martin scorcese

  • Hugo Cabret en avant-première Wolubilis à BRuxelles

    hugo_wallpaper_002.jpg

     cabret18.jpgMartin Scorcese s'adresse enfin au jeune public...lequel pourra après l'engouement du dernier Harry Potter se focaliser sur "L'Invention de Hugo Cabret", une adaptation d'un roman de Brian Selznick (2007)..L'histoire en 3D, d'un orphelin de 12 ans qui vit dans une gare parisienne dans les années 1930, où il tente de finir un travail commençé par son défunt père, la fabrication d'un automate.. Chloe Moretz (Kick-Ass, Let me In) Jude Law, Christopher Lee, Ben Kingsley et Sacha Baron Cohen (The Dictator-Borat) entourent le jeune débutant Asa Butterfield vu dans "The Boy With the Stripped Pyjama" ...de même qu' un certain Johnny Depp méconnaissabe y fait une apparition caméo! (photo N/B)

    hugo-cabret-martin-.jpg

    hugo_wallpaper_003.jpgMini-synopsis: Orphelin de 12 ans, remonteur d’horloge comme son père, et voleur, Hugo vit dans les murs d’une gare achalandée de Paris. Sa survie repose sur son habileté à préserver le secret de son existence. Lorsque son chemin croise ceux d’une jeune intellectuelle excentrique et d’un marchand de jouets bourru et suspicieux, Hugo craint le pire. Un dessin codé, un cahier d’une valeur inestimable, une clé volée, un androïde et un message signé du père d’Hugo s’entremêlent en une toile de fond des plus énigmatiques. Hugo saura-t-il résoudre les mystères entourant son passé?
    Avec plus de trois cents pages de dessins originaux et une combinaison d’éléments rappelant les livres d’images, les bandes dessinées romanesques et le cinéma, Brian Selznick qui avec ce roman à gagné le Prix Caldecott, le plus prestigieux award pour un livre destiné aux enfants, signe ici un ouvrage décalé offrant une nouvelle expérience de lecture. Ses dessins en noir et blanc au crayon rappellent les prises de vue de l’époque du cinéma muet. (sources www.cprp.ca)

     

    Hugo Cabret,  sera proposé en avant-première à Wolubilis le 16 décembre prochain

    Pour vous quelques images extraites de ce conte moderne....

    cabret1.jpgcabret3.jpgcabret8.jpgcabret11.jpgcabret12.jpgcabret21.jpgcabret23.jpgcabret25.jpgcabret26.jpgcabret28.jpgcabret15.jpghugo.jpg

     

     

     

     

  • George Harrison vu par Martin Scorcese

    gh.jpgAprès avoir réalisé un super docu-film sur les Pierres qui roulent, aka "The Rolling Stones" et Bob Dylan, Martin Scorcese vient de finir un documentaire sur George Harrisson, décédé en novembre 2001, intitulé "Living in a material World" Le film composé d'images d'archives, et d'interviews sera projeté les 5 et 6 octobre sur la chaîne HBO Outre-Atlantique. On y rencontre Yoko Ono,Ringo Starr, Paul McCartney, Jeffrey Lynne, Phil Spector, Eric Idle (Monty Python)   Eric Clapton..

    Et maintenant, Scorcese va entamer un bio-docu sur Frank Sinatra..

    Voic la bande-annonce..

     

    et une site intéressant : http://byrds.tistory.com/199

     

  • Mickey et compagnie décortiqués....un bon bouqin...à lire

    royaume.jpgLes habitants de la maison de Mickey sont plus proches des Atrides que des Bisounours. Telle pourrait être la conclusion du Royaume enchanté, impressionnant document de James B. Stewart, publié par les éditions Sonatine. L'auteur a eu accès aux archives des studios comme à de nombreux acteurs de la guerre fratricide qui fit trembler l'empire de 1984 à 2004.
    Le rachat de Pixar, la création de Disneyland Paris et les coulisses des grands dessins animés n'auront plus de secrets pour vous après avoir dévoré cet ouvrage incroyablement documenté. La première rencontre entre le PDG Michael Eisner et la fille de Walt vaut son pesant de doublons d'Onc' Picsou quand il demande à la dame consternée si son père est vraiment cryogénisé. Cette anecdote est à l'image d'un ouvrage qu'on déguste comme un polar avec de vrais morceaux de tranches de vie dedans. Les coups et les millions de dollars volent bas dans cet univers impitoyable dont les méchants flamboyants n'ont rien à envier aux sorcières des classiques Disney.

     Prenant pour fil rouge l'empire Disney, depuis toujours synonyme d'opacité, l'auteur nous invite à une véritable épopée shakespearienne en nous confiant les détails jusqu'ici inédits d'une partie d'échecs géniale, qui, entre 1984 et 2004, a opposé, à coups de millions de dollars, les grands noms de l'industrie du cinéma, de Barry Diller à Jeffrey Katzenberg, en passant par Steve Jobs, Michael Ovitz ou les frères Weinstein. Personnage principal de cette histoire pleine de bruit et de fureur : Michael Eisner, PDG de Disney, chef d'entreprise le mieux payé des Etats-Unis, mi-Machiavel, mi-roi Lear, qui, au fil des années, de luttes fratricides en trahisons diverses, de manipulations en machinations, a peu à peu érigé la paranoïa en véritable méthode de management. James B. Stewart a eu accès à toutes les archives inédites (mails, mémos, lettres, etc.) de cette période ; il a recueilli les confidences de ses principaux protagonistes. De l'affaire EuroDisney aux démêlés de Disney avec Pixar, on y croise la plupart des grands talents de ces deux dernières décennies, Tim Burton, Martin Scorsese, Johnny Depp, Michael Moore, George Lucas, Steven Spielberg, etc. D'anecdotes en révélations, il lève le voile sur un monde stupéfiant, plus haut en couleur encore que la plupart de ses productions et nous offre le plus explosif des scénarios : celui de l'industrie du spectacle d'aujourd'hui.

    Sources : http://www.babelio.com/livres/James-B-Stewart-Le-royaume-enchante/290584

  • Hugo Cabret de Martin Scorcese...bande-annonce.

     

     

    hugo-cabret1.jpg

    A gauche,  Johnny Depp, méconnaissable!

     Martin Scorcese s'adresse enfin au jeune public...lequel pourra après l'engouement du dernier Harry Potter se focaliser sur "L'Invention de Hugo Cabret", une adaptation d'un roman de Brian Selznick de  2007..L'histoire en 3D, d'un orphelin de 12 ans qui vit dans une gare parisienne dans les années 1930, où il tente de finir un travail commençé par son défunt père, la fabrication d'un automate.. Chloe Moretz (Kick-Ass, Let me In) Jude Law, Christopher Lee, Ben Kingsley et Sacha Baron Cohen (The Dictator-Borat) entourent le jeune débutant Asa Butterfield vu dans "The Boy With the Stripped Pyjama" ...de même qu' un certain Johnny Depp y fait une apparition caméo, comme on peut le voir sur la photo ci-dessus..

