maffia

  • Quand vient la nuit - The Drop démarre bien aux States

     
       
     
     
     
     

    QUAND VIENT LA NUIT, les premiers pas du réalisateur Michaël R. Roskam en Amérique a démarré très fort dans les starting blocks le weekend dernier en Belgique. Pas moins de 33.000 personnes ont déjà vu le film!

    Les bonnes nouvelles viennent également d'Espagne, après que l'auteur du scenario du film Dennis Lehane reporte le Prix du Jury pour le Meilleur Scenario lors du San Sebastian Film Festival.

     
     
     
  • Joe Pesci (Gotti) Rancunier??

    gottis movie.jpgOui! L'acteur américain a porté plainte contre les producteurs du film Gotti The Shadow of my Father auxquels il réclame la modique somme de 3 millions de $ pour rupture de contrat. Joe Pesci (68)avait été engagé pour incarner Angelo Ruggiero, un proche ami du mafieux Paul Gotti dans le biopic réalisé par Barry Levinson.  Pour ce faire le comédien avait accepté un "régime" draconien afin  gagner une quinzaine de kilos, et ressembler le plus possible à l'homme "fort" de Gotti. Entretemps, la prod a revu le contrat à la baisse et octroyé un rôle de moindre importance, ce que le comédien n'accepte pas. Le film narre l'histoire d'un boss de la mafia qui défend les "codes" jusqu'à la mort,  et  sa relation avec un fils qui veut sortir du "circuit"..

    images.jpgLe reste du casting est à la hauteur de l'histoire, John Travolta est John Gotti Sr, sa femme Kelly Preston son épouse Victoria, sa fille Ella Bleu Travolta incarnant la fille Angel Gotti, Al Pacino est Gambino, un parrain d'une autre "famille " mafieuse, et in finé, Lindsay Lohan incarnera Kim Gotti, la femme de John Gotti Jr..Actualisation : ce 2 août....aux dernières nouvelles. Ce n'est pas Dominic Cooper mais bien Ben Foster qui incarnera John Gotti Jr...

    .http://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Pesci


    http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Gotti


    .

     



     

  • UN PROPHETE! Dossier complèt.

    prophète_poster_
    Le film de Jacques Audiard, le fils du réalisateur et scénariste Michel Audiard, aurait pu s'appeler "Little Big Man", en choississant "Un Prophète", Audiard junior donne une dimension onirique à son long-mètrage. Ce titre agit comme une injonction, il oblige à comprendre quelque chose qui n'est pas spécialement développé, que c'est juste un prophète, un nouveau prototype de mec....un gars au service des autres pour faire référence à une chanson de Bob Dylan "You Gotta Serve somebody". Le Prophète, c'est une histoire pertinente sur le mileu carcéral, mais pas comme divers réalisateurs l'ont fait. Fallait non seulement des têtes inconnues pour donner du poids au scénario, car des acteurs connus auraient "détourné" les spectateurs du sujet, et créer une histoire avec des héros de figures que l'on ne connaît pas, qui n'ont pas de représentation iconique au cinéma, comme les arabes par exemple, mais également captiver le public avec ces inconnus.  Un peu  à la manière des westerns de Sergio Leone, qui a mis en lumière des visages, des gueules que l'on ne connaissait pas et qui les a transformées en héros...et grande stars aujourd'hui. Ce que devrait devenir Tahar Rahim, que l'on dit pas loin d'une composition à la Pacino....Mais j'y reviendrai plus tard.

     prophète 5
    Rahim a été le premier choix d'Audiard, car celui-ci confesse avoir toujours eu un faible pour des prototypes masculins un peu juvéniles, qui ne sont pas "caractérisés par leur degré de testostérone". Dans la foulée le réalisateur avoue un certain rapprochement avec Mathieu Kassowitz, avec lequel il a travaillé plusiers fois. Tous les taulards du film ne sont pas des baraquis, ils ne sont pas faits pour cet environnement, mais curieusement vont y développer des qualités qui vont leur permettre d'émerger, et de dominer..Tel Malik, le principal héros, entré pratiquement analphabète et un peu idiot, mais qui mettra à profit l'asservissement dont il fait l'objet de la part de Cesar Luciani, le maffieu corse pour se faire la main....et dépasser le maître!  En suivant son parcours, on observe le cerveau en action, un cerveau qui donne des preuves d'adaptabilité phénomènales que le personnage va d'abord utiliser dans des comportements opportunistes "sauver sa peau", survivre, ensuite améliorer son sort, s'aguerrir, et être protégé. Les Corses le considèrent comme un Arabe, et les Arabes comme un "ami" des Corses, il est constamment renvoyé dans les cordes, mais sera assez finaud pour faire croire qu'il choisit le bon "camp"  après avoir assassiné sur ordre de Luciani, un taulard "gay". La protection dont il fera l'objet assujeti à un asservissement total, lui permettra de peaufiner sa position sociale au sein de la prison, mais également le personnage qu'il sera à sa libération....un grand!

    prophète 4
    Entré pour ce que l'on appele "un petit délit", mais néanmoins condamné à passer 3 ans derrière les barraux, Malik mettre tout ce temps à profit, pour acquérir le savoir et la connaissance.  En apprenant en cachette la langue Corse, il pourra le moment venu, se faire respecter du "patron", car il sera à même de pouvoir décripter tous les codes de la bande des Corses.  

