flamand

  • Schneider vs Bax

    testament poster.jpg

    Schneider, un tueur à gages, est contacté par un de
    ses clients, Mertens. Il a une mission urgente pour lui. Mais Schneider refuse: ils ont des invités à la maison ce soir-là et il a promis à sa femme de l’aider à préparer le dîner. 
    Mais Mertens insiste : c’est important, et ça doit se passer le jour même. Il lui explique qu’il s’agit de Ramon Bax, un écrivain qui vit seul au bord d’un lac isolé. Une mission très simple, qui pourrait être exécutée rapidement. A contre coeur, Schneider finit par accepter. Mais la mission s’avère plus compliquée
    que prévu...
  • HASTA LA VISTA "Déchire" internationalement cocorico!

    Toronto, Montreal, Canada, Clausde lelouch, hasta la vista, handicapés, road-movie,cine, cinéma, actualité, actualité cinéma, Geoffrey Enthoven,Tom Audenaert, Gilles de Schryver, flamand, film flamand, Flandres, Belgique, HASTA LA VISTA’ EXPLOSE INTERNATIONALEMENT

    Après la pluie de prix à Montréal, la carrière de Hasta la Vista s’envole de plus belle.  Moins de deux semaines après son triomphe à Montréal, et avant même la sortie sur les écrans belges, l’intérêt international monte en flèche.

    Que le réalisateur / producteur Claude Lelouch (réalisateur d’entre autres Un homme et une Femme) ait montré déjà à Montréal son intérêt pour Hasta la Vista n’est pas un secret.  Le contrat est maintenant définitif et la société de production de Claude Lelouch ‘Les Films 13’ distribuera le film à partir de mars 2012 sur pas moins de 150 copies en France.

    Entretemps, deux visions de marché ont déjà eu lieu à Toronto.  Le Brésil est le premier pays à avoir signé pour distribuer le film et sera certainement suivi par plusieurs autres pays.  Le film  sortira fin de ce mois dans les salles canadiennes et probablement plus tard cet automne aux Pays-Bas.
    Différents producteurs et de distributeurs américains importants ont également montré leur intérêt pour distribuer ou faire un remake du film.

    Hasta la Vista tourne autour d’un trio d’amis : l’un aveugle (Tom Audenaert), le deuxième en chaise roulante (Gilles De Schyver), et le dernier complètement paralysé (Robrecht Vanden Thoren).  Toujours puceaux, les trois hommes partent tous trois vers l’Espagne sous prétexte d’effectuer un voyage de dégustation.  La réalité est qu’ils espèrent perdre leur virginité dans un bordel spécialement adapté à leur condition physique.  Ils dépendent tous les uns des autres, mais également de leur accompagnatrice Claude (Isabelle De Hertogh), handicapée à sa façon.

    Le scénario (de la main de Pierre De Clercq) est basé sur l'histoire de Asta Philpot, un physicien handicapé américain qui œuvre pour les personnes handicapées et leurs droits sexuels.  

    Il s'agit du cinquième long métrage de Geoffrey Enthoven, après Les Enfants de l’Amour (2001), Vidange Perdue (2006), Happy Together (2007) et Meisjes (2009).  

    Hasta la Vista sera distribué dans les salles obscures belges dès le 14 septembre par Kinepolis Film Distribution (KFD).  Le film est une production de Mariano Vanhoof pour Fobic Films, en co production avec Dominique Janne (K2) et avec le soutien entre autres du Vlaams Audiovisueel Fonds (VAF).  

    Toronto, Montreal, Canada, Clausde lelouch, hasta la vista, handicapés, road-movie,cine, cinéma, actualité, actualité cinéma, Geoffrey Enthoven,Tom Audenaert, Gilles de Schryver, flamand, film flamand, Flandres, Belgique, Toronto, Montreal, Canada, Clausde lelouch, hasta la vista, handicapés, road-movie,cine, cinéma, actualité, actualité cinéma, Geoffrey Enthoven,Tom Audenaert, Gilles de Schryver, flamand, film flamand, Flandres, Belgique,

    http://www.hastalavista-themovie.be/

  • Festival du Film d'Ostende bientôt...

