manhattan

  • Money Monster Bande-annonce.

    186.pngIn the taut and tense thriller Money Monster, Lee Gates (George Clooney) is a bombastic TV personality whose popular financial network show has made him the money wiz of Wall Street. But after he hawks a high tech stock that mysteriously crashes, an irate investor (Jack O'Connell) takes Gates, his crew, and his ace producer Patty Fenn (Julia Roberts) hostage live on air. Unfolding in real time, Gates and Fenn must find a way to keep themselves alive while simultaneously uncovering the truth behind a tangle of big money lies

    MONEY MONSTER - TRAILER 
    Youtube streaming: CLIQUEZ ICI

     

  • The Walk avec Joseph Gordon-Levitt vertigineux!! Immersion 3D avec Morpheus Project

    the walk.jpg

    CAN YOU WALK THE WALK? VOUS EMMÈNE LÀ OÙ UNE SEULE PERSONNE A JAMAIS MIS LES PIEDS
     
    Marchez à 110 étages du sol
    Grâce à la réalité virtuelle
    Avec « Project Morpheus » pour PlayStation®4

    Sony Computer Entertainment America LLC (SCEA), Sony Pictures Entertainment et IMAX Corporation conjuguent leurs efforts pour vous proposer « Can You Walk the Walk? » – une expérience de réalité virtuelle (RV) qui vous emmènera sur un fil tendu entre les tours du World Trade Center, en 1974. Cette démo sera présentée sur « Project Morpheus » (Morpheus) – un dispositif de RV mis au point par Sony Computer Entertainment Inc. (SCE) qui repousse les limites d'immersion de la PlayStation®4 (PS4™) et donne un aperçu de l'avenir des jeux.
     
    « Can You Walk the Walk » a été présenté en avant-première  au CineEurope de Barcelone.

    Morpheus permet aux joueurs de vivre une sensation de présence : ils ont le sentiment d'être dans le monde virtuel d'un jeu, grâce à des visuels haute résolution, à un suivi avancé, à une technologie audio 3D et à la puissance de la PS4. Ce système de RV unique en son genre a suscité un vif intérêt et l'enthousiasme du secteur depuis que Morpheus a été dévoilé en mars 2014. Avec un écran OLED 5,7 pouces d'une résolution de 1920 x RGB x 1080, une fréquence de 120 im/s, neuf LED pour un suivi précis de la position avec la PlayStation®Camera et un design convivial, Morpheus sera commercialisé au cours du premier semestre de 2016.
     
    Dans « Can You Walk the Walk », les utilisateurs de Morpheus pourront se glisser dans la peau d’un funambule progressant entre les tours du World Trade Center, au-dessus d'un vide vertigineux. Cette prouesse sera illustrée dans le prochain film The Walk – Rêver Plus Haut.

     

    walk 1.jpg

     

    Pitch : Guidé par son mentor, Papa Rudy (Ben Kingsley), Philippe Petit (Joseph Gordon-Levitt) y est soutenu par une bande improbable de recrues internationales. Ensemble, ils surmontent, contre toutes attentes, les épreuves, trahisons et désaccords pour échafauder et mener à bien leur plan fou, même s’il s'en faut souvent de peu pour qu'ils échouent.

     

    Robert Zemeckis, le lauréat d'un Academy Award® et grand réalisateur de chef-d'œuvre comme Forrest Gump, Seul au monde, Retour vers le futur, Le Pôle express et Flight, met une nouvelle fois les technologies dernier cri au service d'une histoire émouvante, centrée sur les personnages.

     

     

    Grâce à des techniques novatrices, The Walk s'apprécie véritablement sur grand écran, l'occasion pour les cinéphiles d’aller toucher les nuages. C'est également l'un des rares films d'action classés tous publics, pour tous les amoureux du cinéma, de 7 à 77 ans. Et quel film ! Déjà honoré lors de la soirée d'ouverture du New York Film Festival, The Walk est une déclaration d'amour au Paris et au New York des années 1970, mais surtout aux tours du World Trade Center. Ce film est réalisé par Robert Zemeckis. Le scénario est signé Robert Zemeckis et Christopher Browne et est basé sur le livre « To Reach the Clouds » de Philippe Petit. Le film est produit par Steve Starkey, Robert Zemeckis et J
    w al k.jpgwalk.jpg
    w alk.jpgwal k.jpg

     

    Un film de Robert Zemeckis (Cast Away- Forrest-Gump - Polar Express)
    Avec également Ben Kingsley et Charlotte le Bon.

    Découvrez les photos du tournage sous ce lien : http://www.vanityfair.com/hollywood/2015/02/the-walk-joseph-gordon-levitt-behind-the-scenes?mbid=social_twitter#6

     

     

     


    « Can You Walk the Walk » invite les utilisateurs à marcher sur les traces de Petit – fouler le fil pour réitérer sa traversée historique entre les tours. Petit s'est entraîné pendant des années pour réaliser ce coup d'éclat. Pour des gens comme nous, un tel exploit n'est possible qu'avec la réalité virtuelle.

    Sony Pictures a demandé à l'équipe de Create Advertising Group, sise à Culver City, de concevoir l'expérience en RV « Can You Walk The Walk » 
     
    S'exprimant sur cette annonce, Dwight Caines, le président de Theatrical Marketing, a affirmé que « ‘Can You Walk the Walk’ est une expérience palpitante. Avec Morpheus, des gens comme vous et moi peuvent désormais découvrir la sensation que l'on ressent quand on parcourt les 40 mètres qui séparent les tours du World Trade Center, à 410 mètres de haut. C'est une chose d'imaginer s'avancer sur ce câble fin, c'en est une autre, assez différente, quand c'est votre cadre de référence, comme seule la RV peut le représenter. ‘Can You Walk the Walk’ vous donne une idée personnelle de ce qu'une seule personne n’a jamais vu et ne verra jamais, et confère une dimension totalement différente à l'expérience cinématographique que Robert Zemeckis a créée. »
     
    « L'accueil réservé à Project Morpheus par la communauté des joueurs nous a ravis, et nous avons hâte de donner à un public plus large la possibilité de goûter à la réalité virtuelle procurée par la PlayStation », explique Phil Rosenberg, premier vice-président, responsable du développement commercial et des relations avec les éditeurs

     “The Walk”  amène le spectateur quarante ans en arrière, à l'époque ou New York était en plein essor et le World Trade Center tout nouveau.. Les effets spéciaux sous la supervision de  Kevin Baillie en duo avec David Cohen sont en partie dévoilés dans la vidéo ci-dessous. ils expliquent comment ils ont réussi à faire passer Joseph Gordon­-Levitt pour un expert en funambulisme de haut vol, et comment ils ont réussi la gageure de pouvoir redonner "vie " aux Twin Towers dans un paysage new yorkais de l'époque. Parce qu'on se doute bien qu'il  à fort changé depuis...

     

    https://www.youtube.com/watch?v=7fUlIEmFgZc

     

    Les photos archives de l'exploit. http://imgkid.com/philippe-petit.shtml

     »

     

  • Woody Allen passe au petit écran..

    annie7.jpgLe réalisateur de Annie Hall, Bananas, et Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe (sans jamais oser le demander), passe au petit écran.
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/01/13/woody-allen-va-creer-sa-premiere-serie-tv-pour-amazon_4555303_3246.html#5huRce1IubEAcH4o.99

  • Love is strange A voir ou à revoir!

    Pretty Pictures, John Litgog, Alfred Molina, Manhattan, New York, homosexualité, actualité cinéma, Marisa Tomei, pretty pictures,john litgog,alfred molina,manhattan,new york,homosexualité,actualité cinéma,ira sachs,marisa tomeiAprès  quatre décennies de vie commune Ben (John Lithgow) et George (Alfred Molina) se marient enfin. La cérémonie  se tient dans le sud de Manhattan, et a tout d'une journée idyllique. Mais quand peu de temps après, George perd son emploi au sein de l'église dont il dirige la chorale, le couple ne peut plus faire face au prêt, et doit vendre son appartement et - victimes de l'implacable marché immobilier de New York City - vivre séparément de façon temporaire jusqu'à ce qu'il peut trouver un nouveau logement à prix abordable. Alors que George va s'installer chez deux amis (Cheyenne Jackson et Manny Perez) qui vivent en bas des escaliers,  Ben de son côté, va vivre à Brooklyn chez son neveu (Darren Burrows), sa femme (Marisa Tomei), et leur fils, un adolescent capricieux (Charlie Tahan), avec qui Ben partage bientôt une chambre à coucher. Tout en luttant contre la douleur de la séparation, Ben et George sont plus contestés par les tensions intergénérationnelles et la dynamique familiale que de leurs nouvelles conditions de vie.

