communisme

  • Dalton Trumbo

    dtru.png

    dtr.png

  • Angela Davis à Paris

    adavies.jpg

    Avant-première en présence  d'Angela Davis.

    Qui est-elle?

    L'extraordinaire parcours d'Angela Davis qui a grandi dans l'Alabama, étudié aux États-Unis et en Europe, avant d

    Angela Yvonne Davis, née le 26 janvier 1944 à Birmingham en Alabama, est une militante américaine communiste[1] des droits de l'homme et un professeur de philosophie.

    Militante du mouvement des droits civiques aux États-Unis, proche du Black Panther Party, elle fut poursuivie par la justice à la suite de la tentative d’évasion de trois prisonniers, surnommés les Frères de Soledad, qui se solda par la mort d’un juge californien en août 1970. Emprisonnée seize mois à New York puis en Californie, elle fut finalement acquittée et poursuivit une carrière universitaire qui la mena au poste de directrice du département d’études féministes de l’université de Californie. Ses centres d’intérêt sont la philosophie féministe, et notamment le Black Feminism, les études afro-américaines, la théorie critique, le marxisme ou encore le système carcéral. En 1997, elle fait son coming out auprès du magazine Out.

    girlo power,usa,alabama,actualité cinéma,ciné,cinéma,angela davis,militantrisme,black power,communisme

    Elle fut à deux reprises, en 1980 et 1984, candidate à la vice-présidence des États-Unis pour le parti communiste américain. et entame  une carrière d'enseignante à la prestigieuse université UCLA à Los Angeles.

    La suite sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Angela_Davis

     

    Où?

    http://www.mk2.com/salle/quai-de-seine

  • Edgard. Hoover Le Mystère reste entier.....

    hoover05.png

     

    Le prochain film de Clint Eastwood interpellera, ça c'est sûr! En abordant la "vie" d'un personnage aussi controversé que le fondateur et big boss du FBI; Clintie s'attaque à un monument Yankee...très controversé!!!!  Autant son boulot au sein du FBI (de 1924 jusqu'à sa mort en 1972) était remarquable, autant la manière qu'avait Edgard. Hoover pour arriver à ses fins ne l'était pas. En s'attaquant à un tel personnage, le réalisateur  se penche également  sur  "l'homosexualité" de ce dernier....connu pour ses parties fines et autres rencontres amoureuses...ni sur la "chasse aux sorcières" qui vit la "disgrâce " de nombreuses grosses pointures du 7ème art...Cependant, passé la première surprise, qui sera celle de découvrir  Leonardo DiCaprio sous le châpeau, il sera très intéressant de voir sous quel angle le célèbre réalisateur voit l'homme fort des années 40/50.  Dr Jekyll ou Mr Hyde?  Implacable le jour, mais déviant une fois la nuit venue, alors qu'il pourchaissait également le vice????? Ou simplement faire étalage de sa réussite aux sein du Federal Bureau of Investigation???? Mystère. L'impatience me gagne petit à petit.

    Warner Bros, biopic, FBI, Usa, United states, Communisme, actualité, actualité cinéma, Clint Eastwood, Judy Dench, Leonardi DiCaprio, corruption, homosexualité, ciné, cinéma, insolite, Warner Bros, biopic, FBI, Usa, United states, Communisme, actualité, actualité cinéma, Clint Eastwood, Judy Dench, Leonardi DiCaprio, corruption, homosexualité, ciné, cinéma, insolite, Warner Bros, biopic, FBI, Usa, United states, Communisme, actualité, actualité cinéma, Clint Eastwood, Judy Dench, Leonardi DiCaprio, corruption, homosexualité, ciné, cinéma, insolite, Warner Bros, biopic, FBI, Usa, United states, Communisme, actualité, actualité cinéma, Clint Eastwood, Judy Dench, Leonardi DiCaprio, corruption, homosexualité, ciné, cinéma, insolite, Warner Bros, biopic, FBI, Usa, United states, Communisme, actualité, actualité cinéma, Clint Eastwood, Judy Dench, Leonardi DiCaprio, corruption, homosexualité, ciné, cinéma, insolite, Warner Bros, biopic, FBI, Usa, United states, Communisme, actualité, actualité cinéma, Clint Eastwood, Judy Dench, Leonardi DiCaprio, corruption, homosexualité, ciné, cinéma, insolite,

    Toutes les galeries-photos précédentes, un clic sur les deux liens ici:

    Photo by Eric Ford / On Location News 818-613-3955 info@onlocationnews.com

     e http://www.movieweb.com/movie/j-edgar/PGuCCj1YV382xy 

  • Le FBI sur la sellette, et Edgard Hoover en travesti

    HooverLeonardo DiCaprio "dirigera" le FBI dans un biopic sur J. Edgar Hoover, le patron et créateur du Federal Bureau (of) Investigation, sous la direction de Clint Eastwood. Le projet du scénariste Dustin Lance Black à à qui l'ont doit celui de Harvey Milk, est resté en gestation pendant plus d'un an, car Universal n'y voyait aucun intérêt.. Clint Eastwood quant à lui, ne s''est pas fait prier et a pris  les choses en main. Le réalisateur est aux manettes de commandes pour les Studios Warner., et le tournage va bon train....Hoover aura été un mec controversé tout au long de sa vie. Hier encore j'ai regardé un documentaire à la télé, et les images ne laissent plâner aucun doute.. Celui qui pourchaissait les "pédés" était lui-même homosexuel.. et qui plus est, aimait à se rendre dans certaines soirées spéciales, où le travestissement faisait partie du décors...  D'autre part, il a été accusé d'abus d'autorité sur ses propres agents,  sur lesquels il récoltait un max de renseignements de manière pas très "catholique" pour les maintenir sous sa coupe. Il utilisait des méthodes peu louables dans la manière de persécuter le monde politique...fit du chantage envers de multiples sénateurs, et même au président Kennedy, sur lequel il avait des "notes" quant ses fréquentations extra-conjugales, que Hoover menaça de publier si on lui donnait son C4 ..Utilisant les mêmes procédés pour le milieu du cinéma, où la fameuse "Chasse aux Sorcières" de sinistre mémoire,  signifiât la fin de bien des carrières, pour des stars, soupçonnées d'avoir des penchants  communiste..Cepandant, certaines langues se sont déliées après sa mort, et c'est ainsi que ces acquintances avec la Mafia furent mises à jour...alors que le FBI fut mis en place pour combattre le "milieu"!!!

    dench hoover5.jpg

    dench hoover2.jpg

    edgard6.jpghoover clintie2.jpgedgard11.jpgleonardo hoover.jpgleornardo hoover 1.jpghoover clintie5.jpg
    Auparavant, Billy Crudup avait déjà endossé le pardessus de Hoover dans "Public Enemies" et Bob Hoskins le feutre dans "NIxon". Mais ce sera vraiment lr premier biopic entièrement consacré à Hoover. Cependant, personne ne sait s'il s'agira d'un biopic couvrant plusieurs années de la vie du patron de la FBI, ou le tournage d'un de ses coups d'éclat??

    Judi Dench au maquillage...et Clintie montrant l'exemple...

  • Décès de Bernard Gordon un scénariste prolifique

    cinema_poster_Day_of_the_TriffidsBernard Gordon, le scénariste qui dans les années 50, fut "Blackliste" pendant la "Chasse aux Sorcières" mise en place par le Sénateur McCarthy, est décédé à son domicile à 98 ans,  des suites d'un cancer. 
    Pendant cette fameuse époque, Gordon écrivit une douzaine de scénariis,  mais ne vit son nom mentionné au générique que loin dans les années 80, lorsque le Writers Guild- Syndicat Américain des Ecrivains fit le nécéssaire, afin que les pseudonymes utilisés par tous les "bannis" puissent apparaître une fois pour toute.. Pendant les 10 années où Gordon fut sur la liste noire, il travaillât sous le pseudo de Raymond T. Marcus, nom que l'on retrouve au générique de "Flesh and Fury avec un Tony Curtis encore tout jeune, dans le rôle d'un sourd-muet,  Day of the Triffids et Hellcats of the Navy , avec déjà à l'époque Ronald Reagan, connu pour ses positions de droite, et son côté "red-beaten" littérallement "bouffeur de rouge" et sa futur femme Nancy Davies. lesquels n'étaient pas chauds pour travailler sur un script écrit pas un communiste...Cependant, son nom figure sur " 55 Days at Peking"  et dans la première version filmée de "The Thin Red Line." Il épousa Jean Lewin en 1946, cette dernière ayant crée avec Bette Davies, le fameux "Hollywood Canteen", sorte de "resto  du Coeur" pour Gi,  où tout ce que le cinéma comptait comme célébrités, venait servir les soldats.... Pendant son exil en Espagne, il réalisat le Nanar des Nanars "Earth versus the Flying Saucers"
    En 1999 Gordon s'opposa vivement à l'attribution d'un Oscar d'honneur à Elia Kazan, réalisateur de East of Eden  (A l'Est d'Eden) et On the Waterfront,  (Sur les Quais) avec le débutant Brando...Kazan, c'est connu, fut entendu par  ladite   "House of Un-American Activities Committee" et il donna à la commission, les noms de personnes dont il soupçonnait avoir des acquitences avec le communisme, ce qui aux yeux de Gordon, faisait de Kazan un traître... Il produisit aussi "Horror Express" avec Peter Cushing et Christopher Lee. Gordon écrivit deux livres sur ses expériences:  Hollywood Exile- How I Learned to Love the Blacklist (1999) et The Gordon File: A Screenwriter Recalls Twenty Years of FBI Surveillance (2004).Sources Times et dossiers perso.