venise

  • Francofonia Le Louvre sous l'occupation B.A

    joconde.jpg

    Le nouveau film d'Alexander Sokourov, présenté en compétition à Venise, sortira en Belgique le 20 janvier 2016.

     Voilà qu’un siècle encore a passé dans le Vieux Continent… De lourdes armées foulent le cœur de la civilisation et de nouveaux canons frappent les villes. Dans le massacre et les ruines, le beau, le magnifique, le sacré, créé au cours de millions de minutes et d’heures de labeur obstiné, est anéanti… À travers l’histoire de la collaboration de Jacques Jaujard et du Comte Franziskus Wolff Metternich pour la préservation des trésors du musée du Louvre, Sokourov explore les rapports entre l’art et le pouvoir, et questionne ce que l’art nous dit de nous-mêmes au cœur même de l’un des conflits les plus meurtriers qu’ait connu le monde.

    joconde.png

    https://www.youtube.com/watch?v=GO3LlDUZUDM

  • La Mostra de Venise, palmarès surprenant.

    158867.jpgAinsi, déjà, du Lion d'or octroyé à Sacro GRA, documentaire inspiré de l'Italien Gianfranco Rosi, un film prenant le pouls du Grande Raccordo Anulare (le ring de Rome) à travers la vie de ceux qui le peuplent ou plutôt le hantent. Figurants pour romans-photos, botaniste exalté, prostituées sur le retour, ambulancier sur la brêche, c'est là une humanité alternative qu'ausculte le réalisateur, en un reflet fascinant de la dérive du monde, pour un film à la fois original et poétique - le premier documentaire couronné à la Mostra.

    La suite du palmarès salue des films parmi les plus audacieux présentés en compétition, tant par leur forme que par leur regard sur une humanité en déshérence.

    La suite sur : http://focus.levif.be/culture/cinema/mostra-de-venise-un-palmares-audacieux/article-normal-10259.html

  • Venice film festival Films en compèt..

     

    venice-film-festival-2013-766x297.jpg

    This year the  Venice Film Festival, now in its 70th edition, offers a rich and varied program of arthouse films. Expected at the Venice Lido are great international movie stars of the calibre of George Clooney, James Franco, Zac Efron, Matt Damon  and Scarlett Johansson.

     21 films and documentaries are vying for the Golden Lion prize at the 70th Venice Film Festival.

    Among the competing titles standing out from the competition are the latest works from  Terry Gilliam (“The Zero Theorem”), Stephen Frears (“Philomena”), Philippe Garrel (“La jalousie”), Errol Morris (“The Unknown Known”) and the new animated film by the Japanese master Hayao Miyazaki “Kaze Tachinu.” Great expectations for the surprise directors: James Franco with Child of God, based on the novel by Cormac McCarthy, Kelly Reichardt with “Night Moves” and the young Canadian director Xavier Dolan with “Tom à la ferme”, in the running for the Queer Lion, the Golden Lion for the best gay film at the 70th Venetian event.

    La suite sur : http://en.venezia.net/05/08/2013/venice-film-festival-2013.html

  • Bigas Luna Décès

    luna.jpg

    On vient d'apprendre le décès à l'âge de 67 ans, du réalisateur espagnol Begas Luna des suites d'une leucémi..C'est la chaîne télévisée publique espagnole RTVE qui a annonçé la nouvelle sur son antenne. Il était connu pour ses films sulfuro-érotiques tels Jamon - Jamon, film qui avait révélé Penelope Cruz et Javier Bardem, et Huevas de Oro...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bigas_Luna

     

  • Mike Leigh et J.M.W Turner Un beau tableau

    Turner_selfportrait.jpgLe réalisateur anglais Mike Leigh (Vera Drak Be Happy) dont le dernier film "Another Year" a remporté de nombreux prix et des critiques dithyrambiques revient avec un biopic qui, si l'on se réfère à une interview donnée par le réalisateur l'année dernière" sera la production la plus chère que tous mes meilleurs films réunis"...Peu ou prou ne filtre à propos du sujet, juste que Leigh a casté Timothy Spall (The Barber of Fleet Street) et qu'il s'agira d'un pan de la vie du peintre Turner...lequel était connu pour ses sublîmes peintures de campagnes et de paysages, et pour la manière avec laquelle il jouait avec la lumière. Turner était reconnut comme le meilleur peintre romantique anglais. Né à Londres en 1975, il entra à 14 ans à la prestigieuse Royal Academy of Arts. L'artiste fit de nombreux séjours à Venise, d'où sans doute les besoins de tourner quelques scènes cruciales dans la cité des Doges..Il fit également des études au Louvre de Paris

    Le film sera en partie tourné en Italie..

    http://en.wikipedia.org/wiki/J._M._W._Turner

    imagesCA0PCDVQ.jpgimagesCAIXQOTY.jpghttp://www.nndb.com/people/155/000049008/  Biographie Timothy Spall

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mike_Leigh

  • Tango Libre awardé!!!! Et un grand Flash-mob bientôt à Bruxelles!!!!!!

    tango libre 2.jpg

     

    Après le Prix Spécial du Jury Orizzonti à la Mostra de Venise, le film belge TANGO LIBRE vient de remporter le Grand Prix du Festival de Varsovie ce samedi 20 octobre.

    Ce quatrième long métrage du cinéaste belge Frédéric Fonteyne réunit, dans les rôles principaux, François Damiens, Sergi Lopez, Jan Hammenecker, Anne Paulicevich, Zacharie Chasseriaud, ainsi que le célèbre danseur de tango Chicho Frumboli.

    TANGO LIBRE sera présenté en avant-première le mercredi 24 octobre à 20h au Sauvenière à Liège, le jeudi 25 octobre à 20h au Plaza-Art à Mons et le mercredi 31 octobre à 20h à Bozar (précédé d’un grand Flash Mob à 19h devant Bozar).

    Le film sortira dans les salles belges le 7 novembre prochain.

     

    TANGO LIBRE boucle la trilogie de Fréderic Fonteyne autour de la mécanique des femmes et de l’amour. Après UNE LIAISON PORNOGRAPHIQUE et LA FEMME DE GILLES, il nous propose – à travers le regard d’un gardien de prison amoureux - le portrait d’une femme libre qui accepte (à l’image du tango) les contraintes pour mieux les dépasser.

