brooklyn

  • Jane Birkin and Charlotte Gainsbourg together in NYC!!!

    jane-birkin-theredlist.jpgKung-Fu Master

    Directed by Agnès Varda


    In 1986, Varda and the British actress and singer Jane Birkin (who has spent much of her life and career in France) began working together on the film Jane B. par Agnès V. (1988), an impressionistic portrait of a woman turning forty years old whose collage-like assemblage of scenes and skits was made from conversations between the two women. At one point during its realization, Birkin revealed a vision that she had had of romancing a young boy, inspiring Varda to make a stand-alone feature-length dramatization of it with her during a break in Jane B. par Agnès V.’s shooting. Birkin requested and was granted Varda’s young son Mathieu Demy to play her paramour; in exchange, Varda cast Birkin’s teenage daughter Charlotte Gainsbourg (who was then already an established screen performer), much younger daughter Lou Doillon, and cheerful English parents as versions of themselves.

    Link here :http://www.bkmag.com/2016/01/27/the-best-old-movies-on-a-big-screen-this-week-nyc-repertory-cinema-picks-january-27-february-2/

  • Quand vient la nuit - The Drop démarre bien aux States

     
       
     
     
     
     

    QUAND VIENT LA NUIT, les premiers pas du réalisateur Michaël R. Roskam en Amérique a démarré très fort dans les starting blocks le weekend dernier en Belgique. Pas moins de 33.000 personnes ont déjà vu le film!

    Les bonnes nouvelles viennent également d'Espagne, après que l'auteur du scenario du film Dennis Lehane reporte le Prix du Jury pour le Meilleur Scenario lors du San Sebastian Film Festival.

     
     
     
  • Vu pour vous. The Drop! Primé à San Sebastian.

    THEDROP Belgische Poster.jpgLe film "The Drop" du réalisateur belge Michaël R. Roskam a remporté le prix du meilleur scénario, samedi soir, au 62e Festival international du Film de Saint-Sébastien, en Espagne. Le long métrage raconte l'histoire de Bob, barman dans l'établissement de son cousin Marv. L'endroit sert régulièrement de dépôt temporaire pour l'argent sale de la mafia de Brooklyn. Mais un soir le bar est cambriolé et ses propriétaires, un gang de Tchétchènes, sont prêts à tout pour récupérer leur argent.

    Michaël R. Roskam: « Il est tout à fait habituel qu’un distributeur de film réalise différentes versions de l’affiche d’un film, en l’adaptant au marché. Je suis donc très content de pouvoir présenter en Belgique mon premier film américain avec une version personnalisée. C’est une très belle affiche, très forte graphiquement et qui reproduit parfaitement l’ambiance du film. Une the drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafiavéritable affiche de film. »


    THE DROP est le nouveau drame policier de Michaël R. Roskam, le réalisateur de TÊTE DE BŒUF (Rundskop) qui fut nominé pour un Academy Award. Avec Tom Hardy, James Gandolfini, Noomi Rapace et Matthias Schoenaerts.

    drop2.png


    Basé sur un scénario par Dennis Lehane (MYSTIC RIVER, GONE BABY GONE), THE DROP s’intéresse à la vie solitaire de Bob Saginowski (Tom Hardy) et aux magouilles propres aux bars du quartier de Brooklyn consistant à distribuer de l’argent aux gangsters locaux (dépôts d’argent) d'où le titre, parce que cet argent est déposé dans un tiroir basculant caché derrière le comptoir...  Sous la pression de son employeur et cousin Marv (James Gandolfini), Bob se retrouve impliqué dans un braquage raté et au cœur d’une enquête qui creusera profondément dans le passé du quartier où amis, familles et ennemis se serrent les coudes pour s’en sortir – à n’importe quel prix. Le tout sur fond de romance à peine esquissée entre la fragile  Nadia, tout juste sortie d'une relation dramatique et Bob qui essaie comme il le peut, de reprendre une vie "normale"

    the drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafiathe drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafia

    Roskam décrit à la perfection le milieu interlope de Brooklyn et le racket "silencieux", une fois la nuit venue (titre français)  Sa mise en scène est ciselée, les images nocturnes parlantes et le jeu des acteurs parfait. Surtout Mathias Schoenaerts qui délivre une prestation 5 carats et ce sans accent. Les rôles de durs et de malfrats finalement lui collent à la peau, mais lui vont très bien....Tout petit bémol, Noomi Rapace un peu trop lisse à mes yeux..

    the drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafiathe drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafiathe drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafiathe drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafia
    Bande-annonce internationale

     

     

     

    A noter que The Drop est le dernier film du regretté James Gandolfini (The Sopranos à la Télé), mais également la seconde apparition de Mathias Schoenaerts dans un film américain après le remake de The Loft...

     

    the drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafia

     

    Noomi Rapace dont la carrière a décollé avec la franchise Millenium, fait ici un grand retour au grand écran, après le succès plutôt mitigé du dernier Sherlock Holmes et de Promotheus.   photo avec Tom Hardy lors de l'avant première à Toronto il y a quelques jours.

