woluwe

  • Un jour mon Père Viendra comédie en avant-première à Wolubilis (Bxl)

    La comédie de cette fin d'année

    un jour mon père viendra,oliva ruiz,gerard jugnot,actualité,actualité cinéma,ciné cinéma,france wolubilis,woluwé,martin valente,bruxellesUn jour mon père viendra

    Vendredi 16 décembre ‘11 à 20h

    Comédie de Martin Valente
    Avec Gérard Jugnot, Olivia Ruiz, François Berléand, Jamy Bamber, Anne Cécile Crapie,

    En cette fin d’année 2011, l’ambiance sera à la comédie avec Un jour monpère viendra de Martin Valente (Fragile ) qui célèbre un beau duo d’acteurs : Gérard Jugnot/FrançoisBerléand, dans l’esprit du tandem Depardieu/Pierre Richard de La Chèvre. Mais la vraie révélation de ce film n’est autre qu’Olivia Ruiz, qui passe de la scène à la toile. Un pari réussi puisqu’elle dévoile non seulement tous ses talents de comédienne mais aussi de comique. Un pur régal !

    un jour mon père viendra,oliva ruiz,gerard jugnot,actualité,actualité cinéma,ciné cinéma,france wolubilis,woluwé,martin valente,bruxelles

    Chloé a tout pour être heureuse. Elle va épouser l'homme qu'elle aime, un ex-champion de tennis reconverti dans les affaires. Ne lui manque que le père idéal pour la conduire à l'autel. Qui de Bernard, aristocrate psychorigide et bourré de tocs ou de Gus un filou généreux et porté sur l'alcool sera le père de ses rêves ?Tous deux convaincus d’être le vrai père de Chloé partent la retrouver mais celle-ci, à la veille de son mariage, choisi un troisième père de substitution…

    un jour mon père viendra,oliva ruiz,gerard jugnot,actualité,actualité cinéma,ciné cinéma,france wolubilis,woluwé,martin valente,bruxellesun jour mon père viendra,oliva ruiz,gerard jugnot,actualité,actualité cinéma,ciné cinéma,france wolubilis,woluwé,martin valente,bruxellesun jour mon père viendra,oliva ruiz,gerard jugnot,actualité,actualité cinéma,ciné cinéma,france wolubilis,woluwé,martin valente,bruxellesun jour mon père viendra,oliva ruiz,gerard jugnot,actualité,actualité cinéma,ciné cinéma,france wolubilis,woluwé,martin valente,bruxellesun jour mon père viendra,oliva ruiz,gerard jugnot,actualité,actualité cinéma,ciné cinéma,france wolubilis,woluwé,martin valente,bruxellesun jour mon père viendra,oliva ruiz,gerard jugnot,actualité,actualité cinéma,ciné cinéma,france wolubilis,woluwé,martin valente,bruxellesOlivia Ruiz dont c'est ici la première apparition au grand écran, est vraiment étonnante. Loin de son personnage de scène, elle apparaît complètement transformée. Changement de coiffure,et  exit la robe rouge....place à une Olivia digne des meilleures humoristes.  Selon le réalisateur, "elle est très agréable à filmer, dotée d’une grande énergie et d’une grande vitalité, a joué le jeu complètement. Chose assez rare chez une femme aussi séduisante, elle possède également un réel potentiel comique et n’a pas peur d’en jouer. Je crois qu’elle en a même très envie."
    "

  • Hugo Cabret en avant-première à Wolubilis (Bxl)

    Hugo Cabret, artin Scorcese, Johnny Depp, Asa Butterfield, Sacha Baron Cohen, Christopher Plummer, news, actualité, actualité cinéma, ciné, cinéma, Usa, United States, Wolubilis, Bruxelles, Woluwé, avant-première, Film d'aventures de Martin Scorsese

    Avec Asa Butterfield, Jude Law, Emily Mortimer, Chloe Moretz, Sacha Baron Cohen et Ben Kingsley

    Après le brillant Shutter Island, Martin Scorsese s’aventure dans l’univers féerique de l’enfance avec son dernier film Hugo, adaptation du best-seller L’invention de Hugo Cabret de Brian Selznick, publié en 2007.  Sûrrque les costumes d’époque, la beauté des décors, la gare et Paris, vraiment la ville lumière en 1929.... en 3D, et la performance des acteurs blufferont petits et grands qui se laisseront envahir par la magie des contes de Noël. Un beau cadeau à partager en famille !

     

    hugo cabret,artin scorcese,johnny depp,asa butterfield,sacha baron cohen,christopher plummer,news,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,wolubilis,bruxelles,woluwé,avant-premièreHugo Cabret raconte l'histoire d’un orphelin de 12 ans (Asa Butterfield) vivant dans le métro parisien et dont la survie repose sur l'anonymat. Mais voilà, sa vie prend un tournant majeur lorsqu’il rencontre Isabelle (Chloe Moretz), une jeune fille excentrique, et un marchand de jouets. Le jeune Hugo découvre ainsi la vie mais son secret le plus précieux est alors menacé. Un dessin crypté, un journal intime recherché, une clé volée, un homme mécanique et un message caché font dès lors leur chemin dans l'imaginaire du jeune garçon. Pourra-t-il faire fonctionner l’automate, le seul héritage de son père ?

    hugo cabret,artin scorcese,johnny depp,asa butterfield,sacha baron cohen,christopher plummer,news,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,wolubilis,bruxelles,woluwé,avant-premièreHugo est aussi et surtout un vibrant hommage au septième Art, et à George Mélies en particulier. Scorsese récrée l'univers de ce précurseur d'une manière magnifique, et le spectateur ne restera pas insensible au Voyage dans la Lune, à la sortie des Usines Lumières, à l'Arrivée  d'un train en gare de la Ciotta (les cinéphiles comprendront). Il souriront certainement aux facéties d'Harold Lloyd accroché à son immense horloge, clin d'oeil sans doute voulu par Scorsese, puisque les horloges sont le fil rouge de cette fabuleuse fable.....Quant au casting, il est vraiment à la hauteur Asa Butterfield (The Boy With The Stripped Pyjama) super craquant, Chloe Moretz bien plus à la hauteur que dans "Let Me in", Ben Kinsgley fidèle à lui même, Sacha Baron Cohen, attendrissant et loin de ses personnages cariaturaux. Et pas dénué de talents d'acteur. CHistopher Lee, et Jude Law ne peuvent vraiment être jugés, vu que les deux rôles sont trop courtes.  Johnny Depp, également producteur, apparaît à plusieurs reprises, mais il faut avoir l'oeil auguisé, car elle ne durent que 2 à 3 secondes chacune. Quant à la bande-annonce, elle ne donne pas vraiment une idée de ce qu'est vrament HUGO....Un bel hommage au début du cinéma. Juste y voit-on un numéro de magie de Mélies, et une mini séquence d'un de ses films (la sirène) ..dommage, parce que, lorsque Scorsese nous régale avec des extraits de films muets en noir et blanc, le film prend vraiment son envol.

    hugo cabret,artin scorcese,johnny depp,asa butterfield,sacha baron cohen,christopher plummer,news,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,wolubilis,bruxelles,woluwé,avant-premièrehugo cabret,artin scorcese,johnny depp,asa butterfield,sacha baron cohen,christopher plummer,news,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,wolubilis,bruxelles,woluwé,avant-premièrehugo cabret,artin scorcese,johnny depp,asa butterfield,sacha baron cohen,christopher plummer,news,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,usa,united states,wolubilis,bruxelles,woluwé,avant-première

     

