05 février 2016

Spotlight sur la pédophilie dans l'Eglise catholique visionné par Le Vatican.

 

rachel mcadams,liev schreiber,mark ruffalo,michael keaton,stanley tucci,vatican,pédophilieUn tribunal spécial au Vatican, chargé de juger les affaires de pédophilie dans l’Église catholique, a vu le film Spotlight avant de commence.

 

Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston Globe – couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à jour un scandale sans précédent au sein de l’Eglise Catholique. Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier. Le casting du film est Rachel McAdams, Liev Schreiber, Mark Ruffalo, Michael Keaton et Stanley Tucci.

Spotlight joue maintenant dans les cinémas Belges et Luxembourgeois.

 

Plus d’information sur la vision :

http://www.latimes.com/world/europe/la-fg-italy-vatican-spotlight-20160204-story.html

http://deadline.com/2016/02/spotlight-boston-globe-ad-oscars-1201696663/

16 janvier 2016

Spotlight... La pédophilie au cinéma

spotlight.pngSynopsis : Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston Globe – couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à jour un scandale sans précédent au sein de l’Eglise Catholique. Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier.

 

Casting : Rachel McAdams, Liev Schreiber, Mark Ruffalo, Michael Keaton, Stanley Tucci

Réalisateur: Tom McCarthy

 

Date de sortie : 03/02/2016

Durée : 128 min

26 juillet 2011

Toni Colette et Liev Schreiber tournent en Australie

 

liev.jpgtoni-collette-.jpgQuelques années après "Muriel's Wedding"  (94)  Liev Schreiber et Toni Collette ont commencé depuis aujourd'hui en Australie,  le tournage de la comédie   «Mental», un film écrit et réalisé par " P.J.Hogan également  réalisateur de  "Muriel's Wedding"

 Le film suivra l’histoire de Shaz (Collette), une autostoppeuse un peu folle et soupe au lait qui sera engagée par un politicien coureur de jupons pour être la nounou de ses cinq fillettes parce que la mère a été hospitalisée pour une dépression nerveuse.

 «Shaz est hilarante, outrancière, dangereuse, courageuse, inspirante, touchantet et totalement, totalement folle» ajoute le réalisateur.

15 mars 2010

Paris, New York et un nouveau I love You. Oui, mais lequel?

choral new-york-i-love-youAprès Paris, I Love You, et New-York I Love You, un autre projet sur le même thème voit le jour. C'est devenu une mode que celle d'employer plusieurs réalisateurs pour un seul et même projet. Le premier sur la ville lumière était parfait, le second New York voulant surfer sur la même vague, un peu moins (ce film doit encore sortir dans nos salles belge) alors que penser de l'idée de Ryan Kavanaugh de mobiliser 17 réalisateurs à nouveau pour un film qui serait une comédie avec, et ces stars là ont déjà confirmé leur présence: Kate Winslet, Naomi Watts, Liev Schreiver, Hugh Jackman, Emma Stone, Johnny Knoxkville, Chloe Moretz, Gerald Butler, Matt Walsh, Keiran Culkin, et Patric Walburton. Do côté des réalisateurs, sont cités; Peter farelly, Bob Odenkirk, Elisabeth Banks, Brett Ratner ainsi que Griffin Dune.
Mais d'un côté comme de l'autre, les listes sont loin d'être exhaustives, d'autres grosses pointures pourraient encore s'y ajouter.. Mwais, on m'enlèvera pas de l'esprit que certains feront un petit tour et puis s'en vont, juste de quoi remplir le frigo, en d'autres termes, une apparition-alimentaire. Vous n'êtes pas de mon avis?
En attendant, voici le lien et new York I love you, histoire de vous rafraichir la mémoire.

