05 octobre 2014

Alleluia primé Mélies d'Or

actualité cinéma,alleluia,Fabrice De Weltz, horreur, slasher, Helena Noguerra, mélies d'or,fantastique,cannes,un certain regardA l’occasion de la 47ème édition du prestigieux Festival international du Cinéma Fantastique de Sitgès, Alleluia de Fabrice du Welz s’est vu récompensé du Méliès d’Or pour le meilleur film fantastique européen.

Alleluia avait été qualifié pour cette compétition fin septembre en remportant le Méliès d’Argent au Festival international du Film fantastique de Lund en Suède.

Le Méliès d'or est une récompense décernée dans le cadre de la Fédération Européenne des Festivals de Films Fantastiques (EFFFF). Il récompense le meilleur film fantastique ou de science-fiction. Chacun des neuf festivals adhérents décerne chaque année un Méliès d'argent à l'un des films en compétition. L'attribution d'un Méliès d'argent entraîne automatiquement sa nomination pour le Méliès d'or.

Parmi les candidats figuraient notamment un autre film de Wallonie Bruxelles, L’étrange couleurs des larmes de ton corps de Bruno Forzani et Hélène Cattet, la production espagnole Enemy du canadien Denis Villeneuve et Blind du norvégien Eskil Vogt.

actualité cinéma,alleluia,Fabrice De Weltz, horreur, slasher, Helena Noguerra, mélies d'or,fantastique,cannes,un certain regardC’est la deuxième année consécutive, après Au nom du fils de Vincent Lannoo en 2013, qu’un film belge francophone remporte cette prestigieuse récompense. On compte parmi les anciens lauréats du Méliès d’Or Michael Wintterbottom (Code 46), Alex de la Iglesias (The last circus) ou Anders Thomas Jensen (Adam’s Apples).

Fin septembre, Alleluia remportait également quatre prix au Festival du Film Fantastique d’Austin pour le meilleur film, le meilleur réalisateur, le meilleur acteur et la meilleure actrice.

Présenté en première mondiale à la Quinzaine des Réalisateurs en mai dernier, Alleluia écume les festivals du monde entier. Il sera présenté pour la première fois en Belgique à l’occasion du Festival international du Film francophone de Namur le 8 octobre. Parmi les prochaines destinations : Festival du Nouveau Cinéma de Montréal, Festival international du film de Busan, AFI Fest de Los Angeles.

Des sorties salles sont par ailleurs prévue dans les prochaines semaines aux Etats-Unis (Music Box distribution), France (Carlotta) et Belgique (O’brother).

actualité cinéma,alleluia,Fabrice De Weltz, horreur, slasher, Helena Noguerra, mélies d'or,fantastique,cannes,un certain regard

Bande annonce Flippante.....http://youtu.be/HPfmG8uG7tY

07 mai 2014

The Baby....Brrr!!!

 

The Baby
             

             
              Suite à une soirée bien arrosée lors de leur lune de miel, deux jeunes mariés doivent gérer une grossesse survenue plus tôt que prévu. Alors que le futur père choisit d’immortaliser les neuf mois à venir en filmant sa femme, il découvre que celle-ci adopte un comportement de plus en plus inquiétant, témoignant de changements profonds aux origines à la fois mystérieuses et sinistres...

Interdit au moins de 12 ans.

 

The Baby (Devil's Due) (L'héritier du diable au Québec) est un film d'horreur américain réalisé par Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett, sorti en 2014. Tourné façon Blair Witch, The Baby (La peur au Vnetre) a tout pour plaire aux amateurs du genre. Et aux autres, ceux qui ont l'habitude de regarder toujours derrière eux quznd ils sortent le soir, ou qui vérifient dix fois par nuit si personne ne squatte leurs dessous des lits. Enfin, dans certains plans, ce film n'est pas sans rappeler le cultissime Rosemary's Baby avec John Cassavetes et Mia Farrow..

  La Stratégie Ender Affiche  
  Ombre Affiche  
     Découvrir la bande-annonce du film  Un film terrifiant mais au scénario très réussi

                    Toutes les vidéos du film événement
                         sur www.wat.tv/20thcenturyfoxfranceactualité cinéma,the baby,fantastique,horreur,matt bettinelli,usa,zach gilfort

 

  Bande-annonce  

03 avril 2014

Frissonnez...Bientôt le BIFFF à Bruxelles!!!!

ssss.pngN’est-elle pas idéale pour le BIFFF, l’affiche signée Walthéry ? On dirait la nièce de Natacha qui aurait un peu trop traîné avec Chucky. Et, au BIFFF, on aime ça ! Surtout quand le cadeau est signé par l’un des grands noms de la BD belge, fraîchement élevé à la distinction d’Officier du Mérite Wallon. Un grand monsieur qui a débuté comme assistant de Peyo, titillé Johan et Pirlouit, Benoît Brisefer jusqu’à la tornade Natacha, qui déboule dans Le Journal de Spirou en 1970 et s’impose comme l’hôtesse de l’air la plus sexy de tous les temps !  En 1993, Walthéry crée Rubine, dont il partage la garde avec Dragan de Lazare, jeune dessinateur talentueux, et continue à rendre hommage à son terroir avec une passion intacte, après 50 ans de carrière !

Rendez-vous dès le 8 avril prochain..  

 

http://www.bifff.net/

06 mars 2014

Le FFF de Bruxelles

noname.jpgBientôt Le Festival du Film Fantastique 8 au 20 Avril aux Bozart,  et déjà quatre titres annoncés. Premières mondiales et Européennes, l’indonésien Killers signé Stamboel Kimo et Timo Tjahjanto, The Profane Exhibit, film à sketches réalisé par quelques pointures du genre : Ruggero Deodato (Cannibal Holocaust), Uwe Boll (Stoic), Nacho Vigalondo (Timecrimes), Yoshihiro Nishimura (Mutant Girls Squad), Ryan Nicholson (Gutterballs), Anthny DiBlasi (Dread) ou encore José Mojica Marins (A minuit, je possèderai ton âme), l’une des dernières productions de la Hammer : The Quiet Ones de John Pogue. The Quiet Ones e et enfin ,  Dead Snow 2 : Red vs Dead de l’ami Tommy Wirkola.

 

Les quatre vidéos à découvrir sous le lien : http://www.cinemafantastique.net/BIFFF-2014-Les-quatre-pr...

