charlton heston

  • Ben Hur. le remake banni de l'arène Maximus..

    char.jpgLes producteurs du remake été empêchés de tourner dans le célèbre Circus Maximus

    Ils espéraient y filmer la scène mythique de la course de chars sur le site antique comme dans la première version avec Charlton Heston..Raison invoquées par les autorités..

    elle craignent que le passages des nombreux véhicules ne causent des dommage irréparables.

    L'endroit avait déjà été utilisé pour le concerts de Lady Gaga et des Rolling stones..

    La suite sur

    Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-2986596/Ben-Hur-producers-BANNED-filming-remake-Rome-s-ancient-chariot-racing-arena-Circus-Maximus.html#ixzz3TuZSzGTp
    Follow us: @MailOnline on Twitter | DailyMail on Facebook

     

    la longue séquence de la course de chars : http://youtu.be/V40qSZC77ug

  • Ben Hur le remake en cours de réalisation

    ben hur10.jpgLe remake de Ben Hur dont le film éponyme de1959 avec Jack Hawkins et Charlton Heston avait remporté 11 Oscars, vient de commencer en Italie. Plus particulièrement dans le superbe petite ville de Matera.

    Cette cité très ancienne et qui représentera Jérusalem, a été nommée au Patrimoine de l'Unesco, et quand on voit les premières photos envoyées par la production, on ne peut qu'être d'accord, tant cet endroit est magnifique.

    Pour le tournage qui durera environs 1 mois , un milliers de figurants ont été engagés. Ils devront incarner les soldats romains. Une partie des villageois fera également partie du casting.

    ben hur11.jpgben hur 2.jpgAprès  Timour Bekmanvetov le réalisateur et toute la production se rendront dans les studios de Cineccità à Rome.

    Au casting on retrouve Morgan Freeman et Jack Huston.

    ben hur4.jpg

  • Vintage pictures. Magnifique!

    editta.jpg

    La photographe Editta Serman qui a vu défiler les plus grands du 7ème Art de Henry Fonda, Christopher Plummer, Charlton Heston, Bela Lugosi, Douglas Fairbanks Sr, Yul Brynner, Charles Laughton et plein d'autres, vient de fêter son centième anniversaire..en inaugurant une superbe exposition de ses oeuvres en noir et blanc...qui c'est arrêtée en 1967....sauf en ce qui concerne la photographie représentant une Tilda Swinton rétro-vintage absolûment magnifique. Cette comédienne est le parfait exemple du caméléon. Elle peut se permettre toutes les audaces puisque tout lui va!

    tilda old.jpg

     Editta Sherman celebrated her 100t birthday this week, with an exhibition of her life's work. Joe DiMaggio, Charlton Heston, Christopher Plummer, Henry Fonda and dozens of other stars sat before her in the Manhanttan studio where she was known as "Te Duchess of Carnegie Hall"..The flamboyant centenarian spoke eloquently about the trials and tribulations that brought her thus far, happy to share her photographs with a new audience - since the world last laid its eyes on her images in 1967

     

    La suite avec de belles photos sur http://www.dailymail.co.uk/news/article-2172822/Editta-Sherman-Photographer-stars-celebrates-100th-birthday-images-old-Hollywood.html

  • Russel Crowe refait "Ben Hur"

    crowe ben hur.jpgRussell Cowe vient d'annoncer dans un magasine australien, qu'il va intégrer un  projet très ambitieux!  Et pendant deux jours seulement. Celui qui verra le légendaire film-culte "Ben Hur" devenir l'objet d'un spectacle grandiose  qui se déroulera au  ANZ Stadium de Sydney en Australie, transform en énorme amphithéatre romain.. 