 newyork-i-love-youAvec Bradley Cooper, Shea labeouf, Justin Bartha, Natalie Portman, Orlando Bloom, Hayden Christiansen, John Hurt, Robin Wright Penn, Ethan Hawke, James Caan, Andy Garcia, Chris Cooper, Eli Wallach le vétéran, et enfin Julie Christie la revenante....Oups...pas mal hein? Quant aux réalisateurs, Faith Akin, Yvan Attal, Shekhar Kapur, Scarlett Johannsson, Mira neir, Natalie Portman, Yvan Attal, et Brad Reitner.....New-York , I Love you ce sont  douze courts-métrages de 5 minutes chacun. Alors que ce film choral, nous fait vivre la vie et l'amour dans cinq burroghs de Big Apple, l'essentiel des prises de vues eut lieu au State Park sous le Brooklyn Bridge. Quant à  Eli Wallach et Cloris Leachman, deux "petits" vieux qui se chamaillent, mais s'adorent, ils nous gratifient d'un des plus beaux moments de tendresse du film, et le formidable "jeu de rôle" interprèté par Robin Wright Penn et Chris Cooper, tellement bien joué que l'on n'en découvre tous le sel que dans la dernière image de la séquence ,  réalisée avec grand art par Yvan Attal. (Août 2009).....

.http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/post/7179553...

19 novembre 2009

Qui est Salt????

 

 salt poster

Tous les billets sur le film de Philip Noyce, avec encore Liev Schreiber, et Chiwetel Ejiofor. 

http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/1/Salt

29 avril 2009

Wolverine sortie mexicaine repousée pour cause de grippe

X Men
Alors que le Mexique est actuellement victime d'un drame humain avec l'épidémie de grippe porcine,  à Hollywood, on ne perd pas le nord, et surtout pas l'impact  économique d'une telle crise. Ainsi, alors que la sortie de X-Men Origins : Wolverine devait s'opérer simultanément cette semaine dans plus de 100 pays, les studios Marvel ont annoncé hier qu'ils repoussaient l'arrivée du film au Mexique.

28 avril 2009

X-Men origins sous la loupe! Déçevant!!!!!!!!!!


x-men-originLe film Wolverine nous fait découvrir les origines du plus rebelle des héros Marvel, et son histoire avant les autres évènements de la trilogie X-Men. Hugh Jackman reprend le rôle fétiche de héros au pouvoir de régénration  et aux griffes en adamantium, un être animé d'une rage animale incontrôlable qui décuple sa force et son agilité, convoité par l'armée, et impitoyable jusqu'au bout des griffes. Après avoir intégré le programme militaire " Weapon X" qui transforme les mutants en armes vivantes, Wolverine n'a de cesse de retrouver ceux qui ont tué son père et la femme qu'il a aimée.


wolverine-poster La semaine dernière, j'annonçais ici, que les journalistes belges avaient été obligés de signer un document, où il s'engageaient à ne pas émettre le moindre billet, la moindre crhonique, et encore moins la plus petite critique à l'encontre  "X-Men Wolverine Origins". Echaudés par la fuite découverte aux Etats-Unis, où une copie de très mauvaise qualité est disponible en téléchargement, la maison de distribution FOx a cru bien faire en muselant la presse. Les visiteurs réguliers de ce site, et surtout ceux qui ne lisent pas en diagonale, ont donc remarqué que j'ai respecté cet embargo. Mais aujourd'hui a la veille de la sortie en salle belge, l'embargo est levé, et je peux donc me permettre d'y aller de ma petite diatrybe....Qui ne sera pas piquée des vers. Je pense qu'avec la muselière que j'ai trimballé pendant près d'une semaine, ma chronique sera encore plus virulente qu'elle ne l'aurait eté si j'avais pu m'exprimer en temps voulu.  X-Men Origins est une véritable "insulte" faite aux fans de la trilogie. Ce film est une catastrophe. En jargon ciné, on appelle cela une Daube, un nanar! Moi je dirais plutôt une soupe indigeste, un bouillon d'invraisemblances et d'erreurs...soit, sans avoir la science infuse comme une vrai critique,  j'ai relevé de nombreuses incohérences, dont les plus récurentes sont celles où les blessures les griffes et le sang, changent de place selon que l'on passe d'un plan à un autre. Mais ceci n'est encore rien en regard de la pléthore d'effets spéciaux qui finissent par lasser. Certes certaines chorégraphies sont réussies, mais une fois que l'on élargi le plan, en y insérant des immeubles, voir des véhicules, on se rend compte bien vite que tout ou presque a été élaboré en studio via ordinateur. Ce qui enlève toute vraisemblances aux combats, qui n'ont plus l'air réels du tout. Bien sûr, personne n'est dupe, mais des cascadeurs devant un fond bleu, ou toute autre manière auraient été plus crédibles. Or, ici, cela respire le faux du premier coup de lame au dernier coup de griffe.  Bref, je ne sais comment définir le profond ennui qui m'a envahi pendant la projection, tellement la réalisation de Gavin Hood que l'on a vu bien meilleur avec "My Name is Tsotsi" est lamentable, pour ne pas dire inepte! Plus d'une fois, j'ai eu envie d'agiter le drapeau blanc, jeter léponge,  pour que cette farce s'arrête. A ce "Spin-off" raté s'ajoute ce qui est plus grâve, la disparition de ce qui faisait le succès de la trilogie; l'émotion. Wolverine se présente sous la forme d'une énorme bande-annonce pendant tout le film, et les acteurs ont du mal à s'y retrouver dans cette débauche de sautements d'images, véritable cabinet ambulant de curiosités. Seul à mes yeux, Liev Schreiber s'en sort avec les honneurs. Hugh Jackman se noie dans des dialogues débiles, et n'en sort pas wolverine 7wolverine onewolverine 10