14 mars 2013

Frankenstein's Army au Bifff

BIFFF-2013-AFFICHE.jpg

Frankenstein's Army BIFFF.jpg

30 novembre 2012

Le BIFFF Change de lieu!

biff.jpgCela a été annoncé cette semaine, et c'est une excellente nouvelle. Fini le site de Tours et taxis, pas si facile d'accès , mais surtout froid et impersonnel, malgré le décors. Place au centre ville, où désormais le Palais des Beaux-Arts, magnifique édifice architectural accueillera pour 5 ans le Brussels International Fantastic Film Festival à partir  du 2 au 13 avril 2013 . Le nouvel emplacement, plus central, proposera des nouvelles sections et une programmation de plus de cent films. Le changement de lieu est acté pour cinq ans.
L'endroit, outre la salle Henry Le Bœuf qui sera ramenée à 1200 places, est doté d'une deuxième salle de quelque 500 places. Le nouvel espace permettra donc de projeter plus d'une centaine de films, courts et longs-métrages compris, soit une augmentation de trente à quarante films.
Le palais des Beaux-Arts, situé au coeur de Bruxelles, offrira également la possibilité de nouer des partenariats, avec la Cinematek notamment. Le prix du ticket restera inchangé. Les événements faisant le succès du BIFFF (Zombie Day, Bal des Vampires, concours de peinture corporelle) resteront au rendez-vous. La 31ème édition proposera toutefois des inédits, une belgorama (diffusion de productions belges), etc...Sources: Septième Art.be

http://www.festivalfantastique.org/festival/fr/

24 janvier 2011

Le BIFFF Se prépare..

  biff.jpg

  

D'ici peu, nous dépasserons l'Irak en terme de gouvernement fantôme, alors évidemment, en ce début d'année, on se sent un peu orphelin, et on pense avec effroi aux générations futures...vouée à grandir avec une béquille institutionnelle...C’est pourquoi l’équipe du BIFFF a pris une grande résolution : la

29  Edition du BIFFF  qui se tiendra une fois de plus dans l'immense site de Tours Et Taxis à Bruxelles, sera pédagogique ou ne sera pas ! (Rassurez-vous, c’était  juste pour la forme).

 

Dans les actes, cela se traduit par une collaboration avec Yapaka, qui organise  un concours vidéo sur la thématique « Les enfants nous observent, quel exemple leur donnons-nous ? ». 

 

La Confédération    Parascolaire,    de son côté, organise    un   concours   de  nouvelles fantastiques permettant aux gagnants de faire partie d’un Jury Jeune pour la compétition des Courts-métrages belges du BIFFF.   Autre nouveauté : le Babifff-Sitting, une garderie à Tour &Taxis pour que les  rase-tapis mignons tout pleins de nos fidèles spectateurs ne soient pas en reste !   Pour les garnisons studieuses du 7  art (esprit pédagogique toujours !), le  Workshop 2011 sera dirigé par Jake West, artisan de Razor Blade Smile, Evil  Aliens ou plus récemment Doghouse. D’ailleurs, en parlant de films, on ne va pas vous gâcher la surprise de notre  programmation. Juste vous allécher en succombant à ce teasing à la mode qu’est le name-dropping :

 

John Landis… Alex de la Iglesia… Takashi Miike…

 

Et ce n’est que le début des hostilités !  

 

 

http://lexemplecestnous.org/  

www.confederationparascolaire.org  

www.bifff.net 

 

 

 

Mais encore !!!

 

Exposition de Squidlab: «CREATURE »  24th International Body Painting Contest

28th Make Up Contest  

26th Bal des Vampires - 16/04/2011  8th Japanimation Day - 17/04/2011

4th Zombie Parade - 9/04/2011  1st Zombifff Night - 9/04/2011   

24 mars 2010

Cell 211 à l'affiche du BIFFF 2010

 

cell 211 De Daniel Monzon.  Le grand gagnant des Goyas en Espagne, à l'affiche du prestigieux festival du film fantastique de Bruxelles, le mois prochain. Un super film, où les orgnisateurs du BIFFF ont eu le nez fin.
Juan a le tiercé gagnant : un nouveau boulot comme maton dans une prison et une chiquita muy bonita avec un polichinelle dans le tiroir. Désireux de faire bonne figure auprès de ses supérieurs, il vient visiter son lieu de travail la veille de son engagement effectif et force est de constater qu’il aurait mieux fait de rester au plumard avec madame. Car, pour paraphraser le poète Jean-Philippe Smet : les portes du pénitencier bientôt vont se refermer… suite à une mutinerie improvisée dans laquelle Juan va se retrouver coincé avec la pire racaille ibérique, dont le ramage vaut largement le plumage. Trouvant cette première rencontre avec ses futurs pensionnaires un peu brut de décoffrage, Juan fait profil bas parmi ce festival de trognes ravagées et décide de se faire passer pour l’un d’eux auprès de Malamadre, l’instigateur de cette journée portes ouvertes et véritable molosse qui n’a de poli que le caillou qui garde ses pensées de psychopathe au chaud. Juan va alors devoir jongler entre ses mensonges, les coups de couteau dans le dos (au propre comme au figuré) de ce microcosme sans pitié et ses sentiments de plus en plus partagés envers des salopards qui ont encore la mentale et des vicelards en col blanc qui ont institutionnalisé le crime.


cell211_01

 

cell211_04

cell211_03


Aussi tendu qu’un string trop serré, Cell 211 fait partie de ces films qui foutent en l’air les accoudoirs des salles de cinéma. Evitant tout manichéisme primaire, Monzon avance ses pions avec finesse et confirme l’immense talent de Luis Tosar, à deux doigts de choper un troisième Goya pour son rôle de Malamadre…

 scénariste: Jorge Guerricaechevarria & Daniel Monzon

Avec : Carlos Bardem, Luis Tosar, Alberto Ammann, Antonio Resines,...

Site Internet:   http://www.celda211.com/

07 mars 2010

Un réalisateur plutôt "barge"..

Gopal Varma, un réalisateur très connu à Bollywwod a promis de donner la somme de 10.000 $ soit 7.300 euros, à celui (ou celle) qui osera se pointer tout(e) seul(e) dans une salle de cinéma pour regarder en solo son dernier film d'horreur. Varma assure que "Phoonk2"  qui narre  les mésaventures d'une famille térrorisée par un fantôme (classique jusque là) est très difficillement regardable. Afion de dénicher le bon candidat, le réalisateur a créé un site internet pour trouver l'amateur de frissons.

L'élu sera observé pendant toute la durée de la projection, afin de s'assurer qu'il suit bien le film seconde après seconde. De plus, le spectateur sera relié à un moniteur cardiaque , ceci pour vraiment mesurer toute l'étendue de ses réactions.....Cependant, afin de se préminir contre toute poursuites, le candidat devra au préalable signer une convention, où il est dit qu'il ne tiendra pas rigueur à la production, ni ne poursuivra le réalisateur en cas de pépin, ou de décès! Brrr, cela fait froid dans le dos non???

Mais ce n'est pas tout. En faisant quelques recherches en janvier dernier lors du communiqué de presse au sujet du film, j'avais fait une étonnante découverte, à savoir  que l'affiche officielle de Phoonk2 n'est pas rappeler celle de "The Chaser"'.

chaser phoonk
Lorsqu'on compare ces deux posters, on voit très bien le copié/collé  entre le magnifique film Coréen "The Chaser et Phoonk2.! Milind Gadagakar, le réalisateur et  également scénariste de Phoonk Un, ainsi que son staff, ne s'est  vraiment pas gratté l'occiput longtemps pour nous pondre une telle imitation.

