zombie

  • War Of Z. Le plein de bannières..

     

    z banner.jpg

    Quatre bannières pour le zombies  thriller " “World War Z”  d'après le romande Max Brooks: An Oral History of the Zombie War"  sont disponibles sur la toile...Réalisé par Mark Forster , il met en scène Brad Pitt qui fait une course contre le temps, en vue d'enrayer une pandémie provoquée par des Zombies qui attaquent la planète entière, de Rome à Sydney, en passant par l'Angleterre et le Mexique........Avec encore,David Mors , Daniella Kertesz, James Badge Dale, Matthew Fox, Mireille Enos.

     

    z 2.jpg

     

    z01.jpg

    z3.jpg

    Z5.jpg

     

    Sources : http://www.totalfilm.com/news/exclusive-world-war-z-posters-take-the-destruction-worldwide

    Brad Pitt's news un clic ici : http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/brad+pitt

  • Le BIFFF Change de lieu!

    biff.jpgCela a été annoncé cette semaine, et c'est une excellente nouvelle. Fini le site de Tours et taxis, pas si facile d'accès , mais surtout froid et impersonnel, malgré le décors. Place au centre ville, où désormais le Palais des Beaux-Arts, magnifique édifice architectural accueillera pour 5 ans le Brussels International Fantastic Film Festival à partir  du 2 au 13 avril 2013 . Le nouvel emplacement, plus central, proposera des nouvelles sections et une programmation de plus de cent films. Le changement de lieu est acté pour cinq ans.
    L'endroit, outre la salle Henry Le Bœuf qui sera ramenée à 1200 places, est doté d'une deuxième salle de quelque 500 places. Le nouvel espace permettra donc de projeter plus d'une centaine de films, courts et longs-métrages compris, soit une augmentation de trente à quarante films.
    Le palais des Beaux-Arts, situé au coeur de Bruxelles, offrira également la possibilité de nouer des partenariats, avec la Cinematek notamment. Le prix du ticket restera inchangé. Les événements faisant le succès du BIFFF (Zombie Day, Bal des Vampires, concours de peinture corporelle) resteront au rendez-vous. La 31ème édition proposera toutefois des inédits, une belgorama (diffusion de productions belges), etc...Sources: Septième Art.be

    http://www.festivalfantastique.org/festival/fr/

  • Brad Pitt tournant Z de nouvelles photos...

    z10.jpgFinalement c'est la ville de Glasgow en Ecosse qui a été choisie au détriment de Philadelphia où est censée se passer une des scènes du film, d'après l'oeuvre Post-apocalyptique de Max Brooks (fils de Mel Brooks) "World war Z " La ville a été transformée en champ de ruines aux alentours de george square, et 1200 figurants ont été réquisitionnés..

    Quelques scènes ont déjà été tournées à Valetta et Bergi à Malte ainsi qu'à Falmouth aux Cornouailles.

    Et encore une fois, l'attâchée de Presse ne se trouve pas loin de Brad....n'est-ce pas bizarre?

    z5.jpgz17.jpg

     

     

    Toutes les journées depuis le début du tournage iciWorld War Z page

    site officiel: http://www.randomhouse.com/crown/worldwarz/

    Précédents billets sur le blog : http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/brad+pitt

  • Brad Pitt tourne World of Z en Angleterre

    world Z 1.jpgworld Z 6.jpg

    D'après la nouvelle post-apocalyptique de Max Brooks, et réalisé par Marc Foster. Livre dont Brad Pitt a acheté les droits via sa société de production PlanB.

    Y en a qui ont de la chance quand même. L'attâchée de presse çi-contre sans doute?

     

    Toutes les journées depuis le début du tournage iciWorld War Z page

    site officiel: http://www.randomhouse.com/crown/worldwarz/

    Précédents billets sur le blog : http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/brad+pitt

    actualité, actualité cinéma, ciné, cinéma, insolite, Malte, Anglererre, Zombie, World of war Z, action, science-fiction, Usa, United States, Brad Pitt, actualité, actualité cinéma, ciné, cinéma, insolite, Malte, Anglererre, Zombie, World of war Z, action, science-fiction, Usa, United States, Brad Pitt, Grand moment de solitude pour l'un des enfants de Brad...où est mon vrai papa???

     

  • 1- 2 - Rec 3 arrive !!!

    Rec3 pix.jpgOn n'est jamais mieux servi que par soi-même, c'est ce que doit se dire Paco Plaza, le réalisateur de (*)REC.  Le premier volet de cette histoire de Zombies et de vampires d'un autre âge avait séduit le monde entier. Filmé façon "Blair With" cad steadycam à l'épaule, il avait séduit non seulement le public ciblé pour le genre gore, mais également le spectateur non averti. Le duo Jaume Balnguero et Paco Plaza avaient proposé un pur excercise de style et amené le spectateur dans une confusion dénuée de sens logique, du moins dans les dix premières minutes.... Fort de ce succès un peu inatendu, Plaza  and C°ont réalisé une suite qui dans une moindre mesure, a suivi les traces du premier opus. Sur ce, les Yankees, jamais en retard d'un train en ont fait leur version "Quarantine"  de John Eric Dowdle......un copié/Collé à l'image près de Rec1.....en se plantant royalement....et sans rencontrer le succès sur lequel les producteurs misait. Aucune innovation, aucun suspense puisque l'histoire connue avait fait le tour de la planète. Néanmoins, Paco Plaza lui ne se pose pas de questions, et il vient de réaliser une suite  (prequel)  intitulée "Rec 3 Genesis"  qui, du coup devient une franchise. (avec Laetitia Dolera et Diego. Martin)

    REC Genesis reprend une grande partie des évènements des précédents volets,  mais se déroule loin de l'endroit défini auparavant.. en plein jour et en extérieurs.  L’infection a quitté le bâtiment et s'est répandu  dans la nature... Dans un renversement intelligemment amené et dont le twist est parfait, Plaza  rassemble les intrigues des deux premiers films, et utilise ce  troisième opus comme e décodeur permettant de découvrir des informations cachées dans les deux premiers films et laisse la porte ouverte au dernier prochain volet Rec: Apocalypse!!!!!