     

    the drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafiaThe Drop pourrait signifier le départ d'une belle carrière internationale pour Mathias Schoenaerts qui, depuis sa formidable prestation dans "De Rouille et d'Os, et une apparition remarquée dans "Blood Ties avec Clive Owen (remake du film Les Liens du sang) est sollicité de toutes parts. Ainsi, non seulement, figure t'il au générique de "The Drop" mais également dans  "A Little Choas" d'Alan Rickman avec Kate Winslett,  "Suite Française" avec Michèle Williams et Kristin ScottThomas,  "Loin de la foule déchainée" avec Carey Mulligan et Martin Sheen,  "Untitled Project Lucas Gadagnino" avec Tilda Swinton, et enfin "Galveston"....sans oublier le remake Us de "The Loft" le gros blockbuster flamand..

    Et enfin, Le titre initial du film était : "Animal Rescue"

     Le précédent billet d'avril 2013 avec le plein de photos originales avec le chien.. véritable fil-rouge de ce thriller : http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2013/04/08/noomi-rapace-tourne-a-new-york.html

    the drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafiathe drop,brooklyn,nyc,usa,michael roskam,mathias schoenaerts,noomi rapace,james gandolfini,mafia 

  • Avant-première et Tapis-rouge d'exception pour The Drop à Bruxelles

    michael roskam,mathias scoenarts,noomi rapace,tom hardi,the drop,brooklyn,thriller,policier,mafia,dealers,actualité cinéma,bruxcelles,ugc,avant-première,tapis-rouge,usa,james gandolfini,hommage.

    Prestigieuse avant-première le 23 septembre à l'UGC De Brouckère, en présence du réalisateur et du casting....Les stars présentes ne me sont pas encore connues, mais je pense que Mathias Schoenaerts et Roskman, sans oublier Noomi Rapace déjà venue lors de l'avant-première de Millenium, devraient être de la partie. Tom Hardy une grosse pointure hollywoodienne serait le bienvenu (pour moi) aussi. Croisons les doigts que pour une fois, Bruxelles capitale de l'Europe aura enfin son tapis-rouge 5 carats.

    Le week-end passé a eu lieu l’avant-première mondiale de QUAND VIENT LA NUIT au Festival International du Film de Toronto, le festival du film le plus important d’Amérique du Nord.

    Les débuts américains du réalisateur belge Michaël R. Roskam, avec Tom Hardy, Noomi Rapace, James Gandolfini et Matthias Schoenaerts dans les rôles principaux, ont été particulièrement bien reçus par la presse internationale.

     

     

      

     

    michael roskam,mathias scoenarts,noomi rapace,tom hardi,the drop,brooklyn,thriller,policier,mafia,dealers,actualité cinéma,bruxcelles,ugc,avant-première,tapis-rouge,usa,james gandolfini,hommage.

    michael roskam,mathias scoenarts,noomi rapace,tom hardi,the drop,brooklyn,thriller,policier,mafia,dealers,actualité cinéma,bruxcelles,ugc,avant-première,tapis-rouge,usa,james gandolfini,hommage.

    The Telegraph

     

    michael roskam,mathias scoenarts,noomi rapace,tom hardi,the drop,brooklyn,thriller,policier,mafia,dealers,actualité cinéma,bruxcelles,ugc,avant-première,tapis-rouge,usa,james gandolfini,hommage."Tom Hardy and James Gandolfini are superb"

    "A brilliant script, Tom Hardy nuzzling a puppy, James Gandolfini giving a superb final performance - there's a lot to love in this crime drama"

    "It also has a director, the Belgian Michaël R Roskam, with perfect credentials for poking around in these unexamined male psyches."

    New York Post

    "Well directed by Michael Roskam from a screenplay Dennis Lehane adapted from one of his short stories, the darkly funny "The Drop" is a fitting coda to Gandolfini’s all-too-short career."

    The Hollywood Reporter

    "The picture belongs to Tom Hardy, whose astonishingly sensitive performance even the great James Gandolfini steps gently around."

    "[...] Roskam, here making a sure-footed jump to America after his Belgian debut Bullhead."

    "The picture should play equally well at multiplexes and with critics, paving the way for Roskam to make more personal movies on these shores."

    Twitch

    "Roskam's THE DROP Is A Top Notch Crimer And Fitting Goodbye For Gandolfini"

    "We've been waiting patiently to see what Roskam would do next, and the film gods have smiled upon us as Roskam's sophomore outing is every bit the apt follow-up that Bullhead deserves."

    "A taut crime drama in Roskam's signature slow burn style, The Drop announces Roskam to English language audiences in a big way."

     

    MichCiné  A gripping but beautiful story. Tom Hardy at his best, and even Gandolfini is at ease at his side.

     

    michael roskam,mathias scoenarts,noomi rapace,tom hardi,the drop,brooklyn,thriller,policier,mafia,dealers,actualité cinéma,bruxcelles,ugc,avant-première,tapis-rouge,usa,james gandolfini,hommage.

    drop tapis.png

    Aux Etats-Unis, on penche actuellement pour une sortie du film à plus grande échelle.

     

  • Un Mythe "décapité"

    moonstsruck.jpg

    En 1987, Norman Jewisson avait réalisé le film "Monstruck" avec Cher et Nicolas Cage, film entretemps de venu mythique et qui fut couronné de trois Oscars la même année, à savoir un  pour Cher, un autre pour Olympia Dukakis (meilleur second rôle) et enfin un troisième pour le Meilleur scénario attribué à John Patrick Stanley..

    Certaines scènes sont restées dans les mémoires, en autre, celle ou Cher marche le long du Brooklyn Riverside, et où le skyline de Nyc se détache en toile de fond. 