     

    hugo cabret kinsgley.jpghugo cabrte duo paris.jpg

    hugo cabret cohen.jpg

     

     

     

     

     



    Mini-synopsis:  Orphelin de 12 ans, remonteur d’horloge comme son père, et voleur, Hugo vit dans les murs d’une gare achalandée de Paris. Sa survie repose sur son habileté à préserver le secret de son existence. Lorsque son chemin croise ceux d’une jeune intellectuelle excentrique et d’un marchand de jouets bourru et suspicieux, Hugo craint le pire. Un dessin codé, un cahier d’une valeur inestimable, une clé volée, un androïde et un message signé du père d’Hugo s’entremêlent en une toile de fond des plus énigmatiques. Hugo saura-t-il résoudre les mystères entourant son passé?
    Avec plus de trois cents pages de dessins originaux et une combinaison d’éléments rappelant les livres d’images, les bandes dessinées romanesques et le cinéma, Brian Selznick qui avec ce roman à gagné le Pirx caldecott, le plus prestigieux award pour un livre destiné aux enfants, signe ici un ouvrage décalé offrant une nouvelle expérience de lecture. Ses dessins en noir et blanc au crayon rappellent les prises de vue de l’époque du cinéma muet. (sources www.cprp.ca)

     

    Précédents billets sur le film de Martin Scorcese...un clic ici : http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/hugo+cabret

     

  • Elisabeth Taylor et Richard Burton...Un film en préparation par Scorcese

    Elizabeth-Taylor-et-Richard-Burton.jpgMartin Scorcese va s'attaquer à une histoire qui à coup sûr devrait-être un gros succès...Un Biopic basé sur le livre " Furious Love" qui décrit la relation sulfureuse entre Elisabeth Taylor et Richard Burton qui débuta sur le tournage de "Cleopatre" en 1962...
    et la séparation de la star d'avec Eddie Fisher, qu'elle avait déjà piqué à sa "copine" Debbie Reynolds... "Furious Love" ce sont les lettres d’amour enflammées que Richard  a écrites à la Diva pendant plus de vingt ans, et que Liz  a rendues publiques en les "vendant" à deux journalistes de Vanity Fair, lesquels en ont fait un livre  : «Furious Love: Elizabeth Taylor, Richard Burton, and the Marriage of the Century». paru en juin de l'année dernière...Des courriers qui décrivant parfaitement l’amour tumultueux qui les a liés dès leur rencontre sur le fameux tournage..A partir de cette instant, le couple ne fut plus jamais avare de scandales après un mariage en 1964.  De beuveries en disputes homériques, (dont le film "Who's afraid of Virginia Wood" en était le reflèt au grand écran)...Taylor/Burton représentait une véritable manne à potins pour les médias people de l'époque. "On" raconte même que sans avoir un coup dans l'aile, Burton était incapable de satisfaire Taylor.....La solidité du couple vola en éclat, et divorça 10 ans plus tard.... Pourtant, à la stupeur générale, ils se remarièrent au Botswana en 1975. Malheureusement, resté buveur invétéré alors qu'il lui était interdit d'encore toucher un verre d'alcool, Burton toujours "on the edge of the knife" (sur le fil du rasoir)  ne survécût que 9 mois à peine à cette "nouvelle" union.. 

    et rb.jpgTout sur Elisabeth Taylor?  Un clic ici: http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/elisabeth+taylor

     

  • Swinton-Fassbinder-Jarmusch- Craven et cie. Bruits de coulisses

     

    swinton.jpgJim Jarmusch vient d'annoncer qu'il va démarrer un nouveau film avec  la comédienne caméléon..Tilda Swinton (I Am Love) dès le début 2011. Il a également engagé Michael Fassbender et Mia Wasikowska (Alice).....mais il cherche encore un titre.

    D'autre part, on attend avec impatience la sortie du nouveau Wes)Craven (saga Scream- The last House on the left-) intitulé "My Soul To Take" écrit, scénarisé et réalisé par lui-même. L'histoire d'un serial-killer qui serait revenu ou non de sa tombe (?) pour assassiner 7 enfants, nés la nuit de son décès supposé, seize ans auparavant!  Un peu tiré par les cheveux,  intrigeant, mais néanmoins sujet intéressant! Avec Nick Lashaway,  Max Thieriot, Denzel Whitaker, Shakeera Epps  Nick Lashaway, Zena Grey, et Trevor St. John . Tous des illustres inconnus.

    J.J. Abrams (Cloverfield-Star Trek) prépare pour Paramount, une adaptation du jeu "Heaven" (7 minutes au paradis), jeu très apprécié par les ados Us, et il a confié les manettes à Jack Bender (Lost). Pitch: deux ados choisis au hasard obligés de rester ensemble dans un endroit non éclairé et exigu, avec comme but final 7 minutes pour s'embrasser. Mais avant cela, les deux participants découvrent la mort de leurs amis ayant accepté de participer avant eux.

    Boardwalk empire.jpg Enfin, la chaîne télévisée HBO propose depuis vendredi une nouvelle série policière intitule "Boardwalk Empire"  Saga scénarisée par Terence Winter (The Sopranos) et réalisée par Martin Scorcese himself! Une adaptation du livre ""Boardwalk Empire: The Birth, High Times and Corruption of Atlantic City" de Nelson Johnson. Les américains ont déjà pu découvrir la bande-annonce qui fait la part belle à Steve Buscemi (Fargo, Paris I Love You) alias Enoch "Nucky" Thompson dans la peau d'un politicien soi-disant intègre  d'Atlantic City, mais corrompu aux dealers de l'alcool. Le tout sur fond de prohibition, quand l'alcool fut totalement interdite sur le territoire Us. Atlantic city où se déroule l'action est après Broadway, the Place to be en matière de corruption et de crime. Avec la complicité de son frère Elias (Shea Whigham) et du sheriff local, Thompson crée un empire illégal, en s'aquoquinant avec ni plus ni moins qu' Al Capone (Stephen Graham).
    Vivement que cette série arrive chez nous, car je commence un peu à saturer avec  les experts par çi, les experts par là. A ne plus s'y retrouver en fin de compte. Et puis, la prohibition reste un pan très intéressant dans l'histoire des Etats-Unis...Tout le monde était corrompu jusqu'à l'os, même ceux qui devaient la combattre....
    lien: http://www.boardwalkempire.com/

    danny.jpgEt dernière petite news pour la route et pas des moindres.

    Bruce Willis (The Expendables) et Danny Trejo (Machete) pourraient faire route ensemble dans "Violet and Daisy"  de Geoffrey Fletcher (Precious) film que serait un mix entre "Pulp Fiction" et Thelma et Louise". A suivre donc.....mais intéressant ce casting, si on y ajoute Carey Mulligan et Saoirce Ronan.... 

     




    .

     

     

     

     

  • Martin Scorcese s'intéresse à Hugo Cabret


    hugo-cabret  Maintenant que le casting est pratiquement au complèt, Martin Scorsese va commencer le tournage de l'adaptation du roman  The Invention of Hugo Cabret . roman iluustré par Brian Selznick, publié en 2007, qui a obtenu le Prix Caldecott, le plus prestigieux award décerné aux livres pour enfants illustrés... Après avoir précisé que les rôles pour enfants ont été dévolus à Asa Butterfield qui sera Hugo Cabret, et Chloe Moretz (Kick-Ass) qui croisera la route de Hugo alors que ce dernier se promène dans une gare parisienne où il réside, la production vient d'entériner les noms de Sacha Baron Cohen et Ben Kingsley.  Lorsque je découvris le nom de Butterfield, mon premier réflexe fut de me dire, encore un inconnu au bataillon, et pourtant peu après quelques recherches dans mes dossiers, je découvre qu'il avait déjà un sérieux background, puisqu'il a figuré au générique du très beau "The Boy Withe The Striped Pyjama" et une brève apparition dans "The Wolfman".  Quant à la jeune Moretz, "Kick-Ass" va bientôt sortir dans nos régions, et auparavant, elle avait tourné dans (500) Days of Summer. Quant à Scorcese, lui-même père d'un enafnt de 10 ans, il estime que son film qui met un peu "Silence" prévu depuis belle lurette sous silence, sera vraiment un film familial sur un enfant, pour des enfants, mais pas seulement! 

