16 mai 2016

Captain Fantastic

Découvrez la bande-annonce de
CAPTAIN FANTASTIC

CAPTAIN FANTASTIC,
un film de Matt Ross avec Viggo Mortensen,
 Frank Langella, George Mackay. 

Sortie le 20 juillet 2016 au cinéma.

 
 
Ce film est présenté dans la section Un Certain Regard
au Festival de Cannes 2016


Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes.
Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris

 
 

cfan.jpg

                                            https://youtu.be/DVSejhVVpsc    

17:52 Publié dans comédies | Tags : captain fantastic, viggo mortensen, cannes, matt ross, un certain regard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

04 février 2015

Loin des Hommes Kateb-Mortensen formidable duo

    
   
ACTUELLEMENT EN SALLES

Loin des hommes

Visionnez la bande-annonce

Drame de David Oelhoffen avec Viggo Mortensen, Reda Kateb

Dans ce film aux allures de western, Daru (Viggo Mortensen), instituteur reclus vivant dans les montagens de l'Atlas algérien, se voit confier la garde d'un prisonnier (Reda Kateb) accusé de meurtre. Poursuivis par des cavaliers réclamant la loi du sang et par des colons revanchards, les deux hommes se révoltent. Ensemble, ils vont lutter pour retrouver leur liberté.
D'après la nouvelle L'Hôte du recueil L'Exil et le royaume (1957) d'Albert Camus.

Totalement immergés dans de majestueux paysages panoramiques, nous avons découvert une perle de road movie aux thèmes existentiels et à l’écho très actuel.
METRO ★★★

Viggo Mortensen et Reda Kateb forment un mémorable duo dans un film tendu, intègre, s’inscrivant dans l’Histoire mais à hauteur d’Homme.
FOCUS VIF ★★★

Un drame épique dont le message de fraternité est le bienvenu.
LE SOIR ★★

"Loin des Hommes" se regarde avec plaisir. Pour ses paysages superbes, ses acteurs hors du commun, sa belle histoire, et sa musique signée par Nick Cave et Warren Ellis
SUDPRESSE ★★★

Fable humaniste, "Loin des hommes" tire clairement du côté du western. David Oelhoffen reste totalement fidèle à la pensée de Camus, à cette foi en la nature humaine, tout en posant clairement la question de la difficulté de l’engagement.
LA LIBRE CULTURE ★★★

Poster
 

10 avril 2012

On the road Viggo Mortensen....suit Kerouac!!!!

 

on the road.jpg

Une superbe affiche pour On The Road réalisé Walter Salles, avec Francis Ford Coppola à la production, d'après l'oeuvre de autobiographique Jack Kerouac...écrite en 1957, et publiée sur un long rouleau de 36 mètres.

Le roman raconte de manière quasi autobiographique les aventures de l'auteur (nommé Sal Paradise dans le livre) et d'un compagnon de route, Neal Cassady (nommé Dean Moriarty dans le roman). On y croise également Allen Ginsberg (Carlo Marx) et William Burroughs (Old Bull Lee).Sur la route fut l'un des romans fondateurs de ce que Kerouac nomma lui-même la « Beat Generation ». Toutefois le terme de Beat Generation fut avant tout un raccourci commode qui permit aux médias d'instituer en mouvement littéraire ce qui était surtout la conjonction d'individus singuliers : même s'ils partagent un goût pour la prose spontanée et le surréalisme, l'écriture de Jack Kerouac ne ressemble pas à celle d'Allen Ginsberg, et celle de Ginsberg est elle-même éloignée de celle de William Burroughshttp://fr.wikipedia.org/wiki/Sur_la_route

otr11.png

otr13.png

otr2.jpg

otr1.jpg

 

 Mini-synopsis:

