28 mai 2016

MORGAN trailer

 
 
 
     
 
 

https://youtu.be/cr7XhXA2_Y8

Director: Luke Scott
Written by: Seth Owen
Produced by: Ridley Scott, Michael Schaefer & Mark Huffam
Cast: Kate Mara, Anya Taylor-Joy, Toby Jones, Rose Leslie, Boyd Holbrook, Michelle Yeoh, Jennifer Jason Leigh, and Paul Giamatti

A corporate troubleshooter (Kate Mara) is sent to a remote, top-secret location, where she is to investigate and evaluate a terrifying accident.  She learns the event was triggered by a seemingly innocent “human,” who presents a mystery of both infinite promise and incalculable danger

03 novembre 2013

Capote façon Toby Jones. Hallucinant!

D'où l'importance d'être le premier......

Oui, je sais, ce film n'est pas réçent, mais j'avais envie comme ça de regarder dans le rétroviseur de mes anciennes publications, pour ressortir cette chronique à propos du biopic sur le génial Truman Capote.. 

infamous_1

 

ETCN238-17

 

 


Les destins de "Capote" et "Infamous" ont démontré sur un sujet similaire, qu'être le premier sur la marché est très  important pour ne pas dire vital. Le premier fut un énorme succès, et atteignit son point culminant avec l'Oscar décroché par Philip Symour Hofman. "Infamous" sorti un an plus tard,  en dépit de très très bonnes critiques, et une perf' hallucinante de Toby Jones (Painted-Veil) et la présence de Sandra Bullock, Daniel Craig (un des accusés homo), Sigourney Weaver, Isabella Rosselini, Jef Daniels...fut à peine remarqué.

ETCN200-20

 

Sauf pour moi. J'ai vu les deux, et pour être franche, j'ai été complètement sous le charme de Capote, et de son "double" Toby Jones, absolûment ahurissant (et sans maquillage) . Ce n'est pas Capote revu et revisité, c'est Truman Capote himself, plein écran, plein la g....Toby Jones (Painted Veil) est physiquement le portrait de l'écrivain, à tel point qu'on peut se deamnder si ce n'est  Capote himself??. Dans les années 50, nul autre que ce écrivain, intellectuel  mondain à l'esprit acéré, ne pouvait mieux représenter le "glitteri-glittera-glamour" des soirées mondaines. Lorsque lors d'un des ces dîners "gossips", où des grandes stars croiseront son chemin, et entre deux danses avec Marilyn Monroe, il découvre un article du New.York Times, sur  l'assassinat de 3 personnes au sein d'une famille de fermiers aisés...ce sera la fin  de la "party" pour Capote.. ETCN033-32Celui-ci va complètement plonger dans le fait-divers. Mais au delà de l'histoire qui accouchera du plus grand succès littéraire de Capote: In Cold Blood-De Sang-Froid" l'écrivain va entraîner tous ses prestigieux partenaires, dans une obsessionnelle, émouvante, mais surtout étonnante quête de la vérité en s'installant sur place  pendant des semaines.... Qestionnera les habitants, participant aux réunions amicales, et nouera même une relation "fièvreuse" (+) mais sincère, avec l'un des deux meurtriers (Daniel Craig), dont les confessions seront les éléments clé pour la rédaction du de son chef-d'oeuvre. Du tout grand Toby Jones!!!  

Capote il est là devant vous, et vous n'êtes même pas choqué par ses manières efféminées, ses tenues extravagantes style Liberace, ni par son timbre de voix, qu'un ami de Capote définissait comme "des choux de Bruxelles qui pourraient parler".....infamous1608415559

 

 

Aucune caricature dans l'interprétation, j'ai adoré le film, j'ai adoré Toby Jones, j'aime désormais Truman Capote.

http://wip.warnerbros.com/infamous/

 

http://youtu.be/0rwQCP8qIas et...