     
    [. REC] 3 Genesis - Teaser [VO] par Lyricis

    D'après Lyricis, cette bande-annonce aurait-été réalisée par un fan de la série...mais elle démontre que'avec une bande-son flippante, la plus simple des vidéos peut prendre des allures de cauchemar. En tout cas, bravo au réalisateur.


    dyn003_original_532_24_gif_2543688_7a5164a7e332cbf439688336a5b07a79

     REC 3 one.jpg

     

     

     Tous les précédents billets sur la franchise se trouvent ici:

    http://mich-silence-on-tourne.skynetblogs.be/tag/jaume+balaguero

    ( .REC) 

  • Festival du Fantastique 9 - 21/4 2009 Bruxelles Aperçu!

    fiff
    Le compte à rebours commence: 3… 2… 1… TREMBLEZ!

    Le BIFFF reprend ses quartiers à Tour & Taxis du 9 au 21 avril 2009 pour 13 jours de songes improbables ou d’insoutenables sueurs froides! Cette 27ème édition du Festival vous envoûtera grâce au plus grand écran éphémère de Belgique, vous enverra valser avec les anges et les démons et vous fera voyager dans un univers de rêves et cauchemars. Quoi de mieux pour parer aux mauvais coups que nous jouent la vie et l’économie internationale que de se flanquer la pétoche ou frissonner de plaisir devant un bon vieux film d’horreur, une dizaine de thrillers ou une dose d’heroïc fantasy? Quelques exemples? Avec plaisir!

    coraline pix


    bloody val
    state of playLe Festival va secouer vos mirettes et vos consciences. Sous ces éclaboussures sanglantes, joyeuses tortures et autres stratagèmes machiavéliques, derrière ces fantômes, aliens, sorciers, psychopathes et vampires se cachent des artistes de talent dont le message est honorable. Ils nous viennent de tous les continents pour nous présenter leurs merveilles. Certains vous diront que pour oublier ses soucis, mieux vaut en rire. chaserAu BIFFF, le problème est abordé sous un autre angle. Une ribambelle de films bien allumés, dans lesquels une quantité non négligeable d’Homo sapiens dodus sont à la merci de tueurs et autres monstres baveux, qui partagent tous la même inventivité en matière de dégommage intensif. sexy-killer-8-150x150 Sexykiller de Miguel Marti promet de redonner sens à l’expression " fashion victim ", en inventant une tueuse au croisement entre Hannibal Lecter et Paris Hilton. De son côté, Elio Quiroga revisite la figure classique de la maison hantée (ici, un pensionnant de jeunes filles catholiques) dans The Beckoning.

    Sans oublier, The Chaser sur lequel je reviendrai plus tard) un film coup de poing, tourné façon thriller américain, et qui laisse le spectateur sur le c....Ensuite un très grand hommage, revu et corrigé par nos voisins suédois, avec le myth vampiresque Bram Stocker dans Morse  de Tomas Alfredson, relecture suédoise du mythe du vampire,  Ces deux films sont dans la compétition officielle!

    cold-prey-2-8-150x150Les pays nordiques frappent fort cette année, Millenium (pas au prgramme) va marquer les esprits, mais en attendant, le BIFFF propose  Cold Prey 2  de Mats Stenberg (Norvège) , la suite du premier, un slasher movie qui a caracolé en tête du box-office en 2006. Le premier Cold Prey (titre original Fritt Vilt) a été l’un des gros succès de 2006 en Norvège et son actrice principale, Ingrid Borso Berdal, a reçu l’Amanda de la meilleure actrice, équivalent local de l’Oscar. Dans la lignée des meilleurs slashers, le film voyait une bande de jeunes gens se perdre dans la neige et trouver refuge dans ce qui semblait être un hôtel abandonné. Il ne l’était pas tout à fait. Pour leur malheur, les snowboarders y ont été confrontés à un tueur dont la spécialité était de jeter ses victimes dans une crevasse. Bien au frais, quoi ! Vu le succès, cette suite a bénéficié de plus gros moyens, elle a été confiée à un autre réalisateur . En plus du suspense original, il a rendu l’action encore plus mouvementée. Le deuxième opus, ne prend pas tout à fait les mêmes (et pour cause ils sont presque tous morts), mais retrouve quand même son actrice principale.  En compétition pour le Mélies d'Argent!

    A moins bien sûr que vous ne préfériez les images plus insolites découvertes dans la section 7ème Parallèle; pas de panique, elle est toujours à l’affiche.

    Outre ces réjouissances purement cinématographiques, le BIFFF vous propose, pour sa 27ème édition, des activités à réveiller un mort. Encore une fois, les concours de maquillage et le Body Painting viendront hanter les couloirs de Tour & Taxis. Le Zombie Day (qui a dit « bidet » ?) permettra au plaisantin qui sommeille en vous d’aller coller les chocottes au passant lambda. Et enfin, le Bal des Vampires sortira de son cercueil pour dérider cœurs et âmes, et vous faire danser jusqu’à ce que mort s’ensuive, aux alentours de cinq, six heures du matin.dyn003_original_532_24_gif_2543688_7a5164a7e332cbf439688336a5b07a79

     

  • Fido! Une ville étrange, un gars différent!