    Aujourd'hui, l'endroit a été amputé de l'arbre que l'on distinguait très bien dans le film. Bon, vous allez me dire que ce n'était qu'un arbre. Oui, mais moi qui vais souvent là-bas, je me dis qu'à cet endroit, il  ne gênait pas, vraiment pas.

    http://youtu.be/FtvJexR4iVg  la scène à 1'50..

    Voici donc la photo avant (film) et après..

    chertree.jpg

    chermoonstrucktreeu.jpg

    Synopsis: Jeune veuve, Loretta vit à Brooklyn. Johnny, qui doit l'épouser, part auparavant en Sicile au chevet de sa mère mourante. Il charge Loretta de le réconcilier durant son absence avec son frère Ronny. Loretta prendra tellement à cœur sa mission qu'elle tombera dans les bras de ce dernier.

    moonstruck-.jpg

  • American Hot Wax.....

     

    american-hot-wax-1.jpgLes amateurs du r'n'r et ils sont encore légions, ne jurent que par "The Girl Can't Help It" quand ils évoquent les films sur les gloires de cette époque. pourtant, il existe encore American Hot Wax de 1978 qui était disponible en VHS, mais est aujourd'hui épuisé. L'histoire du pionnier du Rock'n'roll Alan Freed incarné par Jim Mc Intire,  qui fut à la base de l'envolée de ce style de musique dans les années cinquante, et contient des enregistrements réels des années 1950 notamment de Chuck Berry, Jerry Lee Lewis et The Planotones, Jackie Wilson, The Moonglows, Screaming Jay Hawkins, ainsi que Fran Drescher et Jay Leno. la plus grande partie du film se concentre sur le projet qu'avait le célèbre DJ de l'époque, celui de mettre sur pied la première grande convention du rock au Paramount theater de Brooklyn. Pour y arriver, il dut faire face aux parents inquiets de vant les déanchements des vedettes ;, à la police, et à la classe politique qui voyait d'un mauvais oeil l'engouement des jeunes pour de tels programmes.., et le brouhaha que cela pouvait engendrer dans les rues adjacents au théâtre..

     La première partie du film, plus ou moins 15 minutes, est  dans la vidéo, les autres dans la colonne de gauche sur Youtube.... let's rock and roll guys...

    paramount pictures,Doo wap, Jackie Wilson, The Moonglows, Paramount theater, Brooklyn, alan freed,musique,american hot wax,actualité cinéma,cinéma,usa,coasters,bobby darin,chuck berry,new york,brooklyn

    Les chanson sont : Hot Wax Theme-  Rock & Roll Is Here to Stay-       
    Mr. Lee - Maybe - Hey Little Girl  - Reelin' and Rockin'-  Roll over Beethoven       
    Why Do Fools Fall in Love? - That Is Rock & Roll  -I Put a Spell on You-  Mr. Blue       
    Whole Lotta Shakin' Going On-  Great Balls of Fire- Sweet Little Sixteen -  That's Why -    Sincerely - There Goes My Baby Hushabye -  Rave On -Stay  -Tutti Frutti       
    Zoom   - Little Star -  When You Dance   -Splish Splash -  Sea Cruise   -  
    Goodnight, It's Time to Go 

     Sources : http://www.discogs.com/Various-The-Original-Soundtrack-Album-From-The-Paramount-Motion-Picture-American-Hot-Wax/release/1499263

    paramount pictures,doo wap,jackie wilson,the moonglows,paramount theater,brooklyn,alan freed,musique,american hot wax,actualité cinéma,cinéma,usa,coasters,bobby darin,chuck berry,new york,brooklyn

     

     

    paramount pictures,doo wap,jackie wilson,the moonglows,paramount theater,brooklyn,alan freed,musique,american hot wax,actualité cinéma,cinéma,usa,coasters,bobby darin,chuck berry,new york

    paramount pictures,doo wap,jackie wilson,the moonglows,paramount theater,brooklyn,alan freed,musique,american hot wax,actualité cinéma,cinéma,usa,coasters,bobby darin,chuck berry,new york

  • FADING GIGOLO bientôt dans nos salles

     comédie,actualité cinéma,cinéma,john turturro,woody allen,vanessa paradis,sharon stone,insolite,gigolo

    FADING GIGOLO

    réalisé par John Turturro
    avec Woody Allen, John Turturro, Sofía Vergara,
    Sharon Stone, Vanessa Paradis & Liev Schreiber

    --
     

    fading_gigolo_press.jpgWoody Allen joue le rôle de Murray, un bouquiniste sans cesse sans le sou. Mais quand sa charmante dermatologue (Sharon Stone) lui demande s'il a parmi ses connaissances une personne à lui présenter, il échafaude un astucieux stratagème. Il parvient à convaincre son ami Fioravante (John Turturro) de jouer le rôle de gigolo – en prenant sa commission au passage, bien entendu -, rôle loin d'être désagréable, surtout avec des clientes comme la sensuelle Selima (Sofia Vergara). Mais le faux gigolo craque alors pour Avigal (Vanessa Paradis), une juive orthodoxe veuve, qui n'a pas la moindre idée de la profession de Fioravante.

    comédie,actualité cinéma,cinéma,john turturro,woody allen,vanessa paradis,sharon stone,insolite,gigolo
    Tourné dans le quartier hassidique de Williamsburgh à Brooklyn, la quatrième réalisation de Turturro quoique pleins de bons mots et une réelle complicité entre les deux principaux héros, peine à terminer son histoire...J'ajoute que Turturro nous fait propose une réalisation façon Allen...avec de longs verbiages, et un tapis-rouge à ce dernier....égal à lui-même. On raconte qu'il aurait aidé en peaufinant l'écriture avec Turturro. Ceci explique donc cela...