    • Cour Paul-Henri Spaak 1 1
      1200 Woluwé-Saint-Lambert
    • Tél. : 02-761.60.31
    • Fax : 02-761.60.29
    • http://www.wolubilis.be

     

  • Brussels Movie Days à Woluwé

    Jeudi 8 sept. Donderdag

    20.00 Avant-première : The Debt (L’Affaire Rachel Singer)

    rachel.jpgVendredi 9 sept. Vrijdag

    16.00 Séance seniors : Je n’ai rien oublié
    19.00 Avant-première : Circumstance
    21.00 Avant-première : Un heureux événement
    21.30 Plein air/Openlucht : In A Better World

    Samedi 10 sept. Zaterdag

    10.00 Atelier scénario
    11.00 Samedis du ciné :Dragons
    19.00 Avant-première : Crazy, Stupid, Love
    21.00 Avant-première : Omar m’a tuer
    21.30 Plein air/Openlucht : Le Nom des gens

    Dimanche 11 sept. Zondag

    présumé coupable.jpg10.00 Atelier scénario
    11.00 Spectacle de clown Pignolo
    13.30 Atelier clowns
    19.00 Avant-première : La Fée
    21.00 Avant-première : Présumé coupable

     

    WOLUBILIS

    AVENUE PAUL HEYMANS 251...

    1200 WOLUWE  A deux pas du Wolu Shopping Center!

     

  • A l'occasion de la sortie de "Où Va La Nuit" Yolande Moreau se confie à MichCiné!

    moreau 3 MichCiné

    Comédienne belge, née à Bruxelles, Yolande Moreau est un sacré personnage...qui ne se dément pas quand on l'a en face de soi!

    Après avoir vécu à Woluwé "à deux pas"  de chez moi dans le quartier des Constellations,  ensuite à Holleken (en français dans le texte) à quelques jets de pierre de cRhode où j'habite aujourd'hui, la comédienne  s'est installéée en Normandie où elle coule des jours heureux depuis 17 ans, entourées de ses enfants et petits enfants, quand elle ne tourne pas.  "Où mes 3 Césars et mon Critics Awards (Meilleure actrice pour Quand la mer Monte en 2009, devant Meryl Streep) trônent dans une grange attenante à la fermette principale, c'est leur compagnie que je me  détend lorsque je me retire là pour peindre ou écrire". Ben oui, certains mettent leurs trophées sur la cheminée, d'autres les "planquent" dans les toilettes, Yolande elle, elle les mets auprès de ses nombreux nains de jardin, et tout ce petit monde lui permet de se resourcer. ! Issue de la troupe des "Deschiens"  sur le défunt Canal+, elle est la seule à avoir vraiment pu se démarquer de la télévision pour faire une très belle carrière au cinéma..J'avais  déjà eu l'immense plaisir de la rencontrer il y a 5 ans,  lorsque à l'invitation de la bourgmestre et de la Ministre Fadila Laanan; elle vint en toute décontraction à l'espace Delvaux à Watermael, près de Bruxelles, pour la promotion belge de son premier film   "Quand la mer Monte" . en tant que réalisatrice.

    Vêtements amples, cheveux en bataille, un cabas servant à faire ses courses au marché local, duquel sortait un poireau au bras, elle mit de suite tout l'auditoire dans sa poche, surtout lorsque en guise de boutade, le légume en question, fut transformé en micro improvisé pour la soirée..!!

    Un personnage vous dis-je... rigolote, drôle, et très simple. Pourtant, elle venait de se mettre en poche son premier  Cesar   Humble jusqu'au bout!...

    Même si à, l'époque, son talent était déjà reconnu, je pense que personne ce jour là, n'aurait parié un kopek que, plus tard, Yolande mettrait également le cinéma américain dans l'autre poche. (voir plus haut)

    Quelques années ont passé, martin provost,belgique,bruxelles,marolles,woluwé,seraphine,ou va la nuit,edith scob,drame,actualité,actualité cinéma,ciné,cinéma,yolande moreau,où va la nuiten je la retrouve...comme "avant" même pas changée par un beau matin de mai! La comédienne me reçoit dans le superbe salon  cosy d'un grand hôtel de l'avenue Louise (Bruxelles) L'entretien à bâtons rompus, fut un régal pour moi, non seulement parce que j'eus droit à une bonne tasse de café, mais aussi et surtout que, pas avare de son temps, Yolande m'a accordé près d'une demi-heure d'entretien....les yeux dans les yeux. Et,les siens pétillèrent lorsqu'elle évoqua l'endroit où elle vit, et de l'émotion qui l'étreint lorsqu'elle revient sur ses terres. "Quelques fois par an pour tourner... Bruxelles à quand même fort changé.... "Où va la nuit" son dernier film, y a été partiellement tourné ( Marolles)  et Yolande m'a avoué que tout en se sentant encore belge, elle n'a pas reconnu les alentours de la garedu midi.... Au fait vous ai-je dit qu'elle est une "echte Zinneke" avec des parents Flamand et francophone...?

    Crédits photos 1 et 2..MichCiné Yolande en 2005 à Watermael-Boitsfort. 3. Dossier presse Cinéart

    _ContactPhotos_OuVaLaNuit.jpgAprès ces cinq minutes de mise en jambes, nous abordons le sujet Martin Povot,  et comment tout  a commencé.   "Nous sommes voisins, séparés par  5 kms seulement, et à l'époque de norre première rencontre,  j'avais un entrepreneur qui venait de terminer des travaux chez lui, et qui me confia qu'un petit jeune voulait me rencontrer".. (tel quel dans l'interview) ...Et la rencontre s'est faite, et je fut  tout de suite emballée, tant par le scénario que par l'histoire...Celle de Séraphine."  Ensuite il m'à recontactée une seconde fois pour tourner dans  "Où Va la Nuit"  Tout en sirotant son deuxième café..... " je suis loin d'être le personnage que j'incarne, et à vrai dire je ne sais même pas comment je réagirais si j'étais confrontée à la violence conjugale...... Sans doute  Martin a-t'il pensé à moi après m'avoir jugée sur pièce dans Seraphine...Pour lui, je devais être Rose!  (rires) La première surprise passée, j'ai dit oui. un oui franc.

