17 mai 2016

Loving - Histoire vraie.. !!

Découvrez les premières images de
LOVING
de Jeff Nichols avec Joel Edgerton, Ruth Negga, Michael Shannon.
Prochainement au cinéma.

EXTRAIT #1

cfan.jpg

https://youtu.be/MPglBG2WTZw

Ce film est présenté en Compétition au Festival de Cannes 2016.

Mildred et Richard Loving s'aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel – sauf qu'il est blanc et qu'elle est noire dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. L'État de Virginie où les Loving ont décidé de s'installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu'il quitte l'État. Considérant qu'il s'agit d'une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu'à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l'arrêt "Loving v. Virginia" symbolise le droit de s'aimer pour tous, sans aucune distinction d'origine.

 

16:35 Publié dans drames, | Tags : drame, justice, loving, joel edgerton, ruth negga, virginie, usa, michael shannon | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11 août 2013

Le Verdict..De Vonnis au festival de Montreal.

eyeworks,belgique,jan verheyen,montreal,festival,actualité cinéma,cinéma,le verdict,politique,assassinat,justice,koen de bouw,loft,het vonnis‘LE VERDICT’ DE JAN VERHEYEN EN COMPÉTITION OFFICIELLE À MONTRÉAL


Le Verdict, le thriller juridique de Jan Verheyen avec Koen De Bouw, Veerle Baetens et Johan Leysen, sera présenté en première mondiale lors du Festival des Films du Monde de Montréal (22 août-2 septembre).  Il fait partie de la sélection de la Compétition Officielle et il est donc en lice pour le Grand Prix des Amériques (entre autres). 

C'est l’histoire de Luc Segers (Koen De Bouw), un homme qui perd les pédales lorsque l’assassin de sa femme est libéré suite à un vice de procédure.  Il veut faire sa propre justice et s’en prend à l’état de droit qui l’a abandonné.  Ce film, dont le scénario a également été écrit par Jan Verheyen, traite de justice, de morale et d’éthique.

'Nous sommes encore en train d’achever le film qui ne sortira dans les salles qu’en octobre' explique Jan Verheyen dans une première réaction.  'La sélection de Le Verdict en Compétition Officielle du Festival des Films du Monde de Montréal est une magnifique surprise.  Ce festival a été une plateforme de lancement pour des succès internationaux de films belges flamands tels que Ben X, Oxygène (Adem) et Hasta la Vista.  J’espère que le fait que Le Verdict ait été retenu en Compétition Mondiale sera un indicateur du caractère universel de mon film.'

eyeworks,belgique,jan verheyen,montreal,festival,actualité cinéma,cinéma,le verdict,politique,assassinat,justice,koen de bouw,loft,het vonnisLe producteur Peter Bouckaert de Eyeworks ajoute: 'La sélection de Le Verdict en Compétition Officielle du Festival de Montréal est la vitrine idéale pour ce film.  Les films belges flamands qui ont été remarqués à Montréal ont tous connu une belle carrière internationale par la suite.  Le Canada est le carrefour des cultures cinématographiques nord-américaine et européenne et représente dès lors la plateforme de lancement idéale.’  Pour Bouckaert qui a, entre autres, déjà présenté Ben X à Montréal, cette édition sera particulière.  En effet, la semaine dernière le festival annonçait déjà la sélection de Marina de Stijn Coninx dont il est également le producteur dans la catégorie ‘Grands Maîtres’ de la Sélection Officielle.


Le Verdict sera distribué en Belgique le 9 octobre par Kinepolis Film Distribution (KFD).  Koen De Bouw (Loft, La Mémoire du Tueur), Veerle Baetens (Alabama Monroe), Johan Leysen (The American, Jeune et Jolie) et Jappe Claes (La Mémoire du Tueur; Dossier K.) tiennent les rôles principaux.


Le Verdict est une production de Peter Bouckaert pour Eyeworks.  La direction photographique est signée Frank Van den Eeden et la musique originale est de Steve Willaert.  Philip Ravoet a fait le montage.  Jan Verheyen a également écrit le scénario.


Le Festival des Films du Monde de Montréal, qui en est à sa 37ième édition, est l’unique festival d’Amérique du Nord présentant une compétition qui est reconnu par la Fédération Internationale des Associations de Producteurs de Films (FIAPF).  Avec Berlin, Cannes et Venise, Montréal fait également partie des 14 festivals de catégorie « A » pour les longs métrages.  Au niveau international, Montréal est considéré comme une importante plateforme de lancement au croisement des cultures européenne et américaine.