    invention-hugo-cabret

    Mini-synopsis:  Orphelin de 12 ans, remonteur d’horloge comme son père, et voleur, Hugo vit dans les murs d’une gare achalandée de Paris. Sa survie repose sur son habileté à préserver le secret de son existence. Lorsque son chemin croise ceux d’une jeune intellectuelle excentrique et d’un marchand de jouets bourru et suspicieux, Hugo craint le pire. Un dessin codé, un cahier d’une valeur inestimable, une clé volée, un androïde et un message signé du père d’Hugo s’entremêlent en une toile de fond des plus énigmatiques. Hugo saura-t-il résoudre les mystères entourant son passé?
    Avec plus de trois cents pages de dessins originaux et une combinaison d’éléments rappelant les livres d’images, les bandes dessinées romanesques et le cinéma, Brian Selznick signe ici un ouvrage décalé offrant une nouvelle expérience de lecture. Ses dessins en noir et blanc au crayon rappellent les prises de vue de l’époque du cinéma muet. (sources www.cprp.ca)

    http://theinventionofhugocabret.com/about_hugo_intro.htm

  • Shutter Island au top en France!


    SHUTTER ISLAND, la quatrième collaboration entre Martin Scorsese et Leonardo Dicaprio, cumule 1 073 540 spectateurs pour sa première semaine d'exploitation. Meilleur démarrage de l'année 2010, il s'agit également du meilleur démarrage du réalisateur en France (et aux USA). Il s'agissait jusqu'à maintenant de GANGS OF NEW YORK avec 869 475 spectateurs. La première collaboration entre le maître et l'élève cumula finalement 2 267 036 spectateurs.
    Logiquement l'adaptation du livre de Dennis Lehane devrait également être le plus gros succès de Martin Scorsese sur nos terres et dépasserait ainsi les 2 697 355 spectateurs de TAXI DRIVER.
    L'écrivain inspire les cinéastes et attire les foules, puisque MYSTIC RIVER avait cumulé 1 210 568 spectateurs et GONE BABY GONE 336 582 spectateurs

    Dossier complèt Shutter island, un clic ici:

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/1/Shutter%20Island

     

     

  • Sortie Belgique Shutter Island..

    24 Février 2010.  Sortie dans les salles belges..

    shutter island bannerMini synopsis: Shutter Island est un îlot au large de Boston où un hôpital psychiatrique semblable à une forteresse accueille des pensionnaires atteints de troubles mentaux graves et coupables de crimes abominables. Nous sommes en 1954, et rien dans le Ashecliffe Hospital juchée sur le rôcher en face de Boston, n'est comme il y paraît! Et encore moins le marshall Teddy Daniels et son équipier Teddy Aulnes.  Shutter Island Patient 67Y ont-ils été envoyés, pour retrouver Rachel, la patiente numéro 67, disparue, etcondamnée pour le meurtre de ses 3 enfants? Ont-ils été envoyés sur place pour découvrir de visu si les rumeurs qui circulent à propos de l'établissement, sont fondées, à savoir une approche psychiatrique et des expérimentations sur les patient jugées trop radicale?  Au plus ils s'approchent de la vérité, après avoir essayé dé décoder un  message laissé par Rachel, au plus incroyable et irrélle elle est, au plus ils vont se rendre compte qu'ils ne pourront sans doute plus quitter Shutter island, parce que certaines personnes essayent de les faire passer pour fous.  Avec pour conséquence, un internement dans l'hopital. 

    shutter island Michele williams


    Extraits  de Claude Mesplède --Ce texte fait référence à l'édition littéraire Broché .Petit à petit, ce drame fait ressurgir chez Teddy des éléments de son passé : il a connu la douleur de perdre sa femme dans un incendie criminel. Mais lorsque Chuck Aule découvre que le pyromane responsable des malheurs de son collègue se trouve interné sur l’île, il s’interroge sur Teddy : celui-ci est-il venu pour enquêter ou pour se venger ?
    Dennis Lehane a construit un puzzle diabolique et subtil dans l’intention de jouer jusqu’au bout avec les nerfs de ses lecteurs qui vont s’interroger tout au long d’un récit où les apparences sont souvent trompeuses et la vérité entrevue, contredite au chapitre suivant. Dans son précédent opus, le merveilleux
    Mystic River (porté à l’écran par Clint Eastwood), le romancier avait exprimé la mesure de son talent. Avec Shutter Island  il récidive de belle façon et son thriller à tiroirs se conclut par un magistral coup de théâtre. Si Lehane a changé de registre formel, il continue inlassablement à explorer les ressorts de la condition humaine.

    Le dernier Martin Scorcese semble être un thriller flippant. En tout cas, la bande-annonce est explosive.

    shutter island pix one

    sources www.collider.com

     

  • DiCaprio-Scorcese à la Berlinale Interview

    shutter island bannerMini synopsis: Shutter Island est un îlot au large de Boston où un hôpital psychiatrique semblable à une forteresse accueille des pensionnaires atteints de troubles mentaux graves et coupables de crimes abominables. Nous sommes en 1954, et rien dans le Ashecliffe Hospital juchée sur le rôcher en face de Boston, n'est comme il y paraît! Et encore moins le marshall Teddy Daniels et son équipier Teddy Aulnes.  Shutter Island Patient 67Y ont-ils été envoyés, pour retrouver Rachel, la patiente numéro 67, disparue, etcondamnée pour le meurtre de ses 3 enfants? Ont-ils été envoyés sur place pour découvrir de visu si les rumeurs qui circulent à propos de l'établissement, sont fondées, à savoir une approche psychiatrique et des expérimentations sur les patient jugées trop radicale?  Au plus ils s'approchent de la vérité, après avoir essayé dé décoder un  message laissé par Rachel, au plus incroyable et irrélle elle est, au plus ils vont se rendre compte qu'ils ne pourront sans doute plus quitter Shutter island, parce que certaines personnes essayent de les faire passer pour fous.  Avec pour conséquence, un internement dans l'hopital. 

    shutter island Michele williams

    shutter island pix one

    sources www.collider.com

     Interview très intéressante de Martin Scorcese et Leonardo DiCaprio à propos de "Shutter Island" présenté au festival de film de Berlin. Avec "Ghost Rider", c'est l'un des films évènement de ce début d'année.

  • Shutter Island à Berlin Un tapis-rouge de choix!!!

    shutterberlin_en

    J'ai hâte de voir les photos demain soir. Leonardo, Scorcese, Sir Ben Kingsley, Michelle Williams, Mark Ruffalo. Quelle pleiade de stars à Berlin. Et c'est sans parler de tous les autres à venir. Vraiment, la Berlinale n'usurpe pas son titre de deuxième grand évènement cinématographique après Cannes.

    shutter island bannerMini synopsis: Shutter Island est un îlot au large de Boston où un hôpital psychiatrique semblable à une forteresse accueille des pensionnaires atteints de troubles mentaux graves et coupables de crimes abominables. Nous sommes en 1954, et rien dans le Ashecliffe Hospital juchée sur le rôcher en face de Boston, n'est comme il y paraît! Et encore moins le marshall Teddy Daniels et son équipier Teddy Aulnes.  Shutter Island Patient 67Y ont-ils été envoyés, pour retrouver Rachel, la patiente numéro 67, disparue, etcondamnée pour le meurtre de ses 3 enfants? Ont-ils été envoyés sur place pour découvrir de visu si les rumeurs qui circulent à propos de l'établissement, sont fondées, à savoir une approche psychiatrique et des expérimentations sur les patient jugées trop radicale?  Au plus ils s'approchent de la vérité, après avoir essayé dé décoder un  message laissé par Rachel, au plus incroyable et irrélle elle est, au plus ils vont se rendre compte qu'ils ne pourront sans doute plus quitter Shutter island, parce que certaines personnes essayent de les faire passer pour fous.  Avec pour conséquence, un internement dans l'hopital. 