Soit, pour ceux que cela intéresse, voici la bande-annonce de Phoonk2, flippante à souhait, et qui donne envie de voir le film, mais venant de si loin sortira-t'il un jour chez nous? Ou faut-il attendre un festival de films du Monde, voir le Festival du Film Fantastique de Bruxelles pour avoir l'occasion de frémir? (dans quelsques semaines)

 

19 janvier 2010

Hou les vilains copieurs! (Phoonk2 poster)

chaser phoonk
Lorsqu'on compare ces deux posters, on voit très bien le copié/collé  entre le magnifique film Coréen "The Chaser et Phoonk2.! Milind Gadagakar, le réalisateur et  également scénariste de Phoonk Un, ou son staff, ne se sont vraiment pas gratté l'occiput longtemps pour nous pondre une telle imitation.

Soit, pour ceux que cela intéresse, voici la bande-annonce de Phoonk2, flippante à souhait, et qui donne envie de voir le film, mais venant de si loin sortira-t'il un jour chez nous? Ou faut-il attendre un festival de films du Monde, voir le Festival du Film Fantastique de Bruxelles pour avoir l'occasion de frémir?

Site officiel de "The Chaser" Un film à voir si ce n'est pas déjà fait!

Director: Hong-Ji Na
Genre: Thriller (fr)
Countries: Corée du Sud  2008
 http://www.thechaserfilm.com/

08 novembre 2009

Storm de Uwe Boll sous la loupe!

storm-
Les cinéphiles avertis connaissent bien Uwe Boll! L'un des réguliers du Festival du Film Fantastique de Bruxelles, propose régulièrement ses "petits désastres" cinématographiques. On se souvient de "Us Postal", ainsi que toutes ses autres réalisations, chacune d'elles ayant provoqué quelques polémiques. Et puis, arrive la bande-annonce de "Storm". Aurait-il enfin réalisé un bon film? Au vu du trailer, on serait tenté de le croire, mais on sait aussi qu'une b.a. peut-être trompeuse. Alors attendons de voir. Mais pur une fois que Boll n'adapte pas un jeu, peut-être qu'il s'en sort mieux.

storm boll
Synopsis:  Tom coule des jours heureux avec sa femme Gillian et son fils Graham dans la ferme familiale..Un jour suite à des conditions météo déplorables, la famille se retrouve coupée du monde, sans radio, et sans électricité. Pourtant, alors qu'au dehors, aucun signe de voisinage, aucune voiture, plus un seul animal, et aucun son de la faune locale ne se manifestent, arrive Sila, un homme transi de froid et malade..Qui est-il, que fait-il, pourquoi est-il là, et comment est-il arrivé en ces lieux. Autant de question qui restent sans réponse...Peu après son arrivée, un énorme déluge s'abat sur la terre. Dans ce film sont réunis tous les ingrédients d'un bon film thriller-catastrophe,  des pluies torentielles (comme dans Rapture avec Hilary Swank - et plus près de nous dans 2012), des cataclysmes, des animaux agonisants, une macabre lune rouge, une fin biblique, et un huis-clos assez flippant entre deux personnages. Sera-ce assez pour qu' on puisse dire de Uwe Boll qu'il a enfin réalisé un bon film? Peut-être. Rendez-vous l'année prochaine pour en savoir plus.

 Avec Luke Perry (Beverly Hills) Lauren Holly et Steve Bacic.

Et comme Boll ne fait jamais les choses comme les autres, voilà que selon  Wikipedia,  le réalisateur donne l'occasion à tous et toutes de devenir co-producteur de Blackout"  son prochain opus. Pour la modique somme de 33 euros ($49 U.S.), chaque "investisseur" reçevra une édition limitée du Dvd et un certification de participation.. Et les bénéfices?????

En attendant, on attend encore la sortie  du biopic sur le boxeur allemand...Max Schmelling.

Source: /Film

17 octobre 2009

Moroder "revisite" Metropolis de Fritz lang!

metropolis moroder

Metropolis (1925) de Fritz lang, est une mégalopole divisée en deux : la ville haute, où vivent les familles dirigeantes, dans l'oisiveté, le luxe et le divertissement, et la ville basse, où les travailleurs font fonctionner la ville.

Maria (Brigitte Helm), une femme de la ville basse, essaie de promouvoir l'entente entre les classes, et emmène clandestinement des enfants d'ouvriers visiter la ville haute ; le groupe se fait repousser par les forces de l'ordre, mais Freder Fredersen (Gustav Fröhlich), le fils du dirigeant de Metropolis, tombe amoureux d'elle. En descendant dans la ville basse pour la retrouver, il voit un ouvrier épuisé défaillir à son poste de travail, le rythme imposé par les machines étant trop important, une explosion se produit ; le monstre machine dévore les ouvriers.

Freder va voir son père, Johhan « Joh » Fredersen (Alfred Abel), pour l'alerter sur les conditions extrêmement pénibles dans lesquelles travaillent les ouvriers et lui demande d'améliorer cela. Johhan, voyant qu'il ne peut convaincre son fils des bienfaits de cette société ségrégatrice, le fait suivre par un espion.

Metropolis-Robot
Freder retourne dans la ville basse où, voyant un ouvrier au bord de l'épuisement, il décide de le remplacer. Après une journée pénible de travail, il se rend à une réunion secrète dans un souterrain en suivant un plan qu'il a trouvé dans la poche du vêtement qu'il a échangé avec l'ouvrier qu'il a remplacé. Là, il découvre Maria en train de s'adresser aux ouvriers et d'annoncer l'arrivée d'un messie qui apportera l'égalité entre les habitants des villes haute et basse. (Wikipédia) lien :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Metropolis_(film,_1927)

 pas démodé

Transformation du robot

 

 

02 octobre 2009

Let The right one in Remake Us en vue.

RichardJenkins
Le très bon thriller-vampiro-gore suédois "Let The Right one in"  de Tomas Alfredson d'après une nouvelle de John Ajvide Lindqvist va faire l'objet d'un remake, avec Matt Reeves aux manettes de commandes.....et le casting est déjà connu. Dans l'un des rôles principaux;   Richard Jenkins, un acteur  rarement aux avants-postes, mais que l'on retrouve cependant dans de très nombreux films dont le dernier "Burn After Reading"  n'est pas passé inaperçu. Enfin le devant de la scène pour cet excellent comédien? ....Le site Overture Films  confirme également la présence de  Kodi Smitt McPhee qui sera Owen (Oskar dans l'original)  et Chloe Moretz sera Abby (Eli) Pour Jenkins, qui incarnera Hakan le père de la gamine, ce sera le deuxième film d'horreur après Cabin in the Woods de Drew Goddard. Début de tournage en novembre prochain.