     

    http://youtu.be/XdfA5Ff5e78

     

     

    Pretty Pictures, John Litgog, Alfred Molina, Manhattan, New York, homosexualité, actualité cinéma, Marisa Tomei, Pretty Pictures, John Litgog, Alfred Molina, Manhattan, New York, homosexualité, actualité cinéma, Marisa Tomei, Ira Sachs le réalisateur propose un film tout en retenue qui, bien plus que d'être une fenêtre sur ce qui dérange, et pointe au contraire, un regard posé sur la façon dont réagissent les différents personnages quand on s'installe dans leurs vies. pretty pictures,john litgog,alfred molina,manhattan,new york,homosexualité,actualité cinéma,ira sachs,marisa tomeiPortrait acide sur la société, bien plus que sur l'homosexualité. Au final, Love is Strange est  film sur l'apprentissage et sur le changement de soi, mais aussi sur la tolérance vis-à-vis de ce changement. Un long métrage qui nous parle en catimini, mais finalement s'adresse à des milliers de personnes. Le film d'Ira Sachs avec John Lithgow ,Alfred Molina et Marisa Tomei, a été sélectionné à Sundance, Berlin, Tribeca et Los Angeles festivals.

    Pretty Pictures, John Litgog, Alfred Molina, Manhattan, New York, homosexualité, actualité cinéma, Marisa Tomei, Love is Strange, Une belle histoire d'amour portée par un duo de comédiens fabuleux.. lequel parvient à faire en sorte qu'on ne peut que ressentir de l'empathie pour les homosexuels, et s'attrister de la mauvaise tournure passagère de sa relation.... Un long métrage qui nous parle en catimini, mais finalement s'adresse à des milliers de personnes. Pretty Pictures, John Litgog, Alfred Molina, Manhattan, New York, homosexualité, actualité cinéma, Marisa Tomei,

     

  • Welcome to NEW.YORK opens in Cannes, but no belgian release!!!!!!

    canne s.jpg

     

    The Cannes Film Festival’s opening weekend just got more interesting with news that maverick director Abel Ferrara’s highly anticipated Gerard Depardieu – Jacqueline Bisset starrer, Welcome To New York, will be screened in a special outside of selection berth.

     

    The movie will be screened in international premiere Saturday May 17th, the day the film becomes publicly available on the streaming platform in the festival’s host country, as well as other European territories. The Belgium release date in cinemas will be May 21.

     

    Welcome to New York will not be released theatrically in Belgium.

    Belga Films and Umedia agreed last week on a distribution deal for Abel Ferrara’s Welcome to NY. The film traces the story of one of the world’s most powerful man’s sudden and humiliating fall into disgrace. Depardieu plays, a man according to the synopsis as  ‘a man who handles billions of dollars a day, who controls the economic fate of nations, a man who dreamed of saving the world and cannot save himself’.  Legendary British actress, Jacqueline Bisset  plays his wife, Simone Deveraux.

     

    French sales house Wild Bunch recently announced a move to release Ferrara’s film as an E-Cinema release in France, bypassing a theatrical launch. Although Belga Films and Umedia had considered a wide Belgian theatrical release in a first instance, both partners have decided today to follow the French straight to digital release strategy, which they feel is a better adapted release platform for the film. Belga Films is currently working on the digital distribution towards the earliest possible release date. Release date will be communicated shortly.

    The film will be screened in a special outside of selection berth during the Cannes Film Festival’s opening weekend.

     

     

     

     

    actualité cinéma,Nafissatou Dialo, Fond Monétaire internation, Dominique Strauss-Kahn, welcome to new york,gerard depardieu,jacqueline bisset,dsk? straus-kahn,fmi,finances,sofitel,scandale,usa,manhattan,insolite,biopic

    Depardieu and Bisset will be on hand to speak to international media at a special press conference, and the fire-cracker combination of Ferrara and two such media profiled actors will no doubt become one the weekend’s most talked about events.

    Ferrara’s latest movie, which follows the Venice Film Festival slotted 4:44 Last Day on Earth, Welcome to New York has attracted vast media attention since entering production last year.

    actualité cinéma,Nafissatou Dialo, Fond Monétaire internation, Dominique Strauss-Kahn, welcome to new york,gerard depardieu,jacqueline bisset,dsk? straus-kahn,fmi,finances,sofitel,scandale,usa,manhattan,insolite,biopicA story of one of the world’s most powerful man’s sudden and humiliating fall into disgrace,  

    Depardieu plays Mr Deveraux, a man according to the synopsis as  ‘a man who handles billions of dollars a day, who controls the economic fate of nations, a man who dreamed of saving the world and cannot save himself’.  Legendary British actress, Jacqueline Bisset  a recipient (2010) of one of France's highest honours, the Legion d'Honneur, plays his wife, Simone Deveraux.

    Of his cast, Ferrara extolls: “Depardieu is the best casting choice. He's the real McCoy. When we shot with Depardieu, he just pulled a chair up before I got there. He has a passion for making movies like you've never seen in your life.”

     

    actualité cinéma,Nafissatou Dialo, Fond Monétaire internation, Dominique Strauss-Kahn, welcome to new york,gerard depardieu,jacqueline bisset,dsk? straus-kahn,fmi,finances,sofitel,scandale,usa,manhattan,insolite,biopic

    actualité cinéma,Nafissatou Dialo, Fond Monétaire internation, Dominique Strauss-Kahn, welcome to new york,gerard depardieu,jacqueline bisset,dsk? straus-kahn,fmi,finances,sofitel,scandale,usa,manhattan,insolite,biopic

    Welcome to New York –  very likely to receive a big Welcome to Cannes when it arrives Saturday May 17.  

    Belgium Distribution : Belga Films

  • New York's film locations

    Hollywood est The Place to be pour le bling bling et les fameux Red-Carpets...Los Angeles, cité des Anges pour certains, cité de tous les excès pour d'autres, où l'on recence le plus grand nombre de stars et d'agencies au m3e n'en détient pas pour autant le monopole des tournages de films.

    Depuis longtemps déjà, New York est la ville où de très grosses productions voient le jour. Ce qui pour ceux et celles qui n'y ont jamais mis les pieds, représente de belles cartes postales, surtout filmé avec les technologies actuelles. Celles qui permettent de voir Big Apple d'en haut, comme dans Spiderman par exemple...pour n'en citer qu'un..

    Cependant bien avant la déferlante d'effets spéciaux, pour les gros producteurs et réalisateurs, filmer dans New York était le must. Ainsi un très grand nombre de films des années 60 à 1980 et qui furent tout autant de succès ont eu le NYC de Mr et Mme tout le monde comme décors. Alors, voici un bref regard dans le rétro, sur quelques-un des blockbusters de l'époque. Et si nous n'avions pas affaire à de fins cinéphiles, recensant ces endroits, nous aurions bien du mal à remettre certains endroits sur la carte de Manhattan..

    Serpico-.jpgSerpico.jpg Photo 1 et 2 Serpico 1973 - 86 7th Avenue South

     

     

     

    Photo 3 et 4 French Connection 1971- 188 Grand Street

    FrenchConnection.jpgFrench-Connection-.jpg

     

     

     

     

    Photos 5 et 6 Broadway Dany Rose de Woody Allen 1983 - 842 7th avenue

    BroadwayDany20Rose1.jpgBroadwayDanny20Rose2.jpg

     

     

     

     

     

    Photo  7 et 8 Rat Race 42nd Street

    RatRace.jpgRat-Race.jpg

     

     

     

     

    Naked City 1947 - 223 West 20th streetNaketCity.jpgNaked City.jpg

     

     

     

     

     

    Photos 7 et 8 Hannah and her Sisters 1985 Green Street

    HannahandHerSisters1.jpgHannahHerSistersGreene.jpg

     

     

     

     

    Photos 7 et 8 Taxi Driver 1975 - 1886 Broadway

     TaxiDriver.jpgTaxi-Driver-.jpg

     

     

  • NINJA TURTLES B.A.