 Après la mort de son père, Sal Paradise (Sam Riley), un aspirant écrivain de New York, rencontre Dean Moriarty (Garrett Hedlund), un sauvage et charismatique ex-taulard.  marié à Marylou, une séductrice assez libérée..Les deux compères se sentent directement de nombreuses affinités, et on peut même dire que le courant passe bien.  Déterminé à éviter les écueils d'une vie étriquée et étroite Sal et Dean prennent la route en compagnie de Marylou et ensemble s'en vont vers une Odyssée qui va complètement changer leur vie...tant émotionnelle que physique.  Assoiffés de liberté, ils découvrent le monde, l'extase de l'expérience, la connexité de l'humanité et, finalement, eux-mêmes. Avec Kristen Stewart (Twilight -Into The Wild Snow White), Sam Riley (Control) Kirsten Dunst, Amy Adams (The Muppets), Garrett Hedlund (Tron Legacy) Viggo Mortensen, Tom Sturridge, Alice Braga, Elizabeth Moss, Danny Morgan et Marie-Ginette Guay.

04 janvier 2012

A Dangerous Method sous la loupe!

dangerous.jpgZurich, 1904. Carl Jung, 29 ans, psychiatre, est au début de sa carrière et partage sa vie avec sa femme, Emma. S’inspirant des travaux de Sigmund Freud, Jung tente le traitement expérimental connu sous le nom de psychanalyse sur Sabina Spielrein, âgée de 18 ans. Sabina, jeune Russe cultivée qui parle l’allemand, a été diagnostiquée «hystérique», et a la réputation d’être agitée et violente. Lors de ses séances avec Jung, elle expose une jeunesse gâchée par les humiliations et une composante sexuelle sado-masochiste. Grâce à leur correspondance, Jung parvient à une grande complicité intellectuelle avec Freud, sur le cas de Sabina. Freud demande à Jung de traiter un collègue, Otto Gross, toxicomane et amoraliste impénitent. Sous son influence, Jung va balayer sa propre éthique et se laisser aller à son attirance envers Sabina. C’est le début d’une liaison dangereuse dont les conséquences vont être aussi inattendues que fondamentales. .Scénarisé par Christhoper Hampton Oscarisé pour Atonement et Les Liaisons Dangereuses" et adapté de la nouvelle de John Kerr, le film dont l'action se passe entre 1904 et 1912, décrit les prémices de la psychanalyse moderne élaboré par les deux "pères" et pionniers en la matière, le neurologue autrichien Sigmund Freud et le psychiatre suisse Carl Jung. Viggo Mortensen et Michael Fassbender tiennent le haut du pavé en incarnant ces deux figures de proue de l'analyse moderne...Quoique après avoir visionné le film, il me semble que c'est Fassbinder qui tire la vedette à lui...Quant à Cronenberg, tout en cernant bien les deux personnages principaux, il focalise sa caméra sur une des patientes du Dr Jung, et sur la relation que Sabrina Spielrein (Keira Knightley) sorte de femme-fatale, ancienne internée pour "folie" pendant 17 ans, entretien avec le toubib..Relation plus qu'ambigue qui rendra le Dr Jung Jung "indésirable" aux yeux de ses pairs, et altèrera sa relation avec Freud. A Dangerous Mind se veut un drame erotico-psychologique, et permet de retrouver la paire Croneberg/Mortensen pour la troisième fois après "A History of Violence" et "Eastern Promises" ...et à Vincent Cassel (Otto Gross) de retrouver Cronenberg pour la deuxième fois. En prenant les commandes de "A Dangerous Method" Cronenberg avait mis le remake de La Mouche au placard, pour bien terminer ce projet qui au départ devait s'appeler "A Talking Cure" avec celui qui aurait du tenir le rôle principal à l'époque, à savoir Christopher Waltz..Depuis lors, Cronenberg a déjà bien entam "Cosmopolis" avec Robert Pattinson...dont j'ai déjà longuement parlé dans ces colonnes.

freud2.jpgfreud 9.jpg

freud 5.jpgfreud 11.jpg

 

03 juillet 2011

a dangerous Method Sigmund Freud!