    comédie,actualité cinéma,cinéma,john turturro,woody allen,vanessa paradis,sharon stone,insolite,gigolocomédie,actualité cinéma,cinéma,john turturro,woody allen,vanessa paradis,sharon stone,insolite,gigolocomédie,actualité cinéma,cinéma,john turturro,woody allen,vanessa paradis,sharon stone,insolite,gigolo

    http://youtu.be/t2epX4tXfic

     

  • La vie rêvée de Walter Mitty remake avec Ben Stiller..

    actualité cinéma,ben stiller,fox belgium,cinéma,walter mitty,remake,usa,danny kaye,brooklyn,nycactualité cinéma,ben stiller,fox belgium,cinéma,walter mitty,remake,usa,danny kaye,brooklyn,nycLA VIE RÊVÉE DE WALTER MITTY. Walter Mitty (Ben Stiller) est un homme ordinaire, enfermé dans son quotidien, qui n’ose s’évader qu’à travers des rêves à la fois drôles et extravagants. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, Walter doit trouver le courage de passer à l'action dans le monde réel. Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu'il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui devrait changer sa vie à jamais.

     

    Ben Stiller directs and stars in THE SECRET LIFE OF WALTER MITTY, James Thurber's classic story of a day-dreamer who escapes his anonymous life by disappearing into a world of fantasies filled with heroism, romance and action. When his job along with that of his co-worker (Kristen Wiig) are threatened, Walter takes action in the real world embarking on a global journey that turns into an adventure more extraordinary than anything he could have ever happenactualité cinéma,ben stiller,fox belgium,cinéma,walter mitty,remake,usa,danny kaye,brooklyn,nyc

    http://youtu.be/9voYFdDdkRY

    actualité cinéma,ben stiller,fox belgium,cinéma,walter mitty,remake,usa,danny kaye,brooklyn,nyc

     

     

     

    The Secret Life of Walter Mitty will be released on 18/12/2013 in Belgian theatres.

     

    http://en.wikipedia.org/wiki/The_Secret_Life_of_Walter_Mitty_(1947_film)

     

    http://youtu.be/3BfWdbjYrSI original by Danny Kaye. A must!

  • Noomi Rapace et tom Hardy tournent a Brooklyn ( N.Y)

    article-2295525-18C4B6D3000005DC-243_634x596.jpgn oomi r.jpgQuelques photos sur le plateau New Yorkais de Animal Rescue, d'après Denis Lahane Shutter Island novel),  sous la direction du réalisateur belge Michael Roskam (Bullhead) en compagnie de Tom Hardy et un chien....au centre d'une histoire..celle d'un propriétaire de bar qui receuille un chien entre la vie et la mort trouvé dans une poubelle, mais qui verra débouler l'ancien maître, un dresseur avide de gains et pas vraiment pétri de bonnes intention à son égard, Son bar faisant également  l'objet de racket par la mafia....Avec encore notre Matthias Schoenaerts national, et James Gandolfini (The Sopranos). Dès la fin du tournage, Noomi et Hardy feront encore équipe dans "Child 44"...film se déroulant sous l'ère Staline..arescue.jpgar.jpg

    ar.jpgares.jpgarescu.jpgarescue.jpgarticle-2295525-18C342DA000005DC-583_634x871.jpgarticle-2295525-18C4B0C9000005DC-324_634x631.jpgare.jpg

     

  • John Cusack change un bus pour un piano

    cusack.jpgwood.jpgExplication....John Cusack (The Raven-The Paperboy) a commencé le tournage de "Grand Piano" avec Elijah Wood à Clinton et Washington avec Eugenio Mira aux manettes de commandes. un long-mètrage qui raconte l'histoire d'un pianiste sur le retour, qui reprend du service sur scène et apprend que s'il ne propose pas le meilleur de lui-même, lui et sa femme mourront...Un peu bancale que ce scénario là! Une trame au piano près qui ressemble un peu à la trame de "Speed" en son temps. Jouer au lieu de conduire, mais pour un même résultat .Après la production se rendra à Barcelone en Espagne pour la suite du tournage. A l'heure qu'il est, on ne sait toujours pas quel rôle sera dévolu à Cusack, un bon, un vilain??? Bizarre que deux films sur des pianistes soient tournés presqu'en même temps....Je parle ici du biopic sur Liberace le flamboyant pianiste de Las Vegas avec Michael Douglas par ailleurs.

    Pendant ce temps là,  Will Smith, Coli Farrell, Russel Crowe et Matt Bomer tournent Winter's Tale à Brooklyn New York...Ce burrough de New York est également le théatre de nombreux autres tournages....dommage que je ne suis sur place que dans 3 semaines....Donc en ce moment on tourne "Golden Boy" au Stage In, "Delivery man" avec Vince Vaughan at State street and Park, et "Smash à Manhattan avenue et Kent Street... Quant à "Law and Order" dont j'irai à coup sûr visiter les "bureaux lors de mon séjour à Harlem, la production tourne à Chambers street et Centre Street à New.York City....

    .