    A la question de savoir, si elle envisageait une troisième collaboration avec son réalisateur fétiche: "peut-être, mais en ce moment je termine l'écriture de mon prochain scénario, l'histoire d'une rencontre entre un alcoolique qui vient de perdre sa femme et une handicapée..Et si le projet abouti, je pense le réaliser moi-même aussi....D'autre part, j'ai quelques petits détails à règler dans ma vie de tous les jours, mais nous en avons déjà parlé"  Sur ce la comédienne m'a quand  même confié un petit scoop, à savoir que quand Provost aura  terminé son prochain long mètrage, ils vont refaire équipe ensemble.... En voilà une bonne nouvelle. Mais au fait, comment  parvient-elle à à gèrer de concert, sa ferme, son potager, dans lequel elle puise pour faire des tajines... la peinture, l'écriture de scénarï,  et les tournages? A cette question.... un large sourire illumine son visage."Vous savez" me dit-elle, quand on aime ce qu'on fait, tout est facile... En effet, chez Yolande tout paraît facile, et ce que j'ai particulièrement apprécié dans "Où va La Nuit"  c'est l'immense palette d'émotions dégagées, une femme en souffrance, alors que son rôle est pratiquement "muet, et son visage quasi impassible. Je me surprend à oser lui dire "Tout à l'air si simple à vous voir?"   " Simple? Si vous voulez, mais lorsqu'un sujet me plaît, je rentre dedans à fond...J'avais lu Mauvaise Pente de Keith Ridgway (Prix Femina) et j'ai tout de suite accroché à l'histoire, dramatique il est vrai, mais qui m'a vraiment interpellée, car l'univers des femmes battues me touche. Ensuite, parce que "les gens" et leurs problèmes m'intéressent aussi , et parce que les nons-dits ont  quelques chose de fascinant.!  Et j'aime la façon de travailler de Martin. De plus, le personnage que j'incarne est même assez complèxe car il suscite la compassion...Le spectateur prend fait et cause pour elle, alors qu'il ne devrait pas....c'est quand même une criminelle  qui agit avec sans froid et détermination"  J'avoue moi aussi avoir "flanché" pour son personnage.."Faut pas" me dit-elle d'un ton très sérieux. "A première vue, on ne s'en rend pas compte, mais non seulement tout est prémedité,  mais c'est également une manipulatrice qui essaye de s'en sortir en voulant récupérer son fils....alors qu'il y avait d'autres moyens pour mettre fin à son calvaire...et recouvrer un liberté bien méritée, alors que la liberté qu'elle a sorti de son forfait, n'est qu'une liberté apparente, qui n'éfface pas la culpabilité..." Il est vrai qu'une fois son forfait accompli...sous la forme "d'accident" l'héroine quitte sa ferme en croyant pouvoir laisser tout son passé derrière elle,  pour s'installer à Bruxelles, où chez son fils...en couple avec un homme, et qui ne se doute de rien, .... elle ne ne sent pas à l'aise. D'autant qu'un inspecteur zèlé et un journaliste d'investigation assez bizarre, deux personnages qui vont et viennent tels des Zombies, ne font qu'accentuer la fracture, au point que Rose prendra une chambre en ville.....A propos de personnages, lorsqu'on aborde le sujet de l'énigmatique hôtelière jouée par Edith Scob, et que lui avoue ne pas avoir bien saisi le pourquoi du comment, Yolande sans hésitation aucune me dit   "Il est normal que le spectateur se pose des tas de questions sur son attitude. Pourquoi agit-elle avec tant de complaisance avec RoseEt si elle aussi avait un lourd secret". Même dans la scène finale en route vers  l'arrière port d'Ostende, on est pris d'un doute. On a peur, peur que cela ne se termine mal.. Cela  se termine mal en effet, mais chut, je ne dévoilerai rien de plus, sauf que le film se termine sur un espoir de lumière...Petit bémol quand même. Là où le roman prenait aux tripes, le film pèche par ses longueurs, et par le jeu inconsistant des autres comédiens..trop caricaturaux à mon goût! Ce qui n'enlève rien au talent de Yolande Moreau, qui, est immense, mais à elle seul, elle ne parvient pas à relever le niveau du film. Je me demande ce que cela aurait donné si elle avait eu en face d'elle des acteurs d'une autre trempe?

    ovln2.jpgovln4.jpgovln.jpgTout au long de l'entretien, malgré l'aura qui l'entoure, j'ai eu en face de moi une dame assez timide, aussi sensible qu'un sysmographe (excusez la comparaison)  sensibilité qu'elle fait si bien passer dans chacun de ses personnages...J'ai aussi appris qu'en dehors des points communs évoqués en préambule.....nous en partageons un autre  (chut) ....Alors, je me dis que c'est sans doute là qu'il faut trouver la réponse  à la sensibilité que Yolande dégage, et à la fascination qu'elle exerce sur moi. Elle incarne à la perfection Madame tout le monde, avec ses joies, ses peines, ses bobos, ses maladies, tous ces "petits" détails qui permettent à tout un chacune, de retrouver un petit quelque chose de sa propre vie. Et loin des canons "préfabriqués" pour le grand écran, elle irradie tout enrestant  elle-même, à  l'écran comme à la ville....Une femme toute simple. Qui ne se fait pas de films, qui ne se prends pas la tête, et mène sa carrière comme elle l'entend.  On dit que les acteurs sont souvent tenus pour responsable lors de l'échec d'un film, c'est un des risques du métier...Pourtant, alors que jusqu'à présent, toutes ses apparitions sont des réussites,  au lieu de s'asseoir sur son succès, elle  continue à offrir une prestation 224 carats au film suivant!  "Quand la Mer Monte"  " Louise Michel" "Séraphine""Mamouth"  De véritables petites perles.

     Je n'ai qu'un conseil à donner, allez voir le film de Martin Provost. Il contient tous les ingrédients pour passer un bon moment de cinéma, ( même avec les longueurs ). dans le chef de Yolande...sauf si ne l'aimez pas ....mais de cela je doute. Faudrait être à côté de la plaque pour ne pas apprécier une telle comédienne, atypique certes mais si attachante. Je sais de quoi je parle.. et suis fière qu'elle soit belge..

     


    OÙ VA LA NUIT : BANDE-ANNONCE de Martin Provost... par baryla

  • Concours Festival du developpement durable!


     
    logo.jpg0bjectif Wolu-2050 - Festival du développement durable - 5 au 7 novembre 2010 - WOLUBILIS 
     
    Cette 1ère édition du Festival du développement durable, se veut le rendez-vous de tous les adeptes de la célèbre formule « Penser globalement, agir localement » en vous proposant d'explorer des pistes de réflexion pour définir un autre avenir pour notre planète, au gré d'expositions, de films, de conférences, d'animations et d'ateliers pour petits et grands.
    Avec Archiborescence, une exposition de Luc Schuiten - en avant-première et en présence du réalisateur: "Severn, la voix de nos enfants" de Jean-Paul Jaud - et l'Oscar 2010 du meilleur film documentaire "The Cove : la Baie de la honte" de Louie Psihoyos.
    Programme complet sur www.objectifwolu-2050.be 
                                                
    Nederlands
    0bjectif Wolu-2050 - Festival van duurzame ontwikkeling - 5 tot 7 november 2010 - WOLUBILIS
     
    De eerste editie van het Festival van duurzame ontwikkeling wordt de ontmoetingsplaats van alle aanhangers van de befaamde formule «Denk globaal, handel lokaal» en nodigt u uit om oplossingen voor de toekomst van onze planeet te verkennen door middel van tentoonstellingen, films, conferenties, animaties voor groot en klein.
    Met Archiborescence, een tentoonstelling van Luc Schuiten - in avant-première en in aanwezigheid van de cineast : "Severn, la voix de nos enfants" van Jean-Paul Jaud en de Oscarwinnende documentaire 2010:"The Cove" van Louie Psihoyos volledig programma : www.objectifwolu-2050.be


      med1.jpg
      
     A l’occasion du « Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles » qui se déroulera au Botanique du 5 au 13 novembre 2010, nous vous proposons de remporter 10 X 2 places pour la projection du film espagnol "LA BUENA NUEVA". Pour participer, c'est simple, envoyez-nous un email à ivan@fffb.be, en indiquant en objet "Concours MED" et les 10 premiers seront les heureux gagnants.