                                
    Découvrez ci-dessous en exclusivité la première bande-annonce teaser et les premiers poster de  "NINJA TURTLES"  (15/10 AU CINEMA)
    NINJA TURTLES - Youtube streaming:Cliquez ICI
     
     
    Synopsis:

    From their home in the storm sewers of Manhattan, four Ninjitsu-trained turtles, Leonardo, Raphael, Michelangelo and Donatello and their sensei, Master Splinter, battle evil.


    SORTIE CINÉMA LE 15 OCTOBRE 2014
     

  • The Amazing Spider-man. Featurettes..

    THE AMAZING SPIDER-MAN: LE DESTIN D'UN HEROS
    - clips & featurettes !
    Découvrez de nouveaux clips & featurettes du film: "THE AMAZING SPIDER-MAN: LE DESTIN D'UN HEROS" (LE 16 AVRIL AU CINEMA)
    Featurette - Becoming Peter Parker (VOST FRNL)
    Youtube streaming: CLIQUEZ sur la photo
    Clip - Sniper zap (VOST FRNL)
    Youtube streaming: CLIQUEZ sur la photo
     
    Clip - Neighbourhood Ornament (VOST FRNL)
    Youtube streaming: CLIQUEZ sur la photo. Impressionnant!!!!!
       
    Synopsis:

    Ce n’est un secret pour personne que le combat le plus rude de Spider-Man est celui qu’il mène contre lui-même en tentant de concilier la vie quotidienne de Peter Parker et les lourdes responsabilités de Spider-Man. Mais dans « The Amazing Spider-Man — Le destin d’un héros », Peter Parker va se rendre

    compte qu’il fait face à un conflit de bien plus grande ampleur. Être Spider-Man (Andrew Garfield), quoi de plus grisant ? Peter Parker trouve son bonheur entre sa vie de héros, bondissant d’un gratteciel à l’autre, et les doux moments passés aux côté de Gwen (Emma Stone). Mais être Spider-Man a un prix : il est le seul à pouvoir protéger ses concitoyens new-yorkais des abominables méchants qui menacent la
    ville. Face à Electro (Jamie Foxx), Peter devra affronter un ennemi nettement plus puissant que lui. Au retour de son vieil ami Harry Osborn (Dane DeHaan), il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp.

    SORTIE CINÉMA LE 16 AVRIL 2014

  • Spiderman et Evian..

     Comme d'habitude, Evian frappe fort. Spiderman rencontrant son mini double dans une pub est absolument magnifique. Une clip extra...Mais avez-vous noté le Brooklyn Bridge lorsque les deux "comparses" sont  accroupis.? Là aussi, je trouve cela génial de la part des concepteurs de la marque.. Vraiment, il y a des créateurs d'exception chez Evian..

     
    SPIDER-MAN rencontre son reflet evian !
                           
    Découvrez ce qu'il se passe lorsque Spider-Man rencontre son reflet evian...

                          "THE AMAZING SPIDER-MAN: LE DESTIN D'UN HEROS"
                                                     (LE 16 AVRIL AU CINEMA)


    Sony Pictures Releasing Belgium
    evian Spider-Man - the Amazing baby & Me 2
    Youtube streaming: CLIQUEZ ICI
            
     
     
    Synopsis:

    Ce n’est un secret pour personne que le combat le plus rude de Spider-Man est celui qu’il mène contre lui-même en tentant de concilier la vie quotidienne de Peter Parker et les lourdes responsabilités de Spider-Man. Mais dans « The Amazing Spider-Man — Le destin d’un héros », Peter Parker va se rendre
    compte qu’il fait face à un conflit de bien plus grande ampleur. Être Spider-Man (Andrew Garfield), quoi de plus grisant ? Peter Parker trouve son bonheur entre sa vie de héros, bondissant d’un gratteciel à l’autre, et les doux moments passés aux côté de Gwen (Emma Stone). Mais être Spider-Man a un prix : il est le seul à pouvoir protéger ses concitoyens new-yorkais des abominables méchants qui menacent la
    ville. Face à Electro (Jamie Foxx), Peter devra affronter un ennemi nettement plus puissant que lui. Au retour de son vieil ami Harry Osborn (Dane DeHaan), il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp.

    SORTIE CINÉMA LE 16 AVRIL 2014
                                                                                                                                            
     
  • Amazing films shot in New York...Vintage!

     babs.jpg

     Vingt cinq minutes de pur bonheur...Une trentaine de films shootés à NYC sont passés au peigne fin, dans cette magnifique vidéo que l'on doit à Jonathan Hertzberg... Quelques grosses pointures telles Barbra Streisand, James Caan, Travolta, De Niro, De Vito, James Caan, Jessica Lange, Sinatra, Dustin Hofman, Mia Farrow, Cassavetes, y sont. Cette vidéo fait défiler quelques films cultes, mais aussi des navets, des nanars et des Indies Movies, voir des réalisations à petits budgets. Mais tous ont un point commun... La Grosse Pomme, Manhattan, Nyc avec toute ce que avait de laid et de  sale dans les années 60/70..Mais cela reste néanmoins un fantastique voyage qui permet aujourd'hui de voir à quel point cette immense mégapole a changé et en mieux....Je peux vous l'assurer, moi qui ai visité NYC à 7 reprises déjà, et qui n'ai eu aucune peine à reconnaitre certains endroits proposés dans cette vidéo...Time Square est magnifique aujourd'hui, et la 42ème rue n'a plus rien de commun avec celle que l'on voit à plusieurs reprises dans les films, quand aux berges le long du Fleuve Hudson près des Twin Towers, elles ont laissé la place à une superbe promenade verdoyante....Quant aux métros,  il n'ont plus rien à voir avec ceux de cette époque là, ils sont propres, brillants et sécurisés de nos jours........Cette vidéo est à regarder en entier, non seulement pour le super travail de l'auteur, mais aussi et surtout pour le bel hommage aux artistes y figurant mais décédés depuis, rendu à la fin..
     
     
     
     
      les films inclus dans cette vidéo.. 
    Fine Madness
    Aaron Loves Angela -  Across 110th Street
    The Angel Levine -  Arthur - Basket Case
    Blank Generation -  The Brother From Another Planet
    Bye Bye Braverman -  Bye Bye Monkey
    Coogan’s Bluff -  Coonskin
    Cotton Comes to Harlem -  Crazy Joe
    David Holzman’s Diary -  Defiance
    Devil’s Express -  Dog Day Afternoon
    Downtown ‘81 -  Emanuelle Around the World
    Eyewitness -  The Fan
    From Corleone to Brooklyn -  The Gambler
    The Gang That Couldn’t Shoot Straight -  Heroes
    Hey Good Lookin’ -  Hi Mom! -  I, the Jury
    Jeremy -  John and Mary -  King Kong
    The King of Comedy -  Law and Disorder
    Liquid Sky -   Maniac
    Massage Parlor Murders -  Night Shift -  Oriental Blue
    The Panic in Needle Park -  Q: The Winged Serpent
    Report to the Commissioner -  Rich Kids
    Saturday Night Fever -  Splash -  Superfly
    Superman -  Superman II -  Taxi Driver
    The Telephone Book - T imes Square
    To Find a Man -  Up the Down Staircase
    Up the Sandbox -  Variety
    Who is Harry Kellerman and Why Is He Saying Those Terrible Things About Me? -  Wild Style -  Willie and Phil
    Wolfen -  You’re a Big Boy Now
  • Frances Ha...une petite perle en noir et blanc et Greta Gerwich amazing!!