    Cependant, même s'il  n'en sera que la voix narrative, le spectacle s'annonce comme un projet spectaculaire, dont le budget tournera aux alentours de 15 millions de $. Deux cent personnes y particperont, avec une course de chars à très grande échelle, un bateau pris d'assaut par des pirates femelles, et même Ponce Pilate qui d'un claquement des doigts décidera du sort du Christ! Crowe" ce ne sera pas un remake, ni  une pièce de théâtre, encore moins une comédie musicale, mais un spectacle à part entière

     Pour rappel, le film Ben Hur de 1959 avec Charlton heston et Stephen Boyd avait remporté un nombre record d'Oscars, égalé bien des années plus tard par "Titanic"

    Sources: http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/celebritynews/7913766/Russell-Crowe-joins-Ben-Hur-stadium-show.html

  • Ben Hur nous a quitté. Charlton Heston! n'est plus.!

    charlton hestonCharlton Heston est décédé samedi à l'âge de 84 ans. des suites de la maladie d'Alhzeimer contractée en 2002. Une des dernières Icônes (il ne reste que Kirk Douglas) est partie rejoindre tout le gratin du Hollywood des années dorées. Heston, Oscarisé rendu célèbre pour ses rôles épiques, tels Ben-Hur et Moïse dans les 10 commandements, était également le président du National Rifle Association lobbying group,

    Les proches ont décidé de célébrer ses funérailles en toute intimité... 

    Biographie (merci Evene)
    Après avoir été opérateur radio pour l'armée pendant la guerre, Charlton Heston, de son vrai nom John Charles Carter, entre en 1947 dans la troupe de Katherine Cornell et débute sur les planches de Broadway dans 'Antoine et Cléopâtre'. Repéré pour sa prestation dans 'Jules César', il obtient un rôle dans 'La Main qui venge' et, ne passant pas inaperçu du fait d'une carrure athlétique, se voit proposé par Cecil B. DeMille de jouer dans 'Sous le plus grand chapiteau du monde' et 'Les Dix Commandements'. Si l'homme incarne souvent des stéréotypes, c'est là le début de grandes figurations : tour à tour Moïse, Ben-Hur, Le Cid, commandant, chevalier ou général, il poursuit sa fulgurante ascension dans 'La Planète des singes', 'Soleil vert', devient Richelieu dans 'Les Trois Mousquetaires' et sauve même l'humanité dans '747 en péril' et 'Tremblement de terre' ! Malgré deux réalisations et une belle personnification d'Henri VIII, l'acteur connaît un petit passage à vide dans les années 1980, mais renoue vite avec le succès via 'Wayne's World II', 'True Lies', 'Hamlet' et la nouvelle 'Planète des singes' de Tim Burton. Avec pour dernière apparition une brève plaidoirie dans 'Bowling for Columbine' - Michael Moore voulant comprendre pourquoi l'acteur tient tant à défendre le port d'armes aux Etats-Unis - Charlton Heston se voit contraint de mettre un point final à une carrière longue de plus de soixante ans et tout autant de films à cause de la maladie d'Alzheimer.
  • Enchanted - I'm a Legend sortie Belgique 19/12

    556644Enchanted film de fin d'année par excellence, de Kevin Lima, raconte lsur un ton léger, 'histoire de la très belle princesse Gisèle, qui après avoir été bannie par la  méchante  Reine de son monde magique, musical et animé,  se retrouve dans la réalité des rues du Manhattan d'aujourd'hui. Cad, un monde moderne et plein de surprises. La  princesse  est "choquée" par cet environnement qui lui est complètement étranger et, qui ne correspond à aucune base du 'Happily ever after" auquel elle est habituée. Elle est maintenant entraînée dans un monde chaotique qui manque cruellement d'enchantement.  Le réalisateur à réussit à construire une intrigue à géométrie variable très agréable à voir avec des personnages très attachant, même Susan Sarandon en vilaine mégère! Pour tous! A voir,  parce que Enchanted....enchantera!

