12 janvier 2016

It's time for Ted. Kinépolis diffuse la prestigieuse soirée..

31.jpg«It’s time for TED»

Kinepolis diffusera en primeur la soirée d'ouverture  TED 2016 : Dream ‘Opening Night’ 

TED est la grand-messe annuelle de l'inspiration et de la créativité. Elle dure quatre jours et réunit les personnalités éminentes du monde de la technolo-gie (Technology), du divertissement (Entertain-ment) et du design (Design), qui y esquissent leur vision du futur. 

La petite réunion qui a débuté en 1984, est devenue une des conférences les plus spectaculaires et les plus renommées, qui associe de manière captivante orateurs et spectacles. Bill Gates, Elon Musk, Bill Clinton, Bono, David Rothkopf, Edward Snowden, Helen Fisher, Jim Holt et Al Gore, avec son film «Une vérité qui dérange», sont quelques-unes des personnalités qui se sont déjà exprimées lors des précédentes éditions.

Kinepolis est donc fier, à juste titre, de pouvoir diffuser dans ces salles cette soirée d'ouverture, qui se déroulera le 16 février.

Il est quasiment impossible d'assister à cet événement le 15 février à Vancouver (Canada) sans avoir reçu un prix Nobel, un prix Pullitzer ou un Oscar. Mais la soirée TED ne serait pas la même si elle ne permettait pas à tous ses fans - et avec plus de 670.000 visiteurs quotidiens sur son site Internet et environ 8.000.000 «J'aime» sur Facebook, ils sont très nombreux - de participer à cette soirée, qui expose des idées créatives, lors de présentations de maximum 18 minutes.   

Kinepolis réalisera le rêve des milliers de Belges passionnés par TED et diffusera la soirée d'ouverture de TED 2016 «Dream» sur grand écran.

07 octobre 2007

Noël pour tout le monde, L'entarteur a encore frappé!

L'entarteur à encore frappé!

Le fameux terroriste pâtissier, cinéaste, acteur et critique belge Noël Godin prépare un long métrage pour le cinéma, selon TV Mag, qui indique que le film sera présenté le 14 janvier 2008 au Théâtre du Rond-Point à Paris en présence de Benoît Poelvoorde, Edouard Baer et Lio.(qui fera partie de jury de la Nouvelle Star)

Le film utilisera notamment les images du récent attentat contre le rappeur français amorphe Doc Gynéco, perpétré à Waregem, le 10 juillet, sur le plateau du "Village départ" de France 3, en marge du Tour de France. Pourtant, il s’en est fallu de peu pour qu’elles ne soient pas exploitables, la police ayant failli confisquer les bandes. "La police voulait saisir notre matériel, mais notre caméraman a prétexté une envie de faire pipi pour récupérer la bande", a expliqué Noël Godin.

Parmi ses futures cibles, le plus agité des surréalistes subversifs contemporains a pointé en priorité les "porte-drapeaux du gouvernement Sarkozy, de Klarsfeld à Kouchner". Une récidive contre le président français Nicolas Sarkozy serait d'ailleurs également en préparation et établie comme objectif numéro un. Il semblerait que l’animateur de télévision Marc-Olivier Fogiel doive aussi rester sur ses gardes. Même en claironnant haut et fort les noms de ses prochaines cibles, l'entarteur arrive toujours à ses fins. Rappelez-vous Bill Gates, et surtout Bernard Henry-Levy entarté de nombreuses fois.
Sources 7/7

07 septembre 2006

Poelvoorde et Godin en "deuil"!

Auteur avec André Bonzel et Benoît Poelvoorde de la comédie culte "C'est arrivé près de chez vous", le cinéaste belge Remy Belvaux est décédé  (en mettant fin à ses jours...) ce 5 septembre, à l'âge de 40 ans.
Sale blague. On a appris ce mercredi le décès, survenu ce mardi 5 septembre, de Remy Belvaux, co-réalisateur (avec ses acolytes André Bonzel et Benoît Poelvoorde) du décapant "C'est arrivé près de chez vous" en 1992.

Né à Namur en 1966, frère de l'acteur et cinéaste Lucas Belvaux (La Raison du plus faible), Rémy Belvaux fait ses débuts dans l'animation avant de suivre des études de cinéma à l'Insas. C'est dans ce cadre qu'il rencontre deux joyeux lurons nommés André Bonzel et Benoît Poelvoorde. Tous trois réalisent en 1987 un court métrage loufoque intitulé "Pas de C4 pour Daniel Daniel" avant de se lancer dans l'aventure "C'est arrivé près de chez vous." Tourné en noir en blanc pour un budget dérisoire, ce bijou d'humour noir aux allures de faux reportage, dans lequel une équipe de télé suit les pas d'un serial killer bavard et attachant, fait sensation à la Semaine de la Critique à Cannes en 1992 et ne tarde pas à acquérir le statut d'oeuvre-culte. Face au trublion Benoît Poelvoorde, Remy Belvaux, avec son look d'ado attardé et son air hirsute, y joue lui-même le rôle de l'intervieweur du tueur.

Après ce retentissant coup d'essai, le cinéaste se consacre à la réalisation de films publicitaires, signant des spots remarqués pour SFR, Total ou Charal. Loin d'avoir perdu son sens de la provocation, il fut en 1999, aux côtés de son compatriote Noël Godin, l'un des quatre "entarteurs" de Bill Gates...