29 janvier 2016

Son of Saul Grand Prix UPCB

upcb.pngCe jeudi 28 janvier, l’Union de la Presse Cinématographique Belge (UPCB) a tenu son dîner annuel à Bruxelles, dans la salle du Foyer Européen. En préambule, les membres de l'Association ont attribué leurs deux traditionnelles récompenses: le Grand Prix et le Prix Humanum.

 

Le Grand Prix a été décerné au film "Le Fils de Saul" de Laszlo Nemes. L’association a choisi d’attribuer cette récompense au premier long-métrage du réalisateur hongrois, "qui a su filmer un camp de la mort, Auschwitz, sans voyeurisme, pour aboutir à une oeuvre émouvante, où tout est suggéré par le mouvement de la caméra et de la bande-son".

Son of Saul, UPCB, Belgique, presse,

Son of Saul, UPCB, Belgique, presse, Son of Saul, UPCB, Belgique, presse, Le Prix Humanum - décerné à un film servant de plaidoyer pour vivre en harmonie parmi différents peuples – a quant à lui été remis au film belge, "L'homme qui répare les femmes", de Thierry Michel. "Un documentaire pudique, qui traite le sujet du viol avec une grande sensibilité, sans jamais tomber dans le pathos."

15:40 Publié dans drames, | Tags : son of saul, upcb, belgique, presse, prix humanum, l'homme qui réparait les femmes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25 janvier 2016

L'UPCB a choisi ses 5 films de l'année.

mm.pngm son.png

 

LES 5 FINALISTES DU GRAND PRIX DE L'UNION DE LA PRESSE 
CINÉMATOGRAPHIQUE BELGE (UPCB) SONT CONNUS
 

77 critiques et journalistes, membres de l'Union de la Presse Cinématographie Belge (UPCB), ont remis leur vote pour le premier tour, clôturé ce dimanche à minuit, en vue de la remise de Grand Prix de l'Association. Celui-ci sera décerné ce jeudi soir à Bruxelles, lors d'un dîner annuel, au Foyer Européen.

 

Les cinq films les plus plébiscités, et qui seront débattus entre les membres lors d'un deuxième tour, sont (par ordre alphabétique): "Birdman" (Alejandro Gonzalez Inarritu), "Mad Max: Fury Road" (Georges Miller), "Mia madre" (Nanni Moretti), "Son of Saul" (Laszlo Nemes) et "Youth" (Paolo Sorrentino).

 
mmm.pngmso.png

 

05 août 2015

De nouveaux prix de la Critique en Belgique.

fiff.pngLes représentants de la Presse Cinématographique Belge, à savoir de l’Union de la Critique de Cinéma (UCC) et de l’Union de la Presse Cinématographique Belge (UPCB), viennent de conclure différents accords pour la création de trois nouveaux Prix de la Critique.

 

 

 

etf.pngCeux-ci concernent les prochains Festival du Film d'Ostende (15ème édition, attribué au Meilleur Documentaire), Festival International du Film Francophone de Namur (30ème, au Meilleur Long-Métrage National) et Festival Les Enfants Terribles (3ème, au Meilleur Premier Court-Métrage Européen)

 

ffo.pngLe Prix de la Critique est désormais remis dans treize festivals en Belgique (Anima, FIFA Mons, BIFFF, FIFP Liège, BSFF, BRFF, FFOstende, FIFF Namur, Huy, FFH Waterloo, Filmer à Tout Prix, Leuven & Cinema Med). Face à de nombreuses autres demandes en attente, l'UCC et l'UPCB n'excluent pas un système de tournante à l'avenir. 

 

 

 

09:38 Publié dans Festivals belges | Tags : ucc, upcb, ostende, namur, bruxelles, ffo, anima, festivals belges, mons, festivals, fiff | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

30 janvier 2015

Grand Prix de l'Union de la Critique belge à The Grand Budapest Hotel!

actualité cinéma, Wess anderson , The Grand Budapest Hotel, GRAND PRIX DE L’UPCB 2014

 

Ce jeudi 29 janvier, l’Union de la Presse Cinématographique Belge (UPCB) a tenu son dîner annuel à Bruxelles, au restaurant « La Quincaillerie », au cours duquel elle a attribué ses deux traditionnels prix cinématographiques: le Grand Prix et le Prix Humanum.

 

Le Grand Prix a été décerné au film THE GRAND BUDAPEST HOTEL de Wes Anderson. L’association a décidé d’attribuer cette récompense à "Un film dans lequel son réalisateur mêle une fois de plus la pure comédie burlesque au ton gentiment mélancolique qui a fait sa renommée. C’est à la fois l’aboutissement d’une démarche cinématographique décalée entamée en 1996, et une œuvre hilarante, poétique et subtilement subversive. Un film à la folie irrésistible, qui offre par la même occasion à Ralph Fiennes son meilleur rôle depuis longtemps.

Le Prix Humanum - décerné à un film servant de plaidoyer pour vivre en harmonie parmi différents peuples – a quant à lui été remis au film TIMBUKTU d’Abderrahmane Sissako, "Pour sa grâce poétique, parce qu’il rend hommage à la dignité de ceux qui luttent aujourd’hui contre les folies les plus extrêmes, qu’il réinvente le récit d’un quotidien et qu’il réussit, malgré tout, à enchanter. Et enfin, parce qu’il est en soi un geste cinématographique de résistance",a indiqué l’association.

 

Composée d’une centaine de critiques et journalistes ayant un lien étroit et professionnel  avec le cinéma, l’Union de la Presse Cinématographique (UPCB) est le représentant national de la Fédération Internationale de la Presse Cinématographique (FIPRESCI).