ken loach

  • Cannes...revoilou les Dardenne Boys...

    canne s.jpgDeux jours et une nuit, le nouveau film des Frères Dardenne sera présenté en Compétition lors de la 67ème édition du Festival de Cannes qui se tiendra du 14 au 25 mai prochain.

    Très attendue, cette nouvelle production mettant en vedette Marion Cotillard et Fabrizio Rongione fait partie de la sélection officielle dévoilée par le Délégué général Thierry Frémeaux lors de la conférence de presse qui s’est tenue ce jeudi matin à Paris.


    Grands habitués du festival (depuis La promesse en 1996, tous leurs films furent du rendez-vous cannois), Luc et Jean-Pierre Dardenne feront cette fois encore partie des grands prétendants au palmarès final. Palmarès qu’ils ont à chaque fois rejoint puisque, outre les deux palmes d’or reçues pour Rosetta en 1999 et pour L’Enfant en 2005, les frères ont cumulé quatre des distinctions possibles dans ce festival : Prix d’interprétation féminine pour Emilie Dequenne dans Rosetta, Prix d’interprétation masculine pour Olivier Gourmet dans Le fils (2002), Prix du Scénario pour Le silence de Lorna (2008) et Grand prix pour Le Gamin au vélo (2011).

    2J1N_photo3_copyright christine plenus.jpg2J1N_photo7_copyright christine plenus.jpgDeux jours et une nuit marque la rencontre des frères Dardenne et de Marion Cotillard, l’une des actrices françaises les plus cotées à l’heure actuelle. Elle y tient le rôle de Sandra qui, aidée par son mari (Fabrizio Rongione), va sillonner la ville à la recherche de collègues qui accepteraient de perdre leur prime pour qu’elle garde son travail. Les deux comédiens y sont entourés de nombreux acteurs belges (Olivier Gourmet, Christelle Cornil, Catherine Salée).

     

    2J1N_photo9_copyright christine plenus.jpgBon, ben, moi j'ai compris que, le Tapis-rouge est déjà déroulé et bien avant le début de la compétition officielle, on devine que les frangins belges vont à nouveau décrocher la timbale. Avec Jeanne Campion , présidente du jury et fan des Dardenne boys......les autres peuvent déjà aller se rhabiller... La Palme d'Or sera belge et...je ne pousse pas un grand cocorico...car et j'assume, je n'aime pas du tout les Frères Dardenne . Le misérabilisme, les problèmes sociaux, la pauvreté, la précarité...que l'on retrouve dans chacun de leurs films , très peu pour moi. D'autres grands tels Loach par exemple, ont aussi fait de la misère sociale leur fond de commerce, mais de temps en temps, ils sortent quand même un long métrage joyeux. Les Dardenne Nenni, jamais. Hasard ou pas...Les Frères Dardenne seront également présents dans un autre film de la Compétition, Jimmy’s Hall de Ken Loach, qu’ils ont coproduit avec leur société Les Films du Fleuve

    Le film, soutenu par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles comme tous les précédents, sortira sur la lancée de  sa présentation cannoise en France (Diaphana) et en Belgique (Cinéart) le 21 mai prochain.  Photo : © christine plenus

    Précédente chronique : http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2014/03/18/deux-jours-une-nuit-des-dardenne.html

  • The Spirit of 45

    ImageProxy.jpg

    De Ken Loach..

    Synopsis

    L'année 1945 a marqué un tournant dans l'histoire de la Grande-Bretagne. L'unité de son peuple pendant les combats de 1939-1945, et le souvenir douloureux de l'entre-deux-guerres ont conduit à l'émergence d'un nouvel idéal social. La fraternité est ainsi devenue le mot d'ordre de cette époque. Pour former la trame narrative éminemment sociopolitique de son film, le réalisateur Ken Loach a eu recours à des séquences vidéo provenant d'archives régionales et nationales britanniques, à des enregistrements sonores et à des témoignages contemporains.spirit2.jpg

    spirit.jpgspirit 4.jpgspirit2.jpg

  • 25è European Film awards 2013 Programme!

     

    european film awards,europe,actualité cinéma,ciné,cinéma,marion cotillart,mathias schoenarts,intouchables,omar sy,carnage,roman polansky,amour,cannes,the angel's sgare,ken loach,joachim lafosse,michael hanecke

     

    Les 25è EUROPEAN FILM AWARDS: 47 films dans la sélection 2012 dont 5 (co)productions belges !

    european film awards,europe,actualité cinéma,ciné,cinéma,marion cotillart,mathias schoenarts,intouchables,omar sy,carnage,roman polansky,amour,cannes,the angel's sgare,ken loach,joachim lafosse,michael haneckeLa European Film Academy et EFA Productions sont très heureux d’annoncer la liste des 47 films sélectionnés pour cette édition 2012 des European Film Awards ! Avec des productions issues de 31 pays, cette liste est une fois de plus la meilleure preuve de la grande richesse du cinéma européen.

     Dans les 20 pays qui comptent le plus de membres de l’EFA, ces membres ont directement sélectionné un film de leur pays. A ceci se rajoutent les films sélectionnés par un comité de sélection composé des membres de la direction de l’EFA et des experts indépendants Pierre-Henri Deleau (France), Marit Kapla (Suède), Stefan Kitanov (Bulgarie), Paz Lázaro (Espagne), Derek Malcolm (Royaume-Uni) et Elma Tataragic (Bosnie Herzégovine).

     Dans les semaines qui viennent, les 2700 membres de la European Film Academy voteront pour les nominations dans les différentes sections. La liste complète des nominations sera annoncée le 3 novembre dans le cadre du Festival du Film Européen de Séville en Espagne.

     La cérémonie des 25è European Film Awards sera retransmise en direct via le site www.europeanfilmawards.eu – et aura lieu le 1er décembre à Malte.

     Plus d’information sur les films: http://europeanfilmawards.eu/en_EN/selection/films

     

    LES FILMS NOMINES SONT:

     

    A PERDRE LA RAISON

    OUR CHILDREN

    Belgium/France/Switzerland/Luxembourg, 111 min DIRECTED BY: Joachim Lafosse

     

    AΔΙΚΟΣ ΚΟΣΜΟΣ (ADIKOS KOSMOS)

    UNFAIR WORLD

    Greece/Germany, 107 min

    DIRECTED BY: Filippos Tsitos

     

    AZ AJTÓ

    THE DOOR

    Hungary/Germany, 98 min DIRECTED BY: István Szabó

     

    ALPEIS

    ALPS

    Greece, 93 min DIRECTED BY: Yorgos Lanthimos

     

    AMOUR

    LOVE Palme d'Or à Cannes

    Austria/France/Germany, 127 min WRITTEN & DIRECTED BY: Michael Haneke

     

    European Film Awards, Europe, actualité cinéma, ciné, cinéma, Marion Cotillart, Mathias Schoenarts, Intouchables, Omar Sy, Carnage, Roman POlansky, Amour, Cannes, The Angel's Sgare, Ken Loach, Joachim Lafosse, Michael Hanecke,THE ANGELS’ SHARE

    UK/France/Belgium/Italy, 102 min DIRECTED BY: Ken Loach

     

    AVALON

    Sweden, 78 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Axel Petersén

     

    BARBARA

    Germany, 105 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Christian Petzold

     

    BİR ZAMANLAR ANADOLU’DA

    ONCE UPON A TIME IN ANATOLIA

    Turkey, 157 min DIRECTED BY: Nuri Bilge Ceylan

     

    European Film Awards, Europe, actualité cinéma, ciné, cinéma, Marion Cotillart, Mathias Schoenarts, Intouchables, Omar Sy, Carnage, Roman POlansky, Amour, Cannes, The Angel's Sgare, Ken Loach, Joachim Lafosse, Michael Hanecke,CARNAGE

    France/Germany/Poland/Spain, 80 min DIRECTED BY: Roman Polanski

     

    CESARE DEVE MORIRE

    CAESAR MUST DIE

    Italy, 76 min  DIRECTED BY: Paolo & Vittorio Taviani

     

    CIGÁN

    GYPSY

    Czech Republic/Slovakia, 107 min  DIRECTED BY: Martin Šulík

     

    CSAK A SZÉL

    JUST THE WIND Hungary/Germany/France, 86 min

     

    European Film Awards, Europe, actualité cinéma, ciné, cinéma, Marion Cotillart, Mathias Schoenarts, Intouchables, Omar Sy, Carnage, Roman POlansky, Amour, Cannes, The Angel's Sgare, Ken Loach, Joachim Lafosse, Michael Hanecke,DE ROUILLE ET D’OS

    RUST AND BONE

    France, 120 min  DIRECTED BY: Jacques Audiard

     

    DIAZ: DON’T CLEAN UP THIS BLOOD

    Italy/Romania/France, 120 min DIRECTED BY: Daniele Vica

     

    DJECA

    CHILDREN OF SARAJEVO

    Bosnia & Herzegovina/Germany/France/Turkey, 90 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Aida Begić

     

    DUPĂ DEALURI

    BEYOND THE HILLS

    Romania/France/Belgium, 150 min DIRECTED BY: Cristian Mungiu

     

    L’ENFANT D’EN HAUT

    SISTER

    Switzerland/France, 97 min DIRECTED BY: Ursula Meier

     

    FAUST

    Russia, 134 min  DIRECTED BY: Alexander Sokurov

     

    GRUPO 7

    UNIT 7

    Spain, 96 min  DIRECTED BY: Alberto Rodriguez

     

    ההתחלפות(HAHITHALFUT)

    THE EXCHANGE

    Israel/Germany, 95 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Eran Kolirin

     

    השוטר (HASHOTER)

    POLICEMAN

    Israel, 105 min WRITTEN & DIRECTED BY: Nadav Lapid

     

    HASTA LA VISTA

    COME AS YOU ARE

    Belgium, 115 min DIRECTED BY: Geoffrey Enthoven

     

    IN DARKNESS

    Germany/Poland/Canada, 144 min  DIRECTED BY: Agnieszka Holland

     

    European Film Awards, Europe, actualité cinéma, ciné, cinéma, Marion Cotillart, Mathias Schoenarts, Intouchables, Omar Sy, Carnage, Roman POlansky, Amour, Cannes, The Angel's Sgare, Ken Loach, Joachim Lafosse, Michael Hanecke,INTOUCHABLES

    France, 108 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Olivier Nakache & Eric Toledano

     

    IO SONO LI

    SHUN LI AND THE POET

    Italy, 96 min DIRECTED BY: Andrea Segre

     

    IRON SKY

    Finland/Germany/Australia, 93 min  DIRECTED BY: Timo Vuorensola

     

    European Film Awards, Europe, actualité cinéma, ciné, cinéma, Marion Cotillart, Mathias Schoenarts, Intouchables, Omar Sy, Carnage, Roman POlansky, Amour, Cannes, The Angel's Sgare, Ken Loach, Joachim Lafosse, Michael Hanecke,JAGTEN

    THE HUNT

    Denmark, 111 min  DIRECTED BY: Thomas Vinterberg

     

    KAUWBOY

    The Netherlands, 81 min  DIRECTED BY: Boudewijn Koole

     

    КЕЦОВЕ (KETCOVE)

    SNEAKERS

    Bulgaria, 111 min. DIRECTED BY: Ivan Vladimirov & Valery Yordano

     

    EN KONGELIG AFFÆRE

    A ROYAL AFFAIR

    Denmark, 132 min  DIRECTED BY: Nikolaj Arcel

     

    KRIEGERIN

    COMBAT GIRLS

    Germany, 103 min  WRITTEN & DIRECTED BY: David Wnendt

     

    PARADA

    THE PARADE

    Serbia, 115 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Srđjan Dragojević

     

    PARADIES: LIEBE

    PARADISE: LOVE

    Austria/Germany/France, 120 min  -DIRECTED BY: Ulrich Seidl

     

    POUPATA

    FLOWER BUDS

    Czech Republic, 91 min  -WRITTEN & DIRECTED BY: Zdeněk Jiráský

     