Une interview de Capote et Graucho Marx pour pouvoir comparer les intonations de Toby Jones..http://youtu.be/3M5opTy7tco

 

 

 

22 janvier 2013

Londonc critics awards Amour encore et Toujours!

amour.jpgJe suis passé complètement à côté. Incompréhensible, alors que cela fait maintenant plus de 7 ans que je relaye les nombreux awards récompensant le meilleur du cinéma mondial. Donc avec quelques jours de retard, voici le palmarès des London critics créés en 1980, que je relaye  les pieds bien calés dans mes charentaises, cad, et j'en suis désolée, façon "journalisme en pantoufles" tel que cela se dit en jargon journalistique, sans oublier of course de bien mentionner le site sur lequel j'ai honteusement copié...(oups je file dans ma chambre)

#http://www.guardian.co.uk/film/2013/jan/21/amour-london-critics-circle-awards.

Une fois de plus, "Amour" de Michael Hanecke engrange un maximum de statuettes...

Voie royale aux Oscars? Il y a quelques semaines, j'aurai dit non, mais à quelques jours de la grande messe du 7ème

Art, je pense qu'il en sera le grand vainqueur.

 

Full list of London Critics' Circle film awards

 

Film of the year: Amour

 

hbc.jpgForeign-language film of the year: Rust and Bone

 

Documentary of the year: The Imposter

 

British film of the year: Berberian Sound Studio

 

hbc.pngActor of the year: Joaquin Phoenix, The Master

 

Actress of the year: Emmanuelle Riva, Amour

 

Supporting actor of the year: Philip Seymour Hoffman, The Master

 

hbc.jpgSupporting actress of the year: Anne Hathaway, Les Miserables

 

British actor of the year: Toby Jones, Berberian Sound Studio

 

British actress of the year: Andrea Riseborough, Shadow Dancer

 

Young British performer of the year: Tom Holland, The Impossible

 

Director of the year: Ang Lee, Life of Pi

 

hbc.jpgScreenwriter of the year: Michael Haneke, Amour

 

Breakthrough British film-maker: Alice Lowe and Steve Oram, writers, Sightseers

 

Technical achievement of the year: Life of Pi, Bill Westenhofer (visual effects)

 

hbc.jpgDilys Powell award for excellence in film: Helena Bonham Carter

 

15 novembre 2011

Kristen Stewart...L'Après TWILIGHT!

snow.jpgLe dernier volet de la saga TWILIGHT sort demain en Belgique. Christen Stewart qui n'était pas présente pour la tournée promotionnelle, alors que ROBPATZ a quant à lui ravi ses fans européens, est déjà passée à autre chose. La jeune comédienne tourne en ce moment à Londres en compagnie de Chris Hemsworth. Sur les photos, on distingue un bandage, suite à une blessure encourue la semaine dernière au pays de Galles..

Les nouvelles aventures (bien particulières) de Blanche Neige intitulées "Snow White and The Huntsman" vont bon train...Charlize Theron n'est pas présente sur le set ces jours là...Film d'aventures épique, où Stewart incarne une jeune fille que la maléfique Fee veut détruire..Mais ce qu'elle ne soupçonne pas, c'est que cette frèle jeune fille qui menace de la détrôner a suivi un entraînement intensif avec un chasseur...Une nouvelle vision de cette fable, revue et corrigée par Joe Roth, le producteur de "Alice in Wonderland"...

 snow 11.jpgsnow 13.jpgsnow white 8.jpgsnow white2.jpgsnow 15.jpgsnow white 5.jpgsnow white 1.jpg

 

BOb Hoskings, Ray Winstone, Ian McShane, Nick Frost, Eddie Marsan, Toby Jones complètent le casting...

 

 

 

23 septembre 2011

Ticker Taylor Soldier Spy Sous la loupe!

