" sur Plug Rtl à 20h30. Sortis à quelques jours d'interval dans nos régions, ces deux films sont inclassables....Les deux compères de talent se sont lancés dans une fructueuse collaboration afin de réaliser chacun un film intitulé ‘Grindhouse’. Le thriller ‘Planet Terror, et "Death Proof" titre original du film qui passe ce soir..

    Score_300x250

    Contrairement aux Etats-Unis où Grindhouse est sorti en un seul format, , la plupart des pays européens ont proposé la sortie comme un ‘double long métrage’. Par ces films, les réalisateurs visent à souligner le culte ‘grindhouse’.  Ces grindhouses étaient des cinémas des années septante et quatre-vingts qui montraient des films lowbudget en double programme. Les spectateurs achetaient un billet pour deux films entre lesquels étaient projetées des bandes-annonces. Etant donné que ce phénomène grindhouse est peu connu en Europe, les producteurs américains ont choisi de séparer les deux films chez nous. Les faux trailers, réalisés entre autres par Eli Roth et Rob Zombie, seront naturellement conservés.

    Dans ‘Grindhouse: Death Proof’, Kurt Russel joue un cascadeur psychopathe qui tue de jolies femmes avec sa voiture. Il est entouré notamment de Rosario Dawson, Vanessa Ferlito, Jordan Ladd, Rose McGowan et Sydney Poitier.(Bobby) Le film est réalisé par Quentin Tarantino, remarqué entre autres par Reservoir Dogs (1992), Pulp Fiction (1994) et Kill Bill (2003, 2004).

     

    ‘Grindhouse: Planet Terror’ raconte l'histoire de quelques personnes qui doivent faire face à des zombies dans leur petit village. Le cast réunit Rose McGowan, Freddy Rodriguez, Josh Brolin, Marley Shelton, Naveen Andrews, Bruce Willis (Die Hard IV) et bien d'autres. Le film est réalisé par Robert Rodriguez, dont on se souvient de Desperado (1995),  From Dusk Till Dawn (1996) et Sin City (2005). Malgré tous ses défauts au-delà de simples pastiches, fausses rayures sur la pellicule, sauts d'images dues aux collures, couleurs endomagées, émulsions passées, images décalées entres deux séquences, Death Proof m'a plu. Quoique incompris aux Etats-Unis, public qui est désormais trop habitué aux films à gros effets et aux visuels décoiffants, "Death proof" est à mon sens, un film qui ose revisiter un genre qui a quand même marqué son époque, et rien que pour cette raison, cette volonté de vouloir se démarquer, aurait du valoir plus de reconnaissance à Tarantino. L'autre raison à ma satisfaction, c'est que pendant près de 2 h, j'ai replongé dans les années soixantes, avec tous les ingrédients qui vont avec, et parce que DP-DF-07157R1Tarantino cela reste Tarantino, un réalisateur unique, visionnaire, qui insufle toujours du "sang" neuf et des idées novatrices dans tous ces films. Il n'en a réalisé que 5, mais tous sont devenus cultes. Quid de Death proof?

    Pour tout savoir et visionner plein de bandes-annonces, un clic sur:

    http://movies.yahoo.com/feature/grindhouse.html

     

    Plus d'info sur le site :  http://www.grindhousemovie.net

    http://www.dailymotion.com/video/xucom_vo-grindhouse-bande-annonce

    original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

     




    Pays : USA

  • Disney entertainment. actuellement au cinéma!

     

    Disney, Cinema & Home entertainment news : Newsletter

    Frankenweenie release

    Epic Mickey release

    Wreck it Ralph release

       
  • The Rolling Stones et Richard Branson clap 3ème!!

    richard branson,mick jagger,keithe richards,the rolling stnes,france,musique,actualité ciné,cinéma,usa,united states,exile on main street,stephen kijack,bozarts,bruxelles,belgique,virgin,virgin records,uk,documentaire

    The Rolling Stones et Richard Branson vont une nouvelle fois mettre leurs talents en commun...Les Rolling Stones ont jusqu'àprésent enregistré 3 albums pour la marque Virgin détenue par Richard Branson...mais cela date déjà des années 1980...un bail!  Aujourd'hui, j'apprends que Virgin a acquis les droits de livre de Robert Greenfield (2008) "Exile on Main Street: A Season in Hell with the Rolling Stones"  Selon Branson qui va mettre en chantier un film sur le sujet, son long-mètrage sera un drame et non un documentaire...