    shutter island Michele williams


    Extraits  de Claude Mesplède --Ce texte fait référence à l'édition littéraire Broché .Petit à petit, ce drame fait ressurgir chez Teddy des éléments de son passé : il a connu la douleur de perdre sa femme dans un incendie criminel. Mais lorsque Chuck Aule découvre que le pyromane responsable des malheurs de son collègue se trouve interné sur l’île, il s’interroge sur Teddy : celui-ci est-il venu pour enquêter ou pour se venger ?
    Dennis Lehane a construit un puzzle diabolique et subtil dans l’intention de jouer jusqu’au bout avec les nerfs de ses lecteurs qui vont s’interroger tout au long d’un récit où les apparences sont souvent trompeuses et la vérité entrevue, contredite au chapitre suivant. Dans son précédent opus, le merveilleux
    Mystic River (porté à l’écran par Clint Eastwood), le romancier avait exprimé la mesure de son talent. Avec Shutter Island  il récidive de belle façon et son thriller à tiroirs se conclut par un magistral coup de théâtre. Si Lehane a changé de registre formel, il continue inlassablement à explorer les ressorts de la condition humaine.

    Le dernier Martin Scorcese semble être un thriller flippant. En tout cas, la bande-annonce est explosive.

    shutter island pix one

    sources www.collider.com

    shutter islandshutter island pix twoshutterisland dicaprio scorcese

  • Shutter Island avec Di Caprio. Bientôt dans nos salles

    shutter island bannerMini synopsis: Shutter Island est un îlot au large de Boston où un hôpital psychiatrique semblable à une forteresse accueille des pensionnaires atteints de troubles mentaux graves et coupables de crimes abominables. Nous sommes en 1954, et rien dans le Ashecliffe Hospital juchée sur le rôcher en face de Boston, n'est comme il y paraît! Et encore moins le marshall Teddy Daniels et son équipier Teddy Aulnes.  Shutter Island Patient 67Y ont-ils été envoyés, pour retrouver Rachel, la patiente numéro 67, disparue, et condamnée pour le meurtre de ses 3 enfants? Ont-ils été envoyés pour découvrir de visu si les rumeurs qui circulent à propos de l'établissement, sont fondées, à savoir une approche psychiatrique et des expérimentations sur les patient jugées trop radicales?  Au plus ils s'approchent de la vérité, après avoir essayé dé décoder un  message laissé par Rachel, au plus incroyable et irrélle elle est, au plus ils vont se rendre compte qu'ils ne pourront sans doute plus quitter Shutter island, parce que certaines personnes essayent de les faire passer pour fous.  Avec pour conséquence, un internement dans l'hopital. 

    shutter island Michele williams


    Extraits  de Claude Mesplède --Ce texte fait référence à l'édition littéraire Broché .Petit à petit, ce drame fait ressurgir chez Teddy des éléments de son passé : il a connu la douleur de perdre sa femme dans un incendie criminel. Mais lorsque Chuck Aule découvre que le pyromane responsable des malheurs de son collègue se trouve interné sur l’île, il s’interroge sur Teddy : celui-ci est-il venu pour enquêter ou pour se venger ?
    Dennis Lehane a construit un puzzle diabolique et subtil dans l’intention de jouer jusqu’au bout avec les nerfs de ses lecteurs qui vont s’interroger tout au long d’un récit où les apparences sont souvent trompeuses et la vérité entrevue, contredite au chapitre suivant. Dans son précédent opus, le merveilleux
    Mystic River (porté à l’écran par Clint Eastwood), le romancier avait exprimé la mesure de son talent. Avec Shutter Island  il récidive de belle façon et son thriller à tiroirs se conclut par un magistral coup de théâtre. Si Lehane a changé de registre formel, il continue inlassablement à explorer les ressorts de la condition humaine.

    Le dernier Martin Scorcese semble être un thriller flippant. En tout cas, la bande-annonce est explosive. Avec Max Von Sydow, Mark Ruffalo, Ben Kingsley, Michele Williams, Patricia Clarkson, Emily Mortimer, pour Paramount.

    shutter island pix one

    di caprio Shutter

    Di caprio shutter 2

    sources www.collider.com

    http://www.shutterisland.com/

  • Un Bonhomme de neige nommé DiCaprio!

    Leonardo-DiCaprio
    En dehors de son combat pour la planète, et alors que  "Shutter Island" de Martin Scorcese sortira bientôt dans nos salles, Leonardo DiCaprio prêtera pour la première fois sa voix à un dessin animé. "The Guardians , film produit par le fameux Dreamworks Studios Animation, d'où est sorti récemment "Shrek" et qui raconte l'histoire de 5 héros comme le Père Noël, le lapin de Pâques, la fée des dents, le marchand de sable et le bonhomme de neige Jack Frost comme des membres d'une super équipe de super-héros qui s'unissent pour lutter contre un vilain nommé Pitch.

     Avec cette adaptation d'une série de livres "The Guardians of Childhood" écrits par William Joyce, et à pparaître dans les prochains mois, le réalisateur Peter Ramsey, à qui l'on doit "Monsters vs.Aliens: Mutant Pumpkins From Outer Space" pour la télévision, fera ses premiers pas derrière une caméra. Sortie prévue fin 2012.....


  • Guy Peelart and c° aux Bozarts de Bruxelles!

    SEXTIES - Crepax/Cuvelier/Forest/Peellaert Jusqu'au mois de janvier 2010

    Dans le cadre prestigieux du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, l’exposition mettra en vedette le travail de quatre auteurs qui, par leurs audaces graphiques et narratives, ont marqué l’évolution de la bande dessinée en lui faisant quitter le domaine enfantin.

    Au cœur des années ’60, ces quatre artistes s’inspirent de la peinture (entre autre le « Pop Art »), du dessin animé (« Yellow Submarine », etc.), du cinéma, de la musique (rock, mais aussi « yéyé » français), de la littérature et de la photographie. Il s’agira donc de dresser, via le regard de ces quatre artistes majeurs, le portrait d’une époque faite de mutations rapides.

    L’Italien Guido Crepax (1933-2003) crée « Valentina » (dont le physique est inspiré de Louise Brooks) en 1965 dans la revue « Linus ». Éric Losfeld, publie l’album en 1968. Crepax s’affirme dès le départ comme le maître incontesté de l’érotisme cérébral. La décennie suivante, ce graphiste de haut vol adaptera, dans un noir et blanc inimitable, les grand classiques de l’érotisme : « Histoire d’O », « Emmanuelle » ou « Justine ». Il introduit dans ses mises en page un système narratif révolutionnaire constitué de mise en abîme et de flash-back.

    Le Belge  Paul Cuvelier (1923-1978) est un artiste majeur de la bande dessinée belge de l’après-guerre. Son « Corentin » laisse poindre, par moments, une sensualité qui devait s’exprimer dans un ouvrage plus adulte. Jean Van Hamme, alors scénariste débutant, lui concocte « Epoxy » (1968). Dans ce conte mythologique, Cuvelier exprime enfin pleinement sa passion pour le dessin du corps humain, surtout féminin. Le dessin reste en effet le centre de gravité de la bande dessinée selon Cuvelier.

