12 mars 2016

LES VISITEURS : LA RÉVOLUTION !

Découvrez la bande-annonce du film
LES VISITEURS : LA RÉVOLUTION !


Un film de Jean-Marie Poiré
avec Jean Reno, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel.
Sortie le 6 avril 2016 au cinéma.
 
 
vis.jpg
 
 
Bloqués dans les couloirs du temps, Godefroy de Montmirail et son fidèle serviteur Jacquouille sont projetés dans une époque de profonds bouleversements politiques et sociaux : la Révolution Française... Plus précisément, la Terreur, période de grands dangers pendant laquelle les descendants de Jacquouille La Fripouille, révolutionnaires convaincus, confisquent le château et tous les biens des descendants de Godefroy de Montmirail, aristocrates arrogants en fuite dont la vie ne tient qu'à un fil.

18 février 2016

Jean Reno et Christian Clavier, bientôt en "visite" chez nous!

visix.png

09 mars 2015

Les Visiteurs III La Terreur!!!

visiteursIII.jpgLes Visiteurs 3: La Terreur

Director: Jean-Marie Poiré
Cast: Jean Reno, Christian Clavier, Ary Abittan, Marie-Anne Chazel
Release: 23/03/2016

New adventure with Jacquouille la Fripouille and Godefroy de Montmirail during the French Revolution. Their .

.ew story begins when the descendants of Jacquouille come knocking on Godfrey’s door to claim the castle.

Le tournage des Visiteurs 3 se déroulera entre avril et juin, et se déroulera durant La Terreur Dubosc  incarnera un révolutionnaire, descendant de l'un des deux héros

 

Avec encore Franck Dubosc, Karin Viart et Sylvie Testud..

12 décembre 2007

Sorties 12/12 Fred Claus, L'Auberge Rouge, Elisabeth The Golden Age, Bee Movie.

FredClausFred Claus (Vince Vaughn) a vécu sa vie entière dans l'ombre envahissante de son frère. Fred s'est difficilement efforcé de suivre l'exemple de son cadet Nicholas (Paul Giamatti), qui était un parfait… saint. Comme c'était à prévoir, Nicholas a grandi pour devenir l'exemple même du don, tandis que Fred est devenu son opposé : une sorte d'huissier de justice prolixe à court de chance et d'argent.

Avec des situations prévisables, ce film est surtout destiné à une sortie cinéma en famille au grand complèt. Il plaira au public friand de "contes de Noël", qui n'aura que l'embarras du choix en cette mi-décembre. Mais bon, il y a aussi ceux qui suivent.

Site:  http://fredclaus.warnerbros.com/

AubergerougeA la fin du XIXème siècle, la sinistre auberge du Croûteux se dresse au milieu des sauvages montagnes du massif des Pyrénées. L'établissement est tenu par Martin et Rose, un couple d'aubergistes qui fait régulièrement assassiner par Violet - leur fils adoptif sourd muet - les voyageurs solitaires pour les détrousser. Par un soir d'orage, le bon père Carnus a sous sa responsabilité un adolescent qu'il doit conduire à un monastère perdu dans la montagne...Un "sinistre remake du film de Claude Autant-Lara avec Fernandel. Se donner du mal pour accoucher d'une boufonnerie de bas étage. Clavier en fait une tonne, Balasko ne fait plus rire personne, Jugnot en père protecteur taraudé par le secret de la confession est à la limite pathétique, et Jean-Baptiste Meunier bien loin des Choristes.. Bref, une Auberge où l'on vous sert un film 'indigeste", où le dessert se fait attendre, et le pousse-café un raté maison.
Pas trop conseillé. Sauf pour les moins de 30 ans, qui ne pourront pas faire de comparaison. Ah oui, quand même une note plus agréable pour François-Xavier Demaison, sorte de John Galiano du 19eme siècle, complètement déjanté, mais tellement vrai!. Bref, film à éviter pour tous les autres.