     

     

    frha.jpg

    Très inspirés par la Nouvelle Vague,  et un certain John Cassavetes, Noah Baumbach le réalisateur et Greta Gerwich  co-scénariste et également compagne, proposent avec Frances Ha une belle carte-postale de New York sur fond de chronique douce-amère, tantôt dramatique, tantôt drôle avec un personnage perpétuellement en mouvement, qui se cherche, qui ne sait pas où la vie va la mener, et qui change d'endroit comme on change de vêtements...

     

    Frances Ha 01.jpg

    Frances est danseuse, enfin presque, et elle aimerait ne plus rester dans le rôle obscur d'une apprentie toujours en retrait,  France croque la vie à belle dents, ou presque, Frances voit sa meilleure amie avec laquelle elle partage un appart, la quitter pour se marier. Au sortir de l'université à 27 ans, Frances  toujours pas en phase avec elle-même...dans un monde inadapté pour elle, doit désormais se prendre en main, toute seule comme une grande!  Tout en finesse, mais également empreint de maladresse, Frances arrivera au bout de son parcours initiatique non sans s'être jetée à corps perdu dans ses rêves, alors même que leur réalisation semble improbable. Frances vaut tellement plus que ce qu'elle a, mais elle vit sa vie avec une joie et une légèreté inexplicable..Même dans les maladresses de son personnage, Frances elle a la grâce que le film possède aussi..

    frh01.jpgfrances Ha 4.jpg

    Frances Ha n'est pas à proprement parlé un biopic, quoique pour écrire le scénario, Greta Gerwing s'est quelque peu inspiré de sa propre expérience de vie d'artiste, comme tous ceux qui glandent à New York, qui pour survivre, passent de petits boulots en petits boulots. " Il est vrai que tourner à New York où je vis  et puisser dans mes expériences personnelles ,tout comme utiliser, mais d'une manière plus subtile et de façon enfouie, le vécu de Noah, nous avait donné de bons repères"  A ma question de savoir comment elle s'y est prise pour avoir l'air si naturelle, sans se départir, Greta confie  " c'est drôle que la plupart des journalistes nous disent cela, pourtant, Noah et moi avons tourné certaines scènes plusieurs fois, tout devait être au milimètre près jusqu'à obtenir la scène parfaite, tournée en un seul plan, sans pulitplier les différents angles de prises de vues" Pourtant, tout paraît si simple, si naturel,  "oui vous avez raison mais en tant que couple à la ville comme à l'écran, nous nous sommes encore plus impliqués dans l'écriture.." Comment avez-vous procédé? Y a t-il des idées de l'un qui ont été gommées pour faire valoir sa propre vision du scénario. Y a t-il eu des divergences?

    "Nous étions souvent dans une pièce différente, mais lorsque l'un de nous avait une idée, il la proposait à l'autre, et ensemble on voyait comment l'améliorer. Parfois cela donnait lieu a des dicussions, mais au final  nous étions assez proches dans notre façon de décrire Frances"

    Je me suis laissez dire qu'au départ, vous aviez une petite liste d'évènements???? "oui, c'est vrai, j'avais déjà quelques idées de situations qui pouvaient faire l'objet d'un film, et au fur et à mesure de l'écriture, elles semblaient en adhéquation avec le personnage de Frances. Et chose étonnante, Noah a eu pour certaines scènes, les mêmes idées que moi...

    frances ha,greta gerwig,noah baumbach,new york,feel good movie,manhattan,woody allen,mickey sumnerMême dans l'écriture sur l'amitié entre deux filles? "Oui! nous l'avons écrite en pensant à ce que me disait la maman d'une de mes amies, -profites de ces amitiés tant qu'elles sont là, car plus tard, à l'âge adulte elles n'existeront plus-  J'ai retenu la leçon et nous avons essayé Noah et moi, de montrer une amitié féminine, qui je le sais au début du film, peut prêter à confusion, de la plus belle manière qui soit.

    Mais encore, parce que finalement, même si l'héroine se disperse un peu, le film ne parle que de cela. "Vous avez raison, même si par moment, Frances galère seule dans cette immense métropole New Yorkaise,  elle garde toujours son amie en filligrane, et vous savez, j'accorde beaucoup d'importance aux amies, parce que comme je viens de le dire,  une fois mariées, vers 30 ou 40 ans, les femmes doivent faire face à des tas d'obligations qui l'es éloignent progressivement de leurs copines" 

     

    frances ha,greta gerwig,noah baumbach,new york,feel good movie,manhattan,woody allen,mickey sumner

     

    Parlez-nous de Frances " une jeune femme de 27 ans, qui en est encore restée à ses rêves de jeune fille, lorsqu'elle avait 21 ans. Son personnage est ce que j'appelle "an Anthem" sur l'amitié, les relations entre filles, et sa quète de grand changement. Et le fait de tourner sa journey en noir et blanc ajoute la dramaturgie nécessaire pour faire de Frances, un personnage à prendre au sérieux malgré les côtés rigolos dont elle parsème sa vie. Le noir et blanc s'est imposé à nous dès les premiers jours,  et donne un cachet  plus "cinématographique" au sujet que n'aurait donné l'utilisation classique de la couleur"

     

    Que voulez-vous dire par là?  " Frances Ha vit dans son monde à elle, et ne parviendra à se poser qu'à la fin. Donc le noir et blanc sied parfaitement.

    N'est-ce pas difficile de tourner sous la direction de son compagnon? "Non, car comme j'ai également écrit le scénario, je savais parfaitement où je voulais aller, et ce que lui attendait de moi. J'aime jouer, et une fois devant la caméra, j'oubliais Noah. il n'y a jamais eu de "rivalité" entre nous...ET puis, il faut aussi que je vous dise qu'une fois écrit, un scénario passe par plusieurs personnes, afin d'être peaufinés par des pros de l'écriture....et qui ne sont pas toujours sur la même longueur d'onde. Ce qui ne fut pas le cas chez nous!"

    Oui, pourtant , lorsqu'enfin elle trouve un appartement, l'image finale montre une situation pas encore aboutie, puisque même son nom n'entre pas en entier dans l'endroit prévu à cet effet. Est-ce voulu afin que chacun se fasse sa propre opinion?

    Nous avons pensé que cela pouvait-être drôle que seul Ha apparaisse...Mais pour Frances, cela ne change pas grand'chose, puisque que désormais le plus dur est derrière elle. Ce effet de style n'est là que pour finir en beauté et sur un clin d'oeil.

    frh1.jpgfrh4.jpg

     

    Si Frances Ha, dont le tournage a duré un an, se déroule dans plusieurs quartier de New York, quelques scènes ont été tournée à Sacramento, où la comédienne a réussi à convaincre sa famille, sa soeur, son frère et ses parents  de participer au tournage, et ceux-ci délivrent une interprètation quasi parfaite pour des non professionnels..Cette scène n'est pas sans rappeler le style Woody Allen

     frh6.jpgfrha2.jpg

     Frances Ha, un OVNI dans le cinéma actuel? 

    Assurément si l'on en croit les critiques américains. Même si on déplore le décès réçent de Robert Egbert, la meilleure plume critique que les yankees ont connu, et qui j'en suis certaine, aurait adoré Frances Ha, il reste encore les autres qui pratiquement d'une voix unanime sont tombés sous le charme... .par la grace de sa principale interprète Greta Gerwich,  la plus exitante des comédiennes américaines d'aujourd'hui.. Frances Ha, est  une belle étude d'observation sur la vie new-Yorkaise, sur les choix à faire quand on ne sait pas où l'on en est, et sur l'amitié qui reste quand même le ciment de la vie... 

    frh10.jpgMême s' il ne fera pas l'unanimité, quelques journalistes prétextant un certain ennui....si les longs verbiages ne sont pas leur tasse de thé, que l'utilisation du noir et blanc (en digital) les dérange,  le film de Baumbach  plaira à la plus grande partie des cinéphiles.. Captivant, drôle, émouvant..  Le duo Gerwich/Baumbach parvient à conférer à son message, une étonnante universalité, tout en rendant au 7ème art sa nature première...celle de raconter l'histoire par l'image, alliée à une écriture d'une exquise douceur et une mise en scène rafinée. Ils nous démontrent par ricochet que le bonheur tout simple est à la portée de tous, quelques soient les drames et les ennuis...suffit simplement de le capter au bon moment. Pour ma part, lorsque en compagnie de Frances, j'ai sillonné Manhattan, fait une incursion à Brooklyn, poussé une pointe dans le New Jersey, et fait une petite halte dans Chinatown, la liste des courses et du courrier à envoyer, sont restés loin de moi.. J'étais dans le film et je partageait ses états-d'âme, pourtant, il fallait oser sacrifier comme l'a fait Noah Baumbach, la grandeur et les lourds budget pour dire " Allez on prends la caméra et on tourne" Dans le monde actuel des requins des studios, où la rentabilité prime, c 'était un pari risqué que le réalisateur à réussi haut la main...et Gerwich est un talent à l'état brut, qui avec ce rôle établit une nouvelle référence en matière de feel-good movie!