    richard branson,mick jagger,keithe richards,the rolling stnes,france,musique,actualité ciné,cinéma,usa,united states,exile on main street,stephen kijack,bozarts,bruxelles,belgique,virgin,virgin records,uk,documentaire

    Tout comme le bouquin, il se focalisera sur la relation des deux têtes pensantes, Mick Jagger et Keith Richards, alors que le groupe enregistre leur désormais album culte "Exile on Main Street dans le sud de la France pendant l'été 1971. Brandon et Phil Murphy vont s'atteler au scnéario, tandis que City Entertainent s'occupera de la production...Cependant, j'ai également appris qu'un autre film sur les Pierres qui roulent serait en post-prod. A savoir un documentaire sur le 50ème anniversaire de la création du fameux band....dont la sortie est prévue en septembre prochain...Une bonne nouvelle que tout ça...Après le très bon "Shine a Light" de Martin Scorsese, voici les Pierre qui roulent façon Branson. cela risque d'être chaud!

    POURTANT.....en écrivant cet article, il me revient que...l'année dernière j'avais déjà commis un billet sur le sujet et même que le film a été projeté aux Bozarts de Bruxelles en juin 2010...et réalisé par un certain Stephen Kijak...

    le lien pour découvrir la vidéo qui agrémentait mon billet:

     

  • The Weinstein company présents The Artist and 5 amazing movies.

     

      The Weinstein films here to see...Just a click after watching The Artist, and you'll discover Meryl Streep and others.
     
    Copyright The Wrap, Inc. 2008-2010
     
  • Edward Furlong tourne.

    furlong.jpgLe jeune gamin qui avait fortement impressionné dans "Terminator2" a bien changé...Bouffi et surtout très marqué pour son âge, le comédien était presque retombé dans l'ombre, si ce n'est une apparition dans "Stoïc"....film qui fut projeté au festival du Film Fantastique de Bruxelles en sa présence il y a deux ans...Cependant, au vu de la bande-annonce  de "Below Zero" , je ne pense pas qu'il va refaire surface aussitôt!

    Behind Zero, Edward Furlong, Terminator 2, actualité, actualité ciné,a mciné, cinéma, Usa, United States,Behind Zero, Edward Furlong, Terminator 2, actualité, actualité ciné,a mciné, cinéma, Usa, United States,Behind Zero, Edward Furlong, Terminator 2, actualité, actualité ciné,a mciné, cinéma, Usa, United States,

    Réalisé par Justin Thomas Ostensen, avec Edward Furlong (T2, Night of the Demons, The Crow: Wicked Prayer) Michael Berryman (The Hills Have Eyes, The Lords of Salem) et Kristin Booth (The Kennedys). 

    Synopsis
    'Jack the Hack', un écrivain à succès dont l'inspiration fait actuelement défaut, se retrouve avec la hantise de la page blanche....Afin de pimenter sa vie et de retrouver la joie d'écrire, il décide de s'isoler dans un congélateur de viande avec seulement de la nourriture végétarenne, et son inspiration comme "compagne"...Mais tout se ne passera pas comme prévu! Paraît que c'est inspiré de faits réels? Ah bon!

  • RUNDSKOP NOMINE AUX OSCARS Yes!

    oscars,rundskop,bullhead,mathias schoenarts,belgique,actualité,actualité ciné,ciné,cinémaOuf, je pousse vraiment un soupir de soulagement....Le ket avec son vélo n'est pas dans la liste....Et avec le choix de Rundskop (Bullhead) nominé dans la catégorie, Meilleur film en langue étrangère, je constate que les Yankees ne sont pas encore sous le charme....(oups) des Dardenne Boys... et ce n'est que justice....C'est vrai quand même, à part un prix de consolation à Cannes, décerné plus par sympathie que pour la qualité du film.....qu'à engrangé le film des Dardenne? Rien, niks, nada!!!!! Alors que Rundskop collectionne les prix et trophées, en tant que film, et pour le fabuleux acteur Mathias Schoenaerts, en l'occurence 25 exactement!!!! En Corée en France, à Montréal, à Berlin, sans oublier le Prix Fripeci à Palm Springs, et le Prix du meilleur nouveau Réalisateur à Michael Roskam décerné par Variety....Où il est le gamin??? Loin derrière!

