21 juin 2016

Al Pacino....Phil Spector est là!!!! Ce soir sur La 3 Belgique.. Un must see movie!

pacino.jpgPacino a  tourné Serpico , trois volets des Parrains ainsi que Scarface, peut-on dès lors l'imaginer dans la peau d'un musicien producteur? Oui, mais le comédien a subi une énorme transformation afin d'incarner l'excentrique producteur Phil Spector, le créateur du fameux " Wall of Sound" technique musicale qui permettait à la musique et aux chansons écrites par Spector, d'avoir de la profondeur.

Sa technique d’enregistrement en mono d’un grand orchestre incluant violons, cuivres, guitares, batteries et percussions donne un son immédiatement reconnaissable, que l’on retrouve sur les versions originales des chansons Be My Baby, Then He Kissed Me, Da-Doo-Ron-Ron, He’s a Rebel, Baby I Love You ou Unchained Melody.

Spector a collaboré entre autre, à l'album Let It Be des Beatles, mais il également à la base de l'éclosion de nombreux groupes, chanteurs et chanteuses ayant connu une grande notoriété dans les années 60/70/80...L'un des premiers titres à inclure ce style très particulier fut "Black Pearl"  par Sonny Charles and the Checkmates.....titre curieusement absent sur Wikipedia... Phil fut à la base des carrières des Ronettes, Crystalls, Darlène Love etc... Compositeur et producteur génial,  ses oeuvres couvrent la période qui va des fabulous sixties to The eighties, il n'en était pas moins, un être bizarre, colérique et aimant particulièrement les armes. Est-ce avec l'un de ses pistolets que fut assassinée Lana Clarckson, une starlette en devenir, après une soirée bien arrosée ??? Depuis 2009, Spector purge les 19 années d'incarcération auxquelles il a été condamné. La suite ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phil_Spector

pacino mirren.jpgSur l'affiche , Pacino "affiche" une ressemblance ahurissante. A ses côtés, Helen Mirren (Hitchcock - Red) qui incarne Linda Kennev Baden..Pacino, qui a refusé de rencontrer son modèle, a confié avoir passé des heures à regarder des images, extraîts télévisés, mais qu'il n'a en aucun cas voulu imiter sa voix. Le télé-film doit sortir le 24 mars prochain sur la chaîne HBO (USA)

 

 

pacino spector.jpgPhil_Spector_2.jpgPhilSpector.jpg

 

B.A. https://youtu.be/P2Mqjdlh9Yg

 

Un titre arrangé par Phill mais produit par Jerry Ryopelle, un de ses protégés..

Le fabuleux Home of The Brave par Bonnie and The Treasure...(ironie du sort, la chanteuse Charlotte O' Hara décèda peu après)

https://youtu.be/_gCPLU-sgZw

La première partie d'une bio consacré au producteur de génie. les autres sont sous le lien sur YT..

https://youtu.be/NN79g1uL2YE

 

 

 

23 mars 2015

Black Dahlia, dans nos salles le 8 novembre

 
 
 Ce soir  sur ARTE à 20h50...The Black Dahlia. L'un des plus grands mystères en matière criminelle des Etats-Unis
 
smallvisual_blackdahlia
dyn006_original_532_24_gif_2520423_e2a7e06bbf021a23e76682837f808eab

 

 
Avec la signature de Brian De Palma, j'étais persuadée que "The Black Dahlia" serait à la hauteur de l'énigme, non élucidée à nos jours (elle l'est dans la fiction) des attentes du public, mais surtout que le film serait fidèle au livre labyrinthique de James Elroy. Et bien non pas du tout! Il délivre un film glauque, incompréhensible pour le cinéphile, amateur de polars non averti. Si De Palma donne les clés de l'énigme dans sa fiction, dans la réalité le cas Beth Short, soulève encore bien des intérrogations,  Le Dahlia noir garde tout son mystère. De Palma est un très grand réalisateur, mais sa vision est loin de faire recette, une analyse de relation entre les deux inspecteurs, des enquêtes, des contre-enquêtes, les coulisses de la police locale, ses manigences, des matchs de boxe, des querelles professionnelles, des amour partagées...voilà pour l'essentiel....Assez plat et terne.... Pleins de trucs qui auraient leur place dans tout bon polar qui se respecte, mais qui ici, nous éloignent très fort du mystère. Et tous les piètres rebondissements, coups de théâtre escamotés, ne font que noyer le poisson..il est très peu fait cas de l'enquête sur l'assassinat, d'Elisabeth Short,  (Mia Kirschner actrice de Toronto) petite starlette en devenir, qui aimait la compagnie des beaux militaires, et n'hésitait pas à fréquenter les bars lesbiens....que De Palma  a filmé d'une manière très caricaturale. Je n'ai jamais croisé des vamps dans les bars lesbiens qu'il m'est arrivé de fréquenter.