  • Robin Williams et Mila Kunis tournent

    robin.jpg

    à.......Brooklyn dans Atlantic avenue et Court street depuis la mi-septembre. Sur le set de "The Angriest Man in Brooklyn" de Phil Alden Robinson, on peut également y croiser Mila Knis (Black Swan) James Earl Jones et Melissa Leo (The Fighter). L'histoire d'un médecin de garde qui donne par erreur un mauvais diagnostique à un malade, en lui annoçant qu'il n'a plus que quelques heures  à vivre. Tout en essayant de retrouver le patient dans la ville, il va également se demander ce qu'il ferait lui,  dans les dernieres semaines de sa vie. Kunis incarne un médecin et avec Aussi Peter Dinklage..

    robin jones.jpgrobin mila.jpg

    robin angriest.jpgrobin mila doc.jpg

     

     

     

     

     

    Photos (doubles)Credit: PacificCoastNewsOnline.com

     

  • Woody Allen dans tous ses états! Sortie Belge!

    woody.jpg

     Ce ne fut pas facile d'obtenir son accord, car Allen a toujours estimé que cela ne valait pas la peine de faire un documentaire sur lui. Il a vraiment la tendance à l'autodépréciation, et estime ne pas être un vrai artiste qui mérite une rétrospective. Cependant une fois l'accord signé, il est très facile de travailler avec lui. Beaucoup de gens font preuve de déférence et de manières en sa présence, pourtant si on le titille un peu, il a du répondant. Le réalisateur à pu entrer dans la pièce où Woody Allen travaille, et chose surprenante,on découvre qu' il tape ses scénarï¨sur une très vieille machine à écrire et, à la question de savoir comment il fait pour décaler, insérer et déplacer ses notes sans ordinateur...il sort des post-it, une paire de ciseau et une agrafeuse. Et ma foi, même si cela prête à sourire, le résultat est là. Allen s'y retrouve dans tous ses brouillons... même dans ceux sens dessus-dessous au fond d'un troir. Après, c'est avec une certaine émotion qu'il déambule dans son Brooklyn natal et note au passage, combien les choses ont changé depuis son enfance, à commencer par l'unes des plus belles salles de cinéma de l'époque transformée en centre commercial...Le spectateur a également droit à de nombreux extraits de ses nombreux stand-ups au Bitter-End bar dans le Village...et aux souvenirs des actrices qui ont tourné sous ses ordres...Diane Keaton, Penelope Cruz, Scarlett Johansson, Mia Farrow. Voilà donc un bref aperçu de ce qui vous attends dans ce superbe documentaire, puisant dans un vaste vivier d'archives où malgré tout, j'ai encore appris des choses sur Allen..Petit bémol mais alors tout petit, le documentaire est un peu trop condescendant à mon goût. Les seuls instants où des critiques apparaisent, c'est quand elle sortent de la bouche de Woody himself!

     

    .Woody-Allen-A-Documentary-3.jpg

     

    Dans le cadre du tournage de "Woody Allen- A documentary" de Robert W. Beide, (1) un regard intime sur la vie, la carrière et le processus créatif de W.A., le réalisateur le plus prolifique des Etats-Unis, de sa plus tendre enfance à Brooklyn jusqu'à la sortie de son 41ème film "Midnight In Paris".(2) ..neuf questions insolites et drôles lui ont été posées par le réalisateur.  Voici ce que cela donne quand c'est un spécialiste du Stand-up  qui s'y coltine....Du Allen pur jus!

    1. Nommez trois actrices pour lesquelles vous avez eu un coup de foudre, gamin ou adulte?

    W.A. Rita Hayworth, Vivien Leigh et Ava Gardner.

    2. Si vous étiez ami de Woody Allen , qu'est-ce que vous trouveriez de plus pénble chez lui?

    W.A. Le fait qu'il se plaigne tout le temps!

    3. Qu'avez-vous fait dans votre jeunesse que vous seriez fureux de voir vos enfants répéter?

    W.A. Voler, tricher et provoquer des incendies.

    4. Avec quelle personne décédée, que vous ne connaissez pas, aimeriez-vous dîner?

    W.A. Il n'y a vraiment personne avec qui j'aimerai dîner....

    ....Et si il ou elle payait l'addition?  Alors peut-être Sydney Bechet (Woody est un excellent musicien de jazz)

    5. Citez un film que vous aimez et que vous devez toujours défendre, et un autre que vous devez vous jutifier de ne pas aimer

    W.A. La premier serait "La Grande Nuit de Casanova (1954) de Norman Z. McLeod, et le second "Certains l'aiment chaud"

    6. Si vous ne deviez ne plus jamais voir de films ou d'évènements sportifs, lequel sacrifieriez-vous?

    W.A. A ce stade de ma vie, les films! Le cinéma ne ressemble plus à ce que je voyais quand j'étais gamin. Par contre, un évènement sportif reste toujours palpitant.

    7. Quel don auriez-vous souhaité avoir et que vous n'avez pas?

    W.A. Quelle peur je n'ai pas? Ah non....quel don....(NDT Woody comprend "fear" au lieu de skill!...J'aurais adoré être un grand musicien, mais ce n'est pas le cas, je joue juste de la clarinette. Je me fiche de m'améliorer dans ce domaine, j'aurais préféré être un génie du piano.

    8. Vous êtes dans le couoir de la mort, et c'est le "grand jour". Quels plats commabderiez-vous pour votre dernier repas?

    W.A. Franchement, lorsque vous vivez des expériences atroces, vous perdez votre appétit. Je serais probablement assis, regardant fixement devant moi et incapable de manger quoique ce soit!