     

    Le film relate l’histoire de JC (François Damiens), gardien de prison, un homme sans histoires. Sa seule fantaisie, le tango, une fois par semaine. Un soir de cours, il danse avec une nouvelle, Alice (Anne Paulicevich), la trentaine radieuse, mère d’un ado de 15 ans. Le lendemain, il revoit cette femme au parloir de la prison. Elle rend visite à deux prisonniers, Fernand (Sergi Lopez) et Dominic (Jan Hammenecker), deux vieux complices de toujours. L’un est son mari, l’autre son amant. JC, l’homme sans histoires, se retrouve spectateur d’une femme avec trop d’histoires. Une femme qui vit au gré de ses envies et selon ses propres règles, partagée entre ses hommes. Le règlement de la prison interdit aux gardiens de côtoyer la famille des prisonniers… JC va transgresser tous les principes qui définissaient sa vie.

     

    Le film est produit par Artémis Productions (Belgique), Samsa Film (Luxembourg), Liaison Cinématographique (France) avec Nord-Ouest Films (France) et Minds Meet (Belgique).

     

    Découvrez le trailer sur le site du film : http://tangolibre-lefilm.com

     

  • Isabelle Huppert impériale dans "Captive"

    c a p t ive.jpgInspiré d’un fait divers survenu il y a quelques années aux Philippines, reflétant l’actualité (les prises d’otages de touristes ou de travailleurs occidentaux qui se multiplient dans les zones de révolte et de guérilla), Captive s’inscrit dans un genre très ancien et très codifié du cinéma (Key Largo ; La Maison des otages ; Un après-midi de chien ; Piège de cristal ; Buongiorno, notte, sans oublier le presque homonyme Captive du désert de Depardon…) mais le renouvelle, d’une part en mêlant “huis clos en extérieur” et déplacements, d’autre part en l’inscrivant dans le contexte politique postcolonial qui est le nôtre.

    Connu pour ancrer ses fictions dans un puissant humus documentaire (John John, Serbis, Lola…), Mendoza ne trahit pas ce qui demeure un des marqueurs de son cinéma.

    captive604-159x138.jpgCaptive est extrêmement crédible, efficace, et de la virulence
    fruste du bataillon preneur d’otages (ici, des djihadistes affiliés à Al-Qaeda) aux conditions de vie dans la jungle, tout sonne puissamment juste et vrai.

    Sans la présence d’Isabelle Huppert, on pourrait presque se croire embedded dans une réelle équipée, un reality-show avec de véritables guérilleros, du snuff Koh-Lanta. Hypothèse qui pourrait s’avérer potentiellement crédible, comme le montre une séquence vers la fin du film où l’on voit une équipe de télévision autorisée par les rebelles à venir interviewer les otages !

    La suite sur http://www.lesinrocks.com/cinema/films-a-l-affiche/captive/

    captive.jpg

    ca pti ve.jpg

    c aptiv e.jpg

  • The Master de Paul thomas Anderson cartonne aux States...Malgré la Scientologie!

    Joaquin Phoenix, Philip Seymour-Hofman, Pal Thomas Anderson, The Master, Coupe Volpi, Venise, Mostra, actualité cinéma, ciné, cinéma, Amy Adams, thriller, drame,

     

    THE MASTER prend un excellent départ aux Etats-Unis !

    The Weinstein Company ajoutera fin de cette semaine 600 copies supplémentaires. Lors du récent Festival de Venise, "The Master" a décroché deux prestigieuses statuettes: le Lion d'Argent du meilleur réalisateur et la Copa Volpi du meilleur acteur, un prix commun pour Joaquin Phoenix et Philip Seymour Hoffman. Le film était à deux doigts de remporter le Lion d'or du meilleur film quand le président du jury Michael Mann a appris qu’il ne pourrait alors pas récompenser les acteurs s’il attribuait également le prix du meilleur film.

    "The Master" sortira dans les salles belges le 9 janvier 2013.

    À propos du film:

    The Master se déroule après la Seconde Guerre mondiale. Marqué par les horreurs de cette guerre, l'intellectuel Lancaster Dodd (Hoffman) fonde un groupe spirituel avec, pour bras droit, l'ancien vétéran Freddie Sutton (Phoenix). Mais alors que l'organisation gagne en popularité autour de son gourou, Sutton commence à avoir des doutes sur celle-ci et les pensées de son «maître».

    Joaquin Phoenix, Philip Seymour-Hofman, Pal Thomas Anderson, The Master, Coupe Volpi, Venise, Mostra, actualité cinéma, ciné, cinéma, Amy Adams, thriller, drame, Joaquin Phoenix, Philip Seymour-Hofman, Pal Thomas Anderson, The Master, Coupe Volpi, Venise, Mostra, actualité cinéma, ciné, cinéma, Amy Adams, thriller, drame, Joaquin Phoenix, Philip Seymour-Hofman, Pal Thomas Anderson, The Master, Coupe Volpi, Venise, Mostra, actualité cinéma, ciné, cinéma, Amy Adams, thriller, drame, Joaquin Phoenix, Philip Seymour-Hofman, Pal Thomas Anderson, The Master, Coupe Volpi, Venise, Mostra, actualité cinéma, ciné, cinéma, Amy Adams, thriller, drame,

    Le réalisateur à confié avoir montré son film à Tom Cruise. Curieux pensez-vous? Et bien pas si bizarre que cela quand on sait que Tom, un fervent - et le mot n'est pas usurpé- de la "Scientologie" a incarné un leader spirituel dans "Magnolia"  (1999) également d'Anderson, et la genèse de la Scientologie est évoquée dans "The Master" . Tom n'aurait pas fort apprécié. Selon Deadline, le film n'aurait pas de lien direct avec la Scientologie, mais toucherait en fait à «toute croyance moderne fondée sur des jeux d'influences pyramidales». Moi je ne demande qu'à croire!

    Distribution Belgique A/Film. MFD

     

    Joaquin Phoenix, Philip Seymour-Hofman, Pal Thomas Anderson, The Master, Coupe Volpi, Venise, Mostra, actualité cinéma, ciné, cinéma, Amy Adams, thriller, drame,

    Joaquin Phoenix, Philip Seymour-Hofman, Pal Thomas Anderson, The Master, Coupe Volpi, Venise, Mostra, actualité cinéma, ciné, cinéma, Amy Adams, thriller, drame,

     

  • La Mostra de Venise Palmarès!