John LeCarré, Toby JOnes, Tincker Taylor soldier Spy, actualité, colin Firth, actualité cinéma, John Hurt, Gary Oldman, Londres, Angletrre, Intelligence service, service secrets, taupe, espionnage, thriller, ciné, cinéma, Tomas Alfredson, let The right one in, Tom Hardy, Mark Strong, Ciaran Hinds, Ticker Taylor Soldier Spy. Titre français "La taupe"  Programmé à la Mostra de Venise la semaine dernière, ce film est le thriller parfait...Cependant, ce long-mètrage d'espionnage dont l'action se situe dans la période "d'après "Guerre froide" des années 70,  ne ressemble en rien aux James Bond et consorts. Tomas Afredson (Let The right one IN) se concentre plutôt sur les coulisses de "L'Intelligence service "  et plutôt que de jouer dans la cour des action movies, il se concentre sur les relations des différents protagonistes, et la recherche d'une Taupe au sein des Services Secrets...
De Budapest à Londres en passant par Istanbul,  George Smiley (Gary Oldman) maître-espion du MI16 et figure centrale mais plutôt anti-héros, va devoir se remettre au travail pour débusquer une «taupe» soviétique, alors qu’il s’apprête à prendre sa retraite. Adapté du roman de John LeCarré.
Sortie anglaise le 16 septembre, en fin d'année aux Usa, et en 2012 chez nous....

Mon avis: Le réalisateur s'enfonce avec succès dans le labyrinthe du roman de John LeCarré

Brèves, ce film a déjà été l'objet d'une adaptation télévisée en 1970, avec Alec Guinness dans le rôle principal.

Et toutes les affiches sont superbes.

 
 
Tinker Tailor Soldier Spy
   

John Le Carré’s much loved espionage thriller is brought to the big screen by Let the Right One In director Tomas Alfredson. Amongst a stellar cast, Gary Oldman, in his first leading role for over 15 years, plays George Smiley, an intelligence officer brought out of forced retirement to hunt down a Soviet mole. As he digs deeper into the morass of lies and deception, Smiley realises that corruption has channelled its way to the very heart of the establishment.

Tinker Tailor Soldier Spy also stars Colin Firth, Tom Hardy, Benedict Cumberbatch, John Hurt and Mark Strong.
   
    

Tinker Tailor Soldier Spy open on 16 September

Curzon Renoir Curzon Chelsea Curzon Richmond hmvcurzon Wimbledon

Exclusive competition for Curzon newsletter subscribers

To celebrate the release of Tinker Tailor Soldier Spy, Curzon Cinemas has teamed up with
STUDIOCANAL to exclusively offer you a chance to win goody bags containing a signed poster
(signed by all the cast), book, CD soundtrack and a host of STUDIOCANAL Blu-rays!

To be in with a chance to win, please answer the following question:

In the film, who plays George Smiley’s close friend and eccentric boss, Control?

a) Colin Firth
b) Mark Strong
c) John Hurt

To enter, please email your answer, along with your contact details, to quiz@curzoncinemas.com.


★★★★
"A triumph... makes you heart pound"
The Telegraph
 
★★★★
"A superior thriller... utterly absorbing"
Empire
★★★★
Evening Standard
 
★★★★
Total Film
“The film event of the year...
a masterpiece"

Sky Movies
 
"Stylish and sophisticated...
Oldman is superb"

Esquire
★★★★
The Guardian
 
★★★★
Time Out



        
   
STUDIOCANAL artificial-eye.com
   
    Curzon Cinemas, 20-22 Stukeley Street, London WC2B 5LR

John LeCarré, Toby JOnes, Tincker Taylor soldier Spy, actualité, colin Firth, actualité cinéma, John Hurt, Gary Oldman, Londres, Angletrre, Intelligence service, service secrets, taupe, espionnage, thriller, ciné, cinéma, Tomas Alfredson, let The right one in, Tom Hardy, Mark Strong, Ciaran Hinds, John LeCarré, Toby JOnes, Tincker Taylor soldier Spy, actualité, colin Firth, actualité cinéma, John Hurt, Gary Oldman, Londres, Angletrre, Intelligence service, service secrets, taupe, espionnage, thriller, ciné, cinéma, Tomas Alfredson, let The right one in, Tom Hardy, Mark Strong, Ciaran Hinds, John LeCarré, Toby JOnes, Tincker Taylor soldier Spy, actualité, colin Firth, actualité cinéma, John Hurt, Gary Oldman, Londres, Angletrre, Intelligence service, service secrets, taupe, espionnage, thriller, ciné, cinéma, Tomas Alfredson, let The right one in, Tom Hardy, Mark Strong, Ciaran Hinds,