    Pour toutes les précédentes chroniques, un clic sur le lien, bandes-annonces, photos etc.. http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/post/5236076/enchanted-sous-la-loupe

    Site officiel http://disney.go.com/disneypictures/enchanted/

    Will-SmithMalgré un super bon démarrage au box office américain, mieux même, l'un des meilleurs enregistré depuis longtemps,  je persiste à dire que cette troisième adaptation du seul homme sur terre, est la moins bonne. Bien sûr il y a Will Smith, les effets spéciaux énormes pour donner à New-York, l'apparence d'une ville déserte, mais à côté de cela, le reste est banal. C'est juste un tapis- rouge pour le "grand show Will Smith" Le film plaira, c'est certain, mais en nostalgique que je suis restée, je préfère la version "The Last man on earth" avec Charlton Heston. Plus naive, réalisée avec des bouts de ficelles "grossières" mais plus humain. Bref, un film post-apocalyptico-science-fi râté, où l'âme du précédent opus à complètement disparu.

    Synopsis:Je m’appelle Robert Neville. Je suis un survivant et je vis à New York.S’il y a quelqu’un là-bas … qui que ce soit.
    S’il vous plait, écoutez-moi.
    Vous n’êtes pas seul. »
    Robert Neville (Will Smith) est un brillant scientifique, mais lui non plus n’est pas parvenu à contenir le terrible virus implacable, incurable et fabriqué par l’homme. Immunisé pour une raison inconnue, Neville est aujourd’hui le dernier survivant humain dans ce qui reste de New York, voire le seul survivant au monde.
    Pendant trois ans, sans relâche, il envoie quotidiennement des messages radio, cherchant désespérément à savoir s’il y a d’autres survivants quelque part ailleurs. Mais il n’est pas seul. Des victimes mutantes du fléau - Les Infectés - sont tapis dans l’ombre... surveillant Neville dans le moindre de ses mouvements … attendant qu’il commette une erreur fatale... Neville se sent investi d’une ultime mission, peut-être la dernière chance de l’humanité : trouver le moyen de contrecarrer les effets du virus en utilisant son propre sang immunisé.
    Mais il sait qu’il est largement minoritaire …et qu’il lui reste très peu de temps

  • I'm A Legend j'ai vu et qu'il le reste...