     Tous les nominés....Wim Wenders "Pina", Agnieszka Holland "In Darkness", Ole Christian Madsen ("Superclasico") et Asghar Farhadi  multi-lauréat pour "A Separation".  Footnote de Joseph Cedar (Israel) "Omar m'a tué" de Roshdi Zem (Maroc) "Warriors of the rainbow" de Wei Te-Sheng (Taiwan)  et "Monsieur Lazhar" de Philippe Falardeau (Canada...

    Rundskop est un drame captivant sur l'innocence perdue et l'amitié, le crime et son châtiment, les désirs conflictuels et l'impossible réparation...Les rôles principaux sont interprètés par Mathias Schoonearts, Jeroen Perceval, Philippe Grand'Henry et Erico Salamone......Rundskop à reçu le soutien du Vlaams Audiovisueel Fonds et de la Communauté Française de Belgique de Bruxelliamages. Le film est distribué par Kinépolis sur 30 copies réparties en Flandres, Bruxelles et wallonie

    http://rundskop.be/

    oscars,rundskop,bullhead,mathias schoenarts,belgique,actualité,actualité ciné,ciné,cinémaMini-synopsis: Jacky est issu d'une importante famille d'agriculteurs et d'engraisseurs du sud du Limbourg. A 33 ans, il apparaît comme un être renfermé et imprévisible, parfois violent… Grâce à sa collaboration avec un vétérinaire corrompu, Jacky s’est forgé une belle place dans le milieu de la mafia des hormones. Alors qu’il est en passe de conclure un marché exclusif avec le plus puissant des trafiquants d'hormones de Flandre occidentale, un agent fédéral est assassiné. C’est le branle-bas de combat parmi les policiers. Les choses se compliquent pour Jacky et tandis que l’étau se resserre autour de lui, tout son passé, et ses lourds secrets, ressurgissent…

    oscars,rundskop,bullhead,mathias schoenarts,belgique,actualité,actualité ciné,ciné,cinéma

     

     

  • Mathias Schoenaerts un prix à Palm Springs.

    Matthias Schoenaerts Resimleri 2.jpgLe film de Michael R. Roskamp continue d'accumuler les prix de par le monde....Mathias Schoenaerts s'est vu décerner le Fipresci International Press Award for Best Actor dans "Rundskop" au 23ème festival de Palm Springs..Déjà quelques jours auparavant, le magasine Variety avait désigné Roskam comme l'un des dix meilleurs réalisateurs du moment..Pour rappel, et c'est là que je me sens interpellée par ce non-sens.....Rundskop a glâné près de 25 prix dans différents festival.....et ne figurait pas dans les nominés des Golden Globes ....alors quee Le Gamin au Vélo" y était..... Peut-on m'expliquer?? Heureusement, Rundkop est en bonne compagnie dans les nominés  catégorie Meilleur Film en langue étrangère aux Oscars....

    Le casting de "A Separation" de Asghar Farhady, -- Leila Hatami, Sareh Bayat et Sarina Farhadi , s'est vu décerner le  FIPRESCI Award for Best Actress.  Quant à la comédie en langue française  "Starbuck"  elle a gagné The Audience Award for Best Narrative Feature".

    .   

  • Les Infidèles. Nouveaux Posters et +sieurs teasers!

    infidèles.png

    Deuxième poster du film réalisé par 7 "directors" différents!

    infidèles 2.jpg

    infidèles.jpg

    Jean Dujardin, France, Gilles Lellouche, Guillaume Canet, comédie, France, actualité, actualité ciné, cinéma, Alexandra Lamy, Geraldine Nakache, Sandrine Kiberlain, Manu Payet, Isabelle Nanty, actualité cinéma,

  • Bérénice Béjo et Ben Kingsley honorés.