     

    fido trio 
    Il y a des années, la terre a traversé un nuage de poussières, ce qui a  provoqué le "réveil" des morts assoiffés de viande humaine. Une guerre où les créatures eurent à en découdre avec les vivants, éclate. Pendant cette révolution la société ZomCon  crée afin de combattre ces Zombies, parvient à les capturer et à en faire de dociles créatures qu'elle va envoyer au sein des vivants, afin qu'ils devienent de parfaits aides-ménagers...... .. Du non-sense à fond la caisse. La suite est encore à l'avenant fidostill1
    La société parvient à faire croire aux habitants de la petite ville de Welcome, une petite bourgade, perdue au beau milieu des années idyllique 50, là où le soleil brille tous les jours, et où tout le monde connaît son voisin, qu'ils tiennent la situation bien en main, mais Timmy Robison ne se laisse pas prendre aux jeu. A 11 ans, il sait déjà que le monde ne tourne pas aussi rond qu'on veut le lui faire croire.....fidostill4
    Et lorsque sa mère (Carrie-Ann Moss) et son père (Dylan Baker) décident d'héberger" la tête pensante du ZomCom, Timmy devient le meilleur ami" de celui qu'il appelle désormais Fido.   Cette comédie indépendante (ouf) de Andrew Currie trouvera certainement son public, mais moi, à la seule lecture du pitch et même après avoir vu le trailer...j'ai envie de battre en retraite. Il me semblait que ce genre de fiction avait eu son heure de gloire dans les années 50 (justement), pourtant aux dernières nouvelles, ce long-métrage collectionne déjà des prix dans les festivals Canadiens Est-ce une référence? Enfin, en attendant sa sortie européenne, voici le trailer avec Carrie-Ann Moss


    fidostill2

     

    P.S. Quelqu'un pourrait-il me dire si ce film est déjà sorti en Europe? Il a été projeté au dernier festival de films indépendants de Sundance! 

  • REC sous la loupe - Un must!

     

    recCorbeau d'Argent au dernier Festival du film fantastique de Bruxelles, [.rec]  de Jaume Balaguero et Manuel Velasco, est le film qui étonne. Lors de la projection à Sitges en Espagne, la salle était tellement enthousiaste que les distributeurs décidèrent  en guise de bande-annonce officielle de proposer sur Internet, non pas des images du film, mais plutôt les réactions du public. Et ces images sont parlantes. [rec]  est un des films qui écrase les erzats de "Blair Witch project", et offre une compilation de tous les films du genre, avec ses plans serrés, ses mouvements de caméras extrèmement rapides, la nervosité du ton, ses scènes intimistes dans la pénombre, ses courses éfrenées, et  les 5 dernières minutes d'anthologie. En filmant dans un lieu unique dont ils exploitent à merveilles les beautés blafardes, et les couloirs glauques des appartements, les réalisateurs ont réussi le film le plus flippant de l'année, et on ne s'étonne pas dès lors qu'un remake est déjà en chantier aux Etats-unis.  

    Dans [rec] Angela, (Manuela Velasco) est une ambitieuse reporter pour une télévision locale à Barcelone, où elle relate le quotidien de ceux qui travaillent la nuit. Elle propose pour un soir de passer la nuit avec les pompiers de la ville, en espérant une sérieuse alarme à proposer au public de l'émission "Pendant que vous dormez"  Elle fait visiter aux auditeurs les vastes locaux de la caserne, où les pompiers passent plus de temps à attendre, qu'à intervenir, et son caméraman dont on ne verra jamais le visage filme tout et n'importe quoi. Jusque là, en filmant de beaux moustachus tapant le carton en attendant d'aller chercher le chat de mémé dans un arbre, le film ressemble à un beau documentaire, et la présentatrice est plus journaliste que nature. Jusqu'au moment, où les pompiers appelés pour des cris de femme dans un immeuble de rapport, vont se retrouver en quarantaine sans savoir ni pourquoi, ni ce qui se passe. C'est le début du cauchemar, et une aubaine pour Angela. Elle tient là le reportage de sa vie...Elle ne sait pas à quel point. Les habitants de l'immeuble sont paraît-ils touchés par un mystérieux virus...qui les transforme en zombies sanguinaires..ce dont un des pompiers se rendra vite compte. Angela et son cameraman sont désormais enfermés avec les prétendus assoiffés de sang. La caméra tourne et tourne encore, et enregistre la lutte pour la survie. L'idée première du réalisateur Jaume Balaguero (Fragile) était de proposer un film sous la forme d'une réality tv, un enregistrement en direct, où l'horreur vous arrive devant les yeux en temps réel, sans aucune possibilité de l'arrêter, ni de la manipuler. Il voulait éluder le suspense  et la mécanique de la narration, en laissant simplement (?!) l'action se développer d'elle-même, comme si elle était bien réelle, comme si elle était vivante, comme si tout se passait réellement. Le réalisateur a créé  une situation d'horreur artificielle, et l'a laissé se développer, sans aucune coupure, sans temps-mort. Il la laisse grandir, et le cinéphile devient plus ou moins le complice de  l'Atmosphère hystérique, et de l'indescriptible chaos qui règne dans l'immeuble, complice jusque dans les cinq dernières minutes d'anthologie...Pour les amateur du genre ...[rec] , un film à voir!

    Et un tout grand bravo pour tous les comédiens, ils sont magistrals. Rien dans leur comportement ne laisse prévoir qu'ils le sont, le film ressemble de bout en bout, à un superbe documentaire, et la peur se lit sur les visages à chaque image.