    dyn009_original_270_400_pjpeg_2543688_165a160fc282c1c7e8b2476a656366e4I'm a Legend Hier, je vous disais que Will Smith avait par  "distraction" dévoilé la fin de son film, lors d'une conférence de presse à Tokyo. Comme Smith possède "l'imunité cinématrographique" par son statut de star mondiale, il ne sera pas poursuivi. Aujourd'hui une vision-presse était notée dans mon agenda, et je m'y suis rendue avec en tête les différentes critiques entendues et lues depuis un mois. A la sortie, je me suis rangée du côté de ceux qui n'ont pas aimé. Et ils étaient nombreux, à ma grande surprise. Précédé d'une énorme buzz, et même si à coup sûr, le film fera recette au Box-Office,  I'm a Legend m'a déçu. Ce ne sont que des clichés, du déjà-vu, et les Zombies ne font plus peur. Le seul personnage attachant, c'est le chien. C'est tout dire! Par contre, bravo aux décorateurs pour avoir su transformer Big Apple, en  ville fantôme très réaliste, pour peu on se croirait vraiment dans un no-man's land complètement dévasté. J'ai des amis qui m'ont ditâvoir été remués à la seule vue de New-York dans cete état là. Soit, même la scène du pont de Brooklyn affichée comme l'une des plus chères du 7ème art (150m$) m'a laissé un goû de trop peu. Sans doute suis-je trop habituée aux effets spéciaux des grosses productions. Avec la somme colossale engagée sur cette seule séquence, je m'attendais à des images à couper le souffle,  à un grand déployement de forces, et finalement la scène reste très "confidentielle" quelques centaines de gens qui fuient, deux hélicos qui tombent, et le pont qui saute, c'est plat, enfin tout est relatif. Ceci dit à la décharge du  réalisateur, il donne à Will Smith  un sujet en or, et hormis quelques apparitions des Zombies pas bien méchants,  il seul pendant deux heures, et certaines sequences entre chien et loup sont superbes.  Mais de là à dire qu' il tient le film à bouts de bras, c'est aller un peu vite en besogne. I'm A Legend, n'est qu'un tapis-rouge déployé sous les pieds de Will, afin qu'il puisse faire son show. Au moment où j'écris ces lignes, je cherche toujours une once d'émotion dans son jeu... les images se succèdent sans âme, sauf lors du décès du chien. Oups, vais-je être poursuivie par les studios pour avoir dévoilé ce secret???Non, même si je n'ai l'aura d'une vedette d'Hollywood, je ne le pense pas, tant que je ne dévoile pas la fin..qui casse rien (psst entre nous) Faire tant de mystère pour CA,  c'est prendre le cinéphile pour un c.....
    Pour les fans de Smith sans doute.
    Bref, film post-apocalypto-science-fi- remake raté du film "The last man on Earth" avec Charlton Heston, et  plus grâve encore,  le côté humaniste du premier opus a complètement disparu dans l' adaptation de Francis Lawrence.
    Synopsis:Je m’appelle Robert Neville. Je suis un survivant et je vis à New York.S’il y a quelqu’un là-bas … qui que ce soit.
    S’il vous plait, écoutez-moi.
    Vous n’êtes pas seul. »
    Robert Neville (Will Smith) est un brillant scientifique, mais lui non plus n’est pas parvenu à contenir le terrible virus implacable, incurable et fabriqué par l’homme. Immunisé pour une raison inconnue, Neville est aujourd’hui le dernier survivant humain dans ce qui reste de New York, voire le seul survivant au monde.
    Pendant trois ans, sans relâche, il envoie quotidiennement des messages radio, cherchant désespérément à savoir s’il y a d’autres survivants quelque part ailleurs. Mais il n’est pas seul. Des victimes mutantes du fléau - Les Infectés - sont tapis dans l’ombre... surveillant Neville dans le moindre de ses mouvements … attendant qu’il commette une erreur fatale... Neville se sent investi d’une ultime mission, peut-être la dernière chance de l’humanité : trouver le moyen de contrecarrer les effets du virus en utilisant son propre sang immunisé.
    Mais il sait qu’il est largement minoritaire …et qu’il lui reste très peu de temps
    Il est dommage que la bande-annonce donne une fausse idée, I'm A Legend est un bon petit film qui plaîra certes, mais qui ne restera pas dans les annales comme son modèle avec Heston. Neu peut pas faire de bons remakes qui veut.....

  • Will Smith: I'm a Legend. Une grosse gaffe!

    dyn009_original_270_400_pjpeg_2543688_165a160fc282c1c7e8b2476a656366e4A Tokyo la semaine dernière pour assurer la promotion de I'm a Legend" Will Smith a commis un impair de dimension, en dévoilant la fin du film, lors d'une conférence de presse. Cependant, les journalistes ont joué le jeu et n'ont pas reproduit les propos de l'acteur. selon les termes des contrats qui lient les vedettes avec les studios, des clauses très strictes stipulent que ces derniers, ne peuvent en aucun cas dévoiler un indice voir des  éléments confidentiels qui pourraient amener  le spectateur à deviner ou à connaître la fin, sans l'accord express des studios. Mais Will Smith s'expose t-il pour autant à des retombées? Pas vraiment parce que on voit mal celui qui a été élu l'homme le plus puissant d'Hollywood, (28m$ par film) poursuivi. Il ne faut pas oublier que le film vient de sortir au Etats-Unis, et que nous allons bientôt le découvrir en Europe. Il serait mal venu d'incarcérer, voir de faire payer une lourde indemnité à celui qui fut magistral dans "A la Poursuite du Bonheur". Le public ne comprendrait pas. Sources E. online.