Mini-synopsis. L'amitié entre un jeune garçon et sa jeune voisine introvertiedans un village reculé de Suède. Ce qu'il ne sait pas c'est qu'elle est vampire, et que la nuit venue.....

Filmé façon entre chien et loup, la plupart du temps dans la pénombre, ce film n'est pas un film d'horreur dans la tradition du genre. Au contraire, il s'en éloigne complètement, tout en dlivrant un suspense à couper au couteau. Les quelques scènes dans les bois sous la neige donnent vraiment le frisson.

La presse internationale est unanime,  ce film est un chef-d'oeuvre. Let The Right one in a non seulement remporté de nombreux prix de par le monde, mais il a aussi remporté le Corbeau d'Or, et  l'award du meilleur film au dernier BIFFF. Belgian Internation fantastic Film Festival ainsi que le Mélies 2008 à Sitges. Cette compétition regroupe les vainqueurs des festivals du fantastique en Europe. Donc, "Let the Right One" est le meilleur des meilleurs en terme de film d'horreur. Ou en tout cas ce qui se fait de mieux.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Jenkins

Précédent billet: http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/post/7078663...

Bande-annonce flippante!

http://www.lettherightoneinmovie.com/

10 juin 2009

Coraline sous la loupe!

coraline keycoraline 9coraline 5

coaline 3

Les parents de Coraline sont aux anges. Depuis qu’ils ont trouvé cette magnifique vieille maison, loin des tracas de la ville, ils peuvent enfin faire ce qui leur plaît : le père se remet à écrire, pendant que la mère passe son temps à la cuisine. Coraline, elle s’ennuie ferme, à compter les gouttes de pluie sur les carreaux de sa chambre., c’est la fin des grandes vacances, ses parents ne prêtent guère attention à elle, le temps passe lentement et quelque chose lui dit que derrière la porte, ce passage secret découvert en arrivant dans sa nouvelle maison, il doit y avoir quelqque chose. Ce minuscule passage doit livrer ses secrets!  Et oups, une grande respiration, et elle s'élance après avoir jeté un regard furtif autour d'elle..  La voilà partie vers un monde parallèle, où tout est plus drôle, plus coloré, et où  stupeur, ses parents , enfin ceux qui lui ressemblent, ont tout le temps de jouer avec elle. Bien sûr, ce monde aussi a ses petits défauts. Là-bas, par exemple, tout le monde a des boutons, à la place des yeux. Si elle veut s’intégrer, elle aussi va devoir se coudre les yeux. Et si elle ne veut pas, on s’en chargera pour elle ! Panique à bord, car pas moyen de faire marche arrière. La porte est devenue inaccessible! 

coraline home

coraline home fake

Voyez la manière dont Zelnick appréhende l'univers de Coraline. Du gris monocorde pour le vrai monde., des couleurs et des visages épanouis dans le Monde parallèle! Coraline adapté du best-seller de Neil Graiham, c'est le mariage entre une old-fashion stop-motion animation, et les dernières techniques système stéréoscopique 3-D, qui parle d'une petite fille qui découvre une version alternative de sa vie...Coraline "doublée"  par Dakota Fanning fera dans ce monde "virtuel, la rencontre de tas de petits personnages aux allures d' enfants de cirque, de grosses dondons, de magiciens excentriques, et  devra aussi affronter son "autre" maman (Teri Hatcher) qui voudra l'empêcher de retourner dans sa vraie maison!  Dans la séquence, où Coraline parvient à retourner dans sa vraie demeure, Sellick, qui réalise ici son premier film depuis " The Nightmare Before Christmas"  (1993) démontre qu'il et passé maître dans l'utilisation de la nouvelle technologie. Pour preuve, dans toutes les séquences réelles, la profondeur de champ est réduite, cela permet d'ajouter décors virtuel!
Pour rappel,  "The Nightmare Before Christmas" a été remastérisé en 3-D stéréoscopique et est ressorti en automne 2006, en 2007, et encore cette année
. Doit-on dès lors, en conclure que Coraline sera un succès aussi? ET comment! Avec ses nombreux clin-d'oeils vers quelques gros succès cinématographiques, dont Le Magicien d'Oz pour les séquences dans le grand jardin, Alice au Pays des Merveilles quand Coraline pars à la découverte de son monde paralèle , voir Edward aux mains d'Argent lorsqu'elle rencontre les gens du cirque,  mais aussi  aux magnifiques ballets de Busby Bekerley, lors de symphonie florale. la symphonie florale.  sans oublier la manière d'aborder les changements de séquences, toujours en partant du lit de Coraline, afin d'égarer le spectateur entre rêve et réalité.  L'a-t-elle vécu, l'a-t-elle rêvé? Du grand art.! Cependant, quelques réserves s'impôsent, sous ses allures de conte de fee, ce film n'est pas destiné à un public en dessous de 8/10 ans. Présenté en avant-première européene au dernier festival du Film fantastique de Bruxelles, je m'étais posé la question de savoir ce que ce long-métrage faisait là. Et bien, dès le générique, où une poupée de son est entièrement "déshabillée" et vidée de son contenu, avant d'être ouverte de bas en haut, les yeux arrachés, et pendue la tête en bas.. .j'avais compris que ce film avait tout pour figurer dans ce festival.  Il y a en effet, du  fantastique teinté de gore et d'horreur, sous une couche de vernis bien brillant et dans un bel enballage de soie. Certaines séquences bien cachées font allusion au gore sans avoir l'air d'y toucher. Bref, Caroline, est une pépite dans le firmament des dessins animés, et des films d'animation. Et foi de MichCiné, si je vous le dis, faut me croire, car je ne suis pas spécialement emballée par ce genre cinématographique là. Cependant après la vision presse du Fantastique, j'en suis arrivée à porte un autre regard sur le travail fourni par les as de l'animation, et surtout sur Coraline.  J'ai été emportée par cette débauche de couleurs, d'effets spéciaux, et de souvenirs d'enfance que je ne pouvais m'empêcher de justapôser presqu'à chaque image. A voir!

coraline scène 7

Dans ce deuxième teaser, les différences entre l'animation classique et l'ajour du 3-D sont visibles.

 

 

coraline-43586
 

 Coraline dakota

 

Coraline terry hatcher

 

Coraline Universal One

 

22 avril 2009

Festival du Film Fantastique de Bruxelles Palmarès!

biff aff

last houseLe Corbeau d’Or 2009, Grand Prix du 27e Brussels International Fantastic Film Festival à
Let the right one in de Tomas Alfredson.  http://www.lettherightoneinmovie.com/


Le Corbeau d’Argent 2009, Prix spécial du Jury à
The Last House on the left de Dennis Iliadis pour la meilleure direction.

Le prix du 7e parallèle à Dream de Ki-duk KIM pour son esthétique léchée et son symbolisme poétique.