     capri hol.jpgSir Ben Kingsley, qui a déjà un Oscar, deux Golden Globes, deux BAFTA Awards et le London Film Critics Award pour sa performance dans le film 1982 "Gandhi", vient d'enricher sa "collection" de trophées avec le Prestigieux Prix Legend Award 2011 au Capri Hollywood Festival. Cet évènement international avait déjà couronné quelques grosses pointures, à savoir Claude Lelouch, Samuel L. Jackson,Helen Mirren, Vanessa Redgrave, Baz Luhrman, Dennis Hopper. Cette 16ème Bérénice Béjo à quant à elle reçu le prix de la Meilleure actrice pour son rôle pétillant dans The Artist, film pour lequel Michael Hazavanicius, s'est vu remettre le Prix du Film de l'année. Par ailleurs, pour une fois, Jean Dujardin a du laisser sa place à Michael Fassbinder, majestueux dans "Shame" et Meilleur acteur 2011!

    peppy.jpgCette 16ème édition du Capri Holllywood Festival a également courônné, le castingde  " My Week With Marilyn" de Simon Curtis, lequel composé de Kenneth Branagh, Michèlle Williams, Eddie Redmayne, Judi Dench et Dominic Cooper, s'est vu remettre un prix d'ensemble, Lee Daniels est reparti avec le Prix Humanitaire pour son magifique "Precious"...et enfin, Emanueel Crialese a reçu  le Capri Peace Award...

    www.caprihollywood.com

  • Lindsay Lohan Playboy la photo "fuite"

    lindsay_.jpgLindsa Lohan, la sulfureuse starlette condamnée à de nombreuses heures de travaux d'interêt général à la morgue de Los Angeles, se tient à carreau...Son incarcération en cas de "mauvase conduite" voir d'absence ne tient qu'à un fil...Et puisqu'elle est encore toujours en course pour jouer dans le biopic sur les Gotti, la demoiselle joue profl bas.....Même sur la couv" du numéro de janvier de Playboy. Pas de nu intégral, mais pas de quoi fouetter un chat non plus. Je vous laisse juge....A sa place, moi non plus je n'aurais pas refusé l'offre. un cite un chiffre avec quelques zéros...

    La suite de l'article ici  The Insider

    Le tag Lindsay Lohan ou la catégorie (colonne de droite) vous amène sur les photos (10) intérieures du numéro de Playboy, dont la sortie était prévue en février, mais qui pourrait sortir assez rapidement selon le site TMZ..

  • Un Oscar à Oprah Winfrey

    ow.jpgOprah Winfrey (57)  la célèbre présentatrice américaine s'est vu décerner un Oscar d'Honneur lors du Troisième "Governor's  Awards" qui s'est tenu ce lundi à Hollwyood.  Très active dans l'aide sociale, elle s'est vu remettre ce prestigieux trophée pour son travail caritatif,  qui a permis à des milliers d'étudiants d'avoir accès à l'enseignement supérieur, grâce à des bourses d'études financées par Oprah.. l'une des femmes les plus riches des Etats-Unis. Sa fortune étant estimée à 2,4 milliards de $...

    Personnellement, je n'ai jamais oublié son rôle dans Color People....aux côtés de Whoopi Goldberg!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Oprah_Winfrey

     

     

  • METROPOLIS Superbe exposition à Paris dans quelques semaines..

    13495.jpgA l'occasion de la (re)sortie en France du film Metropolis de Fritz Lang le visionnaire, ..Une exposition a ouvert ses portes il y a quelques jours...........Une collection unique au monde, qui restera accessible jusqu'au 25 janvier 2012...

    L’exposition Metropolis permet de découvrir le film à travers son scénario, du prologue dans la cité moderniste à la scène finale dans la cathédrale. Les six grandes séquences du film (La Cité des Fils ; La Ville Ouvrière ; La Ville Haute ; Le Laboratoire Rotwang ; Les Catacombes ; La Cathédrale) servent de parcours et sont illustrées par des projections et des pièces uniques : dessins originaux des décorateurs, robot de la « femme-machine », costumes, appareils, photos de plateau…

    La  chance de posséder, grâce à Lotte H. Eisner, sa première conservatrice, une collection unique au monde : plus de 800 photographies de plateau originales de Metropolis, des dessins originaux des décorateurs Erich Kettelhut et Otto Hunte, le robot reconstitué par Walter Schulze-Mittendorff… L’exposition présente également des dessins jusqu’ici inédits en France, ainsi que la spectaculaire série de têtes sculptées par Schulze-Mittendorff : La Mort et les sept péchés capitaux.