    Kim Ki-Duk.jpgAlors que les années précédentes, je ne loupais pas une miette des différents festivals, cette fois....à  cause d'une foutue panne de mon câbleur....j'ai été privée d'internet (télé et téléphone aussi) pendant 3 jours...Donc, afin de ne pas encore prendre plus de retard qu'il y a déjà, je copie/colle les dernières news en ce qui concerne le Festival du film de Venise. Photo la lauréat du Lion d'Or Kim Ki-Duk pour Pieta!

    Excusez-moi!

    69th Venice Film Festival

    29th August > 8th September 2012
    Saturday 8th September: Awards Ceremony of the 69th Venice Film Festival. Golden Lion for Best Film to Pieta by KIM Ki-duk (Republic of Korea). Silver Lion for Best Director to The Master by Paul Thomas Anderson (USA). Special Jury Prize to Paradies: Glaube by Ulrich Seidl (Austria, Germany, France).
    Coppa Volpi for Best Actor to Philip Seymour Hoffman and Joaquin Phoenix in the film The Master by Paul Thomas Anderson (USA). Coppa Volpi for Best Actress to Hadas Yaron in the film Lemale Et Ha’Chalal by Rama Bursthein (Israel). Official Awards >>

    Lien: http://www.labiennale.org/en/cinema/

  • La Mostra de Venise aura belle allure cette année.

    mann.jpg

    Après Cannes, place à la lagune. Venise décors splendide pour accueillir une Mostra revue et corrigée du 29 août au 8 semptembre..

    La 69ème édition du deuxième plus grand festival après Cannes, et placée sous la présidence de Michael Mann (¨¨) verra d'importants changements. D'abord l'entrée en fonction du nouveau président Alberto Barbera en remplacement de Marco Müller, et la suppression de la Section Parallèle Contracampo Italiano...Ensuite et non des moindres, ceci sans doute pour s'aligner sur la Croisette, moins de films au programme. Une cinquantaine répartis comme suit: 18 en compètition pour le Lion d'Or, 18 autres hors-compètition, et enfin 12 pour le prix Orrizonti..Et last but not least, la Mostra aura enfin son marché, comme son grand frère, le Festival de Cannes..Et afin de parfaire ce renouveau, les organisateurs ont réussi à attirer quelques grands noms pour fouler le Tapis-Rouge. Venise accueillera Brian de Palma lequel proposera " Passion"  Paul Thomas Anderson et "The Master", Terrence Malick  qui viendra présenter " To The Wonder" tandis que  Wong Kar Wai amènera The Grandmasters dans ses bagages...

     LOW LIFE de James Gray

    LA BELLA ADDORMENTATA de Marco Bellochio

    ANNA KARENINA de Joe Wright

    THE PLACE BEYOND THE PINES de Derek Cianfrance, complètent la première liste du programme!

    Sources Hollywood reporter

    ¨¨ Heat-Collateral-Thief- Ali- Public Ennemies- The Keep et pour la télé  Starsky et Hutch entre autre..

  • We Need To Talk About Kevin en salle 19 /10

    EN SALLES CETTE SEMAINE. ET pour rester dans le ton du film, j'ai copié/collé un fond rouge pris chez le distributeur Imagine.film Belgique..

    WE NEED TO TALK ABOUT KEVIN

    Visionnez la bande-annonce

    Un drame bouleversant et terrifiant de Lynne Ramsay avec une Tilda Swinton époustouflante.

    Eva a mis sa vie professionnelle et ses ambitions personnelles entre parenthèses pour donner naissance à Kevin. La communication entre mère et fils s'avère d'emblée très compliquée. A l'aube de ses 16 ans, il commet l'irréparable…
    En se remémorant les étapes de sa vie avant et avec Kevin, Eva tente de comprendre ce qu'elle aurait pu ou peut-être dû faire.

    'We Need to Talk about Kevin' est sans doute l'un des films les plus indispensables de l'année.
    DH ★★★★★

    Film d'une puissance visuelle et d'une force narrative rares.
    FOCUS VIF ★★★★

    Lynne Ramsay signe un des meilleurs films de l'année.
    LA LIBRE CULTURE ★★★

    La révélation fracassante du dernier festival de Cannes. Eblouissante Tilda Swinton.
    MOSQUITO ★★★

     

    Poster
    À Dans We need to talk About Kevin de Lynne Ramsay d'après le bestseller de Lionel Shriver, la magnifique Tilda Swinton, tient sans doute là, le meilleur rôle de sa carrière. Et la réalisatrice/scénariste/productrice exécutive un film coup de poing.

    Dans ce film qui nécessitait un mélange incroyablement complexe d'intelligence et d'empathie, Tilda fascinante en mère confrontée à l'impossibilité de communiquer avec son fils, avec tout ce que cela va engendrer de terrible dans sa vie , exprime remarquablement les pulsions d'un personnage et ses désirs inconscients.. Mère d'un gamin qui à 8 ans porte encore des couches, et qui passe d'un jeu vidéo à un autre en criant meurs, assassin à qui mieux mieux, va sombrer dans l'incompréhension la plus totale.. lorsque partagée entre l'amour et la haine, elle découvre que son fils a commis une chose ignoble, une vrai carnage, une tuerie de masse dans une école...