Une mention spéciale à 8th Wonderland de Jean Mach et Nicolas Alberny pour son audace visuelle et ses idées véhiculées.

chaser posterLe Prix du Meilleur Thriller 2009 à The Chaser de Hong-Ji Na. (un remake sous la direction de Martin Scorcese est en négociations) http://www.thechaserfilm.com/

Une Mention spéciale à Brian Cox pour son rôle dans le film Red

saunaLe Méliès d’Argent 2009 à Sauna de Antti-Jussi Annila  et Le Corbeau d’Argent 2009, Prix spécial du Jury pour l’originalité de sa vision.

 

sexyPrix du public et une mention spéciale pour son humour à Sexy Killer de Miguel Marti

http://www.sexykiller.es/

 http://bifff.net/

 

 

: http://www.bronson.fi/sauna/

 

17 avril 2009

Fantastique "The last House on the Left" Remake


bifff bannerEst-ce à cause de ce qui l’a envoyé en prison ? Est-ce à cause du séjour qu’il y a passé ?
Est-ce à cause de sa nature ? Toujours est-il que Krug est un salopard qui a envie de donner libre court à ses plus bas instincts. L’occasion se présente sous la forme de deux jeunes filles qu’il enlève avec sa bande de copains et auxquelles il fait subir le pire. A la suite de différents événements, plus tard, Krug et ses complices sont amenés à trouver refuge dans une maison occupée par un couple. Il se fait qu’il s’agit de monsieur et madame Collingwood, parents de l’une des victimes. Lorsqu’ils se rendent compte à qui ils ont affaire, le père et la mère ne penseront plus qu’à inventer les meilleurs moyens de faire payer très cher aux tortionnaires ce qu’ils ont fait à leur fille et à son amie.

last houseAvertissement pour ceux qui auraient vu le Last House On The Left de 1972, par Wes Craven, réputé être l’un des films les plus violents jamais tournés, ce deuxième remake (l’original, Jungfrukällan par Ingmar Bergman, date de 1960) serait moins éprouvant à regarder. On disait, en effet, de la réalisation de Craven, qu’elle était tellement bien fichue et efficace que toute personne l’ayant vue n’avait envie de refaire l’expérience. En mal de succès depuis sa trilogie «Scream», le père de Freddy cherche à faire revivre sa carrière pour une troisième fois. Conscient que la reprise de son «The Hills Have Eyes» avait fait bonne figure au box-office, il a décidé de redonner vie à «The Last House on the Left» en confiant la réalisation au compétent Dennis Iliadis. Ce dernier, s'il en a surpris plus d'un avec son satisfaisant « Hardcore », n'a pas beaucoup de marge de manoeuvre. Ce qui se faisait dans les années 1970 n'est plus politiquement correct en 2009. Il faudra donc laisser ses attentes au vestiaire, car les séquences traumatisantes et la plupart des références sexuelles ne sont plus de la partie. Cette nouvelle version est néanmoins perturbante à souhait, non seulement par l’horreur des événements, mais aussi par son propos. Chacun peut se poser la question slogan du film : Si de mauvaises gens font souffrir quelqu’un que vous aimez, jusqu’où iriez vous pour faire du mal à ceux qui l’ont fait ?

LHLPetit bémol: Le remake est interprété par des acteurs pour la plupart issus du petit écran. Il reprend les éléments clés de l’oeuvre originale et réussit presque, par moments, à recréer ce malaise que distille encore, 35 ans plus tard, le film de Craven. Cependant, la vengeance des Parents va tout fouttre en l'air. Séquence parfaitement inutile qui ramène le film anno 2009, à l’état de comédie, laissant le public dans l’hilarité générale lorsque le drame passe à la scène finale, nanar de chez nanar, indigne de Craven...

15 avril 2009

Charlotte Gainsbourg dans un film "porno"!!!!

Le dernier film de Lars Von Trier (Breaking The waves-) avec Charlotte Gainsbourg et Willem Dafoe fera l'effet d'une bombe. Une sacrée bombe à retardement! ¨Pour le moment on n'a que cette photo  et une pré-bande-annonce à se mettre sous la dent. Mais dans le cadre de la promotion entamée depuis peu pour "Antichrist", elle est suffisemment explicite pour annoncer la couleur. Mini-résumé:  un couple qui a perdu un enfant. Le mari tente de faire suivre une thérapie à sa femme en l’isolant dans une cabane au milieu de la forêt. Si l'histoire paraît simple au départ, de thriller elle tourne vite au film d'horreur. Tout respire le gore, le pornographique. Etonnant  dans le chef de Charlotte, même si elle la fille de son illustre père, qui comme le sait..."ne crachait pas dessus" .

"Antichrist" aurait pu se trouver au programme du Festival du Film Fantastique qui se tient pour le moment à Bruxelles, qu'il n'aurait pas dépareillé . Quoiqu'il en soit, le film fera certainement sensation lors de sa sortie le 3 juin prochain. Mais avant, Lars Von Trier, qui n'est pas à un film inquiétant près, devra d'abord essuyer les plâtres à Cannes...

Antichrist, un film éprouvant pour les nerfs. Voyez la bande-annonce terrifiante.


antéchrist
Charlotte: "Nous avons tourné beaucoup de scènes de sexe et j’oubliais ma pudeur. Je n’avais plus aucune barrière ! J’ai l’impression d’avoir participé à une master class… Je n’ai pas vu le film terminé, je ne sais donc pas ce que ça va donner : ça m’inquiète et ça m’excite à la fois."

Pour Charlotte c'est la première collaboration avec Von Triers, et pour Dafoe, la deuxième après "Manderlay""


Lars von Trier's Antichrist - Official Trailer from Zentropa on Vimeo.

Fantastique. 3 films de premier choix aujourd'hui!

flawless_affiche-150x150( Flawless 108') Projection à 20H Ma pension sera-t-elle suffisante pour mener une retraite confortable ? est la question que beaucoup se posent. Hobbs aussi. On est en 1960. Pas de crise économique pourtant. Mais, comme il est concierge, il a le droit de douter. Un petit supplément serait le bienvenu. Or il se fait qu’Hobbs n’est pas concierge n’importe où. Il bosse pour la London Diamond Corporation. Pas besoin de traduire ; ce n’est pas lui qui nettoie les diamants, mais il a accès presque partout, et… il n’a pas les oreilles dans ses balais. Ainsi sait-il que la belle Laura Quinn - qui attend une promotion depuis des années mais qui est une femme (on est en 1960) - va se faire virer. Il le lui apprend et elle est furax. Hobbs lui propose alors d’être sa complice pour se constituer, lui une retraite et elle un parachute, dorés… euh… diamantés !