    Fritz Lang visionnaire

    Metropolis a été tourné entre 1925 et 1926 dans trois des plus grands studios de Neubabelsberg, dans la banlieue de Berlin. 311 jours et 60 nuits de tournage furent nécessaires pour terminer cette oeuvre spectaculaire. Outre les huit acteurs principaux, il fallut engager 750 acteurs pour les petits rôles et, dit-on, 25 000 figurants. 6 millions de marks furent dépensés durant le tournage, soit un dépassement de 5 millions sur le budget prévu. Ce qui caractérise Metropolis, c’est la grandeur technique de son exécution. Les images de l’usine, avec ses foules d’ouvriers marchant en cadence, les visions de la ville avec ses étages superposés, inspirées de New York que Lang a visité en 1924, les scènes du robot entouré de cercles de feu, sont fixées dans la mémoire collective. L’église souterraine de la nouvelle religion sociale, avec son enchevêtrement de croix et de jeux lumineux, le rythme des scènes de l’inondation, la fantasmagorie éblouissante de la naissance de l’androïde, restent de grands moments d’anthologie. C’est le dernier film expressionniste, le premier de la Nouvelle objectivité, et le triomphe des « Filmarchitekten » allemands. Épopée du travail tayloriste, de la technologie et des collectivités, réalisation des prophéties de l’Apocalypse par le machinisme et la corruption, c’est une oeuvre moderne, effrayante, prémonitoire à certains égards du futur cauchemar nazi. L’équipe réunie par Fritz Lang est exceptionnelle et marque, avec le Faust de Murnau et Napoléon de Gance, l’apogée progressive de « l’Art Muet ».

    actualite cine,actualmité cinéma,ciné,cinéma,paris france,metropolis,frits lang,néo réalisme,insolite,brigitte helm,ufa,berlin,film muet,queen,masterisé,enno patalsactualite cine,actualmité cinéma,ciné,cinéma,paris france,metropolis,frits lang,néo réalisme,insolite,brigitte helm,ufa,berlin,film muet,queen,masterisé,enno patalsCe qui intéressait initialement Lang, c’était l’affrontement entre la magie et l’occultisme – le domaine de Rotwang – et la modernité technique – incarnée par Fredersen, le maître de Metropolis. Lang n’a finalement pas pu approfondir cet aspect occulte, ce qui a fini par engendrer une sorte de rupture stylistique dans le film.

    C’est surtout visuellement, techniquement et au point de vue du spectaculaire que Metropolis s’affirme comme une oeuvre phare pour l’histoire du cinéma. Les nouveaux procédés de prise de vue avec miroirs permettent de composer des images en tompe-l’oeil avc des décors qui semblent gigantesques : c’est l’ancêtre de la projection frontale développée par Stanley Kubrick dans 2001, l’Odyssée de l’espace. On utilise également des procédés d’animation, la méthode des surimpressions, des caméras américaines, allemandes et françaises dernier cri… La plus récente technique cinématographique est appelée en renfort par Lang, afin de donner à Metropolis une grande modernité esthétique et technologique.

    Un chef-d’oeuvre à redécouvrir dans sa version d’origine


    Le film est présenté le 10 janvier 1927 à l’UFA Théâtre de Berlin dans sa version originelle (153 min). Si Metropolis rencontre un échec auprès du public et de nombreux critiques, il est défendu par l’avant-garde, Luis Buñuel et la presse intellectuelle française en tête. Une version courte est montrée en France par l’Alliance cinématographique européenne. Distribué aux Etats-Unis par la Paramount, le film est remonté et massacré dans ce pays par le romancier Channing Pollock, qui confiera son plus grand mépris pour l’oeuvre de Lang. Metropolis a subi le même sort que le Napoléon d’Abel Gance (1927), autre film fleuve plein de trouvailles visuelles et techniques, ou Les Rapaces d’Erich von Stroheim (1925) : oeuvres phares et monstrueuses, impitoyablement amputées par les producteurs et financiers de l’époque.