     

    fra.jpg

    A noter: le film se déroule sur fond de Modern Love de David Bowie (entre autre) et Mickey Sumner, la fille de Sting apparaît pour la première fois au cinéma. Cette dernière tourne en ce moment dans

    CBGB, l'histoire de ce club situé sur Bowery et qui a vu défiler les plus grandes stars de la scène underground New Yorkaise.  Ceci fera l'objet d'une autre chonique

  • Tiffany à l'heure de Gatsby!!!!!

    usa,united states,new york,manhattan,; tiffany's,actualité cinéma,ciné,the great gatsby,leonardo dicaprio,baz luhrman,prohibition,insolite

    usa,united states,new york,manhattan,; tiffany's,actualité cinéma,ciné,the great gatsby,leonardo dicaprio,baz luhrman,prohibition,insoliteA l'occasion de la sortie du film "The Great Gatsby" long-mètrage où la ville de New.York y est bien présente, le très styllé Tyffany's situé à la 5ème avenue a consacré sa vitrine au long mètrage de Baz Luhrman. Ce dernier a participé au projet ainsi que la costumière Catherine Martin, déjà détentrice d'Oscars pour son merveilleux travail sur d'autres productions...A Manhattan, que ce soit à Macy's, Bloomingdale, Saks ou ailleurs, chaque évènement important donne toujours lieu à de magnifiques décorations et, Tiffany ne pouvait manquer....Le prestigieuse marque en mets plein les yeux, et....je ne me ferai pas faute d'aller voir ça de plus près la semaine prochaine.....sans oublier de ramener quelques photos ...Clin d'œil Ph: Luhrman, Martin et Richard Moore Vice-président de Tiffany's...

     

    usa,united states,new york,manhattan,; tiffany's,actualité cinéma,ciné,the great gatsby,leonardo dicaprio,baz luhrman,prohibition,insolite

    usa,united states,new york,manhattan,; tiffany's,actualité cinéma,ciné,the great gatsby,leonardo dicaprio,baz luhrman,prohibition,insolite

    usa,united states,new york,manhattan,; tiffany's,actualité cinéma,ciné,the great gatsby,leonardo dicaprio,baz luhrman,prohibition,insolite

    usa,united states,new york,manhattan,; tiffany's,actualité cinéma,ciné,the great gatsby,leonardo dicaprio,baz luhrman,prohibition,insoliteusa,united states,new york,manhattan,; tiffany's,actualité cinéma,ciné,the great gatsby,leonardo dicaprio,baz luhrman,prohibition,insoliteusa,united states,new york,manhattan,; tiffany's,actualité cinéma,ciné,the great gatsby,leonardo dicaprio,baz luhrman,prohibition,insoliteusa,united states,new york,manhattan,; tiffany's,actualité cinéma,ciné,the great gatsby,leonardo dicaprio,baz luhrman,prohibition,insolite

     

    Crédits photos : Andrew H. Walker/Getty Images for Tiffany & Co - Ricky Zehavi for Tiffany & Co.

    Sources : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10151428124233068.1073741840.48713703067&type=

    Fifth Avenue and 57th Street
    New York, NY 10022
    United States
    212 755 8000

    Store Hours
    Mon.-Sat.:10:00AM-7:00PM
    Sun.:12-6:00PM

    Friday, April 19th: 10:00AM-5:00PM
     

     

     

     


     

  • One WOrld observatory deck N.Y

    insolite,usa,new york,one trade center,911,actualité,big apple,manhattan

    photo MichCiné N.Y 2009

     

     

    Comme si vous y étiez...

    A l'ère du numérique et des effets spéciaux, je pense que cette vidéo, même si elle n'a rien à voir avec le 7ème art, a quand même sa place ici...

    Ce clip mixant vues réelles de Manhattan et technologies numériques, montre ce que les visiteurs pourront découvrir du sommet de la ONE Trade Tower situé au 110ème étage....après seulement une minute dans l'un des ascenseurs . Vue super panoramique de la tour qui sera dès sa finition en 2015, la plus haute de Manhattan..

  • Premium Rush Le Making-of et la bande-annonce

    new york,manhattan,usa,premium rush,actualité cinéma,ciné,cinéma,action,thriller,poursuites,sony pictures

    PREMIUM RUSH....de David Koepp, scénariste de deux Jurassic Park, avec Joseph Gordon-Lewitt et Michael Shannon..
    L'histoire d'un coursier qui traverse tout Manhattan au départ de la Columbia Université situé dans Harlem pour se rendre au coeur de chinatown dans le sud, jugé sur un vélo dont il a ôté tout ce qui pourrait gèner la vélocité afin de pouvoir se faufiler partout. Seul hic, faute de dérailleur, de freins et avec un pignon unique, il est obligé de toujours continuer à pédaler.... quelques soient les circonstances, et donc d'être le plus souvent face à des situations qui vont lui faire voir la ville sous tous les anlges, cad bien souvent la tête au raz du bitûme New Yorkais....Filmé en temps (presque) réel. Même si la plupart des cascades supers dangereuses ont été réalisées par des cascadeurs castés parmi les adaptes de ce sport tels Austin Horse et surtout Danny Mac Askill , Gordon-Lewitt en parfait pro en a fait quelques-unes aussi, ce qui lui a valu quelques petis bobos....A voir dans le clip!....A noter qu'à plus d'une reprise, l'écran distille des Google Maps et des signaux routiers en surimpression. Bref, un film décoiffant qui ravira les fans de N.Y dont je suis, ceux du VTT et autres compètitions cyclistes et enfin les amateurs de thriller et de poursuites.
    Après avoir visionné ce film, on porte un tout autre regard sur ces coursiers de l'extrême qui pourtant, même si ici il s'agit de fiction, existent bel et bien sous cette forme. Et moi, ben je leur tire mon châpeau. Connaissant un peu (même bcp) Manhattan, je peux vous dire que déjà en bagnole c'est pas évident, mais alors en vélo! Surtout qu'à New.York les avenues descendent une fois sur deux, les autres montent. Donc pas question de bifurquer, car il en va de même pour les rues....Et, en ce qui concerne le parcours du film, il n'est pas piqué des vers non plus....L'Université se situe à hauteur de la 110ème sur Broadway à Harlem, et Chinatown, tout en bas au delà de Houston street qui délimite Manhattan et ses numéros d'avenues d'avec le bas qui porte des noms. Et quand on sait  que Chinatown et Little Italy juste à côté sont constitués de rues étroites, les unes sur les autres, je me dis que pour les besoins du film, ce ne dut pas être facile, ni de pédaler, ni pour la caméraman de filmer. Et je terminerai sur une note étonnante.....je reviens d'un séjour de 5 jours à New.York, je logeais près de l'Unif" en question, et l'une des chose que je voulais absolûment voir c'était  la Doyers Street à Chinatown....Une rue incurvée...chose insolite à New York () au lourd passé! (http://www.nychinatown.org/doyers.htmlisionnant  en visionnant le film, j'ai revisité le quartier!
    new york,manhattan,usa,premium rush,actualité cinéma,ciné,cinéma,action,thriller,poursuites,sony pictures
    new york,manhattan,usa,premium rush,actualité cinéma,ciné,cinéma,action,thriller,poursuites,sony picturesnew york,manhattan,usa,premium rush,actualité cinéma,ciné,cinéma,action,thriller,poursuites,sony picturesnew york,manhattan,usa,premium rush,actualité cinéma,ciné,cinéma,action,thriller,poursuites,sony pictures
     
    Premium rush
     
     
    Voici le making of de PREMIUM RUSH:
    à vélo en plein Manhattan aux heures de pointe... cascades au programme
     
     
     
     

    PREMIUM RUSH  dans les salles belges depuis le 28/11/2012.