     
     1936. Au même moment où la guerre civile espagnole commence, Miguel est envoyé par l'archevêché, en tant que prêtre dans un village socialiste au nord de l'Espagne. Rapidement, les franquistes occupent la région et les fusillades commencent. Dans sa lutte pour défendre les villageois et au risque de sa propre vie, Miguel doit affronter sa hiérarchie ecclésiastique ainsi que les militaires. Plus qu'une histoire d'amour, de guerre et de religion, le film relate un moment important de l'histoire de l'Espagne à travers un récit émouvant d'une petite ville du nord de l’Espagne.
    Extrait du film sur : http://www.cinemamed.be/2010/fiche.php?id=films&film=135

     
    Les gagnants recevront un email de confirmation.
    Où ? au Botanique - 236, Rue Royale - 1210 Bruxelles
    Quand ? le Mardi 9 novembre à 19h
    Parking Traversière à 2 pas du Botanique - 17, Rue Traversière - 1210 Bruxelles
    Tarif spécial pour les festivaliers : 3 €  (entre 18h et 1h du matin)

     

  • Claude Lelouche en Belgique!!

    bmd10-b.jpgCommuniqué de presse

     



    Après le franc succès du Festival de Bruxelles, il est grand temps de vous informer de la 4e édition des Brussels Movie Days qui, bien implantés à Wolubilis, fixent un rendez-vous désormais incontournable à tous les cinéphages en mal d’avant-premières. C’est vrai cette année encore avec, du 8 au 12 septembre prochains, quelque 10 avant-premières très intressantes!!!!!

    Le 8 septembre, une journée pas comme les autres…
    17h : leçon de cinéma en présence de Claude Lelouch, animée par Olivier Lecomte, journaliste et formateur.
    Infos aux lecteurs : la leçon de cinéma est gratuite – inscription via infos.bmd@gmail.com ou 02/762 08 98

    20h30 : projection en avant-première européenne de Ces amours-là, le nouveau film de Claude Lelouch en sa présence. Dans cette fresque flamboyante, Lelouch pose une question volontiers taquine: si ce n’était pas Dieu qui avait créé la femme mais chaque homme qu’elle avait aimé ? À méditer.

    Une 4e édition riche en avant-premières

    Tamara Drewe. Le nouveau Stephen Frears confirme, après Les Liaisons dangereuses, Chéri et The Queen qu’il aime toujours autant les dames ! Sa nouvelle héroïne? Une bombe à la beauté pyromane. Présentée dernièrement à Cannes, cette comédie drôle, frivole, sexy et délicieusement vacharde, impose un magnifique traité des passions humaines. (voir
    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2010/07/24/tamara-drew-vu-pour-vous.html
         pour le dossier complèt)
    Four Lions de Christopher Morris. Quatre terroristes islamistes préparent un attentat. Mais ces kamikazes-là ressemblent davantage à des abrutis qu’à des guerriers- martyrs ! Réaliser un film sur un sujet qui ne prête généralement pas à rire, c’est le pari relevé par le Britannique Chris Morris qui ose un ton iconoclaste. Une comédie au vitriol 100% jubilatoire.
    Benda Bilili de Renaud Barret, Florent de la Tullaye. Magnifique leçon d’optimisme que ce remarquable documentaire sur les Benda Bilili ! Originaire de Kinshasa, cet orchestre compose de jolis morceaux de rumba-blues enracinés dans leur quotidien... de paraplégiques.
    i amlove.jpgIo Sono l’amore -  I am Love! de Luca Guadagnino. Une pertinente étude des moeurs de la grande bourgeoise italienne nourrit un drame baroque qui n’est pas sans rappeler les grands classiques de Visconti. Tilda Swinton, fabuleuse, y joue les Emma… Bovary et laisse s’exprimer avec ferveur, des passions trop longtemps réprimées (voir http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2010/06/30/io-sono-l-amore-et-the-tree-deux-superbes-films.html pour le dossier complèt sur ce film. )
    Moi, moche et méchant.  Le film d’animation des congés de la Toussaint, mais nous on l’a avant pour le plus grand bonheur des petits et grands.
    ET...........
    ws.jpgWall Street : l'argent ne dort jamais de Oliver Stone avec Michael Douglas
    (voir...http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2010/02/20/wall-street-money-never-sleeps-un-trailer-plus-complet.html   - dossier complèt)

    Et aussi…
    Des séances en plein air gratuites, dont
    Thelma, Louise et Chantal et I Love You Phillip Morris.   voir http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2009/01/07/quand-thelma-et-louise-rencontrent-chantal.html   et http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/archive/2010/01/11/i-love-you-philip-morris.html
    Une journée spéciale enfants, le samedi 11 septembre : avec petit dej’ dès 9h, film à 11h, atelier dès 14h30…
    Un spectacle et atelier de clown : le dimanche 12 septembre
    Une séance senior
    Un atelier de scénario
    Bref, il y en aura pour tous les goûts...surtout en ce qui concerne Tamara Drew, Tilda Swinton, et Michael Douglas. Vraiment cette année Wolubilis fait fort!

    Infos
    Brussels Movie Days
    Du 8 au 12 septembre 2010


    Avenue Paul Hymanslaan 251 - 1200 Bruxelles/Brussel
    Metro Roodebeek - Parkings gratuits (station Roodebeek)

    Tél. : 02/762 08 98  -
    www.brusselsmoviedays.be

    Tarifs : 7€ et 25€ le PASS valable pour 5 films
  • Fesival de films en plein-air à Bruxelles!


    image001
    Bruxelles fait son cinéma 2010

     10 au 20 juillet

    11 projections de films méditerranéens dans 11 communes bruxelloises

    (Anderlecht,  Auderghem, Berchem-Sainte-Agathe, Woluwé-Saint-Lambert, Evere, Molenbeek, Saint-Josse, Schaerbeek, Jette, Uccle et Watermael-Boitsfort)

     

    A partir de 21h : Stand de snacks et boissons de la Méditerranée.

    A la tombée de la nuit (vers 22h15 : projection gratuite du film                               

     Une organisation de Libération Films asbl, Cinémamed asbl, les collèges des bourgmestres et échevins des communes participantes (et/ou des Centres culturels) en collaboration avec la Commission communautaire française et avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale et de la Loterie Nationale.

    Avec la participation de l’asbl Carpe Diem Vis Ta vie, de la Médiathèque de la Communauté Française de Belgique et de Be TV.

    Programme 

    SAINT-JOSSE-TEN-NODE

    SAMEDI 10 JUILLET

    kebabParc du Botanique En collaboration avec le Centre Culturel Le Botanique KEBAB CONNECTION De Anno Saul – Allemagne, 2005, 1h36min, VO st FR

    Ibo, un Turc de Hambourg à la fois créatif et chaotique, adore Bruce Lee et voudrait entrer dans l’histoire comme le créateur du premier film de kung-fu allemand. Comme son ambition n’a d’égal que son manque d’expérience, il faut commencer petit : il tourne un spot publicitaire pour le snack à kebab de son oncle Ahmet. Le spot n’a pas les faveurs de son oncle mais c’est un succès extraordinaire…

    Une comédie romantique déjantée sur fond d’intégration sociale, produite et écrite par Fatih Akin.


    BERCHEM-SAINTE-AGATHE DIMANCHE 11 JUILLET

    Place de l’Eglise

    bellamyEn collaboration avec le Centre Culturel Le Fourquet BELLAMY De Claude Chabrol - France, 2009, 1h50min, VO FRAvec Gérard Depardieu, Clovis Cornillac, Jacques Gamblin…

    Comme chaque année, le commissaire Paul Bellamy vient séjourner à Nîmes dans la maison de famille de sa femme Françoise, qui rêve de voyages...Mais l’arrivée inopinée de Jacques, son demi-frère, un aventurier alcoolique à la petite semaine, et l’apparition d’un homme aux abois qui réclame sa protection vont rapidement le contraindre à reprendre du service…

    Depardieu mène l’enquête, à l’ombre de Brassens et Simenon…


    ANDERLECHT LUNDI 12 JUILLET

    Place de la Résistance

    neuillyEn collaboration avec le Centre Culturel Escale du Nord NEUILLY SA MERE De Gabriel Julien-Laferrière - France, 2009, 1h30min, VO FR Avec Rachida Brakni, Denis Podalydès, Valérie Lemercier…

    Sami Benboudaoud, 14 ans, vit heureux avec ses potes dans sa cité de Châlon. Hélas, le destin l’arrache un jour à son paradis, et le propulse dans l’enfer de... Neuilly-sur- Seine ! Là, il est confié à sa tante Djamila et à son mari, Stanislas de Chazelle, héritier d’une vieille famille française extrêmement rigide sur les bonnes manières.