Site: http://www.laubergerouge-le-film.com/

868_Elizabeth%20The%20Golden%20Age
En reprenant leurs rôles originaux dans le film nominés 7 fois aux Oscars "Elisabeth," Cate Blanchett et Geoffrey Rush se retrouvent dans un récit historique passionant, un thriller emballé dans une romance tragique:  Elizabeth: The Golden Age. Rejoignant Clive Owen  Sir Walter Raleigh , un marin au long cours et ultime tentation d'Elisabeth. Le film nous montre Elisabeth 1 face aux traitrises familiales  en vue de s'emparer de son trône. Ayant grandit au 16eme siècle en Europe, en connaisant ses obligations politiques et religieuses, Elisabeth va être confrontée à Philippe II Roi d'Espagne  et sa terrible armada,  prêt à tout pour rétablir la religion catholique en Angleterre.
goldengolden 2Se préparant à la guerre pour défendre son empire, Elisabeth se retrouve entre deux chaises, ses obligations royales et son amour naissant et inatendu pour Raleigh.  Mais ce dernier reste interdit à une reine qui a promis son âme à sa patrie. C'est donc à contre-coeur qu'elle demandera à sa favorite Bess (Abbie Cornish) de séduire Raleigh afin de le garder auprès d'elle. Mais ceci obligera donc Elisabeth à assister de près à une intimité grandissante.  Partant sur les mers, elle confie à Sir Francis Walsingham, son conseiller en qui elle a entière confiance, le soin de s'occuper de son empire, afin d'asseoir son pouvoir absolu. Via un réseau d'espions, Walsingham met à jour un complot mis sur pied pour faire vasciller le trône d'Angleterre après l'assassinat de la reine. En démasquant les traîtres, au sein desquels pourrait se trouver Mary Stuart (Samantha Morton) la propre cousine de la reine, il provoque inconsciemment la perte de l'Angleterre. THe Golden Age, de Shekhar Kapur, raconte d'une manière émouvante toute une époque. Celle de la croisade d'une femme pour controller son amour, ses ennemis , et sa position en tant que icône de l'Europe. Très belle restitution d'époque, décors clinquants, toilettes somptueuses. Et Cate Blanchett une fois de plus éblouissante! Elle rend un brillant hommage à une personnalité puissante, complexe,  en mettant en lumière d'une manière étincellante,  tous les aspects de sa vie. Le personnage dans cette suite est devenu plus actif, tout en ayant pris de l'assurance., malgré quelques traits de vulnérabilité restés des ses premières années de règne. Cate a su avaec un immense talent, restituer ce mélange délicat de force et de faiblesse à l'écran.

Bande-annonce version longue
 
télévision.

 

seinfeld02Bee Movie qui raconte l'histoire d'une abeille découvrant  que l'humanité est une grande consommatrice de miel,  et qui décide de porter plainte pour vol...offre une belle personnalité, mais selon les spécialistes, pas assez d'émotions pures, de "petites larmes au coin de l'oeil" pour devenir une franchise. Cependant, une bonne promotion, et la présence de la star au quatre coins de globe, (à Bruxelles le 29 novembre) devraient permettre à Bee Movie de bien rester calfeutré dans le ventre mou du Box office Us pour l'Automne. Et faire mieux que le décevant "Flushed Away" également distribué par Paramount/disney un Must, voir égaler "Chicken Little" une possibilité! N'oublions pas que Bee Movie à profité d'une énorme promotion au dernier festival de Cannes.

-MR07
Photo Jerry Seinfeld à Ugc De Brouckère à Bruxelles.