    ezra miller,john c. riley,tilda swinton,we need to talk about kevin,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,usa,united states,lyne ramsey,cannes,france,festivalezra miller,john c. riley,tilda swinton,we need to talk about kevin,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,usa,united states,lyne ramsey,cannes,france,festivalLe film a été accueilli de façon enthousiaste par les professionnels de Cannes, et le Prix de la Meilleure actrice n'aurait pas du échapper à Swinton, tant son interprètation est fascinante. Les sentiments ambigus sont parfaitement rendus à l'écran, tant par la mère qui ne se sentait pas prête pour ça, elle a l'impression qu'avoir eu un enfant a gâché sa vie, et par le fils bien conscient qu'il n'aurait pas du être là, et qui fera tout pour le faire savoir.. ..... C'est en tout cas ce que capte le spectateur dès les premières images de la vie de couple.. Même si la réalisatrice montre d'abord le côté "diablesse" de son personnage...Celle sur qui les passants posent un regard mauvais, celle qui est insultée en pleine rue...Néanmoins, passé cet intro, on peut déjà lire sur son visage, qu' Eva se pose plein de questions sur son rôle de mère, est-elle à la hauteur? Que ressent son fils lorsqu'il la toise sans un mot. Sent-il son indécision? Sans doute, pourtant, il n'est ni le mal incarné, ni un sociopathe, c'est un adolescent qui perce à jour l'image qu'offre sa famille. Il n'y a à première vue, aucun "monstre" dans ce duo, tout ce déclenche parce que ni le fils, ni la mère, ne parviennent à s'entendre..L'interprètation toute intériorisée de Tilda ne l'empêche pas d'en mettre plein la vue...comme d'habitude....serais-je encline à ajouter...Etonnante dans "Deep Blue", superbe dans "Julia" craquante et dure à la fois dans "Michael Clayton" et enfin enigmatique et sublime dans " Io Sono L'Amore", cette comédienne est vraiment exceptionnelle, et je dirai même plus, super belle malgré ce physique si particulier, dont elle joue à la perfection..et qui lui permet d'apparaître à peine maquillée, voir pas du tout, tout en gardant cette superbe aura..Seul petit bémol au fim.....par moment, une trame un rien trop alambiquée, et une mise en scène hésitante entre l'actuel et les flash-backs. Heureusement la coiffure de Tilda restitue assez vite l'époque....

    Par contre, je salue le traitement des couleurs avec le rouge omniprésent dès les premières images....(.un bain de tomates géants, comme cela se fait en Espagne) l'éclairage subtil, et le montage qui va crescendo jusqu'au climax final. Lynne Ramsay: "ce film m'a donné le sentiment d'avancer en terrain inconnu. Heureusement, l'équipe technique était très organisée. Le film a entièrement été tourné en extérieurs naturels.Ezra Miller, John C. Riley, Tilda Swinton, We need to talk about Kevin, actualité, actualité cinéma, ciné, cinéma, insolite, Usa, United States, Lyne ramsey, Cannes, France, Festival,  Ezra Miller, John C. Riley, Tilda Swinton, We need to talk about Kevin, actualité, actualité cinéma, ciné, cinéma, insolite, Usa, United States, Lyne ramsey, Cannes, France, Festival,  Ezra Miller, John C. Riley, Tilda Swinton, We need to talk about Kevin, actualité, actualité cinéma, ciné, cinéma, insolite, Usa, United States, Lyne ramsey, Cannes, France, Festival,  ....et nous avons formé un bloc"...Tilda Swinton: si effectivement dans le film, Eva se ezra miller,john c. riley,tilda swinton,we need to talk about kevin,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,usa,united states,lyne ramsey,cannes,france,festivaltrouve assez "isolée" devant les sentiments ambivalants qu'elle ressent pour son meurtrier de fils, elle avoue que ses ressentis ne sont rien de plus que ce que chaque mère subit au quotidien...ou presque...."Le fait de se retrouver seule avec soi-même en fin de journée, car on parle contre un mur quand il s'agit d'un adolescent, on se surprend à se faire un monologue pour savoir ce qui a cloché pendant la journée..." Elle ajoute " bien sûr le cas d' Eva est bien plus dramatique, mais je trouve que certaines mères vivent un cauchemar au quotidien. C'est un "bloody business d être une bonne mère, déjà que la naissance commence dans un bain de sang...(sic)

    ezra miller,john c. riley,tilda swinton,we need to talk about kevin,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,usa,united states,lyne ramsey,cannes,france,festivalezra miller,john c. riley,tilda swinton,we need to talk about kevin,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,usa,united states,lyne ramsey,cannes,france,festivalQuant à Ezra Miller, il avoue s'être senti proche du personnage, parce que dit-il, "en chacun de nous, un côté sombre sommeille, et en interprètant Kevin, j'ai pu aller à la recherche de ces choses là chez moi, et les conditions et circonstances qui font le vie de chacun, les font devenir ce qu'ils sont" Bizarre comme confession non??? "

    kevin.jpgAvec "We need to Talk about Kevin," l'après Ken Loach et Mike Leigh est assuré pour le cinéma anglais, Lynne Ramsey (châpeau) déjà présente à Cannes par deux fois, assure une troisième fois.

    Ezra Miller, John C. Riley...

     

    ezra miller,john c. riley,tilda swinton,we need to talk about kevin,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,usa,united states,lyne ramsey,cannes,france,festivalezra miller,john c. riley,tilda swinton,we need to talk about kevin,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,insolite,usa,united states,lyne ramsey,cannes,france,festival

     

    Un clip d'un fan, Tilda une femme caméleon, doublée d'une comédienne plus qu'exeptionnelle. A voir!

    L'AFFICHE

     

     

     

     

  • Venise Palmarès étonnant. Exit les prods Us!

    mostra-internationale-de-cinema-de-venise.jpgAlors que depuis deux ans, La Mostra couronnait des réalisations américaines, et ce au grand dam des pros de profession, l'édition 2011 a donné un grand coup de botte dans l'establishment Yanke de Venise. Aucune oeuvre américaine au palmarès. Même pas "Carnage" de Roman Polansky. Etonnant quand même.

    Bref, un palmérès qui ressemble un peu à celui de cannes l'année dernière..Faire plaisir au plus petits, et ouvrir le 7ème art sur d'autres perspectives que les sempiternels films cités comme favoris...Les temps changent, et cette année, le jury ne s'est pas laissé influencer par des convictions personnelles, comme ce fut le cas l'année dernière avec Tarentino..et le prix pour  Somewhere....de Sofia Coppola sa compatriotes.....

    Lion d'or du meilleur film. Faust d'Alexandre Sokourov (Russie).

    Lion d'argent - Prix de la mise en scène. Cai Shangjun pour Ren Shan Ren Hai (Chine).

    Prix spécial du jury. Terraferma (Terre ferme), d'Emanuele Crialese (Italie).

    Coupe Volpi du meilleur acteur. Michael Fassbender pour Shame (Honte), de Steve McQueen (Grande-Bretagne).

    Coupe Volpi de la meilleure actrice. Deannie Yip pour Tao jie (Une vie simple), d'Ann Hui (Chine-Hongkong).

    Lion du futur pour la meilleure première oeuvre. Là-bas, de Guido Lombardi (Italie).