    Synopsis: Eviter des voitures qui foncent à toute vitesse, des chauffeurs de taxi complètement barjots et huit millions de piétons: voilà le quotidien de Wilee (Joseph Gordon-Levitt), le coursier à vélo le plus casse-cou de New York. Jamais il n'aurait imaginé que la dernière livraison de sa journée – un travail de routine ‘premium rush’ – se transformerait en course poursuite à travers les rues de Manhattan.

     

    www.sonypictures.be

  • Festival In French with subtitles à New.York!!

     

    Pas de chance

    french subtitles.jpg

     

    Marqué pas de chance pour moi une fois de plus.
    L'année dernière j'ai loupé le Lincoln Film Festival d'un jour, et cette fois, je pars juste la veille.

    Mais sous vous y êtes....je pense vraiment que ce festival vaudra la peine que vous vous y rendiez...

    Il y aura du beau monde sur le Tapis-Rouge.

    Festival In French  with english subtitles  2012

    Si vous êtes à New York du 30 novembre au 2 décembre, vous pourrez assister au festival de cinéma « in french with english substitles ». Cet événement, organisé par des bénévoles, vise à promouvoir la culture française à New York et réunir les cinéphiles ou amateurs de cinéma français.

    Friday1.jpgLors de la soirée d’ouverture du festival le 30 novembre, le film Un bonheur n’arrive jamais seul sera diffusé en présence de Gad Elmaleh, Manu Payet, Roschdy Zem, Géraldine Nakache et bien d’autre artistes français… Neuf autres films seront ensuite présentés pendant toute la durée du festival.

    A noter, tous les bénéfices retirés du festival seront reversés à des organisations humanitaires. C’est donc une très bonne opportunité de faire une bonne action tout en rencontrant newyorkais et français adeptes du cinéma made in France

    Pour voir le programme du festival, cliquez ici

    Pour voir les prix et acheter votre place, cliquez ici

    http://infrenchwithenglishsubtitles.com/?lang=en

    New <york, Manhattan, actualité cinéma, ciné, cinéa, Rosdhy Zem, Sophie Marceau,Gad Elmaleh, New <york, Manhattan, actualité cinéma, ciné, cinéa, Rosdhy Zem, Sophie Marceau,Gad Elmaleh, New <york, Manhattan, actualité cinéma, ciné, cinéa, Rosdhy Zem, Sophie Marceau,Gad Elmaleh, New <york, Manhattan, actualité cinéma, ciné, cinéa, Rosdhy Zem, Sophie Marceau,Gad Elmaleh,

    Organisé au Florence Gould Hall, 55 East 59th Street New York, NY

  • Des photos Inédites de Marilyn Monroe

    new york,usa,manhattan,marilyn monroe,actualité cinéma,ciné,cinéma,peter mangone,gladstone hotel,danziger gallery,elisabeth ardenHier, j'avais relayé via Twitter vers Facebook, un article du Huffingpost montrant des photos inédites de Marilyn Monroe déambulant dans les rues de New York en 1955...Photos extraîtes d'un petit film de 8mn et de 5'30 réalisé par un jeune fan âgé de 14 ans à l'époque. Aujourd'hui, après quelques recherches, j'ai pu mettre la main, ou plutôt la souris sur le petit film en question ainsi qu'une vidéo de l'auteur âgé de 63 ans aujourd'hui.   

    Exposés depuis début novembre dans une galerie de Manahattan, la Danziger Gallery, ces clichés ont été réalisés totalement par hasard par l'adolescent, enfin pas tout à fait, car en tant que fan, il se postait souvent aux endroits où la star résidait ou lorsqu'elle se rendait à l'Actor's Studio. IL patientait depuis des heures devant l'hôtel où il est tombé nez-à-nez avec l'actrice, alors âgée de 29 ans. Reconnaissant son jeune fan, elle se prêta au jeu avec la gentilesse qui la caractérisa...et il put l'accompagner toute l'après-midi, même quand elle fit son shopping chez Elisabeth Arden...

    new york,usa,manhattan,marilyn monroe,actualité cinéma,ciné,cinéma,peter mangone,gladstone hotel,danziger gallery,elisabeth ardenJe suis vernie ! Je vais à New York dans quelques jours, et vous savez quoi? Dès que possible, je file à la Danziger Gallery vite fait.....Ces photos sont tellement sublimes que je veux les voir en vrai de vrai, et le film qui va avec aussi bien sûr! D'autre part, sur l'un d'elles Marilyn se trouve devant un établissement dont le nom est Gladstone hotel Bar au n° 114 , donc, en tant que fan je vais essayer de retrouver l'endroit, ou ce qu'il en reste...Il me semble d'après les autres photos que cela pourraît-être la 5ème avenue....j'en suis même certaine! Quant à la galerie, elle se trouve à la 23 ème rue, donc facile à trouver....Je loge à deux pas!

    Voici le mini-film....

    Et l'interview de Peter Mangone

    Extrait de là où j'ai trouvé le tout: L'adolescent, la caméra et Marilyn...

    Un jour de printemps 1955, un adolescent new-yorkais de 14 ans a passé les plus belles heures de sa vie au côté de Marilyn Monroe.
    La star a autorisé son jeune admirateur qui la guettait devant un hôtel de Manhattan, à la suivre pendant plusieurs heures de shopping. La caméra 8 mm de son frère au poing, Peter Mangone a tourné un film amateur couleur de 5'30, l'a visionné une seule fois dans sa chambre du Bronx avant de l'oublier dans une commode.
    L'an dernier, rangeant la maison de leur père, son frère retrouve le film muet, en parfait état, aujourd'hui transféré en 16 mm.
    "J'en avais un vague souvenir, mais quand j'ai vu les images, tout m'est revenu. C'était merveilleux", raconte Peter Mangone, 63 ans aujourd'hui.
    Radieuse dans un pull-over noir et manteau brun à col de fourrure, la star sourit, fait des mines, souffle des baisers de la main vers son jeune admirateur, rit à pleines dents sur la 52e rue. Elle bâille, trébuche ou ôte une poussière de son oil.
    "J'avais lu dans le journal qu'elle venait à New York et qu'elle descendrait à l'hôtel Gladstone. Alors je faisais l'école buissonnière pour aller la voir, un jour sur deux. Elle me reconnaissait, elle m'aimait bien".

    La suite sur http://divinemarilyn.canalblog.com/tag/gladstone%20hotel

  • Robin Williams et Mila Kunis tournent

    robin.jpg

    à.......Brooklyn dans Atlantic avenue et Court street depuis la mi-septembre. Sur le set de "The Angriest Man in Brooklyn" de Phil Alden Robinson, on peut également y croiser Mila Knis (Black Swan) James Earl Jones et Melissa Leo (The Fighter). L'histoire d'un médecin de garde qui donne par erreur un mauvais diagnostique à un malade, en lui annoçant qu'il n'a plus que quelques heures  à vivre. Tout en essayant de retrouver le patient dans la ville, il va également se demander ce qu'il ferait lui,  dans les dernieres semaines de sa vie. Kunis incarne un médecin et avec Aussi Peter Dinklage..

    robin jones.jpgrobin mila.jpg

    robin angriest.jpgrobin mila doc.jpg

     

     

     

     

     

    Photos (doubles)Credit: PacificCoastNewsOnline.com

     