Synopsis -Après avoir terminé ses études, Barry.B.Benson n'a pas le choix,  il doit "travailler" dans l'industrie du miel. Explorant Manhattan, Barry découvre un autre monde, que même dans ses rêves les plus fous, il n'aurait pu imaginer. Surpris par une tempète, il se retrouve dans un appartement, où il fait la connaissance d'une fleuriste Vanessa Bloome (Zellweger) qui lui sauve la vie, malgré les protestations de son boy-friend  Ken (Patrick Warburton). Une belle amitié s'installe entre ces deux là. Barry découvre avec stupeur que tout le monde peut se procurer du miel dans toutes les épiceries, Barry décide de "poursuivre" la race humaine, et  John Goodman l'avocat du lobby du miel pour s'être appropriés tous les bénéfices des efforts fournis par les abeilles......Malgré la réussite de l'opération, Barry et sa copine Vanessa vont encore multiplier les efforts, afin de remettre la planète sur le droit chemin.

 ss_071030_ent_tease_vsmallBee Movie est un film d'animation agréable à regarder sans plus, et les quelques fantastiques séquences de vol "outdoor" valent le déplacement, et donnent au sujet de belles images de  perspective, et le "thrill" nécessaire pour captiver. Cependant,malgré une belle bande-son,  le film pèche par un manque de naturel et de "messages porteurs"  pour être crédible avec sa propre logique.  Pourtant, une grande attention est portée sur les blagues dont une, où Barry sur la plage, lit le magasine Vogue Italie, une autre, où du pollen redonne vie à un champ entier de fleurs mortes.....Par contre, dans la troisième partie, le film sombre par des gags éculées et mal ficelés....le passage du juge qui néglige la sentence du jury entre autre.. Malgré toute la bonne volonté de Seinfeld, je ne sais pas si Bee Movie accrochera le public belge, ce dernier n'étant pas habitué aux facéties de  Jerry, comme l'est le téléphage américain..

site avec apparition de Steven Spielberg:

http://www.universalpictures.be/movies/FR/popup-trailer.p...


18 avril 2007

sorties 18/4 Irina Palm- Le Prix à Payer - Anna M. - The Reaping (Les Châtiments)

IrinaPalm-Pic2_rgb

TF1/LCI Marianne Faithful dans IRINA PALM Comédie dramatique de Sam Garbarski (Belgique, Allemagne, Luxembourg)
avec Marianne Faithfull, Miki Manojlovic, Kevin Bishop
Durée : 1h43

Maggie a besoin d'argent d'urgence. Son petit-fils est à l'hôpital, gravement malade(**) et le médicament ainsi que traîtement qui pourraient lui sauver la vie, ne sont possible qu'en Australie. Maggie doit trouver une solution afin de redonner un peu d'espoir à son fils et à sa belle-fille. Désespérée, la brave quinquagénaire londonienne se laisse attirée par une offre d'emploi bien rémunéré dans un cabaret. Au "Sexy World", la veuve réservée mais alerte fait la connaissance de Miki, le patron, qui lui explique avec circonspection en quoi consiste son travail d'"hôtesse". Après que sa nouvelle collègue Luisa l'a mise au courant des règles du métier, la consciencieuse Maggie se métamorphose en très peu de temps en "Irina Palm", une dame très en faveur auprès de la clientèle et qui gagne bien sa vie...1169207386129

( **)  je retrouve une portion de ma vie dans ce film (héhé pas la prostitution je précise)  mais un passage douloureux et difficile à assumer...qui heureusement pour moi, ne m'a pas obligée à faire un si long voyage....je suis en bonne main ici à Bruxelles.......donc ce film me touche.
http://www.irinapalm-themovie.com/home.htm

toutes les précédentes chroniques:  Irina Palm   Marianne Faithfull 


 

http://www.diaphana.fr/fiche.php?pkfilms=157


good sheperd Universal

 

 

