nouveaute

  • The Danish Girl enfin dans les salles. L'histoire du premier transgenre.


    danish girl duoNicole Kidman et Charlize Theron avaient été présenties dès 2008 pour tourner dans The Danish Girl, d'après la nouvelle de David Ebershoff ( Best-seller traduit en 12 langues 2000) inspiré de la véritabe histoire de deux artistes des années 20,  Einar et Greta Wegener dont le mariage va prendre une tournure assez inatendue en 1929, lorsque Einar devint le premier transexuel de l'histoire. Finalement, le projet initial a été mis aux oubliettes pour ressurgir quelques années plus tard, avec Eddie Redmayne??? (My Week with Marilyn)

    Synopsis:

    Réalisé par Tom Hooper (Oscar du Meilleur Réalisateur avec Le Discours d'un roi, 2010 ; Les Misérables, 2012), DANISH GIRL retrace la remarquable histoire d'amour de Gerda Wegener (Alicia Vikander, récemment vue dans Ex Machina de Alex Garland, 2015) et Lili Elbe, né Einar Wegener (Eddie Redmayne, Oscar du Meilleur Acteur pour son interprétation de Stephen Hawking dans Une merveilleuse Histoire du temps de James Marsh, 2014), l'artiste danois connu comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930.


    SORTIE CINÉMA JANVIER 2016

     

    tournage,sex gender,usa,danmark,amerique,united states,nicole kidman,charlize theron,the danish girl,transexuel,travesti,homosexualite,drame,biopic,comedie dramatique,photo,image,news,info,infos cine,blog,blog de mich,chronique cinema,actu,actu cine,actualite,actualite cinema,insolite,cine,cnema,cinema,nouveaute,peinture

    Découvrez la bande-annonce de DANISH GIRL - cliquezICI

     

                       

    tournage,sex gender,usa,danmark,amerique,united states,nicole kidman,charlize theron,the danish girl,transexuel,travesti,homosexualite,drame,biopic,comedie dramatique,photo,image,news,info,infos cine,blog,blog de mich,chronique cinema,actu,actu cine,actualite,actualite cinema,insolite,cine,cnema,cinema,nouveaute,peinture


                                    Lily Elbe einarLili Elbe

    Greta  et Einar sont un couple d'artistes très connus et demandés dans les années 20. Greta Wegener qui expose un peu partout dans le monde, et dont les dessins et esquisses sont publiés par Vogue et La Vie Parisienne, forme un couple très uni avec Einar.  Un jour, Greta demande à son mari de se travestir en femme alors qu'un des ses modèles à fait faux-bond.... Cette peinture qui fit le tour du monde, devint un objet de curiosité, et fit en sorte que,  le couple continua à interprèter ce jeu de rôle même à la ville, en présentant dorénavant Einar comme la soeur de Greta! A tel point qu'avec ses traits féminins plutôt accentués, les gens pensaient avoir devant eux, une femme  tentant d'occulter son genre masculin..Vous me suivez? Ce petit jeu sans importance au début, changeat complètement la donne au sein du couple, lorsque Einar qui prenant goût aux vêtements féminins, sentit sa vraie personnalité rejaillir!....Devenir femme et prêt (te) à subir 5 opérations chirurgicales, pourtant pas  très au point à cette époque, pour enfin être bien dans sa peau.!...La première étant l'Orchiectomie, ensuite le pénis, une transplantation d'ovaires....(?) qui fit l'objet d'un rejet, et enfin, la dernière à 50 ans, avec la mise en place d'un Utérus en 1931, pour devenir le premier transexuel de l'histoire..Greta se remaria et alla s'installer en Espagne, tandis qu'Einar devenu Lili Elbe pu vivre son homosexulité au grand jour. Mais pas pour longtemps, elle ne se remit jamais de sa cinquième opération, et mourrut peu après!! .

    https://en.wikipedia.org/wiki/Lili_Elbe

    danish gril book

  • Les femmes du 6ème étage Un César du Meilleur second rôle féminin pour Carmen Maura

    6ème étage1.jpg

    près L'Année Juliette (1995) et Le Coût de la vie (2003), Fabrice Luchini  retrouve son   réalisateur fétiche...et comme dans les deux précédentes réalisations de Philippe Le Gay, des individus questionnent leur propre rapport au bonheur, remettent en question leur existence

    Une comédie drôle, tendre et attachante de  Philippe Le Gay avec :Fabrice Luchini, Sandrine Kiberlain, Natalia Verbeke, Carmen Maura, Lola Dueñas

    A

    Les années 60. Jean-Louis Joubert, agent de change rigoureux et père de famille « coincé », découvre qu'une joyeuse cohorte de bonnes espagnoles vit... au sixième étage de son immeuble bourgeois. Maria, la jeune femme qui travaille sous son toit, lui fait découvrir un univers exubérant et folklorique à l'opposé des manières et de l'austérité de son milieu. Touché par ces femmes pleines de vie, il se laisse aller et goûte avec émotion aux plaisirs simples pour la première fois. Et prend plaisir à fréquenter cettejoyeuse cohorte de bonne femmes exhubérantes... Mais peut-on vraiment changer de vie à 45 ans ?

    6ème 2.jpg6ème4.jpg6ème5.jpg6ème7.jpg6ème 8.jpg6ème9.jpg

  • Envie de rencontrer Harrisson Ford et Rachel McAdams???

    Rendez vous à la Berlinale qui commence après-demain...Le festival du Film de Berlin annonce la présence d'Indiana Jones et de Rachel McAdams, deux grosses pointures Hollywoodiennes accompagnée par le réalisateur du film "Morning Glory" Roger Mitchell..Et ce n'est qu'un début. J'attends d'autres news ce week-end...et le Tapis-Rouge ne sera pas en reste.

                                                Berlinale ap.JPG

     

    Mais inutile de cliquer sur le lien....les photos seront publiées par mes soins.

    En attendant, quelques photos du film..avec aussi Diane Keaton et Patrick Wilson (Hard Candy)

    mg1.jpgmg2.jpg Mg3.jpgMorning glory Keaton.jpg

     

      http://www.morningglorymovie.com/#home pour une chouette bande-annonce.

  • Natalie Portman avec et sans....

    your-highness.jpg

    Le puritanisme Us à encore frappé.

    Natalie Portman à l'affiche de "Black Swan" où elle donne la réplique à Vincent Cassel, est l'objet d'une certaine censure, d'autant plus ridicule, que les photos incriminées, circulent librement sur le net. La preuve, je vous les poste...

    portman 3.jpgDans la comédie "Your Highness" de David Gordon Green, elle a une scène aquatique où elle apparaît en string... dévoilant un très mignon postérieur. Trop aux goûts des censeurs américains qui ont couvert cette partie là de l'anatomie de la belle, avec une culotte assez démodée. Mais n'ayez crainte, dans le film, la scène sera visible dans sa version originale.  