freud4.jpgfreud 13.jpgAlors que le vrai-faux biopic "A Dangerous Method" ne sort quà la fin de l'année aux Etats-Unis, un trailer international est déjà disponible sur le net..Scénarisé par Christhoper Hampton Oscarisé pour Atonement et Les Liaisons Dangereuses" et adapté de la nouvelle de John Kerr, le film dont l'action se passe entre 1904 et 1912, décrit les prémices de la psychanalyse moderne élaboré par les deux "pères" et pionniers en la matière, le neurologue autrichien Sigmund Freud et le psychiatre suisse Carl Jung. Viggo Mortensen et Michael Fassbender tiennent le haut du pavé en incarnant ces deux figures de proue de l'analyse moderne...Qoique après avoir visionné quelques sneaks, il me semble que ce soit Fassbinder qui tire la vedette à lui...Quant à Cronenberg, tout en cernant bien les deux personnages principaux, il focalise sa caméra  sur une des patientes du Dr Jung, et sur la relation que Sabrina Spielrein (Keira Knightley) sorte de femme-fatale, ancienne internée pour "folie" pendant 17 ans,  entretien avec le toubib..Relation plus qu'ambigue qui rendra le Dr Jung Jung "indésirable" aux yeux de ses pairs, et altèrera sa relation avec Freud. A Dangerous Mind se veut un drame erotico-psychologique, et permet de retrouver la paire Croneberg/Mortensen pour la troisième  fois après "A History of Violence" et "Eastern Promises" ...et à Vincent Cassel (Otto Gross) de retrouver Cronenberg pour la deuxième fois. En prenant les  commandes de "A Dangerous Method" Cronenberg avait  mis le remake de La Mouche au placard, pour bien terminer ce projet qui au départ devait s'appeler "A Talking Cure" avec celui qui aurait du tenir le rôle principal à l'époque, à savoir Christopher Waltz..Depuis lors, Cronenberg a déjà bien entam "Cosmopolis" avec Robert Pattinson...dont j'ai déjà longuement parlé dans ces colonnes.  

freud2.jpgfreud 9.jpg

freud 5.jpgfreud 11.jpg

 

11 mars 2010

David Croneberg refait tourner Viggo Mortensen et Vincent Cassel!

ViggoMortensencasselAprès Les Promesses de l'Ombre David Cronenberg reprend Viggo Mortensen et Vincent Cassel dans "The talking Cure" , film qui s'intéressera au père et maître de la psychanalyse, Sigmund Freud. Pour Mortensen ce sera la troisème collaboration d'avec Cronenberg après le film précité et A History of Violence" La belle Keira Knightley et Michael Fassbender complètent le casting pour l'instant. Le film racontera l'histoire de deux des plus grands noms de la science de l'inconscience, Sigmund Freud et Carl Jung, ainsi que leur relation avec Sabrina Speilrein, (Keira)  une patiente à la limite de l'hsytérie, mais le films se penchera aussi sur la relation entre Jung (Cassel) et Spielrein.

En prenant les manettes de "The talking Cure", Cronenberg met pour quelquesmois son remake de  "La Mouche" au  placard! Quant à Cosmopolis" et "London Fields", la rumeur dit que le réalisateur y repensera encore cette année.



02 novembre 2009

The Road

the-road
De John Hillcoat (The Proposal)sur un scénario de John Penhall, avec Viggo Mortensen, Robert Duval, Charlize Theron, Guy Pearce, Adapté du roman The Road de Cormac McCarthy (No Country For Old men)  avec lequel l'écrivain a remport le Prix Pulitzer. Livre que j'ai lu en son temps, et qui vous prend dès les premières lignes, alors que l'histoire ne se prête pas cela. Peu d'action, mais cependant très captivant.

road2 Macail Polay dimension filmsNYTcrédit photo: Polay Dimension.film NYT)
Mini-synopsis: L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres. On ne sait rien des causes de ce cataclysme. Un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d’objets hétéroclites et de vieilles couvertures. Ils sont sur leurs gardes car le danger peut surgir à tout moment. Ils affrontent la pluie, la neige, le froid. Et ce qui reste d’une humanité retournée à la barbarie. Viggo Mortensen délivre ici l'interprètation de sa vie.