 

21 octobre 2008

"W" d'Oliver Stone. Pourquoi ce film ne fera peut-être pas de bonnes recettes...

w brolinW brolin 3W brolin 2W brolin 4 

Si on interrogait les dizaines de milliers de citoyens américains qui suivent les débats télévisés entre Barack Obama et John McCain, pour savoir s'ils iraient voir  "W" le film d'Oliver Stone sur le bientôt ex-président des des Etats-Unis, je ne crois pas que le sujet les intéresseraient vraiment!!! Si l'on en croit les sondages, les émissions télévisées sont fort suivies, et le peuple Us est assez patriote et avide de politique, mais cela ne signifiera pas que les américains vont se ruer sur les tickets de cinéma pour découvrir une autre saga du genre, après les différents marathons oratoires télévisés, et encore moins pour décourvir, s'ils ne le savaient déjà,  comment leur  prédécesseur un rien débile a pu arriver au pouvoir?
   "W" d' Oliver Stone aurait du être l'un des meilleurs films que la Fox  avait à proposer, et pourtant, après 3 jours de projections, "W" n'a rapporté que 10 m de $ et ce dans 2.100 salles. Pas assez en regard du budget, de la magistrale interprètation de Josh Brolin. et du casting cinq étoiles dont certains comédiens sont les copies conformes des modèles, à tel point que l'on a l'impression, tout au long de la projection, d'assister aux vraies réunions de Bush et de ses conseillers...Je pense ici à Richard Dreyfuss dans la peau de Dick Cheney, et Jeffrey Wright dans celle de Colin Powell...Au Box-Office, le Biopic sur George W. Bush s'est fait dévancer par  Max Payne, projeté dans 3.200 salles, et enregistrant 20m de $ de rentrées, démontre que le public préfère un homme armé de bravoure, plutôt qu'un homme armé d'ignorance...Et Wahlberg a déjà prouvé par deux fois qu'il est un excellent produit premier week-end de sortie avec The Happening et Shooter. wwar stone

Casting prestigieux: James Cromwell Bush Senior - Ellen Burstyn Barbara Bush -Elisabeth Banks Laura Bush -Toby Jones Karl Rove - Thandie Newton C. Rice - Jeffrey Wright Colin Powel - Scott Glenn D. Rumsfeld - Richard Dreyfuss Dick Cheney. Tous plus vrais que nature. Etonnant ressemblance, étonnant mimétisme.
Pour porter à l'écran la fulgurante ascension d'un petit gars insignifiant, se faisant plus souvent qu'à son tour, et à raison, remonter les bretelles par Bush senior pour ses beuveries et frasques en tous genres,  Oliver Stone ne suit pas une trame chronologique. Au contraire, il fait passer les spectateurs par flash-backs et flash-forwards récurents, d'une scène de la jeunesse de délinquant deDouble W et ses ivresses, dans tous ce que la région peut compter de bars, à l'antichambre de la Maison Blanche, entouré de ses conseillers, sans que l'on en perdre le fil conducteur. Cependant,  si Josh Brolin, est humainement captivant, "W " n'en reste pas moins, un film long et parfois ennuyeux. Où, et c'est ce qui m'a frappé d'emblée, on y boit et mange plus qu'on y apprend quelque chose en politique, sauf quand c'est l'entourgae de Double U qui "décide " à sa place...Car au travers du film, on se rend vite compte que Bush Jr ne comprend rien aux enjeux de l'Iraq et qu'il se fait manipuler par ses conseillers.   "W" toujours une bouteille d'alcool à la main, titube pendant toute la première partie du film, et comme celui-çi dure deux heures, vous aurez compris, qu'on finit vite par se lasser de toutes ces agapes. Même si la deuxième partie avec sa rencontre avec Dieu (Stacey Keach méconnaissable en pasteur sauf la cicatrice à la lèvre) apporte un peu plus de lumière sur le personnage qui décide à cet instant d'arrêter de boire, on se demande à quelle sauce on va être mangé dans la troisième, car il y en a forçémment une, centralisée sur la relation tendue entre le père et le fils, et l'aval de Bush Jr pour l'invasion de l'Iraq, afin d'épater son père.  