 

Bref, De Palma nous a habitué à mieux....et Elisabeth Short, qui eut une fin atroce, méritait un meilleur hommage posthume!

 

Néanmoins, un plus, certaines scènes ne sont pas sans rappeler quelques grands classiques "Obsession"  (deux femmes ressemblantes) "Snake Eyes" Femme fatale" (scènes lesbienne) "Les Incorruptibles" et Blow-Out (scène de l'escalier). Donc, Black Dahlia n'est pas le chef-d'oeuvre espéré, mais restera quand même dans la mémoire des fans du réalisateurs, qui pourront toujours se repasser ses films cultes pour se remettre de leur déception!

etoile_3[1]

 

affiche dahlia 

 

Mon ancien post sur le sujet 18/8

La télé étant branchée en même temps que le pc, je viens d'entendre la critique

d'une chroniqueuse cinéma de la bande à Ruquier sur Fr1 (pub gratos) en gros: De Palma se prends les pieds dans le tapis, et tous les acteurs sont à côté de leurs pompes. (et toc!).

03 juillet 2013

Rempart. Le film coup de poing de la rentrée.

Woody Harrelson, Robin Wright, Ben Foster, Ned Beatty, Ice Cube, Cyntha Nixon (SATC) Sigourney Weaver , Usa, policier, thriller, actualité cinéma, cinéma,  Steve BuscemiImaginez Woody Harrelson, Robin Wright (The Congress)  Ben Foster, Ned Beatty, Ice Cube, Cyntha Nixon (SATC) Sigourney Weaver et Steve Buscemi  (Boardwalk) à l'affiche d'un même film....Et bien oui, c'est un fait avec Rempart, le thriller policier de Oren Overman, d'après un script the James Ellroy (L.A. Confidentiel) ... Encore un film d'action avec des policiers ayant commis une bavure, des flics cyniquess que rien ne retient, des cops pour qui rédemption est un mot qu'ils ont rayé de leur vocabulaire.... me direz-vous à raison.  Encore un film où le déclin des flics corrompus est bien mis en évidence, c'est certain.... mais pas que...Réunir deux "grandes gueules" comme Harrelson et Ben Foster...remember Alpha Dog,  doit inévitablement déboucher sur un cocktail explosif. Et ce l'est. Bon, je n'ai pas encore vu le film, juste quelques sneaks, mais cela m'a suffit pour avoir une idée bien précise sur ce long-métrage qui, au vu des critiques américaines dithyrambiques, est l'un des films qui secoue en cette deuxième partie de saison. Quant au titre "Rempart" il fait référence au qui-vive et à la défensive affichée tout au long de l'histoire par David Brown (Harrelson)  mais également par métaphore à ce que l'on appelait  Rempart à Los Angeles, et qui fut le centre d'un énorme scandale lorsque des flics furent arrêtés pour avoir fermé les yeux, mais surtout avoir été impliqués dans des cambriolages et traffics de drogues.  

Swoody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crimewoody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crimewoody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crimewoody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crimeynopsis: L'officier de police Dave Brown est connu depuis toujours pour ses méthodes expéditives et sa tendance à franchir toutes les lignes. Lorsque la vidéo d'une raclée qu'il administre à un suspect se retrouve sur toutes les chaînes de télé, tout le monde se décide à lui faire payer l'addition. Face au scandale qui pourrait mettre en lumière les pratiques douteuses de la police, ce spécialiste des excès en tous genres fera un magnifique exemple... Coincé entre sa hiérarchie, ses ex-femmes, ses filles et ses peurs qu'il cache comme il peut, Brown va être écrasé, broyé, poussé à bout pour n'être plus que lui-même, loin de son arrogance et de ses méthodes de cow-boy. Cela suffira-t-il à le racheter ?

woody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crimewoody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crimewoody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crimewoody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crimewoody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crimewoody harrelson,robin wright,ben foster,ned beatty,ice cube,cyntha nixon (satc) sigourney weaver,usa,policier,thriller,actualité cinéma,cinéma,steve buscemi,crime

 

 

Metropolitan Filmexport.