ROAD2ROAD9

ROAD1RD051708__113

http://www.theroad-movie.com/

 

 

 

30 octobre 2009

Autres nouvelles de tournages Charlize Theron

charlize-theronAu début de la semaine, j'annonçais la présence probable de l'actrice australienne, Charlize Theron dans Mad Max 4, autrement dit "Mad Max : Fury Road"  Et bien, aujourd'hui c'est chose faite. La superbe comédienne figurera bel et bien au générique de cette franchise de warner Bros pictures. Le début du tournage avec George Miller aux commandes est prévu en Août 2010.. Egalement pressenti, l'acteur anglais Tom Hardy (Black Hawk Down) Quant à Mel Gibson, suite à ses démélés avec la justice et son penchant pour la dive bouteille, en sera-t'il? Le producteur Miller, qui avec Gibson avait lançé leurs carrières respectives avec cette franchise qui comprend "Mad max (79) -Mad Max 2 (81) et Mad Max Beyond Thunderdome (85) , ne se prononce pas encore...D'ici là, on attend la belle Charlize sur nos routes très prochainement. Elle figure avec Viggo Mortensen dans "The Road"  Miller est également en négociations pour tourner Happy Feet 2 pour 2011....Les studios voient loin....Sources Variety.

 


 



06 décembre 2008

Le Zelwegger nouveau est arrivé!

new-in-townNew In town est le titre de la comédie dans laquelle Renee Zelwegger a pour partenaire Harry Cornick Jr, Frances Conroy et Rashida Jones. Typqiuement dans le style dont les américains rafollent, il n'est pas certain que ce film marchera en Blegique, mais néanmois, la Zelwegger est une des comédiennes qui tournent  le plus en ce moment. J'attend avec impatience la sortie de "Appaloosa" un western où la comédienne délivre une rôle assez ambigu, mais non moins réussi. Je ne peux que vous conseiller d'aller voir ce western hors-normes, mais pas uniquement pour elle. A l'affiche, un Viggo Mortensen, loin de "Eastern Promises" et Ed Harris  à la réalisation. Lien: http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/post/6418310...
quatuor

En attendant, voici la bande-annonce de "New In town" où l'héroïne doit s'adapter à une nouvelle ville dans la petite cité rurale de New Ulm dans le Minnesota (quoique le film a été tourné au Canada) 

Lucy Hill est un cadre dynamique, mais surtout ambitieuse, qui affectionne particulièrement la vie trépidante de Miami. Lorsqu'un jour, on lui propose  un remplacement temporaire afin de restructurer une Usine de manufacture, elle saute sur l'occasion, sans se douter qu'elle va devoir changer complètement son style de vie. Ce qui débute par un plan de sauvetage stricte, va  petit à petit se transformer un changement de vie radical. Lucy va découvrir que la vie c'est bien autre chose que les pailettes et le glamour des grandes cités, et qui plus est, elle tombera amoureuse du plus campagnard des résidents de la petite ville. C'est pas beau ça? Du pur jus américain prêt à l'emploi dans les chaumières où cela sent bon le feu ouvert. .

07 novembre 2008

APPALOOSA! Solide Western sous la loupe!

appaloosaposter
Le western fait un come-back magistral. Genre cinématographique très populaire dans les années 30/40/50, et plus tard, après les sorties de "Les 7 Mercenaires" et les Westerns Spaghettis: Le Bon, Le Brute et le Truand" "Pour quelques dollars de plus" "Mon Nom est personne" et Bandidas.....il était un peu tombé dans l'oubli. Plus de John Wayne, Gary Cooper, Clint Eastwood, Eli Wallach.. Cependant, depuis peu, on assiste à un retour aux sources d'un genre qui, si on respecte les anciens codes du style, nous fait redécouvrir tout ce qui faisait le charme de ce cinéma là!   
apploosa du pixAprès 3:10 To Yuma et "The Assassination of Jessie James" , voici "Appaloosa" écrit/produit/scénarisé et dirigé par Ed Harris,  (Virgil Code) le deuxième film après Pollock. Synopsis  Virgil Code (Harris) et Everett Hitch (Mortensen)  enfourchent leurs montures, de magnifiques Appaloosa, et descendent  sur New Mexico. Les deux acteurs ne doivent faire aucun effort pour être à l'aise dans leurs rôles respectifs, ceux d'un rugueux duo de pacifistes un peu décalés, qui arrivent dans un arrière pays où règne le trouble, et décident d'y rester afin de remettre un peu d'ordre, et de mettre fin aux agissements du rancher Randall Bragg (Jeremy Irons) et sa bande.