         

    portman In.jpg 

    portman out.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Blanche-Neige, deux pour le prix d'une. Theron/Roberts! A qui?

    theron Young adult.jpgD'après le site Deadline, deux studios paufinent le tournage d'un film sur Blanche neige, et ils ne lésinent pas sur la personnalité de celle qui incarnera l'une des "méchantes"  qui n'arrête pas de consulter son miroir..."Miroir beau miroir, c'est qui la plus belle?" etc etc....! D'une part, chez Universal,  on cite Charlize Theron et Rupert Sanders à la barre, et pour l'autre projet, Julia Robert qui a fait un retour fracassant avec Eat, Pray and Love...serait en négociations avec les Studios Relativity Media, tout comme le réalisateur indien Tarsem Singh (The Cell , The Fall) qui est pressenti pour prendre en main la direction du film...

    Photo dans le titre, Charlize Theron en tournage dans "Young Adulté à New.York!

    .

  • Virginie Efira à de la chance dans la vie!

    la chance de ma vie mail.jpg

    Notre Virginie Efira ne chôme plus depuis "L'Amour c'est mieux à deux"! A peine "Kill me Please" est-il sorti dans les salles, que nous arrive "La Chance de ma Vie" avec François Xavier Demaison (Coluche).

    lachancedemavie.jpglachancedemavie2.jpg

    Lors de l'entretien que la comédienne m'a accordé en début d'année, j'ai rencontré  une personne absolûment ravissante, et pas avare de son temps. Lors d'une journée presse pour la sortie d'un film, les journalistes ont une petite vingtaine de minutes en tête-à-tête,  Virginie et moi, alors que j'étais une des dernières,  nous avons discuté pendant plus d'une demi-heure, et elle, toujours avec le sourire.  A ce moment, rien ne filtrait concernant ses projets.. Mais ses yeux pétillaient, car elle m'avait quand même confiée être fort sollicitée. Avec le recul, je comprends mieux sa discrètion aujourd'hui. Le film "Kill Me Please " à suivre, représentait un rel challenge, une forme de pari risqué et elle ne voulait sans doute pas dévoiler le côté obscure et intriguant du scénario. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que le résultat est à la hauteur de l'évènement. Ce film là a reçu un excellent accueil? Espèrons qu'il en sera de même avec celui-ci, même si le régistre est totalement différent.

     Julien Monnier a un sérieux problème. Il a beau être un conseiller conjugal brillant, il n'arrive pas à garde.r une femme dans sa vie plus de deux semaines. Et pour cause, depuis son plus jeune âge, Julien porte la poisse à toutes les femmes qui s'éprennent de lui. Mais pas une petite poisse. De celles qui vous envoient à l'hôpital plusieurs fois par semaine, qui brisent votre vie professionnelle ou qui vous fâchent à vie avec vos proches. Julien est à proprement parler un vrai chat noir pour les femmes. Joanna Sorini va vite l’apprendre à ses dépens le jour où elle le croise. Une carrière en plein décollage, une vie amoureuse qui semblait enfin prendre un bon tournant, tout cela risque de bien changer...

  • Brad Pitt et Ben Stiller avant-première Megamind à New York.

    mega NY.jpg

    Le dossier complèt de MEGAMIND sur Moteur on Tourne, un clic sur:

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/megamind

    megamind NY premiere Tina Fey.jpg

    megamind Pitt stiller.jpg

    megamind pitt.jpg

    Megamind Movie.jpg

  • Mega Mindy arrive. Oups!

    megamindydvd.jpgAprès "K3 en de Kattenprins", voici "Mega Mindy". Pour nos voisins flamands, ces deux films attirent les foules, et représentent une caisse enregistreuse très intéressante. Afin d'e m'en assurer, car cela me semble étonnant, j'ai surfé sur le net pour aller à la découverte de ces deux "phénomènes" là, et effectivement, le premier film consacré à un "girls band" a véritablement cartonné au nord du pays, et le second est en passe de faire de même. Et oui, il en faut pour tous les goûts. Cependant, en dehors de "The Zaak Alzheimer" "The Helaasheid der Dingen" et "Loft", le cinéma flamand ne m'attire pas vraiment. Donc laissons aux flamands leurs préférences....UrbanusPortret_01.jpgJ'ajouterai simplement que Urbanus ( Koko Flanel-Hektor) s'est vu confier un petit rôle de Sultan dans Megamindy en het zwarte Kristal", et que la comédienne qui incarne Mega Mindy, est également une chanteuse appréciée chez nos voisins.

    Détail: Urbanus a interprèté un petit rôle dans "Le septième ciel" de J.P. Lilienfeld, qui plus tard réalisera "La Journée de la Jupe".......(ça c'est du cinéma!)

     

  • De Niro Bellucci un baiser chaud! Manuele D'Amore 3!!!

    manuela1.jpg

    De Niro incarne un professeur qui s'amourache d'une collègue. L'entièreté de l'équipe a été photographié à l'hôtel De Russie à Rome dernièrement.

     

     

    manuela7.jpgmanuela d'amore12.jpg

     

    manuela5.jpg

    Photos de tournage : http://www.zimbio.com/pictures/

    Manuele D'Amore 3 avec encore: Carlo Verdone, Michele Placido, Donatella Finocchiaro, Valeria

     

     

     deniro bellucci.jpg

    Le casting de "Manuale d'Amore 3 " de Giovanni Veronesi, est chaud, super chaud. Cette populaire franchise italienne, permet  à Robert De Niro de pouvoir s'adresser à Monica Bellucci en Italien (qu'ils sont à la base)....mais pas que cela. Les baisers que les deux comédiens échangent sont plus que torrides, et sonnent plus vrais que vrai.. Mais on le sait, ce sont des "baisers de cinéma"...Qu'en pense Vincent Cassel??

  • Io Sono l'Amore

    swinton berenson.jpgL'avant-première de  Io Sono Amore à Saint-Germain des Prés a fait se déplacer la grande foule en ce début de semaine. Parmi les stars, deux ne sont pas passées inaperçues. Les plus somptueuses étaient sans contexte Tilda Swinton et Marisa Berenson. C'est à celle qui volait la vedette à l'autre. Tilda Swinton toujours aussi androgyne est apparue telle qu'en elle-même, une beauté glâçée, dyaphane, mais tellement exceptionnelle. Un physique spécial qui lui permet de passer par tous les régistres et toutes les modes. Tout lui va...même lorsqu'elle se "looke" garçon..A ses côtés, la Diva Berenson sur qui, les ans n'ont pas l'air de peser. Un mot un seul "Magnifiques"

    Io Sono Amore projeté aux festival de Venise, Toronto, Sundace , Berlin et Marakech en 2009, est parti pour faire des étincelles en cette fin 2010

     Une réalisation magistrale avec un casting 5 étoiles, sion y ajoute Gabrielle Ferzetti. Quant à la  musique de John Adams, elle est tout simplement envoûtante, et elle ponctue à merveille  cette belle histoire d'amour. A voir absolûment! 