    Une comédie rafraîchissante aux dialogues acidulés sur le choc des « cultures ».


    AUDERGHEM MARDI 13 JUILLET

    tempsPlace de l’Amitié (Parking de la Médiathèque) LE TEMPS QU’IL RESTE De Elia Suleiman Palestine/Bel./Italie/Royaume-Uni, 2009, 1h45min, VO st FR

    Mêlant les écrits de ses parents et ses souvenirs intimes avec eux, Elia Suleiman dresse, avec son humour décalé et son univers à la Tati, le portrait de la vie quotidienne de ces palestiniens qui sont restés sur leurs terres natales et ont été étiquetés "Arabes-Israéliens", vivant comme une minorité dans leur propre pays.

    Une comédie mélancolique et révoltée, pleine d’ironie et d’humour noir farfelu.


    WATERMAEL-BOISTFORT MERCREDI 14 JUILLET Place Gilson

    novoleEn collaboration avec le Centre Culturel La Vénerie GIORNI E NUVOLE De Silvio Soldini – Italie/Suisse, 2007, 1h55min, VO st FR Avec Antonio Albanese, Margherita Buy, Alba Rohrwacher…

    Elsa et Michele, la quarantaine, forment un couple cultivé et aisé. Elsa a arrêté de travailler pour reprendre des études. Mais le jour où Michele avoue qu’il est au chômage depuis deux mois, que leur maison est en vente et que l’argent vient à manquer, c’est un véritable séisme pour Elsa. Face à la crise, ils s’éloignent de plus en plus, jusqu’à la rupture…

    Un beau film intimiste et humain, d’une grande sensibilité.


    WOLUWE-SAINT-LAMBERT JEUDI 15 JUILLET

    garyWolubilis (251 Avenue Paul Hymans) En collaboration avec l’asbl Wolu-culture ADIEU GARY De Nassim Amaouche - France, 2009, 1h15min, VO FR Avec Jean-Pierre Bacri, Yasmine Belmadi…(décédé quelque temps après)

    Au milieu de nulle part, une cité ouvrière vidée de sa population depuis quelques années déjà. Pourtant, certains habitants ont décidé d’y rester, plus par choix que par nécessité. Il y a Francis, l’ouvrier consciencieux qui continue d’entretenir la machine sur laquelle il a travaillé toute sa vie ; Samir, son fils, qui revient dans le quartier après une longue absence ; mais aussi Maria, la voisine, vivant seule avec son fils José qui veut croire que son père est Gary Cooper.

    Un film choral plein de poésie au petit arrière-goût de western, porté par un duo d’acteurs magnifiques.


    SCHAERBEEK

    joeusePlace de Jamblinne de Meux JOUEUSE De Caroline Bottaro - France, 2009, 1h41min, VO FR Avec Sandrine Bonnaire, Kevin Kline…

    VENDREDI 16 JUILLET

    Dans un petit village de Corse, Hélène est femme de chambre dans un hôtel. Sa vie modeste et monotone paraît toute tracée. Tout bascule le jour où elle surprend, fascinée, un jeune couple d’américains qui joue aux échecs sur une des terrasses de l’hôtel. Intriguée, puis passionnée, elle mettra tout en œuvre pour maîtriser les règles de ce jeu jusqu’à l’excellence.

    Un beau portrait de femme éprise de liberté, interprétée par la formidable Sandrine Bonnaire, dans les magnifiques paysages corses.


    MOLENBEEK

    baronSAMEDI 17 JUILLET Parvis Saint-Jean-Baptiste En collaboration avec la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale LES BARONS De Nabil Ben Yadir – Belgique/France, 2009, 1h51min, VO FR st NL Avec Nader Boussandel, Fellag, Edouard Baer, Julien Courbey, Jan Decleir…

    Pour être un baron, dans la vie, il faut être le moins actif possible, parce que chaque être humain naît avec un crédit de pas et chaque pas épuise son crédit. Le baron le plus ambitieux, c’est Hassan. Il rêve de faire rire. Mais “blagueur“, pour son père, c’est pas un métier, pas comme chauffeur de bus, un vrai métier, avec des fiches de paie…

    On ne les présente plus… LA comédie bruxelloise de l’année ! www.lesbarons-lefilm.com 


    UCCLE DIMANCHE 18 JUILLET

    arméePlace St Job L’ARMEE DU CRIME De Robert Guédiguian - France, 2009, 2h05min, VO FR Avec Virginie Ledoyen, J-P. Daroussin, Robinson Stévenin, Simon Abkarian…

    Dans Paris occupé par les allemands, Missak Manouchian prend la tête d’un groupe de très jeunes juifs, Hongrois, Polonais, Roumains, Espagnols, Italiens, Arméniens, déterminés à combattre pour libérer la France qu’ils aiment, celle des Droits de l’Homme. Dans la clandestinité, au péril de leur vie, ils deviennent des héros. Ils seront condamnés à mort en février 1944, présentés comme une Armée du crime…

    Une page d’histoire tragique relatée avec sobriété et justesse par un Guédiguian au mieux de sa forme.

    www.larmeeducrime-lefilm.com


    JETTE LUNDI 19 JUILLET

    enfancesPlace Cardinal Mercier En collaboration avec le Centre Culturel ENFANCES De Ismaël Ferroukhi, Yann Le Gal, Isild Le Besco, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Corinne Garfin, Safy Nebbou - France, 2009, 1h21min, VO FR st NL

    Six anecdotes pour six films : une échappée dans l’enfance, celle de six réalisateurs renommés ayant marqué de leur style l’Histoire du cinéma. Venez découvrir, à travers ces petites histoires enfantines décidant parfois de toute une vie, qui sont ces maîtres du 7ème art croqués par la jeune génération.

    Un film collectif sur le cinéma où les jeunes réalisateurs rendent hommage à leurs prédécesseurs.


    EVERE

    MARDI 20 JUILLET

    partirCour de l’Espace Toots PARTIR De Catherine Corsini - France, 2009, 1h25min, VO FR st NL Avec Kristin Scott-Thomas, Sergi Lopez, Yvan Attal…

    Suzanne, la quarantaine, mariée à un chirurgien et mère de deux adolescents, mène une vie familiale bourgeoise et sans relief dans une ville moyenne du sud de la France. L’attirance violente qu’elle éprouve soudain pour un ouvrier venu faire des travaux chez elle va bouleverser de fond en comble l’équilibre et le confort de son existence.

    Un drame amoureux passionné et brutal, porté par la magnifique Kristin Scott Thomas.

       www.liberationfilms.be

  • Bruxelles fait SON Cinéma en juillet!