    Le Français  Jean-Claude Forest(1930-1988) provoque une onde de choc en créant, en 1962, « Barbarella » dans « V magazine ». Avec un physique inspiré de celui de Brigitte Bardot, elle incarne la femme moderne à l’ère de la libération sexuelle. L’album qui parut en 1964 fit scandale et consacra « Barbarella » comme première bande dessinée « adulte ». Le trait sensuel et l'imagination de Forest ont assuré son succès, relayé en 1968, par le film de Roger Vadim (avec Jane Fonda dans le rôle principal), dont Forest concevra les décors. Comme auteur complet, mais aussi comme scénariste (« Les naufragés du temps » avec Gillon ou « Ici même » avec Tardi), Forest fut un des fondateurs de la bande dessinée adulte.

    guy-peellaert
    Le Belge Guy Peelart  (1934, décédé en novembre 2008) connaît une brève, mais légendaire, carrière dans la bande dessinée. Son style, en phase avec l’époque, fait entrer le « Pop Art » dans les cases. Initialement parue dans « Hara-Kiri », « Les aventures de Jodelle » (dont le physique est inspiré par Sylvie Vartan) ) paraissent en album en 1966. Deux ans plus tard, Peellaert lance sur les routes une nouvelle héroïne tout aussi psychédélique : « Pravda, la survireuse » ( Françoise Hardy est prise cette fois prise comme modèle). Il se consacre ensuite à la peinture, domaine qui l’amène à concevoir des affiches de films (« Taxi Driver »/Scorcese, « Paris, Texas »/Wim Wenders), des pochettes de disques (« It's Only Rock and Roll »/The Rolling Stones , « Diamond Dogs »/David Bowie) ou des livres (« Rock Dreams » et « The Big Room ») et Jimmy Hendrix devenus cultes.

    Sources et liens: http://www.bozar.be/activity.php?id=8949&lng=fr

    http://www.guypeellaert.com/guy.html

  • Shutter Island n'aura pas son Oscar!?!?

    shutter island banner

    A la surprise générale, les studios Paramount ont postponné la sortie du dernier Martin Scorcese au 19 février 2010 "Shutter Island" avec Leonardo DiCaprio, que beaucoup voyaient repartir avec la précieuse statuette, fait les frais d'une campagne assez bizarre. Pourtant le film auquel j'ai consacré une belle rubrique (Voir plus loin)était annoncé comme un des meilleurs Scorcese. Cela signifie aussi que ce film ne rentre plus en compte pour la plupart des awards 2010. Pourquoi ce changement?

    A ce jour, je n'ai pas la réponse, mais une autre nouvelle dans la foulée. Profitant du "trou" laissé par Shutter Island, les studios Columbia s'y sont engoufrés rapidos et c'est donc le film "Zombieland" dont je parle par ailleurs qui prendra la relève.

    zombie land 1

    Sympa pour Woody Harrelson.

    Lien MichCiné pour Shutter Island:

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/post/7061601/scorcese-dicaprio-shutter-island-de-lexplosif

    shutter island banner

  • Scorcese, DiCaprio, Shutter island. De l'explosif!

    shutter island bannerMini synopsis: Shutter Island est un îlot au large de Boston où un hôpital psychiatrique semblable à une forteresse accueille des pensionnaires atteints de troubles mentaux graves et coupables de crimes abominables. Nous sommes en 1954, et rien dans le Ashecliffe Hospital juchée sur le rôcher en face de Boston, n'est comme il y paraît! Et encore moins le marshall Teddy Daniels et son équipier Teddy Aulnes.  Shutter Island Patient 67Y ont-ils été envoyés, pour retrouver Rachel, la patiente numéro 67, disparue, etcondamnée pour le meurtre de ses 3 enfants? Ont-ils été envoyés sur place pour découvrir de visu si les rumeurs qui circulent à propos de l'établissement, sont fondées, à savoir une approche psychiatrique et des expérimentations sur les patient jugées trop radicale?  Au plus ils s'approchent de la vérité, après avoir essayé dé décoder un  message laissé par Rachel, au plus incroyable et irrélle elle est, au plus ils vont se rendre compte qu'ils ne pourront sans doute plus quitter Shutter island, parce que certaines personnes essayent de les faire passer pour fous.  Avec pour conséquence, un internement dans l'hopital. 

    shutter island Michele williams


    Extraits  de Claude Mesplède --Ce texte fait référence à l'édition littéraire Broché .Petit à petit, ce drame fait ressurgir chez Teddy des éléments de son passé : il a connu la douleur de perdre sa femme dans un incendie criminel. Mais lorsque Chuck Aule découvre que le pyromane responsable des malheurs de son collègue se trouve interné sur l’île, il s’interroge sur Teddy : celui-ci est-il venu pour enquêter ou pour se venger ?
    Dennis Lehane a construit un puzzle diabolique et subtil dans l’intention de jouer jusqu’au bout avec les nerfs de ses lecteurs qui vont s’interroger tout au long d’un récit où les apparences sont souvent trompeuses et la vérité entrevue, contredite au chapitre suivant. Dans son précédent opus, le merveilleux
    Mystic River (porté à l’écran par Clint Eastwood), le romancier avait exprimé la mesure de son talent. Avec Shutter Island  il récidive de belle façon et son thriller à tiroirs se conclut par un magistral coup de théâtre. Si Lehane a changé de registre formel, il continue inlassablement à explorer les ressorts de la condition humaine.

    Le dernier Martin Scorcese semble être un thriller flippant. En tout cas, la bande-annonce est explosive.

    shutter island pix one

    sources www.collider.com

    shutter islandshutter island pix twoshutterisland dicaprio scorcese

  • Scorcese-Sinatra-Depp. Un super trio pour un biopic canon!

    frank-johnny
    Marty Scorsese
    aimerait avoir Leonardo DiCaprio pour incarner "Blue Eyes" dans son biopic consacré à Sinatra. Cependant, Universal ne l'entend pas de cette oreille, prétextant qu'après Gangs of New-York, Aviator et The Departed, cela fait assez de films avec Leo comme tête d'affiche. sachant qu'en plus Scorcese vient de terminer Shutter Island avec son "protégé".  Les studios auraient une nette préférence pour Johnny Depp, après l'avoir vu dans "Public Enemies"..  Mais quid des yeux bleus de Sinatra? Selons les premiers bruits de couloirs, l'acteur quelqu'il soit ne devra pas chanter. Les studios ont paraît-il conclu un accord avec Frank Sinatra Enterprises, afin de pouvoir utiliser les enregistrements originaux de l'artiste, en collaboration avec The Sinatra Estate et Warner Bros. Comme on le voit, il s'agit d'une entreprise à grande échelle, et le fait que ni Scorcese, ni Depp n'aient jamais foulés les mêmes studios en même temps, suffit à exciter ma curiosité et, espérer que ce soit le beau pirate qui enlève le morçeau.

  • Leonardo DiCaprio joue les Urgences.

    revolutionay road
    Les studios New Regency viennent d'acquérir les droits d'adaptation du livre Beat the Reaper, le roman de Josh Bazell. Ce bouqin a été à la bse d'une petite gégeurre des editeurs, et alors que l'on croyait qu'avec une somme rondelette, la maison d'édition Little Brown avait toutes ses chances, c'est finalement le premier nommé qui tire les marrons du feu.  Leonardo DiCaprio bien placé dans la course aux Oscars avec Kate Winslet dans Revolutionary Road- Les Noces rebelles, devrait en interprèter le rôle phare, et en assurera également la production.
    Leonardo troquera ses costume d'espion pour celui d'un médecin urgentiste, dont le vie sera pour divers raisons, très compliqué. Il va être pris pour un ancien tueur à gages par un criminel qui aujourd'hui fait partie du programme de protection des témoins.
    Sources Varety et Ozap.