29 octobre 2009

Le Prophète reçoit un award à Londres.

prophet_
Un véritable triomphe, un plébiscite. Le dernier opus de Jacques Audiard "Un Prophète" a remporté le Grand prix Star of London (premier du nom) du meilleur Film, au festival du Film de Londres, lors d'une cérmonie qui s'est tenue hier soir au Inns of Court , et présentée par la star de la télé et radio américaine Paul Gambacchi.

london_film_festival_awards_anjelica_hustonEn sa qualité de présidente de ce  Jury, c'est à Angelica Huston qu'est revenu l'honneur de remettre le prix au comédien Tahar Rahim, qui crève litéralement l'écran dans cette fiction. "Ce film est un masterpiece, il a l'ambition, la pureté, l'imagination qui devraient en faire un classique instantané. Avec un scénario béton, de superbes performances et un thème universel, Jacques Audiard à réalisé le film parfait!!!""

Quant au jury du Meilleur film, au sein duquel siègaient Jarvis Cocker, Matthieu Kassovitz et Charlotte Rampling entre autre, il a décerné l'award à "The Road" de John Hillcoat.

Enfin, le Sutherland Award qui récompense la première oeuvre la plus imaginative  est revenu à Scandar Copi et Yaron Shani pour Ajami dont je parle par ailleur ici, et contribution Israélienne aux Oscars de l'année prochaine.

Et c'est le duo John Hurt et Souleymane Cissé ont reçu le BFI fellowship (c'est quoi ça???) pour leur réussite dans le méter d'acteur et de réalisateur.... "Etre reconnu ici, c'est un réel honneur " à confié Hurt en reçevant son prix....Hurt sera très bientôt à l'affiche de "The Limits of Control" chez nous (ndlr) You must sign in to make a comment.

Le reste du palmarès sur: http://www.bfi.org.uk/lff/node/1012

 UN PROPHETE mérite incontestablement ce prix. C'est un des meilleurs films que j'ai eu l'occasion de voir sur le milieu carcéral. Bien plus captivant que Public Enemies et plus excitant que Mesrine, qui malgré l'abattage médiatique dont ils ont fait l'objet n'ont rien remporté nulle part...Pour rappel, Un prophète avait déjà remporté le Grand Prix du public à Cannes.....dossier complèt sur :

17 août 2008

"W" et alors Bush?

W

"W" le dernier film d'Oliver Stone va certainement changer l'optique que  beaucoup de personnes avaient sur Bush, et espèrons-le, faire changer d'avis les 52% qui ont voté pour lui.

Le film retrace la vie de l'un des plus controversés présidents que les Etats-Unis ont connu, Georges W Bush, (43ème du nom) Stone nous apprend que le président était amateur de jolies filles et se saoûlait régulièrement, Le film survole son enfance difficile, sa rencontre avec sa femme ; ses "disputes" avec son paternel, l'autre président,lequel devait souvent le rappeller à l'ordre, et son ascension politique. Avec Josh Brolin (No Country For Old men)  dans le rôle du président,et James Cromwell dans celui de Bush senior,  OLiver Stone soulève un fameux débat! Et moi, je me pose la question de savoir, comment un alcolo/bagareur/bon à rien à pu devenir l'homme le plus puissant de la planète? Et ce biopic ne répond pas tout à mes à mes interrogations...

Quant on questionne Stone sur "W", il répond que si Jeanne d'Arc n'avait pas été portée si souvent à l'écran, il aurait pu être intéressé. Mais puisqu'il faut du matos neuf, et que peu ou prou d'ouvrages, qu'ils soient cinématographiques ou écrits, ne lui ont été consacrés, Bush devenait son premier choix. Il ajoute qu'il à lu les livres de Bob Woodward, et "Against all Enemies" de Richard Clark pour bien s'imprégner de la politique Us..Le mot de la fin; au contraire de Stone, je n'avoue aucune empathie pour un type comme lui..Et, si le film sort avant les élections de novembre prochain, il pourrait devenir un "mockumentari" très controversé!!!!