    C’est avec plaisir et enthousiasme que Libération Films annonce

    la 10ème édition de son activité gratuite de cinéma itinérant en plein air :

     

    Bruxelles fait son cinéma 2010

    du 10 au 20 juillet

    11 projections de films méditerranéens dans 11 communes bruxelloises

    libé pix (2)
    Anderlecht,  Auderghem, Berchem-Sainte-Agathe, Woluwé-Saint-Lambert, Evere, Molenbeek, Saint-Josse, Schaerbeek, Jette, Uccle et Watermael-Boitsfort

     

    A partir de 21h : Stand de snacks et boissons de la Méditerranée.

    A la tombée de la nuit (vers 22h15) : projection gratuite d’un film méditerranéen.                              

    Programme complèt, bientôt sur  www.liberationfilms.be

    Une organisation de Libération Films asbl, Cinémamed asbl, les collèges des bourgmestres et échevins des communes participantes (et/ou des Centres culturels) en collaboration avec la Commission communautaire française et avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale et de la Loterie Nationale.

    Avec la participation de l’asbl Carpe Diem Vis Ta vie, de la Médiathèque de la Communauté Française de Belgique et de Be TV.

  • Cinéma Italien au Cinéma Stockel à Stockel (Bruxelles)

     

    4 jours autour du cinéma italien à Bruxelles
    Les rendez-vous du cinéma italien, c’est le titre sous lequel sera présentée la nouvelle édition du cycle du cinéma italien dans le cinéma Stockel de Bruxelles. L’événement aura lieu les 8, 15, 22 et 29 octobre et aura deux séances par jour: une à 18h00 et une autre à 20h15.
    vincereUn premier long-métrage Vincere  sur quatre au total, sera projeté le jeudi 8 octobre. C’est une coproduction italo-française réalisée par Marco Bellocchio, le seul réalisateur italien à concourir à la Palme d’Or à Cannes en 2009. 

    guiliaGuilia non esca la sera sera le deuxième film projeté le 15 octobre lors de ce cycle consacré au cinéma italien. Le film raconte la vie d’un écrivain à succès, Guido, qui décide d’accomplir son rêve en apprenant à nager. A la piscine, il fait la connaissance de Giulia, une femme fascinante mais qui cache un passé mystérieux.

    Le jeudi 22 aura lieu la projection du film  Fortàpasc réalisé par Marco Risi. Le film est inspiré de l’affaire Siani, un jeune reporter du journal “Il Mattino”, assassiné en 1985 par le chef de la camorra napolitaine.

    Enfin le 29 octobre Lezioni di cioccolato un film de Claudio Cupellini qui obtint en 2008 le Prix du Public au Festival de cinéma italien d’Annecy.
    Les quatre films de ce cycle seront projetés en version originale et sous-titrés en français. (Sources http://www.cineuropa.org/)

     Cinéma Stockel. Avenue de Hinnisdael, 17
    1150 Woluwe-Saint-Pierre
    Tel: 02 7791079

  • Le Brussels Movie Days Des belles avant-premières!

    bmd2009

    Mercredi 9 septembre à 20h00 Avant-première

    whatever
    Whatever Works de Woody Allen
    Avec Larry David, Evan Rachel Wood, Patricia Clarkson
    Comédie, 92’, VO s.t. bill.

    Synopsis : Pour son dernier film, Woody Allen convie à nouveau sa muse. Scarlett Johansson ? New York, oui ! Exit les balades européennes façon Match Point et Vicky Cristina Barcelona (présenté ici même l’an dernier), Woody rentre chez lui et pousse la jeunette Evan Rachel Wood à jouer une ravissante idiote qui s’incruste chez un misanthrope ! On imagine le comique de la situation, il sera dévastateur. On devine les répliques bien senties, elles seront cinglantes. On croit toujours que Woody ne pourra plus nous étonner. Mieux, il nous bluffe ! Drolatique, frénétique, déridant, d’une redoutable efficacité, le nouveau Allen est tout bonnement le must see de la rentrée. À voir aux BMD.


    Jeudi 10 septembre 21h

    heureux

    Je Suis Heureux que ma mère soit vivante!  de Claude & Nathan Miller
    Avec Vincent Rottiers, Sophie Cattani, Christine Citti
    Drame, 90’, VO FR

    Synopsis : Abandonné à 5 ans, Thomas grandit dans l’obsession d’une mère qu’il met sur un piédestal. Devenu adulte, il tente de la retrouver. On le sait, la présence des parents détermine ce que nous sommes, mais que se passe-t-il quand il y a eu l’absence ? Claude Miller (réalisateur ô combien inspiré de Garde à vue, Mortelle randonnée, La Petite voleuse, La Petite Lili, Un secret) et son fils Nathan posent la question dans une tragédie familiale


    Vendredi 11 Septembre 19h

    huppdayHumpday de Lynn Shelton
    Avec Mark Duplass, Joshua Leonard
    Comédie, 95’, VO s.t. bil

    Synopsis : Lors d’une soirée un peu trop arrosée, deux vieux copains de fac décident de participer au festival local de porno amateur. Le lendemain, impossible de se dégonfler… Mais comment vont-ils assurer ? Mieux vaut en rire ! Sélectionné à Cannes et au festival de Sundance, la grand-messe du cinéma indépendant, Humpday interroge les frontières de l’identité sexuelle avec humour et pertinence. Une comédie savoureusement décalée.

    LE SITE OFFICIEL


    Vendredi 11 Septembre 21H
    l-affaire-farewell,383351
    L'Affaire Farewell de Christian Carion
    Avec Guillaume Canet, Emir Kusturica
    Thriller, 113’, VO fr
    Synopsis :  Dans les années 80, un colonel du KGB décide de trahir sa patrie pour la France… Bien évidemment, il y a là matière à écrire un long métrage de fiction, voire un thriller géopolitique intense, à ce petit détail près qu’il s’agit bel et bien de faits réels, survenus en pleine Guerre froide! Après Joyeux Noël sur la fraternisation entre ennemis lors de la Première Guerre mondiale, le réalisateur Christian Caron interroge donc un acte de trahison ayant précipité la chute du mur de Berlin. Guillaume Canet, le contact français du traître, et Emir Kusturica, le déçu du régime russe, donnent chair à cette incroyable tourmente, qui aura bousculé Moscou et les grandes puissances occidentales


    tsi_finalposter_sm_320x469 Samedi 12 Septembre  19h

    The September issue  de R.J. CUTLER
    Anna Wintour & The Making of Vogue
    Documentaire, 88’, VO s.t.bil.

    De R.J. CUTLER
    Anna Wintour & The Making of Vogue
    Documentaire, 88’, VO s.t.bil.

    Synopsis :  Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Anna Wintour est une femme de caractère ! Comment? Vous ne connaissez pas celle qu’on surnomme la Reine des Glaces? La personne la plus influente du business de la mode? La rédac en chef de l’édition américaine de Vogue ? Vogue, le magazine qui se vend, chaque mois, à... un million d’exemplaires ! Entre nous, si vous voulez rester branché(e), courez voir The September Issue !


    Dimanche 13 Septembre 19h

    other_manThe Other Man de Richard Eyre
    Avec Liam Neeson, Laura Linney, Antonio Banderas
    Thriller, 90', VO s.t. bil.

    Synopsis : Adaptation de la nouvelle éponyme de Bernhard Schlink, brillant écrivain allemand auteur du Liseur (oui oui, le best-seller également récemment décliné sur pellicule), The Other Man s’offre un solide face-à-face. Imaginez, Liam Neeson et Antonio Banderas qui se disputent l’amour d’une femme. Elle, c’est Laura Linney, l’épouse stressée de Jim Carrey dans The Truman Show. De la confrontation entre les deux rivaux naît un thriller psychologique intense. Une sorte d’autopsie au scalpel d’un sentiment malheureusement universel : la jalousie.