    hlva.jpgBientôt le Festival du Film d'Ostende, et c'est le film flamand " Hasta La Vista" de Geoffrey Enthoven qui fera l'ouverture....Le film, inspiré de Asta Philpot  un handicapé physique américain, qui le premier , se fit le porte-parole des infirmes et de leurs vies sexuelle...Geoffrey Enthoven n'est pas un inconnu dans le nord du pays..., ces précédents opus avaient égelement rencontré un grand succès. cela va de "Happy Together" à Meisjes en passant par "Vidange perdue" avec le regretté Nand Buyl... projeté à Ostende il y a deux ans déjà Hasta La Vista sera également présenté en première au prochain festival de Toronto. (Ostende débute le 2/9)

    Avec Gilles De Schrijver, Tom Audenaerts, Robbrecht Van Toren et Isabelle De Hertoch...

    http://www.filmfestivaloostende.be/

  • La Merditude des Choses Un prix de plus sous la selle!

    GetAttachmentLe film belge 'De Helaasheid der dingen'  de Felix Van Groeningen qui avait fait sensation à Cannes l'année dernière, tant pour son contenu que pour la super promotion tous à poils en vélo sur la Croisette, vient de remporter un prix au 29ème Festival du Film d'Istanboul. Ce qui est à première vue étonnant dans un pays comme celui-là. Faut se rappeler que certaines scènes sont très limites, même si elles reflètent la vraie vie, et décrocher un Grand Prix dans ce pays est vraiment un fait exceptionnel. Les organisateurs ont remis le " Golden Tulip Award a Bert Haelvoet et Wouter Hendrickx les deux acteurs présents là-bàas, ainsi que la même somme de 10.000 euros au distributeur Turc. Pour justifier son choix, le jury avec à sa tête Claus Maria Brandauer a confié que "La Merditude des Choses" est un film brut de décoffrage, énergique et criant de vérité sur la vie d'un village retiré..où il n'est pas aisé de sortir du lot et d'arriver à grandir. Fin mai, le film sera projeté en Allemagne, et en Russie dès le mois d'août! Beau parcours donc.

    merde2
    La merditude des choses, tiré du roman du même nom de Dimitri Verhulst, raconte l'histoire de Gunther Strobbe, 13 ans, qui partage le toit de sa grand-mère avec son père et ses trois oncles. Quotidiennement, Gunther baigne dans un climat de beuveries effrénées, de drague éhontée et de glande constante... Tout porte à croire qu'il subira le même sort. À moins qu'il ne parvienne à se « démerder » de là... Le récit autobiographique avait fait beaucoup de bruit à sa publication en 2006, les lecteurs flamands et hollandais l'ont accueilli comme la sensation littéraire des années 2000, et il avait été récompensé par de nombreux prix littéraires, et traduit en plusieurs langues. La merditude est une alliance miraculeuse entre humour, romantisme noir, et cynisme glacial. De nombreuses scènes sont hilarantes, mais soudain si poignantes que le rire s'estompe quand résonne la voix de Roy Orbison. Les scènes avec Only The Lonely et Pretty Woman sont fantastiques, et plus d'une fois le spectateur se tordra de rire avant de passer aux larmes.  Car le film c'est cela, un éternel virage à 360°...où le spectateur happé par le contenu, est trop content de pouvoir garder le cap...De Helaasheid se regarde avoir plaisir dès que la caméra pointe son objectif dans la pièce qui sert tout autant de salon où l'on cause que de cuisine. Le réalisateur passe au peigne fin, toutes les dérives verbales d'une famille pour qui, à défaut de travailler,  préfère aller au bistrot et boire jusqu'à plus soif,  organiser des kermesses de grandes bouffes, voir des courses cyclistes à poil, afin de sortir de la morosité, un petit patelin, où les distractions pour les chômeurs professionnels ne sont pas nombreuses. Si de prime abord, on rentre de plein pied dans une réalisation flirtant au raz des pâquerettes (vrai) on est cependant assez vite embarqué par cette fratrie un peu barge, souvent en bute avec des Huissiers de justice, et qui propose des scènes absolûment délirantes!  En tout cas, moi j'ai aimé,  je dirai même plus, j'ai adoré, et les nombreux prix récoltés ne m'étonnent absolûment pas
    Bien sûr, le réalisateur montre certains "travers" de Reetverdegem, petite bourgade pas bien loin d'Alost en Belgique,sous un déguisement folklorique, et ose un humour cru, brut de décoffrage.  En montrant ses acteurs aussi moustachus, que gras et grotesques, il est certainement très proche de la réalité des "désoeuvrés" en mal d'amour et d'amitié, et les situations limites dans lesquelles il les plonge amènent des interrogations. Est-ce vraiment cela quand tout manque, sauf le comptoir auquel on peut se raccrocher? Or, comme il délivre un film empreint de poésie, d'amour et de tendresse, même si elle soigneusement cachée derrière quelques verres de bière, on  pardonne, et on applaudit un très bon film. A voir avec des copains et et un bac de bière, histoire de bien se plonger dans l'atmosphère!