Ils vont y rencontrer la mystérieuse Allyson French (Renée Zelwegger) dont les manières vont mettre à mal la longue amitié qui unit les deux potes depuis près de 10 ans! 

appaloosa fiveappaloosa threeappaloosa fourAdapté de la nouvelle de  Robert B. Parker, Appaloosa c'est le Western, le Vrai, avec ses bordels, sa prison, son hôtel, sa diligence, son saloon, où se retrouvent les notables du coin, et le train qui à défaut de siffler trois fois, donne à l'histoire son cachet final.  Lorsque le film démarre, le sheriff local et son adjoint sont descendus par Braggs (Irons)  sorte de type qui ne reconnaît aucune loi, sauf la sienne. Raison pour laquelle, les habitants de la bourgade appellent le duo à la rescousse, en conférant à Viggil tous les pouvoirs afin de neutraliser la bande qui terrorise la ville. Une petite paix s'installe, et tout semble aller pour un mieux, jusqu'à l'arrivée de la diligence....et n'en débarque Allyson, une jolie jeune femme en jupons....(Zellweger). Femme au passé douteux, qui captive aussitôt Virgil. Tout est en place pour que le drame s'installe...  .

appaloosa castLe film ne manque pas d'action, même si ces dernières se font de manières lentes et décalées, mais ceci n'est pas le nerf "D'Appaloosa" . Ed Harris explore plutôt le changement opéré chez un renégat, qui voue une très grande fidélité à un ami.. et tout au long du film, leurs plaisenteries seront au centre des débats et sujet à de nombreuses scènes comiques. Dame, que faut-il bien faire pour meubler les temps morts entre deux guets..Souvent, Virgil veut paraître plus poli qu'il n'est en réalité, mais il ne parvient jamais à trouver le bon mot au bon moment, tandis qu'Everett est toujours là pour le sortir d'affaire avec une joke....The right word at the right moment...Entretemps, les sentiments de Virgil envers Allison grandissent. Pourront-ils lever le pied et ensemble si possible?   Harris maitrise avec délectation les ficelles des relations humaines, et ses acteurs lui en tête, délivrent une très belle composition. . appoolosa Irons MichCiné Jusqu'à la toute dernière image, qui ne remet pas en doute ce qui transpire tout au long de la projection, à savoir que Appaloosa est un des rares films qui comprenne le sens du mot amitié.  Certains trouveront que film contient des longueurs, ils auront probablement raison, mais ces longueurs là sont très bien mises en valeurs..Et puis....le style à fait ses preuve avec la série des films de Sergio Leone. Quand l'image est belle, tout reste captivant, même les silences!             appaloosa twoAppaloosa one

 

 

 

 

 

 

 

 

appaloosa fiveappaloosa harris creen

appaloosa cast 4Jeremy Irons, Renée Zellweger,Ed Harris et Viggo Mortensen.

 

26 février 2008

Eastern Promises et Michael Clayton bientôt dans les bacs.

dvd aBientôt dans les bacs.dvd nn

ripdeux excellents politico-thrillers de 2007. Même si la guerre entre le Hd-DVD et le Blu-Ray fait rage, n'hésitez pas à les acheter. Aux dernières nouvelles, le Blu-Ray est en passe de mettre définitivement le HD-Dvd au tapis.

was_2122_sliced_24

was_2122_sliced_25



 

 

 

 

05 janvier 2008

Golden Globes en péril! la grève se durcit.