    I Am Love que l'on peut appeler an operatic movie, survole à la manière de Visconti une famille milanaise aisée faisant partie de l'élite et des biens-nantis, où le patriarche (Gabrielle Ferzetti) dans le château des Recchi, riche famille d'industriels milanais,  s'apprête au grand dam de sa femme et de ses deux autres enfants, à cèder le relais à son fils Tancredi (Pipo Delbona) le mari d'Emma (Tilda swinton)et un de ses petit-fils Eduardo (Flavio Parcinti) lequel a pourtant bien d'autres projets...ouvrir un resto. Il voue une très grande "amitié" pour Antonio, un surdoué en cuisine qu'il va d'ailleurs présenter à sa mère. Cette rencontre déclenchera des passions longtemps réprimées et emmèneront Emma sur le chemin du retour à la vie.  I Am Love, où la politique de classe joue un rôle clé et alterne avec des moments de passion , la belle sérénité hyper-raffinée affichée par la sphère familiale  s'éffrite, et devient subitement la proie de pressions, petites et anodines en apparences. Ces transgressions aux règles établies dans la famille depuis des lustres, commencent à provoquer des troubles dans les moeurs et l'étiquette. Ce film n'est pas sans rappeler "Le Guépard" de Visconti, dont il

    I Am Love propose encore de belles séquences cuisine à se pourlècher les babines, et n'est pas sans rappeler "Le festin De Babette". Bref, Io Sono l'Amore est un film entier, filmé en limite couleurs saturées, mais qui confèrent au long-mètrage de forts belles images de la nature dans ce qu'elle a de plus beau, de vastes étendues, des champs à perte de vue, et des fleurs partout. Quant à Tilda Swinton, on imagine avec peine qu'elle ne maitrise pas le russe et l'italien, tant elle le pratique à la perfection dans le film. Surtout que pour le rôle d'une expatriée Russe , elle doit même parler l'italien avec l'accent russe. Son jeu tout en nuances et retenue est tout simplement unique! Elle fait s'entrechoquer la modernité et la tradition d'une manière très subtile, et fait de  ce drame somptueux, ambitieux et complexe, une belle leçon de cinéma. Je soulignerai la façilité avec laquelle, elle passe de sa vie monotone et stéréotypée de mondaine blasée, à celle de "reborn" lorsqu'elle ressent les premiers émois de l'amour. Cette actrice un peu mystérieuse, née pour être à l'écran, sait tout faire, et ce film est à la mesure de son immense talent. De surcroit, elle peut tout se permettre, (à chaque fois je suis sous le charme)....même lorsqu'elle nous gratifie d'une scène de sexe torride...magnifiée il faut le dire par des images d'insectes butinant des fleurs et par la musique envoûtante de John Adams! Cette séquence offre un visuel grandiose sur l'arrière-pays de San Remo. A épingler: Alba Rohrwacher qui incarne de fort belle façon sa fille homosexuelle, laquelle au par son mode devie, va d'une manière inconsciente "aider" sa mère à s'affirmer elle aussi!  Portrait craché de Swinton.

    iamlove_02

     http://www.iamlovemovie.com/

  • Karaté Kid et Kung Fu panda....même combat!

    kk s.JPG300 millions de dollars. Cette somme, si exorbitante soit-elle, représente ce qu'a rapporté The Karate Kid (avec Jackie Chan et Jaden Smith) remake 2010  au box-office mondial, pour un budget de 40 millions de $. Donc excellent rapport qualité/prix qui a donné des idées aux producteurs. Ces derniers envisagent de surfer sur la vague du succès, en préparant déjà une suite...Ce ce que vient de confimer Sony...Et puis, faut pas trop trainer avec un petit gars qui pourraitn grandir très vite s'éloigner de son personnage Selon le site THR, les scénaristes de Kung Fu Panda Cyrus Voris et Etha Reiff qui en connaissent un brin en art martieux...vont donner un solide coup de main..

  • Elle s'appelait Sarah...Sublime Kristin Scott Thomas

    Emini_Elle-sappelait-sarah_affichex500.jpglle s'appelait Sarah
    Un film de Gilles Paquet-Brenner.
    Avec Kristin Scott-Thomas, Mélusine Mayance, Niels Arestrup, Frédéric Pierrot .
     

     

    Sortie le 13 octobre 2010. en France, et un peu plus tard ici en Belgique, ou la plus frenchie des comédiennes anglaises est à l'affiche avec "Crime d'Amour"! 

    Synopsis :

    Julia Jarmond, journaliste américaine installée en France depuis 20 ans, enquête sur l'épisode douloureux du Vel d'Hiv.
    En remontant les faits, son chemin croise celui de Sarah, une petite fille qui avait 10 ans en juillet 1942.
    Ce qui n'était que le sujet d'un article devient alors, pour Julia, un enjeu personnel, dévoilant un mystère familial.
    Comment deux destins, à 60 ans de distance, vont ils se mêler pour révéler un secret qui bouleversera à jamais la vie de Julia et de ses proches ?
    La vérité issue du passé a parfois un prix dans le présent...

     

    ELLE S’APPELAIT SARAH est une fiction, mais l'adaptation du  livre  est extrêmement bien documenté et respecte au plus près la réalité des faits. En suivant ces différents destins,le réalisateur espèr avoir fait un film dans lequel tout le monde peut se sentir concerné. Un film qui nous fait visiter l’histoire d’un point de vue accessible et identificateur, mais pas infantilisant ni moralisateur.

     

     

                           elle_sappelait_sarah_photo2.jpg 

     

     

    
    Qu’est-ce qui vous a donné envie de porter à l’écran Elle s’appelait Sarah, le livre de Tatiana de Rosnay ?
    L’idée de ce film est née trois mois avant la sortie d’UV. Je sens que celle-ci va mal se passer et j’ai envie de revenir à un cinéma de fond. Je tombe alors sur le livre de Tatiana de Rosnay. J’ai littéralement dévoré son intrigue captivante qui, en plus d’évoquer la Rafle du Vél’d’Hiv et les camps d’internement du Loiret, l’exprime d’un point de vue contemporain : après la découverte d’un secret de famille, une journaliste américaine installée en France va mieux appréhender l’histoire de son pays d’adoption et voir sa vie bouleversée par quelque chose qui au départ ne la concerne pas. Le récit explore également des zones d’ombre peu traitées, comme l’attitude des témoins de cette époque où les collabos et les résistants étaient à la marge. La majorité regardait ailleurs en essayant de sauver sa peau ; comme la famille Tezac qui, dans l’absolu, n’a rien fait de mal et se sent  néanmoins coupable ; ou encore les Dufaure, qui deviennent des héros presque contre leur gré. On sort des schémas manichéens : on a les faits, mais aussi les conséquences sur les générations futures et on est loin de la simplification à laquelle nous avons été habitués. Cela résonnait également avec ma propre histoire.