    DiCaprio bientôt à l'affiche de Shutter Island de Martin Scorcese.
    Précédent billet sur Shutter Island : http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/1/Shutter%20Island

  • Drive-In Movie Bruxelles-Cinquantenaire!

    Comme chaque année, le parc du Cinquantenaire va vibrer au son des meilleurs films de ce début d'année, dès 22H. Un nouvel écran pour un fameux programme..Quand ABBA rencontrent les Rolling Stones, filmés(en) REC, cela donne un fameux PHENOMENE cinématographique, que le GURU ne pourra pas influencer, même si IRON MAN s'en mèle, aidé par INDIANA JONES. Nos héros iront quand même vers (l') ELDORADO ou la SEX CITY de...Las vegas, en compagnie des CHT'IS, en croisant sur leur route Angelina qui leur demandera what do you WANT(ED?)

    Le programme.

    Drive-in Movies

    Nissan Drive-In Movies :
    de grands films pour une 20ème édition.

    Ca y est, c’est le 20ème ! Et pour célébrer cet anniversaire, le Drive-In Movies vous offre tous les vendredis et samedis soirs du 8 août au 13 septembre dès 20h sur le site toujours magique de l’Esplanade du Cinquantenaire.

    Pour fêter cette édition spéciale, le Drive-In vous offrira une programmation particulièrement éblouissante cette année. Faite des grands musts et deux films en avant-premières avec "Mamma Mia!" en ouverture le vendredi 08/08 et "The Love Guru" samedi 30/08.

    Vous aurez l’occasion de regarder les 12 séances sur un tout nouvel écran gonflable de 485m2, en version originale avec sous-titres.

    Date
    Titre
    Réalisateur
    08/08Mamma Mia Phyllidia Lloyd
    09/08Shine a lightMartin Scorsese
    15/08RecJaume Balaguero
    16/08PhénomèneM. Night Shyamalan
    22/08Bienvenue chez les Ch’tisDany Boon
    23/08EldoradoBouli Lanners
    29/08Sex and the CityMichael Patrick King
    30/08The Love GuruZhang Yimou
    05/09Iron ManQuentin Tarantino
    06/09Indiana Jones et le Royaume du Crâne de CristalMarc Lawrence
    12/09Las Vegas 21Chris Miller
    13/09WantedSteven Soderbergh

    Infos et réservations sur www.nissandriveinmovies.be

  • MIck Jagger! En marge de Shine a Light!

     

    shine a light scorsese Stomes documentaryLa légende du rock. Mick Jagger - Sir Michael Philip Jagger depuis que sa Gracieuse Majesté, Elisabeth II, a eu la bonté de l'adouber chevalier, en 2003 - est né le 26 juillet 1943, à Dartford, dans le Kent. Son premier instrument ? Non, ce ne fut pas une guitare ni une batterie mais un harmonica sur lequel il teste ses qualités et musicales et vocales. Il a quinze ans et se passionne pour le Rhytm and blues.
    Les Little Boy Blue & The Blues Boys : c'est le nom du premier groupe de Mick Jagger, en 1959. Un an plus tard il croise la route d'une autre légende, sur le quai d'une gare, Keith Richards. Ils ne se quitteront plus ou presque. L'un et l'autre ne jurent que par la musique noire américaine. En 1961, le jeune Jagger joue en amateur dans les Blues Incorporated, un groupe composé de musiciens de passage tels Charlie Watts ou Ginger Baker et Jack Bruce. Pour ceux à qui ces deux derniers noms n'évoquent rien, rappelons qu'ils créeront Cream avec Eric Clapton. La même année, Mick Jagger intègre la London School of Economics qu'il quittera rapidement.
    La passion de la musique le pousse vers une autre aventure, avec Ian Stewart et Brian Jones, qui verra bientôt la création des Stones. Mick Jagger finit par débaucher Charlie Watts et Keith Richards. Les concerts sont rares et les cachets sont maigres. A son tour, Bill Wyman les rejoint. Les Rolling Stones sont nés. La route du succès leur est ouverte et ne se refermera plus. Au fil des années, Mick Jagger devient la tête pensante du groupe. En 1969, le Prince Rupert Lowenstein devient le gérant des Stones et, signe de constance et de fidélité, l'est encore aujourd'hui. Business is business...
    Les Rolling Stones deviennent avec le temps l'un des plus grands groupes rock du monde (le plus grand pour certains !), enchainant les tubes et les concerts à guichets fermés.
    Côté vie privée, Mick Jagger a été aussi très prolifique. Il a sept enfants de quatre femmes différentes. La première, Marsha Hunt, met au monde Karis, le 27 novembre 1970. Quelques mois plus tard, le rocker épouse Bianca Moreno de Macias, en Mai 1971. Ils ont une petite fille, Jade... et divorcent en 1980. C'est ensuite la rencontre avec le top modèle américain, Jerry Hall. Elle lui donnera quatre enfants : Elizabeth, James, Georgia et Gabriel Luke. Mariés en 1990, à Bali, en Indonésie, le couple se sépare neuf ans plus tard. Mick Jagger n'a pas brillé par sa fidélité. Un mannequin brésilien, avec qui il a une liaison, donne en effet naissance à Lucas Jagger. Peut être mauvais mari, Mick Jagger est un bon père et s'occupe de près de l'éducation de sa nombreuse progéniture. Aujourd'hui, le vieux rocker partage sa vie avec ... un ex-mannequin, l'américaine L'Wren Scott.
    Mick Jagger, qui parle le français, possède un château sur les bords de la Loire, à Pocé-sur-Cisse, près d'Amboise, en Touraine. On peut être rocker et aimer le raffinement.

    shine a light groupLes papys du rock ne s'arrêteront jamais ! Moins d'un an après la fin de la plus lucrative tournée mondiale d'un groupe de rock, Keith Richards vient de déclarer que lui et son "twin brother" Mick Jagger allaient se mettre à l'écriture d'un nouvel album, soit le 23e des Rolling Stones. Le guitariste des "Pierres qui roulent" déclare : "Dès que nous aurons fini la promotion du film de Martin Scorsese, Shine a Light nous allons nous retrouver et recomposer de nouveaux morceaux. Nous aimons ce que nous faisons, c'est aussi simple que cela. Dans les années 60, nous étions les chiens fous de la meute et désormais, nous sommes des rockers fripés. Mais nous avons toujours l'énergie. J'essaye de ne pas trop manger ni boire, et je fume du bon tabac. Honnêtement, je ferais ce boulot même si j'étais sur une chaise roulante..."

    Charlie Watts, le batteur du groupe, renchérit avec une pointe d'humour so british : "Je suis ravi que nous n'arrêtions pas. La dernière fois que nous avons fait un break un peu long, j'ai eu un cancer de la gorge. Dès que nous nous reposons, je tombe malade."

    shine a lightD'après Pure et mes dossiers persos.

     

     

  • Shine a light sous la loupe sortie Belgique 28 mai

    stones_logo
    L'Oscarisé Martin Scorcese qui n'a jamais hésité à puiser dans le répertoire des Stones pour la bande-son de ses films, (Gimme Shelter dans Les Infiltrés, et Jumping Jack Flash dans Mean Streets) délivre le documentaire évènement de l'année "Shine a Light" . Un regard sur le groupe qui à lui tout seul définit vraiment ce qu'est a  rock 'n roll band. Un film qui magnifie tant l'ensemble que chacun des membres....Mick jagger en tête. Bête de scène, et chanteur exceptionnel, lorsqu'il nous envoie une chanson country....Mais on y reviendra plus tard..
    Il ne faut surtout pas sous-estimer l'immense apport des Rolling Stones dans l'histoire de la musique . Les pierres qui roulent, créé en 1962,  c'est toute une palette de styles, de sons, à tel point, que le groupe se positionne loin devant tous ceux qui ont suivi. Ils sont devenus la sources d'inspiration de la plupart des musiciens qui ont démarré après eux....mais aucun d'eux n'atteindra jamais une telle stature. Scorcese n'est pas un novice en matière de concerts rock (The Last waltz), il sait comment manier les caméras afin de rendre au maximum les émotions que dégagent les Stones en concert. Il a filmé Jagger and C° pendant 2 jours, dans la préparation et la prestation au  Beacon Theater l'un des plus beaux de Manhattan (200 places)  New York City à l'automne 2006, en utilisant 16 caméras, et les plus grands chef opérateurs encore en activité.  Ainsi, le directeur de la photographie Robert Richardson ( The Aviator-JFK.) a été chargé de superviser l'ensemble où se retrouvent John Toll (The last samourai) Andrew Lesnie (The Lord of the Ring) Stuart Dryburg (Painted veil) et  Robert Elswit (Good Night and Gool Luck), sans oublier Emmanuel Lubezki Sleepy Hollow) et Ellen Kuras (Eternal sunshine of a spotless Mind). Toutes ces forces rassemblées donnent un film stupéfiant, extraordinaire, époustouflant!
    shine_a_light_kfd_Five_copyrights_claes
    Scorcese immortalise le plus grand groupe, en insérant, mais peu, trop peu à mon goût, des images cultes issues d'un footage exclusif. On peut y voir un Jagger lipu, donner son avis lors d'un débat devant des prêtres ébahis, le même s'étonner de leur succès, et ne plus se voir en activité deux ans plus tard,  pour répliquer quelques temps après, qu'il est certain d'être encore là à 60 ans (nous sommes en 62/63 lors des interviews) et Keith Richards plus allumé, une bouteille d'alcool à la main, ce qui ne surprenait personne à l'époque, et encore moins aujourd'hui...y aller de sa déconnade lors d'un show télévisé..etc etc....shine_a_light_podium

    Ce qui au départ ne devait être selon les premiers accords avec Jagger, qu'un docu sur la tournée mondiale "A Bigger band"  le plus grand concert jamais réalisé, a finalement abouti à un concert plus intimiste, mais tellement plus interactif avec le public, une fois mises en routes les immenses roues de cette colossale entreprise. Même si dans les premières images, Jagger émet des réserves quant au choix de la salle, du podium, et des nombreuses caméras, qu'elles fussent sur rails, sur grues ou en standy cam, n'étant pas habitué à être filmé pour le grand écran, et Scorcese piquer une belle colère d'entrée de jeu,  le résultat est à la hauteur des Icônes du rock!shine_a_light_kfd_Two
    Les spectateurs sont au coeur de l'action, et aucune corde, aucun accord, aucun soupir ne leur échappe...Le groupe prend possession de l'écran, et ne le lâche plus jusqu'au bout, pour notre plus grand bonheur, celui de ne pas devoir faire la  file aux guichets, ni de devoir patauger dans la boue, pas de problèmes de parking, pas de retours hasardeux aux petites heures, pas de mauvaise qualité de son, pas de brouhaha , ni de mouvement de foule....Un concert tout simplement vécu de l'intérieur bien calé dans son fauteuil. Mais quel concert! Aux avant-postes, Mick Jagger,  vraie bête de scène, et malgré les outrages du temps dus aux nombreux abus, on a peine à croire que ce bonhomme gesticulant et à l'énergie incontrôlable, a 62 ans au moment du tournage. .J'en veux pour preuve, son interprètation magistrale de "She was Hot" Un moment exceptionnel!  Du reste tous les membres du groupe, De Ron Wood à Keith Richards, ne sont pas loin de ressembler à des momies vivantes, mais dès que les accords fusent, ils redeviennent des "jeunots" comme par enchantement..et la complicité tant musicale qu'amicale qui unit les deux "frères "guitaristes est superbe. Lorsqu'on leur demande qui des deux est le meilleur guitariste, ils répondent simplement que lorsqu'ils sont en scène, l'un galvanise l'autre. C'est pas beau ça???  rolling1Je dois vous avouer que, moi qui ai connu leur ascension (j'avais 15 ans en 1962...) je suis restée bouche bée devant le spectacle proposé. Non seulement par la qualité des prises de vues, le son léché, mais aussi et surtout par les prestations de Mick Jagger. Même si j'ai oublié les titres, (que nous n'avons pas dans notre dossier presse), lorsque Jaggie entama une chanson country, je n'en crut pas mes yeux et mes oreilles... Oui, il sait chanter. Et comment. Quant il entame sa version tendance unplugged légèrement classique de "As tears Go by", je me suis retrouvée au coeur de Carnaby Street avec des photos de Marianne Faithfull et Mary Quant partout.  Bref, on ne voit pas les deux heures de spectacle passer, c'est à peine qu'on s'émeut sur la prestation de Christina Aguilera, ou Buddy Guy....il ne font que quelques notes et puis s'en vont...mais que dire aussi de la superbe interprêtation solo de Richards, qui par moment nous fait un peu penser à Dylan.

    shine a lightPetit détail, le film et le spectacle sont présentés par Bill Clinton himself. Et l'image de fin, est une merveilleuse trouvaille. Sortie belge fin mai.

    Crédits photos KFD pro.

  • Shine a Light The Rolling Stones sous la loupe!


    shine a light scorsese Stomes documentary
    L'Oscarisé Martin Scorcese qui n'a jamais hésité à puiser dans le répertoire des Stones pour la bande-son de ses films, Gimme Shelter dans Les Infiltrés, et Jumping Jack Flash dans Mean Streets en autres,  délivre le documentaire évènement de l'année "Shine a Light" . UN regard sur le groupe qui à lui tout seul définit vraiment ce qu'est a  rock 'n roll band. Un film qui magnifie tant l'ensemble que chaun des membres....Mick jagger en tête. Bête de scène, et chanteur exceptionnel, lorsqu'il nous envoie une chanson country....Mais on y reviendra plus tard..
    Il ne faut surtout pas sous-estimer l'immense apport des Rolling Stones dans l'histoire de la musique . Les pierres qui roulent, créé en 1962,  c'est toute une palette de styles, de sons, à tel point, que le groupe se positionne loin devant tous ceux qui ont suivi. Ils sont devenus la sources d'inspiration de la plupart des musiciens qui ont démarré après eux....mais aucun d'eux n''a, ou n'atteindra jamais une telle stature. Scorcese n'est pas un novice en matière de concerts rock (The Last waltz), il sait comment manier les caméras afin de rendre au maximum les émotions que dégagent les Stones en concert. Il a filmé Jagger and C° pendant 2 jours, dans la préparation et la prestation au  Beacon Theater l'un des plus beaux de Manhattan (200 places)  New York City à l'automne 2006, en utilisant 16 caméras, et les plus grands chef opérateurs encore en activité.  Ainsi, le directeur de la photographie Robert Richardson ( The Aviator-JFK.) a été chargé de superviser l'ensemble où se retrouvent John Toll (The last samourai) Andrew Lesnie (The Lord of the Ring) Stuart Dryburg (Painted veil) et  Robert Elswit (Good Night and Gool Luck), sans oublier Emmanuel Lubezki Sleepy Hollow) et Ellen Kuras (Eternal sunshine of a spotless Mind). Toutes ces forces rassemblées donnent un film stupéfiant, extraordinaire, époustouflant!
    shine_a_light_kfd_Five_copyrights_claes
    Scorcese immortalise le plus grand groupe, en insérant, mais peu, trop peu à mon goût, des images cultes issues d'un footage exclusif. On peut y voir un Jagger lipu, donner son avis lors d'un débat où quelques prêtres sont présents, le même s'étonner de leur succès, et ne plus se voir en activité deux ans plus tard,  pour répliquer quelques temps après, qu'il est certain d'être encore là à 60 ans (nous sommes en 62/63 lors de l'interview) et Keith Richards plus allumé, une bouteille d'alcool à la main, ce qui ne surprenait personne à l'époque, et encore moins aujourd'hui...y aller de sa déconnade lors d'un show télévisé..etc etc....shine_a_light_podium