    RÓŻA

    ROSE

    Poland, 94 min  DIRECTED BY: Wojciech Smarzowski

     

    SHAME

    UK, 96 min DIRECTED BY: Steve McQueen

     

    SMRT ČOVEKA NA BALKANU

    DEATH OF A MAN IN BALKANS

    Serbia, 80 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Miroslav Momčilović

     

    SØNNER AV NORGE

    SONS OF NORWAY

    Norway, 88 min DIRECTED BY: Jens Lien

     

    SUEÑO Y SILENCIO

    THE DREAM AND THE SILENCE

    Spain/France, 110 min DIRECTED BY: Jaime Rosales

     

    TABU

    Portugal/Germany/Brazil/France, 118 min DIRECTED BY: Miguel Gomes

     

    european film awards,europe,actualité cinéma,ciné,cinéma,marion cotillart,mathias schoenarts,intouchables,omar sy,carnage,roman polansky,amour,cannes,the angel's sgare,ken loach,joachim lafosse,michael haneckeTINKER TAILOR SOLDIER SPY

    France/UK/Germany, 128 min  DIRECTED BY: Tomas Alfredson

     

    В ТУМАНΕ (V TUMANE)

    IN THE FOG

    Germany/Russia/Latvia/the Netherlands/Belarus, 127 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Sergei Loznitsa

     

    LA VOZ DORMIDA

    THE SLEEPING VOICE

    Spain, 128 min  DIRECTED BY: Benito Zambrano

     

    VUOSAARI

    NAKED HARBOUR

    Finland, 118 min  -DIRECTED BY: Aku Louhimies

     

    Жената која ги избриша своите солзи (ZENATA KOJA GI IZBRISA SOLZITE)

    THE WOMAN WHO BRUSHED OFF HER TEARS

    FYR Macedonia/Belgium/Slovenia/Germany, 102 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Teona Strugar Mitevska

     

    ЖИЛА-БЫЛА ОДНА БАБА (ZHILA-BYLA ODNA BABA)

    ONCE UPON A TIME THERE LIVED A SIMPLE WOMAN

    Russia, 150 min  WRITTEN & DIRECTED BY: Andrey Smirnov

     Les nominations seront annoncées le 3 novembre à Séville (Espagne). Les prix seront remis le 1er décembre Malte.

    Lien vers la liste des nominés et leurs prix dans différents festivals.
    A noter que Mads Mikkelsen en course avec "The Hunt" se verra récompensé d'une award spécial

     

    Suivez les European Film Awards sur Facebook: Facebook

  • Cinecittà de grands réalisateurs pour sauver le studio,

    cinecittà,italie,rome,studios,quo vadis,gangs of new york,ettore scola,bernardo bertolucci,ken loach,bertrand tavernier,costa gavras,vanessa redgrave,franco nero,giuseppi tornatore,marc o bellochio,gianni amelio,actualité cinéa,ciné,cinéma,claude lelouche,eric toledano,michael hazavanicius

    Le plus grand studio européen de cinéma est sur le point d'être démantelé....afin de faire la place à un énorme centre de délassement dans le style des grands parcs d'attraction..Comment est-il possible qu'untel endroit puisse devenir  le centre d'intérêt de promoteurs "vereux", qui dans un premier temps souhaitent la disparition pure et simple des studios mythiques....Tout ça pour construire un grand hôtel, un centre de Spa, et un fitness?

    Mais tout n'est pas perdu.....ffin que soit préservé l'endroit où depuis 75 ans, furent tournés des chefs d'oeuvres tels  Quo Vadis de Melvin Leroy,  Ben Hur- The Agony and the Exctasy, Casanova, Nine, Mission Impossible III,  La Dolce Vita et plus près de nous "Gangs of New York, pour n'en citer que quelques uns, et faisant suite à l'occupation des lieux par des employés en colère.....un collectif de grand noms de grands noms du 7ème Art s'est formé. Ettore Scola, Bernardo Bertolucci, Ken Loach, Bertrand Tavernier, Costa Gavras, Vanessa Redgrave, Ken Loach, Franco Nero, Giuseppi Tornatore, Marc o Bellochio, Gianni Amelio , ont appôsé leurs signature au bas d'une lettre de protestation envoyée aux autorités municipales. On peut y lire que, détruire cet antre du cinéma européen signifierait la fin du 7ème Art dans ce pays..Parce que, en dehors des réalisateurs studios, il y a aussi les laboratoires, les sculpteurs, les photographes, les techniciens, les peintres, perchistes,et autres  preneurs de son etc etc.....sans qui un film ne pourrait-être mené à bien. En faisant disparaître Cinècita, c'est tout une population qui va se retrouver au chômage....De plus, ces studios, depuis qu'ils éxistent font également tourner (sans jeu de mot) le tourisme.

    Parallèlement, L'APR  (L'Agence des producteurs et réalisateur) française avec à sa tête Michael Hazavanicius, Claude Lelouche, Eric Toledano et Olivier Nakache a envoyé un courrier conjoint criant au scandale!

     Cinecittà et c'est un comble signifie La Cité du cinéma. Vous vous imaginez Rome sans ce studio? Moi pas!

     Lien très intéressant...http://www.italia.it/fr/focus/cinecitta-lusine-a-reves.html

  • La Part des Anges de Ken Loach dans les salles!!

    BannerAngelsShareFR.jpgSynopsis

    A Glasgow, Robbie, tout jeune père de famille, est constamment rattrapé par son passé de délinquant. Il croise la route de Rhino, Albert et la jeune Mo lorsque, comme eux, il échappe de justesse à la prison mais écope d’une peine de travaux d’intérêts généraux.
    Henri, l’éducateur qu’on leur a assigné, devient alors leur nouveau mentor en les initiant secrètement… à l’art du whisky !
    De distilleries en séances de dégustation huppées, Robbie se découvre un réel talent de dégustateur, bientôt capable d’identifier les cuvées les plus exceptionnelles, les plus chères.
    Avec ses trois compères, Robbie va-t-il se contenter de transformer ce don en arnaque - une étape de plus dans sa vie de petits délits et de violence ? Ou en avenir nouveau, plein de promesses ?
    Seuls les anges le savent…Une bien belle chronique pour une film tout simple, bien loin de Route Irish, mais bien plus accessible, car totalement empreint de fraîcheur et d'un humour décapant, très dans le style  British  Un feel-good movie qui n'est certe pas le meilleur Loach, mais qui fait du bien, malgré quelques erreur de scénario....Et le côté rédempteur sous-jacent qui nous renvoie à cette jeunesse turbulente qui ne demande qu'une chose...ce remettre en question à l'aube de l'âge adulte...me plaît également!
    Le titre fait référence à la partie du volume d'un alcool qui s'évapore pendant son vieillissement en fût!  .

    Avec Roger Allam, William Ruane, John Henshaw, Lorne MacFadyen, Jim Sweeney, Finlay Harris

     

    roger allam,william ruane,john henshaw,lorne macfadyen,jim sweeney,finlay harris,angleterre,ken moach,cannes,actualité cinéma,ciné,cinéma,distillerie,délinquance

    roger allam,william ruane,john henshaw,lorne macfadyen,jim sweeney,finlay harris,angleterre,ken moach,cannes,actualité cinéma,ciné,cinéma,distillerie,délinquance

    roger allam,william ruane,john henshaw,lorne macfadyen,jim sweeney,finlay harris,angleterre,ken moach,cannes,actualité cinéma,ciné,cinéma,distillerie,délinquance

    Photo et un très bel article sur : http://www.metrofrance.com/culture/la-part-des-anges-quand-la-realite-depasse-la-fiction/mlfA!UVnXGVA9044CM/

  • Cinéart et Cannes..on prends le mêmes et on recommence!

    cannes.jpgLe distributeur belge Cinéart a une fois de plus récolté un max de prix au dernier festival de Cannes. Même si certains ne sont que des prix accéssoires, il n'en reste pas moins que la moisson est toujours très belle, et que l'on retrouve pratiquement toujours la Palme ou le Prix du Jury parmi les lauréats. Cette année, "Amour" de Michael Haneke a été sacré. Cependant, petit bémol en ce qui me concerne....j'ai la conviction que des copinages existent, et que ce film avec Jean-Louis Trintignant et Emmmanuelle Riva a été couronnée pour rendre hommage aux deux monstres sacrés du cinéma français, une forme de "Pour l'ensemble de la carrière" déguisée....parce que Haneke commence à se la jouer Frères Dardenne, en repartant régulièrement avec un prix prestigieux. Maintenant je dis ça, et je ne dis rien. Il ne reste plus qu'à attendre pour savoir si le public va accrocher à cette histoire "d'amour" entre deux vieux dont les journées s'égrènent en huis-clos! Pas très réjouissant que tout ça.

    Et puis, c'est sur la pointe des pieds que le film " Camille Redouble" (1) de Noéamie Lvovsky clôturant la semaine des Réalisateurs est reparti avec le Prix SACD....Dans lequel on découve Yolande Moreau avec un look différent. Mais ça chut, c'est une autre histoire......

    1. http://www.lemonde.fr/festival-de-cannes/article/2012/05/26/camille-redouble-noemie-lvovsky-retour-a-la-classe-depart_1707808_766360.html

    sacd,croisette,cannes,france,palme d'or,amour michael haneke,jean-louis trintignant,emmanuelle riva,actualité cinéma,ciné,cinéma,yolande moreau,camille redouble,the angel's share,ken loach,cinéart,françois chalais,les chevaux de dieu


     

     

  • Cannes. Palmarès surprise et Grosse déception pour moi!

    Cannes-.jpgUne de mes prévisions s'est réalisée...Le  très beau film de Ken Loach The Angel Share Prix du Jury

    Quant au prix du scénario, il a été remis par Natacha Kinsky à Cristian Mingiu pour "Au delà des Collines" L'histoire d' jeune roumaine qui tente de s'avader d'un couvent. Inspiré d'un faits divers en 2005.

    Le Prix de la Mise en Scène remis par Leila Bekhty à Carlos Reygadas pour "Post Tenebras Lux". Cependant, la Palme d'Or me surprend quand même, et je reste sur ma première idée, à savoir que que ce prix a été attribué à Hanecke afin de "récompenser" par la bande, le duo Riva/Trintignant pour......l'ensemble de la carrière...Pour le reste, même si je voyais ce film parmi les récompensés, j'espèrais quand même voir Mathias Schoenaerts repartir avec le prix du meilleur acteur.Et bien non, c'est Mads Mikkilsen qui la reçu pour "La Chasse" de Thomas Vtterberg..Et chez les actrices, elles sont 2 à reçevoir ce prix...Cosina Stratan et Critini Flutur pour Au delà des Collines de Cristian Mingiu....et pour ce dernier, c'est un deuxième prix par procuration de la soirée, après celui de la Mise en Scène...Voilà Clap de fin sur la Croisette. Une semaine animée, le plein de stars, mais une grosse déception pour moi.....Comme chaque année, ce n'est jamais mon choix qui prime....Malgré cela, j'esquisse quand même un petit sourire en coin....Comme je ne peux "encadrer" les frères Dardenne, suis moins amère pour le film d'Audiart, car les frangins en sont les producteurs associés..Oui, je sais c'est mesquin, mais bon, je commence à fâtiguer de les voir chaque année primés à Cannes....

     La Palme d'or  " Amour " de  Michael Haneke. Deuxième Prix après "Le Ruban Blanc".

     Grand prix  "Reality " de l'Italien Matteo Garrone. Egalement un deuxième prix après Gomorra en 2008...

    Prix d'interprétation féminine ex-aequo à Cosmina Startan et Cristina Flutur pour "Au delà des Collines".

    Prix d'interprétation masculine Mads Mikkilsen  pour "La Chasse" de Thomas Vinterberg sur un homme accusé à tort de pédophilie

    Prix de la mise en scène  à " Post tenebras lux " du mexicain Carlos Reygada

    Prix du scénario revient à " Au delà des Collines " de Cristian Mungiu, déjà Palmé en 2007

    Prix du jury "The Angel Share" , de Ken Loach Déjà Palmé en 2006 pour " Le vent se lève ".