    De quelle manière ?
    Je suis d’origine juive et les hommes de ma famille ont disparu à cette période. Mon grandpère, un musicien juif allemand ayant fait sa vie en France, a été dénoncé par des Français et est mort au début de sa déportation. Je lui rends hommage dans le film via le personnage de l’homme au violon qui a cette bague contenant du poison pour décider du moment où il va mourir… Ma mère m’a raconté l’anecdote pour la première fois pendant la préparation du film. Certaines choses sont remontées à la surface. Je n’étais pas là quand mon grand-père a été déporté, mais j’ai vu les conséquences sur ma mère, ses soeurs, ma grand-mère… Je retrouvais ça, dans le livre : les vivants qui doivent apprendre à vivre avec les morts.


    Est-ce que Tatiana de Rosnay vous a facilement cédé les droits de son livre ?
    Avant même de finir ma lecture, je souhaitais en faire un film. Et en me renseignant, j’ai réalisé que Tatiana et Serge Joncour, l’auteur d’UV, se connaissaient et s’appréciaient. Grâce à Serge, Tatiana a donc su que je voulais adapter son roman et nous avons contacté sa maison d’édition. Nous avons été les premiers à faire cette démarche, puisque j’ai eu la chance de lire l’ouvrage assez vite, quelques jours après sa sortie. Le succès aidant, Tatiana a ensuite croulé sous les propositions, américaines notamment, mais elle n’a qu’une parole et nous a maintenu sa confiance.


    Dans l’adaptation que vous avez donc signée avec Serge Joncour, avez-vous modifié beaucoup de choses par rapport au roman ?
    Non, nous sommes restés assez proches, à part pour un élément essentiel. Dans le livre, le petit frère de Sarah allait de lui-même se réfugier dans le placard pendant que sa famille se faisait arrêter. Dans le film, c’est Sarah qui lui demande de le faire, ce qui modifie son personnage et sa culpabilité. L’autre changement majeur a consisté à réparer une frustration de beaucoup de lecteurs qui regrettaient comme moi que, dans le livre, nous n’évoquions plus Sarah après la découverte de son frère. Avec Serge, nous avons donc développé à l’écran le personnage de Sarah adulte. Mais l’adaptation n’a pas été très difficile, tant le livre est remarquablement construit. Les seules vraies difficultés furent de gérer le passage d’une époque à l’autre - de 1942 à nos jours - et de faire tenir le tout en deux heures. Serge m’a d’ailleurs rendu une première version de 250 pages ! (rires) Mais dès les premières lectures du scénario, on a eu des réactions enthousiastes.

    elle_sappelait_sarah_photo3.jpg


    Pourquoi avoir choisi Kristin Scott Thomas pour incarner le rôle de cette journaliste qui, en préparant un article sur la rafle du Vel’ d’Hiv’, va remonter le fil de la vie de Sarah ?

     

    Son profil dans la vie correspond de manière troublante à celui de Julia Jarmond. Cela lui faisait d’ailleurs un peu peur, car elle n’avait jamais joué un personnage aussi proche d’elle. Stéphane Marsil connaissait Kristin pour

    avoir produit ARSENE LUPIN, et IL Y A LONGTEMPS QUE JE T’AIME est sorti pendant qu’on bouclait notre scénario. Or, avec ce film, un vrai lien fort et durable s’est créé entre elle et le public français. Nous lui avons donc envoyé le script, mais comme elle jouait au théâtre à Broadway, sa réponse n’a pas été immédiate. Or l’élection

    présidentielle US approchait et j’ai eu envie de la vivre sur place… J’ai rencontré Kristin le jour de la victoire d’Obama, en allant la chercher à la sortie du théâtre. Là, portée par son envie de raconter cette histoire et sans doute aussi par l’euphorie étrange qui régnait dans la ville, elle m’a dit oui. Son engagement a été décisif. Pour le financement du film, bien sûr, mais surtout pour tout ce qu’elle lui a apporté. Dans ELLE S’APPELAIT SARAH, on la voit telle qu’elle est dans la vie : charismatique, moderne, dans son temps. La sobriété de son jeu et sa classe

    naturelle emportent le film loin de tout piège larmoyant. Comme elle le dit elle-même, elle est ici la conscience du spectateur. Investie, mais avec la pudeur indispensable.

     

    elle_sappelait_sarah_photo6.jpg
    Comment avez-vous choisi le casting autour d’elle ?

    Nous voulions éviter la galerie de stars. On a fait la distribution en recherchant le meilleur acteur ou la meilleure actrice pour chaque rôle et pas forcément des têtes d’affiche. On a donc un mélange de talents confirmés et d’inconnus. Nous avons trouvé des étrangers, d’autres qui parlaient le yiddish. Il fallait que tout sonne vrai, authentique, faire disparaître l’artificialité du cinéma

    .


    Pourquoi avoir fait appel à Niels Arestrup dans le rôle de ce fermier qui recueille la petite Sarah, après son évasion des camps ?

    Niels a ce côté bourru des gens de la terre, le physique aussi. Et sa froideur de surface est un contrepoint intéressant au courage et à la bonté du personnage. Il l’a lu en deux jours, accepté de me rencontrer autour d’un café et m’a dit oui. Niels participe au même titre que Kristin à l’équilibre de l’ensemble. Sa retenue sur un rôle qui aurait pu verser dans la bonne conscience un peu facile est fondamentale. Je pouvais même parfois penser qu’il n’en faisait pas assez sur le plateau. C’est dans ces moments-là qu’on s’aperçoit qu’il faut savoir suivre des gens qui en savent plus que vous. Travailler avec des pointures comme Niels ou Kristin apprend

    l’humilité.

     

    Comment avez-vous choisi Mélusine Mayance pour jouer Sarah, enfant ?


    J’avais une conviction : les enfants s’endurcissent et grandissent plus vite en temps de guerre. Je cherchais, finalement, autant l’adulte en devenir que l’enfant... C’est en voyant RICKY que j’ai eu envie de rencontrer Mélusine. Elle a fait partie des trois petites filles que nous avons sélectionnées. Pour les faire travailler quelques séances en vue d’essais filmés. Le but était de les connaître un peu mieux, essayer d’évaluer leur maturité et voir comment elles réagiraient à la dureté du sujet. En finale, il en restait deux : une plus instinctive et Mélusine, une professionnelle, qui s’est imposée naturellement. C’était son film ! Elle a scotché tout le monde. Elle est précise dans ses intentions, a un sens inné de la caméra, est toujours dans ses marques, sans la moindre hésitation. Comme François Ozon l’a dit : « Mélusine n’est pas une petite fille, c’est une actrice ». Pour un rôle aussi difficile à cet âge, c’est une chance de l’avoir trouvée.

    elle_sappelait_sarah_photo7.jpg

     