filmIl y a quelques jours j'annonçais avec assurance que la cérémonie des Golden Globes aurait quand même lieu. ET bien, je me suis réjouie trop vite. Au train ou vont les choses, et le durcissement des piquets de grèves, les scénaristes campent toujours sur leurs positions. Et, le succès des Golden Globes, comme des autres cérémonies de remises de prix à Hollywood, repose sur la présence des célébrités. Or si les scénaristes, comme ils l'ont promis, installent des piquets de grève le 13 janvier prochain à l'entrée de la soirée de gala, il est improbable que les acteurs et autres réalisateurs s'y rendent.  Ainsi, les acteurs nommés aux Golden Globes, l'une des plus prestigieuses cérémonies d'Hollywood, ont décidé vendredi qu'ils ne franchiraient pas les éventuels piquets de grève. Selon le président du Syndicat des acteurs (SAG), Alan Rosenberg, «il existe un accord unanime» parmi les 72 vedettes d'Hollywood qui ont pris la décision de respecter la grève conduite depuis le début du mois de novembre par le syndicat des scénaristes WGA.

scenariste_flashIl y a beaucoup de personnes nommées pour la première fois et elles adoreraient être là pour fêter cette grande année, mais elles ne vont pas franchir les piquets de grève et elles soutiennent totalement les scénaristes, et pour ne pas être en reste, la plupart des acteurs et actrices de renom, soutenant leurs collègues scénaristes, ont signé "un pacte" signifiant qu'ils et elles ne franchiront pas les piquets de grève.. Denzel Washington, nommé dans la catégorie meilleur acteur pour son interprétation dans American Gangster, qui soutient le WGA, espère que le conflit sera résolu avant la cérémonie des Golden Globes pour qu'il n'ait pas à prendre la décision d'y assister ou non. «Les scénaristes méritent d'avoir leur part, a-t-il reconnu. Si les studios gagnent de l'argent sur quelque chose que le scénariste a écrit, sur ce que l'acteur a joué, sur ce que le cinéaste a filmé, alors ces gens méritent de gagner de l'argent aussi».

Sarah Jessica Parker, lauréate d'un Emmy et d'un Golden Globe pour la série TV Sex and the City, a expliqué qu'il avait été envisagé qu'elle présente la cérémonie, mais que la grève avait remis cela complètement en cause. «Il est difficile de s'imaginer franchir un piquet de grève, a-t-elle déclaré. David Cronenberg, réalisateur de Eastern Promises, nommé dans la catégorie du meilleur film, affirme pour sa part qu'il ne franchira pas un piquet de grève pour assister à la cérémonie.

Sources Canoe.com

 

28 novembre 2007

Sorties salles Belgique 28/11 Eastern Promise - Le Fils de l'Epicier.

promessesombre

 De David Croneberg, où la lente descente dans le milieu mafieu russe. Anna (Naomi Watts) est une jeune sage-femme idéaliste. Quand une jeune russe meurt dans ses bras lors d’un accouchement, elle décide de, coûte que coûte, découvrir la vérité. Les seules pistes qu’elle ait sont l’agenda de la jeune femme et une pochette d’allumettes. Ces indices la conduisent au coeur de la Mafia russe où elle rencontre Nikolai (Vigo Mortensen).
Ce qu’Anna ignore, c’est que le travail de Nikolai pour la mafia est de rendre les corps méconnaissables et les meurtriers introuvables. Et, pour compliquer le tout, il semblerait que l’agenda de la jeune russe contiennent des preuves accablantes contre le patron de Nikolai.
Film lent et glauque, Les promesses de l'aube sont loin de tenir promesse. Si par moment le film accroche, à d'autres, le côté sirupeux prends le dessus, et on a du mal à ne pas baîller..NAomi Watts, "plate" comme toujours, Vincent Cassel, malgré un accent russe bien maitrisé, surjoue à la limite de la caricature, reste Mortensen, dont le visage sous ses cheveux gominés, à l'air de sortir tout droit d'un musée de cire, ne parvient vraiment pas à me convaincre que la "brute solitaire"  est son créneau...  . Bien sûr, Eastern Promises se revendique des polars, thrillers et autres policier bien ancrés dans nos mémoires, mais il en est loin. Heureusement..il y a une scène unique et particulièrement violente, à ne surtout pas mettre devant les yeux d'un public "non averti". Quoique dérangeante, elle restera pour moi moi, l'une des plus abouties en matière de bagarres, car très novatrice; dans un sauna et dans l'indifférence générale, Mortensen entièrement nu et dégoulinant de sang,  doit se débarasser de deux agresseurs. Cela ne sauve malheureusement pas le film d'une certaine monotonie, mais elle aura au moins le mérite de seouer la péllicule.....et les personnes coincées.

