karine viard

  • Jean Reno et Christian Clavier, bientôt en "visite" chez nous!

    visix.png

  • Les affiches officielles de LOLO

    lolo1.jpglolo2.jpglolo3.jpgSynopsis

     
    lolo4.jpgEn thalasso à Biarritz avec sa meilleure amie, Violette, quadra parisienne travaillant dans la mode, rencontre Jean-René, un modeste informaticien fraîchement divorcé. Après des années de solitude, elle se laisse séduire. Il la rejoint à Paris, tentant de s'adapter au microcosme parisien dans lequel elle évolue. Mais c’est sans compter sur la présence de Lolo, le fils chéri de Violette, prêt à tout pour détruire le couple naissant et conserver sa place de favori.
  • La famille Belier..

    belier.jpg

    La famille Bélier, une comédie d'Eric Lartigau avec Karin Viard, François Damiens, Eric Elmosnino, Louane Emera, Luca Gelberg, actuellement au cinéma.

    Nouvelle vidéo: http://youtu.be/OwhxDGDim-Y

     

  • Découvrez l'affiche officielle de la comédie dramatique On a failli être amies d'Anne Le Ny avec Karin Viard, Emmanuelle Devos, Roschdy Zem, le 25 juin au cinéma.

    affiche_m.jpg

    Synopsis : Marithé travaille dans un centre de formation pour adultes. Sa mission : aider les autres à changer de métier et à trouver leur vocation. Se présente alors Carole, qui vit et travaille dans l’ombre de Sam, son mari, énergique et talentueux chef étoilé. Ce n’est cependant pas tant de métier, dont Carole semble avoir besoin de changer, mais de mari. Marithé se donnera à fond pour aider Carole à se projeter dans une nouvelle vie.
    Mais quelle est la nature profonde de ce dévouement, quand Marithé ne semble pas insensible au charme de Sam, ni à sa cuisine ? …

  • POLISSE SORTIE EN DVD!

    POLISSE_DVD_FR.jpgLe quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables dans les moments les plus impensables ; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec…
    Comment ces policiers parviennent-ils à trouver l'équilibre entre leurs vies privées et la réalité à laquelle ils sont confrontés, tous les jours ?
    Fred, l’écorché du groupe, aura du mal à supporter le regard de Melissa, mandatée par le ministère de l’intérieur pour réaliser un livre de photos sur cette brigade.

    --
    pol.pngPrix du Jury, Festival de Cannes 2011

    Format: 16/9 compatible 4/3 (1.85)
    Durée: 127 min. min.
    Langue(s): Français Dolby Digital 5.1
    Sous-Titres: Nederlands
    Pays: France
    Année: 2011
    Edition : Standard
     
     
    Couleur


     

  • Les Globes de Cristal honorent Omar Sy

    sy.jpgCes Globes sont l'équivalant des Golden Globes américains, cad des récompenses remises par la presse. Et cette dernière à choisi d'honorer Omar Sy pour son interprètation dans Intouchables, lequel film est également reparti avec lle trophée du Meilleur film...

     

    Néanmoins, même si Omar a obtenu la reconnaissance de ses pairs,  en lisant la presse qu,i au moyen d'un gros titre style " Omar écrase Jean Dujardin" (j'ai failli écrire Omar l'a tuer....) en met plein la vue,  je me dis que tout est fait pour dérouler un tapis-rouge en vue des prochains Cesar.  

    Cependant, reconnaissez  quand même qu'il n'y a pas photo, entre d'une part, un Globe de Cristal en France, et les très nombreux prix et non des moindres, engrangés par The Artist... Golden Globe, New York Critics, London Critics, Meilleur acteur à Cannes, Hollywood film Festival Spotlights, Las Vegas Films Critics Awards, Phoenix Films Critics awards, Critics Choice Awards et Guilde des Scénaristes, sans omettre les nominations records au Baftas (samedi prohain) et aux Oscars, pèsent quand même plus lourd dans la balance...C'était mon petit coup de g....du jour! Encenser Omar Sy, oui, mais écrire "il écrase Jean Dujarartist cast.jpgdin, non , faut pas pousser!

    AB3_3793.jpgPalmarès Globes de Cristal, où je découvre avec plaisir que les journalistes ont quand même récompensé un autre film, cad Polisse avec un Globe de Cristal ex-aequo Karin Viard et Marina Foïs

    Globe de Cristal du meilleur acteur : Omar Sy

    Globe de Cristal de la meilleure actrice : Karin Viard et Marina Foïs  

    Globe de Cristal du meilleur film : Intouchables
    Globe de Cristal de la meilleure pièce de théâtre : Un fil à la patte
    Globe de Cristal du meilleur téléfilm : Flics
    Globe de Cristal de la meilleure comédie musicale : Dracula

    http://www.globesdecristal.fr/

     

  • Karine Viard est à l'écoute!

    karine viard.jpgAprès Potiche, Ma part du Gâteau et Polisse, Karine Viard enchaîne avec "Parlez-moi de vous" , de Pierre Pinaud,  un film complètement à l'opposé des trois autres....Elle y incarne une sorte Brigitte Lahay prodiguant ses conseils aux ménagères ! Cependant, avec la talent qui la caractérise, Viard s'en sort haut la main, et démontre à ceux qui ne le savent pas encore, qu'elle est l'une des meilleures actrices françaises du moment! Dommage qu'elle doit porter le film sur ses épaules, car le scénario est super convenu et les scènes prévisibles...Cependant, crever l'écran dans un film moyen, c'est l'apanage des grandes comédiennes!