    Jaume Balanguero est un habitué du Festival du Film fantastique de Bruxelles, en 2000, il a remporté le Corbeau d'Or avec "The Nameless" et l'année dernière "Fragile"  avec Calista Flockhaert était à l'affiche

    A l'affiche de l'Amsterdam Fantastic Film festival.

    http://movies.filmax.com/rec/

     

    rec3

    rec4

    Rec1

    Rec2
  • BIFFF Festival du Film fantastique....demain!

    bifff poster Evènement incontournable dans le paysage bruxellois, avec Couleurs Café, le Festival du Film Fantastique de Bruxelles propose cette année quelques évènements de choix. Des premières belges, européennes et mondiales. Avec quelques films intéressants tels "Doomsday- Penelope-I Kniw Who Killed me- Joshua-REC- The broken" Mais encore le film décrié et controversé dont Uwe Boll le réalisateur avait présenté une bande-annonce l'année dernière "Postal"...un film jouissif (voir chroniques 2007:  Us Postal   -  Uwe Boll        ).Applessed-Ex Machina un manga techniquement époustouflant produit par John Woo, "Black water" où quand un croco très territorial ayant pris goût à la viande humaine fait preuve d'une patience et d'une ingéniosité qui vous laisse pourrir sur place. Mais encore "Beloved" - A l'Intérieur-Diary of a death" et surtout, le dernier Michael Haneke "Funny Games" un thème classique dont il s'est fait le porte-parole: la violence. Remake de son film polémique de 1998.
    Ceci n'est qu'un survol, et le reste est visible sur le site. Le festival c'est encore quelques invités prestigieux tels:

    cloviscornillac

    Clovis Cornillac, acteur né en 1967 à Lyon. Césarisé pour "Mensonges et trahisons et plus si affinités.
    Filmo:
    Astérix aux jeux olympiques (2008)
    Eden Log (2007)
    Brice de Nice (2005)
    Un long dimanche de fiançailles (2004)
    Mensonges et trahisons et plus si affinités… (2004)
    Karnaval (1999)
    Hors-la-loi (1985)

    alexdelaiglesiaAlex de la Iglesia

    Né en 1965, a étudié le philosophie au deusto university. A commencé sa carrière enr éalisant des courts-métrages "Mirindas Assassinas. Son premier film a été produit par Pedro Almodovar (Accion mutante) . Est l'enfant terrible du cinéma espagnol: The Day of the Beast, Perdita Durango, Dying of Laughter, Commonwealth, 800 Bullets .
    Filmo:
    The Oxford Murders (2008)
    Ferpect Crime (2004)
    Dying of Laughter (1998)
    Perdita Durango (1997)
    El Dìa De La Bestia (1995)
    Acciòn Mutante (1993)

    lio

    Né en 1962 au Portugal, Lio la plus belgo/française des artistes, dont le vrai nom est Wanda De Vasconcelos, est devenue star à 17 ans Banana Split, le mégahit des années 80. Artistes écclectique  avec du théâtre, de la chanson, de la mode, et dernièrement en tant que jury à la "Nouvelle Star"..Titre de son dernier album ’’Dites Au Prince charmant’’(2007).
    Détail amusant, la similitude entre l'abum et le titre du film...

    Filmo:
    Prince De Ce Monde (2008)
    Personne ne m’Aime (1995)
    Sans Un Cri (1991)
    Chambre à Part (1990)
    Elsa Elsa (1985)

    neilmarshallNeil Marshall

    Né en 1970 à Newcastle. Diplômé de la Newcastle Film Scholl. Lauréat du Bifff Golden Raven en 2001 Pour Dog Soldier.  Filmo: Doomsday (2008) The Descent (2005) Dog Soldiers (2002)

    bongjoonho-2

    Joon-ho Bong réalisateur et scénariste est né Seoul en 1969. Diplômé de The Korean Academy of Film Arts.  Est devenu célèbre avec de nombreux courts-métrages:  “White Man”  Premier long  “Barking Dogs Never Bite” en 2000. “Memories of Murder” ( 2003)  a gagné le Grand bell Award en Corée  Quant à "The Host" c'est le film qui a glâné le plus de prix internationaux et qui a tout fait pour la renommée du cinéma Coréen dont il est désormais le fleuron...

    Filmo:
    The Host (2006)
    Memories of Murder (2004)
    Barking Dogs never Bite (2003)

    Tickets online at www.bifff.org and www.sherpa.be (0,25€ service charges par ticket


     

  • 30 Days of night sous la loupe!

     

     

     