    9. Un ange vient vous voir et vous offre de vivre en bonne forme jusqu'à  100 ans, mais il faut proposer un marché : enlever deux ans au compteur avec en échange la certitude de réaliser le grand film dont vous rêvez, votre "Voleur de bicyclette ou votre "Grande Illusion..

    W.A. Je n'accepte pas le marché. Je ne suis pas si dévoué au cela que cela. Ou alors, je demande deux mois au lieu de deux ans pour le faire (rires) . Les films, vous savez, ce ne sont que des films....

    1. Distribué par Imagine en Belgique!

    2. Woody Allen n'avait pas encore commencé To Rome With Love à cette époque

     

  • Leila Bekhti et Géraldine Nakache...en route pour New York

    ny.jpgAprès l'énorme succès de  "Tout ce qui brille" (1,4 millions d'entrées) et la nomination au César pour l'actrice Leila Bekhti, retrouve Geraldine Nakache....dans son second long-mètrage "Nous York"... Les deux comédiennes, après avoir tourné quelques scènes à Viry-Sur-Seine, ont quitté "Puteaux" por se rendre à Manhattan, plus précisément à Brooklyn,  en compagnie de Manu Payet. Un peu comme dans tout ce qui brille, les deux copines partiront à la recherche du bling bling américain dans la Grosse Pomme....

    Sources : https://www.facebook.com/nous.york#!/pages/Nous-York/219987818023142

     

    nakache bekhti.jpgnous york 2.jpg

     

  • Roman Polansky fait un carnage!!! Bon accueil à Venise!

    carnage 8.jpgRoman Polansky a tourné  "Carnage" à Paris. Alors que c'est à Brooklyn que l'action se passe, le réalisateur fraîchement auréolé avec The Ghost Writer" a du installer ses pénates en france, parce que comme tout le monde le sait, il est interdit de séjour aux Etats-Unis.
    Adapté de la pièce "The God of carnage" de Yasmina Reza, qui s'est vu décerner le Prix de la meilleure mise ens cène, celui du meilleur drame, et de la meilleure actrice pour Marcia Gay Harden aux Tony's de 2009, Carnage se concentre sur la rencontre de deux couples dont les enfants se sont battus dans un parc publique, et qui vont se rencontrer afin d'aplânir l'incident. Cependant au fur et à mesure, les choses ne se passeront pas comme prévu,  après la soirée qui débute sur un ton cordial, les échanges  tourneront vite au règlement de compte, les adultes adoptant à leur tour un comportement très proche du bac à sable, et finalement pas loin de celui de leur progéniture. carnage-2.jpgcarnage8.jpgTourné en huis-clos et dans un décors, qui ressemble à celui d'une scène de théâtre, en temps réel, cad 1h45, Carnage risque de devenir le film évènement de fin d'année, par son côté claustrophobique orchestré sous forme de thriller. Cette façon de faire a permis aux comédiens de devenir un groupe très homogène. Bien reçu à Venise , le casting en tout cas fait rêver; Jodie Foster (Fight Plan, The Beaver, Nim's island) , Christopher Waltz (Inglorius Basterds-The Green Hornet) Kate Winslet (Revolutionay Road-The Readerà ,et John C.Riley. (Boogie Nights- Gangs of New York)
    Kate Winslet ( ainsi que Christopher Waltz et John C. Riley présents à la conférence de Press) : «c'est un récit très complexe, avec des personnages très riches, qui mettent en jeu une dynamique familiale. Je viens d'une famille nombreuse et unie, et cette dynamique m'a passionnée.» Enceinte lors du tournage, elle revient avec animation sur une scène où elle est prise d'un vomissement spectaculaire: «C'était assez délicat et difficile à faire, mais très amusant aussi, assure-t-elle. Il a fallu préparer cela soigneusement et ingurgiter le repas de la cantine en vue de le restituer à l'écran. Heureusement, il était bien indigeste, et les techniciens m'ont aidée !»

    roman polansky,carnage,the gods of carnage,jodie foster,kate winslet,john c. riley,christopher waltz,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,paris france,brooklyn,marcia gaye harden théâtrecrédit photo (Image.Net Pro)

    A la lecture du dossier,  plusieurs références me sautent aux yeux....L'une que ce film  n'est pas loin de ressembler, même avec un thème différent à "12 angry Men"  pour le tournage en huis-clos, à "Who's Afraid of Wirginia Woolf? " pour la manière dont le réalisateur arrivera au climax final...avec enfin un soupçon de "The Rope" d'Alfred Hitchcock, où là aussi on a l'impression que le film s'est fait d'une traîte...

  • Sharon Stone en tong et tunique grecque..à Brooklyn....

    stone8.jpg Pour les besoins  de  Gods Behaving Badly qui se tourne en ce moment à Brooklyn New.York sous la direction de Mark Turtelbaut pour qui c'est une première en tant que réalisateur. Et la question qui me vient à l'esprit est "que se passerait-il si les dieux de la mythologie habitaient la Grosse Pomme?

     

    La star qui n'avait plus tourné depuis "Largo Winch 2" a il me semble pris un solide coup de vieux. A moins que ce ne soit, et je crois que oui, la tenue qui ne l'avantage pas du tout.. Zavez vu, une star en Tong..Bizarre. Mais avec son mobile...Une situation insolite.

     Pour une histoire improbable. La rencontre de deux mondes. Ce qui devient une manie en ce moment. Y a qu'à voir Cowboys and Aliens...