    Mini-synopsis:  À 40 ans, Mélina est la voix la plus célèbre de France. Animatrice à la radio, la nuit à l’antenne elle résout les problèmes affectifs et sexuels des auditeurs avec impertinence, humour et sans tabou. Tout le monde connaît sa voix, mais personne ne connaît son visage. Dans la vie, elle évite tout contact et vit comme une vieille fille dans les beaux quartiers. Partie à la recherche d’une mère qu’elle n’a jamais connue, elle découvre que celle-ci vit au sein d’une famille nombreuse, en banlieue. Elle décide de s’approcher d’elle, incognito…

    karineviard3.jpg

    karine viard1.jpg

    karineviard7.jpg

     

  • "Polisse" rencontre , making-off - B.A. et Critique!

    DSCF4625-1 (Copier).JPG

    Trois belles rencontres (+1) en ce 4 octobre. Une partie de l'équipe de POLISSE (distribué par Cinéart) le dernier Maïwenn, s'était déplacée au festival du film francophone de Namur. Et contrairement aux autres années, ce n'est pas au Théâtre que se sont déroulées les interviews du jour, mais au Musée Decroix rue Jantrain. Un cadre idylique, avec de nombreux invités souriants et détendus..Le soleil dardant ses derniers rayons de la semaine sans doute, les comédiennes, qui avec une clope, qui tenant un verre de jus d'orange à la main, voir une tasse de café, se sont prêtées de très bonne grâce aux nombreux interviews.

     Et comme la presse s'était déplacée en masse, certaines rencontres (dont les miennes) n'ont pu se faire en "face-à-face" C'est donc à deux en compagnie d'un "collègue" Canadien, que je suis allée à la rencontre de Karin, Maïwenn et Marina. Et pour dix minutes...chrono en main, pas plus...Pour ce faire, il m'a fallu remanier ma liste d'intérrogations au dernier moment...comme mon accolyte, qui avait pourtant traversé l'Atlantique et qui n'a pas eu plus de "temps d'Antenne" que moi. Donc, soyez indulgents, je n'ai pu poser que 3  questions aux deux comédiennes qui, semblen former un parfait binôme même à la ville.

     (Petite anecdote...le Canada et moi, c'est une longue histoire d'amour, donc le hasard à bien fait les choses sur ce coup là!)

     

     DSCF4631-1 (Copier).JPGDSCF4642-1 (Copier).JPG

     

     

    En guise de mise en bouche, voici le making-off.... d'un film coup de poing, souvent flippant, parfois drôle, mais super réaliste qui a marqué Cannes, où il a remporté le Prix du Jury. POLISSE, une belle "descente de police" dans le milieu des crimes sexuels... qui va vous en mettre plein la vue et où Maïwenn la réalisatrice n'élude rien, montre la réalité de la BPM dans sa face la plus crue, sans  détours, sans tabous, sans préjugés.,La BPM (Brigade de Protection des Mineurs) traquant les pédophiles, les pikpockets mineurs d'âge, les parents indignes, et tous son cortège de drames avec lesquels les inspecteurs  doivent garder une certaine distance...pour ne pas craquer....même après les dépositions d'enfants déstabilisantes. POLISSE, c'est encore se retrouver à la pause café comme si de rien était, se raconter ses potins de couples, désarmoçer par l'humour une journée harassante, partir dans d'énormes éclats de rire avant de retourner au taf le lendemain pour une énième affaire dramatique........"Karin Viard : nous avons suivi un petit stage de deux jours, qui quoique pas suffisant, nous a quand même permis d'entrer dans le vif du sujet, et comprendre comment ces gens là parviennent à rester solidaires devant l'adversité.. Nous avons eu des conseils de deux anciens policiers de la brigade de protection des mineurs. Ils nous ont aidé à faire des simulations. Eux les enfants, nous les  inspecteurs, et puis vice et versa...Après il consultaient les notes données, afin que nous puissions améliorer notre jeu"  Travailler avec  Maiwenn, cela se passe comment? "Maiwenn est une  personne qui sait où elle va..Elle parvient à nous faire faire tout ce qu'elle veut, sans tenir compte de notre C.V. et encore moins de notre technique. Avec elle, pas de cirage de pompes, elle pose un regard différent sur les actrices, et elle se fout de notre statut de vedette, on travaille sans cérémonial...juste être concentré.. J'ajoute que serait un plaisir de retravailler avec elle"