 

ww

www

w-bush-L-4

w-bush

05 mars 2008

Untraceable sous la loupe Sortie 5/3 Belgique

untreacableUntraceable%20aff
THE MORE YOU WATCH, THE FASTER YOU DIE!!!
Terrifiant et inquiètant. Tel pourraît -on définir Untraceable (script Robert Fryvolent-Mark.R.Bynker) de Gregory Hoblit (Primal Fear-Fracture)   Inquiètant parce que ce long métrage dépeint avec réalisme les dérives de la société "informartisée" et  térrifiant par la mise en place des évènements, créant de notre quotidien un cruel portrait de société, où la curiosité prime. Qui n'a jamais été attiré sur les sites à potins, et voulu savoir qu'elle star s'est fait arrêter pour consomation de drogues, quelle autre starlette faire quelques jours de prison??? Nous tous bien sûr. Nous sommes tous devenus des accros du net....Inquiètant encore, parce que les citoyens décrits font leur propre police, et cette dernière qu'elle soit le FBI ou autre, se trouve prise au piège de ses propres "enfants". Pratiquement incapable de mettre fin aux agissements de ces "criminels", maintenant gentiments assis chez eux devant leurs computers et, jouant au chat et à la souris face aux meilleurs scientifiques et spécialistes du décodage des liens internet, et autres adresses IP,  elle doit assister impuissante aux délires d'un ado, et aux exécutions en règle avec tortures insoutenables (au bac la franchise Saw) que ce dernier soumet en direct sur la toile....Comble du raffinement.......au plus, il y a de visites sur le site, au plus vite la victime rendra l'âme... Sujet novateur,  où l'on retrouve quelques traces du "Silence des Agneaux", Jodie Foster remplacée par Diane Lane...au demeurant aussi crédible! Cet intrépide Jennifer Marsch semble être la seule capable de mettre fin aux agissements ignobles du sujet, non sans avoir au préalable assisté à l'exécution de son collègue, lequel venait de décoder des pistes, et au rapt manqué de sa gamine. Cette habituée de la traque des Pirates, Cyber-criminels et pédophiles, au sein d'une cellule spéciale mise en place par le FBI, il y a quelques années, tombe par hasard sur un chat torturé en direct sur Internet. Secouée par les images qu'elle vient de voir, Jennifer entre le lien du site à son tour, et découvre avec horreur ce qui se cache derrière: killwithme.com....Un ado devenu fou après la suicide en direct de son père devant les caméras de télévision , et qui assassine implacablement des innocents, avec "l'aide" des internautes connectés sur son site. Non seulement, ils accélerent la mise à mort, mais en plus, certains y trouvent du plaisir en laissant des notes sur le forum... Mais pourquoi? C'est ce que le spectateur sera amené à se poser comme question tout au long de la projection. Dont la première, si un crime violent était commis sous vos yeux, seriez-vous enclins à regarder sans bouger jusqu'au bout?  Regarderiez-vous cela sachant que personne ne le sait??? BOnne question, tout le dilemme est là!.  Untreacable ne vous apportera pas vraiment la réponse, mais vous ne sortirez pas de la salle sans être légèrement perturbés. Diane Lane est parfaite  quelques fois même plus crédible que Jodie Foster dans des situations similaires. Sans maquillage, elle n'a pas peur non plus de se montrer hagarde et complètement défaite dans de nombreux gros-plans.
Tourné dans une palette de tons gris-métalliques, Untraceable assène au marteau-pilon, des images choc façon séries télés à succès tels NYPD et Hill Street Blues. ET ceci n'est pas une coïncidence, Hoblit à réalisé ces télé-séries..untruntraA qui s'adresse ce film? En premier lieu, à tous ceux qui passent des heures devant leurs ordinateurs, aux informaticiens, aux as du net en tous genres. Ils vont en apprendre des choses. Ensuite, aux cinéphiles avides de gore et de scènes de tortures (quoique suggérées parfois) et enfin, avec un casting sans grosses étoiles, au public ados. Quant aux cinéphiles Outre atlantique, dont nous faisons partie, il sera certainerment conquis par ce psycho-thriller à l'américaine qui dépeint avec surenchère de violence, une histoire qui n'a pas besoin de beaucoup de sous-titres....