    Ce qui au départ ne devait être selon les premiers accords avec Jagger, qu'un docu sur la tournée mondiale "A Bigger band"  le plus grand concert jamais réalisé, a finalement abouti à un concert plus intimiste, mais tellement plus interactif avec le public, une fois mises en routes les immenses roues de cette colossale entreprise. Même si dans les premières images, Jagger émet des réserves quant au choix de la salle,  du podium, et des nombreuses caméras, qu'elles fussent sur rails, sur grues ou en standy cam, n'étant pas habitué à être filmé pour le grand écran,  le résultat proposé par Scorcese et son équipe est vraiment une réussite totale. shine_a_light_kfd_Two
    Les spectateurs, cad nous les cinéphiles, sommes au coeur de l'action, et aucune corde, aucun accord, aucun soupir ne nous échappe...Le groupe prend possession de l'écran, et ne nous lâche plus jusqu'au bout, pour notre plus grand bonheur. Pas de files aux guichets, pas de boue , pas de problèmes de parking, pas de retours hasardeux aux petites heures, pas de mauvaise qualité de son, pas de brouhaha , ni de mouvement de foule....Un concert tout simplement vécu de l'intérieur bien calé dans son fauteuil. Mais quel concert! Aux avant-postes, Mick Jagger, une vraie bête de scène. Et malgré les outrages du temps dus aux nombreux abus, on a peine à croire que ce bonhomme gesticulant et à l'énergie incontrôlable, a 62 ans au moment du tournage. .J'en veux pour preuve, son interprètation magistrale de "She was Hot" Un moment exceptionnel!  Du reste tous les membres du groupe, De Ron Wood à Keith Richards, ne sont pas loin de ressembler à des momies vivantes, mais dès que les accords fusent, ils redeviennent des "jeunots" comme par enchantement..et la complicité tant musicale qu'amicale qui unit les deux "frères "guitaristes est superbe. Lorsqu'on leur demande qui des deux est le meilleur guitariste, ils répondent simplement que lorsqu'ils sont en scène, l'un galvanise l'autre. C'est pas beau ça???  Je dois vous avouer que, moi qui ai connu leur ascension (j'avais 15 ans en 1962...) je suis restée bouche bée devant le spectacle proposé. Non seulement par la qualité des prises de vues, le son léché, mais aussi et surtout par les prestations de Mick Jagger. Même si j'ai oublié les titres, (que nous n'avons pas dans notre dossier presse), lorsque Jaggie entama une chanson country, je n'en crut pas mes yeux et mes oreilles... Oui, il sait chanter. Et comment. Quant il entame sa version tendance unplugged légèrement classique de "As tears Go by", je me suis retrouvée au coeur de Carnaby Street avec des photos de Marianne Faithfull et Mary Quant partout.  Bref, on ne voit pas les deux heures de spectacle passer, c'est à peine qu'on s'émeut sur la prestation de Christina Aguilera, ou Buddy Guy....il ne font que quelques notes et puis s'en vont...mais que dire aussi de la superbe interprêtation solo de Richards, qui par moment nous fait un peu penser à Dylan.

    stones_logoPetit détail, le film et le spectacle sont présentés par Bill Clinton himself. Et l'image de fin, est une merveilleuse trouvaille. Sortie belge fin mai.

    Crédits photos KFD pro.

  • The Rolling Stones to open The Berlinale

    berlinale pixLe Festival du Film de Berlin, qui attribue ses Ours d'Or, ouvre ses portes aujourd'hui, avec le film que Martin Scorcese a consacré aux Pierres qui roulent, "Shine The Light" Un superbe documentaire, dont j'avais déjà commis un article il y a 6 semaines. En voici le copié/collé.

    ---Le film Shine A Light de Martin Scorsese, qui compile deux concerts new-yorkais des Rolling Stones, ouvrira la 58e édition du Festival international du film de Berlin le 7 février, (7-17 février)
    dyn007_original_225_212_pjpeg_2543688_e5971653b896a91f47ea864304c8d916Shine A Light réunit les images de deux concerts du groupe de rock anglais donnés au Beacon Theatre de New York les 29 octobre et 1er novembre 2006. Le film compte également la présence des guests présentes ces soirs-là telles que Jack White des White Stripes ou Christina Aguilera. La performance de Mick Jagger et de ses complices est entrecoupée d'interviews et d'images des coulisses du show.

    Le long-métrage sortira dans les salles françaises le 16 avril 2008.
     Le réalisateur gréco-français Costa Gavras siègera à la tête du jury longs-métrages.---

     bande-annonce

     

    scorcese Shine a light

  • Les Rolling Stones et Martin Scorcese ouvrent la Berlinale!

    Berlinale stonesLe film Shine A Light de Martin Scorsese, qui compile deux concerts new-yorkais des Rolling Stones, ouvrira la 58e édition du Festival international du film de Berlin le 7 février, (7-17 février)
    Shine A Light réunit les images de deux concerts du groupe de rock anglais donnés au Beacon Theatre de New York les 29 octobre et 1er novembre 2006. Le film compte également la présence des guests présentes ces soirs-là telles que Jack White des White Stripes ou Christina Aguilera. La performance de Mick Jagger et de ses complices est entrecoupée d'interviews et d'images des coulisses du show.

    Le long-métrage sortira dans les salles françaises le 16 avril 2008.
     Le réalisateur gréco-français Costa Gavras siègera à la tête du jury longs-métrages. bande-annonce

  • Shutter Island de Martin Scorcese s'étoffe.

    cast shutter island
    Le générique du prochain film de  Martin Scorsese " Shutter Island." Une adaptation de dennis Lehane (Mystic River, Gone, Baby, Gone) Après Leonardo DiCaprio, voici Ben Kinsgley et Mark Ruffalo. DiCaprio interprète un sheriff américain qui va à Shutter Island une petite île pas trop éloignée du port du Massachusetts, à la recherche d'un mystérieux criminel évadé du Ashecliffe Hospital pour fous criminels en 1954.  Ruffalo sera U.S. Marshal Chuck Aule le partenaire de Leonardo.  Tous les deux vont aller de suprises en suprises.  L'hôpital recèle des choses étranges. Où est passé le mystérieux patient? Ou ont-ils été envoyés sur place pour découvrir le bien-fondé de certaines rumeurs faisant état de traîtement trop radicals en psychiatrie. Au plus le tandem croit se rapprocher de la vérite, au plus cette dernière devient insaisissable, et que les deux enquèteurs s'inquiètent de savoir s'ils pourront quitter les lieux sains et saufs....sentant que quelqu'un quelque chose est en train de les rendre fous!. Détail: le scénario de Laeta Kalogridis (PathFinder) était terminé juste à temps, avant que les scénaristes partent en grève. Donc le film de Scorcese va pouvoir démarrer en mars 2008 au Connecticut et au Massachussets.

    Sources variety