    cannes,aïwenn,karine viard,marina foïs,polisse,joey starr,brigade des meours,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,france,fiff,namur,belgique.Lorsque je lui demandais si elle aurait aimé être flic...."Non pas vraiment. C'est un métier particulier,  pas rose du tout, fait de nons-dits, de prise de pouvoir perpétuelles. En tant que comédien, nous avons l'énorme privilège d'avoir très souvent accès à de nombreux domaines, faits de rencontres fortes, d'endroits méconnus, et de coulisses. On en retire toujours quelque chose de positif. Moi par exemple....depuis POLISSE je connais mieux les différents grades (rires) " Marina Foïs : "Maïiwenn quant à elle, a suivi  une immersion de deux mois au sein de la police, donc elle nous a été d'un grand secours, parce qu'il faut savoir que cette brigade là est confrontée à de véritables cas de conscience, lorsqu'il s'agit de trouver le juste milieu. Savoir que le pire existe, et faire avec.....la première leçon que j'ai tirée de cette expérience!!! Pour répondre à votre seconde question, celle de savoir comment on fait pour sortir intact d'un tel film, sachez que nous sommes des comédiens avant tout, et qu'un fois sortis du rôle, nous redevenons nous-mêmes. Pour Polisse, oui, comme vous le dites, nous avons un peu agi comme les héros....nous nous sommes parfois retrouvés autour d'une bonne table"  Oui mais, tout à l'air tellement naturel.. " c'est une impression, tout était écrit et il nous suffisait de suivre les rails...cependant quelques fois, Maiwenn nous laissait une toute petite part d'improvisation. ET sa façon de travailler, caméra à l'épaule donne encore plus de relief à notre jeu. C'est sans doute cela qui donne à penser que c'est improvisé, mais ce n'est pas le cas"

     J'ajouterai personnellement que cela ressemble plus à du cinéma vérité, un genre qui rencontre de plus en plus de succès depuis l'émergence des séries télévisées d'investigations policières..

    POLISSE  film-choral de et avec  Maiwenn,, et... Marina Foïs, Karin Viard, Joey Star, Emmannuelle Bercot, Fredereic Pierrot, Jeremie Elkain, Karole Rocher, Lou Doillon, Louis de Lencqesaing, Nicolas Duvauchelle, Riccardo Scamarcio. Prix du Public à Cannes...Tout tout petit bémol...POlISSE ressemble plus à un super bon téléfilm, qu'à un long-mètrage...

    cannes,aïwenn,karine viard,marina foïs,polisse,joey starr,brigade des meours,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,france,fiff,namur,belgiquecannes,aïwenn,karine viard,marina foïs,polisse,joey starr,brigade des meours,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,france,fiff,namur,belgiquecannes,aïwenn,karine viard,marina foïs,polisse,joey starr,brigade des meours,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,france,fiff,namur,belgique

     


    Making of du film Polisse de Maïwenn par sortiescinema

    cannes,aïwenn,karine viard,marina foïs,polisse,joey starr,brigade des meours,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,france,fiff,namur,belgique

  • Polisse....rencontre avec l'équipe du film.

    polisse3.jpgAujourd'hui, je suis en mode Polisse, de Maiwenn (Le Bal des Actrices). Cette après-midi à Namur, je rencontre Karin Viard, Marina Foïs et Maïwenn lors d'interviews qui se tiendront dans le magnifique site du Château Groesbeek-De Croix

    Un endroit idyllique...Un film coup de poing qui suit "une journée" d'une brigade de moeurs, ciblée, incestes, viols, faux viols et mensonges. Un casting composé de Karin Viard, Marina Foïs, Maïwenn, Sandrine Kiberlain et Joey Starr dans un rôle fort, mais étonnant de véracité. A Voir dès que vous le pouvez! Grand Prix du jury à Cannes

    image003.jpgimage004.jpgimage005.jpgPhoto-reportage à suivre plus tard.

     

  • Un gâteau bien savoureux!!!

    karin-viard.jpg530 847 spectateurs se sont rendus dans les salles pour découvrir "Ma Part du Gâteau"  le nouveau  Cédric Klapisch,  film mettant en scène Karin Viard et Gilles Lellouche obtient ainsi la meilleure moyenne de spectateurs par copie de la semaine (1 101). Il va facilement dépasser le million de spectateurs. Pas beaucoup plus puisque le film devrait subir une forte baisse de ses entrées, tout comme l'ensemble des films en salles cette semaine, en raison de la fin de l'opération du Printemps du cinéma, qui proposait tous les films à 3,50 en Haxagone...
    Cedric  Klapisch, un réalisateur qui commence tout doucement à se faire un grand nom au 7ème Art...Parmis ses nombreuses réalisations citons PARIS qui avait enregistré 1 723 642 spectateurs, et les Poupées Russes, un peu plus de 2 865.815 entrées. Ma part du Gâteau devrait suivre le même chemin..grâce à Karine Viard, excellente une fois de plus, et Gilles Lellouche dans un régistre différent de celui de "Les petits Mouchoirs"  et de "A bout Portant"  
    Karin Viard et Gilles Lellouche sont devenus des têtes d'affiche crédibles. Nous le savions pour la première. C'est nouveau pour le second depuis sa nomination aux César Avec Florestan LaTorres