  • Nous York

    nousyork_aff.jpgOn ne présente pas New York! Qui en effet, n'a pas entendu parler de la "Vile qui ne dort jamais....?
    Mais pour bien comprendre ce que signifie cet adage, faut naturellement se rendre sur place! Ce que j'ai fait à plusieurs reprises ces dernièes années. Et à chaque fois, je suis sous le charme...C'est le dépaysement total...Du monde partout, des enseignes lumineuses qui ne s'éteignent jamais, des taxis jaunes à perte de vue, Miss Liberty qui vous fait un clin d'oeil, des coiffeurs, des salons-lavoirs, des cireurs de chaussures, des bureaux de poste et plein de boutiques qui restent ouvertes jusqu'à tard dans la nuit, si pas toute la nuit.....toutes ces choses qui font de cette ville un un cas unique!! Et fait exceptionnel,  elle sert de cadre à de nombreuses séries télévisées, genre Experts et cie, mais New York a également été partie prenant dans de nombreux films cultes. Taxis Driver et Manhattan de Woody Allen....mais encore New York I Love you en 2010, New York Miami avec Clark Gable, Ghostbusters, King Kong, 42nd Street, Cloverfield, Le Chanteur de Jazz, Les Affranchis, Precious, La Planète des Singes, Mean Streets, Phone Game , Il était une fois le Bronx, Annie Hall,Gangs of NY, La Garçonnière, Delirious, Le Diable s'habille en Prada, The Taking of Pelham One two Three, Two Days In New York (Julie Delpy) la trilogie Godfather, Bleu steel, HarveyMilk, Hell Boy 1 et 2, Bone collector (Angelina Jolie) Moonstruck (Cher) Boadway Danny Rose, 12 hommes en colère, Dreamgirls, Macadam Cowboy, Mafia Blues 1 et 2, etc etc..il y en a des centaines et des centaines.
    J'ai vu la plupart d'entre eux, et plein d'autres qui figurent dans la liste  sous le lien en dessous. Certains avec plaisir, d'autres parce que c'est New York....Et je ferai sans doute de même avec celui-c!i Quoique les comédies franchoulliades à la française ne me bottent pas, mais alors vraiment pas, je ferai un effort sur moi-même et j'irai à la vision-presse en espèrant que Big Apple ne sera pas qu'un prétexte, une toile de fond, mais que je pourrais à nouveau en voyant de belles images, goûter aux plaisir de cette ville exceptionnelle !!!!!!!!!
     

    Michaël, Nabil et Sylvain, trois trentenaires de Nanterre, débarquent à New-York par surprise à l'occasion de l’anniversaire de Samia, leur amie d'enfance. C'est Gabrielle, elle aussi une amie de toujours qui a tout organisé. Les deux copines ont quitté leur cité depuis deux ans pour tenter leurs chances aux États-Unis. Samia est l'assistante personnelle d'une célèbre comédienne avec qui elle partage un sublime appartement. Gabrielle, quant à elle, travaille dans une maison de retraite où elle a lié une relation tendre avec Mme Hazan, une française placée ici par ses enfants.

    ce.jpg

    t s.jpgTransposés à New-York, les liens étroits tissés depuis toujours prennent un relief particulier, au rythme des péripéties de leur séjour, du quotidien new-yorkais des deux amies et de la découverte de la ville culte...

    Après Tout ce qui brille Géraldine Nakache et Hervé Mimran nous entraînent dans le rêve américain avec humour et tendresse

    Photos Jackson Lee Lewis via Pathé pro.

    lien: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Cat%C3%A9gorie:Film_se_d%C3%A9roulant_%C3%A0_New_York&pagefrom=Heritiere%2C+L%27%0AL%27H%C3%A9riti%C3%A8re#mw-pages

    SAM_0065.JPG

  • Vintage pictures. Magnifique!

    editta.jpg

    La photographe Editta Serman qui a vu défiler les plus grands du 7ème Art de Henry Fonda, Christopher Plummer, Charlton Heston, Bela Lugosi, Douglas Fairbanks Sr, Yul Brynner, Charles Laughton et plein d'autres, vient de fêter son centième anniversaire..en inaugurant une superbe exposition de ses oeuvres en noir et blanc...qui c'est arrêtée en 1967....sauf en ce qui concerne la photographie représentant une Tilda Swinton rétro-vintage absolûment magnifique. Cette comédienne est le parfait exemple du caméléon. Elle peut se permettre toutes les audaces puisque tout lui va!

    tilda old.jpg

     Editta Sherman celebrated her 100t birthday this week, with an exhibition of her life's work. Joe DiMaggio, Charlton Heston, Christopher Plummer, Henry Fonda and dozens of other stars sat before her in the Manhanttan studio where she was known as "Te Duchess of Carnegie Hall"..The flamboyant centenarian spoke eloquently about the trials and tribulations that brought her thus far, happy to share her photographs with a new audience - since the world last laid its eyes on her images in 1967

     

    La suite avec de belles photos sur http://www.dailymail.co.uk/news/article-2172822/Editta-Sherman-Photographer-stars-celebrates-100th-birthday-images-old-Hollywood.html

  • Max Von Sydow époustouflant dans EL-IC.....

    el and ex close.pngJe suis quasi certaine que emportés par la curiosité, certains de mes visiteurs se sont précipités sur mon texte, (enfin je l'espère) afin de savoir ce qui se cache derrière ces quatre lettres!! Vous avez raison, car cela ne saute pas aux yeux quand on a jamais entendu parler - oui cela existe encore-  du film  "Extremely Loud, and Extremely Close" dans lequel apparaissent Sandra Bullock et Tom Hanks. Deux grands comédiens certes...et pourtant, ce billet ne leur sera pas consacré!  D'une part, parce que Hanks n'a qu'un petit rôle, et d'autre part, parce que Sandra Bullock, ne m'a pas émue plus que cela, même si son rôle de maman aux prises avec un fils intelligent certes, mais très perturbé par le décès de son papa est beau....Cette fois je laisse de côté les bankables d'aujourd'hui pour vous entretenir d'un acteur fabuleux qui m'a mise sur le derrière dès son apparition à l'écran.  En l'occurence, Max Von Sydow. Comédien dont j'avais vu de nombreux films, sans jamais avoir remarqué à quel point il est talentueux. Il a fallu la vision-presse de EL-IC pour m'en aperçevoir!  Cependant sans vraiment savoir où Stephen Daldry le réalisateur essaye d'amener le spectateur, faut que je dise qu'on s'ennuie ferme les 30 premières minutes...On n'entre pas dans les histoires à dormir debout du gamin, et encore moins dans  les flashs-back.....Et difficile aussi d'adhérer à la "journée" d'Oskar, toujours  à la recherche de la serrure qui correspond  la clé découverte dans les affaires de son défunt papa,. Ayant recensé tous les dénommés Black dans les 5 Burroughs de Manhattan, il se fait ouvrir toutes les portes de tous les dénommés Black sans rencontrer aucune méfiance, et ce malgré un comportement kinétique et une quyrielle de questions, Bonsoir la crédibilité.....elicl.jpgHeureusement l'arrivé de Von Sydow change complètement la donne. Nous ne sommes plus "assomés" par les  énervants "soliloques "  du gamin....Le muet qui désormais l'accompagne, nous arrachera plus souvent qu'à son tour, un sourire quand ne "pipant" pas un seul mot, pour répondre aux interrogations du petit,  il lèvera soit la main gauche, soit la droite, dans lesquelles les mots oui et non sont inscrits, ou  sèmera tel le Petit Poucet, des dizaines de Post-It pour l'orienter. ...Avec ce qui le rendra encore plus sympathique et attendrissant.... du soleil dans les yeux, un sourire au coin des lèves, et une dégaine paternaliste. Sans dire un mot donc, Max Von Sydow m'a donné envie de rester jusqu'à la fin. Je ne voyais plus  que lui, "n'entendais" que lui, et mieux même, me suis franchement amusée, parfois laissé attendrir, par toutes les facéties d'un vieillard qui, malgré quelques rhumatismes,  essaye de suivre le pas d'un Tintin nouvelle génération, et dont le visage buriné passe par toute la palettes des émotions. Du grand, du très grand Von Sydow...Sa présence sauve le film d'un naufrage dans une mer de pathos!!   Sa nomination aux Oscars est plus que méritée, et s'il devait être snobé par le métier, ce serait une énorme injustice...