    Dimanche 13 Septembre 21h

    armee
    L'Armée du Crime de René Guédiguian, avec Simon Abkarian, Virginie Ledoyen, Ariane Ascaride. Historique, 139' VO

    Synopsis : On aime bien Robert Guédiguian. Déçu par la politique, l’homme se sert du cinéma pour dire ce qu’il pense, dressant ici un hymne à la solidarité, dénonçant là la misère ouvrière. C’est d’ailleurs une romance en milieu ouvrier, Marius et Jeannette, qui lui apporte la reconnaissance publique. Cette fois, Guédiguian-l’engagé s’intéresse au réseau Manouchian, du nom de l’Arménien Missak Manouchian, chef d’une branche de la Résistance française composée d’immigrés. Bien déterminés à combattre pour libérer le pays qui les a accueillis, ils seront traqués par les nazis mais aussi par l’armée française. Guédiguian leur rend hommage dans un film en forme de devoir de mémoire, indispensable.

     Le reste sur : http://www.brusselsmoviedays.be/

     

  • Bruxelles Fait son Cinéma programme.

    bxl cinéma
    Bruxelles fait son cinéma

    Libération Films

    Libération Films est une association sans but lucratif qui existe depuis 1980. Depuis ses débuts, elle amène le cinéma là où l’infrastructure n’existe pas. Elle a pour objectif de diffuser des films documentaires et de fiction de qualité comme supports à la réflexion et au débat sur les grands problèmes de société. A côté de ses activités de distribution non commerciale, elle anime des séances intergénérationnelles (Ages et Images) et participe à des évènements tels que le Cinéma d’Attac, Itinéraires (cinéma d’Amérique Latine), le Festival Cinéma Méditerranéen à Bruxelles...

    Lancée en 2001, Bruxelles fait son cinéma est une activité de cinéma itinérant en plein air, issue d’une vieille tradition venant des pays méditerranéens. Elle s’est rapidement dessinée comme une continuité du partenariat de Libération Films avec le Festival Cinéma Méditerranéen à Bruxelles (d’où la programmation de films au caractère méditerranéen). Ces séances organisées en plein air, actuellement dans 10 communes bruxelloises, sont l’occasion d’animer la capitale et de faire découvrir sa richesse multiculturelle. Les films proposés, en concertation avec le Service Audiovisuel de la Cocof et les Echevinats de la Culture et/ou les Centres culturels des communes partenaires, ont pour objectif la découverte d’un cinéma de qualité pour un public parfois peu averti. L’activité permet également de revoir sur grand écran certains films sortis parfois trop furtivement dans les salles. Pour les personnes qui ne fréquentent plus beaucoup les salles de cinéma, c’est l’occasion de retrouver tout le plaisir que procure un film sur grand écran, dans des quartiers désertés par les salles de cinéma, et qui plus est dans un cadre inhabituel qui donne une touche toute particulière à l’activité.Informations pratiques: Bruxelles fait son Cinéma aura lieu du 12 au 21 juillet dans 10 communes bruxelloises . Les séances sont gratuites. A partir de 21h : Stand proposant snacks et boissons de la Méditerranée.

    bxl cinémaDimanche 12 juillet - Evere (Cour de l’Espace Toots – 125 rue Stuckens)

     

    LADY JANE

    De Robert Guédiguian, France, 2008, 98 min, VO FR

    Avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan…A l’époque où les Rolling Stones chantaient « Lady Jane », Muriel, François et René, amis d'enfance nés dans les ruelles populaires de Marseille, formaient une bande de cambrioleurs. Après avoir tué un bijoutier dans un parking, ils cessèrent leus méfaits et, pour se faire oublier, décidèrent de ne plus se voir. Jusqu’au jour où le fils de Muriel est enlevé…Un film noir et élégant, marquant le retour à Marseille de la « bande à Guédiguian » : Ascaride, Meylan, Daroussin.

     Lundi 13 juillet – Anderlecht (Place de la Résistance)

    En collaboration avec le Centre Culturel Escale du Nord

    mursENTRE LES MURS De Laurent Cantet, France, 2008, 124 min, VO FR ST NL Avec François Bégaudeau, Nassim Amrabt,  Laura Baquela… François, un jeune professeur de français dans un collège difficile, n’hésite pas à affronter Esmeralda, Souleymane, Khoumba et les autres dans de stimulantes joutes verbales, comme si la langue elle-même était un véritable enjeu. Mais l'apprentissage de la démocratie peut parfois comporter de vrais risques. Un panel d’émotions allant de la gravité à la drôlerie, « Entre les murs » d’une classe. Palme d’or du Festival de Cannes.

    Mardi 14 juillet - Auderghem (Place de l’Amitié - Parking de la Médiathèque)

    fanfareLA VISITE DE LA FANFARE  De Eran Kolirin, Israël, 2007, 85 min, VO ST FR Avec Sasson Gabai, Ronit Elkabetz, Saleh Bakri…Un jour il n’y a pas si longtemps, une petite fanfare de la police égyptienne est invitée en Israël pour jouer lors de la cérémonie d’inauguration d’un centre culturel arabe. Mais personne ne vient les accueillir à l’aéroport. Tentant de se débrouiller seuls, les musiciens se retrouvent perdus au fin fond du désert israélien dans une petite ville oubliée…Une comédie douce-amère prônant tout en finesse dialogue et ouverture.  

    Mercredi 15 juillet - Woluwé-Saint-Lambert

    ( Wolubilis - 251 Av. Paul Hymans)

    PROMETS-MOI / PROMISE ME THIS  De Emir Kusturica, France/Serbie, 123 min, VO ST FR Avec Uros Milovanovic, Marija Petronijevic, Aleksandar Bercea. Tsane vit avec son grand-père et leur vache Cvetka au sommet d’une colline isolée au fond de la campagne serbe. Avec leur voisine, l’institutrice, ils sont les seuls habitants du village. Un jour, le grand-père de Tsane lui annonce qu’il va bientôt mourir et lui fait promettre de rejoindre la ville la plus proche pour trouver une femme. Le périple sera truffé d’embûches de toutes sortes…Un joyeux bazar emprunt de folie dans le plus pur style Kusturica !

     Jeudi 16 juillet – Schaerbeek (Place de Jamblinne de Meux)

    citronniersLEMON TREE  De Eran Riklis, Allemagne/France/Israël, 2008, 102 min, VO ST FR Abbassi, Ali Suliman, Rona Lipaz Michael… Salma vit dans un petit village palestinien de Cisjordanie situé à la frontière avec Israël. Un jour, on l’oblige à raser sa plantation de citronniers sous prétexte que des terroristes pourraient s’y cacher et qu’elle représenterait dès lors une menace pour la sécurité de son nouveau voisin, le ministre israélien de la Défense. Mais Salma ne va pas se laisser faire, et elle va trouver une alliée inattendue…Un magnifique portrait de femmes, tout en finesse et en subtilité, avec pour toile de fond le conflit israélo-palestinien.

     

    Vendredi 17 juillet - Molenbeek

    (Cour de La Maison des Cultures - rue Mommaerts, 4)

    DANS LA VIE  De Philippe Faucon, France, 2007, 70 min, VO FR et AR ST FR Avec Sabrina Ben Abdallah, Ariane Jacquot, Zohra Mouffok…Esther, une femme âgée de confession juive, a besoin d'une assistance permanente. Mais elle use ses gardes-malades par sa mauvaise humeur. La dernière en date vient de démissionner et Elie, son fils, ne sait plus quoi faire. Sélima, l'infirmière de jour, propose les services de sa mère, Halima, musulmane pratiquante. Contre toute attente, une vraie complicité se crée entre les deux femmes. Halima sait se faire apprécier et respecter. Pleine d'énergie, elle redonne à Esther le goût de vivre. Une comédie hallal... et casher!