  • Roman Polansky fait un carnage!!! Bon accueil à Venise!

    carnage 8.jpgRoman Polansky a tourné  "Carnage" à Paris. Alors que c'est à Brooklyn que l'action se passe, le réalisateur fraîchement auréolé avec The Ghost Writer" a du installer ses pénates en france, parce que comme tout le monde le sait, il est interdit de séjour aux Etats-Unis.
    Adapté de la pièce "The God of carnage" de Yasmina Reza, qui s'est vu décerner le Prix de la meilleure mise ens cène, celui du meilleur drame, et de la meilleure actrice pour Marcia Gay Harden aux Tony's de 2009, Carnage se concentre sur la rencontre de deux couples dont les enfants se sont battus dans un parc publique, et qui vont se rencontrer afin d'aplânir l'incident. Cependant au fur et à mesure, les choses ne se passeront pas comme prévu,  après la soirée qui débute sur un ton cordial, les échanges  tourneront vite au règlement de compte, les adultes adoptant à leur tour un comportement très proche du bac à sable, et finalement pas loin de celui de leur progéniture. carnage-2.jpgcarnage8.jpgTourné en huis-clos et dans un décors, qui ressemble à celui d'une scène de théâtre, en temps réel, cad 1h45, Carnage risque de devenir le film évènement de fin d'année, par son côté claustrophobique orchestré sous forme de thriller. Cette façon de faire a permis aux comédiens de devenir un groupe très homogène. Bien reçu à Venise , le casting en tout cas fait rêver; Jodie Foster (Fight Plan, The Beaver, Nim's island) , Christopher Waltz (Inglorius Basterds-The Green Hornet) Kate Winslet (Revolutionay Road-The Readerà ,et John C.Riley. (Boogie Nights- Gangs of New York)
    Kate Winslet ( ainsi que Christopher Waltz et John C. Riley présents à la conférence de Press) : «c'est un récit très complexe, avec des personnages très riches, qui mettent en jeu une dynamique familiale. Je viens d'une famille nombreuse et unie, et cette dynamique m'a passionnée.» Enceinte lors du tournage, elle revient avec animation sur une scène où elle est prise d'un vomissement spectaculaire: «C'était assez délicat et difficile à faire, mais très amusant aussi, assure-t-elle. Il a fallu préparer cela soigneusement et ingurgiter le repas de la cantine en vue de le restituer à l'écran. Heureusement, il était bien indigeste, et les techniciens m'ont aidée !»

    roman polansky,carnage,the gods of carnage,jodie foster,kate winslet,john c. riley,christopher waltz,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,paris france,brooklyn,marcia gaye harden théâtrecrédit photo (Image.Net Pro)

    A la lecture du dossier,  plusieurs références me sautent aux yeux....L'une que ce film  n'est pas loin de ressembler, même avec un thème différent à "12 angry Men"  pour le tournage en huis-clos, à "Who's Afraid of Wirginia Woolf? " pour la manière dont le réalisateur arrivera au climax final...avec enfin un soupçon de "The Rope" d'Alfred Hitchcock, où là aussi on a l'impression que le film s'est fait d'une traîte...

  • Madonna hors compètition à la Mostra de Venise

    italie,venise,madonna,w.e.,actualité,lion d'or,george clooney,ides of march,news,infos,actualité cinéma,ciné,cinéma,cronenberg,marjane starapi,philippe garel,roman polansky,carnage,abby cornishW.E. le film écrit et réalisé par Madonna sur la romance entre le roi Eduard VIII et la roturière américaine Wallis Simpson, laquelle a eu comme conséquence l'abdication du souverain, présenté avant-première mondiale à la Mostra de  Venise ( jusqu'au 10 septembre) a essuyé de méchantes. critiques.  Ce n'est pas la première fois que la Madonne se fat descendre, mais cette fois, c'est grâve docteur...Il est a espérer que la Madonne sera mieux reçue à Toronto. Et les Frères weinstein qui ont mis toute leur confiance de ce long-mètrage doivent se poser des questions désormais
    Pour rappel la liste des films en compèt':
    Carnage  - Roman Polanski
    Alps  - Torgos Lanthimos
    Dark Horse  - Todd Solondz
    A Burning Hot Summer -  Philippe Garel
    Himizu -  Sion Sono
    Seedeq Bale  - Wei Te-Sheng
    The Exchange -  Eran Kolirin
    lion d'or.jpgThe Moth Diaries  - Mary Harron
    The last day on Earth  - Abel Ferrara
    Killer Joe  - Williamn Friedkin
    Shame  - Steve McQueen
    Poulet aux Prunes  -Marjane Satrapi et Vincent Parounnaud
    Terraferma  -Emanuele Crialese
    Texas Killing Fields  -Ami Canaan Alfredson
    A Dangerous Method  -David Cronenberg
    Faust  -Alexander Sokurov
    L'Ultime Terrestre  -Gipi
    Wuthering Heights  -Andrea Arnold
    Tinker, tailor, Soldier, Spy  - Tomas Alfredson.
    Quando La Notte  -Critina Comencini et.....
    un film surprise qui sera dévoilé plus tard....
     
    W.E. avec Andrea Riseborough et Abbie Cornish.  Sortie Us Prévue le 9 décembre....
    Crédit photo-titre:

    Photo: La Presse Canadienne /Domenico Stinellis

    Précédents billets sur le film de Madonna, un clic ici : http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/venise

  • Venise.....Madonna et consort (comme le Prince)

    Jwe3.jpgeu de mot facile, mais inévitable lorsqu'on sait que  "W.E."  le dernier film écrit et réalisé par Madonna  fait se croiser deux histoires d'amour séparées par plus de six décennies: celle, historique, de Wallis Simpson, l'Américaine pour qui le roi britannique Edouard VIII abdiqua de son trône en 1936; et celle, fictive et située en 1998, de Wally Winthrop, une New-Yorkaise que les événements vont arracher à l'ennui de son mariage.

    ..Avec Abbie Cornish, Andrea Riseborought (Wallis) James D'Arcy, James et Laurence Fox . La châpelier Stephen Jones, également créateur de tous les châpeaux fera un apparition caméo à la demande de Madonna...

    Le film a officiellement été présenté à la Mostra De Venise, en présence de la star et de ses comédiens Andréa Riseborrough, Abbie Cornish et  Oscar Isaac..