Sites: http://www.killwithme.com/ - www.killwithme.be

 

 

11 novembre 2007

Before the Devil Knows You're Dead. Sous la loupe

beforeLe vétéran Sidney Lumet (83) bon pied, bon oeil,  signe une fois de plus, une réalisation brillante avec "Before the Devil Knows You're Dead" Spécialiste de drames policier, de thrillers, de films ayant la scène du crime comme théâtre, celui que l'on surnomme "l'architecte des années 70 signe avec "The Devil", un "crime-thriller" joué façon mélodrame tragique, et démontre avec grand art, qu'il est toujours l'immense metteur en scène, réalisateur, à qui l'on doit  "Serpico- Dogs day afternoon- 12 Hommes en colère- Nework-Le verdict" entre autre.....A cela on peut encore ajouter une quinzaine de réalisation avec lesquelles ses acteurs ont obtenus un Oscar.  "Before The devil Knows You're dead" sera-t-il encore le film de la consécration?  On l'espère pour lui, après le mini flop de "Find me Guilty" en 2006. Dans son dernier opus, il guide ses acteurs au point d'en sortir le max...deveil
Hoffman  (Capote) par exemple, une fois de plus nous sort une performance exceptionnelle, un réel "tour de force" comme aiment à dire les américains quand ils sont bluffés par une interprètation épatante. Le comédien  passe du plus pur sang froid calculé, au plus grand désespoir.  De son côté, Hawke une épave, qui se plaint et se lamente tout le temps, joue à la perfection le rôle qu'on lui a demandé.  A. Finley, parfait en  patriarche dévasté par la tragédie qui se passe sous ses yeux, surtout lorsqu'il se rend compte que ce sont ses fils qui sont impliqués.  Ces derniers ont de sérieux problèmes d'argent, raison pour laquelle Andy (Hoffman) met sur pied un plan pour cambrioler une bijouterie afin pour l'un de pouvoir payer pour son enfant, et l'autre de remettre ses comptes à flots.  Le plan est d'autant plus facile à réaliser que la bijouterie tenue par la mère des deux frères, et dès lors une "proie" facile.  Ce qui devait selon Hank n'être qu'une promenade de santé, sans dommages collatéraux, finira par une tragédie sans nom. 

devil3devil2Marisa Tomey.

Sources dossiers persos et Photos: Hollywood.com staff

25 septembre 2007

Denzel Washington compte jusqu'à 3



port130
Martin
Scorcese oscarisé cette année pour Les Infiltrés, et dont le film-culte "Taxi Driver" vient de sortir en double dvd collector, va pour la première fois, tourner une pub..pour le célèbre alcool espagnol Freixenet. . On ne connaît pas le cachet alloué à Scorcese, du reste, cela ne nous regarde pas, mais même si cette pub, comme le veut la tradition en Espagne, ne sera diffusée qu'une seule fois, le soir de Noël, je pense qu'un réalisateur de sa trempe ne le fera pas pour quelques dollars de plus!!!!original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

denzel1Le fabuleux thriller de Joseph Sargent "The taking of Pelham 1-2-3" (74) va faire l'objet d'un remake, sous la direction de Tony Scott, avec Denzel washington dans le rôle du lieutenant de police Zachary. Z. Garber, incarné par Walter Mathau dans la première version. En ce qui concerne Denzel et Scott,  ce film scellera leur quatrième collaboration, après Man On Fire, Us Alabama et Déjà Vu! Il est à espérer que le remake sera à la hauteur de l'autre. C'est un des meilleurs thrillers que j'ai eu l'occasion de voir, où la prise d'otage d'une rame de métro minutieusement mise au point par un quatuor de bandits, est si bien ficelée, qu'on regrette le minuscule "grain de sable" qui vient tout fouttre en l'air dans les dernières minutes. Chut, je ne vous en dirai pas plus, sauf qu'il ne faut jamais commettre un délit lorsqu'on est enrhumé! Il est cependant dommage que dans la pléthore des films débiles que le petit écran nous propose chaque jour, Pelham 1 2 3,  film-culte n'ai jamais trouvé un petit créneau-horaire, alors qu'on nous ressasse toujours les même navets, et que de véritable pépites dorment dans leurs boites.

Bande-annonce avec Walter Mathau, Robert Shaw, Martin Balsam.original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

La maison de production de Ben Kingsley a obtenu les droits de la nouvelle de Christopher Rush "Will"  sur la rencontre imaginaire de  William Shakespeare avec son conseiller (avocat) sur son lit de mort, afin de coucher son testament sur papier. Et si vous y regardez de plus près, il y a un double sens au titre Will -volontés et surnom du dramoriginal_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_aturge.