     Malik fait taire l'image que ce sont "les sanguins à gros bras" qui l'emportent. L'histoire du Prophète dépeint quelqu'un qui va accéder à une position qu'il n'aurait jamais atteinte s'il n'était pas allé en prison. Paradoxe!

    prophète

    prophète 6
    Tahar Rahim c'est l'acteur polymorphe que cherchait Audiard, pour incarner un jeune homme qui n'a pas d'histoire , et qui va en écrire une sous nos yeux! Il a été choisi pour la raison invoquée plus haut, cad, qu'il fallait pour que le récit tienne, que le héros soit incarné par un gars non identifiable, justement parce qu'il s'agit d'une histoire d'accession à la visiblité. Tahar Malik s'intègre parfaitement dans la logique du réalisateur, véhiculer un autre cinéma et "décloisonner le casting pour prendre en compte le fait que le monde change, et que les figures héroiques doivent évoluer, et qu'il y a de nouvelles mythologies à bâtir sur de nouveaux visages" En ce sens, le comédien éclabousse à ce point que déjà, les pros le comparent à Al Pacino. Et je suis tout à fait d'accord avec eux. Il passe avec une facilité déconcertante d'un être vulnérable à un caïd sans coeur, n'affiche-t-il pas un sourire sarcastique lors d'une fusillade? N'est-il pas un coeur tendre lorsqu'il rend visite à la femme d'un détenu, pour passer quelques scènes plus loin, au plus violent des exécuteurs! Un grand acteur est né.  Un comédien qu'on attend pas, qui est capable de produire quelque chose auquel lepublic n'est pas préparé . A VOIR A VOIR A VOIR!!!!!!!!

    prophète 7

    Et je ne peux passer sous silence, la prestation 5 étoiles de Niels Arestrup! Comédien assez éffacé dans le civil, qui mériterait un peu plus de lumière lui aussi. Dans la peau Luciani, il est tout bonnement magistral! Sans oublier, les nombreux seconds-rôles, des gueules parfaites, sobres mais efficaces.

    Conclusion, j'ai hâte de voir une suite, parce que les images de fin donnent à penser que cela pourraît-être le cas. Lors de sa sortie, il est attendu par la femme et l'enfant du "pote" et alors qu'on le laisse tout juste "formé", on sent qu'il a un avenir intéressant.

    Détails: il est impossible de tourner dans de vraies prisons, et ce pour des raisons de sécurité évidentes. Donc la prison a été entièrement contruite, car le bâtiment est un des "personnages clés" de l'histoire.

    Un Prophète a remporté le "Grand Prix du Public" au dernier Festival de Cannes, alors que tout le monde, le voyait repartir avec la Palme D'Or. Mais Mme Isabelle Huppert, la présidente du jury en a décidé autrement, en couronnant son "protégé" Hannecke et "Le ruban Blanc". L'avenir nous dira qui du public ou des pros est le plus fiable!!!!!!

    Un Prophète  a reçu une Standing-Ovation, après la projection en avant prmeière au Festival du Film d'Ostende!

     http://www.un-prophete-lefilm.com/

     Distribution Cinéart pour toute la Belgique!

    Sources: dossiers persos, entretiens avec Audiard, et vision-presse!

     

  • RocknRolla de Guy Ritchie (Mr Madonna)

    RocknRollLa  bande-annonce de RocknRolla,  de Guy Ritchie, long-mètrage dans la même veine que "Snatch" et "Lock, Stock and Two Barrels"...vient de faire son apparition sur le net.  L'histoire suit un criminel russe orchestrant une transaction foncière frauduleuse qui génère des profits de plusieurs millions de dollars, et où les membres des différentes pègres londoniennes essayent chacune d'obtenir une part du gâteau. Avec  Gerard Butler (300Thandie Newton, Chris "Ludacris" Bridges, Jeremy Piven, Idris Elba et Tom Wilkinson (Michael Clayton)

    Bande-annonce décoiffante, décapante,  

  •  Suites et remakes à la pelle!