THE GOOD SHEPHERD raconte la fondation du service secret américain, la CIA ou Central Intelligence Agency, et l’engagement d’un homme prêt à tout sacrifier pour protéger son pays. Son cursus sans faute, sa foi profonde dans les valeurs américaines et sa promptitude d’esprit font d’Edward Wilson (Matt Damon) le candidat idéal pour une carrière dans le service secret des Etats-Unis à l’étranger, tout nouvellement créé, et plus tard, l’un des artisans du département stratégique de la CIA. Edward Wilson est un patriote qui connaît la valeur de l’obligation au secret et qui a grandi avec des concepts tels que la discrétion et l’honneur. Il est un étudiant consciencieux à Yale, lorsqu’il adhère en 1939 à la Skull and Bones Society, une confrérie secrète qui veut recruter de futurs dirigeants politiques. Le jeune homme idéaliste et à l’esprit vif est engagé pendant la seconde guerre mondiale par l’office des services stratégiques (OSS), le précurseur de la CIA.
En tant que père fondateur de la CIA, Wilson travaille dans un monde où le subterfuge fait partie du quotidien et où rien n’est comme il paraît. Son idéalisme fait bientôt place à une méfiance permanente qui trouve son écho dans la paranoïa des longues années de la guerre froide. Wilson doit payer le prix maximum pour cet engagement inconditionnel. Et même les réserves croissantes de sa femme Margaret (Angelina Jolie) ne l’empêcheront pas de poursuivre sur la même voie – une voie qui le mènera finalement à tout sacrifier pour sa profession. Superbe réalisation de Robert DeNiro, qui s'est réservé un petit rôle pour l'occasion. Matt Damon, incarne parfaitement le héros principal, mais avec avec sobréité et toute la froideur qui sied au personnage. Alors que dans un premier temps, Leonardo DiCaprio avait été pressenti, Damon tire parfaitement son épingle du jeu. Angelina Jolie lui donne une réplique valable, bien loin de ses rôles habituels.

http://www.thegoodshepherdmovie.com/


LePrixapayer

Jean-Pierre Ménard est un homme fortuné et très élégant. Il est marié à Odile depuis dix ans. Celle-ci ne travaille pas et profite sans scrupule de son argent. Leur vie sexuelle est quasi inexistante... Il faut dire que Odile ne fait rien pour éveiller le désir de son mari.
Ayant la désagréable sensation de n'être qu'une banque, Jean-Pierre décide de réagir... En pleine nuit, il dérobe la carte de crédit et les chéquiers dans le sac de sa femme. Le lendemain matin, Odile part en courses et découvre, catastrophée, le vol. Jean-Pierre lui impose alors sa nouvelle règle : à partir d'aujourd'hui, pas de cul, pas de fric ! Qu'est-ce qu'elle va faire ? Se résigner, se révolter ? Quel est le prix de l'amour ? Quel est le prix de la liberté ? Quel est le prix à payer ? L'argent dans le couple, véritable révélateur de sentiments enfouis, de haines, de rancoeurs. Avec Nathalie Baye et chistian Clavier

http://www.leprixapayer.com/


The Reaping - starring: Hilary Swank, David Morrissey, Idris Elba, Annasophia Robb, Stephen Rea  THE REAPING- Les Châtiments. Une ancienne religieuse a renoncé à sa vocation après l'assassinat de sa famille pour se consacrer à réfuter l'existence des miracles et autres manifestations divines. Appelée à enquêter sur le cas d'une petite ville de Louisiane frappée par ce qui s'apparente aux fléaux bibliques, elle devra admettre que la science seule n'explique pas tout, et que seule la foi lui permettra de combattre efficacement les forces du mal qui menacent la petite ville. Dans ce thriller surnaturel, Hilary traque le surnaturel, et trouve à chaque "miracle", une explication scientifique. Néanmoins, ce qui est paradoxal, c'est que Hilary croit aux miracles et son personnage pas. Et dans cette apocalypse filmée, à la fin, vous ne croirez plus en rien, pas même en l'histoire de ce film, du déjà vu, du réchauffé, heureusement qu'il n'y a "que" 10 plaies d'Egypte...et que les formes et les déhanchements (bien mis en évidence) de Hilary Swank sauvent le film de l'ennui.

2 étoiles

reaping

http://wwws.be.warnerbros.com/thereaping/

hs the reaping