    Avec encore John Goodman (The Artist) Viola Wills (The Help) Thomas Horn, Zoe Caldwell, Jeffrey Wright. 

    stephen daldry,max von sydow,sandra bullock,tom hanks,extremely loud incedibly close,drame,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united sates,new york,manhattan,thomas horn,viola wills,john goodman,jeffrey wright,zoe caldwellstephen daldry,max von sydow,sandra bullock,tom hanks,extremely loud incedibly close,drame,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united sates,new york,manhattan,thomas horn,viola wills,john goodman,jeffrey wright,zoe caldwell

  • Andrew Ali Aga Khan Embiricos

    rita2.jpgrita4.jpgSous ce nom se cache le petit-fils de Rita Hayworth, la star des années 50. La comédienne mariée au Prince Aga Khan 4, a eu une fille, la princesse Yasmina (photos) et cette dernière un fils Andrew Embiricos.

    Hayworth eut une vie tumultueuse et des mariages sulfureux, un prince, un grand cinéaste , Orson Welles, et de nombreux amants.

    Le petit-fils âgé de 25 ans, a été retrouvé mort à Manhattan, par Aaron Edwards, l'un de ses meilleurs amis, après que plusieurs de leurs rendez-vous prévus aient capotés. Aux dernières nouvelles, il pourrait s'agir d'un suicide, parce qu'il gîsait sur son lit dans son appartement du quartier de Chelsea avec un sac sur la tête. Andrew Embiricas avait déjà essayé à plusieurs reprises de se débarasser de son addiction à la drogue, sans vraiment y parvenir

    Comme quoi l'argent et la célebrité n'arrangent pas tout.

  • New York's Eve bientôt dans nos salles...B.A. Et poster

    n y 's eve.jpgUn film chorale dans la lignée de Paris I love You, et New York I Love You..

    La ville qui ne dort jamais se met sur son 31, chaque année pour fêter l'an neuf. Faut l'avoir vu pour comprendre ce que cette fête sur Time Square réprésente.

     

    Et puis, il y a la ville de New York...the City Thats never Sleep...

     

    Tellement vrai!

     

    Sarah Jessica Parker, Halle Berry, Zac Efron, Hilary Swank, Robert DeNiro, Ashton Kutcher, Michele Pfeiffer, Dakota Fanning, Jessica Biel, Bon Jovi, Catherine Heigl.

    Précédents billets...un clic sur : http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2011/07/27/new-york-s-eve-la-bande-annonce-en-attendant-l-invit-vision.html

     

     

  • Shame (on you) de McQueen Sous la loupe.

    shame.jpgShame, le nouveau film de Steve McQueen (Hunger) sera bientôt à l'affiche. Pour vous, la bande-annonce qui présente un film prenant aux tripes et auréolé de critiques enthousiastes de la part des chroniquers cinéma américains..."Shame" a également ému, pour ne pas dire entièrement "retourné" le public au dernier festival de Venise. Cependant, une grande partie de la presse américaine ne s'est pas privée de descendre en flamme un film à la limite du porno...Avançant  que du sexe à l'écran il y en a eu, et superbement bien mis en scène  dans "Lust, Caution" d'Ang Lee, et qu'il ne sera pas facile d'arriver à sa hauteur sans déborder "du cadre".. Donc, restons prudents...cela risque de déplaire à certains, et d'autres magnifieront la maitrise de la mise en scène. Wait and see thus!

    Avec Michael Fassbinder et Carrey Mulligan..sa seur qui viendra bouleverser le quotidien du héros, qui ne pense qu'au sex, du moment que cela n'imlique pas les sentiments, et l'intimité qui suit....en tombant les filles  rencontrées au hasard dans le métro,. Se masturber dans les toilettes pour hommes au boulot, ou sous la douche, fait également partie de sa vie...Complètement addict au sex...Cependant, McQueen ne sombre jamais dans le vulgaire, même si certaines scènes, entre autre celle de la douche sont explicites..C'est filmé avec une telle accuité, alors que l'éclairagiste fait le reste, qu'on ne peut que saluer la performance des acteurs.... ....(et les draps s'en souviennent encore****) shame6.jpgshame01.jpgsh4.jpgshame9.jpgshame7.jpgshame3.jpg

    Ce film est également présent au London Film festival...et les critiques anglais sont comme les "Vénitiens" ....enthousiastes.... Filmé à New York, le film restitue parfaitement l'ambiance de Manhattan dans les années 80...

    J'ai encore rêvé d'elle par Il était une fois.

  • Leila Bekhti et Géraldine Nakache...en route pour New York

    ny.jpgAprès l'énorme succès de  "Tout ce qui brille" (1,4 millions d'entrées) et la nomination au César pour l'actrice Leila Bekhti, retrouve Geraldine Nakache....dans son second long-mètrage "Nous York"... Les deux comédiennes, après avoir tourné quelques scènes à Viry-Sur-Seine, ont quitté "Puteaux" por se rendre à Manhattan, plus précisément à Brooklyn,  en compagnie de Manu Payet. Un peu comme dans tout ce qui brille, les deux copines partiront à la recherche du bling bling américain dans la Grosse Pomme....

    Sources : https://www.facebook.com/nous.york#!/pages/Nous-York/219987818023142

     

    nakache bekhti.jpgnous york 2.jpg

     

  • 9/11 New York MON HOMMAGE ! + Une vue panoramique à 360° (interactif)

    ny 9 11.jpgQue dire? Aujourd'hui, les Américains inaugurent le World Trade Center Memorial en hommage au milliers de victimes de l'attaque terroriste la plus meurtrière qu'à connu une nation. Ce mémorial qu'il ne faut pas confondre avec le renouveau de Ground Zero, est un immense Plaza arboré,  où l'emplacements des 2 tours anéanties le 9/11 de sinistre mémoire, sont représentées par d'immenses chutes d'eau, coulant le longs des murs, où sont inscrits les noms de toutes les victimes.

    new york,manhattan,91,terrorisme,ground zeron,memorial,actualité,usa,united statesJe n'ai malheureusement pas pu me rendre à New York cette fois, il m'aurait plu d'être présente, ne fut-ce que pour voir combien les choses ont changé depuis ma dernière visite. Il faut savoir, et c'est l'anecdote qui revient à chaque fois que je raconte ma visite à Ground Zéro....lorsqu'on se dirige vers le site, au plus on se rapproche, au plus une drôle de sensation vous étreint. La première fois, je mis cela sur le coup de l'émotion, New York étant mon rêve de gamine et le Ground Zero un incontournable. Pourtant, à la deuxième et  troisième visite en ces lieux, le même sentiment m'a envahi. Quelque chose d'indescriptible...Malgré le bruit des excavatrices, des grues, les cris de contremaîtres, le va -et-vient des énormes camions....dès que l'on longe le chantier en venant du mur de cuivre...on entre dans un monde étouffant et quasi silencieux. Je le répète, cette sensation est troublante, surtout qu'elle s'accompagne d'un cortège des touristes, toujours très nombreux, avec lesquels les regards échangés sont éloquants...Pas besoin de mots, juste des regards.......Puis la poitrine qui se serre, les larmes qui coulent , laissant la place à l'incrédulité.......WHY? POURQUOI?   ny memory musea.jpg

     

     

     

     

     

     

     .

     

     

     

     

    Pour le magnifique panorama interactif de Ground Zero la nuit....un clic sur:

    http://photoblog.msnbc.msn.com/_news/2011/09/02/7577466-an-illuminated-view-of-the-national-911-memorial

    ny memory5.jpgny memory.jpgny bassins.jpg

    wtc-1.jpg

     

    rhode 022-1.jpg

     

    gd z-1.jpg

     

     

     

     

     

     

    0108-1.JPG

    http://www.911memorial.org/

    Voici une photo d'un bracelet qui ne me quitte plus depuis 2009 (sauf pour cette photo) achetée "à l'aveugle, dans la boutique des pompiers située en face de Ground Zero...cad, dans une boite sans savoir ce que le sachet en velours contient. Donc, en ce jour dramatique, j'ai une pensée toute particulière pour Ryan Daniel Fitzgerald W.T center 2

     new york,manhattan,91,terrorisme,ground zeron,memorial,actualité,usa,united states