    Metropolis de Fritz Lang a été soigneusement restauré à plusieurs reprises durant les années 1980 et 1990 par Enno Patalas, grand spécialiste du cinéma allemand. Mais il manquait toujours des scènes importantes, disparues lors des remontages opérés à l’époque pour raccourcir le film. En 2008, un miracle se produit : une version du film dans son métrage d’origine est découverte au Museo del Cine de Buenos Aires. Quasiment tous les plans manquants de Metropolis subsistent désormais, et le film de Lang restauré par Martin Koerber a retrouvé presque tout son sens originel.

    http://www.cinematheque.fr/

    Laurent Mannoni

    actualite cine,actualmité cinéma,ciné,cinéma,paris france,metropolis,frits lang,néo réalisme,insolite,brigitte helm,ufa,berlin,film muet,queen,masterisé,enno patalsactualite cine,actualmité cinéma,ciné,cinéma,paris france,metropolis,frits lang,néo réalisme,insolite,brigitte helm,ufa,berlin,film muet,queen,masterisé,enno patals

     

  • The King's Speech en musical???

    New York 11- 2010 084.jpgLa compagnie Weinsteins envisage de porter Cinéma paradiso, Finding Neverland, Chocolat et ....the King's Speech sur les planches de Broadway!!! En ce qui concerne le dernier de la liste, la date de la première à New York, aurait (?) déjà été planifiée....en Automne 2012...mais sera proposé en grande avan-première en Angleterre dès l'été...Normal puisqu'il s'agit d'un des meilleurs films des dix dernières années, et qu'il décrit la vie de la Cour d'Angleterre...

     tout le dossiers King's Speech.....un clic sur :

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/the+king%27s+speech

  • Little Fockers Avant-première à New York

     Meet-The-Parents.jpg Le troisième volet de la sag Fockers est en place.

    Les Little Fockers sont là! Avec encore et toujours Robert DeNiro en beau-père gringeux, Ben Stiller et Dustin Hoffman entre autres...auxquels sont venus s'ajouter Jessica Alba, Blyth Daner  et Owen Wilson.

     

    Tapis-Rouge au Ziegfeld Theater de New-York ce 15 décembre.

     

    Fockers1.jpg

     

     

     

     Fockers2.jpgFockers3.jpgFockers8 Lisa Hoffman and hoffman.jpgFockers14.jpgFockers7.jpg

    Crédits Photos Image.Net pro. 

     

  • Cannes....Le palmarès!

    palmeLe palmarès complèt du Festival de Cannes 2009.

    Palme d'Or (Golden Palm): "The White Ribbon," de Michael Haneke (Austria)

    -Grand Prix: "A Prophet," de Jacques Audiard (France)

    -Prix du jury : "Fish Tank,"d' Andrea Arnold (Angleterre)et "Thirst," de Park Chan-wook (Corée du Sud )

    -Prix spécial : Alain Resnais

    -Meilleur réalisateur : Brillante Mendoza, "Kinatay" (Philippines)

    -Meilleur acteur : Christoph Waltz, "Inglourious Basterds" (Usa)

    Meilleure actrice : Charlotte Gainsbourg, "Antichrist" (Danemark)

    -Meilleur scénario : Feng Mei, "Spring Fever" (Chine)

    -Camera d'Or (première oeuvre): "Samson and Delilah," de Warwick Thornton (Australia)

    -Meilleur court-métrage: "Arena,"  Joao Salaviza (Portugal)

     

  • Robert Pattinson Dans Bel Ami de Maupassant

    robpatz à Cannes clap première

    (Robpatz à Cannes)
    Encore un film en costume d'époque . Après "Little Ashes" où il campe Salvador Dali et sa célèbre moustache, Pattinson qui est à Cannes pour assurer la promotion de "Remember Me" qu'il a été sollicité pour tourner dans "Bel Ami" l'oeuvre de Guy De Maupassant. Le tournage sous la direction de l'anglais Declan Donnellan, pour qui ce sera une première en tant que réalisateur, pourrait déjà débuter à Paris vers la fin de l'année. Malgré que le nom de l'actrice féminine ne soit pas  encore connu, la sortie est prévue cependant déjà prévue pour le 12 février 2010.  