     30 Days of Night sous la loupe!

    30Comment faire pour les arrêter quand le jour ne vient pas? Question que se posent  les habitants de la paisible ville de Barrow, au fin fond de l'Alaska. Comme tous les ans, à pareille époque, le soleil se couche pour une longue nuit de 30 jours. A la suite d'évènements étranges, Eben et Stella,  les deux sherifs locaux fraîchement séparés, mais désormais unis devant l'adversité, vont découvrir l'invraisembable vérité. Un gang de vampires avides de sang, a investi la vile pour l'éradiquer de tous les habitants restés sur place. Eben, Stella et un petit groupe vont tenter de survivre jusqu'à l'aube...30_02
    .Pendant des décennies, les vampires (photo) sont restés tapis dans l'ombre, forcés pour ne pas être brûlés par les rayons , de se cacher lorsque le soleil se lève à l'horizon. Avec 30 days of Night, les choses sont un peu différentes du canevas habituel, parce que l'action, adapté d'une mini-série en trois volûmes de Steve Niles et Ben templesmith, transpose les vampires dans une zône glaciale, où pendant 30 jours, ou plutôt 30 nuits, ceux qui ne sont pas partis pour le sud, devront les affronter dans des conditions climatiques extrêmes. En s'éloignant du style Gothique habituel, David Slate le réalisateur délivre un message d'une grande violence, offrant une autre vision des barbaries Zombiesques tout en ajoutant sa signature  au bas d'un genre nouveau. En effet, les Zombies affichent  un visage humain, et les maquilleurs n'ont que très peu utilisé des prothèses et combinaisons en acrylique, afin de les rendre très réels. Ces Zombies là, font tout ce que des humaines feraient, et sont super vicieux.... Force est de reconnaître que l'effèt naturel y est. Néanmoins, une chose m'interpelle, pourquoi, alors que les comédiens sont sensés être dehors avec des températures lojn en dessous du zéro, ne voit-on pas de buée sortir de leurs bouches lorsqu'en gros plans ils dévisent entre eux? Alors que  dans ....quelques plans larges, où on les voit en silhouette courir d'un baraquement à l'autre c'est le cas.  Anachronisme flagrant, et c'est dommage pour la crédibilité, parce que en dehors de ces petites erreurs, le film est archi bien foutu, avec une galerie de portraits et de tronches, qu'on en vient à se demander si, malgré les belles porformance d'acteurs, ce ne sont pas des gens du cru. On ne peut pas en dire autant de Melissa George. Que vient-elle faire dans cette galère? Je l'ai trouvé très mauvaise, même si elle a déjà remporté des nombreux awards.....et j'aurais préféré Charlize Theron ou Sienna Miller, voir Lindsay Lohan à sa place. A épingler, Ben Foster, déjà énorme dans Alpha Dog, signe ici dans la peau de "l'étranger" une performance une nouvelle fois hallucinante...Il s'est même payé le luxe d'apprendre l'accent cajun, afin de rendre son personnage plus allumé encore que ne l'exigeait son rôle.  The Stranger est celui qui veut absolûment devenir vampire,  qui vit ses dernières heures d'humain, et qui se réjouit de devenir quelqu'un d'autre. Si ses scènes se passaient dans le monde de Bram Stocker.....il serait Renfield!

    Avec Josh Hartnett (Black Dahlia- Resurecting the Champ) Melissa George (Turista-The Amityville Horror-Derailled) Danny Huston (Zombie) The Number 23- Children of Men-Marie Antoinette) Ben Foster (Alpha Dog)


    http://www.30daysofnight.com/

     

  •  30 Days of Night sous la loupe!

    30Comment faire pour les arrêter quand le jour ne vient pas? Question que se posent  les habitants de la paisible ville de Barrow, au fin fond de l'Alaska. Comme tous les ans, à pareille époque, le soleil se couche pour une longue nuit de 30 jours. A la suite d'évènements étranges, Eben et Stella,  les deux sherifs locaux fraîchement séparés, mais désormais unis devant l'adversité, vont découvrir l'invraisembable vérité. Un gang de vampires avides de sang, a investi la vile pour l'éradiquer de tous les habitants restés sur place. Eben, Stella et un petit groupe vont tenter de survivre jusqu'à l'aube...30_02
    .Pendant des décennies, les vampires (photo) sont restés tapis dans l'ombre, forcés pour ne pas être brûlés par les rayons , de se cacher lorsque le soleil se lève à l'horizon. Avec 30 days of Night, les choses sont un peu différentes du canevas habituel, parce que l'action, adapté d'une mini-série en trois volûmes de Steve Niles et Ben templesmith, transpose les vampires dans une zône glaciale, où pendant 30 jours, ou plutôt 30 nuits, ceux qui ne sont pas partis pour le sud, devront les affronter dans des conditions climatiques extrêmes. En s'éloignant du style Gothique habituel, David Slate le réalisateur délivre un message d'une grande violence, offrant une autre vision des barbaries Zombiesques tout en ajoutant sa signature  au bas d'un genre nouveau. En effet, les Zombies affichent  un visage humain, et les maquilleurs n'ont que très peu utilisé des prothèses et combinaisons en acrylique, afin de les rendre très réels. Ces Zombies là, font tout ce que des humaines feraient, et sont super vicieux.... Force est de reconnaître que l'effèt naturel y est. Néanmoins, une chose m'interpelle, pourquoi, alors que les comédiens sont sensés être dehors avec des températures lojn en dessous du zéro, ne voit-on pas de buée sortir de leurs bouches lorsqu'en gros plans ils dévisent entre eux? Alors que  dans ....quelques plans larges, où on les voit en silhouette courir d'un baraquement à l'autre c'est le cas.  Anachronisme flagrant, et c'est dommage pour la crédibilité, parce que en dehors de ces petites erreurs, le film est archi bien foutu, avec une galerie de portraits et de tronches, qu'on en vient à se demander si, malgré les belles porformance d'acteurs, ce ne sont pas des gens du cru. On ne peut pas en dire autant de Melissa George. Que vient-elle faire dans cette galère? Je l'ai trouvé très mauvaise, même si elle a déjà remporté des nombreux awards.....et j'aurais préféré Charlize Theron ou Sienna Miller, voir Lindsay Lohan à sa place. A épingler, Ben Foster, déjà énorme dans Alpha Dog, signe ici dans la peau de "l'étranger" une performance une nouvelle fois hallucinante...Il s'est même payé le luxe d'apprendre l'accent cajun, afin de rendre son personnage plus allumé encore que ne l'exigeait son rôle.  The Stranger est celui qui veut absolûment devenir vampire,  qui vit ses dernières heures d'humain, et qui se réjouit de devenir quelqu'un d'autre. Si ses scènes se passaient dans le monde de Bram Stocker.....il serait Renfield!