    Et enfin, une petite photo de George What Else? Clooney, l'autre grande star du jour!

    venise,mostra,italie,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,madonna,abbey cornish,trône d'angleterre,wallis simpson,w.e.,andrea risebourough,james d'arcy,oscar isaac,insoliteCrédits photos ImageNet.pro 

  • Impardonnables séduit ou ne séduit pas! Sortie Belgique 18/8

    mpardonnables-.jpgAprès Cannes, devant un public dubitatif, c'est maintenant à Venise qu'André Téchiné va proposer son dernier film. Le titre devrait plutôt en être "inclassable" en lieu et place de Impardonnables, adapté du roman de Philipppe Djianest? Inclassable, car le dernier Téchiné se détache de tous les genres, et avec Venise la mystérieuse qui surgit plein écran, le mystère est encore plus grand. Pourquoi?

    Francis (André Dussolier)  un écrivain en mal d'inspiration, a quitté Paris. Il cherche un appartement pour écrire son prochain roman et rencontre Judith (Carole Bouquet)  responsable d'une agence immobilière, qui insiste pour lui faire visiter une maison dans l'île isolée de Sant'Erasmo.

    "Je signe tout de suite si vous venez vivre avec moi", dit-il à la belle, qui, immédiatement, se met à saigner du nez comme chaque fois qu'elle vit des émotions fortes.

    Quelques instants plus tôt, il lui avait glissé: "Jamais de tisane, ça rend amoureux", lors de leur première rencontre à l'agence. "Déjà que le charme opère..."

    impardonnables-220.jpgimpardonnables-186.jpgTournage12.jpgTournage51.jpgOutre ce couple "en perpétuel déplacement, un peu vagabonds tous les deux", selon le cinéaste, font irruption une ancienne maîtresse de Judith, détective privé alcoolique (Adriana Asti), la fille imprévisible de Francis (Mélanie Thierry) et un ancien taulard inquiétant (Mauro Conte). Voilà posé la trame...Laisse les gondoles à Venise, serais-je tentée de dire, car en sortant de la vision, je ne savais pas quoi en penser..Malgré les confidences de Téchiné "A la fin, ils sont quand même largement pardonnés par le regard que j'essaie de porter sur eux"

    Tournage54.jpgTournage146.jpgTournage204.jpgCrédits photos. UGC Pro. (Merci)

    Je m'attendais à mieux. Impardonnable est impardonnable dans le chef de Téchiné....Lent, mielleux et soporiphique. Et pour reprendre les propos d'un journaliste français: ce film verse trop dans le romanesque et le réalisateur se perd dans des clichés éculés....
    Même la belle lagune de Venise (Lido de jesolo) ne sauve pas la mise! (dixit J. Mandelbaum)
     


     

  • Ides of Mars, la dernière réalisation de George Clooney. Bande-annonce

    ides march 2.jpgEt casting cinq étoiles, Marisa Tomei, Paul Giamatti, Philip Seymour Hoffman,  Ewan Rachel-Wood, Ryan Goslin et of course George "what else" Clooney devant et derrière la caméra...après "Jeux de Dupes-Good Night and good Luck-Confessions d'un Homme Dangereux, ce sera donc la quatrième fois que Clooney s'assied dans le fauteuil de régisseur, et toujours dans un film aux accents politiques et journalistiques...Proposé en compétition à la prochaine Mostra de venise

    Le film se déroule dans les derniers jours d'une campagne pour les primaires à la présidentelle. Dans ce contexte, un jeune directeur en communication, chargé de presse, paufine la campagne d'un candidat aux Primaires, avant sa nomination auX élections pour a présidence des Etats-Unis.  Cependant, ee jeune homme un rien idéaliste ira de découvertes en découverte, et l'envers du décors s'avèrera moins beau qu'il ne se l'était imaginé..
    ides cincinatti6.jpgIdes-March.jpgides cincinatti.jpgides of march gosling clooney.jpg

    Crédits photos: http://news.cincinnati.com/apps/pbcs.dll/section?Category=NEWS

     

  • Madonna W.E...La Weinstein Company s'en occupe pour les Etats-Unis!!!!!!!!!

     

    WE-1.jpgMadonna s'apprête à promouvoir son nouveau film W.E, dont la Weinstein Company vient d'acquérier les droits. C'est donc bien parti pour elle.  W.E se penche tout autant sur les coulisses de l'abdication du Roi Edouard VIII en 1936, pour pouvoir vivre au grand jour son amour pour Wallis Simpson sa maîtresse...américaine, roturière et divorçée, deux fois  de surcroît.. que sur l'hsitoire contemporaine d'une jeune femme mariée (Abbie Cornish) qui tombre amoureuse d'un bel amant russe (Oscar Isaac) en mèlant les époques. (sources Relax news.)

    Mini synopsis:  En 1998, Wally Winthrop (Abbie Cornish), résidant à New York est obsédée par sa perception de ce qu’elle considère comme l’histoire d’amour ultime : l’abdication du trône d’Angleterre par le Roi Edward’s VIII’s pour l’amour d’une américaine divorcée, Wallis Simpson.
    we 4.jpgPourtant les recherches de Wally Winthrop, incluant de nombreuses visites aux centre d’enchères Sotheby dans lequel est mis en vente les biens ayant appartenus au couple, révèlent que la vie du couple n’était pas aussi parfaite qu’elle le pensait.
    A travers de nombreux allers-retours dans le temps, W.E. supperpose la vie de Wally à New York avec l’histoire de Wallis (jouée par Andrea Riseborough) et d’Edward (James D’Arcy), depuis les jours heureux du début de leur romance glamour jusqu’à la lente décadence de leurs vies, par la suite.

     we 2.jpgW.E.  co-écrit par Madonna et Alek Keshishian, produit par Madonna et Kris Thykier avait déjà fait l'objet d'une mini-présentation au dernier festival du film de Berlin (Berlinale) et va être proposé au prochain Festival du Film de Venise. Le deuxième opus de Madonna devrait sortir dans les salles nord américanes vers le 11 décembre de cette année.....et il se murmure que si la Weinstein a fait l'effort c'est que W.E pourraît se retrouver en  course aux prochains Oscars,  pour la prestation de Andrea Riseborough....Dernier petit "potin"...Paraît que Lourdes, la fille de la "Madone" a obtenu un petit rôle !?!?!? 