    Un film de science-fiction avec Will Smith? Un thriller d'anticipation avec le même? Difficile d'imaginer dans la peau d'un "survivant" celui qui nous avait arraché des larmes dans "A la recherche du bonheur". Et pourtant, le film est là....mais si l'on en croit les critiques US....il  n'est qu'un prétexte à un "show" Smith....(sic)
          "My name is Robert Neville. I am a survivor living in New-York. If there is  anybody out there...anybody. Please. You are not alone.

    C'est avec ces mots qu'est lancée la bande-annonce du film post-apocalytique avec Will Smith, seul survivant à New-York et sans doute de la planète entière, d'un virus créé par l'homme, qui altère le sang et transforme la population en vampires... C'est avec ce message que, pendant 3 longues années, celui dont le sang est "miraculeusement??" imunisé, va combattre dans l'ombre, les mutants issus de la transformation générée par le virus : Mi-zombies, mi-vampires. Ils ont la peau presque transparentes, se gavent de sang, ne supportent pas la lumière, et se déplacent en groupe.. Tapis dans l'ombre, il vont épier Neville, attendant l'erreur qui lui sera fatale....Seul dans sa résidence transformée en forteresse imprenable, Neville va résister aux attaques des nouveaux mutants, nouvelles semences d'hommes appelés "Hemocytes". Adapté du livre de Richard Matheson (1964) cette histoire avait déjà fait l'objet d'un film en 1971 "The Last man on earth" avec Charlton Heston. Rappel, la bande-annonce du film était présentée avant la projection de Ocean's 13 aux Etats-Unis.

    http://www.apple.com/trailers/wb/iamlegend/

    legend  streets
    Chronique précédente du 27 avril dernier. L'une des séquences les plus chères du cinéma.

    Smith legend
    Avec un budget de $150 millions, "I am a Legend" avec Will Smith sera  probablement l'un des films les plus chers, non seulement parce que tout coûte cher dans un long métrage avec des stars catégorie A comme Smith au générique, mais surtout parce que une des scènes en particulier à coûté un pont aux producteurs. Voyez plutôt!.Sur Yahoo, on peut d'ailleur découvrir la séquence qui se déroule sur le Brooklyn Bridge de Big Apple, pendant une évacuation à grande échelle afin d'échapper à la propagation de la peste-zombie. Les réalisateurs ont choisi de faire cette scène sur place pendant 6 nuits en janvier, avec pour résultat, un coût de plus de 5m$, la coopération de 14 agences gouvernementales, 250 membres du personnel, et une figuration de près de 1000 personnes. De plus, la National Guard, The Coast Guard et le Département de la défense, ont tous contribué en fournissant les équipements ad-hoc, pendant qu'une illumination massive (**sans jeu de mot) était installée le long du Brooklyn Bridge et sur les quais, afin d'illuminer les prises de vues nocturnes.
    Je n'oublie pas de mentionner les nombreux permis et autorisations, et les délimitations titanesques à pourvoir. Soit, la scène a pu être menée à bien, et le bureau du Maire de claironner haut et fort, que c'est le premier film à avoir été  tourné du début à la fin à New-York...Sortie prévue en décembre.

    Sources Ign.
    Plein de clips du tournage dans N.Y et surtout sur le Brooklyn Bridge
  • I'm a legend. Une autre fin, retarde la sortie!


    dyn009_original_300_193_pjpeg_20580_66f6ded9e18ad42d1786a1ea92fa0e0dJe suis une légende, (I'm A Legend) avec Will Smith, dont la sortie belge est programmée pour le 19 décembre 2007, , subit encore quelques retouches. A la demande des Studios Warner, les bobines ont été retournées, afin de recommencer quelques scènes à propos  desquelles les studios émettaient encore quelques réserves Aux dernières nouvelles, il s'agirait des séquences de fin, les studios jugeant que ces dernières ne seraient pas assez

    grand public"  Les studios aimeraient que cette fin soit plus dans le style "Happy End". Francis Lawrence le rélisateur s'est donc remis au travail et revoit sa copie pour l'instant, ce qui retardera légèrement la sortie U.S. tn_jesuislegend_207_img1Pour rappel, le film raconte l'histoire d'un dernier survivant à l'apparence humaine, sur terre, qui à la suite d'une guerre biologique, est "pourchassé" par le reste de la population devenue des mutants. tn_jesuislegend_207_img4Roger Neville le dernier homme sur terre, organise sa vie. Ce film est le remake du film avec Charlton Heston "The Last man on earth".

    dyn009_original_300_193_pjpeg_20580_b28c8e17f6d191772875c2568e09f095Ources Science-fi et dossiers persos

  • I'm a Legend La bande-annonce ici

    iamlegendposter_thumbnail
    Un film de science-fiction avec Will Smith? Un thriller d'anticipation avec le même? Difficile d'imaginer dans la peau d'un "survivant" celui qui nous avait arraché des larmes dans "A la recherche du bonheur". Et pourtant, le film est là....mais si l'on en croit les critiques US....ce thriller futuriste est très déçevant, et n'est qu'un prétexte à un "show" Smith....(sic)
          "My name is Robert Neville. I am a survivor living in New-York. If there is  anybody out there...anybody. Please. You are not alone.

    C'est avec ces mots qu'est lancée la bande-annonce du film post-apocalytique avec Will Smith, seul survivant à New-York et sans doute de la planète entière, d'un virus créé par l'homme, qui altère le sang et transforme la population en vampires... C'est avec ce message que, pendant 3 longues années, celui dont le sang est "miraculeusement??" imunisé, va combattre dans l'ombre, les mutants issus de la transformation générée par le virus : Mi-zombies, mi-vampires. Ils ont la peau presque transparentes, se gavent de sang, ne supportent pas la lumière, et se déplacent en groupe.. Tapis dans l'ombre, il vont épier Neville, attendant l'erreur qui lui sera fatale....Seul dans sa résidence transformée en forteresse imprenable, Neville va résister aux attaques des nouveaux mutants, nouvelles semences d'hommes appelés "Hemocytes". Adapté du livre de Richard Matheson (1964) cette histoire avait déjà fait l'objet d'un film en 1971 "The Last man on earth" avec Charlton Heston. Rappel, la bande-annonce du film sera présentée avant la projection de Ocean's 13 aux Etats-Unis.
    e
    http://www.apple.com/trailers/wb/iamlegend/

    legend  streets
    Chronique précédente du 27 avril dernier. L'une des séquences les plus chères du cinéma.

    Smith legend
    Avec un budget de $150 millions, "I am a Legend" avec Will Smith sera  probablement l'un des films les plus chers, non seulement parce que tout coûte cher dans un long métrage avec des stars catégorie A comme Smith au générique, mais surtout parce que une des scènes en particulier à coûté un pont aux producteurs. Voyez plutôt!.Sur Yahoo, on peut d'ailleur découvrir la séquence qui se déroule sur le Brooklyn Bridge de Big Apple, pendant une évacuation à grande échelle afin d'échapper à la propagation de la peste-zombie. Les réalisateurs ont choisi de faire cette scène sur place pendant 6 nuits en janvier, avec pour résultat, un coût de plus de 5m$, la coopération de 14 agences gouvernementales, 250 membres du personnel, et une figuration de près de 1000 personnes. De plus, la National Guard, The Coast Guard et le Département de la défense, ont tous contribué en fournissant les équipements ad-hoc, pendant qu'une illumination massive (**sans jeu de mot) était installée le long du Brooklyn Bridge et sur les quais, afin d'illuminer les prises de vues nocturnes.
    Je n'oublie pas de mentionner les nombreux permis et autorisations, et les délimitations titanesques à pourvoir. Soit, la scène a pu être menée à bien, et le bureau du Maire de claironner haut et fort, que c'est le premier film à avoir été  tourné du début à la fin à New-York...Sortie prévue en décembre.

    Sources Ign.
    Plein de clips du tournage dans N.Y et surtout sur le Brooklyn Bridge.