    Prix de la Caméra d'Or pour " Les bêtes du sud sauvage ", de Benh Zeitlin.

     

  • Cannes Heure -6

    cannes palme.jpg

    A quelques heures de la cérémonie de clôture qui voit décerner la Palme d'Or du meilleur film selon le jury, ce qui n'est pas toujours le cas pour les cinéphiles, j'y vais moi aussi de mes petits pronostics persos. Quoique il ne faille pas se leurrer, vu la carrière des deux anciens que sont Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant, il ne sera pas étonnant que les princpaux prix aillent vers ces deux monstres sacrés....Pour moi, sans remettre en cause l'interprètation, cela relève juste d'un prix qui sera décerné pour "l'Ensemble de la Carrière" sans plus!!!!! Un hommage quoi, car, je ne vois pas le public se précipiter pour ce mélodrame, préférant retenir "Un Homme et une femme" sur la carte de visite de Trintignant...même si il n'y a pas que cela! Bref, pour en revenir à mes pronos, je pointe "De Rouille de d'Os " comme Palme d'Or ex-aequo avec "Dans la Brume" de Sergei Lonitza (comme ça je me mouille un peu moins) Ensuite, le Prix de la Meilleure actrice à Cotillard-E. Riva, pour les raisons annonçées plus haut et Nicole Kidman qui est assez ahurissante dans Paperboy. Je vois le Meilleur scénario aller à Ken Loach pour "La Part des Anges" ou Dans la Brume en cas où....Mathias Schoenaerts avec le Trophée du Meilleur acteur...on peut rêver non? Même si je pense que comme Riva, ce sera Trintignant.....In Finé, le Prix du Jury pourrait aller à "Amour" de Michael Haneke, si d'aventure ce film sur la fin de vie d'un vieux couple ne récoltait pas ailleurs. Un prix d'estime quoi....

    Rendez-vous ce soir dès 19h......Croisons les doigts par Schoenaerts qui le mériterait vraiment, il éclabousse l'écran, et pas seulement à cause de ses muscles!...

  • Cannes 2012, la Croisette se dévoile...

    cannes.jpg

    Cannes s'affiche. Cannes "s'américanise". On parlera anglais cette année sur le Croisette.. Le ton avait déjà été donné ave l'affiche choisie pour cette 65ème édition, Marilyn.... la star parmi les stars

    Ensuite, les films à l'affiche Motors Holly de Leo Carax, avec Eva mendes, Rust and Bones avec Marion Cotillard et notre Matias Schoenaerts national (Bullhead-Rundskop) On the Road de Walter Salles avec sans doute les présence de Kirsten Dunst et Kristen Stewart, The Mud de Jeff Nichols, Cogan's Trade avec Brad Pitt et en présence de ce dernier,... David Cronenberg "Cosmopolis" qui amènera sans doute RobPatz dans ses bagages, et dont le fils Brandon est sélectionné dans Un Certain Regard" avec "Antiviral", ainsi que Joachim Lafosse, le réaisateur belge avec "Aimer à perdre la raison",  Lee Daniels "Paperboy" où l'on retrouve Zac Efron...John Hillcoat avec "Lawless".sont parmi les films sélectionnés pour le 65e Festival de Cannes, qui s'ouvre le 16 mai dans le sud de la France. A qui La Palme d'Or cette année?? Les paris sont ouverts...Détail, depuis le rétablissement de cette distinction il y a 10 ans, dix films américains se sont partagés le gâteau, le dernier en date étant "Tree of Life" de Terence Malick!

    Chez les réalisateurs internationaux, on retrouvera  Michael Haneke avec "Love" ("Amour"), Cristian Mungiu et "Beyond the Hills," Sangsoo Hong  "In Another Country" ("Da-Erun Na-Ra-E-Suh") et in finé  Abbas Kiarostami avec "Like Someone in Love."

    Il y a eu 1779 soumissions cette année, et 54 films ont été retenus, plus quelques uns qui devraient s'ajouter puisque en pré-prod actuellement..on cite le dernier Paul Thomas Anderson "The Master" et Terrence Malick (Tree of Life) "The Burial"  

    Cannes, France, sud de la France, Croisette, Marilyn Mnroe, Leo Carax, Eva mendes, Brad Pitt, Joachim afosse, terrence Malick, David Croneberg Cogan's Trade, actualité cinéma, ciné, cinéma, Usa, Ken Loach, Segio leone,  Bérénice Béjo, The Artist, Lee daniels, Zac Efron, Paper boy, hommage, Wess Anderson, Claude Miller, Jacques Audiart, Alain resnais, Thérèse Desqueyroux, Bérénice Béjo sera le "maître de cérémonie" de l'édition 2012, elle figure au générique, pour ceux qui l'auraient oublié, du film de Michael Hazavanicius "The Artist" qui valu un prix d'interprètation à Jean "from de Garden" (pour continuer avec la langue de Shakespear)....pardon Dujardin en 2011. Cannes, France, sud de la France, Croisette, Marilyn Mnroe, Leo Carax, Eva mendes, Brad Pitt, Joachim afosse, terrence Malick, David Croneberg Cogan's Trade, actualité cinéma, ciné, cinéma, Usa, Ken Loach, Segio leone,  Bérénice Béjo, The Artist, Lee daniels, Zac Efron, Paper boy, hommage, Wess Anderson, Claude Miller, Jacques Audiart, Alain resnais, Thérèse Desqueyroux, Aors que Nanni Moretti (Habemus Papem en 2011) officiera comme président du jury...et un hommage lui sera rendu par Orange Cinéma le mercredi 16 mai, Tim Roth quant à lui, présidera "Un Certain regard"

    Enfin et afin que ce tour d'horizon soit plus ou moins complèt; Wes Anderson et  "Moonrise Kingdom," fera l'ouverture, et en clôture, la croisette rendra hommage à Claude Miller avec "Thérèse Desqueyroux" avec son dernier opus

    D'autre part, le festival proposera une version remastérisée de éOnce Upon a Time in America," rallongé de  40 minutes de scènes inédites et jamais vues , portant le film de gansters de Sergio Leone à 269 minutes...

    Films en compèttion:

    "Post Tenebras Lux," Carlos Reygadas
    "Reality," Matteo Garrone
    "Rust and Bone," Jacques Audiard

    "The Paperboy," Lee Daniels
    "Paradies: Liebe, Ulrich Seidl
    "Taste of Money," Sangsoo Im
    "You Haven't Seen Anything Yet," Alain Resnais

    "Da-Reun Na-Ra-E-Suh" ("In Another Country"), Sangsoo Hong
    "Holly Motors," Leos Carax

    The Angels' Share," Ken Loach
    "Baad El Mawkeaa Apres la Bataille," Yousry Nasrallah
    "Beyond the Hills," Cristian Mungiu
    "Cosmopolis," David Cronenberg
     
    "Im Nebel (Dans la Brume)," Sergei Loznitsa
    "Jagten" ("The Hunt"), Thomas Vinterberg
    "Killing Them Softly," Andrew Dominik
    "Lawless," John Hillcoat
    "Like Someone in Love," Abbas Kiarostami
    "Love" ("Amour"), Michael Haneke
    "Moonrise Kingdom," Wes Anderson
    "Mud," Jeff Nichols
    "On the Road," Walter Salles
     

    Un Certain Regard: 
    "Laurence Anyways," Xavier Dolan
    "Le Grand Soir," Beniot Delepine and Gustave Kervern
    "Les Chevaus de Dieu," Nabil Ayouch
    "Miss Lovely," Ashim Ahluwalia
    "Mystery," Lou Ye
    "7 Dias en la Habana," Laurent Cantet, Benicio Del Toro, Julio Medem, Gaspar Noe, Elia Suleiman, Juan Carlos Tabio and Pablo Trapero
    "Student," Darezhan Omirbayev
    ""Aimer à Perdre la Raison," Joachim Lafosse
    "Antiviral," Brandon Cronenberg
    "Beasts of the Southern Wild," Benh Zeitlin
    "Confession of a Child of the Century," Sylvie Verheyde
    "Despues de Lucia," Michel Franco
    "Elefante Blanco," Pablo Trapero
    "11:25 the Day He Chose His Own Fate," Koji Wakamatsu
    "La Pirogue," Moussa Toure
    "La Playa," Juan Andres Arango
     Trois Mondes," Catherine Corsini

     

     

     

     

  • Route Irish de Ken Loach. Du grand cinéma à l'affiche dès le 21/4

     
    routeirish650.jpgEn septembre 2004, Fergus (ancien des SAS) persuade son ami d’enfance Frankie (ancien para) d'intégrer son équipe d'agents de sécurité, à Bagdad, pour un salaire mensuel de 12.000 livres, non imposable.

     C'est leur dernière chance de "se faire du blé" dans cette guerre dont la privatisation va croissant. Ensemble, ils vont risquer leur vie dans une ville où règnent la violence, la terreur, l'impunité et l'avidité. Une ville par ailleurs inondée de milliards de dollars américains.

    guerre, Iraq, mercenaires, milices privées, Ken Loach, Mark Womack, insolite, actualitéé, cinéma, ciné, cinéma, Andréa Lowe, Angleterre, En septembre 2007, Frankie meurt sur la "Route Irish", la route la plus dangereuse de Bagdad située entre la capitale et la Green zone Airport!  Fergus rejette l'explication officielle et, brisé par le chagrin, retourne à Liverpool où il entame sa propre enquête sur la mort de son alter ego. Il dispose du portable de son ami, dans lequel il découvre avec horreur les images d'un carnage perpètré sur une famille iraquienne civile sur la fameuse toute, et ce quelques jours avant son décès. Avec l'aide d'un spécialiste d'eun ex spécialiste de la sécurité en Iraq, il décoder les images et les messages contenus dans la mémoire du téléphone, pour découvrir avec effroi qu'en fait , tous ces hommes ne sont que chair à canons pour le profits des grands de ce monde....


    route_irish1900x506.jpgMark Womack : Fergus est dans un processus d'autodestruction, comme beaucoup de soldats qui souffrent de stress post-traumatique. L'un d'eux m'a dit : "Quand tu entres dans l'armée, c'est comme si on te mettait en mode on, mais après, personne ne vient appuyer sur off." Quand on a compris ce qu'ils ont vécu en Irak ou en Afghanistan, comment peut-on rentrer chez soi et faire les courses au supermarché avec sa femme et ses gosses ? Il y en a qui se réadaptent bien, mais beaucoup n'y arrivent pas.

     

    Route Irish est un thriller trempé dans la conspiration, qui plonge le spectateur dans la vérité qui se trame dans les coulisses du monde politique lors de la guerre en Iraq et dans tous les conflits aux Moyen-Orient. La non prise en charge des "nouveaux soldats, aussi appelée "L'armée moderne (sic)"

    Ken Loach, l'un des réalisateurs les plus respectés en Angleterre, revient à ses racines activistes avec "Route Irish" Un thriller politique sous forme de film coup de poing, et un portrait sans concessions de l'inutilité de l'envoi de troupes d'élite dans une guerre qui les concerne pas, et de tous les dégâts collatéraux que cette ingérence apporte.

     

    guerre, Iraq, mercenaires, milices privées, Ken Loach, Mark Womack, insolite, actualitéé, cinéma, ciné, cinéma, Andréa Lowe, Angleterre, Un peu d'histoire "Nous connaissons tous le rituel selon lequel la dépouille d'un soldat mort est rapatriée d'une terre étrangère : une musique solennelle, le drapeau national, une haie d'honneur et des saluts militaires, le tout dûment retransmis par les médias nationaux. Hommes politiques et généraux déversent des paroles de consolation à l'intention des familles éplorées dont bien des membres sont si jeunes qu'ils tiennent des bébés dans leurs bras. Il en fut autrement pour Deely, la soeur de Robert, ex-parachutiste, victime d'une embuscade en Irak. Ramené par avion via le Koweït, son corps arriva à l'aéroport de Glasgow. Le responsable des pompes funèbres expliqua à Deely qu'il y en avait dix dans l'avion, ce jour-là, dont deux n'avaient pu être identifiés. Le cercueil en bois brut de Robert "ressemblait à un énorme cageot".