    Bel Ami, relate l'ascension d'un personnage immoral, cynique et ambitieux dans le Paris des années 1980


  • Martin Luther King.....c'est fait pour Spielberg!

    Martin-Luther-King-1964-leaning-on-a-lecternLe réalisateur Spielberg va enfin concrétiser son rêve, et le mot est bien à propos. Parce que le personnage dont il va commencer le biopic n'est rien moins d'autre que le Pasteur Martin Luther King, à qui l'on doit la phase devenue culte "I had A dream" Marton Luther King, assassiné en 1968 à Memphis Tennessee,à 39 ans, était un ardent défenseur des droits civiques en faveur des citoyens Afro-Américains.  Dreamworks, la société de production de Spielberg, vient d'obtenir, après des années de bataille juridique, les droits sur les discours de King, ses livres, et tous les documents bloqués par des copyrights pendant toutes ses années..Ce film est le premier projet autorisé par la King's Estate, contrôlée par son fils Dexter. .

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Luther_King

     

  • Sean Penn dans This must be the Place...

    pennSean Penn  va se glisser dans la peau d'une ancienne et riche rock star, qui s'ennuie tellement qu'un beau jour il va se lancer à la poursuite du boureau de son père, un criminel nazi qui aurait trouvé refuge au Etats Unis.   "This Must Be the Place"  première en langue anglaise pour l'italien Paolo Sorrentino dont la dernière réalisation "Il Divo" a rencontré un très gros succès. Après Harvey Milk et Larry le Stooge, l'écclectique Sean Penn, que l'on a souvent vu fragile, marginal et instinctif, passe une fois de plus dans un autre régistre.
    Entretemps nous aurons très bientôt la chance de voir Penn dans Tree of Life et The Three Stooges. des frères Farrinelli avec Jim Carrey et Benicio delToro 

    .

  • Nicolas Cage premières images de l'Apprenti Sorcier


    nicolas-cage-abracadabraL'Apprenti Sorcier l'un des chefs-d'oeuvres des Studios Disney, va être "revisité"  avec Nicolas Cage dans la peau du sorcier. Les photos sont issues du site JustJared,  Mais je suis quand même sceptique. Cage s'est souvent planté ces dernières années, Même si Knowing caracole en tête du Box.office, ce n'est sûrement pas à cause du scénario et de sa performance, mais plus que probablement parce que le public toujours avide de sensations fortes et de mystères quant à l'avenir du monde, s'est rué en masse vers ce thriller, pour découvrir le sort réservé à notre belle planète et à New-York en particulier!

    Comme on peut le voir sur les photos prises dans le métro de New-York,  Cage arbore un look à la Hugh Jackman vu dans "Von Helsing"

    Hier encore, j'ai vu une interview de Cage sur une chaîne française. Première impression, il est toujours aussi mal coiffé, d'ailleurs sa coiffure, fait depuis de nombreuses années, l'objet de ricaneries. Alors pourquoi ne garderait-il pas le look arboré ici? Il est vachement bien comme ça non?


     

  • Les DVD, Hd-DVD de la semaine.

    Quelques beaux Dvd sont sortis cette semaine.

    bashirEn premier, le magnifique film d'animation "Waltz With Bashir" d'Arie Folman, mélangeant le documentaire à l'animation de maitresse façon, sur un sujet brûlant, celui des massacres de Sabra et Chatila. Des tas de bonus pour un film poignant. Des entretiens avec le réalisateur, quelques scènes coupées dont La Mort de Bashir, un making-of, des documents émouvants sur la tragédie libanaise, sans oublier quelques planches dessinées. Un must!


    rumbaDe Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy, que les puristes connaissent déjà grâce à leur première oeuvre "Iceberg"  Enseignants d'anglais et de gymnastique dans une école rurale, Fiona et Dom sont très amoureux et ont une passion commune pour la danse latine. Chaque week-end ils participent à des concours régionaux, leur maison est remplie de trophées. Un soir, sortis victorieux d'un énième tournoi, ils ont un accident en essayant d'éviter un grand moustachu planté au milieu de la route. Fiona perd une jambe et Dom la mémoire, ce qui va légèrement compliquer le quotidien..