  • Sont-ils bons, sont-ils mauvais? Tout dépend du regard posé!

    bannière Mich.jpgIl y a des semaines comme ça, où tout s'enchaîne, tout s'accélère, et tout se télescope. Mais comment aurais-je pu refuser toutes les visions presse qui me sont parvenues et qui mentionnaient la plupart des films nominés aux Cesars, Oscars ou tout simplement en tête des box.office...Être chroniqueuse cinéma a ceci de particulier, celui de passer plus de temps dans les salles obscures que chez soi. Enfin certains jours. Comme ce fût le cas hier, où Rango le caméléon en quète d'identité, le médecin face à un ultimatum, et une lienciée d'une grande usine m'ont tenu compagnie, et ce dès 10 h du mat'...J'vous dis pas la tête comme un seau que l'on a la fin des trois projections....surtout si j'ajoute en prime que, toutes les visions ne se déroulent pas au même endroit. On saute d'une salle à une autre, le sandwich dans une main, la boisson dans l'autre, et....les dossiers-presse qui souvent finissent par terre pendant la course...Mais, je ne vais pas me plaindre de cette situation. Fugurez-vous qu'en un mois, j'ai survolé tous les genres, du cinéma français à l'américain, en passant par le cinoche belge et d'ailleurs. Ce fut un vrai régal pour mes yeux. J'ai découvert de petites perles, mais également des navets.....Et détail, j'ai loupé The Social Netwok, dommage,  et je n'ai pas vu "Rien à Déclarer"...mais cela ne me manque pas!

    Voici en vrac, les titres vu, chroniqués parfois, ou a chroniquer dans les jours qui viennent. Contre Toi avec K.S. thomas éblouissante comme d'habitude (***) -The Way Back avec Collin Farrell, film trop lent pour captiver vraiment!  (**) - Made In Dagenhaman avec Sally Hawkins et Bob Hoskins, le cinéma anglais dans toute sa splendeur.  (****) 127 hours avec James Franco (***) haletant et super bien filmé malgré l'étroitesse des lieux - Largo Winch avec qui vous savez..de superbes scènes d'action, et un final grandiose avec une chute libre de rêve ..(**) - The King's Speech dont on ne doit plus rien dire tellement c'est beau, et qui mérite largement tous les prix déjà récoltés (*****) - Hereafter (***) le dernier Clint Eastwood avec notre Cécile de France nationale. Pas le meilleur Clintie, mais qui vaut le déplacement pour le sujet traîté, et pour le magnifique Tsunami dans les images d'ouverture. Si tant est qu'un tsunami soit beau... Sanctum produit par James Cameron qui n'en fait pas un produit de qualité pour autant....Là Cameron se fourvoye royalement et fait naufrage de toutes parts.... .(*) Seasons of the Witch avec l'éternel revenant Nicolas Cage, une énième saga moyennageuse ennuyeuse (**) - True Grit le merveilleux western des Frères Coen avec une révélation "Hailee Steinfeld et Jeff Bridges au sommet de son art (****) - The Fighter avec un hallucinant Christian Bale et une superbe Melissa Leo, qui malheureusement risque de louper un Oscar par la compagne de pub plutôt douteuse qu'elle à mise en place pour l'obtenir. (****) La Permission de Minuit avec Vincent Lindon, qui rehausse un peu le cinéma français de Danny Boon avec un sujet dramatique bien plus en phase avec notre quotidien que les turpitudes des "gardiens de frontières" qui, de toutes façons ont disparu du paysages depuis bien longtemps Mais bon, je suppose que Boon surfe encore sur la vague des Chti's? Allez savoir! (***) Ma part du Gâteau avec l'acteur français qui monte GIlles Lellouche et la comédienne Karine Viard a qui on devrait confier un vrai premier rôle "une fois"  L'autre belle surprise de ce mois de févier... Et même remarque, cela nous change de la guimauve française actuelle (****) Unknown,  avec Liam Neeson, qui quoique premier aux States ne m'a pas plu, et m'a plutôt paru indigeste (**)  The Kids are Allright , un beau casting, avec Mark Ruffalo et Julianne Moore,  des seconds rôles... qui valent bien le premier à savoir Annette Beining, émouvante sous la direction de Chodolenko qui raconte sa propre histoire ..(****) Malgré la superbe introspection de Darren Aronofsky dans le milieu et les coulisses de la danse classique, Black Swan (***) m'a pas vraiment emballée...suis assise entre deux chaises....j'aime et j'aime pas, ce qui est rare. Soit j'adore et on le sens dans mes écrits, soit je déteste, et là aussi on peut s'en rendre compte. Mais dans le cas de Black Swan, lorsque je découvre toutes les critiques élogieuses, j'ai un peu honte de faire partie de ceux qui n'aiment pas vraiment, sans pouvoir dire pourquoi, mais qui ne détestent pas non plus, pour les mêmes raisons. Je préfère encore et toujours "Les chaussons Rouges" le Chef-d'oeuvre intempore de Michael Powell de 1948 et qui contient une scène de ballet de plus de 27 minutes en discontinu. Près de 60 ans plus tard, ce film n'a rien perdu de son charme et de son aura. Vraiment un bijou que ce film la!  Requiem Pour une Tueuse avec Melanie Laurent. La mignonne comédienne qui a quand même tourné pour Tarantino,  ne parvient pas à sauver ce film du naufrage. Quant à Clovis Cornillac, on se demande ce qu'il est allé faire en Suisse...Dans Requiem il y a de très beaux décors naturels. Mais c'est tout! Un des plus mauvais films français vu en 10 ans. Même pas une *. Rundskop du lourd belge après Loft (***) Et in fine RANGO avec la voix de Johnny Depp. Là c'est du lourd, du 24 carats en matière d'animation. Avec le caméléon en quète d'identité, Gore Verbinsky démontre qu'il sait faire autre chose que des films sur les pirates. Un bijou d'animation. Une perle de dessin animé.. A voir très bientôt dans nos salles. Voilà, j'ai survolé les 8 premières semaines de l'année, et mes choix sont ce qu'ils sont. Mais sachez que, entre mon avis, et celui du cinéphile lambda, il y aura toujours une marge. Lui va au cinoche pour se détendre et cible bien ses choix. Moi, j'y vais pour "critiquer" en bien ou en mal, et j'agis par comparaison. Le cinéphile qui va voir Rien à déclarer et pas Ma part du Gâteau, ne saura pas faire la différence, et il manquera toujours une pièce au puzzle pour qu'il puisse se faire une idée bien précise du cinéma français...Pourtant on rigole autant dans le deuxième que dans le premier.....