     La merditude des choses,  film réussi et captivant, mais surtout très abouti, rencontre un franc succès partout où il est projeté, à tel point que les pros du métier le classent parmi les  meilleurs films belges de cette année.merditude

    merditudes 2

    Le coup de la Croisette (vidéo en flamand)

    Le vendeur international du film est MK2, tandis que le distributeur en Belgique est Kinepolis Film Distribution. Le titre français de ce film est « La merditude des choses », tandis que son titre anglophone est « The misfortunates "

    crédit photo Image.net pro

     

     

  • Recht in de ogen sous la loupe par Lee

     

    rechtindeogen_BE_FOPour certains cinéphiles, le cinéma documentaire occupe une grande place, c'est la raison pour laquelle, de centaines de documentaires sont réalisés chaque année, et ils constituent bientôt un quart des programmes proposés dans les salles obscures. Ils ont même leurs festivals. Cependant, faire un bon documentaire requiert du talent, de la vista, de l'imagination, et de bonnes recherches!  Ce dont à visiblement manqué "Recht in de Ogen". Que pour ma part je n'ai pas vu, pour la bonne  raison que "Silence on tourne" ayant pris son envol, il m'arrive parfois de déléguer un collaborateur à ma place aux visions-presse, et voici son analyse du film. Courte et brève! Il n'y avait sans doute pas plus à dire au sujet de ce long-mètrage flamand, dont Kinépolis le distributeur disait le plus grand bien.

    "Alors que le générique promettait avec ses images brusquement sautantes, l'on s'achemine plutôt vers une beaucoup trop lente déambulation de sept gars et une fille dont le but est de reconstruire une maison comme projet de travail de fin d'année.  SI la personne à qui appartenait la maison reste habilement cachée, bien que l'on parle souvent d'elle et que même on lui dédie une visite, les 104 minutes ne justifient pas la longueur trop souvent répétitive. Reste à noter que le procédé de rajouter subitement et furtivement des personnages dans moultes scènes est positivement utilisé. Quant à l'envie documentaire de laisser les jeunes s'exprimer *recht in de ogen*, le but n'en est pas atteint. Julien, ik had echt beter verwacht !" LEE CROES

    http://www.rechtindeogen.be/

  • Urbanus en route pour détrôner "Loft"???

    Urbanus contente
    Le comique flamand Urbanus (Koko Flanel) et le réalisateur  Frank Van Passel ( Manneken Pis) travaillent sur une nouvelle comédie "La Toujours Contente" se déroulant pendant la Première Guerre Mondiale. Le film devrait sortir en décembre 2010, soit vingt ans après le grand succès enregistré par "Koko Flanel", et même si le comédien chanteur s'en défend, il s'agit là d'une opération visant plus que probablement à "détrôner" Loft , le plus grand succès du cinéma flamand, de la première place acquise l'année dernière au détriment de "Koko Flanel" justement.  Dans "Contente" Urbanus est Armand Piston, nom prédestiné, un colombophile, (***) bricoleur et inventeur à ses heures, qui essaie tant bien que mal de survivre pendant l'occupation. Piston est un grand admirateur de Camille Jenatzy, un coureur automobile qui au début des années 1900 réalisa quelques records, dont celui d' atteindre les 100 km/h au volant de son véhicule hybride "La Jamais Contente" Dans le film, Urbanus (60) une grande vedette chez nos amis du nord, confectionnera aussi sa voiture, et ceci devrait amener quelques bonnes scènes d'humour, comme le chansonnier en propose depuis des années sur scène. et dans ses bandes dessinées.  A l'instar de Bourvil dans "La Grande Vadrouille" , le duo espère faire rire, tout en montrant aussi le côté sombre du conflit et les drames liés à l'occupation. Avec un budget de l'ordre de 4 millions d'euros, le même que Daems (avec Jan Decleir) et Loft, "La jamais Contente  sera une des productuins les plus chères du pays.  A mettre bien entendu dans ce contexte là. Mais ce coût s'explique par les effets spéciaux et la construction d'une voiture réplique de la Toujours contente. Reste à voir comment dans le marasme communautaire actuel, les flamands vont prendre un film de guerre tourné avec des "moyens flamands" mais au titre francophone. Je ne lance pas un pavé dans la marre, mais s'il se trouve, quelques politiciens n'ayant rien d'autre à faire que de semer la zizanie entre les belges, pour en faire une affaire d'état, que cela ne m'étonnerait pas, alors que le titre correspond vraiment à l'essence même du scénario. Attendons de voir.