    On a aussi la surprise de revoir Aidan Quinn, le partenaire de Brad Pitt dans LEGENDES D’AUTOMNE, dans le rôle du fils de Sarah, que la journaliste incarnée par Kristin Scott Thomas va retrouver au fil de son enquête. Comment êtes-vous allé le dénicher ?
    Tatiana résume parfois son livre ainsi : c’est l’histoire d’un homme qui va enfin découvrir qui était sa mère… Pour ce rôle, je cherchais une idée, une présence, un charisme. La découverte de William à la fin du film est cruciale, car elle donne son sens à la quête de Julia. La recherche a été longue et fastidieuse et même si la présence de Kristin nous a ouvert des portes, les agents américains nous ont poliment ignorés. Parce qu’on n’avait que trois jours pour tourner ces scènes et pas d’argent... Certains comédiens nous ont dit oui, mais à un tarif prohibitif. Et

    puis, un jour, notre directrice de casting américaine m’a annoncé qu’elle attendait la réponse d’Aidan Quinn.  J’étais surpris, mais ne pouvais rêver mieux : un acteur dont les amateurs de cinéma vont reconnaître le visage, mais qui va néanmoins disparaître derrière son personnage. En plus, Aidan est un être humain magnifique et un comédien très généreux, un peu dingue, immergé à fond dans son rôle et extrêmement puissant.

     

    Quels ont été vos partis pris de mise en scène pour y parvenir ?


    Au départ, je me suis surtout posé des questions sur : comment différencier les deux époques ? Comment réussir à trouver et garder cette pudeur indispensable au sujet ? Où se situe la limite entre la sobriété et le manque de créativité ? Je voulais aussi exprimer à l’image la différence des mondes dans lesquels Sarah et Julia évoluent : le chaos de l’occupation face à un certain confort bourgeois. J’ai alors choisi de filmer toute la période 1942 avec une caméra à l’épaule et des focales courtes pour être toujours dans le point de vue des personnages et au contact de l’action ; le tout entrecoupé de tableaux plus graphiques pour donner un peu d’air, comme ceux de la scène de l’évasion de Beaune-La-Rolande… Et, pour la partie contemporaine, j’ai opté pour une mise en scène très classique avec une économie de plans ; pour que chaque gros plan et chaque mouvement aient un sens. Mon but était que les spectateurs puissent suivre l’histoire, sans que ma mise en scène ne les en détourne un seul instant, même si elle existe. Privilégier le récit avant tout

    .

     

    Dans ce film, vous vous confrontez directement à la représentation du Vél’d’Hiv. Comment l’avez-vous abordée ?

     

    J’ai rencontré des survivants et tous m’ont parlé de la chaleur étouffante, de sons, d’odeurs, du fourmillement permanent… Plutôt que jouer la représentation pure et simple, leurs témoignages m’ont conforté dans l’idée d’aller vers un côté immersif, de rendre ces sensations de manière presque impressionniste. Ensuite, je vois pour la première fois MONSIEUR KLEIN. Et je m’aperçois que Losey l’a tourné au vélodrome Jacques Anquetil de Vincennes. Or celui-ci a gardé sa structure Eiffel, comme le Vél’d’Hiv. C’était donc un lieu envisageable

    pour nous, et ce d’autant plus lorsque les responsables des effets spéciaux m’ont expliqué qu’il était possible de fermer, à l’écran, ce vélodrome à ciel ouvert. Nous avons donc tourné là et Mac Guff a fait un boulot extraordinaire. Au final, il n’y a que quatre plans truqués dans la séquence. Pour le reste, j’ai travaillé le découpage pour donner

    une impression de nombre, sans avoir en permanence 500 figurants dans le cadre. Je voulais que le spectateur ait la sensation du grand espace du Vél’d’Hiv, mais sans être démonstratif, car je me méfiais de la 3D, qui permet tout, mais au détriment parfois de la sensation de réalisme. J’ai aussi banni tout plan d’ensemble du lieu car, dans ce cas, le point de vue sur la situation aurait été extérieur, soit à l’inverse de ma volonté d’immersion. Tous les plans du Vél’d’Hiv sont vus à travers le regard de Sarah.


    Y a-t-il une scène que vous redoutiez plus qu’une autre de tourner ?

    Celle de la séparation des enfants et de leurs mères. Et ce encore plus, quand je

    me suis retrouvé à la tourner avec An

    nette Müller à mes côtés…

    elle_sappelait_sarah_photo5.jpg

    C’est vous qui aviez souhaité sa présence ?


    Non, c’est elle. Elle est venue avec son frère, Michel, qui était déjà là avec elle en 1942. Et comment avez-vous alors vécu le tournage de cette scène impressionnante ? J’étais dans ma bulle, je ne voulais pas être influencé par l’émotion du plateau pour ne pas devenir complaisant. J’ai commencé par mettre la caméra à distance, en retrait pour voir comment les figurants se déplaceraient. Or ils ont été exceptionnels. Ce qu’ils ont donné n’a pas de prix. Certains se sont même évanouis… Je me suis peu à peu rapproché du coeur de l’action. Pendant une demi-journée, je ne suis pas parvenu à capter l’essence de ce que je voyais - la sauvagerie insupportable - et mon inquiétude grandissait. J’ai alors demandé au cadreur de se mettre au milieu des gens au 14mm, quitte à ce qu’ils le cognent, le bousculent. Il s’est fait mal, mais en cinq prises, il a obtenu le chaos qu’on peut découvrir à l’écran.


    Avec ELLE S’APPELAIT SARAH, vous êtes le premier à avoir filmé dans le Mémorial de la Shoah.
    Oui, ce Mémorial n’avait jamais été filmé dans le cadre d’une fiction. Et la scène où le personnage de Kristin s’y rend est ‘‘casse-gueule’’, car on peut vite basculer vers la politique. L’homme qu’elle rencontre là-bas lui résume ainsi sa mission : « échapper aux chiffres et aux statistiques pour redonner un visage et une réalité à chacun de ces destins. » Ces mots définissent mon but profond avec le film. Jusque-là, les films sur l’Holocauste sont restés - de façon certes indispensable - sur l’Histoire avec un H majuscule. Moi, je ne me sentais pas à l’aise là-dedans. Ça a été fait de nombreuses fois et à mes yeux, LA LISTE DE SCHINDLER est indépassable. Je me suis alors demandé quelle petite pierre je pourrais apporter à cet édifice. Et la chose qui m’est apparue était d’essayer de faire ressentir aux gens cette tragédie, sortir des grands discours pour lui redonner un aspect concret et palpable, à hauteur d’homme, faire que les spectateurs se sentent au contact des événements, indépendamment de leurs opinions ou leur origine. Le personnage de Kristin est Américain et non juif. L’histoire de Sarah et de la Shoah n’est donc pas son histoire, mais elle va être touchée indirectement. Cela pourrait arriver à n’importe qui.