    Précédent billet et photos de tournage ici: http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2010/08/01/madonna-en-plein-tournage-a-paris.html
     

  • Al Pacino comme vous ne l'avez jamais vu!

    pa1.jpgpa7.jpgLe comédien sera à la Mostra de Venise, afin d'y présenter son dernier opus Wild Salome, dont il est également le réalisateur, en septembre prochain. En attandant, je vous propose quelques photos issues de tournage de  ".Jack & Jill" d'Adam Sandler .....Méconnaissable. Et ce n'est pas tout, l'acteur a un agenda plus que chargé. Alors que bientôt sortira "Son of none" avec Chaning Tatum, il enchaînera avec  Mary Mother Of Christ de James Foley, Gotti: the three generations avec John Travolta et Lindsay Lohan (?) et puis Le Roi Lear de Michael Radford, pour terminer avec Hands of Stone de Jonathan Jakubowitz...Et à l'instant où je commets cet article, j'apprends qu'il pourrait tourner dans "Imagine" de Dan Fogelman.(Cars-Raiponce). qui vous vous en doutez tournera autour du regretté John Lennon. L'histoire d'un gars qui retrouve des lettres du célèbre chanteur, dans lequel ce dernier lui fait part de l'existence d'un fils caché. Le rôle du fils n'a pas encore été défini à l'heure actuelle..

    pa3.jpgpacino.jpg

  • Essential Killing, Ahurissant Vincent Gallo.

     essentialkilling645.jpgCapturé par les forces américaines en Afghanistan, Mohammed est envoyé dans un centre de détention tenu secret. Lors d'un transfert, il réchappe d'un accident et se retrouve en fuite dans une forêt inconnue. Traqué sans relâche par une armée sans existence officielle, Mohammed fera de sa survie, dans ce qui pourrait-être la Pologne, un combat sans relâche, une rage de survivre qui le fera passer par tous les moyens pour y arriver. D'abord se nourrir de racines et de fourmis, voir se jeter goulûment sur les seins d'une mère...comme tuer de sang-froid tous ceux  qui pourraient faire obstacle à sa cavale...presque sans issue...Gallo, imprime à son personnage , un brillant désaroi, un réalisme auquel on croit de bout en bout, et qui est magnifié par des étendues sauvages hallucinantes de beauté. Une descente aux enfers, magistralement mis en scène par Jerzy Skoliwosky, ce qui n'étonne guère pour un réalisateur qui est aussi peintre à ses heures perdues.Essential Kiling: un Survival Movie qui vous prend aux tripes dès les premières minutes (les séances de tortures) jusqu'au final (magnifique)  Film ayant la particularité de se dérouler sans aucun dialogue, (sauf les toutes premières minutes) ce qui ajoute à l'époustouflante prestation de Vincent Gallo, qui ici présente une grosse ressemblance avec Joaquim Phoenix, acteur avec lequel il l'est arrivé plus d'une fois de le confondre. Avouez que c'est troublant non?

    Avec Nicolas Cleve Broch et Emmanuelle Seigner qui n'apparaît que quelques minutes.

    Prix d'interprètation pour Vincent Gallo à la Mostra de Venise...

    e killing1.jpge killing5.jpge killing3.jpge killing2.jpg

     acec la collaboration de Cinéart et du Dossier presse!

  • Le grand cinéaste Iranien Jafar Panahi ..Condamné à 6 ans de prison

    panahi.jpgNUL N 'EST PROPHETE EN SON PAYS. 

    Une nouvelle qui va marquer les cinépahiles. Jafar Panahi, l'un des plus grands, si pas le plus grand réalisateur iranien, vient d'être condmané à 6 ans....oui 6 ans, de prison pour propagande anti-Iran. De surcroit, Panahi ne pourra plus faire de films, ni donner des interviews les vingt prochaines années, autant dire donc que sa carrière est terminée. Sauf si dans 6 ans, il renaît de ses cendres dans un autre pays, ce qui ne sera pas chose aisée, parce que  dès sa libération,  il sera confiné à résidence...En 1995, Panahi  se voyait décerner la "Palme d'Or pour son très beau "White balloon" tandis que The Circle reçevait le Lion d'Or à Venise en 2003. "Off-Side" un autre de ses films, dénonçait l'interdiction faite aux femmes irannienne de pouvoir assister à un match de football, et dont l"héroine se déguise en garçon pour satisfaire sa passion pour le ballon rond, lors d'une finale de coupe du monde (fiction). Un superbe film qui a eu un très joli succès. A revoir si vous en avez la possibilité. En septembre dernier, le réalisateur (visionnaire sans doute) disait "Lorsqu'un réalisateur ne tourne plus, c'est comme si il était en prison, même si elle n'est pas faite de quatre murs..."

    En février 2010, le pouvoir islamique lui interdit de se rendre au festival de Berlin alors qu'il était l'invité d'honneur.

    Arrêté le 1er mars 2010 avec sa femme, sa fille et 15 autres personnes, il est retenu dans la prison d'Evin par les autorités iraniennes pendant le Festival de Cannes 2010 alors qu'il était invité à faire partie du jury officiel[1]. Le 18 mai 2010, lors du Festival, une journaliste iranienne révèle que le cinéaste a entamé une grève de la faim pour protester contre les mauvais traitements qu'il subit en prison. Il est libéré sous caution le 25 mai 2010 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jafar_Panahi)

    Le monde publie aujourd'hui:

    Le ministre de la culture français, Frédéric Mitterand a exprimé son "indignation", qualifiant la condamnation de Jafar Panahi de "pseudo-jugement". Pour le philosophe Bernard-Henry Levy le réalisateur a été condamné "sur le soupçon d'avoir l'intention de réaliser un film sur le mouvement vert (l'opposition lors de l'élection présidentielle en 2009). Son seul crime est d'avoir soutenu  Mir Hossein Moussavi", le candidat de l'opposition, a-t-il indiqué à l'AFP. Téhéran vient "d'inventer le délit de synopsis" et "a déclaré la guerre à ses artistes et à sa société civile toute entière", a-t-il ajouté.

    De son côté, le délégué général du Festival de Cannes, Thyerry Fremaux... a immédiatement appelé à "agir vite", et cherchait à organiser rapidement un comité de soutien avec la Cinémathèque française et la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, présidée par le réalisateur Bertrand Tavernier..