 Eli Roth, le réalisateur entre autre de la franchise Hostel , va écrire et diriger un épisode de "Heroes", la série à succès de la télévision (actuellement sur une chaîne française)  intitulé Origins" l spin-off du drame de la chaîne NBC aux Etats-Unis.  original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

Jason Bateman rejoint Brad Pitt et Edward Norton idans l'adaptation de la mini-série anglaise de State of Playpour  Universal  Sources varietyoriginal_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

A prendre avec des pincettes.....Samuel L. Jackson et Bernie Mac  auraient été contactés pour tourner dans   Soul Men, une comédie sur deux chanteurs de souls bizarres, réunis pour une tournée. Est-ce un rumeur? Est-ce réalité? Variety le confirmera sans doute plus tard.

13 novembre 2006

Adrienne Shelly. Encore un crime crapuleux dans les spères hollywoodiennes

Hollywood Babylon.......*

 

18687801[1]Voilà encore une affaire qui,  même si elle a été diffusée tardivement, fera la une des colonnes à Gossips pendant de nombreuses semaines. comme tous les crimes people.

Incroyable, la comédienne Adrienne Shelly (40 ans) avait été découverte pendue dans sa salle de bain le premier novembre dernier (presse assez muette). Et rebondissement, la semaine dernière, un ouvrier effectuant des travaux de rénovation en dessous de l'appartement de l'actrice, a avoué être l'auteur du crime maquillé en suicide. Raison invoqué pour cete assassinat en règle...." elle m'avait énervé en me reprochant de faire trop de bruit, nous nous sommes battus, et elle allait appeler la police.....(effarant) ! Mais le pire est à venir.."comme elle n'était pas encore morte après mes coups, j'ai été obligé de la pendre...(oups!)

Shelley peu ou prou connue du grand public, avait fait ses débuts dans les films de Hal Hartley "L'Incroyable vérité et Trust me". Rouqine aux faux airs de Rosanna Arquette, parfois chaussée de lunettes géantes, elle se "mariait" à merveille avec l'ironie de l'autre acteur fétiche de Hartley; Martin Donovan.Elle fit quelques apparaitions télé dans "Oz et N.Y District" et venait de terminer son troisième long-métrage en tant que réalisatrice "Waitress"Son dernier rôle, "Factotum" avec à sa gauche, Lily Taylor,Matt Dillon et  Marisa Tomeï

2006_factotum_006

Sources The Guardian-Photo: site Factotum.

* "Hollywood Babylon" sont plusieurs ouvrages sur les orgies, viols par des peoples célèbres, meurtres, assassinats et autres morts suspectes à Hollywood. (Sharon Tate, Jayne Mansfield, Jean Harlow, Lana Turner, Frances Farmer (interprêté par Jessica lange) etc etc....on y trouve tout ce qui à traît aux côtés malsains d'Hollywood.

03 septembre 2006

The Black Dahlia ...en plein boom!

The Black Dahlia suite et peut-être pas fin!

Voiçi ce que j'écrivais le 19 août dernier...

C'est le très attendu Black Dahlia  de Brian De Palma qui ouvrira la Mostra de Venise..

"Black Dahlia " en compétition pour le LION D'OR, avec Hilary Swank en femme fatale ,Scarlet Johansson et Mia Kirshner (Exotica)  en flashs-back seulement, dans le rôle d'Elisabeth, est l'adaptation du roman de James Elroy (L.A. Confidential) publié en 1967 et basé sur l'histoire vraie du meurtre de la jeune actrice prometteuse Elisabeth Short, dont le corps atrocement mutilé (coupé en deux, vidé de ses entrailles, et la bouche entaillée d'une oreille à l'autre -glourps!)) fut retrouvé en janvier 1947 dans le sud de Los Angeles. Son meurtrier n'a jamais été retrouvé. Ce meurtre reste une énigme plus de 59 ans après la découverte du corps de Beth Short comme elle se surnommait elle-même. Jolie, mais d'un standard "à part", son style vestimentaire et son maquillage Gothic avant la lettre,en firent une femme très spéciale pour son époque. Aujourd'hui elle est devenue une légende. Il n'est pas rare de croiser des touristes à l'intersection de la 39ème et de Norton à Los Angeles,

là où fut trouvé son cadavre. Et il est tout aussi commun, de rencontrer des "freaks" pleins de tatouages Black Dahlia, voir des pseudo-Gothic Artists se réclamant de Beth Short. Brrr. Depuis près de 60 ans, plusieurs écrivains se sont penchés avec intérêt sur cet abominable crime. Certains étayent les faits avec moults détails, comme Steve Hodel  (site à visiter) qui n'hésite pas à incriminer son