C'est à se demander, si tous ceux qui se sont investis dans ce projet, ne sont pas tout simplement des machines à fric. Car en définitive, je pense vraiment que ce pauvre film au scénario vide, n'enrichira que ceux là, en termes de $, mais que tous les fans seront plus pauvres intéllectuellement en sortant de la salle...même si certaines sources avançent 3 finals différents, sans doute pour faire monter la sauce après la déconvenue d'Internet. Et tout cas, quelque soit la fin que vous verrez, moi, celle que j'ai visionné est tellement déçevante, que je me demande encore aujourd'hui, ce que je suis allé faire à cette projection. Il faisait pourtant beau ce jour là non? Les cerisiers étaient en fleurs, les oiseaux chantaient, le soleil brillait. Tout pour faire une belle journée. Pourquoi Wolverine me l'a-t-il assombrie à ce point!

Néanmoins, pour ne pas déçevoir tous les fans de la franchise, voici quelques photos de la séquence "hot". Celle qui à mes yeux sauve un peu la mise. Jackman mis à nu et transformé en machine indestructible...La seule scène intéressante sur 1h45, c'est peu.

 wolverine03

 

 

wolverine1

 

wolverine2

 

wolverine00

http://www.wolverine-lefilm.com/

 

 

12 janvier 2009

Defiance Daniel Craig résiste!

DefianceAprès 007, voici Daniel Craig dans un tout autre emploi,  dans DEFIANCE  sur un scénario et sous la direction de Ed Zwick (Blood Diamond -The Last Samourai) met en scène des frères juifs (Craig, Liev Schreiber et Jamie Bell) qui vivent en Pologne, occupée par les Nazis.  En 1941, les armées d'Hitler envahissent l'Europe. Leur implacable progression coûte la vie à des millions de juifs. Pour trois hommes, cette tragédie marque le début d'une guerre dans la guerre. Lorsque leur petit village d'Europe de l'Est est envahi, les frères Bielski se réfugient dans une profonde forêt de la Biélorussie, qu'ils connaissent depuis leur enfance, et se joindront à la résistance russe.  Ils se contentent d'abord de survivre mais la rumeur de leur exploit se répand et d'autres les rejoignent, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, prêts à tout risquer pour rester vivants et libres. Ils construiront un village dans ces bois et sauveront la vie de 1200 de leurs semblables. Le long-métrage est inspiré du livre "Défiance: The Bielsky Partisans" de Nechama Tec.  Les Insurgés

defiance-poster


defiancedanielcraig
Avec aussi Alexa Davalos, Allan Corduner et Mark Feuerstein.