Le Verdict a vu le jour grâce au soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/Fonds Film de la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege, Bruxellimages, VTM et du tax shelter belge pour le financement des films.

eyeworks,belgique,jan verheyen,montreal,festival,actualité cinéma,cinéma,le verdict,politique,assassinat,justice,koen de bouw,loft,het vonnis

17 janvier 2011

Conviction Hilary Swank magistrale.... bientôt en Belgique

ciné,cinéma,actualité,actualité cinéma,usa,united states,justice,hillary swank,sam rockwell,melissa leo,minnie driver,juliette lewis,rob driscoll,biopic,boy's don't cry,million dollar baby,amelia earhart,oscarsHilary Swank s'est souvent illustrée dans des biopics.  Elle était Teena Brandon dans "Boy's Don't Cry" ensuite une boxeuse sous la direction de Clint Eastwood dans  "Million Dollar Baby" et enfin , elle a incarné l'aviatrice Amélia Earhart dans un film qui n'est malheureusement pas sorti en Belgique.... Ajourd'hui, elle nous  revient dans "Conviction" une histoire émouvante, prenante, et vraie!!!   Le film de Rob Driscoll retrace le parcours de Betty Anne, une ménagère du Massachusetts, mère de deux enfants, qui ira jusqu'à sacrifier son mariage et ses enfants pour dédier sa vie à réunir les preuves de l'innoncence de son frère, injustement accusé en 1983 et condamné à la prison à vie pour le meurtre de Katherine Brown.  Convaincue de l'innoncence de son frère, Betty Anne retournera à l'université, suivra ensuite des cours de Droit, pour reprendre, aidée par sa meilleure amie Abra Rice (Minnie Driver) l'enquète à zéro afin de mettre à jour toutes les lacunes et la corruption qui ont mené son frère à la prison. ciné,cinéma,actualité,actualité cinéma,usa,united states,justice,hillary swank,sam rockwell,melissa leo,minnie driver,juliette lewis,rob driscoll,biopic,boy's don't cry,million dollar baby,amelia earhart,oscarsCette longue et minutieuse quète ciné,cinéma,actualité,actualité cinéma,usa,united states,justice,hillary swank,sam rockwell,melissa leo,minnie driver,juliette lewis,rob driscoll,biopic,boy's don't cry,million dollar baby,amelia earhart,oscarsdurera 18 longues années, qui l'amèneront à détruire petit à petit,  tous les éléments qu'une policière locale Nancy Taylor (Melissa Leo...Oscarisée pour The Fighter) avait rassemblé pour le faire condamner. Jusqu'à utiliser le DNA...Un nouveau rôle dramatique pour Swank, ce qu'elle fait le mieux, mais qui à chaque fois m'étonne et m'épate quand même. En route pour des nominations aux Oscars et Golden Globe en 2012?...Je pense que oui. A défaut, le film aura quand même le mérite de faire la lumière sur les lacunes de la justice américaine...Avec encore Juliette Lewis.

ciné,cinéma,actualité,actualité cinéma,usa,united states,justice,hillary swank,sam rockwell,melissa leo,minnie driver,juliette lewis,rob driscoll,biopic,boy's don't cry,million dollar baby,amelia earhart,oscars

ciné,cinéma,actualité,actualité cinéma,usa,united states,justice,hillary swank,sam rockwell,melissa leo,minnie driver,juliette lewis,rob driscoll,biopic,boy's don't cry,million dollar baby,amelia earhart,oscars

 

 

ciné,cinéma,actualité,actualité cinéma,usa,united states,justice,hillary swank,sam rockwell,melissa leo,minnie driver,juliette lewis,rob driscoll,biopic,boy's don't cry,million dollar baby,amelia earhart,oscars

ciné,cinéma,actualité,actualité cinéma,usa,united states,justice,hillary swank,sam rockwell,melissa leo,minnie driver,juliette lewis,rob driscoll,biopic,boy's don't cry,million dollar baby,amelia earhart,oscarsciné,cinéma,actualité,actualité cinéma,usa,united states,justice,hillary swank,sam rockwell,melissa leo,minnie driver,juliette lewis,rob driscoll,biopic,boy's don't cry,million dollar baby,amelia earhart,oscarsMalheureusement, lors de  l'avant-première du film au Canada, les enfants de Katherine Brown ont montré leur mécontentement . Ils reprochent tant à Hillary Swank qui est également la productrice executive de Conviction et à la production, de ne jamais avoir pris contact avec eux. Ils estiment que leur mère assassinée n'est pas bien représentée dans le film.

25 septembre 2010

INCROYABLE REBONDISSEMENT LINDSAY LOHAN LIBRE!?!?!?!