    Avec Josh Hartnett (Black Dahlia- Resurecting the Champ) Melissa George (Turista-The Amityville Horror-Derailled) Danny Huston (Zombie) The Number 23- Children of Men-Marie Antoinette) Ben Foster (Alpha Dog)


    http://www.30daysofnight.com/

  • I'm A Legend j'ai vu et qu'il le reste...

    dyn009_original_270_400_pjpeg_2543688_165a160fc282c1c7e8b2476a656366e4I'm a Legend Hier, je vous disais que Will Smith avait par  "distraction" dévoilé la fin de son film, lors d'une conférence de presse à Tokyo. Comme Smith possède "l'imunité cinématrographique" par son statut de star mondiale, il ne sera pas poursuivi. Aujourd'hui une vision-presse était notée dans mon agenda, et je m'y suis rendue avec en tête les différentes critiques entendues et lues depuis un mois. A la sortie, je me suis rangée du côté de ceux qui n'ont pas aimé. Et ils étaient nombreux, à ma grande surprise. Précédé d'une énorme buzz, et même si à coup sûr, le film fera recette au Box-Office,  I'm a Legend m'a déçu. Ce ne sont que des clichés, du déjà-vu, et les Zombies ne font plus peur. Le seul personnage attachant, c'est le chien. C'est tout dire! Par contre, bravo aux décorateurs pour avoir su transformer Big Apple, en  ville fantôme très réaliste, pour peu on se croirait vraiment dans un no-man's land complètement dévasté. J'ai des amis qui m'ont ditâvoir été remués à la seule vue de New-York dans cete état là. Soit, même la scène du pont de Brooklyn affichée comme l'une des plus chères du 7ème art (150m$) m'a laissé un goû de trop peu. Sans doute suis-je trop habituée aux effets spéciaux des grosses productions. Avec la somme colossale engagée sur cette seule séquence, je m'attendais à des images à couper le souffle,  à un grand déployement de forces, et finalement la scène reste très "confidentielle" quelques centaines de gens qui fuient, deux hélicos qui tombent, et le pont qui saute, c'est plat, enfin tout est relatif. Ceci dit à la décharge du  réalisateur, il donne à Will Smith  un sujet en or, et hormis quelques apparitions des Zombies pas bien méchants,  il seul pendant deux heures, et certaines sequences entre chien et loup sont superbes.  Mais de là à dire qu' il tient le film à bouts de bras, c'est aller un peu vite en besogne. I'm A Legend, n'est qu'un tapis-rouge déployé sous les pieds de Will, afin qu'il puisse faire son show. Au moment où j'écris ces lignes, je cherche toujours une once d'émotion dans son jeu... les images se succèdent sans âme, sauf lors du décès du chien. Oups, vais-je être poursuivie par les studios pour avoir dévoilé ce secret???Non, même si je n'ai l'aura d'une vedette d'Hollywood, je ne le pense pas, tant que je ne dévoile pas la fin..qui casse rien (psst entre nous) Faire tant de mystère pour CA,  c'est prendre le cinéphile pour un c.....
    Pour les fans de Smith sans doute.
    Bref, film post-apocalypto-science-fi- remake raté du film "The last man on Earth" avec Charlton Heston, et  plus grâve encore,  le côté humaniste du premier opus a complètement disparu dans l' adaptation de Francis Lawrence.
    Synopsis:Je m’appelle Robert Neville. Je suis un survivant et je vis à New York.S’il y a quelqu’un là-bas … qui que ce soit.
    S’il vous plait, écoutez-moi.
    Vous n’êtes pas seul. »
    Robert Neville (Will Smith) est un brillant scientifique, mais lui non plus n’est pas parvenu à contenir le terrible virus implacable, incurable et fabriqué par l’homme. Immunisé pour une raison inconnue, Neville est aujourd’hui le dernier survivant humain dans ce qui reste de New York, voire le seul survivant au monde.
    Pendant trois ans, sans relâche, il envoie quotidiennement des messages radio, cherchant désespérément à savoir s’il y a d’autres survivants quelque part ailleurs. Mais il n’est pas seul. Des victimes mutantes du fléau - Les Infectés - sont tapis dans l’ombre... surveillant Neville dans le moindre de ses mouvements … attendant qu’il commette une erreur fatale... Neville se sent investi d’une ultime mission, peut-être la dernière chance de l’humanité : trouver le moyen de contrecarrer les effets du virus en utilisant son propre sang immunisé.
    Mais il sait qu’il est largement minoritaire …et qu’il lui reste très peu de temps
    Il est dommage que la bande-annonce donne une fausse idée, I'm A Legend est un bon petit film qui plaîra certes, mais qui ne restera pas dans les annales comme son modèle avec Heston. Neu peut pas faire de bons remakes qui veut.....

  • The Invasion - Mais où est le cheval de Saint-Nicolas sortie 24/10

    att2121« Ne luttez pas. Vous n’avez RIEN à faire.
    Quand vous vous réveillerez, vous ressentirez exactement la même chose. »