    Un film drôle, déroutant, à mi-chemin entre Buster Keaton et Jacques tati, avec un zeste de Mime Marceau.  Côté bonus, c'est le carton plein de scènes coupées, un court-mètrage "Walk on the Wild Side" et un bétisier burlesque, ce qui je vous l'accorde est un pléonasme, mais comment définir autrement, ce film hilarant complètement déjanté? A acheter pour passer des moments surréalistes.

    Site officiel : http://www.rumba-film.com


    lesilencedelornabfrPour devenir propriétaire d'un snack avec son amoureux Sokol, Lorna, jeune femme albanaise vivant en Belgique, est devenue la complice de la machination de Fabio, un homme du milieu. Fabio lui a organisé un faux mariage avec Claudy pour qu'elle obtienne la nationalité belge et épouse ensuite un mafieux russe prêt à payer beaucoup pour devenir belge. Pour que ce deuxième mariage se fasse rapidement, Fabio a prévu de tuer Claudy. Lorna gardera-t-elle le silence? Un Double DVD avec Côté bonus, une interview des frères Dardenne sur la genèse du film, d'Arta Dobroshi, l'actrice principale, et le  "home-cinéma" des Frères dardenne, avec un reportage entre autre sur Seraing, une interview de J.P Limosin et une bande-annonce.


    pinocchioLe chef-d'oeuvre de Walt Disney, au même titre que Blanche Neige et les 7 Nains", est resté intact, malgré lévolution dans le domaine des films d'animations. Rigolo, drôle, le film est cependant resté 6 ans dans l'ombre (1940-46) avant d'être projeté dans les salles, peu après la fin de la deuxième guerre mondiale.  Et en ce qui concerne les bonus, les enfants et les grands "enfants" sont particulièrement gâtés: les coulisses de l'univers de Disney, de nombreuses planches de références utilisées par les fameux studios, afin d'initier les dessinateurs et concepteurs de l'époque. Mais aussi, quelques photos de plusieurs Gepetto de par l'Europe..et des reportages sur des collectionneurs des célèbres marionettes. Un must..



    837-a

    Agathe Villanova, féministe nouvellement engagée en politique, revient pour dix jours dans la maison de son enfance, dans le sud de la France, aider sa soeur Florence à ranger les affaires de leur mère, décédée il y a un an.
    Agathe n'aime pas cette région, elle en est partie dès qu'elle a pu. Les impératifs de la parité l'ont parachutée ici à l'occasion des prochaines échéances électorales. Dans cette maison vivent Florence, son mari, et ses enfants. Mais aussi Mimouna, femme de ménage que les Villanova ont ramenée avec eux d'Algérie, au moment de l'indépendance.
    Le fils de Mimouna, Karim, et son ami Michel Ronsard entreprennent de tourner un documentaire sur Agathe Villanova, dans le cadre d'une collection sur «les femmes qui ont réussi».
    On est au mois d'Août. Il fait gris, il pleut. Ce n'est pas normal. Mais rien ne va se passer normalement. Avec Jean-Pierre Bacri, Jamel Debbouze, Agnès Jaoui, Pascale Arbillot, Frédéric Pierrot. Bonus Making-of de 59 minutes et bande-annonce Dolby digital 5.1, format 16/9

    premier jourMarie-Jeanne et Robert Duval ont trois enfants: Albert, Raphaël et Fleur. Le portrait de leur famille s'esquisse sur une douzaine d'années, à travers cinq journées particulières.
    LE PREMIER JOUR DU RESTE DE TA VIE, ou cinq jours décisifs dans la vie d'une famille de cinq personnes, cinq jours plus importants que d'autres où plus rien ne sera jamais pareil le lendemain. Avec Jacques Gamblin, Zabou Breitman, Déborah François, Marc-André Grondin, Pio Marmaï
     



    836-a
    François est un jeune professeur de français d'une classe de 4ème dans un collège difficile.
    Il n'hésite pas à affronter Esmeralda, Souleimane, Khoumba et les autres dans de stimulantes joutes verbales, comme si la langue elle-même était un véritable enjeu.
    Mais l'apprentissage de la démocratie peut parfois comporter de vrais risques

    Avec François Bégaudeau, Nassim Amrabt, Laura Baquela, Franck Keïta, Wei Huang, Boubacar Touré...