lindsay lovelace 1.jpgPlus ridicule que cela tu meurs. Je viens à peine de poster la mise à l'ombre de Lindsay Lohan, qu' aussi vite que l'éclair, celle-ci peut déjà profiter des derniers rayons de soleil de l'été indien.... Elle est libre comme le vent....Enfin presque! La justice américaine est vraiment une justice à part...Vendredi, la juge Elden Fox avait prononçé l'incarcération sur le champ de la comédienne pour violation de sa mise à l'épreuve...et envoyé celle-ci à la  prison de Lynnwood, où Lohan ne sera finalement restée que 24H ou à peu près. On dit qu'un Superviseur aurpès de la Cour criminelle de Los-Angeles a décélé un vice de forme...qui s'appelle... habeas corpus, et a posé une demande de libération immédiate, vu que la starlette s'était vu refuser une libération sous caution...C'est la juge Patricia Schnegg qui a signé le document, mettant fin à l'incarcération "arbitraire" de Lohan... mais elle devra quand même assumer le port du fameux bracelet, "chose" pas facile à porter quand on chausse des Stiletos.... D'autre part, Lohan devra payer la fameuse caution qui s'élève à 300.000 $,  il va sans dire qu'avec les rentrées de Machete et de Inferno, les deux films qui finalement bénéficient d'une belle promotion, cela ne devrait pas être trop difficile. Dernière petite nouveauté....Lindsay Lohan doit accepter d'être surveillée et contrôlée à n'importe quel moment, de jour comme de nuit..A part ça, elle est pas belle la vie quand on est "people"....???

Sources Variety, People et Daily Uk.
Photo extraite de "Inferno" le biopic sur Linda Lovelace.

 

01 octobre 2009

Wanted and Desire documentaire Polansky. Une suite?

wanted and desired
Hasard subjectif ou non. Quelques heures avant son arrestation, Roman Polansky et Brett Ratner avaient conclu un accord en vue de produire le sequel du fameux documentaire " Wanted and Desired"  de Marina Zenovitch de 2008. Voir http://www.imdb.com/title/tt1157705/:  Polansky avait confirmé lors des entretiens vouloir participer activement à cette suite...

Pour rappel, Polansky a été arrêté il y a quelques jours  alors qu'il était l'invité d'honneur du Festival du film de Zurich en Suisse. D'aucun parlent de traquenard, et je ne suis pas loin de partager cet avis. Car depuis, on peut lire un peu partout dans les médias, que si Polansky a quitté les Etats-Unis, c'est parce que le juge en place dans son procès n'avait pas tenu sa parole, alors qu'il est de mise là-bàs de plaider coupable. Dans un premier temps, Polansky avait contesté le viol mais avoué un détournement de mineur, ce qui au yeux de la loi changait la suite de la condanmation. Suite à ces aveux, le réalisateur avait passé 90 jours en taule et accepté un suivi psychologique, avant que le fameux juge Laurence J R.Henband, spécialiste des procédures sensationnelles mettant en cause le show-business, n'en adopte tous les travers, et ne se mette lui-même aux avants-scènes de la popularité..Toujours soucieux d'entretenir son image, il renie la parole donnée, et traduira une deuxième fois Polansky en justice... là où il risquait de passer 50 ans derrière les barreaux....et on sait ce que représente la prison pour les molesteurs d'enfants. Le juge fut destitué du procès en 1978, car les autorités américaines s'étaient rendu compte, et ils mirent du temps, qu'il s'agissait plus d'un règlement de compte personnel que d'un procès équitable. Henband se permit de dire que, vu la filmographie satanique du réalisateur, ce dernier pouvait-être l'instigateur de l'assassinat de Sharon Tate. N'importe quoi! Il faut aussi savoir qu'à l'époque,  la mêre de la gamine, espèrait voir  sa fille embrasser une carrière d'actrice, et qu'après avoir essayé ailleurs, elle pensait avoir trouvé le bon filon en la jetant  littéralement dans les bras de Polanski, lequel venait de terminer "Chinatown, avec Faye Dunaway et Jack Nicholson. Envisgeait-elle une place au soleil pour sa gamine qui faisait plus que son âge????? Le pas est vite franchi.......Donc, sans prendre fait et cause pour Polansky, je pense que sa "prétendue fuite" n'en était pas une, puisqu'il a toujours circulé "librement" ailleurs qu'aux Etats-Unis, et même en Suisse. Alors quoi? Pourquoi 30 ans après, alors que sa "victime" a retiré sa plainte, l'a même "soutenu" lorsqu'il fut nommé aux Oscars pour "La Pianiste", afin qu'il puisse venir à Los Angeles, que le juge a été destitué, que les langues se délient, et que le documentaire donne un nouvel éclairage sur le cas Polansky etc etc.?...Entretemps, on apprends que Polansky servirait de monnaie d'échange (selon le plan des autorités Us) pour la libération d'un ressortissant Us,  mouillé jusqu'au cou dans la société UBS dont le siège social est en Suisse.....Parce que dites-moi, 30 ans en libre circulation, même en territoire helvête, et puis hop, on fêre le gros morçeau....cela doit  câcher quelque chose d'assez malsain. Et quand on connaît la personnalité de certains de nos gouvernants...on est en droit de se poser quelques questions...sont-ils blanc de tous "crimes" eux!  J'avais envie de pousser mon coup de gueule ce midi, parce que même si cela n'enlève en rien à la grâvité des actes de Polansky que ne  je cautionne absolûment pas,  ce lynchage médiatique est écoeurant, surtout quand ce sont les "politiques" qui tirent les ficelles .Ici il n'est désormais plus question de justice, mais bien de soigner son image, un peu comme le fit le juge Henband en son temps....!.