    Une énorme explosion éclaire le ciel de Dallas à Washington DC, détruisant en mille morceaux la navette spatiale Patriot qui s’abat sur les Etats-Unis. Les autorités prennent rapidement le contrôle de la situation, mais on raconte qu’après avoir résisté au froid extrême de l’espace et à la chaleur intense du voyage de retour, une étrange substance qui adhérait à l’épave est arrivée ici. Et les premiers à entrer en contact avec cette matière sont les premiers à changer…
    Mais personne ne veut commencer à paniquer.
    att4D2La psychiatre Carol Bennell ne fait pas le rapprochement entre ce qui est arrivé à la navette et les événements bizarres qui semblent se multiplier autour d’elle : une de ses patientes est terrifiée car son mari a été remplacé par un étranger, les accès de violence dans la rue sont rapidement maîtrisés et une substance très étrange arrive chez elle et se place dans les friandises d’Halloween de son fils Oliver- quelque chose qui en réalité pourrait bien être vivant.
    Elle explique à son ami et collègue, le docteur Ben Driscoll, qu’il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond même si Washington ne semble pas se sentir concerné. La version officielle est simplement l’apparition d’une nouvelle forme de grippe. Avant de réaliser l’impact de ce qui est en train de se passer, Carol envoie son fils passer le week-end à Washington chez son père de qui il est séparé, un fonctionnaire haut placé au Center for Disease Control (centre de contrôle des maladies), enquêtant sur le crash de la navette et qui fut un des premiers concerné.
    Lorsque l’épidémie se propage, Carol découvre que la plupart des personnes chargées du traitement de celle-ci sont en train de diffuser quelque chose de bien plus grave- une spore d’origine inconnue qui attaque l’ADN humain lorsque l’hôte est endormi, le recréant à l’image d’un être vivant qui nous ressemble et qui parle comme nous, mais dénué de toute émotion humaine. Pendant la nuit, les personnes autour d’elle se transforment apparemment en une sorte d’essaim d’entités dont le seul impératif est d’infecter les autres et de prendre le contrôle.
    S’efforçant par tous les moyens de rester éveillée, Carol se lance dans une désespérante course contre la montre dans un monde altéré, afin de rester en vie assez longtemps pour retrouver son fils. Pour passer inaperçue parmi les êtres qui le peuplent, elle devra rester calme, ne pas laisser transparaître d’émotions…et surtout, ne pas s’endormir.

    549550790 Ce remake du film-culte "The Body Snatcher" est ce qu'il est, inutile! Même si l'interprètation de Kidman sauve un peu les meubles, The Invasion n'est qu'une pâle copie de l'original. Trop d'invraisemblances, et surtout trop de facilités pour la Kiddie de réussir son but, retrouver son fils, "imunisé" (tiens donc) contre le virus, et contrer son mari, éminent scientifique,  infecté comme par hasard par les "choses. Tout est ficelé grossièrement, et mis à bout, ce film ne ressemble à rien. Conclusion: si vous avez l'occasion de revoir l'original, n'hésitez surtout pas.

    Sources Warner Bros Sortie 24/9


    att2132Winky Wong ne peut imaginer un nouvel an aussi heureux que celui qui vient de commencer. Elle peut s’occuper du cheval de Saint Nicolas ! Tante Cor et Oncle Siem lui aprennent comment s’occuper de chevaux. Winky trouve cela très amusant, mais pourtant son bonheur n’est pas complet. Elle aimerait bien pourvoir monter sur le cheval de Saint Nicolas, mais oncle Siem et tante Cor ne sont pas de cet avis. Le cheval est beaucoup trop grand. Winky trouve cela difficile.

    417917
    A la maison, Winky est surprise d’apprendre que sa maman est enceinte. Winky est heureuse de la venue d’un bébé, mais trouve cela en même temps très ennuyeux. D’autant plus difficile quand sa mère doit séjourner à l’hôpital suite à une hausse de tension. Winky se sent très seule. Il n’y a qu’un endroit ou elle voudrait être et c’est avec le cheval de Saint Nicolas. Elle aimerait tant monter dur ce cheval ! Un jour, quand personne ne se trouve à la ferme, Winky décide de faire quelque-chose de mal et en douce avec des conséquences dramatiques : le cheval de Saint Nicolas s’est échappé… Winky prend sont vélo et pédale rapidement vers le dunes, mais le cheval a disparu. Qu’est qu’elle fait maintenant ?

    929909

    Cast: Ebbie Tam, Aaron Wan, Hanyi Han, Betty Schuurman, Jan Decleir, Mamoun Elyounoussi, Sallie Harmsen, Anneke Blok, Eric van der Donk, Pim de Pimentel Réalisation:  Mischa Kamp 24 octobre 2007

    Site web: www.maisouestlechevaldesaintnicolas.be

  • Sorties 3/10 Belgique

    1408De Mikaël Halfström avec John Cusack, Samuel.L. Jackson Mike Enslin, écrivain de renom, ne croit que ce qu'il voit. Après une série de bouquins sur les évènements paranormaux dans les maisons hantées, il n'a toujours pas de preuve "d'une vie… après la mort". Mais tout va changer après sa visite de la suite 1408 de l'Hôtel Dolphin.
    Refusant d'écouter les avertissements du manager de l'hôtel, l'auteur s'installe dans la fameuse chambre. La lutte pour sa survie ne fait que commencer.  

     1408-0041408-0081408-014http://www.1408-themovie.com/

     

     

    original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

     

    De Sam Karmann. laveriteoupresqueAnne est mariée à Thomas, qui a un faible pour Caroline, la jeune femme de Marc, l'ex-mari d'Anne, elle-même sensible au charme de Vincent, terriblement jalousé par Lucas. Quant à Rose-Marie, elle sait que lorsque le désir sonne, c'est souvent le mensonge qui ouvre la porte. Alors, la vérité dans tout ça ? C'est qu'on peut aimer pour toujours, mais pas tout le temps, c'est ça la vérité... Ou presque. Malgré de bonnes intentions à l'entame, le film se perd au fur et à mesure, pour ne finalement pas atteindre son but....Captiver. Dommage pour Karine Viard qui tient ici un très bon rôle et André Dussolier, toujours égal à lui-même, cad un jeu tout en sobriété, mais terriblement efficace. Juste que le scénario pèche par des détours inutiles.laveriteoupresque2

    Site officiel: http://www.laveriteoupresque-lefilm.com/

    original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

     residentevil3Le troisième et dernier chapitre de la saga Resident Evil, réalisé par Russel Mulcahy avec Milla Jovovich, à nouveau basé sur le populaire jeu video, démarre là ou l’épisode précédent s’est terminé. Avec un nouveau groupe de survivants, Alice (Milla Jovovich) essaie de détruire un virus mortel qui transforme les êtres humains en zombie. Elle veut également se venger car autrefois capturée par Umbrella Corporation, elle a subi des expérience biogéniques qui ont modifié ses fonctions vitales mais renforçant au lieu d’affaiblir, ses sens, son agilité et sa puissance.