    vendredi 12 poster remake 1

    Variety annonce qu'il serait possible que  la société de production de  Michael Bay (Transformers)  Platinum Dunes s'attele au remake de Friday the 13th (Vendredi 13) dès 2009. Les quatre précédents films sur le sujet, sont sortis un vendredi 13, ce qui reviendrait à dire que puisque l'année 2009 contient 3 vendredi, qui et ce n'est pas un hasard, tombent un 13....on peut raisonnablement penser que  il en sera de même pour le remake.....mais quand? Février, Mars ou Novembre 2009? Et si on leur laissait le temps, et que dès aujourd'hui on fixe novembre dans nos carnets....! Un premier projet avait déjà été abordé en 2006, mais ne fit pas long feu...alors qu'ici, non seulement le très sérieux Variety en parle, mais le fan site fait de même et les spéculations y vont bon train. Dans toute rumeur, il  y a une part de doutes, cependant, on cite avec insistance le nom de Jonathan Liebesman  (Texas Chainsaw: The Beginning) pour réaliser le film dont l'histoire devrait se dérouler à Crystal Lake??  La société de Michael bay, a déjà fourni de l'excellent remake avec Massacre à la tronçonneuse", cependant qu'alors les autres films tels The Hitcher-Texas Chainsaw:The beginning, et The Amytiville horror ont été des flops retentissants. Voilà, en gros..mais il reste fort à parier que avant de s'y mettre, le realisateur et les producteurs vont y réfléchir à deux fois. Faudrait pas qu'ils se plantent, rien qu'à voir comment le dernier Rob Zombie "Halloween"  se comporte aux Etats-Unis, malgré une promotion énorme. En attendant, pour vous, la bande-annonce:

    http://www.terrorfeed.com/index.php?id=halloween-spike-tvspot

    Sources variety- Terrorfeed.com

    halloween
    A tout cela faut encore ajouter les prochains sequels/prequels et autres franchises à succès tels:  Star Trek, Amercian Gigolo 2, Austin Powers 4, Evil dead IV, Gladiator II, Hollowman 2, Godfather IV, Body Guard 2, Conan Le Barbare 3, Aliens 5.

    ...Sans oublier bientôt la sortie du Trequel "The Bourne Ultmatum avec Matt Damon..etc etc....Plus de news dans quelques jours.....


    nightatthemuseumRobert Ben Garant et Thomas Lennon  (Balls of Fury) ont confirmé à Dark Horizons qu'ils écrivaient la suite de "Night at the Museum", l'un des plus gros succès de la saison, dont ils avaient écrit la trame.   Les deux auteurs, qui ont aussi créé "Reno 911, ont dit que des personnages existants ainsi qu'une foule de nouveaux feront partie de la suite .Selon le site Internet, Ben Stiller et Robin Williams auraient signé un pré-accrord pour jouer dans la suite de leur film à succès.

  • Vin Diesel New look!


     
    Vin Diesel, qui a remplacé Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger comme figure numéro un du film d'action, a trouvé un rôle à contre-emploi de mafieux bedonnant dans le dernier long métrage de Sidney Lumet présenté mercredi au festival du cinéma américain de Deauville.
    "Jugez-moi coupable" ("Find me guilty") est basé sur l'histoire vraie de Jackie DiNorscio, mafieux membre d'une des organisations les plus puissantes du New Jersey, la famille Lucchese, dans les années 1980.
    Déjà emprisonné pour trente ans, Jackie se voit offrir une remise de peine s'il témoigne contre ses amis lors d'un procès-fleuve qui est sur le point de s'ouvrir et où il doit comparaître aux côtés d'une vingtaine de ses comparses.
    Ecoeuré par cette proposition et par le système pénal américain, Jackie décide qu'il sera son propre avocat lors de ce procès.
    Vin Diesel, âgé de 38 ans et remarqué en 1998 dans "Il faut sauver le soldat Ryan" de Steven Spielberg, est le nouveau gros bras du cinéma d'action américain, avec des films comme "Fast and furious", "xXx" ou "Les chroniques de Riddick".
    Sidney Lumet, 82 ans, dont c'est le premier long métrage de cinéma depuis le remake du "Gloria" de John Cassavetes en 1999, a voulu changer l'image de cet ancien videur de boîtes de nuit en lui offrant le rôle d'un mafieux sympathique, hâbleur, spirituel et séducteur dans ce "film de procès", un genre très américain.
    Oubliés pour une fois son habituel crâne rasé et ses biceps impressionnants: Diesel porte une perruque grisonnante, sourit souvent et cabotine pour incarner DiNorscio, même si le genre de la comédie n'est manifestement pas celui qui lui convient le mieux.