    urbanus la toujours contente
    *** pour rappel, les pigeons ont joué un rôle essentiel pendant "La grande Guerre"

    A l'occasion de la conférence de presse tenue au Musée de l'Armée à Bruxelles,  le réalisateur et Urbanus ont lâché une centaine de pigeons.


  • Bob et Bobette versus Luke and Lucy.


    texas-rangers-filmstripBob et Bobette, les diables du Texas
    , le nouveau film de Luxanimation (entre autres), viens d'être mis en avant par la mise en ligne d'un tout nouveau site officiel qui regorge d'informations ! Alors que sa sortie était prévue fin 2008,  Suske en Wiske pour les néerlandophone, Texas Rangers pour les Yankees et Texas Rakkers pour les autres, sans oublier Luke and Lucy pour je ne sais qui encore, une date officielle quoique approximative vient d'être dévoilée. Le dessin animé adapté des Bd de Willy Vandersteen, devrait sortir courant juin de cette année et en deux versions svp...une néerlandophone et une française. . http://lukeandlucymovie.com/en/index.html

    bob-bobette-suske en wiske two

    Suske and wiske bob bobette one

     Cette première version cinématographique du duo sera une adaptation de l'album "Les Diables du Texas" Le film dont le coût se situe aux alentours de 8,5 millions d'euros, dure 1h20. La production a été confiée à Wat Production et skyline( VTM) Quand à la société Wallonne Cotoon, elle a pris en charge le côté artistique du long-métrage. En réalisant une version en 3-D, il est indéniable que les héros vont prendre un coup de jeunesse et s'adapteront très clairement dans le paysage moderne de notre époque.....Pour l'instant, quoique tous les droits ont été cèdés par la Maison Vandersteen, et que tous les intervenants ont un droit de regard sur les 280 albums, une seule suite serait envisageable voir même une série télé, si le succès de ce premier opus est au rendez-vous. Bob et Bobette (Suske en Wiske) ont été créés par Willy Vandersteen (1913-1990) en 1945 avant d'avoir leurs aventures publiées d'une manière récurentes dans les hebdomadaires De Standaard ensuite Het Nieuwsblad. Tous les albums ont été traduits das 26 langues, dont le swahili et le chinois....Aujourd'hui, il n'est pas rare de voir des collectionneurs, leurs petites listes à la main, chiner dans les brocantes, et faire la chasse aux petites couvertures oranges bien connues, la marque de fabrique des albums, grâce auxquelles, les bandes-dessinées se répèrent d'un seul coup d'oeil dans les brics-à-bracs des brocantes... ...Certains albums se retrouvent ainsi aux quatre coins de la Belgique..(Sources belga)

    bob et bob

    le site officiel de la comédie musicale:http://www.studiovandersteen.be/

     

  • Loft a dépassé Daens...

    loftLoft", de Erik Van Looy et Bart De Pauw, à franchi le jour de Noël le cap des 850.000 visiteurs, ce qui à l''échelle belge s'entend et une belle performance...Il dépasse donc "Daens" et devient le meilleur film flamand des 15 dernières années. Juste encore un petit effort pour dépasser "Koko Flanel et Hector, deux films avec Urbanus, une vedette chez nos voisins du nord, sortis bien avant! La société productrice Independent n'epérait pas atteindre voir dépasser le mythique "Deans" à l'ère du Dvd et du téléchergment légal ou non. "Loft devient le troisième film en flamand, le plus regardé. Cependant, avec les fêtes et la projection dans 34 salles bruxelloise et flamandes, un autre succès de vente n'est pas à exclure

    Mini-synopsis:  cinq hommes mariés louent un loft luxueux pour y donner rendez-vous à leurs maîtresses. Les problèmes commencent quand ils y trouvent le cadavre d'une jeune femme. Les amis tentent de découvrir la vérité et ils vont vite se rendre compte qu'ils ne se connaissent finalement pas aussi bien qu'ils le pensaient.