    Il n'y avait ni fanfare ni drapeau ni journalistes, et pas la moindre question. Autant que l'on sache, sa mort n'a été consignée sur aucune liste. La raison en est simple. Robert n'était plus un parachutiste, mais un agent de protection privé. Certains utilisent le terme soldat privé, ou guerrier contractuel, ou encore consultant pour la sécurité. Les Irakiens appellent ça un mercenaire.
    Le métier de la guerre est en train d'être lentement et délibérément privatisé sous nos yeux. C'est ce que nous dit le cageot auquel Robert a eu droit en guise de cercueil. C'est aussi ce que disent les statistiques. Patrick Cockburn, spécialiste reconnu de l'Irak, a estimé qu'il y avait, au plus fort de l'occupation, environ 160.000 agents privés étrangers dans le pays. Beaucoup d'entre eux, jusqu'à 50.000 peut-être, étaient des gardes de sécurité lourdement armés. Sans leur appui, la conduite de la guerre et l'occupation qui s'en est suivie auraient été impossibles.
    Grâce à Paul Bremer, chef de l'Autorité provisoire de la Coalition, nommé par les Etats-Unis, chacun de ces agents a bénéficié de l'immunité vis-à-vis de la loi irakienne, par le biais de l'ordonnance 17 qui a été imposée au nouveau parlement irakien ( l'ordonnance 17 a été en vigueur de 2003 jusqu'au début de 2009 ).
    "


    routeirish7900x506.jpgPersonne n'a envie de faire le compte des civils irakiens qui ont été tués ou blessés par des agents privés, mais il existe une masse de preuves montrant la généralisation des abus. Le massacre de 17 civils, en plein Bagdad, par les hommes de la société Blackwater, a été l'incident le plus médiatisé, mais tant d'autres n'ont même pas été rapportés.
    Un responsable d'une société de sécurité a confié, sous couvert d'anonymat, qu'il avait parlé à un Sud-Africain, lequel lui avait déclaré que tuer un Irakien, c'était exactement comme "descendre un négro". D'autres agents de sécurité dignes de foi, fiers d'être de vrais professionnels, ont fait part de leur dégoût devant la violence de ceux qu'ils appellent "les cow-boys". Chaque fois qu'un agent a été mêlé à un incident qui a mal tourné, sa société l'a aussitôt exfiltré du pays. Impunité sur ordonnance !

    Pendant que les agents de base risquaient leur peau sur la Route Irish, les dirigeants de leurs sociétés engrangeaient des fortunes. Monsieur David Lesar, PDG de Halliburton (son prédécesseur étant Dick Cheney), a gagné un peu moins de 43 millions de dollars en 2004. Monsieur Gene Ray de la société Titan a gagné plus de 47 millions entre 2004 et 2005. Et monsieur J.P. London, de la société CACI, 22 millions. Le diable se cache toujours dans les détails. Les sous-traitants de l'armée américaine lui ont facturé jusqu'à 100 dollars pour le blanchissage de chaque sac de linge sale de ses troupes. Dans un rapport officiel daté de janvier 2005, Stuart Bowen, Inspecteur Spécial Général pour la reconstruction de l'Irak, a révélé que plus de 9 milliards de dollars avaient disparu pour cause de fraude et de corruption. Et ce durant la période très limitée de l'Autorité provisoire. Impunité financière, par-dessus le marché !

    guerre, Iraq, mercenaires, milices privées, Ken Loach, Mark Womack, insolite, actualitéé, cinéma, ciné, cinéma, Andréa Lowe, Angleterre, Comme me l'a dit un agent de sécurité, "ce pays puait le fric". Pas étonnant que les soldats sous-payés, tout comme les hommes des forces spéciales d'élite, aient été si nombreux à rejoindre ces entreprises militaires privées. Ils voyaient là une occasion unique de "se faire du blé".
    Et ils ne se sont pas fait que du blé...
    Même si l'ordonnance 17 a été révoquée en Irak, son esprit domine encore : le scandale de l'impunité, les mensonges, le mépris de la loi internationale, le non- respect de la Convention de Genève, les prisons secrètes, la torture, les meurtres, le million de morts. J'imagine les instigateurs des crimes ici énumérés, Bush, Blair, Rumsfeld et compagnie, encaissant des millions pour quelques discours prononcés dans des dîners et créant leurs fondations interconfessionnelles. Enfin, je ne peux m'empêcher de penser aux infirmières de Fallujah, qui aident des femmes à accoucher de bébés à deux têtes ou au visage difforme, résultat des bombes chimiques déversées sur cette ville. Notre cadeau à l'avenir. C'est ainsi que nous nous sommes interrogés sur l'ordonnance 17 et sur ses effets chez nous. La guerre d'Irak dans un jardin anglais... Après LOOKING FOR ERIC il était important de faire un film « sérieux », Et Route Irish est de ceux là. Sans concesions, simple et clair. Avec l'aide de la  Commission Royale Jordanienne pour  la mise en place de la production,  car il y a dans ce pays de nombreux réfugiés irakiens qui ont pu travailler comme figurants. Les expériences poignantes dont ils ont été témoins ont fait ressortir l’authenticité du récit.


    irish.jpgFERGUS - Mark Woma ck
    Acteur britannique, Mark Womack est surtout connu pour ses rôles à la télévision. Il a incarné l'inspecteur Mark Callaghan dans "Liverpool 1" (1998) et Jack dans "Sorted" (2006). On l'a vu dans "Dancin Thru' the Dark" de Willy Russel (1990). A la télévision, il a également joué dans "Hillsborough", "Moving On", "Murphy's Law", "Clocking Off" et "Playing the Field". ROUTE IRISH est son premier film de cinéma. On le retrouvera bientôt dans un thriller intitulé I AGAINST I.

     

    RACHEL - Andrea Lowe
    ROUTE IRISH est son premier film. Elle a beaucoup tourné pour la télévision, notamment dans "Silent Witness", "The Unloved", "Shameless", "Les Tudors", "The Bill", "Coronation Street", "Torchwood" et "Where the Heart Is".

    FRANKIE - John Bishop
    Comique de stand-up, John Bishop a été cité pour le Comedy Award au festival d'Edimbourg 2009. A la télévision, on l'a vu dans "Live at the Apollo", "Friday Night with Jonathan Ross", "Michael McIntyre's Comedy Roadshow", "8 out of 10 Cats", "Mock The Week" et "Skins". Plus récemment, il a rejoint l'émission sportive "A League of their Own" comme chroniqueur régulier.

    WALKER - Geoff Bell
    Geoff Bell a tourné dans de nombreux films, dont LA JEUNE FILLE A LA PERLE de Peter Webber, STARDUST, LE MYSTERE DE L’ETOILE de Matthew Vaughn, et ROCKNROLLA de Guy Ritchie, HOOLIGANS de Lexi Alexander et PETITS MEURTRES A L’ANGLAISE de Jonathan Lynn. A la télévision, on l'a notamment vu dans "The Long Firm", "Making Waves" et " Five Daughters ".

    NELSON - Trevor Williams
    Trevor Williams a beaucoup travaillé pour la télévision notamment dans "Cold Feet : amours et petits bonheurs", "Clocking Off", "The Cops" et plus récemment dans "The Street", "Shameless", "Coronation Street", "Life on Mars" et "Bradford Riots". ROUTE IRISH est son premier rôle au cinéma.

     

     

    KEN LOACH – filmographie 

    ROUTE IRISH (2011), LOOKING FOR ERIC (2009), IT’S A FREE WORLD (2007), LE VENT SE

    LEVE (2006), TICKETS (2004), JUST A KISS (2003), 11’09’01 (2002), SWEET SIXTEEN

    (2002), THE NAVIGATORS (2001), BREAD AND ROSES (2000), MY NAME IS JOE (1998),

    CARLA’S SONG (1996), LAND AND FREEDOM (1995), LADYBIRD (1994), RAINING STONES

    (1993), RIFF-RAFF (1991), HIDDEN AGENDA (1990), FATHERLAND (1986), REGARDS ET

    SOURIRES (1981), BLACK JACK (1979), THE GAMEKEEPER (1979), FAMILY LIFE (1971),

    KES (1969), POOR COW (1967).

  • Rien à Déclarer jette l'éponge

    dagenham1.jpgAprès cinq semaines en tête du box-office, RIEN A DECLARER perd finalement la première place du top hebdo en France, au bénéfice de The RITE avec Anthony Hopkins,  qui effectue un démarrage au-delà des espérances et prend de court LE MARQUIS, L'ASSAUT (étonnant) ou encore FIGHTER, tous sortis sur une combinaison de copies équivalente voire largement supérieure pour le premier. Pourtant, ailleurs ce film n'a fait qu'une piètre apparition, car trop calqué mais en  pire sur "l'Excorciste" qui reste La Référence! L' autre sortie de la semaine, "Made In Dagenham " de Ken Loach sur le mouvement de révolte des femmes travaillant dans l'usine Ford en Angleterre et où le sous-titre WE WANT SEX EQUALITY n'a strictement rien à voir avec le sex, fait une très bonne entrée . RIEN A DECLARER vogue tranquillement vers les 8 millions de spectateurs. Les 9 millions sont à oublier. Mais déjà le plus gros succès de l'année 2011. Si ce n'est pas le cas, c'est-à-dire si une surprise surgit de nulle part, alors cette année sera exceptionnelle. Pourquoi pas...Avec Florestan La Tore B.O..

  • WikiLeaks...et Julian Assange "sauvés" par Michael Moore et Cie......

    MICHAEL MOORE.jpgMichael Moore, on le sait, n'est jamais le dernier à ruer dans les brancards, et à mettre toutes les institutions à mal au travers de  ses documentaires coup de poing, où il démontre images à l'appui toutes les malversations commises par les grands de ce monde. Et aujourd'hui,  Moore vient à la rescousse de  Julian Assange, le créateur de WikiLeaks...Michael Moore a d'ores et déjà indiqué qu'il a versé 20.000 $, afin que ce dernier puisse payer la caution mise sur sa tête pour pouvoir sortir de prison. Ce qui aurait déjà du être un fait, si la Suède n'avait mis son veto en obligeant le détenu à une forte caution. Mais Moore n'est pas le seul, le réalisateur anglais Ken Loach, ainsi que l'Australien John Pilger ont également puisé dans leurs bas de laine respectifs...Tandis que Moore a également mis son site et son serveur à la disposition de WikiLeaks, pour permetre de continuer à diffuser des informations top-secrètes......Et bien, je vais vous dire que c'est une bonne chose. Pourquoi faut-il que,  ceux qui permettent au grand public d'en savoir plus de ce qui se passe dans leur dos, et d'être tenu au courant des arrangements entre amis que les politiques signent à deux mains, soient baillonés et considérés comme des criminels? Parce que cela ne se fait pas. Non, je dis non! -Julian-Assange-A.jpgDepuis l'explosion d'Internet, de nombreuses affaires délicates ont été résolues grâce à  la pugnacité de quelques internautes.. Au contraire, des mecs de la trempe d'Assange (et toute son équipe of course) devraient reçevoir une médaille et être traîtés en héros...Si d'aucun estiment qu'il faille  punir parce que des mecs dénonçent les failles du système, et ne  s'en tenir qu'au voies normales de la justice, on va vite se retrouver au temps des dinosaures. Métaphore qu'il me plaisait à utiliser...car il va de soi que c'est grâce à l'acharnement d'un type comme Assange que les choses vont vraiment avançer, et que dans un avenir plus ou moins proche, les politiques et autres "malades" qui nous gouvernent, y regarderont à deux fois avant de mettre un pied en avant...Car le  "Service de Renseignements du Peuple" comme Assange se plait à nommer son site           désormais ,veille!  Et ceci pour le bien de tout le monde non?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Moore

     

  • Cannes. Top c'est parti. découvrez tous les films.