 .eanw

original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

FilsEpicierQuand Antoine propose à Claire, sa meilleure et seule amie, de lui prêter de l'argent, il est loin d'imaginer où le mènera sa promesse. Car de l'argent, Antoine n'en a pas.
A trente ans, il traîne une existence jalonnée de petits boulots et de grosses galères. Pour tenir sa parole, il n'a d'autre choix que d'accepter de remplacer son père, épicier ambulant, parti en maison de convalescence après un infarctus.
Site : http://www.lefilsdelepicier-lefilm.com/

 

original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

16 septembre 2007

Festival de Toronto Eastern Promises vainqueur!

torontoEastern Promises " de David Cronenberg,   film sanglant sur la mafia russe mettant en vedette Viggo Mortensen et Naomie Watts a remporté samedi le prix du public au Festival international de films de Toronto.

easternun clic sur: http://www.focusfeatures.com/easternpromises/


"Juno", également projeté au prochain London Film festival, du cinéaste d'origine montréalaise Jason Reitman, a terminé deuxième au scrutin, tandis que "Body of War", l'émouvant documentaire sur la guerre en Irak de Phil Donohue, terminait au troisième rang.

Palmarès assez surprenant, parce d'une part, le film de Croneberg avait essuyé des critiques négatives de la part de la presse,  il y a quelques mois, arguant que la barre avait été placée très haut avec son précédent long-métrage "A History of Violence", et qu'il y avait aussi 2 films avec Keira Kneightley en avant-première "Atonement et Silk",  "Redacted" de Brian DePalma et "Battle for Hadinda" de Nick Bloomfield, qui même s'il traîtaient du même sujet, la guerre en Iraq, n'en montrent pas moins deux faces opposées,"Cassandra's Dream" de Woody Allen, "Control" de Corbijn, film que l'on retrouve dans tous les festivals, et...."I'm Not There" faux-vrai biopic sur Bob Dylan.

Le long métrage de Stéphane Lafleur, "Continental, un film sans fusil", a remporté le prix CityTV de la relève, remis au meilleur premier long métrage canadien, tandis que le prix de la Ville de Toronto pour le meilleur long métrage canadien a été remis à "My Winnipeg", de Guy Maddin.

Le film, qui raconte la vision personnelle de M. Maddin sur sa ville natale, sera d'ailleurs prochainement distribué aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Les journalistes affectés à la couverture du festival remettent chaque année le prix Diesel Discovery. Cette année, ils ont choisi la coproduction canado-britannico-mexicaine "Cochochi".

Le prix de l'innovation artistique a été remis à "Encarnacion", du réalisateur argentin Anahi Berneri, et le prix Fripresci, le prix de la critique internationale, a quant à lui été remis à "La Zona", de Rodrigo Pia.

Sources Toronto news.

29 août 2007

Michael Moore across America!!

captainmike
Captain Mike Across America
le dernier film du Michael Moore, (sous-titre: The Slacker uprising tour) sera présenté en avant-première au Festival du Film de Toronto. Pour une fois, Moore a fait dans la simplicité.  Un titre simple pour un film qui ne le sera certainement pas, comme tous les autres documentaires. Je suis déjà impatiente d'en reçevoir quelques minutes de mon correspondant aux States. Lors des fameuses élections réunissant Bush et John Kerry, Moore a été interpellé par la si petite différence qu'il y avait entre les deux candidats., laquelle pouvait faire basculer la victoire soit dans un camp, soit d'ans l'autre....Il s'est donc mis lui aussi en campagne, visitant 62 villes en 45 jours, et donnant des conférences dans de nombreux collèges et universités, afin de comprendre le fonctionnement des électeurs. 