 W burstyn cromwell
Brolin est cependant parfait dans la peau de double U, et a juste ce qu'il faut d'ironie et de sourires en coin pour parfaitement dépeindre un personnage imbu de sa personne. OLiver Stone n'a pas voulu descendre en flamme le premier homme politique du monde, mais au contraire , il nous en dresse un portrait de l'homme plein de défauts, mais humain quand même. Cependant "W" est loin d'être flatteur, car on y découvre un homme ordinaire, inculte et surtout peu instruit.  w-cabinet
Oliver Stone, maitrise son sujet, mais laisse au spectateur le soin de se faire sa propre opinion...mais, et c'est pour cela qu'au sortir de la vion-presse, j'ai comme un arrière-goût de trop peu...Parfois une image fait l'histoire, et si celle de fin, ou Bush dans un stade vide regarde le ciel dans l'attente d'une balle invisible est censée nous ouvrir les yeux... finalement elle ne délivre rien du tout. On sort de la projection avec toujours la même et une immense interrogation, comment un cretin cette trempe a-t'il pu arriver si haut...même si Poppy (Bush Sr)et c'est de notoriété publique, y a été de son solide coup de pouce?  Bonne question. Vous aurez compris, mes écrits sont mitigés; rien sur 9/11, encore rien sur sa réelection "bizarre" , alors oui j'ai aimé et non j'ai pas aimé !  J'aime l'histoire, j'apprécie James Brolin, Dreyfus et tous les autres, mis j'ai surtout détesté le contenu. Fallait-il vraiment consacrer un biopic sur un type farfelu, inculte, prétentieux et alcoolique, même si ce dernier est devenu l'homme le plus puissant de la planète?  Pour en revenir aux prochaines élections dont, tout le monde s'accorde à dire qu'elles vont enfin mettre un terme aux agissements de double U et peut-être à sa guerre en Irak...dans le climat politique actuel, de nombreux citoyens savent déjà vers où va leur ferveur citoyenne, ils seront certainement plus captivés par les débats que par le film, et puis qui pourrait rivaliser avec le show glamour à la Palin, que tout quidam peut désormais visionner sur le net....Jusqu'à même son sosie.W Cabinet 2

 http://www.wthefilm.com/

 

 

12 juin 2007

Indy 4 en tournage au Nouveau Mexique. + Bruits de coulisses

lucasford_indiana_jonesQuelques scènes du quatrième film d'Indiana Jones sont censée se dérouler au Maroc au Nouveau-Mexique. Des techniciens de plateau sont dans la ville de Deming où on a peint en bleu un édifice près de l'ancienne église,  ajouté un logo de l'aviation américaine "Home of the Fighter Pilot", et des véhicules de l'aviation américiaine du temps de la deuxième guerre mondiale, complètent les accessoires...Le film pourraît avoir trouvé son titre définitif: "Indiana Jones and the City of God" Dans une interview donnée à Usa Today, George Lucas avait indiqué que le titre officiel et la première bande-annonce du quatrième opus de Jones, ne seraient dévoilés que fin novembre, afin de coller avec le Thanksgiving Day. Donc, le titre indiqué en début de post est à prendre au conditionnel...

Sources Usa Today.