    Christopher Walken (Zeus)  John Torturo (Hermes) Alicia Silverstone (Kate)  Ebon-Moss Bachrah (Neil) , Oliver Plat (Artemis) , Nelson Ellis (Eros) Edie falco (Demeter)  et Rosie Perez (Persephone) figurent également au générique de Gods Behaving Badly, qui raconte l'hostoire de Ken et Kate rencontrant les Dieux de l'Olympe quelque part dans la banlieue de New York. Le "croisement" entre ces deux mondes va changer radicalement le quotidien du couple, et le futur des citoyens.

     

    stone1.jpgstone2.jpgstone 4.jpggods_behaving_badly.jpgLe film de Turtelbaut est une adaptation du livre de Marie Phillipps.

  • Men In Black III....Ca tourne à Soho et Brooklyn (N.Y)

    mib3-1.jpgmib3-9.jpgmib3-15.jpgmib3-6.jpg

    Surpris dans un quartier de Soho (South of Houston) à New York, Will Smith et James Brolin, lequel remplace Tommy Lee Jones, dans les nouvelles aventures de Men in Black. D'autres photos prises à Carol's Garden à Brooklyn...montrant toutes les bagnoles d'époque, (**)utilisées dans le long-mètrage. Et pour parfaire l'illusion des années 70, la Court Street a été entièrement transformées avec les signes routiers d'époque, et de nombreuses boutiques ont mis à disposition de la production, des décors réels ayant servi dans leurs propres magasins anno 70..en tre autre, le célèbre portail du Zig Zag Club....mib3-31.jpg.

    .mib3 Cars1.jpgMib3 Cars.jpgmib3-36.jpgmib3-34.jpg

     mib3-12.jpgmib3-17.jpgmib3-21.jpg

     mib01.jpgmib3-2.jpg

     mib3-01.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    • ** Plymouth Barracuda
    • AMC Ambassador
    • Pontiac Le Mans
    • Oldsmobile Cutlass
    • Ford Lincoln
    • Chevy Impala
    • Ford Mustang
    • Ford Falcon
    • Chevy Corvette
    • Edsel Ranger

    Sources voitures : The Brooklyn Paper

  • S.J. Parker - W.Smith et Abigail Breslin tournent à New York.

    sjp01.jpgNew York's Eve est le film qui pourrait, au train où vont les choses devenir Le Film Choral de référence. A une unité près, il dépasse désormais "Valentin's Day" De l'utilité de ce genre de film, je me pose la question, parce que la plupart des comédiens castés ne sont pas en manque de propositions.  Les réunir dans un film relatant les aventures amoureuses ou professionnelles de résidants new yorkais alors qu'approche à grands pas la célébration du nouvel an à Time Square doit avoir des relents de tiroirs-caisses bien remplis, et moi de me remémorer ma visite dans la Grosse Pomme! Autre chose, je ne vois pas!

    Ont déjà tourné de nombreuses scènes, Halle Berry qui a quitté le plateau, remplacée par Catherine Heigl (Grey's Anatomy) Hilary Swank, Abigail Breslin, qui a bien grandi depuis "Littel Miss Sunshine" et plein d'autres dont, Carrie alias Sarah Jessica Parker, qui au vu de ses heures de présence sur le set, doit avoir à mon sens, l'un des rôles les plus étoffés avec Ashton Kutcher. Voici quelques photos prises le 6 avril dernier, en compagnie de A. Breslin, près du Radio City Hall...Elles sont encore chaudes, le papier n'est même pas sec!!!

    sjp1.jpgsjp6.jpgsjp7.jpgEt d'autres datant de la veille, avec Breslin à Time Square.new york eve.jpgnew york eve2 Jose perez.jpgnew york eve6.jpg

    Et pendant ce temps là, Will Smith tourne Men In Black III à Brooklyn. Ils sont quand même chanceux les New Yorkais. smith6.jpgsmith12.jpgsmith3.jpgsmith9.jpgsmith2.jpgsmith1.jpg

     

     

     

     

    Tous le casting avec photos ici: http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/03/23/new-york-s-eve-encore-un-casting-ludacris.html

  • Jesse Eisenberg. Ce n'est pas que The Social Network....

    jewish 2.jpgJewish connection.jpgAlors que les Oscars se profilent à l'horizon, il m'a plu de me focaliser un peu sur Jesse Eisenberg qui incarne à la perfection le créateur du célébre réseau Social  Facebook. Pratiquement inconnu jusque là, ce comédien dont la montée en flèche est assez surprenante, nous livre avec Jewish Connection, (en salles depuis le 9 février)  inspiré par un fait-divers, un rôle coup de poing, et démontre que le succès de The Social Network, et son succès personnel, ne sont pas usurpés...Eisenberg prend litéralement possession de son personnage de futur rabbin, pris entre deux feux...celui de sa religion un peu hors du temps, et le monde moderne...La collision entre le droit chemin des juifs Hassidiques, ou l'argent facile... Il est époustouflant dans la peau de Sam Gold...petite "mule" qui grandira jusqu'à la chute finale.!

    Jewish Connection (Holly Rollers)  de Kevin Asch dont c'est la première réalisation,  une plongée dans Brooklyn en 1990 et une incursion dans un monde très spécial. Avec Justin Berdha, Jason Fuchs..