    Sources: notes de productions.

  • "Dossier K" de Jan Verheyen, la suite de "De zaak Alzheimer" sous la loupe!


    Jan VerheyenDossier K.’, la suite tant attendue du blockbuster ‘La Mémoire duTueur’ (‘De Zaak Alzheimer’) sera réalisée par Jan Verheyen.

    Le film ‘Dossier K.’ sera le second long métrage basé sur le livre du même
    nom de Jef Geeraerts. Dans cette suite, Vincke (Koen De Bouw) et Verstuyft
    (Werner De Smedt) ne sont pas seulement aux prises avec la mafia albanaise
    mais ils doivent également faire face à des intrigues dans leurs propres
    rangs. Le scénario a été écrit par Carl Joos et Erik Van Looy qui sont également à
    l’origine de ‘La Mémoire du Tueur’.

    Erik Van Looy, qui devait à l’origine réaliser le 2ème film d’après
    Geeraerts, vient de signer un nouveau contrat d’exclusivité pour plusieurs
    années avec la maison de production Woestijnvis.  Il n’aura dès lors pas
    l’occasion de travailler une année entière sur ‘Dossier K.’.

    ‘Dossier K.’ sera le 10,ème (!) long-métrage réalisé par Jan Verheyen et sa
    3ème réalisation basée sur un livre, après ‘Alles Moet Weg’ de Tom Lanoye
    et ‘Los’ de Tom Naegels.

    Jan Verheyen :
    Je suis honoré de  la confiance que Erik et Eyeworks me
    portent pour ce deuxième opus de  « Vincke & Verstuyft ».  Tout comme le
    livre, le scénario est captivant, récit épique sur l’honneur et la
    trahison, la corruption morale et la vendetta.  Tous les ingrédients sont
    présents pour faire de ‘Dossier K.’ un grand film, digne suite de ‘La
    Mémoire d’un Tueur’.  Je suis aussi très impatient de retravailler avec la
    formidable équipe d’Eyeworks, avec qui je viens de terminer ‘Los et
    ‘Vermist’.

    Erik Van Looy : ‘
    Dossier  K.’ a tout pour combler les attentes après ‘La
    Mémoire du Tueur’.  Tout  y est  pour réaliser un film de qualité,
    captivant et surtout,  à nouveau, un thriller surprenant.  Je suis très
    heureux du choix de mon collègue et ami Jan Verheyen qui, comme
    réalisateur, a déjà un palmarès impressionnant et donne ainsi un nouveau
    tournant à sa carrière.

    De zaak Alzheimer - ‘La Mémoire du Tueur’ est le film Flamand qui a connu le plus de succès depuis les 10 dernières années, avec plus de 750.000 visiteurs en Flandres et une impressionnante carrière internationale.  Le film récolta aussi bien
    auprès du public que de la presse (inter)nationale un très vif succès et
    entraîna une réelle reconnaissance du film Flamand.

    Le tournage de ‘Dossier K.’ débutera en mars 2009.  La sortie en salles est
    prévue pour le 20 octobre 2009.  ‘Dossier K.’ est produit par Peter
    Bouckaert et Erwin Provoost pour Eyeworks Film & TV Drama, en coproduction
    avec la VRT et Phanta Vision, et en collaboration avec le Vlaams
    Audiovisueel Fonds et Bridge Entertainment.
    Kinepolis Film Distribution assurera la distribution du film.

    Parmi les productions de Eyeworks Film & TV Drama, on peut citer : ‘La
    Mémoire du Tueur’, ‘Force 10’, ‘Ben X’ et ‘Vermist’.  ‘Los’, également
    réalisé par Jan Verheyen et projeté en première mondiale au
    Festival du
    Film de Montréal cette semaine, sortira le 17 septembre dans nos salles.
     
    decleir%20zw-w

    Jan Decleir connu pour son rôle dans le film "De Zaak Alzheimer"  où il campe un tueur à gages, atteint par cette maladie et, qui se transforme en vengeur dans le milieu de la pédophilie à Anvers, a été élu "meilleur acteur" au Festival du film International de Pyong Yang en Corée du Nord. Coccorico, nos talents s'exportent bien!. C'est ce qu'a fait savoir le Fond Flamand de l'Audiovisuel. Ce prix lui a été décerné pour ses prestations dans "Verlengd week-end" et "Off screen", tous deux présentés en compétition. (2007)