    dagenham1.jpgfilms 2011.jpgspeec h.jpgHours 1.JPG25488.jpgbullheadintposterweb193002.jpgrango.jpgtrue-grit-affic.jpgpart.jpgb sInternational_3.jpg

  • Bientôt dans nos salles Ma Part du Gâteau.

     gâteau.jpgEt j'aurai la mienne cette semaine encore. Je ne suis pas très cinéma français, sauf si le film est de qualité. Cad, pas ces nombreuses petites comédies à deux balles qui pullulent pour l'instant, mais les quelques (rares) histoires qui tiennent la route. Les films avec Kristin Scott Thomas, Sylvie Testud, Emmanuelle Devos, Anna Mouglalis, Isabelle Huppert, Gilles Lellouche (l'Assaut ) Gerard Depardieu (oui, oui) et Karine Viard par exemple. J'ai toujours eu un faible pour cette comédienne qui ne tourne pas assez à mon goût. Donc, je me réjouis (une fois de plus car ce sera souvent le cas cette semaine) à l'idée de visionner "Ma part du Gâteau " de Cedric Klapich cette semaine...
     
     
     karin-viard.jpg

    France (Karin Viard), ouvrière, vit dans le nord de la France, à dunkerque avec ses trois filles.

     

    Son ancienne usine a fermé et tous ses collègues se retrouvent comme elle au chômage. Elle décide de partir à Paris pour trouver un nouveau travail. Elle va trouver un stage pour devenir femme de ménage. Assez rapidement, elle se fait engager chez un homme qui vit dans un univers radicalement différent du sien.

     

     

    Cet homme, Steve (Gilles Lellouche) est un trader qui a réussi, il travaille entre la city de Londres et le quartier de la Défense à Paris.

     

     

    Les deux individus vont se côtoyer. Cette ouvrière va découvrir les gens qui vivent dans le luxe.

    Elle va finir par découvrir que cet homme, fort séduisant et sympathique, est en partie 

    responsable de la faillite de son ancienne entreprise

     Cédric Klapish nous offre un film, comme seul lui sait les faire. Ma Part du Gâteau a ce petit goût de L’Auberge Espagnole mêlée à Paris.
    Les dialogues sont savoureux, surtout dans le chef de Karin Viard, et le sujet dramatique s'il en est, est proposé sans verser dans le pathos et il laisse aux spectateurs le soin d'en tirer leurs propres conslusions.
  • Potiche Deux avant-premières de choix à Bruxelles

    potiche a.p arenberg.jpgDans une ambiance très seventies, Catherine Deneuve va tenter de sortir de sa condition de femme au foyer. Quand son misogyne de mari (Fabrice Luchini) fait une crise cardiaque, c’est elle qui reprend les rênes de l’entreprise familiale… Du statut de « reine de l’électroménager », elle va passer à celui d’ « executive-woman ». C’est au tour de son époux de jouer la « potiche ».

     

    Dans la veine de « Huit Femmes » cette comédie loufoque compte aussi sur les talents de Depardieu, Karine Viard en secrétaire modèle, et notre Jérémie Rénier en homo qui "s'ignore" (?!?) Normal donc de retrouver cette sucrerie délicieuse au Pink Screen film Festival de Bruxelles.... en atterrissage contrôlé.

     Où Cinéma Arenberg, vendredi 5 novembre, dès 21h30....Suivi d’une Dansez-vous français ? Spéciale Ozon – se déhancher sur les musiques légères et colorées qui parsèment ses films.   Dès 23H  Dansez-vous potiche ? Metro Valdi  7-9 rue des Poissonnier à Bruxelles -1000 Bruxelles  - Métro : Bourse / Sainte Catherine

                                                                     deneuve 2.jpgEn savoir plus

     http://www.myspace.com/dansezvousfr...

     

     

    2010 / 103’ / fiction / VO : français / sous-titres : néerlandais / France

    Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Fabrice Luchini, Karin Viard, Jérémie Rénier et Judith Godrèche.


    Et le lendemain, samedi 6 novembre. Avant-première à l'UGC De Brouckère à Bruxelles également, et ce dès 19h30, en présence de François Ozon et de Jeremie Renier (bientôt en tournage du biopic sur Claude François) Avis aux chasseurs d'autographes....

     

     UGC de Brouckère

    Le dossier complèt ainsi qu'un petit jeu ludique sur Moteur on tourne, un clic ici:

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2010/10/22/quelle-genre-de-potiche-etes-vous-petit-jeu.html

  • Quelle genre de Potiche êtes-vous?? Petit jeu!

    potiche site.JPGAprès Venise et le festival du film de Gand, "Potiche" la deuxième collaboration de François Ozon d'avec Catherine Deneuve après "8 Femmes" débarquera très très bientôt dans nos salles. Afin de vous mettre dans l'ambiance, le distributeur propose un petit test ludique, afin de savoir si vous "ressemblez" (?) un peu au personnage incarné par la sublime Deneuve dans cette fraîche et distrayante comédie française qui, dans quelques scènes  propose des clins d'oeil.  En effèt, le film est accompagné de  chansons intèrprètées par Catherine elle-même, et avec une usine de parapluies comme toile  de fond, on  n'est pas loin des "Parapluies de Cherbourg"' Enfin presque!  J'ai vu le film en vision-presse organisée par le distributeur belge Cinéart vendredi, et je suis encore sous le charme. Avec un casting à tiroirs, comme Ozon en a l'habitude, on pourrait supposer que chacun tirerait la couverture à soi, et pourtant non, tous les comédiens sont bien en place;  Gégé Depardieu assure un rôle de poids...dans tous les sens du terme...mais craquant quand même. Deneuve, est impériale comme d'habitude, et étonne dans le rôle d'une potiche. Surprenant, mais drôle.  Fabrice Luchini, égal à lui-même...bavard mais super bon, Karine Viard très "tootsie" voir Denise Fabre par moment, étonne, mais reste  très juste dans son interprètation, et Judith Godrèche est très convaincante dans le rôle ingrat de la chipie.  Par contre petit bémol en ce qui concerne Jeremie Renier, pas très à son affaire en homo qui se cache un peu. Cela saute au yeux qu'il n'est pas fait pour des rôles pareils. Faire la "folle" avec assurance, même avec du talent, ce n'est pas donné à tout le monde. A la limite, il en fait une caricature...dommage. Je suis franchement déçue de sa prestation!!! Cela mis à part, je conseille ce film à tous ceux qui veulent passer un bon moment sans trop se prendre la tête, parce que, même si le sujet se déroule dans les années 70, il n'en est pas moins très actuel, et je suis certaine que de nombreux cinéphiles se sentiront un peu "chez eux" La politique, les manigeances, les parvenus, les nantis, les syndicats, les employés, les ouvriers, les grèvistes, les piquets de grève, tout est passé à la moulinette par Ozon au meilleur de sa forme. Pas étonnant que "Potiche"ait reçu  un excellent accueil à Venise et Gand!....  

     

                                      Catherine Deneuve lors de sa visite au Festival de Gand la semaine dernière.

                                      Une grande dame disponible pour la presse....et j'étais aux premiers rangs.

                                       Toujours aussi belle à l'aube de ses 67 ans! (Photo déposée)

    deneuve 2.jpg

    potiche12.jpg

    potiche14.jpg

    potiche 9.jpg

    potiche 11.jpg

    potiche tournage.jpg

    1.jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg6.jpg

  • Les Invités de mon Père. avec Fabrice Luchini...dossier complèt

    Un clic sur le poster pour tout savoir sur cette énième comédie française..

    Fabrice Luchini, suffira-t'il pour attirer le public?




  • Sorties belge de la semaine du 2 septembre!

    dernierjoursmonde

    Comédie dramatique de Jean-Marie et Arnaud Larrieu, avec Mathieu Amalric (Quantum of Solace) Catherine Frot et Karin Viard.  Alors que s'annonce la fin du monde, Robinson Laborde se remet peu à peu de l'échec d'une aventure sentimentale pour laquelle il s'était décidé à quitter sa femme. Malgré l'imminence du désastre, et peut-être pour mieux y faire face, il s'élance dans une véritable odyssée amoureuse qui l'entraîne sur les routes de France et d'Espagne.
     

    Le site : http://www.lesderniersjoursdumonde.com/

     


    dernierpourlarouteDrame réalisé par Philippe Godeau, adapté du livre d'Hervé Chabalier (autobiographie)  actuel directeur de l'agence Capa et ancien grand reporter au Nouvel Observateur. Cet ouvrage autobiographique est paru aux éditions Robert Laffont en octobre 2004. Avec Francois Cluzet, Mélanie Thierry et Michel Vuillermoz.

    Hervé, patron d'une agence de presse, décide d'en finir avec l'alcool. Loin de tout et grâce aux autres, il parvient à combattre sa dépendance, en repartant vers une nouvelle vie.

    Le site : http://www.ledernierpourlaroute.com/


    genova De Michael Winterbottom avec Colin Firth (Mamma Mia) et Kathlyn Keener.Après la mort de sa femme, Joe part avec ses filles, Mary et Kelly, à Gênes, pour enseigner à l'université. Chacun tente de son côté de surmonter la mort de la mère. Joe essaie d’être là le plus possible pour ses filles, mais ne sait parfois pas comment leur parler.
    Mary a causé l'accident et se sent très coupable. Elle commence à voir sa mère morte et développe une obsession pour les églises. Kelly ne fait que sortir avec des garçons italiens. Joe les inscrit à des leçons de piano, pour les occuper pendant l'été. Kelly reproche à Mary la mort de leur mère et la distance entre les deux soeurs grandit de jour en jour.
    Ceci transparaît dans la distance physique qui s’agrandit peu à peu entre elles au cours de leur promenade quotidienne, à travers les ruelles étroites et labyrinthiques de Gênes.
    Chaque soupçon de (melo) drame, potentiellement présent dans le thème de la mort, a été enlevé chirurgicalement, pour rendre un récit sobre sur une famille en deuil.
    site: http://www.genova-film.com/ 
  • Le Bal des Actrices Sortie belge 11/3

                   le-bal-des-actrices

     

    Dans "Le bal des actrices",  Maïwenn a rassemblé une magnifique brochette d'actrices qu'elle fait poser nues sur l'affiche. Affiches qui suscitent une énorme curiosité sur les quais du métro à Bruxelles. Pratiquement affichées (c'est le cas de le dire)  grandeur nature, elles attirent le regard. J'ai observé avec amusement, les moues patibulaires de certains voyageurs, celles réjouies d'autres (suivez mon regard) et enfin, certaines carrément offusquées.  On peut comprendre, avec cette nudité étalée sur la voie publique, et le ventre rond de la comédienne à l'avant plan. Mais dame, il faut évoluer, et ma foi, certaines personnes ont du mal à s'y faire. (Moi pas!)  Julie Depardieu, Mélanie Doutey,  Estelle Lefébure, Karin Viard, Romane Bohringer (très enceinte), Karole Rocher, Lin-Dan Pham, Maïwenn et Jeanne Balibar nues les unes sur les autres. Le Bal des Actrices, un film, qui raconte l'histoire d'une réalisatrice filmant des actrices avec ou sans leur accord, qui finira par se prendre au jeu et se laisser dévorer par des femmes fragiles et manipulatrices, on trouvera aussi Marina Foïs, Charlotte Rampling, Muriel Robin, Pascal Greggory et Joey Starr (entre deux sorties autorisées...) Chacune et chacun interprétant son propre rôle à l'écran

    BALDESACTRICESPETITE7Quelques unes de ces comédiennes ont lors de la promotion du film en France début 2009, mis le feu à la Boîte à Questions du "Grand Journal de Canal Plus".  et avaient l'air de très bien s'entendre. Clip de la  Boîte à Questions totalement délirante.

    Sources: http://www.news-de-stars.com

    et dossiers pros accréditation au festival du film d'Amour de Mons.

    BALDESACTRICESPETITE3

    BALDESACTRICESPETITE15
    BALDESACTRICESPETITE8BALDESACTRICESPETITE10

    BALDESACTRICESPETITE13

    BALDESACTRICESPETITE12

  • Maïwenn et sa clique. Toutes se marrent.

    le-bal-des-actricesDans "Le bal des actrices", son prochain film, Maïwenn a rassemblé une magnifique brochette d'actrices qu'elle fait poser nues sur l'affiche.  On y retrouve une partie du casting, en l'occurrence Mélanie Doutey, Julie Depardieu, Estelle Lefébure, Karin Viard, Romane Bohringer (très enceinte), Karole Rocher, Lin-Dan Pham, Maïwenn et Jeanne Balibar nues les unes sur les autres. Un film, qui raconte l'histoire d'une réalisatrice filmant des actrices avec ou sans leur accord, qui finira par se prendre au jeu et se laisser dévorer par des femmes fragiles et manipulatrices, on trouvera aussi Marina Foïs, Charlotte Rampling, Muriel Robin, Pascal Greggory et Joey Starr. Chacune et chacun interprétant son propre rôle à l'écran

    Quelques unes ont mis le feu à la Boîte à Questions du "Grand Journal de Canal Plus".  et ont l'air de très bien s'entendre. Clip de la  Boîte à Questions totalement délirante.

    Sources: http://www.news-de-stars.com

  • Sorties salles Belgique 26/11 The edge of Love. Brillant.

    edge of love
    La vie artistique et sentimentale de Dylan Thomas, poète gallois du XXème siècle, connu pour son penchant pour l'alcool, les jolies femmes et les jeunes hommes.

    Un double belle perpformance de Keira Knightley et Sienna Miller

    www.http://www.theedgeoflove.co.uk/


    babybluesDe Diane Bertrand, avec Karine Viard et Stefano Accorci. Fabrizio est acousticien, Alex dirige le service marketing d'une grande marque de sous-vêtements. La quarantaine, ils forment un couple heureux, sans enfant, avec leur vieille chienne Esperanza.
    Poursuivant sa carrière tambour battant, Alex se voit proposer un poste à New York, pour reprendre, à son retour, la présidence de la filiale française. Sentant poindre en elle un désir d'enfant, elle se trouve face à un dilemme : la maternité lui semble incompatible avec l'avenir brillant qu'on lui prédit. Si elle accepte cette promotion, elle peut faire une croix sur son désir d'enfant. Elle tente de s'en ouvrir à Fabrizio qui fait la sourde oreille. Mais déstabilisé par les changements d'attitude d'Alex, Fabrizio lui cache toutes sortes de douleurs d'origines psychosomatiques qu'il commence à ressentir chaque fois qu'elle évoque le sujet. Sur les conseils de son ami médecin, il finit par se résoudre à aller voir une psychanalyste en le cachant soigneusement à Alex, psy qui s'avère être la même que celle qu'Alex consulte en secret depuis deux ans...
    Commence alors une série de quiproquos entre Alex, Fabrizio et France Laud, la psychanalyste, prise en otage par le couple. 

  • Sorties salles 9/4

    ladyjanePolicier de Robert Guedigan avec Jean-Pïerre Darroussin et Ariane Ascaride. A l'époque où les Rolling Stones chantaient "Lady Jane", Muriel, François et René, amis d'enfance, nés dans les ruelles populaires de Marseille distribuaient des fourrures volées à toutes les ouvrières de leur quartier.
    Ils cessèrent leurs cambriolages après avoir tué un bijoutier dans un parking et, pour se faire oublier, ne se virent plus jusqu'au jour où le fils de Muriel est enlevé...
    La bande se reforme alors pour réunir l'argent de la rançon.


    randonneurs pixComédie de Philipe Harel avec Benoir Poelvoorde, Karin Viard, geraldine Pailhas. Où notre Ben National en fait trop, une fois encore. Et je doute que cette suite fasse aussi bien que le premier opus, lequel sortit dans des condiftions différentes. St-Trop aura à se faufiler entre Lers Ch'Tis qui continue à épater, et Disco, film pour lequel un énorma battage publicitaire, afin de contrer Dany Boon, a été mis en place. Les Randonneurs auront-ils la force de se "battre" pour se faufiler entre les deux gros succès du moment? J'en doute. Le casting n'est pas à la hauteur pour y arriver. N'en déplaise aux fans de Poelvoorde, mais il ferait bien de renouveller ses mimiques.

    10 ans déjà. Nadine, Cora, Louis et son frère Mathieu sont restés très liés. Sans mari, sans femme, sans amants, ils décident ainsi de partir en vacances ensemble... A peine installés, ils n'ont qu'une idée : découvrir Saint Tropez.
    Alors qu'ils tentent d'entrer dans la boite la plus in de la ville, ils croisent par hasard Eric qui va encore une fois se révéler un "guide" hors pair pour des vacances tropéziennes inoubliables...
    http://www.tfmdistribution.com/lasuitedesrandonneurs


    TheEye De Xavier Palud (Ils) et David Moreau, un film fantastique et d'horreur, également présenté au dernier festival du film fantastique de Bruxelles. Célèbre violoniste, Sydney Wells est belle, intelligente, très indépendante... et aveugle, depuis ce tragique accident qui lui a coûté la vue quand elle était enfant. Sydney vient de subir une double transplantation de la cornée. Après vingt ans dans le noir, elle pourra bientôt enfin revoir.
    Le Dr Paul Faulkner est chargé de l'aider à surmonter les difficultés qui accompagnent le fait de retrouver la vue. Avec son soutien et celui de sa soeur Helen, Sydney s'adapte peu à peu. Mais sa joie est de courte durée. D'étranges images, inexplicables et effrayantes, lui apparaissent. Séquelles de l'opération ? Réaction du cerveau ? Ou s'agit-il d'autre chose de bien plus terrible ? Alors que ses proches se mettent à douter de sa santé mentale, Sydney est de plus en plus convaincue que ses nouveaux yeux ont ouvert la porte d'un monde terrifiant qu'elle seule peut voir... dyn003_original_532_24_gif_2543688_7a5164a7e332cbf439688336a5b07a79