    cannes2010Films en compétition :

    Copie Conforme de Abbas Kiarostami ( Iran/Italie )
    Des Homme et des dieux de Xavier Beauvois ( France)
    L’Exode – Soleil Trompeur 2 de Nikita Mikhalkov ( Russie )
    Fair Game de Doug Liman ( Etats-Unis )
    Hors la loi de Rachid Bouchareb ( Algérie/France)
    Route Irish Ken Loach (Royaume-Unis)

    The Housemaid de Im Sang-soo ( Corée du sud )
    Lung Boonmee Raluek Chat de Apichatpong Weerasethakul ( Thaïlande )
    Mon Bonheur de Sergei Loznitsa ( Ukraine ) 
    Poetry de Lee Chang-dong ( Corée du sud )
    La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier ( France )
    Rizhao Chongqing  de Wang Xiaoshuai (Chine)
    Tournée de Mathieu Amalric ( France )
    Un Homme qui crie de Mahamat Saleh Haroun ( Tchad )
    Un garçon fragile – Le projet Frankenstein de Kornel Mundruczo (Hongrie)

    La Nostra Vita de Daniele Luchetti ( Italie )
    Outrage de Takeshi Kitano ( Japon

    Another Year de Mike Leigh ( Royaume-Uni )
    Biutiful d’Alejandro Gonzales Iñarritu (Mexique)

    image0101010102317Films hors-compétition

    Avec quelques grosses pointures telles:

    Robin des bois  Ridley Scott (Royaume-Uni) – Film d’ouverture
    Tamara Drewe  Stephen Frears (Royaume-Uni)
    Wall Street 2 –   Oliver Stone ( Etats-Unis )

    You will meet a tall dark stranger de Woody Allen ( Etats-Unis )

    Abel  Diego Luna ( Mexique )
    L’arbre  Julie Bertuccelli (France) – Film de Clôture
    L’autobiographie de Nicolae Ceaucescu  Andrei Ujica (Roumanie)
    L’Autre monde  Gilles Marchand ( France ) – séance de minuit
    Carlos Olivier Assayas (France)
    Chantrapas  Otar Iosseliani (Géorgie)
    5x Favelas por nos mesmos  Carlos Diegues (Brésil)
    Countdown to zero  Lucy Walker (Etats-Unis)
    Draquila – L’Italie qui tremble  Sabina Guzzanti ( Italie )
    L’herbe poussera sur vos villes  Sophie Fiennes (Royaume-Uni)
    Inside Job  Charles Ferguson (Etats-Unis)
    Kaboom dGregg Araki ( Etats-unis ) – séance de minuit
    Nostalgie de la lumière  Patricio Guzman (Chili)

    image0101010102317Un Certain Regard

    Carancho  Pablo Trapero (Argentine)
    Chatroom  Hideo Nakata (Japon/Etats-Unis)

    Simon Werner a disparu… de Fabrice Gobert (France)
    Udaan de Vikramaditya Motwane (Inde)

    Adrienn Pal  Agnes Kocsis ( Hongrie )
    Les Amours imaginaires  Xavier Dolan ( Canada)
    Aurore  Christi Puiu ( Roumanie )
    Blue Valentine Derek Cianfrance (Etats-Unis)

    Los Labios  Ivan Fund & Santiago Loza (Argentine)
    Mardi, après Noël  Radu Muntean ( Roumanie

    L’Etrange affaire Angelica  Manoel De Oliveira ( Portugal )
    Film Socialisme Jean-Luc Godard ( Suisse/France )
    Hai Shang Chuan Qi   Jia Zhang-Ke (Chine)
    Ha Ha Ha  Hong Sang-soo ( Corée du sud ) 

    Octobre de Daniel et Diego Vega (Perou)
    Rebecca H. (returns to the dogs) de Lodge Kerrigan (Etats-Unis/France)
    R U There de David Verbeek (Taïwan)

    Unter dir die stadt de Chistoph Hochhäusler ( Allemagne )
    La Vie avant tout de Olivier Schmitz (Afrique du sud)

    Jury courts-métrages : Atom Egoyan (Président), Emmanuelle Devos, Dinara Droukarova, Carlos Diegues, Marc Recha

    image0101010102317 compétition :

    Micky Bader  Frida Kempf (Suède)
    Muscles  Edward Housden (Australie)
    Rosa  Monica Lairana (Argentine)
    To swallow a toad  Jurgis Krasons (Lettonie)

    Blokes  Marialy Rivas (Chili)
    Chienne d’histoire  Serge Avedikian (France)
    Estação  Marcia Faria (Brésil)
    First aid   Yarden Carmin (Israël)
    Maya (Cuba)  Pedro Pio Martin Pérez

    Pour vous aider à y voir plus clair, voici le lien qui, je l'espère vous permettra de visionner quelques bandes-annonces. Si pour une raison ou une autre, vous n'y arrivez pas, c'est que les vidéos ne sont pas disponibles dans votre région.

    http://player.canalplus.fr/#/cannes-2010/ba

     

  • Cannes c'est parti dès ce soir.

    cannes2010
    C’est aujourd’hui mercredi 12 mai 2010 que débute le 63e Festival International du Film de Cannes. Présidé par Tim Burton, le jury composé de Alberto Barbera, directeur du musée national du cinéma en Italie, Kate Beckinsale, actrice ,Benicio Del Toro, acteur (Che et Wolfman)   Emmanuel Carrère, réalisateur, scénariste, Giovanna Mezzogiorno, actrice ( Vincere) Shekhar Kapur, réalisateur indien (un segment de New York, I Love You ) Victor Erice, réalisateur (La mort rouge), aura à départager quelques très bons longs-mètrages. En gala d'ouverture ce soir, le public trié sur le volet assistera à l'avant-première mondiale de "Robin Hood" de Ridley Scott, avec Russel Crowe. Scott se remettant d'une opération aux genoux ne sera pas présent à cette cérémonie.

    Un film déjà se détache du lot, celui de Rachid Bouchareb "Hors la loi" lequel long-mètrage a déjà créé une très grosse polémique sur la Croisette..Le film qui représente l'Algérie, est la suite du superbe '"Indigènes" ( Cannes  2006)  a pour point de départ les massacres de Sétif par l'armée française en 1945.

    Au programme: Fair Game - Tamara Drew (Stephen Frears) You will meet a Dark stranger (Woody Allen) Route Irish (Ken Loach arrivé sur le fil) - Wall Street 2 - Outrage " Takeshi Kitano) etc etc..

    Kristin Scott Thomas, la plus Frenchie des actrices anglaises sera la maitresse de cérémonie.

    http://www.festival-cannes.com/fr.html

    http://www.dailymotion.com/portal/daily-cannes

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_Cannes

  • Ken Loach met TOUS ses films en visions gratuite sur Youtube.

    kenloachLu dans Metro France : "La Palme d'Or du Festival de Cannes 2006 pour "Le vent se lève" se distingue une nouvelle fois par une initiative inhabituelle : quand la plupart des cinéastes luttent férocement contre le téléchargement illégal et le streaming, Ken Loach prend tout le monde à contre-pied. Le réalisateur britannique a décidé de mettre tous ses films en ligne sur YouTube pour que le public puisse les voir gratuitement et en toute légalité. Déjà six de ses oeuvres sont disponibles sur son compte de la plateforme vidéo : Riff-Raff, Hidden Agenda, Poor Cow, Cathy Come, Ae Fond Kiss et Kes. A venir The Navigators, film sorti en 2001 sur les effets de la privatisation des chemins de fer britanniques sur les cheminots."

     En ce qui concerne ses films réçents, Loach projette de publier une nouvelle vidéo chaque semaine, à commencer par Le Vent se lève...Ensuite Looking for Eric et sans doute Raining Stones. Tout est bon chez "Dupont" si tous ces films là se retrouvent en streaming entièrement gratuit et légal!

    Le lien  : http://www.youtube.com/user/KenLoachFilms

    Sources Métro.fr

  • Looking for Eric sortie Belge.


    eric
    Eric Bishop, postier à Manchester, traverse une mauvaise passe. Sous son nez, ses deux beaux fils excellent dans des petits trafics en tous genres, sa fille lui reproche de ne pas être à la hauteur et sa vie sentimentale est un désert. Malgré la joyeuse amitié et la bonne humeur de ses collègues postiers qui font tout pour lui redonner le sourire, rien n'y fait... Un soir, Eric s'adresse à son idole qui, du poster sur le mur de sa chambre semble l'observer d'un œil malicieux. Que ferait à sa place le plus grand joueur de Manchester United? Eric en est persuadé, le King Cantona peut l'aider à reprendre sa vie en mains...

    « Je ne suis pas un homme, je suis Cantona »

     Cette phrase prononcée par l'ancienne star de Manchester Éric Cantona est en passe de devenir Culte!  Dans "Looking for Eric, film où Ken Loach comme à son habitude, analyse la classe sociale anglaise. Cantona Est Cantona!  Avec ses aphorismes et  un charisme intact, il rayonne et  sonne juste. Que ce soit en coach d'un jour, ou  en joueur de trompette.   Cantona: "Lors de mon passage à Manchester United, l'immense club de foot anglais,:  j'ai été suspendu pendant neuf mois. Je m'entraînais deux fois plus que les autres joueurs, mais sans pouvoir monter sur le terrain. C'était très dur. Pour ne pas déraper,  Je me suis mis à la trompette. Comme Chet Baker ou Miles Davis Euh, je suis encore loin d'eux hein  mais je reviendrai... "Vous savez, Ken Loach et Alex Ferguson  ont beaucoup de points communs. Les deux sont en place depuis longtemps. Les deux ont su garder la confiance de leur public et se renouveler sans cesse, restant inventifs. Et les deux ont cette capacité de tirer le meilleur des gens avec qui ils travaillent. Ferguson a beaucoup reçu de moi, Ken Loach a su aussi trouver des ressources dont j'ignorais qu'elles étaient en moi."

    Dans cette superbe fable sur la solidarité, l'entraide et l'optimisme, le duo improbable Loach/Cantona fonctionne à Merveille.  Looking for Eric, c'est une comédie émouvante, un peu politico-populaire, mais surtout très attachante, où l'on ressent une énorme empathie pour les deux personnages. Mais ne vous attendez pas à voir un film sur le foot. Quoiqu'il en exquisse quelques plans, entre autres, lorsque le réalisateur ressort des archives des meilleurs moments foot de Cantona (**), il n'en est pas un. Bref, à conseiller aux fans de Loach, du bon cinéma, celui qui détent, de Canto et pourquoi pas, à tous ceux qui aiment Manchester United.

     

    Eric Cantona et Ken Loach ont été fort applaudis au réçent festival de Cannes, où certains chroniqueurs n'ont pas hésité à dire qu'entre un footballeur et un chanteur, il n'y avait pas photo...Eric a éclipsé Johnny, lequel aura toujours sa tournée d'adieu pour se refaire...Quant à Cantona, une belle carrière de comédien s'ouvre à lui. Carrière commencée avec Mookie et l'Outremangeur.

    Le mot de la fin...... un clin-d'oeil.

    ** Son lob légendaire, son kick  envers un supporter un peu trop bryant à son goût;  lors du fameux match contre Crystal palace, ses goals, et la passe faite à Rodney...
  • Looking for Eric. Visite de Loach et Cantona à Bruxelles!!!!


    eric
    Eric Bishop, postier à Manchester, traverse une mauvaise passe. Sous son nez, ses deux beaux fils excellent dans des petits trafics en tous genres, sa fille lui reproche de ne pas être à la hauteur et sa vie sentimentale est un désert. Malgré la joyeuse amitié et la bonne humeur de ses collègues postiers qui font tout pour lui redonner le sourire, rien n'y fait... Un soir, Eric s'adresse à son idole qui, du poster sur le mur de sa chambre semble l'observer d'un œil malicieux. Que ferait à sa place le plus grand joueur de Manchester United? Eric en est persuadé, le King Cantona peut l'aider à reprendre sa vie en mains...

    « Je ne suis pas un homme, je suis Cantona »

     Cette phrase prononcée par l'ancienne star de Manchester Éric Cantona est en passe de devenir Culte!  Dans "Looking for Eric, film où Ken Loach comme à son habitude, analyse la classe sociale anglaise. Cantona Est Cantona!  Avec ses aphorismes et  un charisme intact, il rayonne et  sonne juste. Que ce soit en coach d'un jour, ou  en joueur de trompette.   Cantona: "Lors de mon passage à Manchester United, l'immense club de foot anglais,:  j'ai été suspendu pendant neuf mois. Je m'entraînais deux fois plus que les autres joueurs, mais sans pouvoir monter sur le terrain. C'était très dur. Pour ne pas déraper,  Je me suis mis à la trompette. Comme Chet Baker ou Miles Davis Euh, je suis encore loin d'eux hein  mais je reviendrai... "Vous savez, Ken Loach et Alex Ferguson  ont beaucoup de points communs. Les deux sont en place depuis longtemps. Les deux ont su garder la confiance de leur public et se renouveler sans cesse, restant inventifs. Et les deux ont cette capacité de tirer le meilleur des gens avec qui ils travaillent. Ferguson a beaucoup reçu de moi, Ken Loach a su aussi trouver des ressources dont j'ignorais qu'elles étaient en moi."

    Dans cette superbe fable sur la solidarité, l'entraide et l'optimisme, le duo improbable Loach/Cantona fonctionne à Merveille.  Looking for Eric, c'est une comédie émouvante, un peu politico-populaire, mais surtout très attachante, où l'on ressent une énorme empathie pour les deux personnages. Mais ne vous attendez pas à voir un film sur le foot. Quoiqu'il en exquisse quelques plans, entre autres, lorsque le réalisateur ressort des archives des meilleurs moments foot de Cantona (**), il n'en est pas un. Bref, à conseiller aux fans de Loach, du bon cinéma, celui qui détent, de Canto et pourquoi pas, à tous ceux qui aiment Manchester United.

    Eric Cantona et Ken Loach ont été fort applaudis au réçent festival de Cannes, où certains chroniqueurs n'ont pas hésité à dire qu'entre un footballeur et un chanteur, il n'y avait pas photo...Eric a éclipsé Johnny, lequel aura toujours sa tournée d'adieu pour se refaire...Quant à Cantona, une belle carrière de comédien s'ouvre à lui. Carrière commencée avec Mookie et l'Outremangeur.

    Le mot de la fin...... un clin-d'oeil.

    ** Son lob légendaire, son kick  envers un supporter un peu trop bryant à son goût;  lors du fameux match contre Crystal palace, ses goals, et la passe faite à Rodney...
  • Cannes le tapis rouge est prêt.

    wbQuelque 17 films européens sélectionnés dans les différentes sections du 62ème Festival de Cannes (13 – 24 mai) ont bénéficié d’un apport financier du programme MEDIA de l’Union européenne.

     Sélection officielle

    Los Abrazos Rotos – Pedro Almodóvar

    Fish Tank - Andrea Arnold

    Un prophète – Jacques Audiard

    Vincere - Marco Bellocchio

    Das weisse Band – Michael Haneke

    loach sevenLooking for Eric – Ken Loach

    Enter the Void/Soudain le vide - Gaspar Noé

    The Time that remains - Elia Suleiman

    Visage  - Ming-liang Tsai

    antichrist posterAntichrist - Lars Von Trier

     Un certain Regard

     Le père de mes enfants - Mia Hansen-Love

     Quinzaine de Réalisateurs

     La famille Wolberg  - Axelle Ropert

    De Helaasheid der Dingen  - Felix Van Groeningen

     Semaine de la Critique

     Altiplano - Peter Brosens & Jessica Woodworth


     
    Séances de Minuit

    panique 

    Panique au village /A town called Panic  - Stéphane Aubier, Vincent Patar

    Ne te retourne pas- Marina de Van 

    Séances spéciales

     Jaffa  - Keren Yedaya

     

    banner

     

      Mais encore special screenings:  Soeur Sourire - Katanga Business - Sans rancune - Une Chaîne Pour deux - Brendan et le Secret de Kells - Nowhere Man.

     

     

     

  • Le Festival de Cannes Que du beau monde.

    62eme-festival-de-cannes-2009-affiche Bong Joon-Ho,Ang Lee, Ken Loach, Lars Von Trier, Johnnie To, Jane campion, Almodovar Michael Hanecke. Que du beau monde le 13 mai prochain sur la croisette. Mais avant, il faut encore que les organisateurs annoncent les films en compétition. Ce qui se fait demain.  Plusieurs films sortent du lot, le premier "Inglorious Basterdts" et non des moindres, puisque l'un des films les plus attendus de Quentin tarantino, lequel a donc tenu parole N'avait-il pas annoncé en 2008 que son film serait prêt pour l'édition 2009?   Un autre sérieux prétendant à la Palme d'Or pourraît -être Ang Lee, dont "Taking Woodstock"  avec Liev Schreiver (Defiance) et Emile Hirsch (Into The Wild)attise la curiosité depuis quelques semaines...Werner Herzog et "Bad Lieutenant" avec Nicolas Cage en tête d'affiche pourrait créer la surprise, tout comme "Tetro" de Francis Ford Coppola. Terry Gilliam le réalisateur maudit, est attendu au tournant avec "The Imaginarium of Dr Parnassus", avec Heath ledger dont ce fut la dernière apparition au grand écran, et remplacé par un savant jeu de miroirs par une trio superbe, à savoir Jude Law, Johnnt Depp et Colin Farrell. Par contre, "Drag me to hell" de Sam Raimi sera l'attraction dans le genre thriller teinté d'horreur avec Justin Long (Friends, It Ain't that into you) Du côté des anglais, Jane Campion viendra proposer son drame  "Bright star". Quant à Lars Von Trier, qui joue dans son jardin à Cannes, il sera là avec "Antichrist", un thriller avec Charlotte Gainsbourg teinté d'horreur, et qui va certainement créer l'évènement, pour ne pas dire un choc chez les biens pensants...(voir) Ken Loach, sera présent avec Eric Cantona et "Looking for Eric", tandis que "Up" la dernière production Pixar fera l'ouverture le 24 mai et en 3-D s.v.p.

    Johnnie To viendra présenter "Vengeance" mais à l'heure qu'il est on ne sait pas encore si Johnny Hallyday sera présent!

     

     

  • Festival du film de Marrakech Maroc. Un solide programme.

    affiche 2
    En 2007, le metteur en scène Milos Forman et président du Jury de la septième édition rendait hommage au Festival par ces mots:

    "Un Festival offre une sélection orientée qui apporte au public une connaissance internationale du cinéma autour de différentes cultures. C’est ce qui fait la force du Festival International du Film de Marrakech."

    Pour cette huitième édition, le Festival rendra hommages à plusieurs cinématographies:

    - 40 ANS DE CINÉMA BRITANNIQUE
    - LA RUSSIE D’ANDREI KONCHALOVSKY
    - 50 ANS DE CINÉMA MAROCAIN
    - LE MEILLEUR DE YOUSSEF CHAHINE

    40 ANS DE CINÉMA BRITANNIQUE : ENTRE DEUX PALMES D’OR… SI LE VENT SE LÈVE Après le Maroc, pays honoré en 2004, l’Espagne mise à l’honneur en 2005, l’Italie en 2006, puis la cinématographie égyptienne en 2007, le Festival rendra hommage cette année à la Grande Bretagne, une cinématographie singulière qui a su résister face à la domination du cinéma hollywoodien grâce à un particularisme des genres qu’il s’est approprié ; la comédie, le réalisme social et le fantastique ; et de grands maîtres tels Alfred Hitchcock ou Ken Loach qui se sont imposés hors de ses frontières.

    Une rétrospective d’une quarantaine de films, depuis « If » de Lindsay Anderson (Palme d’or en 1968) jusqu’au film de Ken Loach « Le Vent se lève » (Palme d’Or 2006) sera proposée aux festivaliers.

    De plus, dans le cadre de la section FLASHBACK ; qui rendait hommage l’année dernière aux cinéastes disparus Michelangelo Antonioni, Ingmar Bergman et au producteur Tunisien Ahmed Baha Attia ; le Festival a décidé cette année de rendre hommage en douze films à trois cinéastes emblématiques de la production anglaise :hitch

    ALFRED HITCHCOCK
    Seront notamment projetés : STAGE FRIGHT (LE GRAND ALIBI), THE BIRDS (LES OISEAUX), FRENZY…

    STANLEY KUBRICK
    A CLOCKWORK ORANGE (ORANGE MÉCANIQUE) et BARRY LINDON pourront être redécouverts par les festivaliers

    JOSEPH LOSEY
    Les chefs d’œuvre THE SERVANT et THE GO-BETWEEN (LE MESSAGER) seront notamment projetés.

    LA RUSSIE D’ANDREI KONCHALOVSKY Cette rétrospective, qui sera reprise à Paris en Janvier 2009, est l’occasion pour le Festival de Marrakech de montrer, au travers de la talentueuse carrière Internationale d’Andrei Konchalovski, la spécificité de son regard, tendre, ironique et lucide sur « sa » Russie.

    Sept films seront proposés aux festivaliers, dont son dernier opus, « Gloss » :
    Konchal

    1967 – THE STORY OF ASYA KLYACHINA
    (L’histoire d'Assia Klyatchina qui aimait mais jamais était mariée)
    Avec Iya Savina, Lubov Sokolova, Alexander Sourine

    1969 – A NEST OF GENTLEFOLK (Le nid de gentilshommes)
    Avec Irina Kuptchenko, Leonid Kulaguin, Beata Tyshkevitch


    1970 – UNCLE VANYA (Oncle Vania)
    Avec Innokenty Smoktounovsky, Sergey Bondartchouk, Irina Kuptchenko


    1978 – SIBERIADE (Siberiada)
    Avec Vladimir Samoïlov, Evgeny Perov, Sergeï Chakourov


    1991 – THE INNER CIRCLE (Le cercle des intimes)
    Avec Tom Hulce, Lolita Davidovitch, Alexander Zbruev
    L’histoire vraie d’un officier du KGB qui fut le projectionniste personnel de Staline de 1939 jusqu’à la mort du dictateur.

    1994 – RIABA MA POULE
    Avec Inna Tchourikova, Alexander Sourine, Guennady Egorïtchev 


    2002 – LA MAISON DE FOUS (House of Fools)
    Avec Yulia Vïsotskaya, Soultan Islamov, Stanislav Varkki
    En 1996, les patients d’un asile psychiatrique situé à la frontière russo-tchétchène se retrouvent livrés à eux-mêmes lors de la guerre en Tchétchénie.

    2007 – GLOSS
    De Yulia Vïsotskaya, Irina Rosanova, Alexeï Serebryakov


    50 ANS DE CINÉMA MAROCAIN En 1958, Mohamed Osfour, un autodidacte, rompu aux différents métiers de cinéma grâce à ses nombreuses collaborations dans des productions internationales tournées au Maroc, réalisait son rêve : montrer au public marocain des salles populaires de Casablanca, son premier long métrage, « Le Fils maudit ».
    Une initiative qui va être fêtée cette année comme le point de départ de la filmographie marocaine parvenue à ses cinquante ans (1958 – 2008), même si, à proprement parler, on peut faire la distinction entre l’histoire du cinéma marocain et l’histoire du cinéma au Maroc : le pays a en effet connu très tôt l’expérience des tournages internationaux et la présence du spectacle cinématographique.

    La filmographie marocaine fête cette année son jubilé d’or dans un contexte particulier, marqué par une grande dynamique qui caractérise l’ensemble de la profession cinématographique. Conséquence d’un long parcours de tâtonnements, de recherches, de traversée de désert et fruit d’une maturation qui lui ont permis de se doter d’outils et de stratégies au service d’une production cinématographique nationale de plus en plus visible, progressant à rythme régulier, reconnue et appréciée à travers le monde.