Demi Moore et Michael Caine, c’est ce qu’on appelle un casting alléchant. On savourera en plus le fait que Caine n’en est pas à son premier film de cambriolage et que ses meilleurs datent des années soixante, époque à laquelle se déroule ce casse-ci. Bien que le rôle lui impose de troquer son habituel complet veston contre une salopette, son talent - pour jouer les hommes un peu cyniques et moins innocents qu’ils n’en ont l’air - est une fois de plus à l’honneur. Ce n’est pas la première fois non plus qu’il a Demi Moore comme partenaire, c’était déjà le cas dans Blame it on Rio, quand elle n’était encore qu’une demi-star. L’anecdote est, qu’ici, elle a eu un mal de chien à garder l’accent anglais, si bien qu’on a ajouté une réplique pour préciser qu’elle était une Américaine vivant à Londres. Réalisé par Michael Radford en compétition avec Demi Moore, Michael Caine et Lambert Wilson..
Paradiso Films Belgium

http://www.flawlessfilm.com/


deathbell-3-150x150Death Bell  (86') Projection à 22H. Bataille de Marignan ? En 1515. Charles Martel à Poitiers ? En 732, m’sieur ! Le Théorème de Pythagore ? C’est a²+b²=c². Vous aimez les quiz ? Les blind tests aussi ? Les chiffres et les lettres, Questions pour un Champion, le 71, vous adorez ? Il y a mieux. Imaginez maintenant qu’une classe d’un lycée privé se trouve piégée par un tueur jouette. A chaque question qu’il pose et qui reçoit une mauvaise réponse, un étudiant meurt. D’ailleurs, l’écran de la télé installée au fond du local vient de s’allumer mystérieusement et montre une jeune femme prisonnière d’un aquarium en train de se remplir d’eau. Au fait, pas question de quitter les lieux, sans quoi c’est le trépas assuré aussi. Seule solution pour s’en sortir intact, peut-être : retrouver le petit plaisantin qui pose les questions, en commençant par réfléchir à sa méthode de travail.

Plutôt que de nous sortir de l’horreur à la pelle, en 2008, les Coréens du Sud n’ont tourné qu’un titre. Et du coup, ce Death Bell a cartonné là-bas, au point qu’il est désormais le deuxième long-métrage national ayant rameuté le plus de public. Le premier, c’est A Tale of Two Sisters. Le réalisateur de cette Cloche de la Morte s’appelle Chang (ou Yoon Hong-seun quand il ne veut pas être pris pour un copain à Tintin), jusqu’ici actif dans le clip musical. D’où son goût pour les techniques visuelles comme le split screen et l’utilisation de la vidéo hd. Alors, bien sûr, le thème de l’énigme à résoudre sous peine de se faire découper en rondelles n’est pas le plus casse-gueule qui soit. Notre homme y a pourtant mis du sien, livrant un mélange d’horreur, de film de fantôme, brouillant les pistes et dénonçant au passage la sévérité du système scolaire de son pays. Réalisé par Cang ou Yoon Hong-seun, quand il ne veut pas être pris pour un copain à Tintin. En  Compétition Internationale Avec Beom-Soo Lee, Jeong-Hee Yoon, Gyu-Ri Nam


dead-girl-5-150x150Dead Girl (101') Projection à 24h. De quoi se plaignent les parents d’ados, à toujours se lamenter du fait qu’ils ne comprennent plus leurs enfants ? Alors qu’en fait, rien de plus simple à déchiffrer que l’esprit d’un adolescent. Ca ne pense qu’à deux choses : le cul et la mort. Bon, parfois, ça se complique un peu, comme dans le cas de JT et Rickie, qui ne pensent effectivement qu’à ça, mais en même temps. Surtout JT d’ailleurs, depuis qu’il a découvert, dans un sanatorium désaffecté, le corps, encore tout-à-fait présentable, d’une demoiselle ligotée sur une table. Bref, l’occasion de passer aux choses sérieuses sans avoir à se farcir la phase humiliante de la drague. Certes, Rickie est un peu plus réticent à tester sa virilité sur un cadavre. Mais bon, ils n’ont quand même pas consciencieusement brossé leurs cours de morale pour s’arrêter à si peu. D’autant plus que la fille n’est en fait même pas morte, alors…

Vous les entendez, au loin, les sirènes des Brigades Armées d’Intervention Féministes ? Qu’elles fassent demi-tour, parce que, malgré les apparences, ce sont les mecs qui en prennent plein la poire dans cette réalisation. Deadgirl est même le genre de film à déjouer toutes les apparences : moralement déviant, violent, dérangeant, il n’est pourtant pas à ranger dans la catégorie torture porn décérébré, qui n’aurait que sa surenchère à offrir. Le film de Marcel Sarmiento et Gadi Harel (sur un scénario de Trent Haaga, ex de l’écurie Troma, ça vous situe le bonhomme) est un défi pour son spectateur. Et si on n’en sort pas indemne, ce n’est pas (que) par dégoût, mais par étourdissement moral. Réalisé par Marcel Sarmiento et Gadi Harel. Sélection officielle. Avec  Shiloh Fernandez, Noah Segan, Michael Bowen, …
Distributor: The Collective   http://www.deadgirlmovie.com/

dyn003_original_532_24_gif_2543688_7a5164a7e332cbf439688336a5b07a79

12 avril 2009

Fantastique The Uninvited!

Ce soir à 20h, un film de Charles et Thomas Guard. The Uninvited (87')

uninvited-150x150Il y en a qui n’aiment pas leur belle-mère, il y en a qui n’aiment pas les fantômes et il y a ceux qui n’aiment ni les unes, ni les autres. Et puis il y en a qui n’ont pas de bol : chez eux il y la belle-mère et un fantôme. Tel est le sort qui attend la pauvre Anna. Elle aurait pourtant besoin de tranquillité. Elle sort d’un séjour dans une institution psychiatrique suite à la tragique disparition de sa mère. Laquelle avait justement la future belle-maman comme infirmière. Heureusement pour Anna qu’il y a sa sœur, Alex, qui est aussi sa meilleure amie. Mais tout de même : entre toutes ces femmes (le fantôme étant celui de la défunte), le moins qu’on puisse dire, c’est que la cohabitation n’est pas une partie de plaisir. Alors qu’il aspire à une paisible réunion familiale, le père va voir s’affronter ses filles et sa nouvelle compagne.

Une fois de plus, enthousiasmé par l’original, Hollywood y va de sa version d’une réalisation asiatique. En l’occurence Changhwa, Hongryeon, du coréen Kim Jee-Woon, énorme succès au box-office local, qui fut couvert de louanges lors de sa sortie en 2003. Son ambiance angoissante a été comparée à celle de Ring, une solide référence. Du gâteau donc. Et - est-ce pour éviter une approche trop américaine ? - le boulot a été confié à deux jeunes réalisateurs anglais, les Guard Brothers (Charles et Thomas) dont c’est le premier grand film. Le rôle principal allant à l’Australienne Emily Browning remarquée dans Ghost Ship et Ned Kelly. Avec aussi Arielle Kebbel, David Strathaim, Elizabeth Banks
Universal Pictures International Belgique.


    http://www.uninvitedmovie.com/

dyn003_original_532_24_gif_2543688_7a5164a7e332cbf439688336a5b07a79

11 avril 2009

Fantastique BIFFF. My Bloody Valentine 3-D!