 

propre père, Georg Hodel.. connu pour ses liens avec la  Maffia et divers grands réalisateurs dont, certains auraient été les amants de Beth. Il était ami avec le photographe Mann Ray dont dit-il, son père se serait inspiré ..pour "découper" sa victime. D'autres comme John Gilmore et James Elroy dont le livre est brutal mais crédible, ont fait de meurtre, une intrigue, qui mystifie, et dégoute Los Angeles depuis plus d'un demi-siècle. On y lit, que suite à une anomalie génitale, Elisabeth Short, ne pouvait avoir des relations normales, d'où une réputation de "fille facile", qu'elle avait des tendances bi et aurait eu (conditionnel de rigueur, car elle n'est plus là pour affirmer le contraire) des relations avec Marilyn Monroe. Qu'elle chassait les beaux militaires, et quelle avait des goûts sexuels bizarres, d'où la mutilation extrême de son corps...excision de l'utérus.(Glourps). Jamais, à part  Jack l'Eventreur, un meurtre n'aura suscité autant de passions. Plusieurs sites Webs sont entièrement dédiés au crime (google vous en fournira des tas). Y compris celui d'une femme qui avec plein de  détails croustillants, parvient à convaincre ses lecteurs que l'auteur pourrait-être  propre père. Bref. Nous n'en avons pas encore fini avec cette énigme, le film de Brian de Palma est là pour nous le rappeler, et il est quasi certain que ce long-métrage donnera lieu à une autre nouvelle vague de littératures sur le sujet.

 

Et quelques jours après, alors que la Mostra  de Venise vient à peine de commencer,  voilà ce que j'ai découvert dans mes recherches de news..!!!!!

 

Après l'adaptation du roman de James Ellroy, "Le Dahlia Noir", signée Brian de Palma, c'est au tour du roman "L'Affaire du Dahlia Noir", écrit par le détective Steve Hodel, d'être adapté sur grand écran.

En effet, les studios de production New Line viennent d'annoncer l'achat des droits d'un nouveau roman rédigé autour de cette affaire de meurtre non élucidé, de la jeune "starlette, Elisabeth Short, dont le corps coupé en deux et atrocement mutilé fut retrouvé dans une terrain vague en 1947.. Quelques jours plus tard, la police en charge de l'enquête reçoit un message de provocation du tueur, qui malgré les efforts des forces de l'ordre ne sera jamais retrouvé.

Confessions du fils du potentiel meurtrier...

Ce nouveau livre, intitulé L'Affaire du Dahlia Noir, a été écrit par le détective de Los Angeles Steve Hodel. Il retrace sa propre investigation concernant la mystérieuse disparition de la jeune actrice Elizabeth Short, retrouvée morte quinze jours plus tard après avoir été atrocement mutilée. C'est après avoir découvert une photo de l'actrice dans un carnet appartenant à son père qu'il décide de réouvrir le dossier. James Ellroy lui-même aurait déclaré, suite à la sortie de cette oeuvre, que le Dr. George Hodel pourrait effectivement être l'assassin que la police n'a jamais réussi à identifier. En attendant cette nouvelle adaptation, Le Dahlia noir de Brian De Palma sera sur les écrans français le 8 novembre prochain. 

Sources Variety

 

Conclusion: finalement toutes les recherches effectuées le jour où j'ai découvert ce meurtre non élucidé aujourd'hui et qui m'avait tant interpellé, ne sont pas si saugrenues que cela....Ou alors, j'ai eu un "flash divin" qu'il serait bon de suivre cette affaire là,  laquelle rapportera de gros sous sous diverses formes à tous ceux qui s'y coltineront.....non là je plaisante, même si le sujet ne s'y prête pas vraiment.

10:10 | Tags : meurtre, crime, policier, faits-divers, actualite, remake, roman noir | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg