mother and chiled

  • Venise et Deauville. Clap de fin..

    Venise logo.jpgTarantino d'une part, et Emmanuelle Béart, les deux présidents de jury respectifs ont décerné les prix, et à la lecture du palmarès de la 67ème Mostra, une chose m'interpelle, n'y aurait-il pas du  copinage dans l'air? En Italie, Sofia Copolla, une ex de Tarantino s'est vu remettre le Lion d'Or pour un film qui est loin de faire l'unanimité auprès du public,  que ce dernier avait plébiscité "Post mortem" de Pablo Larain, reparti bredouille, alors que son film traite d'un sujet plus que brûlant...un coup d'état au Chili!  Copinage certainement, si l'on se rappelle que déjà en 2004, Michael Moore avait reçu la Palme d'Or pour un film produit pas tarantino....Mais ce n'est pas tout; Monte Hellman, l'un des cinéastes fétiches de Tarantino est reparti avec une statuette de Lion d'Or Spécial sous le bras.   Heureusement, il reste Alex de la Iglesia (Crimen Ferpecto) qui s'est vu décerner un Lion d'Argent pour "Balata triste de trompeta"..Mais ce palmarès laisse quand même un goût amèr, et prêtera le flanc aux critiques incendiaires qui ne vont pas tarder... Vincent Gallo qui affiche une ressemblance étonnate avec Joaquin Phoenix à reçu le Prix du Meilleur acteur pour "Essential Killing" et Ariane Labed celui de la Meilleure actrice féminine pour "Attenberg"  ,

    deauville.jpgPar contre en France, tout semble avoir été fait selon les goûts et les humeurs du jury et du public

    ...Le Grand prix a été attribué à Mother and Child de Rodriguo Garcia, film qui évoque le destin croisé de trois femmes par rapport à la maternité,  magnifiquement interprétes par Kerry Washington, Annette Bening et Naomi Watts..Et Le Prix du jury a ét remporté conjointement par Winter's Rose de Debra Granik et The Myth of The Americain Sleepover" de David Robert Mitchell, un "teen Movie" racontant la dernière nuit de quatre ados en mal de sensations sexuelles fortes..Le Prix de la critique à été remporé par le très spécial "Buried" de Rodrigo Cortès, un thriller flippant, oppressant,  avec Ryan Reynolds se déroulant uniquement dans un cercueil...oups!.