    Mini-synopsis: A la fin des années 90, un million de pilules d'ecstasy ont été acheminées d'Amsterdam à New-York par des Juifs orthodoxes recrutés à leur insu. Sam Gold, 20 ans, est l'un d'entre eux. Refusant la voie stricte et balisée que sa famille lui a déjà tracée, il accepte sans hésiter quand son voisin Yosef lui propose de faire passer des « médicaments » contre rémunération. Mais Sam comprend vite la vraie nature du trafic et se laisse happer par le gain de l'argent facile, embarquer dans la spirale des nuits sans fin de Manhattan à Amsterdam et envoûter par Rachel, la petite amie de son patron.
    Devenu l'un des dealers les plus en vue de Brooklyn mais renié par son père et sa communauté, Sam est rattrapé par la culpabilité. Déchiré par sa double vie, il va prendre une décision qui risque de tout faire échouer et pourrait lui être fatale.

    jc 4.jpgjc5.jpgjc 3.jpg

    Crédits Photos Pyramide- Pathé films.

  • I'm A Legend j'ai vu et qu'il le reste...

    dyn009_original_270_400_pjpeg_2543688_165a160fc282c1c7e8b2476a656366e4I'm a Legend Hier, je vous disais que Will Smith avait par  "distraction" dévoilé la fin de son film, lors d'une conférence de presse à Tokyo. Comme Smith possède "l'imunité cinématrographique" par son statut de star mondiale, il ne sera pas poursuivi. Aujourd'hui une vision-presse était notée dans mon agenda, et je m'y suis rendue avec en tête les différentes critiques entendues et lues depuis un mois. A la sortie, je me suis rangée du côté de ceux qui n'ont pas aimé. Et ils étaient nombreux, à ma grande surprise. Précédé d'une énorme buzz, et même si à coup sûr, le film fera recette au Box-Office,  I'm a Legend m'a déçu. Ce ne sont que des clichés, du déjà-vu, et les Zombies ne font plus peur. Le seul personnage attachant, c'est le chien. C'est tout dire! Par contre, bravo aux décorateurs pour avoir su transformer Big Apple, en  ville fantôme très réaliste, pour peu on se croirait vraiment dans un no-man's land complètement dévasté. J'ai des amis qui m'ont ditâvoir été remués à la seule vue de New-York dans cete état là. Soit, même la scène du pont de Brooklyn affichée comme l'une des plus chères du 7ème art (150m$) m'a laissé un goû de trop peu. Sans doute suis-je trop habituée aux effets spéciaux des grosses productions. Avec la somme colossale engagée sur cette seule séquence, je m'attendais à des images à couper le souffle,  à un grand déployement de forces, et finalement la scène reste très "confidentielle" quelques centaines de gens qui fuient, deux hélicos qui tombent, et le pont qui saute, c'est plat, enfin tout est relatif. Ceci dit à la décharge du  réalisateur, il donne à Will Smith  un sujet en or, et hormis quelques apparitions des Zombies pas bien méchants,  il seul pendant deux heures, et certaines sequences entre chien et loup sont superbes.  Mais de là à dire qu' il tient le film à bouts de bras, c'est aller un peu vite en besogne. I'm A Legend, n'est qu'un tapis-rouge déployé sous les pieds de Will, afin qu'il puisse faire son show. Au moment où j'écris ces lignes, je cherche toujours une once d'émotion dans son jeu... les images se succèdent sans âme, sauf lors du décès du chien. Oups, vais-je être poursuivie par les studios pour avoir dévoilé ce secret???Non, même si je n'ai l'aura d'une vedette d'Hollywood, je ne le pense pas, tant que je ne dévoile pas la fin..qui casse rien (psst entre nous) Faire tant de mystère pour CA,  c'est prendre le cinéphile pour un c.....
    Pour les fans de Smith sans doute.
    Bref, film post-apocalypto-science-fi- remake raté du film "The last man on Earth" avec Charlton Heston, et  plus grâve encore,  le côté humaniste du premier opus a complètement disparu dans l' adaptation de Francis Lawrence.
    Synopsis:Je m’appelle Robert Neville. Je suis un survivant et je vis à New York.S’il y a quelqu’un là-bas … qui que ce soit.
    S’il vous plait, écoutez-moi.
    Vous n’êtes pas seul. »
    Robert Neville (Will Smith) est un brillant scientifique, mais lui non plus n’est pas parvenu à contenir le terrible virus implacable, incurable et fabriqué par l’homme. Immunisé pour une raison inconnue, Neville est aujourd’hui le dernier survivant humain dans ce qui reste de New York, voire le seul survivant au monde.
    Pendant trois ans, sans relâche, il envoie quotidiennement des messages radio, cherchant désespérément à savoir s’il y a d’autres survivants quelque part ailleurs. Mais il n’est pas seul. Des victimes mutantes du fléau - Les Infectés - sont tapis dans l’ombre... surveillant Neville dans le moindre de ses mouvements … attendant qu’il commette une erreur fatale... Neville se sent investi d’une ultime mission, peut-être la dernière chance de l’humanité : trouver le moyen de contrecarrer les effets du virus en utilisant son propre sang immunisé.
    Mais il sait qu’il est largement minoritaire …et qu’il lui reste très peu de temps
    Il est dommage que la bande-annonce donne une fausse idée, I'm A Legend est un bon petit film qui plaîra certes, mais qui ne restera pas dans les annales comme son modèle avec Heston. Neu peut pas faire de bons remakes qui veut.....