3D glassesMy Bloody valentine  (101') en 3-D. en soirée ce samedi à Minuit....Accrochez-vous!

La Saint-Valentin n’est pas un jour heureux pour tout le monde et encore moins pour les habitants de la petite cité minière d’Harmony. Il y a 10 ans, un terrible drame secoue la population. Un jeune mineur, Tom Hanniger, commet une erreur et provoque la mort de 5 de ses collègues. Un seul survit, Harry Warden, mais reste plongé dans le coma. Il se réveille… devinez quand : le jour de la St. Valentin. Pas jouasse. Il s’empresse de massacrer de jolie façon 22 quidams qui ont eu le malheur de passer par là. La tuerie s’arrête lorsqu’il est lui-même abattu. 10 ans plus tard, Tom, hanté, tourmenté et culpabilisé par son énorme boulette aux conséquences doublement sanglantes, revient au bercail. Et devinez quoi : le Jour de la St Valentin !

my-bloody-valentine-
Patrick Lussier est un habitué des serial-killers après avoir travaillé avec Wes Craven sur la trilogie Scream et d’autres films du genre. Les brutes assoiffées de sang et le suspense n’ont donc plus de secret pour lui. Il a fait un bon bout de chemin depuis ses débuts de monteur sur MacGyver ! Il réalise ce remake à couper le souffle de My Bloody Valentine (la première version datant de 1981) - avec un bon lifting - en offrant un spectacle 3D (seulement dans les cinémas équipés). Jensen Ackles (Smallville), Jaime King (The Spirit, Sin City) et Kerr Smith (Destination finale) forment un trio qui en enchantera plus d’un(e). Voici un bon slasher qu’on n’oubliera pas de sitôt, vous en aurez plein les yeux ; même si le splendide écran du BIFFF ne présentera qu'une version  2D (pffft) En compétition internationale 2009.

SORTIE NATIONALE LE 29 AVRIL uniquement en 3D

dyn003_original_532_24_gif_2543688_7a5164a7e332cbf439688336a5b07a79

09 avril 2009

Fantastique. BIFFF BRUXELLES 2009 ....dans quelques heures.

Bifff Tour et taxis
Le compte à rebours commence: 3… 2… 1… TREMBLEZ!

Le BIFFF reprend ses quartiers à Tour & Taxis du 9 au 21 avril 2009 pour 13 jours de songes improbables ou d’insoutenables sueurs froides! Mais auparavant, petite première, un film d'animation, mais lequel en ouveture de ce soir: Coraline, que personnellement j'ai visionné la semaine dernière, et qui m'a agréablement surprise...moi qui ne suis pas trop dessins animés, fussent-ils géniaux et bien réalisés. Mais Coraline c'est du beau spectacle, vec des Clins-d'oeils à Alice au pays des Merveille" et une pincée du "Magicien d'Oz", saupoudré de Edward aux mains d'argent avec Johnny Depp. Beau, sauf un rien longuet....Cette 27ème édition du Festival vous envoûtera grâce au plus grand écran éphémère de Belgique, vous enverra valser avec les anges et les démons et vous fera voyager dans un univers de rêves et cauchemars. Quoi de mieux pour parer aux mauvais coups que nous jouent la vie et l’économie internationale que de se flanquer la pétoche ou frissonner de plaisir devant un bon vieux film d’horreur, une dizaine de thrillers ou une dose d’heroïc fantasy?

coraline key
Le Festival va secouer vos mirettes et vos consciences. Sous ces éclaboussures sanglantes, joyeuses tortures et autres stratagèmes machiavéliques, derrière ces fantômes, aliens, sorciers, psychopathes et vampires se cachent des artistes de talent dont le message est honorable.  Certains vous diront que pour oublier ses soucis, mieux vaut en rire. Chez nous, le problème est abordé sous un autre angle. Dans son incroyable mansuétude, comme chaque année, les organisateurs mettent à votre disposition une ribambelle de films bien allumés, dans lesquels une quantité non négligeable d’Homo sapiens dodus sont à la merci de tueurs et autres monstres baveux, qui partagent tous la même inventivité en matière de dégommage intensif. A moins bien sûr que vous ne préfériez les images plus insolites découvertes dans la section 7ème Parallèle; pas de panique, elle est toujours à l’affiche.

fiff
Outre ces réjouissances purement cinématographiques, le BIFFF vous propose, pour sa 27ème édition, des activités à réveiller un mort. Encore une fois, les concours de maquillage et le Body Painting viendront hanter les couloirs de Tour & Taxis. Le Zombie Day (qui a dit « bidet » ?) permettra au plaisantin qui sommeille en vous d’aller coller les chocottes au passant lambda. Et enfin, le Bal des Vampires sortira de son cercueil pour dérider cœurs et âmes, et vous faire danser jusqu’à ce que mort s’ensuive, aux alentours de cinq, six heures du matin.

Pour rappel: Le Brussels International Fantastic Film Festival a l’immense plaisir, en collaboration avec Universal Pictures International, de vous annoncer la projection, en world tour première et en présence des acteurs John Cho (Hikaru Sulu) et Karl Urban (Leonard “Bones” McCoy), du film STAR TREK. Cette projection aura lieu lors du 27e BIFFF à Tour et Taxis le mercredi 15 avril à 18h00.

Et du dernier film de Russel Crowe State of Play au gala de fermeture..

Juste une "tite" remarque. J'ose espérer qu'au contraire de l'année dernière (et celles d'avant) les horaires seront plus ou moins respectés. Pas seulement au niveau des projections, mais surtout avec les rencontres des Vips pour les journalistes. L'année dernière, je n'ai pu rencontrer ni Lio, ni Jean-Claude Dreyfus (Delicatessen) et plein d'autres invités vu l'heure tardive...23h sans le retard...après faut encore attrapper le dernier métro cher à Truffaut...C'est mission quasi impossible. Sans parler que parfois, il faut se coltiner des visions-presse à 9h du mat' avec la tête encore de le brouillard. Pas évident de se faire une opinion. Ce ne sont que deux petites remarques qui n'enlèvent rien au prestige du Festival.....sauf que je préférais le passage 44 au botanique. Allez, j'arrête de me plaindre, et m'en vais à la rencontre de mes premiers frissons. Je vous souhaite une belle journée pleine d'émotions au BIFFF!dyn003_original_532_24_gif_2543688_7a5164a7e332cbf439688336a5b07a79

lien: http://www.bifff.net/

30 mars 2009

Dominique Pinon au fantastique 2009.

pinonPinon Dominique

Né en 1955 à Saumur, il a joué dans plus de 40 longs métrages et une vingtaine de pièces de théâtre. Epinglons les films de Jean-Pierre Jeunet : Delicatessen, La Cité des Enfants Perdus, Alien : Résurrection, Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, Un Long Dimanche de Fiançailles… Dominique Pinon a reçu le prix Molière du meilleur acteur pour son rôle dans L’Hiver sous la Table, de Roland Topor. Filmographie sélective : Humains (2009) Musée Haut, Musée Bas (2008) Dante 01 (2008) The Oxford Murders (2008) Roman de Gare (2007) Un Long Dimanche de Fiançailles (2004) Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain (2001) Alien : Résurrection (1997) La Cité des Enfants Perdus (1995) Delicatessen (1991)

26 mars 2009

Ishii Katsuhito "The taste of Tea" au Fantastique.