Ce documentaire bien dans le style de Moore, fait un retour dans le rétroviseur, pour nous offrir une vision très spéciale des jours précédant le 2 novembre 2004. On y voit le réalisateur s'adresser devant une audience de plus de 15.000 personnes, aux collégiens, et universitaires, frange de la société américaine, encore pleine d'espoir à ce moment là. Répondant avec humour et improvisations caustiques, il démonte les ficelles de la politique...et cloue le bec aux perturbateurs.. Tout au long de son périple à travers les States, il est tantôt accompagné par Roseanne Barr, tantôt par Joan Baez, jamais en retard d'une contestation non plus!  Vigo Mortensen se montre aussi à ses côtés. watch_headerAprès les vagues suscitées par Sicko, il est certain que les politiques doivent commencer à regarder dans leurs assiettes, et se demander quand cet empêcheur de tourner en rond va s'arrêter de (ne pas )dire des conneries.......Alors que les élections ne suivent pas à proprement parler les idéaux de Moore, ce film est un bon traîtement pour les "gueules de bois" qui ont suivi les résultats, et rappelle qu'une nouvelle force politique émerge et émergera des campus. En 2004, les jeunes vôtants, après l'abaissement de l'âge du vote à 18 ans, ont fait tourner les institutions, renversant la tendance qui était en place depuis 72. Et si vous voulez  en savoir plus sur la politique alambiquée des Etats-Unis, le film "Captain Mike accros the America" est un Must.

 Sources  Slashfilm.

 

01 juin 2007

 Bruits de coulisses

heartbreak1La première bande-annonce de la comédie "The Heartbreak Kid", avec Ben Stiller, une réalisation des frères Peter et Bobby Farrelly (Fever Pitch -Shallow Hal) vient de faire son apparition sur la Toile. Le projet est vaguement inspiré du film The Heartbreak Kid écrit par Neil Simon et réalisé par Elaine May en 1972. Stiller incarne un homme qui épouse à la hâte une femme qu'il croit parfaite (Malin Akerman) jusqu'à ce qu'il tombe amoureux d' une autre (Michelle Monaghan) durant sa lune de miel. La distribution est aussi composée de Jerry Stiller, Rob Corddry, Carlos Mencia, Scott Wilson, Danny McBride, Stephanie Courtney, Polly Holliday et Roy Jenkins. Sortie Us 5octobre/

http://movies.yahoo.com/movie/1809769000/video/2885498


jack Black be kindJack Black apparaît dans la nouvelle comédie de l'Oscarisé et non moins imaginatif Michel Gondry, (The Science of Sleep) Be-Kind Rewind, qui raconte l'histoire de deux amis. Quand l'un des deux, Jerry, devenu magnétique  en essayant de saboter du matériel électronique, se rend compte que son signal Off efface toutes les pistes des cassettes dans le videostore de son copain Mike. Pour ne pas perdre son job, et garder l'une des dernières clientes, très au faît de l'actualité cinématographique, ils vont recréer et refilmer tous les films que la lovely old lady voudra louer...De Driving Miss Daisy, à Ghostbusters, en passant pas Rush Hour..les deux compères deviennent les plus grandes stars de leur quartier... 

Le documentaire de Martin Scorsese sur les Rolling Stones, Shine a Light, sera lancé le 21 septembre 2007 sur le marché domestique nord-américain, indique un communiqué émis par Paramount Pictures.
Depuis la formation du groupe en 1962, les Rolling Stones ont marqué l'histoire du rock. Martin Scorsese a voulu capter sur pellicule l'énergie de ces pierres qui continuent toujours de rouler après 45 ans d'existence!
"Shine a Light", qui figure sur l'album "Exile on Main St" a été filmé sur une période de deux jours au Beacon Theater, à New York, à l'automne 2006.
Pour tourner ce documentaire, Scorsese s'est entouré d'une équipe qualifiée. Plusieurs artisans du film ont été soit récipiendaires, ou soit cités, lors de cérémonies des Oscars.
Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ron Wood, agissent à titre de producteurs exécutifs.


David Cronenberg, Viggo Mortensen,(A history of violence)  Vincent Cassel and Noami Watts , tous dans le même bâteau? Oui, dans le prochain Cronenberg, qui se déroulera dans les bas-fonds et le monde interlope du crime organisé de Londres,  là où les règles de survie sont monnaie courante.