    site officiel : http://www.sonypictures.com/movies/residentevilextinction/

     original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_ent  ennemiintime

    De Florent Emilio Siri, avec Benoit Magimel et Albert Dupontel (President) Algérie, Juin 1959. Terrien, un lieutenant idéaliste, prend le commandement d'une section de l'armée française. C'est là qu'il rencontre le sergent Dougnac, un militaire désabusé.
    Leurs différences et les horreurs de la guerre auxquelles ils sont confrontés vont rapidement mettre à l'épreuve les deux hommes. Au milieu d'une guerre qui ne dit pas son nom, ils vont découvrir qu'ils n'ont comme pire ennemi qu'eux-mêmes. Quoique je n'aime toujours pas Benoit Magimel,(La Fille coupée en 2) force est de reconnaître qu'ici il est impérial. Et jamais la guerre d'Algérie n'a si bien été portée à l'écran. Un film coup de poing. http://www.lennemi-intime-lefilm.fr/

    original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

     Avec  TheLookout

     The Lookout. Avec Joseph-Gordon-Levitt et Jeff Daniels

    L'histoire d’un ancien joueur de hockey sur glace, Chris Pratt qui, suite à un accident, se retrouve handicapé. Il travaille alors comme homme de ménage dans une petite banque, jusqu’au jour où il doit faire face à des gangsters venus braquer la banque.

    Site officiel: http://www.thelookout-movie.com/

     

     

    original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

     

    facecacheeAprès des années de vie commune François et Isa vont enfin se rencontrer…Mais un des deux n'est pas celui qu'il devrait-être. Qui cahe un secret?
    “ La face cachée,
    C’est la face cachée des choses,
    Tout ce qui sous-tend la vie et qui n’apparaît pas.
    Tout ce que l’on ne voit pas et qui constitue pourtant l’essence des choses.
    C’est ce que l’on ne peut pas voir. C’est le déni, le refus du réel...
    C’est la face cachée de l’autre. L’autre que l’on ne connaîtra jamais vraiment.
    L’autre qui nous échappera toujours partiellement. ”

    Bernard Campan

    Ma rencontre avec Bernard Campan et Tanya Garbarsky (fille de Sam G. réalisateur  de Irina Palm) au festival du Film de Namur._DSC0102_DSC0116_DSC0105

     

    original_dyn_gif (2) 68954-4931ef_532686efcab_

  •  Closet Space le prochain Mel House 4 nouvelles bande -Annonces

    closet_spaceEn dehors du (BIFFF) Belgian Festival du film Fantastique, j'ai rarement l'occasion de chroniquer un film d'horreur. Alors une fois n'est pas coutume, aujourd'hui, je me lance, et pas avec le premier venu. "Closet Space" Réalisé par Mel House (Witchcraft 13- Blood of the Choosen) sur un scénario de Jason Stewart

    Petit pitch sommaire.Cinq étudiant tombent un jour sur le travail de leur prof disparu. Celui ci a fait une découverte absolument terrifiante qui dépasse tout ce que l'esprit humain peut imaginer. Ils décident de rechercher leur prof. Mais il se trouvent confrontés à ce qu'il a découvert...quelque chose de vivant et vraiment très en colère !


    Si de tels films ont leur public, malheureusement, faut aller dans des boutiques spéciales pour les retrouver dans les bacs. Ou alors, filer en salle dès la sortie.

    Crédit photos On Set 1 On Set 2 On Set 3

    Crédit photosOn Set 4 On Set 5 Screen Shots

     

    There are thin places between this world and the next where dark, ancient, unfathomable beings chew and dig, moving inexorably closer, driven by alien thoughts and desires.
    What happens when the hunger for knowledge comes up against the insatiable hunger for flesh? Six grad students learn the answer as they explore the depths of the Closet Space
    A hastily assembled rescue party turns into a movable feast where mere survival becomes a nearly unreachable goal.
    Can any of them escape or will the Closet Space claim each one, body and soul?

    Link/lien Trailer #1 - Windows Media
    Link/lien Trailer #1 - Quicktime

    Link/lien Trailer #2 - Windows Media
    Link/lien Trailer #2 - Quicktime

    Site offciel: http://www.closetspacemovie.com/

    Sources Myspace.

    dyn006_original_532_24_gif_2543688_602ce22ff58816589e5fa521d2964b69

     

  • Zombie's on the run!

    Et de 3 pour le cinéaste George.A. Romero!
     

     

    6517300Le cinéaste, créateur de la saga des morts-vivants (La Nuit des morts vivants / Zombie / Le Jour des morts-vivants / Land of the dead), a droit, avec le Day of the dead de Steve Miner à son troisième remake "zombiesque", après La Nuit des morts vivants de Tom Savini (1990) et L'Armée des morts de Zack Snyder (2004). Déjà à l'affiche de ce long métrage qui avait terrorisé la Croisette lors d'une Séance de Minuit mémorable, Ving Rhames ( Dawn of the dead 2004) accompagné de Mena Suvari, jouera une nouvelle fois les survivants humains, réfugié avec des civils, des scientifiques et des militaires au coeur d'un bunker assiégé par les zombies.

     

    dyn005_original_50_38_gif_2543688_799c239c2912ac40336a87ed47ec8576Brèves Steve Miner : Lake Placid - Forever Young - Texas Ranger - Vendredi 13 - Warlock - Halloween 20 ans après -
    orage
     

     

     

     

     

     

    lineblood