    LE MEILLEUR DE YOUSSEF CHAHINE Cette huitième édition a tenu à saluer l’immense talent de ce cinéaste disparu récemment, présent dès sa première année, et auquel le Festival avait déjà rendu hommage en 2004. Un ami du Festival, qui a toujours soutenu par sa présence et celle de son travail, notre manifestation.

    Dans le cadre de cet hommage posthume, le Festival projettera les films suivants :

    1950 – BABA AMIN (Papa Amin)
    Avec Hussein Riad, Faten Hamama, Kamal Al-Shennawi, Marie Munib
    ?

    1958 – BAB EL HADID (Gare centrale)
    Avec Youssef Chahine, Hind Rostom, Farid Shawky, Hassan El Baroudy
    .

    1968 – AL NASS WAL NIL (Un jour, le Nil)
    Avec Vladimir Ivachov, Imad Hamdi, Zalah Sulficar, Igor Vladimirov
    1964. Assouan en Egypte. Après deux ans d’un travail titanesque, l’ancien cours du Nil va être fermé. L’inauguration du grand barrage ouvrira une nouvelle ère tout en inondant définitivement les terres ancestrales.

    1969 – AL ARD (La terre)
    Avec Mahmoud Al Meligi, Ezzat Al Alayli-Nagwa Ibrahim, Hamdi Ahmed


    1973 – AL OUSFOUR (Le moineau)
    Avec Salah Kabil, Ali El Scherif, Mahmoud El Meliguy



    1978 – ISKANDERIYA LIH ? (Alexandrie pourquoi ?)

    Avec Mohsen Mohiedine, Farid Chawki, Naglaa Fathi
    1942. Tandis que les troupes de Rommel se rapprochent d’Alexandrie, un jeune étudiant s’évade à travers le théâtre et le cinéma. Rêvant d’Hollywood, il met en scène ses propres pièces et revues théâtrales.

    1982 – HADDUTA MISRIYA (La mémoire)
    Avec Mohsen Mohiedine, Oussama Nadir, Leila Hamada, Ragaa Hussein


    alexandrie pourquoi

    1989 – ISKANDERIYA, KAMAN W KAMAN (Alexandrie encore et toujours)
    Avec Youssef Chahine, Amr Abdel Guelil, Hussein Fahmy

    1994 – AL MOHAGER (L’émigré)
    Avec Khaled El Nabawi, Yousra, Michel Piccoli


    1997 – AL MASSIR (Le destin)
    Avec Nour El Cherif, Laïla Elwi, Mahmoud Hemida, Khaled El Nabawi


    2004 – ISKANDERIYA-NEW YORK (Alexandrie… New York)
    Avec Mahmoud Hemida, Ahmed Yehia, Yousra El Lozy, Hala Sedki
    A l’occasion d’un hommage qui lui est rendu à New York, un réalisateur égyptien retrouve son amour de jeuness


    FONDATION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE MARRAKECH

    Président : Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid
    Vice Présidents Délégués : M. Nour-Eddine Saïl et M. Faïçal Laraïchi
    Directrice du Festival : Madame Mélita Toscan Du Plantier
    Administrateur trésorier : M.Azeddine Benmoussa
    Secrétaire Général : M. Jalil Laguili 

    SITE OFFICIEL DU FESTIVAL
    www.festivalmarrakech.info 

  • Cinéart distribution s'étoffe.

    dyn009_original_155_346_gif_2543688_cccabf17d83043dc8fc8b96218ce2b8fDu nouveau dans la distribution cinématographique :

    CINEART ouvre sa filiale aux Pays-Bas

    En ce début 2008, Cinéart prend un nouvel élan en créant sa propre filiale en Hollande qui a vu le jour ce vendredi 1er février  2008.
    Cinéart, c’est 33 ans d’expertise. Le cinéma commercial y côtoie le cinéma d’art et essai. Un goût pour la découverte et une mise en valeur de films d’auteurs depuis toujours, sans hésiter à acquérir des films plus grand public : de Ken Loach aux frères Dardenne, Todd Haynes, Michael Haneke, Jim Jarmusch, Gus Van Sant, Lars Von Trier, Jia Zhang-Ke, Jafar Panahi mais aussi Peter Jackson (la trilogie du « Seigneur des Anneaux »), Ang Lee «(« Brokeback Mountain » et « Lust, Caution »), la liste est longue. Des films primés dans les plus grands festivals (pas moins de 13 Palmes d’Or au Palmarès de Cinéart et de nombreux Ours et Lions).
    La direction de Cinéart en Hollande sera entre les mains de Wallie Pollé, bien connu dans le milieu professionnel avec ses années d’expérience.
    Cineart sortira ses titres en DVD sous le label Twin Pics, déjà fort actif en Belgique.
    A Berlin, Cineart annonce  3 titres, dont 2 en compétition : « Julia » d’Erick Zonca, « Caos  Calmo » d’Antonello Grimaldi (et « Lemon Tree » d’Eran Riklis qui fait l’ouverture de la section Panorama). Cinéart sortira sur l’ensemble du Benelux « Paris » de Cédric Klapisch, « Vicky Cristina Barcelona » de Woody Allen, « The Duchess » de Saul Dibb et « XXY » de Lucia Puenzo.
    Le nouveau site www.cineart.nl est en cours de fabrication et sera bientôt opérationnel.

  • Sorties salles Belgique 20/2 (2)

    TheFlockDe Andrew Lau avec Richard Gere et Claires Danes. Un agent fédéral méticuleux, en fin de carrière, est responsable de la surveillance d'un groupe de délinquants sexuels. Alors qu'il forme sa jeune remplaçante, une affaire d'enlèvement d'enfant se présente. Une disparition mystérieuse qui pourrait bien avoir un rapport avec l'un des délinquants dont il s'occupe.

    gif a

    Berlinale!!

    Prix du Meilleur Film Européen et Prix jeunes cinéphiles Européens

    un film de Shane Meadows (UK – 2007 – 97 min.- www.thisisenglandmovie.co.uk

    THISISENGLANDavec Thomas Turgoose, Stephen Graham, Jo Hartley, Andrew Shim L'histoire se déroule en1983. Shaun (Thomas Turgoose), 12 ans, habite avec sa mère dans une ville côtière du nord de l'Angleterre. Garçon solitaire, c'est pour lui le début des vacances d'été, lorsqu'il rencontre un groupe de skinheads locaux. Avec eux, Shaun découvre le monde des fêtes, du premier amour et des bottes Dr Martens. Le ton change quand Combo (Stephen Graham), un skinhead raciste et plus âgé, sort de prison. Alors que sa bande harcèle les communautés étrangères locales, Shaun va subir un rite de passage qui le sortira violemment de l'enfance.

    British Independent Film Awards 2007 - Best Film

    Festival Paris Cinéma 2007 – Prix du Jury

    Festival International du Film de Rome 2007 - Special Jury Award

    Festival International du Film de Newport 2007 - Best Director Award

    Festival International du Film de Londres - UK Film Talent Award

    Festival International du Film de Berlin 2007

    Festival International du Film de Gand 2007 .

    UN film à voir absolûment. Il est certain que le réalisateur à l'étoffe d'un futur grand, et petit Thomas Turgoose "casté" dans la rue, un talent à l'état pur. DU bon cinéma anglais, sur fond de la guerre des Malouines,  ce film n'est pas très loin de Ken Loach et cie.

    gif a

    blood

    Synopsis Drame épique, parabole sur la gourmandise, la cupidité et la corosion morale, film tentaculaire mêlant famille, foi, puissance et pétrole, There Will Be Blood se situe à la frontière brûlante du boom pétrolier de la Californie du début du XXème siècle. Le récit relate la vie et l’époque d’un certain Daniel Plainview (Daniel Day-Lewis) qui, de prospecteur d’argent sans ressources élevant son fils, se transforme en magnat du pétrole qui s’est fait tout seul.   Lorsque Plainview est mystérieusement averti qu’il existe une petite ville dans l’Ouest où une mer de pétrole suinte du sol, il s’y rend avec son fils, H.W. (Dillon Freasier), afin de saisir sa chance dans la ville de Little Boston balayée par le sable.  C’est dans cette ville misérable, où le principal divertissement tourne autour de l’église populaire et mystique du prêcheur charismatique Eli Sunday (Paul Dano-lequel interprète le pasteur charismatique et en même temps son frère), que Plainview et H.W. ont la chance de découvrir un gisement. Toutefois, alors que le puits fait leur fortune, plus rien ne sera comme avant à mesure que les conflits vont en s’aggravant et que chaque valeur humaine – l’amour, l’espoir, la communauté, la foi, l’ambition et même le lien qui relie un père et son fils – est menacée par la corruption, la tromperie et le flux de pétrole.   There Will Be Blood  est le cinquième film de l’auteur-réalisateur Paul Thomas Anderson (Punch-Drunk Love, Magnolia, Boogie Nights, Hard Eight.) Le scénario d’Anderson est librement adapté d’un roman classique qui dénonce les scandales des années 20, Oil! d’Upton Sinclair.  Lauréat de l’Academy Award®, Daniel Day-Lewis dirige une distribution qui inclut Paul Dano (Little Miss Sunshine), Ciarán Hinds (Rome, Margot at the Wedding), Kevin J. O’Connor (Van Helsing, The Mummy) et un nouveau-venu, Dillon Freasier.Il faut avoir de la carrure pour incarner un personnage aussi tyrannique, mais assurément Daniel Day Lewis la possède. Détail, ce film a été filmé à la frontière mexicaine avec les Etats-Unis, pratiquement au même endroit que "No Country for old men" avec Javier Bardem, auquel le "prédateur" incarné par Lewis ressemble beaucoups. Bref, There will be blood, c'est un savant mélange de No country- Giant- et Gangs of New-York, avec une pincée de Citizen Kane, la solitude de l'homme au pouvoir....sans amis..Adapté de la nouvelle de Upton Sinclair "Oil" paru en 1927, deux ans avant le grand crash Boursier de Wall street, lequel à fait s'éffondrer toute l'économie mondiale.
    La bande son est composée par Jonny Greenwood, guitariste de Radiohead. "There Will be blood"  est un avertissement quant aux conséquences désatreuses de l'utilisation massive des resources naturelles 

  • Ken Loach sous la loupe! + It's a free world!

    Sortie Belgique de It's a free world 16 janvier

    main538Depuis les années soixante, Ken Loach compose une oeuvre intense et généreuse, animée d'une fibre sociale et humoriste. Engagé, Loach s'est naturellement penché sur diverses causes historiques; la guerre d'Espagne, celle du Nicaragua, ou encore la question Irlandaise, avec Hidden Agenda et "The Wind that shakes the Barley" qui lui valut la Palme d'or à Cannes en 2006. C'est toutefois la réalité britannique qui demeure son terrain de prédilection, avec une attention toute particulière pour les oubliés du système, une constante qui irrigue son cinéma de Kes à My Name is Joe à Raining Stones et The Navigators. Les films de Ken Loach sont depuis plus de trente ans la voix de la la résistance et de l'opposition: chacun d'eux constitue une nouvelle critique, implicite ou explicite de la politique britannique et de son système social. En créant des personnages principaux forts et presque emblématiques, et par son style de réalisation typique, Loach réussit toujours à nous attirer émotionnellement dans l'action narrative et de la polémique du sujet. Loach évoque sans cesse son inquiétude pour les individus et les familles de la classe ouvrière, pris au piège des circonstances sociales et économiques dans lesquelles ils se trouvent. C'est tout cela que le Musée du Cinéma propose dans une belle retrospective de l'oevre du grand réalisateur tout au long du mois de janvier.

    Lady Bird - Carla's Song -My Name is Joe - The Navigators- The Wind that shakes the Barley- jusqu'au 31 janvier.

    Programme complèt avec également un cycle sur Ingmar Bergman: http://www.cinematheque.be/


    82a505c1-6243-4b52-9617-48958f099add
    It's a free World.