      

    Samedi 18 juillet - Berchem Sainte Agathe (Place de l’Eglise)

    En collaboration avec le Centre Culturel Le Fourquet

    michouMICHOU D’AUBER Avec Gérard Depardieu, Nathalie Baye, Mathieu Amalric…Messaoud a 9 ans et vient d'Aubervilliers. Nous sommes en 1960, dans le contexte troublé des "événements" d'Algérie. Sa mère étant malade, son père se voit obligé de le placer dans une famille d'accueil. Gisèle, mère "nourricière", décide d’accueillir Messaoud et de travestir son identité aux yeux des gens du village, mais aussi - et surtout - aux yeux de son mari Georges, ancien militaire…Un film plein de chaleur et de tendresse, entre drame et comédie. 

    Dimanche 19 juillet – Uccle (Place St Job)

    pluiePARLEZ-MOI DE LA PLUIE D’Agnès Jaoui, France, 2008, 95 min, VO FR

    Avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Jamel Debbouze… Agathe Villanova, féministe nouvellement engagée en politique, revient pour dix jours dans la maison de son enfance, dans le sud de la France, pour aider sa sœur Florence à ranger les affaires de leur mère récemment décédée. Agathe déteste la région, elle en est partie dès qu'elle a pu. Deux journalistes la sollicitent pour un reportage sur les femmes qui ont réussi. On est au mois d'Août. Il fait gris, il pleut. Ce n’est pas normal. Et rien ne va se passer normalement. Entre quelques gouttes de pluie, le tandem Bacri-Jaoui nous offre de beaux moments de rire et d’émotion.

     

    Lundi 20 juillet - Watermael-Boitsfort (Place Gilson)

    En collaboration avec le Centre Culturel La Vénerie

    LE SEL DE LA MER De Annemarie Jacir, France/Palestine, 2008, 105 min, VO ST BIL

    Avec Suheir Hammad, Saleh Bakri, Ryad Dias…

    Soraya, 28 ans, née et élevée à Brooklyn, décide de partir vivre en Palestine, le pays d'où sa famille s'est exilée en 1948. A son arrivée à Ramallah, la banque refuse de lui rendre l'argent de ses grands-parents gelé sur un compte à Jaffa. Sa route croise alors celle d'Emad, un jeune Palestinien qui, lui, souhaite partir pour toujours. Pour échapper aux contraintes liées à la situation du pays et gagner leur liberté, Soraya et Emad devront transgresser les lois…Un portrait sans complaisance des difficultés de la vie en Palestine.

    Mardi 21 juillet – Jette (Place Cardinal Mercier)

    En collaboration avec le Centre Culturel

    UN CHATEAU EN ESPAGNE  D’Isabelle Doval, France, 2008, 88 min, VO FR

    Avec Jean Senejoux, Martin Jobert, Anne Brochet… Voisins de palier depuis toujours, Maxime et Esteban, 13 ans, sont inséparables. Maxime est orphelin de père et sa mère, Emma, avocate, n’est pas très présente. C'est donc un second foyer uni et plein de vie qu’il trouve dans la famille espagnole d'Esteban. Pour lui, c’est bien plus qu'un copain : c'est un frère. Mais un Jour, Maxime surprend une conversation et apprend qu’Esteban va partir vivre en Espagne. Une tendre comédie d’amitié sur fond de savoureuses relations franco-espagnoles.

     

    A la tombée de la nuit (vers 22h15) : projection du film.

  • Hellboy 2 Au Brussels Movie days Vendredi 12

    hellboy pix
    Une grande avant-première. Que dis-je une avant-première de choix. Et ce n'est pas tout! Finalement, il y en a deux......Et pas n'importe lesquelles.

    Visez-moi ça!

    D'une part à 18h30. HELLBOY 2 THE GOLDEN ARMY. Et d'autre part THE BANK JOB à 20H30. Où? Au Centre Culturel Wolubilis. Avenue Paul Heymans, 251, 120 Woluwé.
    Metro 1B Roodebeek. Pour les autres, Parking gratuit aisé sur le parking desissuasion du métro Roodebeek.

    hellboyAux Etats-Unis, Hellboy 2, domine tout bonnement  box -office (juste derrière The dark Knight, et juste devant Tropic Thunder également programmé) Et pour cause, ce deuxième épisode de la saga Hellboy est à nouveau signé Guillermo Del Toro(Pan's Labyrinth). Depuis Cronos, Blade 2, et Hellboy 1, le mexicain a imposé son univers singulier, richement truffé de symboles ésotériques, de forces occultes, de confrontatios entre le bien et le mal. Pas étonnant donc de le voir rempiler pour un second opus sur un super-héros des comic-books, démoniaque incarné par Ron Perlman, une sacrée gueule, répérée dans "Au Nom de la Rose", consacrée par "La Cité des Enfants perdus", et starifiée désormais par cette saga surprenante à plus d'un titre, celle entre autre d'un démon indéstructible qui doit combattre un dictateur et son armée, et le fait que le héros est rouge (Hulk est bien vert, me rétorquerez-vous) et cornu!) 

    Fantastique , 119' Usa 2008, VO st bill. Distrinution Upi!

    Site: http://www.hellboy-2.fr/hellboy 2  pixtwohellboy pix

  • Hugh Jackman "Deception" avant-première à Woluwé ce soir!

    deception one

    Il ne se passe rien dans la vie de Jonathan. Pas d'amis, pas de famille, pas de copine... Jusqu'au jour où il rencontre Wyatt, un homme mystérieux et séducteur qui l'entraîne au coeur d'une machination diabolique pour réaliser le plus gros casse de l'histoire.

    Ce soir à Wolubilis. Centre Culturel de Woluwé Saint-Lambert. 20H!

    http://www.deception-movie.com/site/index.html

     
    Si vous aimez le bel australien, allez-y, car le film est très bon, ce que ne laisse pas transparaître cette bande-annonce.
  • Romain Duris au Brussels Movie days de Woluwé.

     

    duris woluwé 013

    "Il" est venu...Romain Duris......Vous le préférez en étudiant Erasmus propre sur lui (l'Auberge espagnole), en glandeur à dreadlocks (Chacun cherche son chat), en père de Belmondo (Peut-être), en amoureux de la musique tzigane (Gadjo Dilo), en voleur virtuose (Arsène Lupin), en enfant de l'exil grisé par l'Andalousie (Exils), en écrivain paumé (Les Poupées russes), en bandit mélomane (De battre, mon coeur s'est arrêté) ou en tragédien blessé (Molière) ?

    duris woluwé 014

    Les cinéphiles attentifs au programme du Brussels Movie Day, n'ont pas eu à choisir la meilleure version Duris. Le vrai est venu en personne, accompagné de son alter-ego Raphaël Fetjö présenter son dernier film, "L'Âge dHomme" . Ce visage ne vous est pas inconnu ! C'est lui l'enfant qui vous a fait pleurer dans l'émouvant " Au revoir les enfants ". Passé derrrière la caméra, il collabore pour la troisième fois avec le comédien Romain Duris. Une belle complicité qui transparaît à l'écran. ...et qui transparaissait sur scène et au bar aussi. Très simples l'un comme l'autre, ils se sont prêté de bonne grâce à quelques photos.

    Crédit photographique Micheline Claes.