Ishii Katsuhito

ishiikatsuhitoLe vainqueur du Bifff 2004, revient sur "ses" terres. Il sera un des invités principaux du Festival du Film fantastique en acril prochain. Né en 1966 à Nigata, Ishii Katsuhito commence d'abord par se faire un nom comme réalisateur de publicités, il est gradué de l’Université d’Art de Musashino. Il a débuté comme réalisateur en 1992. Son premier court-métrage, Promise of Auguste, voit le jour en 1996. Trois ans plus tard, avec Shark Skin Man and Peach Hip Girl, il prouve qu’il est prêt pour des travaux plus conséquents. En 2004, il gagne le prix du 7ème Parallèle au Bifff avec un film surréaliste : The Taste of Tea. rès jeune, il lit beaucoup de bandes dessinées et s'intérèsse à l'élaboration de storyboards et dessine vite ses propres bandes dessinées. A l'Université de Musashino, il se passionne pour Andy Warhol et Raphaël. En 1996, il obtient le Grand Prix au Festival International de Yubari pour son court-métrage The Promise of August. En 1998, il réalise son premier long-métrage, Shark Skin Man and Peach Hip Girl, adapté de la bande dessinée à succès de Mochizuki Minetaro, évoquant beaucoup le cinéma de Tarantino et qui sera présenté au Festival de Rotterdam de 1999. En 2000, il réalise la comédie noire Party 7. Entre 2001 et 2002, il réalise une série de courts-métrages d’animation en 3D, Hal and Bons, et une autre série en 2D, Trava. En 2003, il travaille avec la société d’animation IG comme character designer et storyboarder de la séquence anime de Kill Bill Volume 1. The Taste of Tea. (2004) est son troisième long-métrage, présenté à Cannes à la Quinzaine des réalisateurs en 2004. Une des caractéristiques de sa courte oeuvre est une collaboration régulière avec Asano Tadanobu sur ses trois longs métrages ainsi que le fait qu'il n'écrive pas de scénario mais travaille directement sur storyboard qu'il dessine lui-même. Il n'affectionne pas vraiment le cinéma japonais contemplatif d'Ozu et Mizoguchi, reconnaît avoir plus grandi avec les cartoons, apprécie beaucoup le travail de Kurosawa Akira, Kitano Takeshi et Ghost in the Shell est son film d'animation favori. En 2005, il a participé au film à sketches Nice no mori.

 Ishii travaille actuellement sur un long-métrage d’animation : Redline. Il est également membre de la director’s guild et d’une association japonaise de scénaristes. Filmographie selective : Darling of the Mountains (2008) Funky Forest: The First Contact (2006) The Taste of Tea (2004) Party 7 (2000) Shark Skin Man and Peach Hip Girl (1998)

 

25 mars 2009

Edward Furlong au Fantastique de Bruxelles

Edward-Furlong

Cette année, comme toutes les années, et ce malgré un budget revu à la baisse, et la crise que tout le monde connaît, le BIFFF a invité quelques belles pointures dont i Edward Furlong. Le "beau gosse" de "Americain history X"  viendra à Tour et Taxis en avril prochain. Cependant, je préfère prévenir les geeks, et les fans, le p'tit de la photo à bien grandi, et il ne ressemble plus du tout à celui qui nous avait ému aux côtés d'Edward Norton.

furlongmd4Né à Glendale en Californie, il n’a jamais vraiment eu l’ambition de se lancer dans le cinéma, jusqu’à ce qu’il soit découvert par un agent de casting, Mali Finn, qui cherchait un jeune acteur pour jouer le rôle de John Connor dans Terminator 2 : Judgment Day. Le film a été un énorme succès et Edward Furlong est du jour au lendemain devenu une star internationale. Il a reçu le M.T.V. Award de la meilleure révélation masculine et le Saturn Sci-Fi Award du meilleur jeune acteur. Depuis, il emprunte une route anticonformiste à travers le paysage hollywoodien, une route qui l’a amené à rencontrer les plus grands de l’industrie du cinéma. Filmographie sélective : Stoic (2009) American History X (1998) Little Odessa (1996) Pet Sematary 2 (1992) Terminator 2 (1991)

furlong norton

23 mars 2009

Coraline en ouverture du Fantastique à Bruxelles

coraline pixLes parents de Coraline sont aux anges. Depuis qu’ils ont trouvé cette magnifique vieille maison, loin des tracas de la ville, ils peuvent enfin faire ce qui leur plaît : le père se remet à écrire, pendant que la mère passe son temps à la cuisine. Et Coraline, elle, s’ennuie ferme, à compter les gouttes de pluie sur les carreaux de sa chambre. Mais, comme dans toutes les vieilles maisons qui se respectent, celle de Coraline a son passage secret : une minuscule porte qui mène vers un monde parallèle. Un monde où tout est plus drôle, plus coloré, où ses parents ont tout le temps de jouer avec elle. Bien sûr, ce monde aussi a ses petits défauts. Là-bas, par exemple, tout le monde a des boutons. A la place des yeux. Si elle veut s’intégrer, elle aussi va devoir se coudre les yeux. Et si elle ne veut pas, on s’en chargera pour elle !

 

Petit rappel de circonstance pour les quelques burtonolâtres du fond. Le vrai réalisateur de "The Night Before Christmas"  c’est Henri Selick, l’un des derniers maîtres de l’animation image par image, qui nous avait ensuite régalé avec le magnifique James and the Giant Peach. Travaillant sur base d’un best-seller de Neil Gaiman, Selick propose une fois encore un univers féerique, bourré d’idées visuelles, où la prouesse technique - allez voir le site officiel afin de découvrir le travail de titan derrière le film - se fait oublier au profit d’une beauté époustouflante. Coraline est déjà bien parti pour figurer parmi les plus beaux films de l’année. L'univers disjoncté rappelle instantanément «Alice aux pays des merveilles» de Carroll et «Le voyage de Chihiro» de Miyazaki.

1$_AW_[18497] Coraline copy:1$_V?_Job NameDirector and writer : Henry Selick
Genre: Animation, Fantasy
Section: Compétition Internationale
Competition: Compétition Internationale 2009
Website: http://coraline.com/
Cast: Dakota Fanning, Teri Hatcher, Jennifer Saunders,…
Producer: Claire Jennings and Mary Sandell
Distributor: Universal Pictures Intl Belgium
Length: 100’
Format: 35 mm

coraline abnner