    Angie n'a peut-être pas fait d'études, mais elle est jeune, énergique et ambitieuse. Elle a connu des moments difficiles, mais cette fois, elle est bien décidée à avoir sa part du gâteau. Avec sa colocataire Rose, elle monte après son licenciement de l'agence d'intérim qui l'employait, son propre cabinet de recrutement. Elle évolue désormais dans le monde nébuleux des agences pour l'emploi, des contremaîtres et des ouvriers immigrés, au coeur du miracle économique anglo-saxon.. C'est en parlant aux gens dans les hangars, les dépôts et les supermarchés, que nous devons nous rendre à l'évidence, le travail temporaire était au coeur de l'énorme métaphore que connaît actuellement le monde du travail. Cependant une tendance, aussi profonde soit§elle ne fait pas forcémment une bonne histoire. Malgré le soin mis a élaborer ses personnages,tout a volé en éclat dans l'équipe du film, lorsque le personnage de Angie a fait son apparition dans leur imagination. Tous étaient attirés par son énergie, son ambition et sa vulnérabilité. Dans l'esprit de Paul Laverty le scénariste, elle est pleine  de contradictions et c'était exxcitant de se lancer dans l'écriture d'une histoire sans réellement savoir où le personnage principal va entraîner le canevas du film. Angie (Kierston Weiring) pouvait être abominablement égoiste, mais ce trait de caractère était tempéré par une impétuosité, une générosité. Et suivre Angie offrait une belle perspective, celle de raconter de son point de vue à elle, et non celui des centaines et des centaines d'ouvriers étrangers qui viennent au Royaume-Uni. Mais situer l'histoire d'Angie était un autre os à ronger. Le monde d'Angie est une sorte de zone frontière, elle passe légèrement dans l'illégalité, à la différence du monde violent des contremaîtres et des chefs d'équipes, de la violence physque des gangsters purs et durs, comme cela se passe dans les grandes villes où le chômage et les clandestins règnent en maître. Cette histoire aurait pu se dérouler n'importe où, mais Londres a quelque chose de spécial. Son ampleur, sa mixité sont spectaculaires. Il était plus facile d'imaginer comment les liens qui relient les gens dans une petite communauté se brisent dans l'anonymat d'une mégapole. Mini synopsis: Angie vit dans un monde totalement différent de celui de son père. Depuis dix ans, elle a passé sans arrêt d'un job à un autre, et elle commence à avoir peur de vieillir et de devenir pauvre, ce qui se comprend aisément. Elle est déterminée à ne pas finir comme son père. Il y a chez elle une franchise brutale que nous seront forçés d'admirer, surtout lorsque son amie Rose l'accuse de vivre sur le dos des ouvriers étrangers, elle ajoute "Nous le faisons tous"....Et elle a raison. Il faut beaucoup de personnes comme elle pour lubrifier la longue chaîne complexe de sous-traitance et de sous-sous traîtance qui nous permet d'acheter un sandwich fraîchement préparé, notre poulet surgelé. Une main-doeuvre invisible exploitée est impliqée dans chacun des aspects de notre vie. 387d94af-0177-474f-9715-28ce5e7c7c5e
    Peut-être avons nous besoin du culot d'Angie pour faire le sale boulot à notre place et garder hors de notre vue, les détails sordides de ce qui se passe dans les entrepôts, aux abors des grandes villes. Mais ce sont là les caractéristiques d'une économie libérée, les agences de recrutement, l'externalisation et l'intérim, de longue chaînes. Le tout est fait pour encourager le travail foré, le trafic du travail lié à l'immigration clandestine..Dernier détail, Des papiers sont perdus, et finalement cela convient tr!s bien à tout le monde. Ce n'est pas une coïncidence si, dans le système actuel, les employés sont punis uniquement pour des manquements administratifs. Si le gouvernement voulait vraiment combattre l'expoitation, les employeurs seraient d'abord condamnés pour la façon dont ils exploitent les immigrés......

    20d31b12-fdcc-49e6-8cba-e435bc46fb81

    A propos de Keirston Weiring (Angie):

    Pourquoi le personnage d'Angie est-il si important?

    Ken Loach: nous voulions que les deux femmes, Angie et Rose, soient des personnages auxquels le public puisse s'identifier. Il faut amener le spectatuer progressivement à penser que les décisions du personnage sont raisonnables, que s'il ne les prend pas, quelqu'un d'autre le fera... Il faut que le spectateur se dise qu'Angie est dans un marché et qu'elle doit se montrer aussi compétitive que les autres résolue et impitoyable. Et au final, vous réalisez combien cette logique est horrible. C'est pour cela que Paul Laverty a imaginé le personnage d'Angie. Elle incarne bien l'esprit de l'époque, et elle pourraît même à la rigueur être élue "femme d'affaire de l'année" dans le monde réel.

    Comment avez-vous dénicher, celle qui pourraît incarner, Angie la petite trentaine, énergique, produit de la contre-révolution Thatcher qui a mis la prioritée sur les affaires, qui aura le don de se trouver une place au soleil. Celle qui pourrait au travers de ses talents d'actrice, être la comédienne qu'on aimerait voir se mouvoir avec facilité dans un monde d'homme sans perdre de sa crédibilité?

    K.L. Trouver l'actrice qui pourrait incarner Angie était essentiel. Après quatre mois d'auditions, de rappels, de sessions d'imporivisation et de bouts d'essai, c'est finalement Kierston Weiring qui a été choisie. Agée de 31 ans, elle est originaire de Leigh-on-Sea dans l'Essex et a suivi la formation du Lee Strasberg Theater and Film Institute à New-York (et cela se voit ndlr) pendant trois ans (97-2000). NOus avons Keirston six ou sept fois, et à chaque fois, elle s'est révèlée brillante, toujours intéressante, amusante, racée surprenante. C'est en plus  quelqu'un de très agréable, ce qui aide quand vous êtes amené à travailler très étroitement avec un comédien. (Elle occupe pratiquement chaque séquence du film ndlr). Il fallait qu'elle ne fasse pas de sentiment, qu'elle soit dure, sympathique, mais aussi impitoyable. Et elle était tout cela. C'est une formidable comédienne, et comme j'ai tendance d'aller vers des gens de l'industrie du cinéma qui ne sont pas utilisés à leur juste valeur. (Cette comédienne est un diamant brut pétri de talent. ndlr). Ce choix s'imposait.

    news_479J'ai eu l'occasion de visionner ce film dernièrement, et je ne peux que vous le conseiller, tant pour la façon dont Ken Loach traîte le sujet de l'exploitation des immigrés, mais aussi et surtout pour découvrir une actrice étonnante de naturel: Kierston Weiring, diamant brut, pétri de talent.

    Avec encore Juliet Ellis (Rose) Leslaw Zurek (Karol)Joe Siffleet (Jamie et Colin Coughlin (Geoff)

  • La Palme des meilleures sorties française revient à Ken Loach.

    La Palme d'Or "Le Vent se lève" de Ken Loach réalise le meilleur démarrage parisien de ce mercredi 23 août avec plus de 1500 entrées, devant "Selon Charlie" et "Monster House

    Irlande 1920. Des paysans s'unissent pour former une armée de volontaires contre les redoutables "Black-and-Tan", troupes anglaises envoyées par bateaux entiers, pour mater les véleités d'indépendance du peuple irlandais. Par sens du devoir, et par amour pour son pays, Damien abandonne sa carrière de médecin pour rejoindre son frère Teddy, dans le dangereux combat pour la liberté. Alors que la détermination des insurgés mène les britanniques dans l'impasse, les deux parties conviennent d'un traîté pour mettre fin aux éffusions de sang. Mais cette aparente trève divise les irlandais qui luttaient côte à côte, et déclenche une guerre civile. Des familles se déchirent, des frères deviennent ennemis.
     
    1- Le Vent se lève - 1576 entrées (22 copies)
    2- Selon Charlie - 1130 entrées (22 copies)
    3- Monster House - 999 entrées (16 copies)
    4- Nausicaä de la vallée du vent - 727 entrées (12 copies)
    5- La Jeune fille de l'eau - 700 entrées (22 copies)
    6- Rosario - 320 entrées (10 copies)
    7- L'Immeuble Yacoubian - 217 entrées (6 copies)
    8- Taxidermie - 131 entrées (3 copies)
    9- Chokher Bali - 115 entrées (4 copies)
    10- Citizen Dog - 42 entrées (4 copies
     

  • Cannes Ken loach "palmé"

                                                                    Cannes 2006.
     
     
     
     La palme à Ken Loach pour "The wind that Shakes the Barley"  (*) mais un palmarès assez surprenant.   
     
    Il faudrait des milliers de pages pour parler de tous les acteurs et de leurs meilleurs rôles. Cette légion de stars compte de nombreux comédiens de premier ordre, mais aussi pleins d'artistes méconnus, sauf dans leur pays d'origine, et si beaucoup de ces acteurs et actrices ont un réel talent, d'autres malheureusement souvent plus célèbres, leur font de l'ombre, et ne doivent leur succès qu'avec la seule valeur de leur agent de publicité, voir d'une meilleure promotion. Ces stars là fait la fortune des magazines cinématographiques et autres "People" Monthly's dont les "gossips-columns " regorgent en cancans.  
    Pourtant, un acteur ou une actrice ne peut-être au sommet de son art que s'ils ont en face d'eux un comédien d'égale valeur....Il faut sans doute trouver là, l'explication du renouveau affiché par le jury. Naguère, lorsqu'un "nom" était à l'affiche d'un des films favoris, le deuxième rôle se retrouvait toujours dans l'ombre du premier, et passait à côté de la récompense suprème. Rien de tel cette année, et on ne peut qu'applaudir, même si cela surprend, la nouvelle orientation du jury de la cuvée 2006, 59ième du nom, et saluer le mise en lumière collégiale, des 6 actrices de "Volver" , également prix du meilleur scénario pour Almodovar,  fidèle à lui-même dans la sublimation de la femme.
     
    Pas en reste, le prix collectif d'interprêtation masculine au film "Indigène"  (*) ne surprendra personne non plus, le jury est resté cohérent jusqu'au bout.
     
    *  Ken Loach sortie prévue octobre 2006 et "Indigène" le 27/9 prochain....
    Two Belga films releases.
     
     
     
          L'APRES-MIDI DES MAMIES.
     
     
     
    L'après-midi des mamies, c'est un film plus un extra à la sortie de la salle, à partager entre spectateurs.
     
     
                                              Mercredi 7 juin à 14h30
     
                             MADAGASCAR - 1h26 version française.
     
    Lorsqu'un lion, un zèbre, une girafe, un hippopotame et une poignée de pinguins psychotiques, fuient leur zoo new-yorkais pour secourir l'un des leurs, l'aventure s'inscrit acec un grand "A"
                       

     Oui, à l'  Actor's Studio    17, rue de la Fourche 1000 Bruxelles

     

     

                                                                   
                                           STRADE - DEL CINEMA!
     
    Le Centre Culturel "Les Grignoux, gérant des cinéma "Parc" et "Churchill", et l'Association organisatrice du "Festival International du film muet mis en musique" d'Aoste en Italie, rappellent les sélections belges pour le concours international des compositions musicales, qui aura lieu les 6 et 7 juin prochain au cinéma "Parc" de Liège.
    Le 6 juin, aura également lieu, une soirée spéciale avec Garette List, qui accompagnera au piano, le désormais film super-culte "Le Cuirassé Potemkine" au Piano, deuxième long métrage de Sergei Mikhaîlovitch Einsenstein (1898).
     
    Petit

    Ce film monumental, retraçe l'histoire de la première révolution russe en janvier 1905, suivie le 16 juin de la même année, de la révolte des marins du "Potemkine".

    Ce qui au départ s'annoncait comme une petite protestation d'un équipage lassé et furieux de n'avoir mangé que de la viande pourrie, a dégénéré en une véritable insurrection dans le port, où tout le monde a encore en mémoire la scène mythique du landeau dévallant les marches d'Odessa pendant la fusillade.  Du grand art!
    Brian De Palma rendra hommage bien des années plus tard au grand Eisenstein avec le remake " Les Incorruptibles " en 1987.