       

    Dosssier Avec l'aimable autorisation de Ugc Distribution Pro. (merci)

  • Russel Crowe "The Last Three Days"

    images.jpgToujours à propos de Russel Crowe. Voici la bande-annonce de son dernier film "The last Three days" , où il donne la réplique à Liam Nesson, Elisabeth Banks, Brian Dennehy, Olivia Wilde, sous la direction de Paul Haggis (Crash), le scénariste attitré de Clint Eastwood

    La vie semble parfaite pour John Brennan et sa petite famille.. jusqu'au jour où la police fait irruption d'une manière brutale dans sa vie, et enmène sa femme menottes aux poings, cette dernière étant soupçonnée d'un crime....Même si sa femme lui semble non coupable, John doit désormais vivre sans elle, et s'occuper de ses enfants, en même temps trouver le temps d'aller en visite à la prison, le tout combiné avec ses horaires de prof au collège...Alors que l'ultime recours est rejeté par la justice, John ne voit pas d'autre solution au désarroi de son épouse, et l'empêcher de mettre fin à ses jours que de trouver des combines pour la sortir de prison. Il va dès lors, s'allier à des gens pes scrupuleux afin de mener cet ultime combat à bien, en plongeant désormais dans un monde dangereux! Avec un casting étincellant et Paul Haggis à la barre, ce film s'annonce très intéressant. Un thriller comme je les aimes, même si quelque part, en visionnant les sneaks, j'ai décelé quelques clichés....Mais cela me semble normal dans ce genre de réalisation...

     

  • Im.mortal

    L'acteur irlandais, Cillian Murphy , actuellement à l'écran dans "Inception"  est aux premières loges pour intégrer le casting de Im.mortal  que devrait réaliser  Andrew Niccol (Lord Of War) A ses côtés, ont déja signé; Amanda Seyfried (Mamma Mia) et Justin Timberlake (Alpha Dog)
    L'action de ce thriller de science-fiction se déroule dans un monde dystopique, où le gêne du vieillissement a été désactivé. Ne pas vieillir n'est pas l'apanage de tous, et comme  le temps est devenu une monnaie grâce à laquelle les gens s'offrent les objets nécessaires à la vie de tous les jours aussi bien que le luxe, les relations deviennent tendues, entre les natis et les autres.

    cillianmurphy-.jpg

     Cillian Murphy devrait incarner un "Time keeper- gardien du temps,  parce que dans le film, les riches peuvent donc vivre pour une éternité, tandis que les autres tentent de négocier leur immortalité. Quand un homme pauvre (Timberlake) se voit soudainement confier une fortune, il devient le suspect d'une enquête criminelle et enlève une riche héritière (Seyfried) pendant sa cavale. Ce scénario me semblent bien ficelé et devrait nous valoir une bonne production.

  • Festival du Film de Paris


    festival-film-paris-25 juin 2010.

    Le festival du Film de Paris n'a rien à envier aux autres festivals d'été. Rien qu'à la lecture des invités et des longs-mètrages proposés, on en a l'eau à la bouche.

    En vrac: Charlotte Gainsbourg, Isabelle Huppert, Yolande Moreau, Ludivine Sagnier, Sara Forestier,  Diane Krüger, Sophie Marceau,  Hippolite Girardot, MahamatSaleh-Haroun, Jacques Gamblin, Vahina Giocante, Luca Guadagnino,Fellag, David Thompson, Pio Marmaï, Manuel Pradal, Natacha Regnier, Zinedine Soualem et last but not least la superbe Tilda Swinton...Et présidé cette année par Charlotte Rampling... Cette belle brochette de stars donne vraiment envie de se précipiter sur le premier Tgv en direction de la ville lumière non?

    Quant au films proposés, le public pourra se délecter avec deux grands réalisateurs, Woody Allen en ouverture avec  "You Will Meet a Dark Stranger" et Stephen Frears qui propose en Gala de clôture "Tamara Drewe" son dernier opus depuis Chérie avec Michele Pfeifer. Le reste est à découvrir sur le site. http://www.pariscinema.org/fr1/propos-festival-paris-ci.html

     Séance :  5€ / 4€ pour les moins de 12 ans

    Entrée libre pour les porteurs du Paris CinéPass. Les billets sont en vente uniquement dans la salle où est programmée la séance. Certaines salles permettent la réservation à l’avance des billets.

    Séance en 3D : 8€ / 7€ pour les moins de 12 ans / 3€ pour les porteurs du Paris CinéPass. Tarification spéciale pour la location des lunettes 3D. Séances

    inaccessibles sans lunettes 3D.

    Rétrospective Sadao Yamanaka :  4€

    Entrée libre pour les porteurs du Paris CinéPass

    La Nuit du Cinéma  (pas de billet à la séance) :  Pass Nuit à 12€

    Entrée libre pour les porteurs du Paris CinéPass

    Masterclass Jane Fonda et Rencontre avec Louis Garrel :

    5€ / Entrée libre pour les porteurs du Paris CinéPass

    Entrée libre pour les soirées au CENTQUATRE, la Brocante Cinéma, l’exposition de photographies sur le parvis du MK2 Bibliothèque, et les leçons de cinéma / masterclass de la Bibliothèque Nationale de France.

    Paris CinéPass : 30€

    Carte nominative permettant l’accès à toutes les séances du festival, dans la limite des places disponibles. Elle ne constitue pas un coupe-file et ne donne pas droit à une entrée prioritaire dans la salle. En vente sur www.pariscinema.org, www.fnac.com et dans les magasins Fnac. En vente à partir du 25 juin directement au MK2 Bibliothèque (présence obligatoire du titulaire pour l’insertion de la photo sur la carte Paris CinéPass).

    Informations  pass@pariscinema.org

    COMPTOIR D'ACCUEIL DU FESTIVAL PARIS CINÉMA

    MK2 Bibliothèque

    Ouvert du 25 juin au 13 juillet

    128 / 162 avenue de France - Paris 13e

    Horaires d'accueil : de 11h30 à 22h

    Métro : Bibliothèque François-Mitterrand (ligne 14) / Quai de la Gare (ligne 6) / Bibliothèque (RER C)

    Bus : 62 / 89 / 132

  • "Night and Day" Tom et Cameron une belle alchimie.

    n d place
    La comédie d’action « NIGHT & DAY » a été montré en, première mondiale hier à Séville en Espagne. Tom Cruise et Cameron Diaz y jouent pour la première fois ensemble, néanmoins,  l’alchimie qui opère entre les deux suggère qu’ils le font depuis des années.

    n d still
    Lorsque June rencontre Roy, elle croit que le destin lui sourit enfin et qu’elle a trouvé l’homme de ses rêves. Pourtant, très vite, elle le suspecte d’être un espion et le cauchemar commence. Elle se retrouve traquée avec lui dans une course-poursuite à travers la planète qui ne leur laisse aucun répit.

    Leur vie ne tient qu’à un fil et le danger est partout. Pour avoir une chance de s’en sortir, June doit découvrir si Roy est un traître ou la seule personne à qui elle peut faire confiance…


    n d crowdwww.nightandday-lefilm.com

    sortie belge 28 Juillet 2010.