  • THE TOURIST Vu pour vous...

    New York 11- 2010 051.jpgDésolé de vous reparler  de mon trip à New.York, mais il se fait que cela m'a permis de voir deux films dans l'ambiance locale. Si le premier "Burlesque" vu au Loew's  (dont la promotion est bien visible dans la bannière du blog) a déjà fait l'objet d'un long billet dans ces colonnes, en ce qui concerne "The Tourist", j'ai eu plus de mal à pondre quelque chose de cohérant. Pour la bonne raison que j'ai trouvé le remake "D'Anthony Zimmer" extrèmement mal ficelé, et encore, je suis gentille, car j'aurai pu dire "mal foutu". On ne s'attaque pas un grand film français (pour rappel avec Yvan Atall et Sophie Marceau) sans avoir les rennes solides, et un solide background du thriller à la française. Malheureusement, Florian Henckel Von Dönnersmack(oups!) dont la carte de visite affiche pourtant le magnifique "Das leben der Anderen" ...primé à de nombreuses reprises, ne possède pas encore toutes les ficelles pour proposer un bon thriller, et j'avoue m'être fortement ennuyée, préférant Jolie dans Wanted et Depp dans la peau de Jack sparrow.  Dès les premières images, on sent les clichés venir, Jolie se "défait" facilement d'un officier de Police, prends le métro, ensuite un train direction Venise, et cela sans qu'un cheveu ne bouge, et qu'aucun faux-pli de ternisse sa belle tenue. Et Depp, sans doute "impressionné" pas sa partenaire joue d'une manière fade...Pour peu, on ne voit pas la différence d'avec la statue de cire qui trône au Musée de Madame Tussaud sur Broadway. (voir photo plus bas) Bref,  le prestigieux duo ne sauve pas la mise,  le film se traîne dans des tours et détours absolûments inutiles. Il n'y a aucune osmose entre eux, et les petites touches d'humour distillées par Von Donnersmack tombent à plat....Certains voient dans ce remake, un erzatz de "To catch a Thief-La main au Collet" sous une forme modernisée. Peut-être, mais à mes yeux il en est loin, tant Depp que l'on a déjà vu meilleur, et Jolie ne parviennent pas à mettre du rythme dans leurs échanges.  Et je ne suis la dernière à penser cela. Quelques éminents critiques Us vont plus loin encore en définissant "The Tourist"....."The most borying movie of 2010" faisant la comparaison avec "Duplicity" avec Clive Owen et Naomi Watts" un autre politico-Thriller qui s'est majestueusement planté au Box-Office. Mais, allez-vous me dire "ce n'est pas parce que vous n'aimez pas, que ce film ne nous plaira pas à nous"....Et vous aurez raison, mille fois raison.  Qui suis-je moi pour décrèter qu'un film est mauvais? Juste une chroniqueuse qui s'enfile une vingtaine de films par mois, et qui automatiquement agira par comparaison. Et en ce qui concerne "The Tourist"  le film m'avait déjà tout montré après une petite demi-heure..C'est d'un lent, aussi lent qu'un train de la SNCB dont le conducteur se serait mis en grève! Le jeu des deux acteurs est figé et moi je suis reste figée sur mon siège, me disant, bon, t'es à New York, à défaut de t'amuser avec le film, profites de l'instant présent...tu ne pourras pas revenir au Loews avant quelques années....Vrai mais si c'était le cas, je serai plus vigileante quant au choix des films....et ne me laisserai plus avoir au seul attrait de noms bancables...

     New York 11- 2010 096.jpgVivement Depp dans la peau dans Pirates des CaraÎbes...On stranger tides......A propos, il se murmure que deux autres sequels seraient en pourparlers....! 

       
     
    The Tourist
    • The Tourist
    • The Tourist
    Johnny Depp stars as an American tourist whose playful dalliance with a stranger leads to a web of intrigue, romance and danger in The Tourist. During (more...)
    93% want to see it

    PG-13, 1 hr. 43 min.

    Director: Florian Henckel...

    Release: Dec 10, 2010

  • Mario Monicelli. Décès!

    Le mois de novembre est vraiment un novembre noir, avec trois décès en quelques jours. Dont aujourd'hui, celui du monicelli-a-venezia.jpg réalisateur italien Mario Monicelli qui s'est suicidé hier, à l'âge de 95 ans, en se jetant par la fenêtre de sa chambre d'hôpital, où il était soigné pour un cancer en phase terminale. Ce grand cinéaste a dirigé les plus grands noms du cinéma italien, et parmi ses plus grands succès, on retiendra " La Grande Guerre" film pour lequel il a reçu un Lion d'Or en 1959 , Le Pigeon et Les nouveaux Monstres...Un Lion d'Or à Venise lui avait été remis en 1991, pour l'ensemble de sa carrière, et Monicelli a reçu plein d'autres prix de par le monde. 

  • On ne sait plus à quel Pirate (saint) se vouer!

    keith depp pirates.jpgLa semaine dernière, les rumeurs allaient bon train. Exit Keith Richard suite à sa biographie où il ne cache pas sa consommation de drogues, remplacé par Richard Griffits (28 oct)...et hier, surprise, Disney dément catégoriquement avoir "viré" la star . Il  sera bien à l’affiche de Pirates des Caraïbes : Fontaine de jouvence.. Lu sur  la page Facebook officielle du film : « N’ayez crainte fans des Pirates, nous sommes heureux de confirmer que Keith Richards sera de retour en tant que Capitaine Teague " 

     Keith incarnera le père de Jack Sparrow Johnny Depp.  Et à propos de Johnny Depp justement. Il vient de se voir offrir le premier rôle dans  Snow White and the Huntsman sous la direction de Ruppert Sanders pour le compte d'Universal, en lieu et place de Tom Hardy, lequel préfère se concentrer sur "The Dark Knight Rises" dont le début de tournage est prévu en avril 2011..
    Johhny Depp encore et toujours, pour rappel sera bientôt à l'affiche du film "The Tourist" avec Angelina Jolie, qui n'est autre que le remake de "Anthony Zimmer" avec Sophie Marceau. Décidémment, ces yankees aiment de plus en plus le cinéma français.. 

    Bon, toutes ces news ressemblent un peu à un melting-pot......mais mieux vaut les publier en vrac que pas du tout.



    .