Quinze acteurs néo-zélandais de la trilogie du "Seigneur des anneaux" ont engagé des poursuites le 30 mai dernier,  contre la société de production et de distribution New Line Cinema pour rupture de contrat, affirmant qu'elle ne leur a pas payé leur pourcentage prévu des quelque 100 millions $ US de profits réalisés grâce aux ventes de produits dérivés. Selon leurs avocats, ils auraient du se partager 5 % des bénéfices générés par la vente de jeux vidéos, casquettes, et autres marchandising lié à toutes grosses productions...Pour rappel, tous ce que l'on appelle produits dérivés, rapportent énormément en termes de $, et les acteurs ont estimés que le merchandising de la trilogie aurait rapporté la bagatelle de 100 millions de $..
Même à 5 pour cent, cela repésente une très belle somme, pour laquelle ils vont se battre contre New-Line cinéma, qui n'aurait pas respecté ses engagements.


Bill-MurrayBill Murray va jouer dans "City of Ember", réalisé par Gil Kenan (Monster House) et adapté d'un roman pour jeunes, de Jeanne DuPrau, avec Toby Jones (Infamous). Tom Hanks et Gary Goetzman vont le produire par l'entremise de la firme Playtone. Début de tournage cet été encore à belfawst, pour une sortie programmée le 10 octobre 2008.
Sur un scénario de Caroline Thompson, 'lhistoire traite d'un endroit noir et mystérieux où la seule lumière ne vient que des lampadaires. Lorsque la source d'énergie connaîtra des ratés, des adolescents tenteront de percer les vieux mystères de la ville sauf qu'un maire corrompu leur mettra des bâtons dans les roues.


saw -gif 5428-98La franchise Saw 4 sera projetée aux alentours du 26 octobre dans les salles nord-américaines, et aujourd'hui on peut avançer une date pour la sortie de Saw 4 en Belgique Le troisième sequel de Saw, toujours réalisé par Darren Lynn Bousman, (Saw II et Saw III) avec encore et toujours Tobin Bell (Jigsaw) et Shawnee Smith (Amanda Young) mais aussi Scott Paterson et Liric Bent...sortira le 26 décembre de cette année encore "
Sources Hollywood reporter.

13 avril 2007

D'où L'importance d'être le premier....

singer_bryan
van_sant_gusGus Van Sant et Bryan Singer sont en piste, et se poussent des coudes, afin d'être le premier à sortir "son" film sur Harvey Milk, le premier élu officiellement gay de San-Fransisco, assassiné en même temps que le maire Georges Moscone, par un certain Daniel White. Après 15 ans de -labeur- "The mayor of Cuba" , le script adapté du livre de Randy Shilts, version Singer, est prêt, à quelques détails près. En attendant, Van Sant, s'est accordé avec Distri Lance, afin que celui-ci écrive le scénario de sa version...
D'où l'importance d'être le premier.......
Les destins de "Capote" et "Infamous" ont démontré sur un sujet similaire, qu'être le premier sur la marché est très  important pour ne pas dire vital. Le premier fut un énorme succès, et atteignit son point culminant avec l'Oscar décroché par Philip Symour Hofman. "Infamous" sorti un an plus tard, en dépit de très très bonnes critiques, une perf' hallucinante de Toby Jones (Painted-Veil) et la présence de Sandra Bullock, Daniel Craig (un des accusés homo), Sigourney Weaver, Isabella Rosselini, Jef Daniels...fut à peine remarqué.

Sauf pour moi. J'ai visionné "Infamous" hier, et je suis sortie du studio, complètement sous le charme de Capote, et de son "double" Toby Jones, absolûment ahurissant (et sans maquillage) . Ce n'est pas Capote revu et revisité, c'est Truman Capote himself, plein écran, plein la g....Enorme, il est là devant vous, et vous n'êtes même pas choqué par ses manières efféminées, ses tenues extravageantes style Liberace, ni par son timbre de voix, qu'un ami de Capote définissait comme "des choux de Bruxelles qui pourraient parler".....

Rien ne choque, Toby Jones, maitrise tellement bien le sujet, qu'on n'y voit aucune caricature dans l'interprétation.

J'ai adoré le film, j'ai adoré Toby Jones, j'aime désormais Truman Capote.

Sources Singer/Van Sant: Variéty.