     

    n d cast

     

    n d duo

     n d cruise

  • Sex and the City Première New-Yorkaise. SJP en beauté!

    satc première quatuor
    'Sex and the City 2' , le compte à rebours a commencé. Plus que quelques semaines de patience, et à nous le strass, les paillettes, le glamour, le bling bling façon fashionistas. En attendant, les 4 copines de New York ont commencé l'immense promotion de "Sex and the City 2" par une avant-première de choix à New York. Le quatuor composé de Sarah Jessica Parker, Kim Catrall, Kristin Davis et Cynthia Nixon respendissait sur le tapis-rouge! Plus particulièrement SJP, qui arborait une robe  jaune fluo créée par le grand couturier Valentino. Sjp: je voulais que cette robe symbolise toutes les émotions des mois passés; le plaisir, la peur, la tension, les secrets et Valentino y est arrivé avec talent"  Cendant, et vous le verrez plus bas..;il y eut un petit "incident" bien vite fixé pour la postérité par un paparazzo astucieux.

    satc catrall ocreKim Catrall quant à elle, arborait une magnifique robe dorée créée par Naeem Khan, qui n'avait rien a envier à la précédente, même si comme à son habitude, ce fut SJP qui a volé la vedette à toutes. " De la robe aux bjoux....il n'y a pas une pièce ce soir  que le public puisse se permettre, pas même mes sous-vêtements...heureusement, le tout estbien assuré, confia-t'elle.

    satc davies pinkKristin Davis était également resplendissante dans une superbe robe rose de Jean Desses. "Je suis super ravie de pouvoir enfin partager ce film avec le grand public, et pouvoir remercier les milleirs de fans qui suivent nos aventures depuis tant d'années. Ma tenue d'aujourd'hui vaut une petite fortune, mais fort heureusement, la mienne comme celle des mes copines a été prêtée par une très grande marque et les assureurs y ont mis le paquet!"

      satc nixon black
    Cynthia Nixon fidèle à sa réputation dans la série, est apparue plus discrète dans une robe de Carolina Herrera. Comme ses cops, tenue assurée un max, mais contrairement à SJP: "peut-être que chez moi, les sous-vêtements sont à la portée du grand public. Quant aux bijoux n'en parlons pas!"

    satc liza miPar contre...qu'elle mouche a piqué Liza Minnelli, qui fait d'ailleurs une apparition caméo très remarquée dans SATC2, pour venir afûblée d'une tenue à mi-chemin entre sacs poubelles et emballage cadeau de mauvais goût???

    satc sjp yellow

    satc oups

     satc oups2

    satc premiere trump and Melania

    Donald Trump et sa femme Melania!

  • La Librairie Darakan de Bruxelles fête ses 30 ans!

    darakanpartyw
    La librairie Darakan fête ses 30 ans !

    A cette occasion, Jacques a décidé de souffler les bougies avec ses amis, avec ceux qui le suivent fidèlement ou qui travaillent avec lui depuis toutes ces années, mais aussi tous ceux qui ne connaissent pas encore la librairie de la rue du Midi, à Bruxelles.

    Depuis ses débuts, DARAKAN propose entre autres des livres sur le cinéma, la photographie, une collection de polars, dont c’est une des spécialités, des livres sur le rock, et de la littérature gay, lesbienne et queer. Un bien curieux mélange, mais qui reflète assez bien les goûts et centres d’intérêts de Jacques.

    Durant la semaine du 7 au 11 juin, Jacques proposera, au cinéma Arenberg et grâce à leur aide, quelques films qu’il aime : des inédits, comme la comédie hilarante avec Chiara Mastroiani UN CHAT UN CHAT et JERICHOW, film noir éblouissant, réalisé par Christian Petzold,  le meilleur représentant du nouveau cinéma allemand ; une avant-première, NUITS D’IVRESSE PRINTANIERE, film chinois tourné dans la clandestinité retraçant les relations amoureuses chaotiques d’un jeune homo ; un film culte de Derek Jarman, EDWARD II, flamboyant exemple du style non conventionnel de son auteur ; et enfin une reprise, EXTERIEUR, NUIT, film nocturne qui a profondément marqué Jacques lors de sa sortie en 1980, à (re)découvrir sur grand écran, avec Christine Boisson..

    Et comme un anniversaire est avant tout une fête, les occasions ne manqueront pas de trinquer aux prochaines années de DARAKAN : un drink sera offert à l’ouverture de ce mini-festival au Cinéma Arenberg le lundi 7 juin, à l’issue de la projection de UN CHAT UN CHAT et avant la séance du jeudi 10 juin, NUITS D’IVRESSE PRINTANIERE. de Lou Ye

    La semaine s’achèvera en beauté par PRAIRIE ROSE, une party toute « darakanienne », qui aura lieu le samedi 12 juin au Kiko Bar, Rue d’Artois 44, 1000 Bruxelles (entrée et première boisson gratuites !)

    En espérant vous voir nombreuses et nombreux pour fêter cet événement et vous remercier de votre fidélité !

    infos :
    www.darakan.net
    darakan sur facebook

  • Virginie Efira sur orbite!

    virginieefira.jpg20 Mai 2010..Notre Virginie Efira nationale n'en finit plus de grimper. Après un petit rôle dans "Les Barons" ensuite celui d'une bimbo dans "Le Siffleur"  pour tenir tout un film sur ses épaules dans "L'Amour c'est mieux à deux" voilà qu'elle va donner la réplique à Béatrice Dalle (36,2° le matin) une actrice sulfureuse et audacieuse.  Les deux comédiennes seront dirigées par Fabrice du Weltz (Calvaire) dans "Alleluia" le remake de "The Honeymoon Killers" (avec Salma Hayek et Jared Leto) de Leonard Katle. D'autre part, on peut pousser un sérieux cocorico, parce que Bouli Lanners (Eldorado-Ultranova-Mammuth-Le Vilain) sera également de la partie, dans cette réalisation adaptée de l'histoire vraie du couple Raymond Fernadez et Martha Beck, accusés d'avoir assassiné plusieurs femmes rencontrées entre 1947 et 1949, via annonces afin de les dépouiller...Tournage en 2011. En attendant, Kill Me Please est annonçé pour début novembre en Belgique.

     efira

  • SATC ....4 pour le prix d'un!!!

    satc 4 covers
    14 Mai 2010.

    Marie-Claire Us proposera pour son édition de juin, une édition presque entièrement dédiée au film Sex and the City...the sequel...Avec à la clé 4 couvertures différentes, pour les collectionneurs I presume!

    Je constate néanmoins que pour l'une des affiches officielles, Kim Catrall est à peine "photoshopé???".....Qu'en pensez-vous.

    Et l'affiche...Au secours, où est Catrall???.

    satc new poster

  • JJ.Abrams/Spielberg....E.T. Revient???

    jjabrams_stevenspielberg
    Selon quelques sources fiables aux states, le réalisateur JJ. Abrams ('Lost', 'Star Trek') serait sur le point de finaliser un accord avec ni plus ni moins que Steven Speilberg au sujet d'un prequel, sequel ou remake du méga-succès "Cloverfield"!
    Selon les mêmes sources, il y aurait déjà un titre..."Super 8" sans aucun rapport cependant avec la mini-série "8"...Le film serait mis en boite façon Spielberg 
    cad dans le style "Rencontres du Troisième type-Close encounters of the Third Kind" et la rencontre entre Mr et mme Tout le monde américain et des être venus d'ailleurs.... E.T. n'est pas loin en somme!!! Mini-pitch: L'histoire se déroule en 1979, évoluant autour de la mythique zone 51, base militaire top-secrète qui suscite les fantasmes des ufologues en tout genre. Vraisemblablement, quelque chose s'en est échappé suite à un accident de convoi. Voici les messages apparaissant dans la vidéo : "En 1979, l'US Air Force ferme une section de la zone 51." "Tous les matériaux doivent être transportés vers une installation sûre dans l'Ohio." Mais un accident a lieu, la caméra se centre alors sur un wagon dont la porte s'agite. "L'été prochain." "Il arrive". ..Le tout filmé façon Cloverfield et Blair Witch, caméra super 8 à l'épaule

    La collaboration Spielberg/JJ.Abrams ne surprend personne aux Etats-Unis, vu que ce dernier est le producteur  "Super 8", et on peut d'ores et déjà se frotter les mains, car avec deux maîtres du surnaturel, le  produit final ne peut-être que bon. Lors de la sortie officielle de "Iron Man 2" Outre-Atlantique, un premier teaser a été proposé au public....Quelle aubaine. Sortie prévue en été 2012

  • Prince of Persia Avant-première!

    Avant-première ce soir à à Londres. Le reportage avec le tapis-rouge, ce sera pour demain.

    princepersiaprem_jpg-1

  • Communiqué de Presse Sharon Stone EST EN BELGIQUE!!!!

    sharon-stone
     
    Vous l'avez peut-être lu dans les journaux et je peux vous confirmer avec plaisir que Sharon Stone est effectivement en ce moment en Belgique pour le tournage de Largo Winch 2 . Ce week-end il y a pas de tournage mais ils vont encore tourner  quelques jours la semaine prochaine.
    Pour l'instant toute accès est  TOTALEMENT fermé au tournage, merci donc de ne me pas demander où ils tournent (d'ailleurs je ne sais pas précisément).
    Si jamais la situation change je vous ferai un nouveau communiqué. 
    Hélas si elle sera d'accord de rencontrer la presse, malheureusement ça sera le minimum, 1 francophone et 1 néerlandophone (ils sont en stand-bye). Quant aux chasseurs d'autographe, inutile de chercher, l'endroit est hyper-close, car vous le voyez, même la presse est tenue à l'écart..
    Merci pour votre compréhension.
    Dernières nouvelles :Sharon Stone interprétera le rôle d'une procureure du Tribunal Pénal dont certaines séquences seront tournée à Bruxelles (psst au Palais de Justice vous croyez??)

    Pan-Européenne présente

     

    Tomer Sisley       Sharon Stone        Ulrich Tukur

     Un film réalisé par Jérôme Salle

     

    Avec

    Laurent Terzieff, Olivier Barthélémy, Nicolas Vaude,

     

    Napakpapha NAKPRASITTE, Clemens SCHICK, Nirut SIRICHANYA

     

    D’après la série de bandes dessinées Largo Winch de Van Hamme et Francq publiées aux éditions DUPUIS

     

     Propulsé à la tête du groupe W après le décès de son père adoptif, Largo Winch décide à la surprise générale, de le mettre en vente afin de créer une ambitieuse fondation humanitaire. Mais le jour de la signature, il se retrouve accusé de crimes contre l'humanité par un mystérieux témoin. Pour prouver son innocence, Largo devra retourner sur les traces de sa vie passée, au cœur de la jungle birmane

     

     

    ACTUELLEMENT EN TOURNAGE

     

    Produit par Nathalie Gastaldo, PAN-EUROPÉENNE

    Coproduit par WILD BUNCH

    TF1 FILMS PRODUCTION – CASA PRODUCTIONS - CLIMAX FILMS – WILD BUNCH GERMANY– RTBF

    Distribué par CINEART

     

    SORTIE : FÉVRIER 2011

     

    Suivez le tournage avec de nombreuses séquences en continu, filmées par les comédiens de divers plans de vues sur

    www.largowinch2-lefilm.com


  • George "The Americain" Clooney en action en Italie!

    American_
    La  bande-annonce du film «The American», d'Anton Corbijn («Control»), est disponible sur la toile!.
    Scénarisé par Rowan Joffe, le film est l'adaptation cinématographique du roman « A Very Private Gentleman» de Martin Boooth.

    Seul parmi les assassins, Jack (Clooney) est un vrai professionnel. Lorsqu'un travail en Suède se termine durement pour cet Américain à l'étranger, il promet à son contact Larry (Bruce Altman) que son prochain contrat sera le dernier. Jack se retrouve alors dans la campagne italienne où il se terre dans une petite ville et savoure le fait qu'il a échappé à la mort. Le contrat, tel que spécifié par une femme belge nommée Mathilde, est imminent. Se surprenant lui-même, Jack noue une amitié avec un prêtre local (Paolo Bonacelli) et il entretient une romance avec une femme originaire de la ville (Violante Placido). Toutefois, en sortant de l'ombre, Jack pourrait tenter le destin.
    American

    -Sortie prévue courant septembre prochain Outre-Atlantique. Quant à l'Europe, même s'il faut attendre encore plus, je vais vous avouer franchement que cela ne me dérange pas. Quelques sneaks m'ont conforté dans l'impression que ce film est tout sauf un film d'action. Il serait plutôt du style "rasoir" et les nombreux fans de George " vont être déçus. The American regorge de longueurs et de silences, à tel point que lors d'une pré-vision presse aux Etats-Unis, des amis m'ont dit que certains journalistes envahis par l'ennui avait quitté la salle! Oups, Whats else George? 

  • Sweet Valentine

    Synopsis officiel
    sweet valentine De Emma Luchini, avec Louise Bourging, Vanessa David et Vincent Elbaz.
    Ivan, bandit sans envergure, croise le chemin de Sonia, jeune provinciale fraîchement arrivée à Paris. Dès le premier regard, il la déteste. Dès le premier regard, elle s'entiche follement de lui. C'est décidé : cet homme cruel sera son prince charmant, son héros, l'homme de sa vie. Et si Ivan à la haine tenace, Sonia a la patience d'un ange. Ou celle d'un démon

     sv 1

    La suite sur: http://www.facebook.com/SweetValentine.lefilm